Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3

propagée par le Cercle de manière anonyme: Le retour des Ombres pose questions, et certains murmurent que si les Zarkari survivants ont attendu 3 ans pour revenir sur le devant de la scène, c’est parce qu’ils avaient besoin de passer pour des martyrs. Mais pourquoi avoir besoin de cette image ? Peut-être parce qu’ils se servent du meurtre de leur famille pour atteindre un but que l’on sait être celui des Zarkari depuis longtemps… La chute du gouvernement, et le retour de la monarchie. Certains murmurent que Orion et Elara ont orchestré l’incendie, et sont de facto les assassins de leur propre famille. Tout ça pour récupérer l’héritage pour eux-mêmes et s’attirer, plus tard, la sympathie du peuple en revenant telles de blanches colombes blessées par un violent massacre.
propagée par la population d'Othinara: Nul n'a aperçu la véritable Celaena Haven depuis plusieurs mois ; on la soupçonne de s'être isolée sur l'île de Jin'hui, couverte de honte d'avoir vu rompre ses fiançailles, et de ne plus tolérer d'être vue dans le beau monde. D'aucuns murmurent qu'elle pourrait porter l'enfant bâtard d'un homme sans nom, pour plus encore déshonorer les siens.
propagée par des inconnus: Abel Orseund aurait été responsable de la disparition de sa fille, et les avis divergent au sein de la rumeur : il l'aurait tuée ou bien l'aurait vendue à un mouvement.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.

NEUTRE— those who don't care —
Ishvari Maresh
surface
inside
behind
MESSAGES : 932
AVATAR + © : Deepika Padukone + smmg
POINTS : 1185
( cosmic love ) shila Tumblr-oxjwn3-Ye-Xi1srj3yoo1-r1-500
AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire Pour le moment. Toute alliance est à choisir avec soin, un chemin sur lequel elle refuse de se précipiter. Alors elle attends. Elle se contente d’enlacer. D’embrasser. De furtifs moments de plaisirs rapidement oubliés. Hommes comme femmes se glissent au sein de ses draps, bien qu'elle protège ses dernières en un secret férocement gardé.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

( cosmic love ) shila Empty
Revenir en hautAller en bas
( cosmic love ) shila  |  Sam 20 Avr - 21:03
Cosmic love
Ishvari & Shila
I took the stars from our eyes, and then I made a map and knew that somehow I could find my way back. Then I heard your heart beating, you were in the darkness too so I stayed in the darkness with you

Le cœur qui bat un peu trop vide. Les mains qui deviennent moites, qui tremblent légèrement. C’est un effort que de retenir le sourire béant qui menace de transformer son visage en un gouffre de joie. Déjà on lui a fait remarquer son humeur inhabituelle, la famille étant davantage accoutumée à la voir réprimer des élans de rage plutôt que des sourires ravageurs. Il ne faut pas qu’ils se doutent de quoi que ce soit, alors la brune se mord l’intérieur des joues jusqu’à sentir la saveur cuivrée du sang. Le prétexte d’une course est si facilement trouvé. Il est si compliqué aujourd’hui de trouver les matériaux parfaits pour les parures qu’elle ambitionne de réaliser. Alors personne ne lèvera un sourcil si la jeune femme s’éclipse plus longtemps que prévu, se contentant de l’image dans d’âpres négociations qu’elle finirait par gagner en apte Maresh qu’elle est.

La vérité est toute autre mais mieux vaut qu’elle demeure cachée. Aussi bien camouflée que la pile des lettres échangées, glissée habilement dans un panneau de bois supplémentaire de sa bibliothèque. Elle avale ses secrets Ishvari et avec eux les doux écrits de l’être aimé. Elle sait qu’ils ne doivent jamais être trouvés. Que ce n’est pas permis. Les siens n’accepteraient pas. D’avantage pour une question d’image que de bienséance. Elle ne s’appartient pas réellement, Ishvari, héritière des Maresh avant d’être une personne, un pion à placer sur un échiquier géant pour satisfaire les ambitions de sa famille. Comme tant d’autres. Mais ça ils ne lui enlèveront pas. Elle, ils ne la prendront pas. Son jardin secret qu’elle protège avec une jalousie inégalée. Le cœur qui souffre et dépérit durant les longues semaines d’absence, à peine rassasiée par la correspondance régulière mais pleine de non-dits, les mots étant toujours à écrire avec précaution. Mais aujourd’hui elle revient, la date de son voyage placée sur le papier il y a quelques semaines déjà apportant le goût de la délivrance à la Maresh. Un lieu de rendez-vous mis en place au sein de leur correspondance, suffisamment loin des yeux indiscrets pour que les deux jeunes femmes se sentent en sécurité.

Alors c’est une lueur joyeuse au fond des yeux qu’elle se glisse hors de sa demeure, Ishvari. Les traits figés mais le cœur en fête. Il y a une once de culpabilité qui vient se glisser dans son esprit, lorsqu’elle se faufile sur la pointe des pieds. Elle ne devrait pas. Les conséquences pourraient être importantes. Elle sait déjà qu’il s’agit d’un pêché. Elle connait déjà tout ça par cœur, Ishvari et pourtant elle ne peut pas s’en empêcher. Dans les yeux sombres de sa brune, elle ne voit aucune impiété. Derrière la saveur sucrée de ses lèvres, le goût amer de la culpabilité est noyé. Elle veut Ishvari, tant et si bien que rien ne pourra l’empêcher de s’en aller. Elle reviendra revêtir le masque qui est le sien une nouvelle fois. Mais pour une fois. Pour une fois elle respire. Les longues minutes de marches s’écoulent un battement de cœur, leur importance médiocre face à la récompense.

Le sourire qui revient déformer ses traits lorsqu’elle aperçoit de dos une silhouette frêle à la chevelure sombre. La joie est plus addictive qu’une drogue, la peine de l’absence effacée en une seconde. La brune se glisse sans un bruit jusqu’à arriver dans son dos. Si proche qu’elle pourrait presque la toucher. « Shila ». Sa voix pour se signaler, pour saluer. Ses mains qui s’enroulent autour de délicats poignets, ses lèvres contre le soyeux des épaisses mèches. « Tu m’as manquée ». Un soupir de contentement qui lui échappe ailleurs.

Elle ne s’imagine pas un jour être mieux qu’ici.
Made by Neon Demon

AD MAIUS BONUM— those who believe —
Shila Xi'nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 2007
AVATAR + © : n. gill — kane, odairannies, casciel, mine.
POINTS : 1730
( cosmic love ) shila 1KLTo4A
AGE : ce sont vingt-quatre hivers qui se sont écoulés depuis sa venue au monde, aux premières minutes de novembre, en l'an deux mille six cent cinquante-deux.
STATUT CIVIL : fiançailles prononcées depuis peu, union sacré à laquelle elle devra se soumettre au gré de la volonté de feu son père. promise à cillian gavon, ils partagent tout deux la simple conviction que cette alliance est une erreur sur toute la ligne.
AD MAIUS BONUM
those who believe

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t195-a-wolf-will-never-be-a http://gods-will-fall.forumactif.com/t285-don-t-tame-the-wolf-in Voir le profil de l'utilisateur

( cosmic love ) shila Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ( cosmic love ) shila  |  Dim 19 Mai - 3:08

( cosmic love )

Il y avait dans l’interdit ce petit goût de liberté auquel rêvait de toucher Shila, ne serait-ce qu’un bref instant. Doux moment éphémère pour lui permettre de s’évader, de laisser son corps flotter jusqu’à l’amante, ses mots l’enveloppant telles une caresse alors que le cuir léchait sa peau avec acharnement. Un monde entier de possibilité enfoui dans le plus profond de son jardin secret, un trésor trop précieux pour que quiconque ne vienne le lui dérober. Pas même l’homme qui lui servait de père. Un sourire qu’elle enfouissant dans le creux de ses creux de ses bras alors que les coups pleuvaient toujours le long de son échine. L’ambrée des yeux brillants de l’être aimé venant danser derrière ses paupières closes, seule certitude à laquelle la shiver se rattache pour garder contact avec un semblant de réalité. Dans ses songes, elle imagine les mains de la fauve effleurant sa peau avec une tendresse pour effacer tous ses maux, ses lèvres embrassant avec une lenteur enivrante les moindres parcelles de sa peau. Bientôt, tu seras devant moi. Bientôt, plus rien de tout ça n’aura d’importance, car je t’aurai toi. Des promesses couchées sur papier, des écrits pour palier la distance, l’absence. Des mots pour tromper l’audience, pour éviter que par inadvertance, les mauvaises personnes n’en comprennent le véritable sens. Ses lettres comme bouclier contre l’abysse qui se creuse au quotidien entre les murs du manoir des siens. Le malin rode tout autour, et seuls les Dieux peuvent se tarer de savoir ce que les mauvaises personnes pourraient lui faire subir s’ils savaient la porter de leurs correspondances. Sa seule défense deviendrait sa propre prison, un couteau à double tranchant qui les abîmerait l’une et l’autre. La forêt est devenue gardienne de son secret, et les loups, protecteurs de l’emplacement où elle y a camouflé ces parchemins aux fines lignes tracées.  
Les hauts-lieux d’Aureus comme ultime destination, loin de contrés enneigés qui l’avaient bercé toute sa vie durant. Une excuse factice pour se rendre à la Capitale, pour fuir le joug paternel, ainsi que l’aura sombre d’un frère qui n’avait rien de mieux à faire que de la tourmenter. Les deux démons de son enfer personnel qu’elle chassait de ses pensées. Elle voulait vivre l’illumination, se laisser éblouir par la splendeur incarnée des traits de la Maresh. Une déesse parmi les Hommes, une faveur que lui accordait Prima pour cette dévotion qu’elle lui octroyait depuis sa plus tendre enfance. Comment était-il possible de croire que de tels sentiments puisse être un pêché, quand l’Amour était au centre de la création même de cet univers. Le doute, cet instinct destructeur qui ne cessait de contredire ce que son cœur lui dictait. De la faire culpabiliser pour l’affront qu’elle causait à ces divinités adorées. Une honte. Un déshonneur pour les siens. Ses pas qui se faisait plus hésitant dans cette ruelle à l’écart de l’agitation de la grande ville. Cette envie impérieuse de faire demi-tour, de laisser ses craintes l’envahir de nouveau. Seule la voix doucereuse de la tendre moitié pour calmer ses appréhensions. Pour dissiper toutes envies d’évasion. Frôlement de corps alors que l’ainée laisse des mains glissés le long de ses bras, s’emparant avec lenteur de ses poignets, son souffle chaud s’échouant tout contre sa peau, faisant naître un frison qui glissa le long de son échine. – Pas autant qu’à moi. qu’elle souffle avant de laisser les bras d’Isvhari l’enserrer, ultime excuse pour mieux se blottir au creux de ces derniers. Dansant sur les avant-bras de la fauve, les doigts de la louve redécouvrent avec attention ce derme, cette véritable oasis au milieu du désert, dans lequel elle se réfugie sans y réfléchir. Un mirage devenue réalité, une illusion dans laquelle elle est prête à se noyer pour l’amour de ce regard ambré.




try to lock me in this cage, i won't just lay me down and die. i will take these broken wings and watch me burn across the sky, hear the echoes saying i won't be silenced.



Dernière édition par Shila Xi'nora le Mar 25 Juin - 20:58, édité 4 fois

NEUTRE— those who don't care —
Ishvari Maresh
surface
inside
behind
MESSAGES : 932
AVATAR + © : Deepika Padukone + smmg
POINTS : 1185
( cosmic love ) shila Tumblr-oxjwn3-Ye-Xi1srj3yoo1-r1-500
AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire Pour le moment. Toute alliance est à choisir avec soin, un chemin sur lequel elle refuse de se précipiter. Alors elle attends. Elle se contente d’enlacer. D’embrasser. De furtifs moments de plaisirs rapidement oubliés. Hommes comme femmes se glissent au sein de ses draps, bien qu'elle protège ses dernières en un secret férocement gardé.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

( cosmic love ) shila Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ( cosmic love ) shila  |  Dim 2 Juin - 17:39
Cosmic love
Ishvari & Shila
I took the stars from our eyes, and then I made a map and knew that somehow I could find my way back. Then I heard your heart beating, you were in the darkness too so I stayed in the darkness with you

Quiconque dit que cet amour n’est pas le bon est un menteur de la pire espèce. De cela elle est certaine, Ishvari dès que le regard sombre de Shila vient la happer. Elle se noie dans les pupilles de l’être aimée, son âme capturée par les reflets d’ombres et de lumière. Il y a un soupir qui lui échappe lorsque la brune referme ses bras sur elle et que leurs doigts viennent s’entremêler. Un doux son de pur contentement. La distance est dure à supporter. Les lettres ne suffisent jamais. Et même lorsqu’elles se voient il faut toujours se surveiller. Choisir des lieux discrets pour pouvoir mieux se retrouver. La seule façon de ne pas se faire prendre. De ne pas voir leur secret éventé. C’est épuisant. C’est énervant. Elle est fière Ishvari. De qui elle est. De Shila. Elle voudrait la présenter au monde. Se présenter au monde.

Mais on ne la laissera pas

Personne n’acceptera. Pour des raisons absurdes qu’elle ne comprend pas. Et ça lui met la rage autant que cela heurte. La torture tout autant que ça l’enflamme. Leur histoire d’amour est condamnée à se dérouler derrière des portes fermées. Un secret sur des lèvres entrouvertes, susurré mais jamais réellement prononcé. Ishvari secoue la tête un instant comme pour chasser les sombres pensées de son esprit. L’heure n’est pas à songer à tout ce qu’elle pourrait avoir, tout ce qu’elle souhaiterait avoir avec Shila et qu’elle n’aura jamais. L’heure est à savourer chaque caresse, chaque baiser. A s’extasier devant chaque sourire, le cœur en feu et l’âme en paix. Ses lèvres s’entrouvrent en sourire tendre lorsque la brune murmure son accueil. Pas autant qu’à moi. Un léger rire lui échappe, tordant ses traits de la plus belle des manières, le bonheur plissant les yeux ambrés. « Est-ce qu’il nous faut lancer un duel pour savoir qui de nous deux à le plus manqué l’autre ? »

Avant d’obtenir une réponse, elle relève légèrement la tête pour poser un doux baiser sur les lèvres de sa brune. Le visage est tendre. Le regard profond. « J’ai l’impression que sans toi, tout dans cette ville perd son charme … » Tout dans sa vie perds son charme. On dit que les amours de jeunesse sont les plus forts … elle n’est pourtant pas si jeune Ishvari, mais jamais elle n’a aimé aussi fort. Aucun de celles et ceux qui sont venus avant. Le cœur trop dédié à sa famille et à leurs ambitions pour s’ouvrir à l’amour. Mais Shila elle a détruit toutes les barrières. Un regard, quelques conversations échangées et tout était terminé. Le cœur donné, sans regrets. »Combien de temps restes-tu cette fois-ci ? » La demande est soulignée de besoin. Chaque visite est trop courte et chaque départ amer. Pourtant l’une comme l’autre se déplacent autant qu’elles le peuvent, mais difficile de se mettre à voyager sans raison apparente, s’il ne faut pas éveiller la suspicion.

Une main qui retourne se glisser dans celle de Shila, alors qu’elle se tourne légèrement, les yeux posés sur le décor qui les entourent. « J’aimerais tant trouver un moyen de te faire rester …. Ou de partir s’il le fallait. » C’est la première fois qu’elle prononce ces mots à haute voix, Ishvari et elle-même en est surprise. Son attachement sans limite aux siens a toujours été un frein, elle est Maresh. Bien trop Maresh pour jamais trahir les siens, ni même s’éloigner d’eux. Mais pour la première fois elle se dit que peut-être, il serait possible conjuguer son nom aux accords de Shila, même si cela veut dire partir loin de chez elle. Au moment où les paroles se posent dans l’air, Ishvari se demande si elle en serait réellement capable. Elle veut y croire, cependant.
Made by Neon Demon


She wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess, half hell. (sia)

AD MAIUS BONUM— those who believe —
Shila Xi'nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 2007
AVATAR + © : n. gill — kane, odairannies, casciel, mine.
POINTS : 1730
( cosmic love ) shila 1KLTo4A
AGE : ce sont vingt-quatre hivers qui se sont écoulés depuis sa venue au monde, aux premières minutes de novembre, en l'an deux mille six cent cinquante-deux.
STATUT CIVIL : fiançailles prononcées depuis peu, union sacré à laquelle elle devra se soumettre au gré de la volonté de feu son père. promise à cillian gavon, ils partagent tout deux la simple conviction que cette alliance est une erreur sur toute la ligne.
AD MAIUS BONUM
those who believe

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t195-a-wolf-will-never-be-a http://gods-will-fall.forumactif.com/t285-don-t-tame-the-wolf-in Voir le profil de l'utilisateur

( cosmic love ) shila Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ( cosmic love ) shila  |  Dim 23 Juin - 4:00

( cosmic love )

Cette joie, cette béatitude qui l’envenime dès que l’ambrée de ce regard transperce le sien, la louve voudrait le ressentir à chaque minute, à chaque instant. Elle voudrait tant qu’il ne s’agisse pas uniquement d’un simple bonheur d’occasion. Qu’un temps d’arrêt dans leur vie respective où elles peuvent enfin savourer cet amour qui fait tambouriner leur palpitant, qui fait chavirer leur cœur. Mais les mœurs de ce monde n’ont guère de pitié pour les gens comme eux. Comme elles. Il est loin le chemin de la tolérance et de l’acceptation. Loin le jour où elles pourront se balader main dans la main sans craindre les regards, les jugements. Celui où le secret pourra enfin tomber et qu’elles seront libres de s’aimer. L’homosexualité, cet acte immoral que condamne les grands de ce monde. Qui répugne les familles nobles et prétendument pieuses, alors que l’on tolère infidélité et relation hors-mariage comme s’ils ne s’agissaient pas d’un affront à ces préceptes religieux. Les gens craignent ce qu’ils ne comprennent pas. Pourtant, qu'y a-t-il de si différent entre l’amour que porte un homme pour une femme et à celui qu’une femme ressent pour une autre? C’est une question qui n’a de cesse de la hanter, alors que dans son propre esprit, ses idéaux religieux et ses propres sentiments s’affrontent dans un face à face violent et déchirant. Un combat dont elle sera à la fois la victime et le bourreau.
Il n’y a que lorsqu’elle se perd dans les bras de l’amante que la Shiver en oublie ses tourments. Le paradis sur terre, c’est dans le creux de ces étreintes qu’il se trouve, et la Xi’nora voudrait tant s’y perdre à jamais, jusqu’à oublier l’instant présent. Parce qu’il n’y a rien qui compte plus que ça, en ce moment. – C’est un combat perdu d’avance. Sourire naissant sur ses lèvres que vient cueillir la fauve avec une tendresse qui fait fondre la glace dont son cœur est engorgé. Un terrible hiver que la distance cultive et que les grands froids des terres arides d’Hiokuri enveloppent de leur couvert blanc. Elles souffrent toute deux de ces séparations. Les aurevoirs se font plus déchirants au fil du temps. Il y a les larmes. Il y a les promesses. Les baisers et les caresses. Des mots couchés sur papier pour palier tout ce qui les sépare. Mais ce n’est jamais suffisant. Shila, ça la prend par en dedans. L’estomac qui se serre quand le manque se faire sentir. Les doutes qui l’assaillent quand les lettres tardent à lui parvenir.  – Quatre ou cinq jours, tout au plus. Un passage dans la Capitale déguisée sous le couvert du travail, son supérieur requérant sa présence dans un laboratoire de recherche d’Aureus pour l’étude d’un dossier particulier. Ça représentait énormément, mais pourtant si peu à la fois. Son temps, elle devra le partager entre l’objet de ses obligations et l’objet de ses désirs, alors qu’elle le lui aurait volontiers accordé dans son entièreté. Rien qu’elles, toute les deux. L’ainée se détourne un moment pour observer l’espace qui les entourent. Un lieu inconvenant pour des femmes de leur distinction. Le refuge parfait pour fuir la curiosité des regards tournés dans leur direction.
L’interrogation que la Maresh lance dans les airs fait naître un profond et las soupir d’entre les lèvres de la jeune louve. Il n’y a rien d’enviable dans leur situation, ne serait-ce que l’amour profond qu’elles éprouvent l’une pour l’autre. Elles sont pourtant condamnées à une vie d’exile si elles renonçaient à la vie qu’on attend d’elles. Aux yeux de son père, il ne s’agirait que d’un fait supplémentaire pour confirmer ce sentiment de honte qu’il éprouve à son égard. Sa seule véritable erreur étant celle d’être née femme. Elle deviendrait un poids pour sa famille, et c’est quelque chose avec lequel Shila ne parviendrait pas à vivre. – J’aimerais que ce soit si simple. Je te suivrais jusqu’au bout du monde... Mais entre ces belles paroles et ces besoins de liberté, la réalité ne cessait jamais de les rattraper. Il y avait toujours quelque chose, ou quelqu’un pour les retenir. Collant son front à celui de sa belle, Shila ferma les yeux un moment. Ses doigts se serraient un peu plus autour de ceux de la fauve. – Ici, et maintenant, il n’y a que toi et moi. Et c’est tout ce qui compte. Lentement, elle laisse sa bouche glissée jusqu’à celle de l’être aimée, sur laquelle elle se pause avec une tendre ardeur. Ce goût poivré qui lui brûle les lèvres, elle se damnerait pour ne plus sentir d'autre que ça.

@ishvari maresh




try to lock me in this cage, i won't just lay me down and die. i will take these broken wings and watch me burn across the sky, hear the echoes saying i won't be silenced.


Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

( cosmic love ) shila Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ( cosmic love ) shila  |  

( cosmic love ) shila  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» ♥ Love never dies | Warren & Hope
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: LET'S GO BACK TO THE START :: flashbacks-
Sauter vers: