Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3

propagée par le Cercle de manière anonyme: Le retour des Ombres pose questions, et certains murmurent que si les Zarkari survivants ont attendu 3 ans pour revenir sur le devant de la scène, c’est parce qu’ils avaient besoin de passer pour des martyrs. Mais pourquoi avoir besoin de cette image ? Peut-être parce qu’ils se servent du meurtre de leur famille pour atteindre un but que l’on sait être celui des Zarkari depuis longtemps… La chute du gouvernement, et le retour de la monarchie. Certains murmurent que Orion et Elara ont orchestré l’incendie, et sont de facto les assassins de leur propre famille. Tout ça pour récupérer l’héritage pour eux-mêmes et s’attirer, plus tard, la sympathie du peuple en revenant telles de blanches colombes blessées par un violent massacre.
propagée par la population d'Othinara: Nul n'a aperçu la véritable Celaena Haven depuis plusieurs mois ; on la soupçonne de s'être isolée sur l'île de Jin'hui, couverte de honte d'avoir vu rompre ses fiançailles, et de ne plus tolérer d'être vue dans le beau monde. D'aucuns murmurent qu'elle pourrait porter l'enfant bâtard d'un homme sans nom, pour plus encore déshonorer les siens.
propagée par des inconnus: Abel Orseund aurait été responsable de la disparition de sa fille, et les avis divergent au sein de la rumeur : il l'aurait tuée ou bien l'aurait vendue à un mouvement.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.

LE CERCLE— those who want the crown —
Akali Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : Ana De Armas + CelticAddiction (avatar) + midnightwraith (gif)
POINTS : 711
ignorance is bliss. (hezali #1) Tumblr_ouvsahqZ6L1rmi59go4_250
AGE : 25 ans. Les années passent et les responsabilités s'enchaînent. Loin d'être idiote, la jeune femme sait ce qui l'attend bientôt : le mariage et son devoir de donner des héritiers. Même en étant la préférée de son père, la petite fille chérie, cet amour ne la sauvera pas de sa future prison dorée.
STATUT CIVIL : célibataire. Akali le sait, sa beauté en charme plus d'un. Ils sont tous à ses pieds ; elle n'a jamais eu à se rendre seule à un bal, elle n'a jamais eu de complexe sur sa beauté si ce n'est sur son nez trop long pour elle et ses orteils disproportionnés. Pourtant, aucun de ceux qui la courtise depuis des années n'a réussit à attirer son attention. Ils veulent tous la même chose, son lit et sa richesse, heureux de mettre une Sielle à genoux. La jeune femme veut plus que cela parce qu'elle mérite mieux. éprise. Il y a pourtant un homme qui agite son estomac, qui fait se resserrer sa gorge. Alors qu'elle sait que cette attirance malsaine pour celui qui l'observe la nuit parfois ne devrait pas exister, qu'elle ne sera pas bien acceptée, son coeur ne peut pas s'empêcher d'avoir des soubresauts pour Rakan Gavon.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
ignorance is bliss. (hezali #1)  |  Dim 14 Avr - 22:57

ignorance is bliss
Akali & Heza


La jeune argent n’avait pas l’habitude de fréquenter les bas quartiers. La chose qu’elle détestait le plus, c’était toute la pollution qui s’y trouvait. Les fumées lui donnaient l’impression que ses poumons mourraient un peu plus rapidement à chaque semaine dans ces rues-là. C’était une vieille robe dont elle s’était pourvue, sa mère disait que c’était un chiffon tant la couleur était délavée. Akali avait toujours refusé de jeter deux ou trois de ses vieilles affaires, ne donnant pas réellement de raisons à sa mère pour ne pas l’inquiéter. De la même manière, ses pieds étaient vêtus d’une paire de bottes déchirée et pour se couvrir, elle avait attrapé une vieille veste en laine qu’elle avait acheté sur un marché un jour. Tout le reste n’était que détails mais la jeune argent avait enlevé ses bijoux pour les remplacer par de la quincaillerie en métal, à l’air sale ; qui se transformeraient en une arme de destruction pour quelconque personne essayant de l’approcher avec de mauvaises intentions. Depuis quelques temps, il lui était assez simple de se promener çà et là, la demeure familiale souvent vide. Les Zarkari avaient refait leurs apparitions et soudainement, tous les hommes de la famille s’étaient montrés très occupés par leur travail au Cercle. Akali n’était pas au courant des manigances, mais elle se doutait, comme la plupart des femmes de la famille, que quelque chose de grave se passait avec cette affaire sans pouvoir mettre le doigt dessus. Ses pas la menaient vers les coins les plus sombres de la ville, là où le soleil ne traversait plus les nuages et où les habitants avaient la peau qui virait au gris à cause de la pollution. S’il y avait bien une chose qu’elle ne pouvait pas cacher, c’était sa peau parfaite, grâce à tous les produits qu’on lui donnait et aux vitamines du soleil. La jeune magnétron avait caché toutes les parties du corps qu’elle avait pu, puis elle avait frotté de la saleté contre ses jambes et son visage en se nettoyant avec un simple gant pour donner plus de naturel, afin de se fondre dans le décor. Ainsi, elle passerait presque inaperçu, ou alors, on penserait qu’elle vient des quartiers moyens. D’habitude, elle évitait ces quartiers comme la peste, mais cette fois ci, elle avait été obligée de s’y rendre. Akali savait que Rakan avait fait le ménage derrière elle mais elle n’avait pu s’empêcher d’omettre un détail de cette soirée, une personne à qui elle avait voulu rendre la pareille en la protégeant. Sinon il l’aurait peut-être torturé ou tué, c’est certainement ce qu’il s’est passé avec les autres, elle n’en sait rien. On pourrait presque dire que cette femme lui avait certainement sauvé la vie, alors Akali souhaitait la remercier, au moins pour son honneur. Ce n’était pas seulement ça, la jeune Sielle devait s’assurer d’un, que la rouge ne parlerait de ce qu’elle avait vu et de deux, savoir ce si elle connaissait qui elle était. C’était en se promenant dans les ruelles, qu’elle avait reconnu son visage sur une affiche annonçant un spectacle. Arrachant l’image, elle se dirigea vers l’établissement alors que quelques personnes commençaient à tourner son regard vers elle : il fallait qu’elle sorte des rues rapidement. Poussant la porte poussiéreuse, pénétrant dans un habitacle sombre et bruyant, elle chercha des yeux un comptoir où elle pourrait poser ses questions. Discrètement, elle se positionna entre deux personnes, assises sur de grands tabourets, pour parler à celle qui semblait être le maîtresse des lieux. D’une main ferme, elle déposa l’affiche sur le comptoir alors que la femme se tourna lentement vers elle avec un regard appuyé. « Savez-vous où je peux trouver cette personne ? » Demanda-t-elle calmement sans hausser la voix.
(c) DΛNDELION

LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 2402
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; icons©old money
POINTS : 877
ignorance is bliss. (hezali #1) 0b2eab6aa88f18f969e8fe1528fe1694
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ignorance is bliss. (hezali #1)  |  Mar 16 Avr - 22:20
La nymphe rehausse son regard noisette d'un trait de khôl noir. Elle est bien loin des injonctions faites aux ballerines. Ses chaussons sont pourtant toujours là, usés mais intacts à la fois. Elle y jette un coup d'oeil, avant de se concentrer de nouveau sur son reflet dans le miroir. Ce soir, elle va danser dans cet établissement miteux. Elle n'a pas vraiment le choix si elle souhaite préserver sa couverture de danseuse. Donner des cours ne suffit pas. Parfois, elle aimerait se blesser, juste pour n'avoir plus qu'à enseigner de temps à autre. Mais alors elle se rappelle l'état de la Gavon, et elle ne souhaite, pour rien au monde, finir comme cette pauvre gamine. Heza passe ses doigts dans sa longue chevelure brune, bouclée pour l'occasion. Sa tenue n'avait rien d'un petit rat de l'opéra. Elle ne danserait pas un énième ballet, pas ici, pas ce soir. Encore une fois, il n'y aurait probablement personne à venir au cabaret. Personne, si ce n'est des hommes sans foi ni loi, des hommes perdus, des hommes enivrés qui voudront lui arracher le peu de tissu qu'elle portait. Mais cela ne la dérangeait pas, au contraire. Elle pourrait alors ôter la vie de ces hommes avant de les dépouiller. Aucun ne ferait le poids face à elle. Elle était trop rapide, trop maligne. Et puis, aucun n'osait imaginer qu'une telle créature angélique puisse être l'incarnation du mal. ─ Heza, quelqu'un te demande. La brune fut sortie de sa torpeur, alors qu'une des serveuses entrouvre sa porte, lui annonçant la venue de quelqu'un. Elle fronce son regard. Elle n'attendait personne. Instinctivement, elle attrapa l'une de ses dagues avant de la cacher dans le creux de sa main. Debout, en alerte, elle attend, l'oeil vif, que la dite personne arrive. Et cela ne mit pas longtemps avant qu'une blonde n'entre dans la pièce. Heza aurait presque pu éclater de rire lorsqu'elle la vit. Il fallait dire que la poupée s'était donnée du mal, mais son costume était presque trop réussi pour être réel. Après cette pensée amusante, elle arqua un sourcil, se demandant bien ce qu'une gosse de riche pouvait faire ici, surtout elle. ─ Je ne pensais pas que les argents étaient aussi stupides. Comme quoi, je les ai sur-estimés. Elle s'appuie contre une chaise, posant discrètement sa dague sans que la blonde ne puisse le remarquer. ─ Je ne sais pas si c'est de l'inconscience ou pas, mais revenir ici ? Après une attaque ? Je crois que tu cherches quelque chose que tu ne trouveras jamais, puisque tu finiras morte au bord d'un caniveau. Elle hausse des épaules. ─ Mais c'était bien essayé, tous cet accoutrement. Cette princesse voulait certainement avoir des sensations, de l'adrénaline, et dans cet établissement, elle ne serait pas déçue, entre les ivrognes et les pervers.



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

LE CERCLE— those who want the crown —
Akali Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : Ana De Armas + CelticAddiction (avatar) + midnightwraith (gif)
POINTS : 711
ignorance is bliss. (hezali #1) Tumblr_ouvsahqZ6L1rmi59go4_250
AGE : 25 ans. Les années passent et les responsabilités s'enchaînent. Loin d'être idiote, la jeune femme sait ce qui l'attend bientôt : le mariage et son devoir de donner des héritiers. Même en étant la préférée de son père, la petite fille chérie, cet amour ne la sauvera pas de sa future prison dorée.
STATUT CIVIL : célibataire. Akali le sait, sa beauté en charme plus d'un. Ils sont tous à ses pieds ; elle n'a jamais eu à se rendre seule à un bal, elle n'a jamais eu de complexe sur sa beauté si ce n'est sur son nez trop long pour elle et ses orteils disproportionnés. Pourtant, aucun de ceux qui la courtise depuis des années n'a réussit à attirer son attention. Ils veulent tous la même chose, son lit et sa richesse, heureux de mettre une Sielle à genoux. La jeune femme veut plus que cela parce qu'elle mérite mieux. éprise. Il y a pourtant un homme qui agite son estomac, qui fait se resserrer sa gorge. Alors qu'elle sait que cette attirance malsaine pour celui qui l'observe la nuit parfois ne devrait pas exister, qu'elle ne sera pas bien acceptée, son coeur ne peut pas s'empêcher d'avoir des soubresauts pour Rakan Gavon.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ignorance is bliss. (hezali #1)  |  Ven 19 Avr - 18:11

ignorance is bliss
Akali & Heza


On conduisit Akali dans une salle où la jeune brune se préparait avant de commencer à danser. Posant ses yeux partout dans la pièce, elle observa les moindres recoins cherchant à savoir si du métal s’y cachait pour qu’elle puisse se défendre. La jeune Sielle s’avança en silence, attendant une réaction de son interlocutrice qui semblait la regarder d’un air amusé. Akali se sentait mal à l’aise dans cette salle, en décalée par rapport au décor. « Je ne pensais pas que les argents étaient aussi stupides. Comme quoi, je les ai sur-estimés. » Elle haussa un sourcil. Décidemment, la rouge n’avait pas peur des représailles. Même si ça aurait arraché les lèvres de l’argent de le dire, elle pouvait. Après tout, elle s’était débarrassée de cette bande de gars toute seule et malgré les drogues, Akali s’en souvenait très bien. Pendant que la brune s’asseyait doucement sur une chaise, la jeune Sielle se dirigea vers une table pour s’appuyer dessus, ayant une réflexion sur les paroles qui venaient de lui être adressées. Elle se demandait si tous les rouges devenaient aussi agressifs envers la classe supérieure. Un sourire s’étira sur ses lèvres alors que la personne qui l’avait amené venait de quitter la pièce. « Je ne sais pas si c'est de l'inconscience ou pas, mais revenir ici ? Après une attaque ? Je crois que tu cherches quelque chose que tu ne trouveras jamais, puisque tu finiras morte au bord d'un caniveau. » Akali releva la tête pour fixer celle qui l’avait sauvé il y a quelques jours, droit dans les yeux. La jeune femme se demanda soudainement qui elle était, comment elle avait appris ses techniques de combat et surtout, pourquoi elle osait parler de la sorte à une argent. Peut-être était-elle face à une mutante après tout. Ses doigts s’agitèrent doucement autour de son pendentif en métal, comme pour la rassurer. Elle se disait que si elle l’avait sauvé une fois, ce n’était pas pour la tuer quelques temps plus tard. Ses paroles ressemblaient plus à de la moquerie qu’à des menaces. « Mais c'était bien essayé, tous cet accoutrement. » Qu’elle ajouta, presque le sourire aux lèvres. La jeune Sielle haussa les sourcils, en plissant sa robe, imperméable aux piques qui sortaient de sa bouche. Toute sa vie, elle avait été entraîné à se montrer plus forte que les autres, à ne pas flancher. Les Sielles n’étaient peut-être pas les meilleurs en combats mais ils restaient craints et redoutables. Elle ne se laisserait pas intimider par quelques paroles. « Tu n’as pas tort, c’était une idée très stupide. Cependant, qu’est-ce qui t’autorises à affirmer si promptement la raison de ma venue dans les bas quartiers ? » Questionna-t-elle sur le même ton que l’autre personne. Rien ne laissait présager qu’Akali était l’une de ses filles cherchant les émotions, tout le monde avait bien le droit de faire une erreur dans sa vie. Ça avait été la première et la dernière fois. La curiosité d’Akali s’était emballée en quelques minutes, elle était maintenant très curieuse de savoir qui était celle qui avait pris sa défense. Ce n’était pas plus un interrogatoire qu’une mise garde qu’elle avait prévu en descendant jusqu’ici mais la donne venait soudainement de changer. La jeune Sielle osa s’approcher pour s’asseoir dans un fauteuil plus près que la danseuse. « J’ai pensé que nous devions avoir une discussion, par rapport à ce qu’il s’est passé. Je n’ai pas pour habitude de m’adresser ainsi aux personnes des bas quartiers mais je te dois quelques sincères remerciements. » Dit-elle, prenant un ton neutre qui lui demanda beaucoup d’effort, elle à qui on avait appris depuis l’enfance qu’elle valait mieux que tous les rouges et même, de la plupart des argents. « Pourrais-je savoir comment tu t’appelles ? » Demanda la Sielle simplement, ce serait plus simple d’engager la conversation en sachant à qui elle s’adressait. S’enfonçant dans son siège, elle croisa ses jambes, gardant les épaules bien droites pour observer l’étrangère.
(c) DΛNDELION

LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 2402
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; icons©old money
POINTS : 877
ignorance is bliss. (hezali #1) 0b2eab6aa88f18f969e8fe1528fe1694
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ignorance is bliss. (hezali #1)  |  Sam 20 Avr - 23:33
Heza avait passé sa vie entière sur ses gardes. Elle était presque née un orphelinat, n'avait jamais connu ses parents. Elle s'était contentée de faire des hypothèses sur eux, les imaginant en couple heureux, en parents exemplaire, probablement décédés d'une maladie qu'ils n'avaient pu soigner faute d'argent. Et puis, il y avait eu toutes ces années à ne rien faire d'autre si ce n'est aller à l'école, rentrer, faire du ménage et se faire battre. Ensuite ce fut les Veuves, et sa méfiance ne fit que de s'amplifier. C'est ce qu'elle a toujours connu, c'est ce qu'on lui a appris. La poupée ne connaît rien d'autre et parmi toute la population d'Akkadia, ce sont des argents dont elle est le plus méfiante. Parce qu'ils se pensent supérieurs avec leurs pouvoirs, et leur foutue royauté qui n'existe plus, en apparence. Tout ce qui l'intéresse chez eux, c'est l'or qu'elle peut leur dérober, ni plus ni moins. Pourtant, Heza avait fait preuve de compassion en aidant cette pauvre argent. Parce que, s'il y avait bien quelque chose qui la révoltait encore plus que la supériorité d'un sang sur un autre, c'était la pression masculine sur les femmes. Elle n'avait pas pu ignorer l'agression tout en continuant son chemin, c'était plus fort qu'elle, plus fort que son dégoût des argents. ─Qu'est ce qui m'y autorise ? Et bien, peut-être que je n'ai pas envie d'avoir sauvé ton précieux visage pour rien. Heza arquerait presque un sourcil face au ton employé par celle qui se tenait face à elle. La précieuse n'en était peut être pas une, tout compte fait. Voilà une idée qui l'intéressait beaucoup. Elle se redresse dans son siège, croisant ses bras contre sa poitrine. Mais comme elle le craignait, le sujet de cette fameuse soirée sera au coeur de la conversation. La poupée pensait que cet incident était terminé, mais c'était sans compter sur la ténacité de la blonde. "Aux personnes des bas-quartiers", elle ne mettait définitivement pas toutes les chances de son côté. Les argents s'étonnent souvent de cette insurrection rouge, mais ils en sont la première cause. Alors même qu'elle ne souhaitait pas être offusquante, elle venait pourtant de l'être. Il en faut plus à Heza pour se sentir vexée, bien plus, mais l'affront des argents était perpétuel. ─Je remercie donc la princesse de venir au contact des personnes des bas-quartiers. Merci de nous honorer de votre présence. Je pense, en effet, que sans moi, tu serais en bien mauvais état. Alors ce ton condescendant, autant s'en passer non ? Heza voyait bien qu'elle offusquait la blonde, certainement pas habituée à ce qu'on lui parle de la sorte, encore moins que cela soit une rouge qui ose hausser le ton. Mais elle n'avait aucun états d'âme, surtout pas face à un oisillon fragile qu'elle ne craignait pas le moins du monde. ─Pourquoi souhaites-tu savoir mon prénom ? Qu'est-ce que ça va t'apporter ? J'ai fais ce que j'ai fais, c'est tout.



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

LE CERCLE— those who want the crown —
Akali Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : Ana De Armas + CelticAddiction (avatar) + midnightwraith (gif)
POINTS : 711
ignorance is bliss. (hezali #1) Tumblr_ouvsahqZ6L1rmi59go4_250
AGE : 25 ans. Les années passent et les responsabilités s'enchaînent. Loin d'être idiote, la jeune femme sait ce qui l'attend bientôt : le mariage et son devoir de donner des héritiers. Même en étant la préférée de son père, la petite fille chérie, cet amour ne la sauvera pas de sa future prison dorée.
STATUT CIVIL : célibataire. Akali le sait, sa beauté en charme plus d'un. Ils sont tous à ses pieds ; elle n'a jamais eu à se rendre seule à un bal, elle n'a jamais eu de complexe sur sa beauté si ce n'est sur son nez trop long pour elle et ses orteils disproportionnés. Pourtant, aucun de ceux qui la courtise depuis des années n'a réussit à attirer son attention. Ils veulent tous la même chose, son lit et sa richesse, heureux de mettre une Sielle à genoux. La jeune femme veut plus que cela parce qu'elle mérite mieux. éprise. Il y a pourtant un homme qui agite son estomac, qui fait se resserrer sa gorge. Alors qu'elle sait que cette attirance malsaine pour celui qui l'observe la nuit parfois ne devrait pas exister, qu'elle ne sera pas bien acceptée, son coeur ne peut pas s'empêcher d'avoir des soubresauts pour Rakan Gavon.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ignorance is bliss. (hezali #1)  |  Ven 17 Mai - 5:06

ignorance is bliss
Akali & Heza


« Qu'est ce qui m'y autorise ? Et bien, peut-être que je n'ai pas envie d'avoir sauvé ton précieux visage pour rien. » Akali dévisage la rouge un instant. Elle ne peut pas s’empêcher de sourire face à l’humour douteux, à la pointe lancée d’un air moqueur. Silencieuses elles se scrutent, l’une se demandant comment aborder la conversion et l’autre attendant de savoir ce que l’argent lui voulait. Deux mondes qui s’étaient entrechoquées par le hasard, sauf qu’à présent, par un mot de la rouge, celui d’Akali pouvait s’effondrait. Elle n’avait certainement pas conscience du pouvoir qu’elle possédait. Ce qui réconfortait la jeune Sielle, c’était que la rouge en face d’elle se fichait certainement de sa vie et du peu qu’elle avait vu, avec ce caractère, ce ne serait pas le genre à utiliser ce genre de renseignements. Ils ne serviraient à rien d’autre que de réduire en cendres sa vie à elle, de toute manière et accessoirement, selon comment l’information était exploitée, à porter un coup à la réputation de sa famille. Baissant les yeux pour cacher sa honte, elle attendit la réaction de la rouge suite à ses excuses. Les fois de sa vie où la jeune femme avait dû s’excuser à quelqu’un d’autre que son père, elle les comptait sur les doigts de sa main. « Je remercie donc la princesse de venir au contact des personnes des bas-quartiers. Merci de nous honorer de votre présence. Je pense, en effet, que sans moi, tu serais en bien mauvais état. Alors ce ton condescendant, autant s'en passer non ? » Touché. Akali pinça les lèvres, pour ne pas l’insulter ou la rabaisser, parce qu’elle n’avait normalement pas le droit de lui parler sur ce ton. Pourtant, Akali ne pouvait penser que la rouge visait juste ; elle lui avait sauvait la vie et elle lui parlait comme à un serviteur ou une inférieure. C’était compliqué de se créer son propre comportement dans des moments comme celui-ci, alors qu’elle trainait derrière elle une éducation stricte et qu’elle s’exposait à des risques importants. Les lèvres toujours pincées, sa couverture de fille dure envolée, il ne lui restait plus que la grâce naturelle qu’elle avait depuis l’enfance et son sale caractère. Akali faisait face à une personne qui lui avait sauvé la vie alors pour quelques secondes, même si ça allait lui arracher les cordes vocales. « L’intention n’était pas d’avoir un ton condescendant. » Dit-elle d’une voix dure et froide. « Mes excuses étaient sincères, quoique tu puisses en penser, je m’en fiche. » Pas vraiment. « Tu m’as sauvé la vie. Je te suis redevable. » Continua-t-elle d’un ton légèrement plus doux, trouvant sa voix pour lui parler comme à une égale, même si ce sentiment la rendait mal à l’aise. Elle s’habituerait Akali, parce que même si elle ne venait pas de se transformer en bonne samaritaine, elle était forcée de reconnaître les paroles de la rouge. Cependant, elle se garderait bien de lui dire et elle décida de garder l’objectif pour laquelle elle s’était rendue dans la bas quartier bien en tête. « Pourquoi souhaites-tu savoir mon prénom ? Qu'est-ce que ça va t'apporter ? J'ai fait ce que j'ai fait, c'est tout. » Qu’elle lui demanda, soudainement et d’un ton méfiant. Comme si la question était stupide, la jeune Sielle se laissa emportait par ses sentiments et elle répondit du tac au tac. « Parce que je n’ai pas envie de t’appeler La Rouge, tout le temps. C’est irrespectueux, j’aimerai te donner le respect que tu mérites pour avoir sauvé une vie, la mienne. » Insista-t-elle, quittant sa carapace de petite princesse. Ce n’est pas cette attitude d’argent qui allait l’aider à obtenir la confiance de la rouge. Elle décida de lui confier son secret, puisque de toute manière, c’était moins pire que celui qu’elle possédait déjà. « Un ami à moi a fait le ménage. Ces gars-là ne parleront pas, même si je pense que tu n’en as rien à faire. Ce qui est important c’est que je ne lui ai pas dit pour toi pour qu’il croit que j’ai réussi à m’en sortir toute seule, alors il ne te cherchera pas. C’était la moindre des choses, de ne pas te mettre en danger, même si apparemment, tu sais te défendre. » Expliqua-t-elle, d’un air gêné alors qu’un silence s’installait entre les deux. Akali se demandait comment elle allait aborder le sujet principal : que la rouge ne parle pas, à personne, jamais, de cette soirée. En échange elle ne la reverrait plus, elle sortirait de sa vie et ce sera comme si elles ne s’étaient jamais rencontrées.
(c) DΛNDELION

LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 2402
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; icons©old money
POINTS : 877
ignorance is bliss. (hezali #1) 0b2eab6aa88f18f969e8fe1528fe1694
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ignorance is bliss. (hezali #1)  |  Ven 5 Juil - 16:19
Heza comprenait enfin ce qui rendaient les argents aussi agaçants. Bien sûr, il y a leur fortune, leur train de vie et tous ces privilèges qu'ils possèdent sans même s'en rendre compte. Mais voir cette insouciance personnifiée face à elle lui faisait réellement comprendre l'insurrection qui avait ensanglantée les rues d'Akkadia, il y a des années. Bien malgré elle, la blonde l'exaspérait. Personne ne cherchait jamais à récompenser ou retrouver ceux qui avaient donné un coup de main dans les rues sombres de la capitale. Elle aurait dû s'estimer chanceuse et rester enfermée dans son palais, plutôt que de risquer une nouvelle fois sa vie. Heza ne lui sauverait pas la peau deux fois, surtout pas lorsqu'elle provoquait elle-même sa seconde chute. La rouge ne cherchait pas à la ménager, bien au contraire. Elle se sait en position de force, et elle compte bien en profiter un peu, suffisamment pour la tourmenter quelques temps. Visiblement, cela fonctionnait, puisque la belle restait silencieuse face aux piques lancées par la poupée. Elles se toisaient du regard, à savoir laquelle baissera sa garde la première. Elle se redresse, bombant la poitrine, croisant ses bras. Heza arque un sourcil alors qu'elle observe l'argent. Lui arracher de sincères remerciements semblait être la fin du monde. L'ordre naturel est bouleversé alors qu'il devrait y avoir une hiérarchie entre elles, et pas celle qui est en train de prendre vie. Mais, la brune aimait la regarder, la voir en difficulté, parce que, pour une fois, la roue avait tourné. Pour une fois, la gamine des rues n'était pas l'esclave des plus grands, et elle en profitait un peu, avant qu'on ne le lui retire. Finalement, la blonde brise le silence, et son ton arracha un sourire à peine audible à la divine. Elle s'en fichait donc de ce qu'elle pouvait penser. Heza aurait bien répliquer à cela, mais elle semblait suffisamment se torturer à l'intérieur sans qu'elle n'en rajoute. La princesse était inconfortable, parce qu'elle avait toujours été traitée telle une déesse, comme si elle était la plus importante en ce monde. Mais ici, en ces lieux, elle n'était rien qu'une proie facile.
─ En effet, tu m'es redevable. Mais elle n'avait rien à lui demander, pour le moment. Peut-être, que plus tard, elle se rappellerait de cette dette. Le jour venu, elle saura la retrouver, même sans son identité. Elle avait un réseau suffisamment large pour mettre la main sur cette princesse. En revanche, elle semblait vouloir connaître son prénom. Une demande qui l'agaçait et dont elle se serait bien passée. Heza lève les yeux au ciel, avant de l'interroger sur la raison de sa requête. La réponse de la blonde ne se fit pas attendre et elle ne manqua pas de l'étonner. Elle ne dit rien se contentant de continuer à l'écouter. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la suite de son récit ne manqua pas d'intriguer la gamine. Un ami ? Le ménage ? La poupée avait bien compris de quoi il s'agissait. Elle n'était pas stupide, et ces hommes étaient désormais décomposés dans un caniveau quelque part. Elle se pince les lèvres, se redressant, et mettant ses coudes contre ses cuisses. ─ Je n'ai aucune honte à être née rouge, sache-le. Qu'une petite argent m'appelle de la sorte ne me fait absolument rien. Mais puisque tu insistes, je m'appelle Heza. Elle avait toujours appris à être regardée de travers par ceux qui possèdent un don. Et, elle ne faisait pas exception. Mais, la brune s'en moque bien. Elle n'aurait jamais voulu, au grand jamais, naître argent. Elle est chez elle, dans les bas-fonds, dans les ruelles où la loi du plus fort règne. Les sourires crispés et les faux semblants, très peu pour elle. ─ Ils n'auraient, de toute évidence, pas dit grand chose, je m'en serais assurée. Mais ton "ami" a visiblement déjà égorgé ces imbéciles. Il l'avait privé d'un petit massacre, et elle en serait presque frustrée. Emasculer des hommes avait toujours été un de ses passes-temps favoris. ─ Je ne vois pas en quoi cela m'aurait mise en danger. Il devrait plutôt me remercier, sans moi, tu aurais été abusée puis probablement tuée, dans le meilleur des cas.



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

ignorance is bliss. (hezali #1) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ignorance is bliss. (hezali #1)  |  

ignorance is bliss. (hezali #1)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La leçon des pattes de lapins [suite à Bliss]
» Blow me one last kiss (Bliss)
» Bliss ✈ à la seule force d'une plume aiguisée et sarcastique
» Loge de Alexa Bliss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus :: Le pied d'Aureus-
Sauter vers: