Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3

propagée par le Cercle de manière anonyme: Le retour des Ombres pose questions, et certains murmurent que si les Zarkari survivants ont attendu 3 ans pour revenir sur le devant de la scène, c’est parce qu’ils avaient besoin de passer pour des martyrs. Mais pourquoi avoir besoin de cette image ? Peut-être parce qu’ils se servent du meurtre de leur famille pour atteindre un but que l’on sait être celui des Zarkari depuis longtemps… La chute du gouvernement, et le retour de la monarchie. Certains murmurent que Orion et Elara ont orchestré l’incendie, et sont de facto les assassins de leur propre famille. Tout ça pour récupérer l’héritage pour eux-mêmes et s’attirer, plus tard, la sympathie du peuple en revenant telles de blanches colombes blessées par un violent massacre.
propagée par la population d'Othinara: Nul n'a aperçu la véritable Celaena Haven depuis plusieurs mois ; on la soupçonne de s'être isolée sur l'île de Jin'hui, couverte de honte d'avoir vu rompre ses fiançailles, et de ne plus tolérer d'être vue dans le beau monde. D'aucuns murmurent qu'elle pourrait porter l'enfant bâtard d'un homme sans nom, pour plus encore déshonorer les siens.
propagée par des inconnus: Abel Orseund aurait été responsable de la disparition de sa fille, et les avis divergent au sein de la rumeur : il l'aurait tuée ou bien l'aurait vendue à un mouvement.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:17

mouvements
résistants
where there is power, there is resistance
Votre personnage a la possibilité d'appartenir à un mouvement politique résistant qui cherche d'une façon ou d'une autre à renverser le pouvoir actuel et se l'approprier.

Vous trouverez tous les postes occupés dans ce registre.

Ces mouvements résistants peuvent par exemple chercher à retrouver une monarchie dont ils sont encore nostalgiques, ou bien à donner plus d'importance à des sangs oubliés, quoi qu'il en soit, ces mouvements ne sont pas satisfait par cette ère ministérielle.
Nous proposons six mouvements résistants  auxquels peut appartenir votre personnage.
Pour une meilleure compréhension des mouvements et de leurs objectifs, voici un court résumé :

MOUVEMENT : LE CERCLE
Mouvement connu de tous, mais perçu comme un club de gentlemen

  • Ancienneté: Aussi vieux que l'ère ministérielle
  • Fondateurs: Les Sielle, dirigé par eux et les Xi'nora
  • Objectif: Veut rétablir la monarchie
  • Membres: Des Argents, pas fermé aux mutants


MOUVEMENT : LA CONFRÉRIE DU SOLEIL
Mouvement secret

  • Ancienneté: jeune mouvement, fondé par opposition au Cercle
  • Fondateurs: Les Zarkari, dirigé par eux et les Macanthos
  • Objectif: Veut rétablir la monarchie, dirigée par un Empire
  • Membres: Des Argents et des Mutants


MOUVEMENT : AD MAIUS BONUM
Mouvement connu

  • Ancienneté: Peu après l'Insurrection
  • Fondateurs: Des femmes religieuses, Dirigé par la Prima
  • Objectif: Les femmes et la religion à la tête de la Société
  • Membres: Les Argents au centre, plus ouvert en apparence, pour recruter des soldats qui mourront pour leur cause


MOUVEMENT : L'ORDRE ECARLATE
Mouvement connu

  • Ancienneté: Depuis l'ère royale, ont permis l'Insurrection
  • Fondateurs: Des rouges, comme les Galathynius et les Jacos, Dirigé par le Condor
  • Objectif: S'attaquer au pouvoir, qui est toujours gangrené, par des actions violentes
  • Membres: Les rouges sont privilégiés, place pour les Mutants


MOUVEMENT : LES SILENCES
Mouvement secret

  • Ancienneté: Depuis une cinquantaine d'années
  • Fondateurs: Un Mutant, dirigé par une Mutante, la directrice.
  • Objectif: Protéger et valoriser les Mutants, se venger des Argents et des Rouges
  • Membres: Les Mutants


MOUVEMENT : LES TRINITAIRES
Mouvement connu

  • Ancienneté: Peu après la chute de la monarchie
  • Fondateurs: Trois étudiants de trois sangs différents, Dirigé par trois sangs: rouge, argent, mutant
  • Objectif: La religion au cœur du royaume et une égalité parfaite entre les sangs
  • Membres: Les rouges sont privilégiés, place pour les Mutants

GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Jeu 11 Avr - 16:45, édité 3 fois

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:39

le
cercle
the crown must win, must always win
Origine et histoire
Le Cercle est un mouvement politique qui a été créé quelques jours après la fin de l’Insurrection. C’est Elijah Sielle, l’ancien roi de Valdierva, qui fonda le mouvement. D’abord simplement au sein de sa famille, il força ses enfants rescapés des combats à porter l’anneau caractéristique de ce mouvement royaliste. Les Xi’nora ont rapidement rejoint le mouvement, en la personne de Naveena Xi’nora, veuve de feu le roi de Hiokuri.

Le Cercle est connu de presque tout le monde, mais personne ne connaît les vraies motivation de ce mouvement. Le public pense qu’il s’agit d’un mouvement d’intellectuels, de riches et d’hommes et de femmes politiques, qui se réunissent pour discuter des affaires du monde, et l’influer. Les gens n’en connaissent pas non plus les rouages.

Idéologie politique
L’idéologie de ce mouvement politique est simple: récupérer, à tout prix, un régime politique avantageux envers les argents. Si autrefois, les Sielle se contentaient de vouloir diriger une république d’argents supérieure aux rouges, désormais l’objectif est clairement royaliste. Et si d’apparence il est dit que les Sielle reprendront simplement leur trône de Valdierva, les Xi’nora celui de Hiokuri, et deux autres familles ceux de Sebanira et Othinara, il n’en est en réalité pas toujours le cas en fonction du dirigeant. En effet, au fil des années, les dirigeants furent plus ou moins virulents. Si feu Jeremy Sielle, l’ancien dirigeant, n’était pas des plus violents - quoi qu’on lui doive l’incendie du manoir Zarkari - le mouvement commence désormais à sentir l’influence de Noah Sielle, actuel dirigeant et royaliste convaincu.

La place de la religion est moindre, au sein du Cercle. Il s’agit ici plus de partager une idéologie politique. Bien que l’éducation et les moeurs aient leur importance, il est possible d’intégrer le Cercle sans être croyant.
Recrutement et fidélité au Cercle
La manière de procéder du Cercle est claire:
Les membres sont recrutés via recommandations, dans la plupart des cas. Cependant, il est également possible de demander à y entrer.
Dans tous les cas, les candidatures sont longuement analysées (en général sur une période de six mois) par des agents dépêchés par les Sielle et les Xi’nora.

Bien que cela soit rare, il est possible d’être refusé au sein du Cercle - si les agents responsables du screening du candidat ont découvert que celui-ci n’était pas fiable. Les mutants sont également acceptés au sein du mouvement, quoi que souvent moins bien considérés par l’ensemble des membres.

Une fois que l’on est membre du Cercle, les maisons des Sielle au travers du pays sont ouvertes. En effet, la simple présentation de l’anneau façonné par le dirigeant du Cercle en personne est un gage d’appartenance à ce mouvement.

Trahir le Cercle est hautement déconseillé. Cette institution vieille comme l’ère ministérielle est très connue et possède des connexions dans presque toutes les régions. Si Valdierva, Hiokuri et Aureus sont les zones les plus infestées des membres de ce groupe, les autres régions n’en sont pas moins touchées. Infiltrés, les espions et recruteurs du Cercle agissent dans l’ombre au sein de Sebanira et Othinara. De plus, certains membres de la SPC sont des membres du Cercle, et ont donc accès à certaines informations. La sentence pour la trahison est très souvent la mort, ou la torture, en fonction de la gravité de la trahison. Les sentences sont souvent appliquées par un membre dirigeant (Sielle ou Xi’nora). Les tortures sont diverses et variées: cage thoracique resserrée dans le métal, sang gelé,... Il arrive dans certains cas que les déserteurs et fuyards soient assassinés par des mercenaires du Cercle. Leur corps est ensuite abandonné sans sépulture, déformé, défiguré, brûlé, et lesté de l’anneau presque sacré.

Il est impossible de quitter le Cercle, et c’est pour cela qu’il faut bien réfléchir avant de rejoindre cette institution presque sectaire. Le Cercle renferme des secrets qui touchent les plus hauts gradés de ce monde. Sénateurs, parlementaires, ministres, hauts gradés de l’armée, personnes d’influence… Ces secrets ne peuvent quitter le Cercle. Ainsi, tous les membres savent qu’ils ne doivent pas parler, sous peine de sanction.

Organisation interne
Le mouvement est dirigé par les Sielle, mais avec un fort appui des Xi’nora. Ceux-ci ont voix aux décisions, et savent qu’ils récupéreront leur trône glacé. C’est toujours un homme qui dirige le Cercle: le dirigeant de la famille Sielle. En effet, les Sielle de sang sont privilégiés au sein du Cercle, tout comme les Xi’nora de sang.

L’idéal politique du Cercle, sous la direction de son actuel dirigeant (Noah Sielle) est similaire à l’idéal de son prédécesseur: la monarchie.
  • Aureus redevient un terrain neutre pour les monarques de chaque région
  • Valdierva aux Sielle
  • Hiokuri aux Xi’nora
  • Othinara à la famille qui s’en montrera le plus digne
  • Sebanira à la famille qui s’en montrera le plus digne


Ces deux dernières régions n’ont pas encore été promises à une famille.
Postes et hierarchie
Les Princes Sielle: le Cercle est leur héritage. Ils sont tous affiliés au Cercle, qu’ils le veuillent ou non. Si c’est l’héritier Sielle qui prend à chaque fois le commandement suprême du groupe à la mort de son père, tous les frères et les cousins ont également leur mot à dire. La parole d’un homme Sielle décroît en importance en fonction de sa place dans la ligne de succession. Théoriquement, Nathanael Sielle a plus de poid que son oncle.

Les Princes Xi’nora : le Cercle n’a pas été fondé par leur ancêtre, mais tout de même. La place des Xi’nora est fondamentale au sein de ce groupe. Ainsi, le Cercle reste un héritage ancré dans cette famille profondément alliée aux Magnetron. Comme pour les Sielle, tous les hommes Xi’nora font partie du groupe. Cependant, l’obligation n’est pas aussi dure que pour les hommes Sielle. Le choix est simple: rejoindre le Cercle, ou être déshonnoré et banni. Un Xi’nora banni s’attire toute la haine de la haute société, et perd tous ses privilèges. Ainsi, les hommes Xi’nora restent fidèles au Cercle. Leur voix est presque aussi importante que celle des hommes Sielle, de la même manière que pour leurs alliés (en fonction du linéage).

Les Princesses (nées Sielle): elles sont les femmes les plus importantes du groupe. Pratiquement au même niveau hiérarchique que les hommes Xi’nora, leur voix est importante et il est interdit, pour un membre inférieur à ces femmes, de les contredire ou de ne pas les prendre au sérieux. Leur sang est Sielle, peu importe leur nom. Ces femmes sont souvent très proches de leurs frères, leurs cousins, et peuvent faire monter leur volonté au commandement. Elles sont membre du Cercle qu’elles le veuillent ou non, comme leurs paires masculins.

Les Princesses (nées Xi’nora): souvent proches de leurs frères et de leurs cousins, comme les femmes Sielle, elles ont une place spéciale au sein du mouvement. Elles aussi ont “le choix” de faire partie du Cercle ou non, et comme les hommes, elles en font très souvent partie. Leur voix est importante, mais ne suffit souvent pas à faire appliquer des décisions.

Les Duchesses (épouses Sielle): Automatiquement intégrées au Cercle à leur mariage, l’anneau qui leur est offert est forgé par le dirigeant du cercle, et symbolise l’appartenance au Cercle. Elles ne sont pas tout de suite intégrées aux décisions: tout dépend de la loyauté qu’elles montrent (souvent celle envers leur mari, en plus de celle au Cercle).

Les Marquises (épouses Xi’nora): Elles ne sont pas automatiquement intégrées au Cercle, mais y sont encouragées. Si elles n’en font pas partie, elles n’ont pas le droit d’accompagner leur époux à la plupart des évènements organisés par les Sielle. Aussi, la plupart de ces femmes rejoignent le Cercle, où elles accèdent automatiquement à un statut privilégié parmis les privilégiés.

Les membres sont divisés en plusieurs corps:
  • Les recruteurs
  • Les gardes de platine, qui protègent le dirigeant et sa famille proche (épouse et enfants)
  • Les espions
  • Les mercenaires
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Jeu 11 Avr - 11:30, édité 4 fois

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:39

la confrérie
du soleil
the sun won't set on our empire
Origine et histoire
Créé il y a quelques dizaines d’années seulement, la Confrérie du Soleil est un idéal pour ceux qui rêvent de grandeur et de légende. Fondé par les Zarkari, en totale opposition avec leurs nemesis Sielle, la Confrérie veut la réhabilitation d'un véritable empire. Loin d'adhérer aux idéaux républicains qui semblaient à l'époque émouvoir leurs ennemis, les Zarkari veulent replacer une couronne sur leur tête et sur celle de leurs alliés, les Macanthos.

La Confrérie est connue de ses membres et uniquement de ses membres. Mouvement politique n’acceptant pour l’instant que l’élite, il était primordial qu’il reste secret pour que les desseins des Zarkari restent le plus secrets possibles. C’est pourquoi la Confrérie ne compte que peu de membres. Cependant, lorsque les Zarkari ont été décimés, Orion Zarkari décida de faire connaître le mouvement via quelques alliés, qu’il envoyé propager le mot, comme un désir de vengeance envers cette ancienne famille royale.

Idéologie politique
Contrairement au Cercle, la religion a une importance toute particulière au sein de la Confrérie. En effet, c’est via la religion que les Zarkari justifient leur pouvoir et leur droit au trône impérial. Selon eux, il existe un dieu suprême du Soleil (Prim). C’est ce dieu qui les a désigné, Ombres, comme seuls potentiels héritiers du trône impérial, laissé vide depuis un millénaire par les Sunspire.

La Confrérie veut donc l'effondrement de cette pseudo démocratie qu’ils estiment dysfonctionnelle et inapte pour le bien du peuple d’Akkadia. Les Zarkari, leaders de ce mouvement, refusent d’ailleurs de siéger au gouvernement, afin de prouver qu’ils ne croient pas à ce régime politique factice.

La Confrérie estime que ceux touchés par la grâce divine, et donc possesseur d’un pouvoir, sont supérieurs à ceux qui ne le sont pas. Divins eux-mêmes, ceux-là méritent d’être les leaders de ce nouveau monde que la Confrérie prépare. Ainsi, si les Zarkari siègent en dirigeants de ce mouvement - et plus tard d’Akkadia - ils ont laissé sous entendre que lorsque l’heure viendra de placer sur le trône 4 autres familles, ils choisiront parmis les familles les plus fidèles. Deux noms sont d’hors et déjà sur la table, et l’on souffle celui des Macanthos, et celui des Falko, une famille rouge de mutants, dont seuls les mutants en sont véritablement à la tête. L’ordre idéal voudrait deux familles argent, et deux familles de mutants.
Recrutement et fidélité à la confrérie
Ne devient membre de la Confrérie que celui ou celle qui a été approchée par l’un de ses membres, et invité au sein du mouvement. Le candidat peut refuser, mais la proposition ne se représentera sans doute plus jamais. Les mutants sont acceptés au sein du mouvement, au même titre que les argents. Dans la Confrérie, ils ne sont pas discriminés et ont les mêmes droits que les argents.

Si le candidat accepte, il entre alors dans un long processus d’initiation. Pendant des semaines, il devra prouver sa loyauté et son dévouement. Les membres de la Confrérie s’assureront qu’il est honnête et fiable, en inspectant son passé, et son présent. Tant que l’initié n’est pas encore intégré à la Confrérie, il ne possède qu’un minimum d’informations sur l’organisation. Il doit en apprendre les codes, et les accepter sans poser de question.

Lors du rituel d’initiation, il faut impérativement prouver son pouvoir, et sa capacité à l’utiliser. Aussi, les aspirants sont menés dans une arène secrète, et doivent affronter un mercenaire de la Confrérie. Il s’agit souvent d’un Macanthos, et les combats laissent souvent des traces d’électrocution sur les corps des aspirants. Le combat est considéré comme concluant si l’aspirant peut tenir plus de vingt minutes sans s'effondrer. Il arrive parfois que l’aspirant parvienne à épuiser son assaillant, dans ce cas, le combat s’arrête.

Lorsque le rituel est terminé, le candidat se voit devenir membre. On lui tatoue alors immédiatement le symbole du soleil à l’endroit de son corps qu’il désire - bras, dos, hanche, cheville, nuque,... a partir de ce moment-là, l’aspirant devient membre.

Il est impossible de quitter la Confrérie. Apparentée à une secte, la Confrérie ne laisse pas ses membres s’en aller. Appartenir à ce groupe est aussi éternel que le tatouage appliqué sur la peau des membres. La seule manière de quitter le groupe est la mort.

La trahison est le plus haut crime possible au sein de la Confrérie. Bien que les membres soient peu nombreux, en comparaison à leurs rivaux du Cercle, la Confrérie a su placer ses pions, et les informations sur leurs membres ne sont pas difficiles à trouver. La sanction est la mort. Pour l’exemple, l’entière famille du traître est souvent assassinée avec. Un symbole du Soleil est placé sur les victimes, afin de laisser entendre à leurs proches que leur mort est un prix à payer. En dehors de la Confrérie, personne ne sait ce que ce symbole signifie, mais beaucoup commencent à le connaître, et beaucoup se posent la question.

Organisation interne
Le mouvement est dirigé par les Zarkari. Ceux-ci sont très fortement influencés et conseillés par les Macanthos, seule famille en qui ils ont une confiance aveugle. La Confrérie n’a rien de démocratique. Les décisions sont prises par Orion Zarkari, épaulé par sa soeur jumelle. Les plus hauts gradés peuvent conseiller et orienter leur futur empereur, mais la décision finale ne lui revient toujours qu’à lui.

L’idéal politique de la Confrérie est clair pour tout: la monarchie impériale.
  • Aureus redevient un terrain neutre pour les monarques de chaque région, et capitale de l’Empire.
  • Othinara aux Falko (rien n’a été promis mais l’on suppose qu’elle leur reviendra)
  • Sebanira aux Macanthos
  • Valdierva à la famille qui s’en montrera la plus digne (argents)
  • Hiokuri à la famille qui s’en montrera la plus digne (mutants)


A noter: il semblerait que les Cahill soient pressenti pour obtenir la régence de Valdierva.
Postes et hierarchie
La famille impériale: Il s’agit des Zarkari, et plus précisément de Orion et Elara Zarkari. Leurs voix sont supérieures à toutes les autres.

Les femmes mariées Zarkari: Elles ont moins d’impact qu’une née Zarkari, mais plus qu’une membre d’une famille royale. Pour l’instant, plus aucune femme ne correspond à ce statut. Bientôt, Tonia Macanthos sera la seule femme mariée Zarkari.

Les familles royales: Il s’agit des Macanthos, pour l’instant. Les Falko sont pressentis pour rejoindre les électricons, mais rien n’a encore été décidé. Leurs voix sont supérieures à celles de tous, sauf à celles des Zarkari. Les hommes nés de ces familles ont plus de poids que les femmes. Les femmes mariées dans ces familles ont autant de poids que celles nées dans ces familles.

Les Hauts Conseillers: il s’agit des conseillers des Zarkari, ils sont à peine sous les familles royales. Ils sont au nombre de 3 et s’occupent de conseiller Orion et sa soeur sur les affaires politiques.

Il y a ensuite les membres, qui sont divisés en plusieurs corps:
  • Les recruteurs
  • Les gardiens de l’Aube (gardes des Zarkari et des familles royales)
  • Les conseillers des familles royales
  • Les espions
  • Les mercenaires
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Jeu 11 Avr - 11:34, édité 7 fois

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:39

ad maius
bonum
for the greater good
histoire et idéologie
Les dieux sont en colère. Telle est la devise et la phrase que les Ad Maius Bonum aiment répéter. La foi des Dieux a été souillée et de ce fait le monde ne continuera pas éternellement à tourner. Sauveurs, élus et porte-paroles, c’est ainsi qu’ils aiment être représentés, parce qu’ils ont en tête qu’ils sont la voix divine des Dieux et de leur déception. La femme a une place d’honneur au sein de ce mouvement puisqu’elles sont également le symbole de la voix des Dieux. Peu après l’Insurrection, les prémisses du groupe furent créées. A l’époque la secte s’appelait encore les filles de Prima. Révoltés à l’idée que les Argents et les Rouges puissent un jour cohabiter et que la grandeur des descendants des dieux soient ainsi souillés, ils se donnèrent un nom : les Ad Maius Bonum, se traduisant en pour le bien de tous. Ils se sont fait entendre en créant de petites révoltes, avant d’être abattus par le nouveau gouvernement. Le mouvement commença à mépriser non seulement la démocratie mais aussi les monarchies, incapables de garder ce qui était leur, et soumis face aux souhaits des sous-hommes, les Rouges. C’est lors de la découverte des mutants que le mouvement prit un tournant important : ils s’opposèrent directement à tous les non-croyants, à la démocratie mais surtout à tous ceux qui n’étaient pas Argents.

A leurs yeux les nouveaux développements au sein des hiérarchies du sang viennent de la colère des Dieux. Ils ont dégradé les Argents à des égaux des Rouges et des Mutants pour la simple raison qu’ils n’étaient pas dignes, dignes de rester à la pointe. Les Ad Maius Bonum souhaitent remédier à cela, en créant leur propre théocratie sur des bases matriarcales, où à son centre serait la religion, mais aussi les femmes et les Argents. Leur prophétie est que le monde ne tournera pas éternellement, pas si le peuple d’Akkadia continue à se comporter de cette façon. Il y a au sein du rang de la secte une haine palpable contre les Rouges mais aussi les mutants. A leurs yeux ce sont des abominations qui n’ont rien à faire dans les rangs de la population. Dire qu’ils sont également des représentants des divinités est blasphème. Comment les Ad Maius Bonum souhaitent repousser cette plèbe qui est venue s’insinuer dans leurs rangs ? En les combattant et les tuant, toujours au nom des Dieux.

Pour que le peuple puisse commencer sa rédemption, les Ad Maius Bonum se basent sur deux idées: la destruction des mutants et des rouges (si les tuer n’est pas une option alors les réduire à devenir des esclaves) mais aussi la supériorité de la femme. Leur seconde idéologie s’inspire avant tout sur le mythe de Prim et Prima. Au centre du mouvement sont les femmes. Depuis la nuit des temps, elles sont celles méritantes des offrandes des divinités, épiderme de la religion, c’est de par leur initiative que le mouvement fût créé. Si à l’époque la femme n’était pas respectée, très souvent sous-estimée, elles en ont profité pour se hisser lentement à la pointe. Leur idée a toujours été que la femme devrait remplacer l’homme dans les positions de pouvoir. Les hommes sont, selon leur théorie, avides de pouvoir et enclins à des pulsions aux conséquences néfastes. Ils appuient leur thèse avec l’exemple de Prim et ses amours pour Prima qui ont amené à des catastrophes impensables, les femmes de Ad Maius Bonum pensent qu’il est temps d’inverser les rôles. Les hommes ont failli lors de l’Insurrection, lors de la prise de pouvoir des mutants, ils ont multiplié défaite après défaite, continuant à ignorer les femmes et leurs points de vue. Après tout, si l’homme donne le pouvoir à l’enfant, la femme est celle qui porte le fruit de la vie, elle est également sage et plus apte à maîtriser ses pulsions. A la tête du mouvement, il n’y a donc que des femmes très souvent enrôlées d’une manière ou d’une autre dans la religion. Si les hommes sont invités à se joindre à la secte, il n’en est pas moins que leur rang est minime en comparaison à celui des femmes.
fonctionement
Leur gouvernement se base sur un gouvernement religieux, avec à sa tête une fille de Prima, c’est-à-dire l’ultime leader du royaume. Il y a plusieurs biais par lesquels les Ad Maius Bonum recrutent ou encore font vivre leurs traditions et leurs idéologies:

Education religieuse Les filles sont encouragées à s’investir dans la vie religieuse du pays, les Ad maius Bonum souhaitent lever le voeu de chasteté lors de l’enrôlement religieux. Une femme devrait pouvoir être Pryessa tout en ayant des enfants. Les hommes sont bien entendu encouragés à travailler dans la religion, même si leur statut n’en devient pas plus élevé. Tous les écrits démocratiques qui vont à l’encontre de la religion sont interdits, censurés, brûlés. Il est demandé aux hommes d’abandonner leur droit de lire, la lecture étant un droit réservé à la femme (seule capable de discerner vrai ou faux des écrits). Tout tourne autour des Dieux et c’est donc ainsi que sont élevés les enfants, les prières, messes etc.. sont prises très au sérieux. Toutes les festivités qui n’ont rien avoir à faire avec la religion ne sont pas reconnues.

Recrutement Les simples membres sont très souvent intégrés au sein du mouvement pas le bouche à oreille. Il n’est pas difficile de devenir un Ad Maius Bonum, en revanche entrer dans les hautes sphères (gardienne, abeille, commandante) demande une loyauté sans faille. Pour devenir simple femme ou homme au sein du mouvement, il faut prouver sa dévotion aux Dieux mais aussi son ascendance Argent (ou Rouge). Une recherche minutieuse sera ensuite faite sur la personne pour s’assurer de sa non affiliation avec un ou des mutants. Si le datacheck est en ordre, alors la personne fait partie de la secte. Il lui faudra impérativement apporter quelque chose au mouvement (de l’argent, des informations, recrutement d’au moins une personne), sans quoi après six mois, si aucun service n’a été rendu, la personne est renvoyé des Ad Maius Bonum. Pour des positions hiérarchiques plus hautes, le recrutement est plus difficile. Pour aspirer à devenir gardienne, il faut avoir été membre au moins déjà trois ans. Il faut ensuite passer par un test physique rude et un test psychologique qu’elles passent avec les abeilles. Si toutes les conditions sont respectées alors elle sera verra testée à sa nouvelle position pendant six mois après quoi elle deviendra officiellement abeille ou gardienne.
Pour devenir commandante l’aspirante doit avoir été membre des filles de Prima ou descendante de l’une de ses membres. Un vote est ensuite fait par les abeilles et les gardiennes d’une ville/région pour décider de la nouvelle commandante de celle-ci.

Traditions Quelques traditions se sont déjà insinuées dans les rangs du mouvement. Pour se saluer (et s’assurer qu’une personne est bien au sein du mouvement) l’on dit: “Bénie soit la lune” (référence au symbole qu’est devenue Prima) en réponse l’on peut dire “Sous ses yeux” ou encore “Que Prima veille sur vous” (qui peut également servir d’au revoir).

Propagande La publicité que fait le mouvement est pour le moment plus ou moins vague. Elle s'adresse à la fois aux Argents et aux Rouges. Pour engrosser les rangs du mouvement, les Ad Maius Bonum préfèrent encore omettre le fait que leur objectif est d’éradiquer toute race qui n’est pas Argent. S’ils s’opposent directement aux mutants, il n’en est pas moins qu’ils souhaitent recruter des Rouges. Si un coup d’état devait un jour arriver, les chefs du mouvements sont conscientes qu’il faudra de la chaire à canon. Alors leur propagande est à double tranchant: on explique aux Argents la raison de la création de ce mouvement, alors qu’aux Rouges est raconté l’ouverture d’esprit divine mais aussi qu’ils combattent la menace que représente les Mutants. Rien de leurs idéaux radicaux sont expliqués au public, seul le cercle proche connaît toutes leurs vraies manigances.
hiérarchie
I. Prima – La voix des Dieux mais également aussi la présidente du mouvement et la future présidente si les Ad Maius Bonum réussissent à prendre le pouvoir. Elle est élue par les filles et les fils de Prima et est l’ultime leader du mouvement mais aussi du royaume. Une nouvelle Prima est élue tous les dix ans par les commandantes (seule une commandante peut aspirer à devenir Prima). Son vote compte triple et elle est, lors de conseils, celle qui tranchera s’il y a des désaccords. Elle est aussi celle qui décide du sort de traitres ou d’opposants. Elle siège à Aureus dans le grand quartier des Ad Maius Bonum. Ce quartier est une portion d'Aureus où mes AMD habitent, chacun y ayant une maison. Pour devenir Prima, il est conseillé d’être membre du Divineum. La Prima représente à la fois le pouvoir exécutif, législatif et judiciaire, elle est à proprement parlé reine.

II. Les commandantes de Prima - Elles sont membres de la secte des filles de Prima, très souvent elles sont les descendantes des créatrices du mouvement. Dans tout Akkadia l’on retrouve quinze quartiers que les neufs commandantes dirigent. Elles supervisent toutes les autres fractions du mouvement et rapportent leurs informations à Prima. Elles sont le conseil du mouvement et ont chacune un vote quant aux décisions à prendre pour futur du mouvement.

III. Les gardiennes de la foi - Si le mouvement aime la discrétion, il n’en est pas moins que les gardiennes de la foi sont celles qui s’assurent qu’aucun mal ne vient aux femmes de la secte. Elles sont les bras, la force et les gardiennes de la paix. Il n’est pas rare de les voir s’entraîner dans de nombreux arts martiaux mais surtout dans la maîtrise de leur pouvoir. Si le mouvement venait un jour à prendre le pouvoir, elles deviendraient alors la police d’Akkadia. Entraînées dès leur enrôlement dans le mouvement, il faut avoir passer plusieurs tests pour se montrer digne de cette place d’honneur. Directement liées aux commandantes et à la sécurité de la Prima, elles sont à la troisième place de cette hiérarchie.

IV. Les abeilles - Elles sont les yeux et les oreilles du mouvement, espionnant le peuple d’Akkadia mais plus particulièrement les opposants du mouvement ou de la religion, elles rapportent tout aux commandantes. On les encourage très souvent à s’immiscer au sein de la SPC pour accumuler le plus d’informations possibles. Quelques abeilles sont également des portes-paroles du mouvement, à la fois à l’oeil public, à la fois dans l’ombre, elles butinent et récoltent dans le but de renforcer la position du mouvement. Si une abeille a prouvé ses prouesses elle peut recevoir une promotion et devenir une guêpe, elle est alors hiérarchiquement parlant plus élevée qu’une abeille.
V. Les Maris - Ce sont les hommes qui se trouvent le plus haut dans la hiérarchie. Effectivement, si beaucoup des femmes enrôlées dans le mouvement sont dans la religion et de ce fait célibataires, quelques commandantes, gardiennes ou encore abeille sont mariées. Les Maris de celles-ci sont incorporés dans la vie du mouvement. Leur rôle principal est avant tout de supporter et d’aider leurs femmes, d’organiser le logis mais aussi d’élever les enfants. Ils peuvent avoir leur mot à dire lors de décisions importantes, mais toujours en présence de leurs femmes après en avoir discuter avec elles. Naturellement, les Maris de commandantes sont plus haut-gradées que les maris de gardiennes ou encore d’abeilles.

VI. Les femmes - Des femmes croyantes qui appartiennent au peuple. Elles ne jouent pas un rôle important au sein du mouvement mais en sont membres. Elles se doivent, bien entendu, de respecter les règles. Très souvent de la classe moyenne, elles participent en donnant des offrandes au mouvement ou en parlant de celui-ci à leur entourage.
VII. Les hommes - Ce sont les hommes mariés aux femmes de la classe moyenne du mouvement. Leur rôle est encore une fois de supporter leurs épouses, de s’occuper du logis pendant que les femmes travaillent. Ils n’ont pas de droit de vote, ni de parole.

VIII. Les servants - les servants ne sont composés que d’hommes, leur ultime objectif est de servir la femme. Ils ne sont pas mariés, sont très souvent célibataires mais croyants. Ils servent dans les maisons des femmes du mouvement (nettoient, cuisinent, etc.). On leur demande de porter un uniforme fait tout de jaune.

Dans le cas où un homme viendrait à enfreindre une règle ou attaquer délibérément une femme, la punition est la castration.
Les traitres ou encore les opposants sont tués sans ménagement ou torturés pour des informations. Si un mutant naît au sein des rangs d’un Ad Maius Bonum, il est étouffé ou noyé.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Mer 10 Avr - 18:26, édité 5 fois

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:40

l'ordre
écarlate
breaker of chains
Naissance et objectifs du mouvement
Si la date de création de l’Ordre Ecarlate est incertaine, on date tout de même sa naissance aux alentours de 20 ans avant l’Insurrection, sous l’impulsion d’hommes comme Camden Galathynius et de Finnick Jacos. Le fait de ne pas parvenir à dater avec précision l'émergence d’un tel mouvement agace les Argents : tout ceci est né sous leur nez sans qu’ils ne remarquent rien, et donc sans pouvoir tuer la menace dans l’oeuf.

Le dessein principal de l’Ordre Ecarlate est simple et précis, et n’a pas varié depuis le début : voir l’émergence d’une société dans laquelle la cause des Rouges serait mise au centre de tout. Pour les résistants de ce mouvement, la liberté des Rouges doit être défendue, et obtenue, à n’importe quel prix, jusqu’à devenir indestructible et inaliénable. De la même façon, le bien-être des Rouges doit être la préoccupation principale de tous, et aucune loi ne devrait pouvoir aller à l’encontre des intérêts des Rouges, qui représentent tout de même la majorité de la population. Aux yeux de l’Ordre, la République actuelle n’a de démocratique que le nom : les Argent, pourtant minoritaires, détiennent encore trop de pouvoir. L’équité reste à obtenir. Alors le mouvement continue ses actions, qualifiées d’exactions par ses opposants. L’Ordre revendique toujours ce qu’il fait, en taguant sur les murs quatre griffures de serre écarlates, ou en laissant derrière son passage des tracts siglés du même symbole.

Champs et moyens d’action
L’Ordre Écarlate estime que son champ d’action est illimité, car la société est gangrenée de l’intérieur. Mais pour éviter que tout parte dans tous les sens, l’Ordre s’est fixé des objectifs principaux. Il faut d’abord s’attaquer aux symboles, et en tout premier lieu les organes du pouvoir. Si l’on coupe la tête, le corps suivra. L’Ordre use de la violence parce qu’il le faut, mais cela ne doit pas entièrement prendre le pas sur la mobilisation des foules. Il faut donc écouter le peuple, jouer de charisme et de magnétisme, pour aller dans son sens et attirer vers soi le maximum d’opinion positive. Avoir la population de son côté permet ainsi de bénéficier de son aide et de sa complicité, ce qui est très important face au système répressif qui quadrille les rues.

Pour le mouvement de résistance, tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Les lois étant injustes et inégalitaires, il ne faut pas hésiter à les bafouer. Tout a un prix, et celui du sang ne doit pas faire peur. Si la violence n’est pas une fin en soit, elle est un passage nécessaire et obligatoire, car, c’est la seule chose que comprennent les Argents, n’est-ce pas ? Ce mouvement résistant a donc déjà tué, y compris des figures publiques et des noms célèbres. Le dernier en date n’est autre que Saule Cahill, qui tomba à la suite d’une série d’attentats planifiés à son encontre. Malheureusement, son épouse aurait dû mourir avec lui, mais elle en réchappa. Cependant, l’objectif principal fut atteint, le patriarche est mort, et cela a causé la panique dans les rangs des Argents, en plus de jeter une bonne dose de confusion et de désorganisation.

L’Ordre mène donc des actions coups de poing, des attentats, un travail de sape et de grandes actions d’espionnage, dans un but de guérilla urbaine. Mais le tout se fixe dans la durée, alors que la discrétion est le maître mot : il faut rester tapis dans l’ombre, indétectables, afin de toujours poursuivre un peu plus loin le combat. Alors on muselle très vite les chiens fous, ceux qui agissent sans réfléchir. Car l’Ordre Ecarlate est un mouvement résistant vieux de près de 200 ans, structuré et organisé, régi par des règles. Et l’on n’a que peu de pitié pour qui mettrait tout le mouvement en danger. Cela fournit à la population la certitude d’avoir affaire à un mouvement réfléchi et efficace, et surtout, pérenne. Une question de confiance. Et la confiance, c’est primordial.
Recrutement

Il est hors de question de se risquer à faire entrer dans l’Ordre des traîtres ou des espions. Alors, on ne demande pas à entrer dans l’Ordre : l’Ordre vient vous chercher, s’il vous estime digne, fiable et utile. Les rangs de l’Ordre Ecarlate sont majoritairement composés de Rouges, recrutés et approchés par un membre de l’Ordre, envoyé par un supérieur. Les Argents, eux, sont laissés à la porte. Quant aux Mutants, s’il y en a parmi les troupes de l’Ordre, ils sont choisis avec grand soin, et doivent s’attendre à toujours devoir faire leurs preuves et à prouver une loyauté à la cause encore plus exacerbée. Le mouvement est ouvert aux hommes comme aux femmes, sans grande discrimination.

On ne peut obtenir une place plus importante dans le mouvement qu’en remplacement d’un défunt ou d’un promu, toujours pour faits d’armes ou mérite. La décision en revient au Condor ou aux Aigles, après proposition d’un gradé subalterne, sans qu’ils ne connaissent la réelle identité de “l’heureux élu”. La seule exception à la règle est lors de la mort du Condor. L’Aigle qui a le plus d’ancienneté accède au poste, et un nouvel Aigle est choisi par le nouveau Condor et l’Aigle restant.

Au sein de l’Ordre, chacun ne sait jamais que ce qu’il a à savoir, et chacun ne connaît que l’identité de ceux lui étant les plus proches. Cela permet d’éviter de faire tomber tout le mouvement si un patrouilleur est capturé et torturé. On protège ainsi de nombreuses vies, en plus d’assurer la pérennité de l’Ordre. On réduit aussi ainsi les risques de trahison. Dans la même logique, aucun signe distinctif ne permet aux membres de l’Ordre de se reconnaître dans la rue, ce qui pousse chacun à se tenir sur ses gardes et à éviter d’avoir la langue trop pendue.

Les 6 grandes règles de l’Ordre

La discrétion et l’anonymat sont les règles d’or. Le mouvement et ses actions parlent d’eux même. Nul ne doit donc évoquer les activités de l’Ordre hors du mouvement. De façon pratique, cela garantit l’absence d’informations révélées en cas de torture de la famille d’un suspect. Ce qui n’empêchent pas certains militaires et certains membres de la SPC de tout de même torturer les familles ...

Il est fortement encouragé d’adopter une attitude neutre, désintéressée voire réfractaire à l’Ordre en public. Nul ne doit pouvoir déceler la moindre trace d’adhésion trop marquée aux idées de l’Ordre Écarlate, pour ne pas faire naître la suspicion. C’est aussi une question de survie, car la SPC guette et rôde, et que l’Armée n’est pas en reste elle non plus.

Chaque membre du mouvement doit tenir au minimum 48 heures sous la torture. Cela laisse le temps au mouvement de s’organiser, d’effacer toutes preuves et toutes potentielles traces. Si un Épervier est pris, sa section  doit pouvoir avoir le temps de disparaître. Passé les 48 heures, on considère qu’il n’y a nulle traîtrise si le résistant craque.

Au sein de l’Ordre, la parole est d’or. Les ordres sont transmis par écrit, avant d’être détruits, pour ne prendre aucun risque d’interception. De la même façon, les Éperviers reçoivent leurs ordres à l’oral. De plus, il n’existe aucun point de ralliement fixe. L’adresse à laquelle on doit se rendre change toujours d’une fois sur l’autre. Chaque gradé convoque ses subalternes directs par des moyens détournés : mots clefs précédemment convenus, séries de chiffres, messages cryptés, ou encore objets déposés dans la boîte aux lettres.

Il n’existe aucun intérêt financier au sein de l’Ordre. Le mouvement est majoritairement financé par les fonds propres de ses membres et par les quelques dons spontanés de la population. Il ne faut donc pas s’attendre à s’enrichir grâce à l’Ordre, et aucune pension n’est versée aux familles après la mort d’un membre, ou lorsque ce dernier est gravement blessé en mission.

La traîtrise et la duplicité sont sévèrement punies. Le cas est jugé par le supérieur hiérarchique de l’accusé, ainsi que par les hautes instants. L’accusé se voit offrir une unique occasion de se défendre et de prouver son innocence. S’il n’y parvient pas, ou qu’il avoue, selon la gravité de la trahison, il est supplicié. La sanction la plus extrême est celle du supplice de l’aigle de sang : on lui sépare les côtes de la colonne vertébrale, puis on les déploie, comme les ailes d’un aigle. Le cadavre est ensuite déposé sur un lieu publique : on ne trahit pas l’Ordre, et tous en sont alors avertis. Ce supplice est toujours appliqué lorsque le traître se trouve en possession de trop d’informations capitales. Dans d'autres cas, on applique le supplice de la serre aquiline. Le visage du coupable est lacéré avec une serre de métal, acérée, ce qui laisse une marque indélébile. Cette sanction est parfois considérée comme encore plus sévère : c’est une marque impossible à cacher aux autorités, qui comprennent alors à qui elles ont affaire. De plus, cela apporte l’infamie sur la famille. Ce supplice est accompli par les camarades de l’accusé, pour les dissuader de prendre le même chemin autant que pour les responsabiliser.
Hiérarchie

Au sein de l’Ordre, les décisions sont prises en haut lieu, de concert entre les Aigles et le Condor, qui aura toujours le dernier mot. Actuellement, le mouvement compte un peu plus de 31000 membres “officiels”, ce qui représente seulement une infime partie de la population. Cependant, ce chiffre ne prend pas en compte les adhésions spontanées et éphémères au sein de la population, hors du cadre de l’Ordre Écarlate.

Condor : il s’agit du dirigeant de l’Ordre, le plus haut gradé du mouvement, celui qui a le mot final sur tout. Il est le seul à connaître l’identité des 2 Aigles (ses deux bras droits) et des 20 Pygargues, pour pouvoir réagir en apprenant l’arrestation de l’un d’entre eux.

Aigles : au nombre de 2, ils sont situés juste sous les ordres du Condor. L’un d’eux se trouve être actuellement une femme. Chacun d’eux dirige 10 pygargues. Ils secondent le Condor, et font la liaison entre lui et le reste de l’Ordre. De plus, ils sont les deux seuls à connaître l’identité de leur dirigeant. Ce sont des personnes en qui le Condor accorde toute sa confiance. Si le Condor tombe ou s’il est inopérationnel pendant quelques temps, l’Aigle le plus ancien prend la direction de l’Ordre.

Pygargues : au nombre de 20, ils obéissent directement aux deux Aigles. Chacun d’eux gère 10 Balbuzards, à qui ils transmettent les ordres reçus. Ils ne se connaissent pas entre eux, et ne sont au courant que de l’identité de l’Aigle dont ils dépendent, et de celles des Balbuzards sous leurs ordres. Dans la hiérarchie, on les encourage à réfléchir aux prochaines cibles, ainsi qu’à rassembler les informations et données collectées pour les synthétiser.

Balbuzards : au nombre de 200, ils dépendent des Pygargues. Chacun d’eux gère 5 Faucons. Ils connaissent l’identité de leur Pygargue référent et celles  des Faucons sous leurs ordres, sans se connaître entre eux. Ce sont eux qui se préoccupent de la logistique, et ils font imprimer les tracts pour ensuite les distribuer.

Faucons :  au nombre de 1000, ils obéissent aux Balbuzards. Chacun d’eux gère deux sections d'Éperviers, soit 30 hommes au total. S’ils savent qui est leur Balbuzard référent et qui sont les hommes sous leurs ordres, ils ne se connaissent pas entre eux. Leur rôle est très important : ils sont en effet particulièrement chargés de chasser et de traquer les dissidents et les traîtres, d’enquêter sur les suspicions. C’est aussi eux qui choisissent les nouveaux Éperviers. Ils doivent savoir réagir sur l’instant, et prendre très rapidement une décision, lors des contre-temps ou quand un homme est capturé ou tué.

Chefs éperviers : au nombre de 2000, ils dépendent des Faucon, dont ils sont les bras droits. Chacun d’eux gère 14 hommes, les Eperviers. Ils connaissent l’identité de ces derniers, ainsi que celle de leur Faucon référent, et celle de l’autre chef épervier qui leur servent de binômes. Dans la hiérarchie, ils sont le dernier maillon de la chaîne avant exécution des ordres reçus. Ce sont leurs ordres qu’écoutent et exécutent les Eperviers. En cas d’erreur ou de confusion, ils en assument la pleine et entière responsabilité. Ils sont également les yeux et les oreilles des Faucons, que ce soit concernant les agissements de leurs propres hommes que concernant leur rôle d’espions et d’activistes.

Éperviers : au nombre de 28000, ils sont situés tout en bas de la hiérarchie. Ils œuvrent au sein d’une section de 15 combattants (14 Éperviers et un chef épervier). Les seules identités qu’ils connaissent sont celles des membres de leur section. Ils sont à la fois la main, les yeux et les oreilles de l’Ordre. Ce sont eux qui agissent directement sur le terrain, soit en commettant des attentats ou des attaques coups de poing, soit en espionnant, soit en propageant les idées de l’Ordre via la distribution secrète de tracts ou le dépôt de tags.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Jeu 11 Avr - 9:27, édité 5 fois

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:40

les
silences
When words fail silences speak
Naissance et objectifs du mouvement
“Ils souffrent en silence, supportent l’abominable sans broncher”.
C’est en tout cas ce que les membres de ce mouvement souhaitent faire croire au reste de la population. Mais dans l’ombre, les mutants qui rejoignent et font vivre ce parti résistant ne sont pas dénués de force et de volonté. Ce mouvement existe depuis une cinquantaine d’années, et a pour but premier de permettre à tous mutants de rejoindre ses rangs pour apprendre la maîtrise de leurs pouvoirs et pour pouvoir ensuite récupérer le pouvoir. Les mutants restent les laissés pour compte de cette société en apparence idyllique.

Le camp d’entraînement, sous la forme d’une école, est basé à Othinara. Ils ont également de nombreux repères dans l’underground de la Capitale. C’est un mutant, né d’une famille Rouge et qui a participé à l’Insurrection qui décida de fonder ce lieu et ce parti. Il souhaitait alors construire un refuge et un lieu de paix où la discrimination ne pourraient plus les atteindre. Mais surtout, il souhaitait trouver réparation auprès de ces Rouges qui n’auraient pu gagner cette révolution sans leur aide et qui ensuite les avaient simplement et purement mis de côté, oubliés comme des moins que rien. C’est pourquoi seuls les mutants peuvent rejoindre les rangs de ce parti.

S’ils n’ont pas encore pris les armes et qu’ils ne sont pas passés à l’offensive comme les membres de l’Ordre ou des Trinitaires - pour ne citer qu’eux - les Silences sont bel et bien en train de constituer une petite armée de rebelles puissants et sont persuadés qu’en faisant preuve de patience, d’entraînement et de calculs politiques avisés, ils pourront finir par prendre le pouvoir.
Champs et moyens d’action
Pour l’instant, les Silences n’ont pas agi par la force et se contentent de trois actions qui leur permettront de placer leurs pions :

Le recrutement et l’entraînement de tous les mutants qui souhaitent rejoindre le parti. Plusieurs professeurs possédant des pouvoirs différents ont pour mission d’apprendre aux nouveaux à utiliser leurs capacités, ces recrues sont également formées au combat à mains nues, à l’utilisation d’armes et à la défense contre les pouvoirs Argents. Les Mutants peuvent rejoindre d’eux-même le mouvement, il ne leur ait rien demandé en échange. Cependant, il est impossible (très difficile) de quitter le mouvement vivant une fois qu’on en fait partie. L’École a été construite il y a maintenant 53 ans et c’est un véritable mur de fumée pour permettre aux Mutants d’apprendre à se battre.

L’espionnage et l’échange d’informations dans les marchés noirs. Ce parti - sans être illégal - passe par tous les moyens possible pour recueillir des informations qu’ils pourront ainsi vendre aux plus offrants dans le but de fournir les ressources nécessaires à leur survie. En effet, la plupart des mutants qui arrivent sont jeunes et n’ont pas d’argents. Même si certains arrivent à trouver du travail, l’école manque de ressources, c’est pourquoi ils cherchent des mécènes ou des personnes à faire chanter pour trouver la monnaie nécessaire à leur survie et leur expansion. L’espionnage est également un bon moyen pour se renseigner sur leurs différents ennemis - argents comme rouges.

Le création d’un nouveau mode politique plus en faveur des Mutants. Ils ne supportent plus de se faire malmener par les autres sangs qui se croient supérieurs alors que les premiers ont abdiqué face à leur force et que les seconds n’auraient pu réussir cet exploit sans l’aide précieuse qu’ils leur ont apportée. De fait, ils ne font absolument pas confiance à la politique actuelle et se gaussent bien de cette pseudo démocratie égalitaire. Ils attendent donc patiemment le meilleur moment pour frapper et voir s’écrouler cette Tour d’Ivoire. Ils ont cependant commencé à infiltrer le Parlement dans l’espoir de faire passer certaines lois plus en faveur de leur sang. 

Ils ont commis leurs premiers attentats le 17 mai 2677. Depuis, ils sont considérés comme des terroristes par le gouvernement.
Fonctionnement du parti
Actuellement, c’est une femme mutante qui est à la tête de Parti. Provenant d’une famille Argent très rétrograde, elle s’était enfuie adolescente et avait rejoint le mouvement alors qu’elle n’était encore une adolescente. Elle a pris la place de l’ancien chef et mène le groupe d’une main de fer. Le genre ne compte pas pour les silences, c'est le mérite qui prime.

A sa suite, on retrouve les quelques membres de Parlement qui - de par leur statut - ont une place importante au sein du Mouvement. Ce sont eux qui peuvent - par l’intérieur - récolter des informations et tenter de faire passer des lois. Ils sont tous socialistes. Pourtant, le mouvement ne croit pas spécialement au gouvernement actuel, mais souhaitent récolter un maximum d'informations et peuvent ainsi garder un œil sur les dirigeants.

Viennent ensuite les professeurs, des Mutants qui prennent de leur temps pour former les nouveaux souhaitant rejoindre leur clan. Il n’y a malheureusement pas encore des Mutants pour chaque pouvoir au sein du Parti, mais ils font de leur mieux pour amoindrir les inégalités entre les Argents et eux.

Les élèves, ce sont les nouveaux partisans du Mouvement (souvent jeunes) qui apprennent l'art du combat et de l'espionnage sous la tutelle des professeurs, ils sont séparés en fonction de leur pouvoir et résident dans l'école à Othinara, ce sont des cours du soir principalement qui ne doivent pas empêcher les partisans de vaquer à leurs occupations professionnelles.

Enfin, nous retrouvons les anciens formés ; qui s’informent, tentent de récupérer des fonds, manigancent, mais restent dans l’Ombre.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Sam 6 Juil - 15:35, édité 9 fois

PNJ— those who fall —
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 2757
⟨ les mouvements résistants ⟩ Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com http://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  Lun 4 Mar - 21:40

les
trinitaires
equality won't be  given to us, whe must take it
Naissance et objectifs du mouvement
Bien que des idées similaires ont toujours existée, ce mouvement résistant n’a vu le jour qu’après la fin de l’Insurrection, une fois les limites de la démocratie démasquée.

Pas dupes de la prétendue volonté du gouvernement à se diriger vers l’égalité et la fraternité entre tous, certaines personnes (Argents, Rouges et Mutants confondus) ont conclu que mis à part apaiser une population en colère et masquer de nombreuses discriminations, ce nouveau modèle politique n’apportait pas les réformes nécessaires à la vie qu’ils souhaitaient. Ce mouvement est parti de l’esprit de trois jeunes étudiants, d’origine et de sang certes différents mais qui se sont retrouvés sous une même bannière. L’état des lieux était simple et catastrophique : les rouges étaient toujours autant discriminés, les riches continuaient de s’enrichir tandis que les pauvres ne pouvaient pour la plupart pas se payer de places d’apprentis, et ainsi rien ne changeait. Pourtant, le plus grand nombre semblait s’en contenter, mais pas eux.

Ce fut sur ce postulat que ces jeunes révolutionnaires formèrent un groupe, prônant une idéologie plus égalitaire et communautariste. Basé sur le partage des biens, la baisse de surconsommation ainsi que l’interdiction de propriétés privées ou de tout autre établissement qui n’aurait pas pour but l’intérêt du plus grand nombre, cela n’était pourtant qu’une infime partie des modifications qui devaient être apportées à Akkadia pour que celle-ci et ses habitant puissent prospérer et s’épanouir.

Mais les revues clandestines et les quelques manifestations n’ont pas suffi, n’ont même pas été rapportée par les grands médias. Alors, les trinitaires ont décidé de faire passer leurs idées et leurs revendications par la seule manière que les gens comprennent : la force.

En effet, ce groupe ne s’est jamais revendiqué pacifiste et est aujourd’hui à la racine de nombre d’attentats, émeutes ou encore enlèvement perpétré à Akkadia contre l’ensemble des représentants de l’hégémonie des plus aisés. Pour bien se démarquer des autres groupes résistants et principalement de l’Ordre Écarlate qu’ils estiment autant que les anciennes familles royales - c’est-à-dire pas du tout - les membres des Trinitaires signent toujours leurs faits d’un chien à trois têtes, symbole du mouvement. De plus, ils portent des capes et des masques, pour ne pas être reconnus, mais plus encore pour montrer que tous sont égaux et indifférenciés aux yeux des Dieux, et que les avantages des uns doivent être mis à la disposition des autres.
Idéologie du mouvement
Les Trinitaires sont très religieux et ils prônent une ]nouvelle interprétation des textes sacrés :

Les mutants ne sont pas les élus des divinités, pas plus que les Argents ne sont leurs descendants.

Selon cette ancienne pryessa, aujourd’hui conseillères des trois dirigeants des Trinitaires, les argents et les mutants n’ont qu’une seule mission : aider à redresser les torts de cette société en perdition.

C’est aveuglés par leur hubris que les Argents et les Mutants se sont éloignés de cette Volonté Divine, oubliant de travailler main dans la main et d’honorer la bénédiction des pouvoirs, ces dons envoyés sur Terre pour participer au bien du plus grand nombre, sans distinction de sang ou d’origine.

Les religieuses ne devraient pas faire vœu de chasteté, puisque la religion doit être embrassée par tous et toutes et chacun doit avoir les mêmes droits et devoirs.

Les membres des Trinitaires sont donc très croyant et les rites sont multiples au sein de cette organisation. Il n’existe pas de pitié pour les traîtres et chaque personne rejoignant les rangs serrés de cette jeune organisation doit montrer patte blanche et prouver aussi bien sa foi que sa dévotion pour la Cause.
Recrutement
Le recrutement se déroule ainsi :

Une personne souhaitant rejoindre le groupe résistant doit être recommandée par un des recruteurs, ainsi si pendant les premières années (appelées l’Épreuve et durant entre deux à quatre années) cette jeune recrue trahie, le recruteur sera également puni et marqué au fer sur le torse.

Durant l’Épreuve, les nouveaux sont formés à différentes formes de combat(utilisation de leur pouvoir, d'armes etc) ainsi qu'à l'espionnage. Ils suivent également des cours de religion et de politique et assistent à la messe hebdomadaire dispensée par la Voix. Les hommes comme les femmes y participent.

Une fois l’Épreuve passée, un rituel d’initiation est mis en place et géré par la Prêtresse, durant lequel les recrues doivent se libérer des vices de la société. Elles sont évaluées alors sur les différents apprentissages qu'elles ont reçus et sont ensuite réparties selon leurs capacités et ce qu’elles peuvent apporter au Parti sans distinction de sang ou de fortune. Le rituel se conclut par la récitation des préceptes religieux et idéologiques du groupes.

Chacun, homme comme femme doit donc se montrer exemplaire et mettre à profit ses biens ainsi que ses capacités : chacun participe financièrement à la hauteur de ses revenus et se doit de participer au bon fonctionnement du mouvement (selon ses ressources et ses capacités). Les plus démunis - qui sont recueillis et ne participent pas forcément aux actions - vivent dans le plus grand secret dans un camp établi en Valdervia et créent déjà le premier village de cette société idéale. En presque complète autarcie, c'est au sein de ce camp que les rituels initiatiques ainsi que les entraînements ont lieu. Les recueillis s'occupent du maintien, de la sécurité et de l'organisation de ce Camp.
Hiérarchie

A la tête, siègent les trois représentants de chaque Sang, afin que personne ne puisse se sentir lésé ou délaissé. Les Trinitaires ne sont pas étrangers aux tensions ou aux vieilles rancunes parfois tenaces, mais celles-ci sont moindres face à la tâche ardue et non pas dénuée de risques qu’ils tentent de mener à bien. Car, ce mouvement est empli d’ambitieux qui s’imaginent déjà à la tête d’une nouvelle aire plus grandiose et moins pervertie. Sentiment qui s’est accentué quand le patriarche des Gavon, Gabriel, les a rejoint en toute discrétion six ans après la naissance de son fils, né mutant. Si les dirigeants ont d’abord été suspicieux de l’arrivée de cet Argent au sein de leur clan, ils ont vite su trouver les avantages économiques, politiques et stratégiques que celui-ci pourrait leur apporter. Aujourd’hui, Gabriel Gavon évolue et prend du pouvoir au sein de la Résistance, il serait pressenti pour prendre la place du dirigeant Argent des Trinitaires atteint d’une maladie.


Les différents corps formant les trinitaires :

LA TRINITÉ : (cape rouge, masque de chien) Ils prennent les décisions et dirigent la Résistance. Ce sont les seuls qui décident des punitions, de l’exclusion ou de l’intronisation de quelqu’un au sein du groupe.

LA VOIX : (cape mauve - masque blanc) une ancienne pryessa, c’est elle qui accueille les nouveaux, organisent les rituels d’initiation, accompagnent la trinité durant leur réflexion, effectuent les sentences. Elle a aussi un rôle de conseillère auprès de la Trinité, mais pas de décision. Elle forme également les jeunes femmes qui sont principalement dirigées vers le côté religieux du groupe.

LES BRAS : (cape jaune, masque …) Ils commandent les actions, ils sont en contact direct avec la Trinité, ils gèrent différents groupes de partisans répartis un peu partout et ont de missions diverses.

LES MAINS : (cape grise, masque de d’un visage en colère)  Ils agissent : attentats, enlèvements, organisation d’émeutes sanglantes, vols d’armes rouge. On retrouve aussi les jeunes femmes qui suivent les préceptes et l’enseignement religieux de la pryessa.

LES YEUX (cape noire, masque de loup) deux groupes sont mélangés ici : Les espions qui se tiennent informés, se renseignent sur les fragilités et les faiblesses du gouvernement et de ceux qu’ils veulent toucher. Les recruteurs qui cherchent de possibles recrues au sein des reformés, retraités, étudiants recalés, jeunes révolutionnaires, etc.
GODS WILL FALL - 2019

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

⟨ les mouvements résistants ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ les mouvements résistants ⟩  |  

⟨ les mouvements résistants ⟩  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cérémonie d'Honneur aux Résistants
» Clan : Résistants
» RÉSISTANTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: UNVEIL THE TRUTH :: Les textes anciens :: annexes-
Sauter vers: