Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3


LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 1912
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; crackships©myself ; gif©tumblr
POINTS : 3208
game of survival (lyza) Tumblr_poifylDL9k1wncedeo1_r1_400
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
game of survival (lyza)  |  Dim 14 Avr - 16:17

----------- ARE WE THE HUNTERS -----------
or are we the prey?
(@lys gavon)



La lame de sa dague avait encore le goût du sang alors qu'elle venait de la ranger à l'arrière de sa ceinture. La pénombre avait englouti  la capitale et il s'agissait du moment préféré d'Heza pour commettre ses crimes dans la plus grande discrétion. La nuit n'allait plus tarder à tomber, et déjà, les ruelles se désertaient. Quelques civils traînaient encore, agglutinés devant les bars et autres bordels. La brune ne pouvait s'empêcher de rouler des yeux devant un tel spectacle. Les vices des hommes ne se renouvellent donc jamais, ils sont bien trop prévisibles pour leur propre survie. Ils avaient raison de rigoler aujourd'hui, parce que cela ne serait peut être plus le cas demain. La poupée prenait le chemin en direction de l'Etoile d'Or, où elle occupe une petite chambre, au dessus des salles de danse. Son maigre butin du soir, soigneusement protégé dans une petite bourse, avait trouvé place dans la poche de sa veste, là où sa main prenait soin de l'agripper, au cas où. Heza n'avait pas peur, elle n'a jamais peur. Arpenter les pavés, en bas d'Aureus, fait parti de son quotidien, de sa vie même. Enfant des rues, elle connaît les moindres recoins, à la fois ceux nécessaires pour exécuter un marché secrètement, et ceux lui permettant de se cacher au besoin. La SPC est, plus que jamais, présentes à chaque coin de rue, rendant son travail parfois compliqué. L'argent qu'elle avait réussi à voler ce soir sera directement reversé aux Veuves, à l'exception d'un objet. Le petit rubis brillait sur son index. Rouge éclatant, comme son sang. Son regard fixa de nouveau l'horizon face à elle. Elle n'était plus très loin de l'établissement lorsqu'elle fut interpellée par une silhouette familière. Silhouette fort peu gracieuse, qui avait perdu de sa superbe. Heza ne pouvait le nier, bien que cela lui coûtait de l'avouer, mais la jeune Gavon avait été une jeune femme élégante, autrefois. Elle semble être l'ombre d'elle-même à présent. La poupée avait entendu ce qu'il lui était arrivé, quel tragique accident. Et pourtant, elle était là, dans les ruelles malfamées, arborant un air faussement majestueux. Cela eut le don de lui arracher un rire. Elle aurait été déçue si l'argent avait porté autre chose qu'un masque de perfection. Heza aurait pu s'en aller, prendre un autre chemin, rentrer plus rapidement, mais croiser sa route semblait bien plus amusant. Et elle avait besoin de s'amuser ce soir. ─ Par tous les dieux, si je m'attendais à tomber sur la célèbre Lys. La brune s'adosse à un mur, en croisant les bras. Son regard noisette analyse de haut en bas l'ange déchu. ─ J'te préférais avec ta canne. L'ironie de la situation n'avait eu cesse d'amuser la rouge. Des années de rivalité, des années où Lys avait adoré se prétendre la meilleure, où elle avait été d'un ennui sans nom. Et la voilà, maintenant, incapable de faire une simple pirouette, condamnée à rester derrière un bureau, au mieux, alors que Heza avait atteint le St-Graal. Mais trouver la petite Gavon dans des coins peu recommandables avait le don de l'intriguer, soit elle était complètement inconsciente, soit elle avait pris une voie plus intéressante.



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

NEUTRE— those who don't care —
Lys Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 382
AVATAR + © : KRISTINE FROSETH. (AV/@SARASVATI)
POINTS : 101
game of survival (lyza) Tumblr_o7n3tgJTWA1rd81odo7_250
AGE : VINGT-DEUX ANS, petite jeunesse effleurée, il semblerait pourtant que sous ses yeux ornés de cernes s'agrippent une décennie de tourments. on l'a dit trop jeune pour décider, pour aimer qui elle veut, pour être libre ; et pourtant, lys est épuisée de faire l'enfant, elle est prête à ouvrir les yeux et au lieu d'offrir sa main, elle offrira son poing.
STATUT CIVIL : FIANCEE, lys s'est pendant très longtemps refusée aux voeux matrimoniaux et pour cause, elle n'en voyait pas l'intérêt, ni le besoin. A présent les choses ont changé, l'anneau ornant son doigt en est la preuve.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile http://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile Voir le profil de l'utilisateur

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: game of survival (lyza)  |  Ven 19 Avr - 19:32
GAME OF SURVIVAL
are we the hunters or are we the prey?
Lys entendit un cri, puis un second, puis une expiration maladroite et le bruit d’une lame en train d’être essuyée. Quelqu’un venait de mourir à quelques mètres de là et si ça aurait probablement dû l’effrayer, la faire rebrousser chemin, elle s’en fichait royalement. Pourquoi ? La mort n’avait plus ce semblant de terreur qu’elle lui inspirait autrefois, elle était là, les regardait tous, un œil vif vrillé sur ces pauvres mortels ; Lys ne dérogeait pas à la règle, il n’y avait aucun moyen de tromper la mort, elle viendrait un jour et cette vérité même lui retirait toute peur. Maintenant, dans quarante ans, dans quelques semaines ou heures, un jour Lys offrirait son dernier souffle et le moment où la faucheuse viendrait, lui était égal. Il n’y avait plus grand-chose qui lui donnait envie de vivre, peut-être sa vengeance, mais même ça, ça semblait futile quand elle pensait aux choses qu’elle aurait pu faire si ses genoux n’avaient pas été cassé. Briller telle une étoile sur scène, danser tous les soirs, obtenir des rôles et faire la fierté de ses proches et de ses amis. Elle soupira, ça ne servait à rien de se souvenir, ça ne ferait pas revenir la fonction de ses genoux, ça n’effacerait pas les douze derniers mois, ce n’était qu’un moyen de se faire du mal, de se blesser davantage. Perdue dans ses pensées, elle n’entendit que trop tard les pas de l’intrus qui vint la déranger dans ses réminiscences. – Par tous les dieux, si je m'attendais à tomber sur la célèbre Lys. – La Gavon leva les yeux au ciel, se retournant sans grand ménagement vers la source de la voix. Elle n’avait pas besoin de la voir pour savoir qui venait, si impunément, la déranger. Heza Saab, une rivale, à présent peut-être même une ennemie. Parce qu’heza était capable de faire ce que Lys se voyait interdit : la danse. Monter sur scène, être le cygne qu’elle n’avait été que le temps de quelques années. – J'te préférais avec ta canne. – Et si elle avait pu, Lys l’aurait assommé avec, mais ses mains étaient vides, et ses jambes plus solides que jamais. Alors oui, Heza avait peut-être toutes les raisons du monde de venir la provoquer, après tout Lys n’avait jamais fait un effort pour lui tendre la main, pour évincer ses remarques désobligeantes. Lorsqu’elle avait encore pu danser, elle ne lui avait pas même adressé un mot, bien trop aveuglé par ses ambitions et son soi-disant talent. Lys soupira, pour son arrogance passée et pour celle dont Heza faisait preuve à présent. – Ah mais qui voilà ? L’amateur qu’ils ont engagé pour me remplacer sur scène, le temps, j’espère, de trouver mieux ? – Elle envoya un regard désolé en direction d’Heza, bien consciente de la provocation et de l’insulte qu’elle lui balançait sans hésitation à la figure. Lys avait toujours été arrogante en danse, elle avait toujours monté le menton et bombé le torse, parce qu’à l’époque on lui avait trop souvent répété qu’elle avait du potentiel, qu’elle pouvait viser tellement plus haut ; mise à part peut-être de ses parents, mais ça l’avait davantage concilié dans l’idée de poursuivre son rêve, plutôt que de courber l’échine face aux souhaits de sa famille. La rouge n’était pas passionnée par le ballet, elle avait du potentiel, une bonne tenue, mais il lui manquait ce petit truc qui avait toujours brûlé dans le cœur de Lys ; mais cette flamme, cette étincelle, ne lui servait à présent plus à rien. – Je préférais ma canne aussi, j’arrivais à mieux frapper les idiots avec. – En réalité, elle était bien heureuse de s’être débarrassé de l’objet obsolète qui faisait jour pour jour une entaille dans sa dignité. Elle l’avait jeté dans son placard furieuse et résignée à ne plus jamais l’utiliser. Mais elle ne dirait jamais rien de tout ça à Heza, plutôt crever que lui montrer une brèche dans sa fierté. – Qu’est-ce que me vaut l’honneur de ta présence ? Tu t’ennuies ? Peut-être qu’au lieu de traîner ici tu devrais travailler sur tes pirouettes, à ce que j’ai pu entendre, il y a encore beaucoup de travail. Même un genou en moins, je suis sûre que je serais capable de t’aider Heza. – En réalité, elle n’avait aucune idée du niveau présent d’Heza en danse classique, elle n’avait pas remis les pieds dans un théâtre depuis son accident et ne le ferait probablement plus jamais, mais le besoin de provoquer son ancienne rivale était bien trop grand.


I WANT TO SIN
every time that i'm with him

LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 1912
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; crackships©myself ; gif©tumblr
POINTS : 3208
game of survival (lyza) Tumblr_poifylDL9k1wncedeo1_r1_400
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: game of survival (lyza)  |  Sam 20 Avr - 23:00
La soirée avait pris une tournure qu'elle n'aurait pas imaginé, mais elle ne s'en plaignait pas. Elle n'avait eu personne à embêter depuis bien longtemps. La plupart du temps, elle se contentait de tuer ceux qu'il fallait éliminer. Heza mentirait si elle disait ne pas apprécier le goût du sang, mais il était vrai qu'elle ne prenait plus le temps de jouer avec ses proies avant qu'elles ne trépassent. Et si elle ne comptait pas prendre la vie de la Gavon ce soir, elle allait assurément la taquiner un peu, histoire de voir ce qu'elle avait dans le ventre, après toutes ces années. L'infirmité de la gamine était son sujet favori. Elle savait pertinemment que cela la mettrait dans tous ses états. C'était une raison suffisante pour venir la piquer là où la blessure était encore vive. Et juste comme elle l'espérait, Lys ne se fit pas prier pour cracher, à son tour, son venin. Heza ne peut s'empêcher de lâcher un rire lorsqu'elle entend le mot amateur. Il était vrai qu'elle n'avait jamais vraiment pris la danse au sérieux. Elle avait un don naturel, certes un peu trop brut pour espérer finir étoile, mais suffisant pour réussir un concours, suffisant pour maintenant une couverture intacte. ─ Ils ne trouveront jamais mieux que toi, quel dommage, quelle tragédie, quand on y pense. Son ton était bien trop teinté d'ironie pour qu'on ne le remarque pas. Elle n'avait absolument aucune compassion pour cette gosse née avec une cuillère en argent dans la bouche. Elle n'allait pas plaindre une princesse faisant un caprice d'enfant. Au moins, sa blessure l'éloigne d'un service au sein de l'armée, elle devrait s'estimer chanceuse. ─ Je suis sûre que tu en faisais bon usage. Heza n'avait absolument pas peur de la Gavon. Elle s'attaquait à bien pire chaque jour. Elle pouvait n'en faire qu'une bouchée si elle le voulait, mais pas maintenant, pas aujourd'hui. Les deux femmes s'observaient l'une l'autre, aucune ne baissait son regard, il y avait bien trop de fierté en jeu. Mais sous toutes ses piques, toute cette amertume, la brune était persuadée qu'elles auraient pu s'entendre, dans un autre monde. Mais Lys était née avec de l'argent dans ses veines, et c'était là, la barrière infranchissable qui les séparerait toujours, jusqu'à ce qu'elles rendent leur dernier souffle. Elles n'appartiennent pas au même monde, et elles ne seront jamais l'égale l'une de l'autre, pas même dans cette pseudo-démocratie. Heza aurait pu trouver ça dommage, mais elle avait bien d'autres préoccupations. ─ Mes pirouettes se portent très bien. Sache que je suis profondément touchée par ton inquiétude et ton envie de m'aider. C'est charmant. Un léger soupir effleura ses lèvres, alors qu'elle balançait sa tête de gauche à droite. La poupée se rapprocha de la fragile marionnette, devant elle. Heza la dépassait à peine d'une demi-tête. ─ Je devrais plutôt te retourner la question. Que fait la princesse Gavon dans ces lieux si mal-famés ? Fait attention, tu vas finir par te retrouver avec autre chose de briser à force de jouer avec le feu. Elle se redresse un peu, avant de faire quelques pas autour de l'argent. ─ Mais effectivement, je m'ennuyais un peu. Je dois reconnaître que ta présence sur mon territoire éveille ma curiosité. N'as-tu donc pas peur de te faire gronder par ton papa ? Après tout, je n'aimerais pas non plus que ma petite fille si fragile se fasse malencontreusement agresser dans le bas d'Aureus. Je vois déjà les gros titres : "La malédiction des Gavon". Un rire se fait de nouveau entendre, avant qu'elle ne plonge ses iris dans les siens.



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

NEUTRE— those who don't care —
Lys Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 382
AVATAR + © : KRISTINE FROSETH. (AV/@SARASVATI)
POINTS : 101
game of survival (lyza) Tumblr_o7n3tgJTWA1rd81odo7_250
AGE : VINGT-DEUX ANS, petite jeunesse effleurée, il semblerait pourtant que sous ses yeux ornés de cernes s'agrippent une décennie de tourments. on l'a dit trop jeune pour décider, pour aimer qui elle veut, pour être libre ; et pourtant, lys est épuisée de faire l'enfant, elle est prête à ouvrir les yeux et au lieu d'offrir sa main, elle offrira son poing.
STATUT CIVIL : FIANCEE, lys s'est pendant très longtemps refusée aux voeux matrimoniaux et pour cause, elle n'en voyait pas l'intérêt, ni le besoin. A présent les choses ont changé, l'anneau ornant son doigt en est la preuve.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile http://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile Voir le profil de l'utilisateur

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: game of survival (lyza)  |  Mar 23 Avr - 1:16
GAME OF SURVIVAL
are we the hunters or are we the prey?
Lys n’était pas sotte, elle se savait dans une situation précaire. Idiote d’avoir provoqué la bête, elle ne pouvait pourtant pas reculer. La fierté dépassait parfois l’entendement, et l’impulsivité de la jeune fille avait primé sur le reste. Le besoin de prouver qu’elle avait encore des griffes, que malgré ses pointes brûlées, elle valait encore quelque chose, avait cette fois-ci gagné. Probablement inutile aux yeux de la rouge, Lys n’était pourtant pas emprunte à la croire ; bien au contraire. Et si Heza pensait lui faire peur, elle avait tort, parce que Lys ne craignait plus rien. Elle avait frôlé la mort une première fois, avait perdu beaucoup au change, elle n’avait maintenant plus beaucoup qu’on pouvait encore lui dérober. Un morceau de sa dignité peut-être, mais elle ne tomberait pas cette fois-ci, et si Heza la poussait, alors au moins, lys tomberait le menton levé. Prouverait à cette fille des rues, que oui, elle était peut-être une princesse née avec une cuillère en argent dans la bouche, mais qu’elle était, avec les années, devenue bien plus. – Ils ne trouveront jamais mieux que toi, quel dommage, quelle tragédie, quand on y pense. – Lys sourit à ces mots, elle les savait ironiques venant de la bouche de la rouge et pourtant elle aimait croire que c’était vrai. Lys, jeune petite étoile, destinée à une merveilleuse carrière, à un millier de fleurs jetés à ses pieds à la fin de chacun de ses spectacles. Quelle belle image, quel joli rêve. Remettant les pieds sur terre, elle tourna son regard en direction de la jeune fille. Si elle n’avait peur de rien, elle restait pourtant sur ses gardes, la Gavon n’était pas dupe, ni stupide, elle savait que Heza était capable de la tuer en quelques secondes. Mais le problème était très souvent que les adversaires de Lys peinaient très souvent à voir son plein potentiel, elle n’était peut-être pas un coryphée dans l’art du combat, mais elle savait maîtriser son pouvoir. Et si elle détestait l’idée même d’être marionnettiste, de contrôler quelqu’un par son sang, elle n’hésiterait pas une seconde à l’utiliser pour prouver à cette arrogante rouge qu’elle n’était en rien désarmée et à sa merci. Alors elle se contenta de hausser les épaules aux mots de la jeune fille et lui décocha son plus faux sourire. – Je ne te le fais pas dire. – Armée de son sarcasme, mais surtout de l’arrogance qu’elle avait tantôt critiquée, elle était prête à lever le menton, bomber le torse et prouver à cette sotte qu’elle n’était pas l’insignifiante qu’elle pensait avoir face à elle. – Mes pirouettes se portent très bien. Sache que je suis profondément touchée par ton inquiétude et ton envie de m'aider. C'est charmant. – Lys continua à sourire, ses yeux envoyant des dagues. En réalité, cette fâcheuse rivalité était puérile mais surtout du gâchis. A deux, elles auraient probablement pu faire de grandes choses, une rouge et une argent, un but commun et le monde aurait probablement pu s’embraser. Mais elles étaient toutes deux bien trop fières, bien trop animées par leur orgueil que par leur réflexion. – Je devrais plutôt te retourner la question. Que fait la princesse Gavon dans ces lieux si mal-famés ? Fait attention, tu vas finir par te retrouver avec autre chose de briser à force de jouer avec le feu. – Le loup resserrait son emprise sur la biche, mais Lys ne bougea pas, elle observait les mouvements de la rouge avec attention, et se contenta de sourire, de poursuivre ce jeu faussement enthousiaste, ce jeu qui terminerait mal, pour l’une ou pour l’autre. Une chose était sûre, Lys ne tomberait pas dans le piège, si elle venait à se battre, elle le ferait au moins en utilisant toutes les armes qu’elle avait dans son arsenal. Si elle n’était pas la plus puissante des Thanatos, elle en était une avec du potentiel, un potentiel manqué pendant plusieurs années. Mais elle s’était remise à son entraînement après son accident et accès sur la réussite de sa maîtrise, Lys se débrouillait bien. Très bien même, si elle pouvait croire les mots de son mentor. – Mais effectivement, je m'ennuyais un peu. Je dois reconnaître que ta présence sur mon territoire éveille ma curiosité. N'as-tu donc pas peur de te faire gronder par ton papa ? Après tout, je n'aimerais pas non plus que ma petite fille si fragile se fasse malencontreusement agresser dans le bas d'Aureus. Je vois déjà les gros titres : "La malédiction des Gavon". – Lys leva les yeux au ciel. Son père n’était pas l’homme que le public voyait, si tout le monde le croyait honorable, il était en réalité tout le contraire. Elle se mordit la lèvre inférieure pour ne pas commencer à rire, mais l’ironie de cette situation pouvait probablement se lire sur les traits de son visage. – Je suis si touchée que tu t’inquiètes pour moi, vraiment, c’est un honneur. – Elle mit sa main sur son cœur et fît mine d’être honorée par tant de fausse inquiétude. Si Heza se comblait de jolies sarcasmes, Lys était prête à tous les lui rendre, un par un. Et dans sa colère d’être rappelée de sa situation, elle se sentait même d’humeur à être méchante, peut-être un peu cruelle. – Et mon père ne se fait pas de souci pour moi, il sait ce que je suis et ce que je suis capable de faire. N’oublie pas petite rouge, que je reste une Gavon, est-ce que tu sais quel pouvoir représente ma famille ? – La question était rhétorique, peu de personnes ignoraient quel dieu les Gavon adulaient, quel pouvoir animait leurs veines, alors qu’ils prenaient un franc plaisir à maîtriser les hémoglobines. Un pouvoir effroyable qui inspirait la peur, et pour la première fois depuis maintenant des années, Lys était reconnaissante à la magie qui pulsait dans son corps. Reconnaissante d’avoir au moins encore ça qui fonctionnait chez elle. – Nous sommes des Thanatos. Est-ce que je dois t'expliquer ce que nous sommes capables de faire ou préfères-tu une démonstration? – Elle la menaçait ouvertement, comme la rouge l’avait fait il y a quelques secondes. Lys ne se laisserait pas facilement marcher sur les plates-bandes, plus maintenant, pas maintenant qu’elle n’avait plus rien à perdre. Haha, Je rigole bien entendu. – Petit sourire froid, yeux qui n’envoyaient que des dagues, Lys fît volte-face et vrilla son regard dans celui de la jeune fille. – Et toi alors Heza, qu’est-ce que tu fais ici si tard ? Ton père à toi ne va-t-il pas te gronder ? – Elle fît mine de se taper le front. – Que je suis bête, tu n’en as pas. Est-ce que c'est à cause de ça que tu persécutes les gens, parce que papa et maman n'ont jamais été présents? Ou c'est juste parce que tu es née foncièrement méchante? – Elle vadrouillait sur un terrain terriblement dangereux. Mais qu’est-ce que c’était bon de cracher son venin sur autre chose que son père ou son frère.


I WANT TO SIN
every time that i'm with him

LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 1912
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; crackships©myself ; gif©tumblr
POINTS : 3208
game of survival (lyza) Tumblr_poifylDL9k1wncedeo1_r1_400
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: game of survival (lyza)  |  Mar 23 Avr - 21:51
Les deux jeunes femmes s'affrontaient dans un duel non sanglant, pour le moment. Aucune ne semblait vouloir flancher et leurs mots tranchaient comme des lames aiguisées. Heza en aurait d'ailleurs bien lancé une en plein dans le coeur de pierre de Lys, mais cela n'était pas politique correct, en plus d'être stupide. Les sarcasmes pleuvaient à tout rompre, alors que les sourires de façade étaient de convenance. La brune était presque impressionnée par cette capacité qu'avait la Gavon. Elle l'avait rarement connu sous ce jour, et elle doit dire que cela l'amusait beaucoup. Sa soirée était bien plus savoureuse qu'elle n'aurait dû l'être. La poupée se divertissait en essayant de la pousser dans ses retranchements, tout ça, pour savoir ce qu'elle avait réellement dans le ventre. Parce qu'il en fallait, du courage, pour oser s'aventurer dans les quartiers sombres d'Aureus, une fois la nuit tombée, lorsque l'on a le sang argent. Cette version, bien moins angélique, de la blonde lui plaisait beaucoup. La divine était intriguée, et elle comptait bien pousser son jeu jusqu'à son apogée. Après tout, Lys mordait à l'hameçon telle une abeille attirée par le miel. La tête haute, la poitrine bombée, la rouge montrait qu'elle n'avait clairement pas peur de cet enfant, et des intimidations qu'elle allait certainement lui lancer, tel un venin. Heza était prête, elle s'était préparée toute sa vie à ça, et elle était bien plus armée que ce que l'argent pouvait penser. Elles se tenaient tête, les deux belliqueuses. Aucune ne semblait prête à baisser sa garder, c'était un combat qui faisait rage, un combat fait de paroles et de regards glacés. La brune feint un immense sourire rempli de satisfaction alors que Lys porte sa main là où se trouve son palpitant. Que de faux semblants entre deux êtres nées pour se détester, alors qu'elles pourraient soulever des montagnes, ensemble. Et la voilà, la fière Gavon, se tenant droite, et commençant les intimidations. Evidemment qu'elle savait de quel don elle avait hérité. Les maîtres du sang, c'est ce qu'on murmurait dans les couloirs et les ruelles, sur leur passage. Mais Heza n'avait jamais été impressionnée par un quelconque pouvoir. Cela représente plus un fardeau qu'un cadeau. Un rictus au coin des lèvres, la rouge devait bien admettre que Lys avait un sacré culot. Elle en a dans le pantalon, et cela fait plaisir à voir, une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Dommage que cela se passe dans de telles conditions. Heza arque un sourcil, elle n'avait pas peur de la voir user de son pouvoir. Elle était avantagée par le territoire dans lequel elles se trouvaient. Et la blonde savait pertinemment qu'elle devrait achever son ancienne rivale, sous peine de finir égorgée dans la ruelle la plus proche. Sa lame était encore tiède, il ne lui suffisait pas de grand chose pour l'utiliser à nouveau. Sa mort pourrait être rapide, et indolore, ou presque.
Heza se surprend à rire avec elle, alors qu'elle l'informe que tout cela n'était qu'une sombre blague. ─ Quel humour, décidément, tu es pleine de surprises Lys. Un autre sourire forcé se glisse sur ses lèvres. La poupée se redresse un peu, avant de s'écarter du mur contre lequel elle s'était appuyée jusqu'alors. Elle étouffe un rire tout en balançant sa tête de gauche à droite. Son culot se transformait de plus en plus en de l'insolence. La rouge ne savait pas vraiment si elle appréciait ou non, mais il y avait une certaine satisfaction à voir la si fragile danseuse se montrer aussi téméraire, voire suicidaire. Elle aurait pu oeuvrer au sein des Veuves, si seulement elle n'avait pas eu les deux genoux en compote. Définitivement, une véritable tragédie. Et la voilà, abordant le sujet épineux de sa famille. Evidemment qu'elle savait que la Saab n'avait pas de famille. Lys pensait jouer sur la corde sensible, mais elle pouvait certainement sentir que le rythme cardiaque de la poupée n'avait pas bougé d'un seul battement. ─ Ah Lys ... Lys, tu t'aventures sur un chemin bancal. Heza se rapproche d'elle, suffisamment pour pouvoir admirer chacun des traits de son visage, chaque grain de beauté, tout, absolument tout, jusqu'à la moindre petite imperfection. Ses doigts viennent s'enrouler autour d'une mèche blonde de la Gavon. ─ Tu aimes jouer avec le feu. Ses grands yeux noisettes se plongent dans les iris de l'argent. Puis, elle vient approcher ses lippes, jusqu'au creux de ses oreilles. Elle tire d'un coup sec sur la mèche de cheveux de la gamine, pour la rapprocher un peu plus encore, tout en gardant un semblant de contrôle sur elle. ─ Si je suis née méchante ? Je pense que tu connais la réponse. Elle finit par la lâcher et s'écarter un peu. Son parfum de riche l'écoeurait au plus haut point. ─ Retourne chez ton père maintenant, les princesses ne devraient pas jouer sur un terrain qu'elles ne maîtrisent pas.



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

NEUTRE— those who don't care —
Lys Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 382
AVATAR + © : KRISTINE FROSETH. (AV/@SARASVATI)
POINTS : 101
game of survival (lyza) Tumblr_o7n3tgJTWA1rd81odo7_250
AGE : VINGT-DEUX ANS, petite jeunesse effleurée, il semblerait pourtant que sous ses yeux ornés de cernes s'agrippent une décennie de tourments. on l'a dit trop jeune pour décider, pour aimer qui elle veut, pour être libre ; et pourtant, lys est épuisée de faire l'enfant, elle est prête à ouvrir les yeux et au lieu d'offrir sa main, elle offrira son poing.
STATUT CIVIL : FIANCEE, lys s'est pendant très longtemps refusée aux voeux matrimoniaux et pour cause, elle n'en voyait pas l'intérêt, ni le besoin. A présent les choses ont changé, l'anneau ornant son doigt en est la preuve.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile http://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile Voir le profil de l'utilisateur

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: game of survival (lyza)  |  Mar 11 Juin - 16:38
GAME OF SURVIVAL
are we the hunters or are we the prey?
Lys jouait avec le feu. Il n’y avait pas besoin de le nier, de se mentir, elle était entrée dans une situation quelque peu précaire et commençait franchement à en ressentir les conséquences. Les deux pieds dans le plat, elle avait provoqué le prédateur, et pourtant elle ne tremblait pas. Si Lys avait appris une chose au court des derniers mois, c’était qu’il ne fallait avoir peur de rien, à l’exception peut-être de ses propres démons. Et Heza ne faisait pas partie de ces cauchemars. – Quel humour, décidément, tu es pleine de surprises Lys. – Lys mima une petite révérence tout en souriant, de ces sourires qui n’avaient rien d’honnête. Elle sentit sa mâchoire se serrer, ses poings se former. Les deux jeunes femmes ne rigolaient définitivement pas ou plus. Trop d’années de rivalités, trop d’années à égoïstement vouloir rabaisser l’autre. Il y avait quelque chose de malsain dans ce manège, ce jeu qui aurait dû prendre fin il y a maintenant bien des minutes. La rouge se décolla du mur, et Lys ne la lâcha pas du regard. Elle avait dans ses mains une lame, une lame qui puait la mort et la Gavon n’avait que ses mains et son pouvoir bancal. Elle aimait comme détestait être Thanatos et évitait dès qu’elle le pouvait d’utiliser son pouvoir sur quiconque. C’était supprimer la liberté de quelqu’un que de jouer au marionnettiste, c’était être roi, maître, dieu pour quelques secondes. Mais qui était-elle pour ôter l’indépendance d’autrui? Personne. – Ah Lys ... Lys, tu t'aventures sur un chemin bancal. – Oh, et elle le savait pertinemment. Mais c’était libérateur de provoquer quelqu’un d’autre qu’un membre de sa famille, de déposer sa rage et sa colère sur quelqu’un d’autre qu’un autre Gavon. Heza était méchante, mais elle n’était pas le nœud du problème, elle n’avait rien avoir à faire avec les maux de Lys, et pourtant la jeune fille ne pouvait s’empêcher de se défouler sur elle. La haine la rongeait de l’intérieur et celle-ci ne demandait qu’une opportunité, une occasion pour sortir et tout engloutir ; même si cela voulait dire se tuer dans le procédé. La rouge s’approcha davantage plus prêt de Lys, alors qu’elle enroula ses doigts dans l’une de ses mèches. La Gavon ne tua pas le sourire sur ses lèvres, au contraire, elle montra davantage ses dents. Heza connaissait peut-être bien mieux qu’elle ces rues, mais Lys n’était pas sotte, elle était, malgré ses blessures, capable de se battre et de se faufiler sur les toits comme si c’était son chez elle. Parce que finalement les bas-fonds d’Aureus avait toujours été plus sa maison, que le château Gavon qu’elle méprisait véhément. Heza tira sur sa mèche de cheveux tout en approchant sa bouche de son oreille. Lys grimaça et serra les dents pour ne pas la repousser et lui enfoncer son poing dans la figure. Elle n’avait plus aucun espace, elle était dans les griffes du prédateur et pourtant, par un miracle, sa respiration resta la même, un rythme cadencé, qui l’étonna. – Tu aimes jouer avec le feu. – C’était apparemment devenue une habitude que de jouer avec les flammes et se faire lécher par celles-ci. Devenue inconsciente, irréfléchie et impulsive, Lys n’avait plus aucun contrôle sur ses émotions. La rouge la lâcha, et Lys remit sa mèche de cheveux rebelle derrière son oreille. – Retourne chez ton père maintenant, les princesses ne devraient pas jouer sur un terrain qu'elles ne maîtrisent pas. – A ces mots Lys rit, Gabriel était bien la dernière personne que la jeune fille irait voir après cette entrevue. Son père était fourbe, un moins que rien, un homme cruel, et parfois il semblait que ces rues l’étaient bien moins que lui. Mais elle ne dit rien de tout ça à Heza, et se contenta de mimer ses actions, en se rapprochant d’elle. Face à face, regard déterminé vrillé dans celui de la rouge, elle se contenta de poser sa main sur son épaule tout en penchant la tête vers la droite. – C’est moi Heza ou tu n’aimes pas l’écho que renvoient tes provocations ? Pas capable de supporter que quelqu’un te réponde ? – elle allait s’en prendre une, elle en était à présent convaincue. Mais Lys ne pouvait s’empêcher de provoquer, de titiller la bête alors même qu’elle n’était en rien en position de force. Oui, elle avait son pouvoir, et peut-être que dans les hauts d’Aureus son statut social, aussi bancal soit-il, lui octroyait un certain pouvoir, mais ici il ne faisait aucune différence ; bien au contraire, il avait plutôt tendance à l’affaiblir. Mais Lys, dans sa splendeur la plus insolente, ne courba pas l’échine, si elle avait déjà mis les pieds dans le plat, ce n’était à présent plus le temps des regrets. Elle n’était pas capable de laisser son orgueil être blessé de la sorte et faire demi-tour n’était décemment plus une option. – Dis-donc à force de parler de mon père, je vais finir par croire qu’il t’obsède. Si tu l’aimes tant, t’as qu’à prendre ma place, je te la donne avec grand plaisir, j’en veux pas. – Elle arqua un sourcil. Lys ne parlait que très rarement de sa place au sein de la famille Gavon, car pour être honnête, elle n’était pas sûre de pleinement appartenir à leurs rangs. Quelques sous-entendus envoyés par-ci, par-là, mais personne ne savait réellement à quel point sa relation avec son père était dysfonctionnelle. Heza faisait partie de ces gens qui croyaient probablement qu’il l’avait choyé pendant toute son enfance, mais la réalité était toute autre. Dès qu’il en avait eu l’occasion, il l’avait assené de coups et fracturé ses tibias, malheureusement bien trop littéralement. – Tu sais pour quelqu’un qui a probablement été jugé toute sa vie pour la nature de son sang, on pourrait naïvement croire que tu ferais pas la même chose à ton prochain. Ou même que tu éviterais de les sous-estimer ; mais je suppose que c’est trop demandé. – Un petit sourire se forma sur les lèvres de l’argent, alors qu’elle recula de quelques pas, relâchant son emprise sur l’épaule de la rouge. – Et si tu pouvais arrêter avec les ‘princesses’ ce serait grandement apprécié. Je suis tout autant une princesse que tu en es une, c’est-à-dire absolument pas. Je sais juste mieux danser, c’est tout. Et ton égo, apparemment a jamais vraiment su le supporter. –  elle haussait les épaules en signe de nonchalance, alors que ses yeux suivaient chacun des mouvements de la rouge.


I WANT TO SIN
every time that i'm with him

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

game of survival (lyza) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: game of survival (lyza)  |  

game of survival (lyza)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Survival game #1 — Kpop Boybands Edition
» Game of Thrones BD
» Game of Thrones Pro Tour (Milieu de la saison 3)
» [Seinen] No Game No Life !
» Test - Quel personnage de Game of Thrones êtes-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus :: Le pied d'Aureus-
Sauter vers: