Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3

LE CERCLE— those who want the crown —
Rasvan Kells
surface
inside
behind
MESSAGES : 1033
AVATAR + © : Seb Stan @Jojo
POINTS : 2008
A tin man for his silver majesty (Noah)  Obkp
AGE : (36 ANNÉES) à traîner ce qu'il est pour tenter d'être ce qu'il n'est pas. Métamorphose métaphorique pour celui que le karma a affublé de ce don pratique. Mais les apparences ne suffisent pas, le temps pourtant compté sur un visage qui peut encore effacer les rides sans y penser.
STATUT CIVIL : Marié à la diversité, à toutes les femmes qu'il peut satisfaire de tous les visages de princes charmants rêvés. Sa gueule polyface comme une arme, un jouet puissant entre les mains d'un enfant égoïste et immature. Jeux de prétendre, d'un homme un peu trop imbu de lui même pour ne pas causer des incendies à répétitions. Pourtant lorsqu'il s'agit de sentiments, il est terriblement (SEUL) .
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t536-it-s-an-irony-of-our-t http://gods-will-fall.forumactif.com/t567-i-ll-curse-the-ground- Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Mer 8 Mai - 16:49

Sell your soul and all the rest
Il est nerveux comme il ne l'a jamais été. Là tout de suite il aurait préféré avoir un don de shapeshifter, se transformer en rat pour fuir dans le premier trou venu. C'est ainsi qu'il se sent, rien qu'une vermine qui foule en profane le sol entre les pattes des grands félins. Les Sielle aux crocs acérés, les lames de rasoir manipulées au tranchant de leurs volontés. S'il le voyait Urio lui dirait qu'il l'a bien cherché. C'est la vérité derrière le sarcasme; il l'a provoquée à force d'efforts cette rencontre. L'a rêvée même. Et maintenant que c'est réellement en train d'arriver il prierait presque pour être quelqu'un d'autre et pas juste qu'un fausseur de gueules. Il en est certain maintenant, Themyskira Sielle tient ses promesses, foi de Iskander. Un échange de procédés et de faveurs entre deux parti à bon entendeur. Des sales petits secrets qu'ils ne veulent pas voir ébruités l'un de la bouche de l'autre. Une poignée de main contractuelle qui avait rétabli l'équilibre entre eux mais qui cachait l'envie de voir la balance sombrer de nouveau. Les femmes de pouvoir comme elle n'aimaient pas rester sur des acquis et il fallait toujours que les opportunistes comme lui ne mettent leurs doigts dans les serrures verrouillées.

La curiosité baladeuse est bien en berne cependant et l'ambition se cache dans les chaussettes. La queue entre les jambes d'un chien autoproclamé qui fait enfin face à son maître. Apprêté pour l'occasion, un costume qu'il a dû louer faute de pouvoir l'acheter. Empaqueté dans ses illusions hors de prix, une main qui réajuste machinalement le col de sa chemise. En vrai il pourrait très bien avoir l'air calme et contenu si sur son poignet ne s'agitait pas les constellations tachées de tous les roux d'Akkadia. Relax putain, relax. Qu'il se répète comme un mantra. Mais plus il attends et plus sa peau révoltée risque de prendre un teint verdâtre putréfié. C'est ça surtout qui le rends fou, l'attente. Parce qu'il n'y a pas que son pouvoir qui le rends impulsif, c'est surtout la conjugaison de son caractère impossible qui provoque le feu d'artifice constant. Une fois qu'il sera face à Noah Sielle il saura quoi dire, quoi faire. Peut être. « Well fuck… » Qu'il échappe, redressant aussitôt la tête droite et gauche pour être sûr de ne pas avoir été surpris à vociférer. C'est la rue qui parle pour lui, la basse naissance du mutant qui vulgarise en fief saint. Mais ça le soulage de dire des gros mots, la langue sale qui darde derrière la façade polie et bienséante qu'il doit porter la plupart du temps. Le rôle qu'il doit jouer s'il veut réussir, s'il veut survivre et s'élever. « You're a fuckin' idiot. » Qu'il insulte son reflet dans un vase à l'émail métallique posé sur un guéridon à ses côtés. Il considère la céramique brillante un instant, l'instinct de pie aussitôt attiré par les reflets argentés des pigments. Au moins quand un Sielle cassait le vase de mamie, qu'il se dit, ils pouvaient le recoller ni vu ni connu. Veinards. « This way please Mr Kells. » Il cache son sursaut en se redressant aussitôt face à l'homme. Peut être qu'un soudain œil vairon l'a trahi.

Et puis il est enfin là devant lui, l'argent qui vaut plus que de l'or. Celui vers qui la plupart des têtes royalistes se tournent quand murmure la révolution sur leurs lèvres. Celui envers qui il est prêt à dévouer sa loyauté corps et âme s'il le lui autorise. « Mast...mister Sielle. » Il se reprend de justesse d'une pirouette de mots, inclinant la tête bien bas, le poing amené contre son épaule en geste solennel. Un peu plus et il allait l'appeler altesse. Trop tôt Rasvan, trop tôt. Respire. « Thank you for inviting me here sir. » Qu'il ajoute poliment avec un sourire charmeur, mais franchement dosé. Il avait entendu des rumeurs que les zygomatiques du chef de famille Sielle n'étaient pas souvent au travail alors la neutralité serait donc du meilleur ton. Avec un peu de chance il ne finirait pas dans l'estomac de son tigre de compagnie ou avec des cure dents de cuivre à la place des yeux. Sa tronche c'était son gagne pain, impossible d'imiter ce qui n'était plus. You're a fucking idiot. Mais cette fois c'est la voix d'Urio qui résonne dans sa tête. Un putain d'idiot, mais un putain d'idiot à l'ascension du sommet. Et toc.

code by EXORDIUM. | imgs by Rage




Like glitter & gold
You can play the game, but you'll never be a true player.

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 1911
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 652
A tin man for his silver majesty (Noah)  Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Mer 8 Mai - 23:50
Depuis que Themyskira avait pris le nom Sielle, et depuis que Noah avait vu briller cette étincelle dans les yeux de son cousins, la brune avait acquis quelques passe-droits supplémentaires auprès du désormais patriarche. Elle savait se montrer utile, et était qui plus est la mère de son neveu, ce qui ne faisait qu’ajouter à la confiance et à l’affection qu’il éprouvait pour celle qu’il voyait pratiquement comme une belle-sœur plutôt que comme une cousine par alliance. Alors quand elle était venue vers lui avec le nom de Rasvan Kells, il avait froncé les sourcils. Jamais entendu parlé, lui avait-il soufflé en haussant les épaules. Mais il était une recrue à avoir, avait-elle promis. Alors ils avaient lancé quelques recruteurs sur le dossier, des espions, et surtout ceux qui bossaient à la SPC. Personne ne connaissait ce type, et c’était tant mieux. C’était ce que Noah voulait, en ce moment. Des anonymes, qui pourraient se faufiler partout sans avoir la marque des Sielle inscrite sur leur front.

« Sir, your guest has arrived. » Noah hoche la tête, et range le dossier sur lequel il travaillait. « Well, bring him here, then. » Et pendant que le domestique va chercher la potentielle nouvelle recrue du Cercle, Noah vérifie mentalement toutes les portes autour de lui. Les serrures en titane sont fermées, et surtout celles des tiroirs et des coffres forts. Son tour de garde fait, les bruits de pas de son invité et de son majordome se font entendre derrière la porte. L’argent se lève. Il met un point d’honneur à être à hauteur de regard, du moins autant qu’il le peut. La porte s’ouvre, et un homme pénètre à l’intérieur du bureau.

Noah ne dit rien, il attend. Son regard sombre parcours l’être qui foule le sol de son bureau. Il attend que l’autre parle ne premier, après tout, c’est lui qui veut intégrer le Cercle. Il attend de voir ce qu’il va se passer, comment il va s’en sortir. La couleur de sa peau ne saurait dissimuler la couleur du sang qui coule dans ses veines. Rouge, mais pas que, lui a dit Themyskira. Mutant, en réalité. Une denrée rare au sein du Cercle, mais de plus en plus prisée. Noah veut de ses êtres, il veut en faire des ambassadeurs. Ils ont perdu leurs couronnes à cause des mutants, les argents. Il ne fera pas l’erreur de les mettre de côté à nouveau, même si c’est contre nature pour lui de traiter avec une telle créature. Il pense à Neela, un instant. Un instant qu’éloigne Rasvan, de quelques mots. Noah tique, ses sourcils se froncent légèrement mais son expression redevient neutre rapidement. C’est quand l’autre le remercie de son invitation, sourire à l’appui, que Noah plisse à nouveau les yeux – encore une fois, presque imperceptiblement mais assez pour que ça se remarque. « Mr Kells.... Is that it? I don’t usually receive every single person who wants to join our… Club. » Rasvan doit savoir qu’il ne s’agit pas que d’un club de gentleman. Cette couverture est lancée au monde, pour dissimuler ce qui se déroule vraiment dans le château des Sielle. « But you managed to catch my cousin’s attention. » Noah désigne un fauteuil de la main. « Sit. » Oh que oui, c’est un ordre. Noah impose sa volonté aussi facilement que l’on enfile une chemise, et il le sait. Il en joue, et plus encore aujourd’hui. Si l’homme doit le rejoindre, il doit comprendre qui mène la barque, et quelle place le Sielle occupera une fois que tout sera terminé. Noah s’installe à son tour, en face du brun. « What do you know about the Circle? »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



absente du 06/06 au 10 juin inclus
mise à jour lente mais certaine.

LE CERCLE— those who want the crown —
Rasvan Kells
surface
inside
behind
MESSAGES : 1033
AVATAR + © : Seb Stan @Jojo
POINTS : 2008
A tin man for his silver majesty (Noah)  Obkp
AGE : (36 ANNÉES) à traîner ce qu'il est pour tenter d'être ce qu'il n'est pas. Métamorphose métaphorique pour celui que le karma a affublé de ce don pratique. Mais les apparences ne suffisent pas, le temps pourtant compté sur un visage qui peut encore effacer les rides sans y penser.
STATUT CIVIL : Marié à la diversité, à toutes les femmes qu'il peut satisfaire de tous les visages de princes charmants rêvés. Sa gueule polyface comme une arme, un jouet puissant entre les mains d'un enfant égoïste et immature. Jeux de prétendre, d'un homme un peu trop imbu de lui même pour ne pas causer des incendies à répétitions. Pourtant lorsqu'il s'agit de sentiments, il est terriblement (SEUL) .
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t536-it-s-an-irony-of-our-t http://gods-will-fall.forumactif.com/t567-i-ll-curse-the-ground- Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Jeu 9 Mai - 2:21

Sell your soul and all the rest
Il y a une différence entre une image et la réalité. Il ne le sait que trop bien, aplat de chairs trompeuses, les côtes sonnantes d'une âme creuse. Une copie n'est rien d'autre qu'une image sans essence, une imitation tout au mieux faisant illusion. Alors lorsqu'il détaille Noah Sielle face à lui, la tension lui tombe sur les épaules comme une chape de plomb. Parce que les icônes des temples ne savent pas transcrire la force de leurs divinités avec justesse, les statues de marbre aux traits grossiers des sculpteurs paresseux. Il avait déjà vu le Sielle dans les journaux officiels, la tête encrée d'une face sur papier glacé. Mais la photo n'avait rien à voir avec la présence écrasante de son sujet. En os et en chevalières de métal, l'homme avait beau avoir son âge il ne pouvait s'empêcher d'être intimidé. Parce qu'il sait que la bataille sera rude, que l'autre le regarde sûrement avec tout le mépris propre à son sang. Mais il s'est préparé presque toute sa vie pour que des gens comme lui comprennent à quel point cette infamie qui coule dans ses veines peut être utile quand donné l'occasion.

Il sait qu'il n'aura que quelques minutes pour attirer son attention. Qu'il peut le congédier aussi vite qu'il s'est laissé convaincre par Themyskira. Parce qu'il n'a aucune raison de perdre son temps avec lui si ce n'est faire plaisir à sa cousine. Et le tigre d'exprimer sa méfiance en fronçant à peine les moustaches, prenant soin de lui rappeler le présent inestimable qu'il lui offre en tolérant sa présence. Il faudra qu'il remercie la Iskander pour cet appuie, quelle qu'en sera l'issue, s'il en sort indemne. Et peu importe si ce n'est que le résultat d'un contrat rempli qu'il a largement mérité. Le patriarche l'invite à s'asseoir et il ne peut s'empêcher de remarquer la rainure de fer glacée sur le sommet des accoudoirs en y posant les mains. C'est son destin qu'il va sceller, les chaînes qu'il va accepter lui même de refermer sur ses poignets. Mais c'est ce qu'il attendait, pouvoir avoir une chance de servir, un but. Pouvoir être emmené au pied, en haut de la tour. Parce que l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Et si les serviteurs n'y sont jamais mention, c'est de la clameur accordée à leurs maîtres qu'ils se repaissent à déraison jusqu'à en devenir tout aussi gras.

Poliment il observe l'homme s'installer, son regard qu'il accepte de garder sur le sien. Ses métamorphoses semblent se tenir à carreau pour l'instant, pas de grains de beauté sur les mains ou la sensation de ses joues changeantes. Peut être ses yeux, le bleu plus profond. Mais ce n'est que le résultat du reflet brun de son interlocuteur. Il est resté silencieux parce qu'il lui semble qu'il doit respecter un certain ordre de parole. Et il semblerait que le Sielle lui redonne le droit d'exprimer ses raisons. Le Cercle ce qu'il en sait, c'est ce qu'il en a déduit, observé. Des rumeurs à peine des chuchotis, plus de secrets qu'il n'en saurait déterrer. Il ne sait pas s'il doit être direct ou tourner autour de la tombe. Il espère que Noah Sielle apprécie l'honnêteté. Sinon il en est fini de lui. Il prend une légère inspiration avant de parler. « I know that it is a gentlemen and ladies' club. And I also know that when such gentlepeople are clustered together they like to speak of the world. Usually, of the world they'd rather see be instead. But then I could be wrong. I don't pretend. I'm but the scum of that same earth we share after all, mister Sielle. But I believe I'm observant. » Il regrette un peu son assurance aussitôt proférée. Parce qu'il y a un risque pour que sa malice un brin sarcastique soit mal perçue, malgré le calme déterminé qui plante sa silhouette dans le fauteuil matelassé. Il savait qu'il pouvait être utile, on trouvait toujours utilité à tout quand on avait rien. Il était venu ici pour faire ses preuves, imprimer sa marque, alors il ne devait pas mâcher son franc parler. « I know where my place is, you know where yours is. The world is perfect that way it seems. And because of that we get fooled and forget how easy things can get unbalanced. It's child's play to trick people in believing we are harmless when we sit with no crown or in the dirt. Don't you think mister Sielle ? » Question rhétorique qui n'attend pas de réponse. Parce que c'était la vérité, parce que c'était ce que l'histoire avait apprit à tout le monde à leurs dépends. Parce qu'une révolution arrivait toujours là où on ne s'y attendait pas. Parce que la politique démocratique c'était sous estimer l'adversaire. La monarchie elle, mettait les choses à leur place, c'est à dire tout en bas où tout en haut. Qu'étaient les argents maintenant ? De triste rois et reines sur leurs montagnes d'or, des dragons dont on a oublié qu'ils savent encore cracher le feu. « Well I say fuck the order of things sir. I don't believe you are harmless. In fact I'm pretty sure you would kill me in a heartbeat if you felt like it. But if I may, you'd look better with a crown doing so. » Il déglutit parce qu'il a osé, parce qu'il n'est pas vraiment tranquille de se trouver là si le magnetron décide de s'animer face à ses mots qui déferlent sans se stopper. « And I'd be happy to help you oblige if you wish to find me of any use.  » Une vérité encore, la proposition à peine déguisée de servir la cause s'il le souhaite. « Or just share the news of our dear minister with fellow gentlemen, if that is what the Circle is about even behind closed doors indeed. » Autant jouer cartes sur table car il ne fait pas le poids. Il n'est qu'une image éphémère, une copie d'une copie. C'est l'homme devant lui qui marquera les mémoires.

code by EXORDIUM. | imgs by Rage




Like glitter & gold
You can play the game, but you'll never be a true player.

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 1911
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 652
A tin man for his silver majesty (Noah)  Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Jeu 9 Mai - 12:07
L’homme commence son exposé, et Noah écoute attentivement. Il ne laisse pas à son visage le loisir d’exprimer ses pensées, ou si peu. Des traits qui prennent une légère expression de satisfaction, mais rien de trop enjoué. Noah Sielle est un bloc de glace et de métal, forgé par son père, et peut être un peu par sa propre femme. L’habitude de jouer même au sein de son foyer l’a rendu d’une froideur extrême, et d’un détachement à toute épreuve – ou presque -. La pléthore du brun trouve une oreille attentive. Les mots que le mutant prononce sonnent avec délicatesse contre les tympans du Sielle, qui se délecte de savoir que, oui, certains le veulent roi. Certains qu’il ne connait même pas, le peuple. Son peuple. Kells est la confirmation de tout ce qu’on lui a assené depuis des années. Le peuple n’en a peut-être pas conscience mais ils veulent notre retour sur le trône. Mots prononcés par Jeremy, et son père avant lui, et chaque père et patriarche de la famille Sielle depuis qu’ils ont posé la couronne pour le bien des leurs et de leurs vassaux, après les supplications des Xi’nora d’entendre enfin raison. Noah ne blâme pas ses ancêtres, il aurait peut être fait de même. Mais le trône de metal qui siège toujours dans les caves des Sielle doit être dépoussiéré, et ramené dans la Grande Salle, autrefois Salle du Trône. Et il compte bien s’y asseoir.

Noah prend une courte inspiration avant d’ouvrir la bouche. « So you wish to take down the government. Do you know I’m a senator in this very government? » La trahison n’était pas bien vue au gouvernement. Pire, les membres de la SPC la traquait sans sembler se fatiguer. Si Kells en était un membre et qu’il tenait ce genre de propos, alors il était un pion que Noah pourrait utiliser à sa juste valeur. Tout comme Nysa. Elle était sa meilleure alliée au sein de l’agence d’intelligence d’Akkadia. Noah croise ses doigts devant lui, sur son ventre, et penche légèrement la tête sur le côté pour observer le mutant. « We wouldn’t have this conversation if I didn’t already know anything there is to know about you. I know you’re a SPC agent, and I know you probably don’t own that suit. » Une nouvelle inspiration, et un léger sourire, perceptible mais pas transcendant. « The Circle was founded by my ancestor, Elijah Sielle. The last valdervian king. Our objective remained the same. » Noah scrute un instant les prunelles de l’homme en face de lui, il observe sa dégaine, son attitude, et finalement il ajoute. « The crown indeed. We do not chit-chat about the world here. Everything we do has a purpose. » A nouveau, le brun inspire. Une recrue de plus lui sera utile, et il a déjà quelques idées pour celui-ci. « You seem like a smart man to me, Mr Kells. I could indeed slit your throat here and now, but this a very old carpet and I don’t want to waste it. Besides, I am no savage, I don’t kill those who can prove themselves worthy. So, Mr Kells, how can you help me? »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



absente du 06/06 au 10 juin inclus
mise à jour lente mais certaine.

LE CERCLE— those who want the crown —
Rasvan Kells
surface
inside
behind
MESSAGES : 1033
AVATAR + © : Seb Stan @Jojo
POINTS : 2008
A tin man for his silver majesty (Noah)  Obkp
AGE : (36 ANNÉES) à traîner ce qu'il est pour tenter d'être ce qu'il n'est pas. Métamorphose métaphorique pour celui que le karma a affublé de ce don pratique. Mais les apparences ne suffisent pas, le temps pourtant compté sur un visage qui peut encore effacer les rides sans y penser.
STATUT CIVIL : Marié à la diversité, à toutes les femmes qu'il peut satisfaire de tous les visages de princes charmants rêvés. Sa gueule polyface comme une arme, un jouet puissant entre les mains d'un enfant égoïste et immature. Jeux de prétendre, d'un homme un peu trop imbu de lui même pour ne pas causer des incendies à répétitions. Pourtant lorsqu'il s'agit de sentiments, il est terriblement (SEUL) .
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t536-it-s-an-irony-of-our-t http://gods-will-fall.forumactif.com/t567-i-ll-curse-the-ground- Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Jeu 9 Mai - 16:31

Sell your soul and all the rest
Le fauteuil est confortable, le bureau richement décoré. Des détails qui attireraient son œil de pie s'il n'était pas concentré sur le maître des lieux. La peau pâle de l'argent, le teint saupoudré de cendres. Un feu éteint, souffle glacial ou seul son intérêt semble encore brûler quelques braises dans son regard. Il prend rarement l'apparence d'un argent lorsqu'il change. Parfaitement capable d'imiter cette teinte blafarde et pourtant il sait qu'il ne suffit pas d'en avoir la couleur pour être l'un des leurs. Et l'intérêt est souvent moindre pour se fondre dans la masse. C'était un paradoxe qui le poursuivait, bien incapable de discrétion, caché à la vue de tous et pourtant indétectable. C'est pour cela qu'il acceptait toujours les missions à risques, celles qui auraient pu aisément compromettre son identité en tant qu'agent de supervision populaire. Sa vie était plus simple que celle de certains de ses collègues. Qu'importe si son visage du jour était démasqué par des témoins, il en prendrait un autre le lendemain. Il n'en était que plus efficace, investi dans sa tâche. Et il était doué, bien la seule chose qu'il avait trouvée dans laquelle il excellait. Il était né avec la fonction bien précise d'être une page vierge, un tableau blanc sur lequel projeter une histoire, une idée. Il était prêt à tendre le pinceau au chef de famille Sielle et voir quelle œuvre allait prendre forme sous son impulsion.

Sous le scrutin acéré de son hôte il se compose, la sensation d'être coulé dans un béton invisible. Des mots qu'il pensait un peu trop directs mais qui ne semblent pas lui gagner une sentence irrévocable. Il semble même avoir fait une certaine première impression, l'homme ne semble pas tiquer à son usage du langage ni à l'irrépressible touche de sarcasme qui le définit si bien. C'était toujours ce qui l'inquiétait le plus, les premières impressions. Il était possible de gagner l'approbation de quelqu'un par le discours, mais si votre dégaine et votre gueule ne lui revenait pas c'était déjà peine perdue. Il reste silencieux, toujours dans ce jeu d'échange, ce bâton de palabres qui danse d'un côté puis de l'autre de leur conversation. Il n'était pas étonné que le chef de famille sache tout de son profil. À vrai dire il espérait fortement qu'il n'ait laissé aucun tiroir fermé, c'était toujours mieux lorsqu'il n'y avait aucune zone d'ombre pour ternir son honnête volonté. Il se demande toutefois s'il sait pour son jumeau. Non pas que cela doit importer le grand Noah Sielle de quelle fratrie de mutants crasseux il est issue, mais il préférait éviter complètement le sujet pour ne pas prendre de risques. S'il était honnête avec l'argent, celui-ci n'avait pas tort lorsqu'il parlait de trahison. Jamais il ne donnerait son frère en pâture au gouvernement.

Alors il sourit poliment de se faire démasquer, acquiesçant de la tête aux affirmations sur son identité. Ils savent l'un comme l'autre qu'ils sont sur la même fréquence, qu'il est inutile de ne pas être honnêtes de leurs manigances organisées. Le Sielle est faussement plus ouvert, s'autorise une légère ironie sur le tapis de son bureau et les yeux de Rasvan ne peuvent que se baisser pour en admirer le tissage ancien. Étrangement dans ce contexte de rapport d'autorité il se sent plus détendu. Il relève le visage et continue d'entretenir ce mince sourire assuré aux paroles de l'autre. « It is good that you speak about worth sir. I must say I'm only as smart a man as the ideas I follow. I know my purpose is to serve, and I intend to carry on with this nature. » Un léger signe de tête, la nuque qui offre une courbette, un chien qui baisse le museau en signe de soumission. « You may think me not worthy of your trust. After all here I am talking of betraying my current masters. But if there is a thing to understand about my loyalty sir, it's that it has always been to your family. Not by right, not because I was born here in Valdierva. It is not in my blood or culture to want you as my king. I chose it myself, and I chose you. » Il relève le visage, le bleu qui menace de virer au vert dans ses yeux. Il est fier d'être qui il est. Certain de ses choix et de ses ambitions. Il a fait tout ce chemin pour en arriver là, des sacrifices qui jonchent son passage. Il se redresse légèrement dans le fauteuil, le frisson familier le long de son dos, son corps prêt à répondre à ses moindres désirs de changement. « As to how I can help you, let's just say that I can go unnoticed where you cannot. As you may know well I'm a mutant, and you are correct, I do not own this suit. What I own is a legion of personas and faces at your disposal. It's enough of a party trick for some, but believe me, I am not here to entertain. » C'était déjà ce qu'il faisait pour la SPC, s'infiltrer au plus près des mouvements illégaux et des personnes d'intérêt. Une véritable armée à lui tout seul. C'était ce qu'il était au plus profond de son essence, une fraude, une impression empruntée à d'autres. Un vulgaire outil sans autre fonction, un pion sur un échiquier, sacrifiable mais indispensable. « Unless it is your wish to be entertained, sir. » Qu'il ajoute avec une malice difficilement contrôlée. Il contient son don de métamorphos depuis le début, la fougue incessante qui lui caresse les formes. Instable gueule qui se doute que l'argent n'a pas envie d'observer ses fourberies car il trouve sûrement déjà les mêmes dans son mariage.

code by EXORDIUM. | imgs by Rage




Like glitter & gold
You can play the game, but you'll never be a true player.

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 1911
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 652
A tin man for his silver majesty (Noah)  Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Dim 19 Mai - 1:59
Le Sielle n’est pas un homme idiot. Le Cercle persiste depuis presque 150 ans, et Noah sait pourquoi : car les recrues sont triées sur le volet, et choisie avec minutie. Car les traitres sont punis par la main de ceux qu’ils sont censés servir. Noah n’hésitera pas, pour le bien des siens et de son nom, à trancher la gorge du premier dissident. Le brun en est peut être conscient. En tout cas, il s’est jeté dans la gueule du tigre sans grandes difficultés, et désormais Noah évalue la qualité de cette proie. Va-t-il en faire un allié, ou une proie à assassiner parce qu’il en sait déjà trop ? La main d’œuvre manque au Cercle, pour les ambitieux plans du Sielle. Il a déjà une idée de ce qu’il veut, et ne peut cracher sur ceux qui sont prêts à le servir. Alors il écoute, attentif, attentif aux mots mais aussi à la posture, aux traits de son interlocuteurs, et à tout ce qu’il ne dit pas. Et en un instant, Noah aurait juré que les yeux du Kells avaient changé de couleur. Il fronce légèrement les sourcils, le regard planté dans celui de son interlocuteur. Un pouvoir étrange, celui du mutant. Déconcertant. Un mutant à garder sous la poigne d’un Silence, si il n’était pas digne de confiance.

Le trait d’humour du Kells n’apporte aucun changement sur le visage du Sielle, trop occupé à réfléchir à ce que le mutant venait de lui dire, à réfléchir si il était digne de confiance ou non. « Why a Sielle, then ? Why me ? » Noah veut connaître les motivations de celui qu’il s’apprête à faire entrer au plus près de ses affaires. Un homme infiltré au Cercle peut lui valoir la perte de tout ce qu’il possède. Il suffit de preuves de trahison envers le gouvernement. Et une fois que la bague de métal est passée au doigt de la recrue, celle-ci n’en manque pas. « Why would a Mutant want to be ruled by a king ? Do you believe in what we believe? » Noah déglutit, et observe toujours le brun. Est-ce qu’il a besoin de le convaincre plus encore? Non, probablement pas. Cependant Noah veut que les choses soient claires. Et en agissant ainsi, il est conscient de ne laisser que deux choix au Kells: mourir ou intégrer le Cercle. Car Noah allait ruiner son immemorial tapis si l’autre ne se montrait finalement plus si enclin que ça à rejoindre le futur roi. « Those worthy of the political power are those born with abilities in the first place. We were chosen by the gods, so we could rule and bring balance to this sick world. Before Silver Kings, the chaos. After Silver Kings, more chaos. Akkadia is not working and will never work under the illusion of democracy. Giving a voice to those who don’t know what they are talking about it pointless and even dangerous. » Noah marque une pause volontaire dans son discours, et inspire profondément avant de continuer, son regard braqué sur l’homme en face de lui. « The Circle believes it can be fixed. I believe that a monarchy that lasted over a thousand years is proof of its efficiency. We will not make the mistake of leaving the Mutants behind, though. While us, Silvers, are better suited for command, I know you, Mutants, are valuable. » Une nouvelle pause, un peu plus longue, cette fois. « An ability like yours is a waste at the hands of our government. I know how to value someone like you. You would be a perfect spy, but not only. With the right persona, you would be more damaging to our enemies than an hundred soldiers. » Noah a un sourire à peine visible, mais bien présent. Son monologue est terminé. « Am I still the king you want to pledge allegiance to? »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



absente du 06/06 au 10 juin inclus
mise à jour lente mais certaine.

LE CERCLE— those who want the crown —
Rasvan Kells
surface
inside
behind
MESSAGES : 1033
AVATAR + © : Seb Stan @Jojo
POINTS : 2008
A tin man for his silver majesty (Noah)  Obkp
AGE : (36 ANNÉES) à traîner ce qu'il est pour tenter d'être ce qu'il n'est pas. Métamorphose métaphorique pour celui que le karma a affublé de ce don pratique. Mais les apparences ne suffisent pas, le temps pourtant compté sur un visage qui peut encore effacer les rides sans y penser.
STATUT CIVIL : Marié à la diversité, à toutes les femmes qu'il peut satisfaire de tous les visages de princes charmants rêvés. Sa gueule polyface comme une arme, un jouet puissant entre les mains d'un enfant égoïste et immature. Jeux de prétendre, d'un homme un peu trop imbu de lui même pour ne pas causer des incendies à répétitions. Pourtant lorsqu'il s'agit de sentiments, il est terriblement (SEUL) .
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t536-it-s-an-irony-of-our-t http://gods-will-fall.forumactif.com/t567-i-ll-curse-the-ground- Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Lun 20 Mai - 13:11

Sell your soul and all the rest
Il a attiré l'attention du Sielle, c'est maintenant certain. Quelques-uns diraient que c'est une mauvaise chose, qu'il ne faut pas se pavaner devant le tigre au risque de se prendre un coup de patte mérité. Il sait que le félin est le plus létal, comme tous les prédateurs lorsqu'ils ont quelque chose à protéger. Parce que Noah Sielle ne construit pas uniquement égoïstement ce royaume, parce qu'il le fait au nom des siens. C'est un concept en lequel Rasvan est capable de croire, malgré l'individualisme dont il fait preuve avec son jumeau. Parce qu'il a l'espoir qu'un jour ils seront tous les deux au sommet, même si l'un comme l'autre se bornent dans leurs chemins séparés. S'il envie la place des argents il n'envie pas pour autant leurs responsabilités. Il est un pion sur l'échiquier mais il n'est pas fait pour régner. Il joue au jeu sans être un vrai joueur, s'accroche aux sillages du changement dans l'espoir d'en faire partie un jour. Pourtant ce serait renier l'importance qu'il accorde à tout cela que de rester passif, se laisser porter par les aléas du destin. S'il ne peut pas rejoindre le cercle alors tout ce qu'il a fait jusqu'ici n'aura plus aucun sens. Tous ces sacrifices, ces efforts à s'améliorer et devenir quelqu'un d'autre entièrement ne seraient plus que des lubies là où elles sont convictions. Au final ce n'est pas de cette mort physique dont il redoute le sort tâchant le tapis. Mais de l'apocalypse que quelques mots pourraient provoquer dans son esprit. Il n'est pas idiot au point de croire que l'argent le laisserait en vie même après un refus, mais il préfère mourir en l'ayant mérité. Il ne veut pas disparaître en se sachant insignifiant, brisé par une ambition à jamais hors de portée.

Plus que l'attention, c'est l'intérêt qui continue d'animer leur échange. S'il ne le montre pas sur son visage ce sont les questions qui trahissent légèrement l'argent. Rasvan comprenait sa pensée dubitative parce que lui même était conscient de son étrangeté. Il était prêt à parier que peu de mutants avaient offert aussi spontanément leur servitude aux représentants d'un passé qui avait cherché à les écraser. C'était contre nature, et pourtant c'était ce qu'il était. Alors il laisse l'argent parler, laisse passer les questions rhétoriques car elles ont déjà leurs réponses, auquel cas il ne serait pas ici à tenir un tel discours. Les lèvres scellées il l'écoute lui confirmer ses choix, lui assurer qu'il a bien choisi le bon futur roi. C'est avec peine qu'il contient un sourire lorsque l'homme parle de ce qu'il pourrait faire de lui et de ses facultés. Il ne doit pas être trop enthousiaste et respecter le ton de la conversation, il n'avait pas encore gagné le ronronnement du tigre. « I'm SPC sir, it is my duty to be able to detect threats. If dark times comes indeed, then let this be your time, our time and not my mission to stop it. » Il ose une touche de malice, une ardeur qui se reflète avec une pointe ambrée incontrôlable sur ses prunelles. Il se permet de revenir sur ses mots de plus tôt, prenant son temps pour cheminer le long de son monologue sans pour autant commencer par la conclusion. Il lui a déjà plaidé allégeance indirectement, mais il veut appuyer les termes sans équivoque et la foi qu'il place en lui. « I choose you because you are the one capable to shape that monarchy, that new Akkadia. And I am not talking about your ability to mold your own crown at will. A crown is just an empty symbol in the hands of the ones who only see its worth and shine. Victory is only assured by the paths we take to earn it. A king is not the crown, but the head that made it so. » Et la tête du Sielle serait celle digne d'émerger sur le trône. Il continue de soutenir le regard de l'homme, ses mains qui se décroisent pour s'appuyer sur les bras du fauteuil. « And I believe that you have taken sufficient steps to be on the winning path sir. So I pledge to you and your family. I pledge to that head of yours. You are correct, we mutants may be far from your divine rights, but we can be valuable. Even if not all of us are on the right side. » Il s'accorde une pensée pour Urio, les Silences qui se dresseront un jour devant eux. Il prie pour que ce ne soit pas son jumeau pour lui tenir tête, qu'il n'ait jamais ce choix à faire. Parce qu'il en est incapable. « So consider me a chunk of iron and you can make anything of me you need. May it be a shield and I'll take the blow. Sharpen me and I'll be cutting diamonds for you, a tin soldier at your disposal. My only rule would be that I don't hurt children and innocent women. I'm a trickster not a reluctant monster. » Qu'il juge bon de préciser, incertain de si c'était une bonne idée de poser des règles ainsi lorsque le Sielle serait celui qui les définirait pour lui. Il n'était pas un monstre de cruauté, pas une brute épaisse pour faire le sale boulot. S'il était prêt à se salir les mains pour son roi, il ne voulait pas aussi en perdre son âme. L'argent aurait bien d'autres bourreaux pour ces tâches impardonnables, si c'était la terreur qu'il souhaitait faire régner. « I don't ask to be remembered, I leave the light to you. I'm better in the darkness, as long as you leave me enough space in your shadow to sit close to your table once we have restored one more thousand years of lesser chaos. This is what I pledge to sir. » Ses yeux se ferment, son visage s'abaisse suivit de ses épaules dans une révérence contrôlée depuis son fauteuil. Au fil du geste ses traits changent frénétiquement, ses cheveux de s'allonger et de se raccourcir au fil des teintes et des aspects. Un ballet frénétique si dur à suivre auquel il finit par mettre un terme en se redressant, son apparence originelle retrouvée. Ses yeux qui se plantent de nouveau dans ceux du tigre. « I pledge my hundred lives to your children, your brothers, your sisters and your ancestors. I pledge my fate and my only true existence in your hands as my king Mister Sielle. » Et à cet instant son destin d'être scellé, la tête dans la gueule béante prête à se refermer ou l'épargner.

code by EXORDIUM. | imgs by Rage




Like glitter & gold
You can play the game, but you'll never be a true player.

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 1911
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 652
A tin man for his silver majesty (Noah)  Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Mer 12 Juin - 15:08
La démonstration du talent du mutant est déroutante, pour le Sielle qui fronce les sourcils, et a un léger mouvement vers l’avant. Il observe les traits se modifier à une vitesse folle. Noah ne parvient pas à suivre, les cheveux deviennent courts, longs, changent de couleur et il en va de même pour le nez, les lèvres, les pommettes. Le brun est décontenancé, mais aussi fasciné. C’est un pouvoir étrange, uniquement connu des mutants et en ça Noah comprend un peu plus comment ces être hybrides sont parvenus à mettre les argents à genoux. Ils n’étaient pas préparés pour les affronter, mais désormais, ils le sont.

Il écoute son monologue avec un intérêt certain, trahi par ses traits qui se détendent, et même un léger sourire qui s’affiche au coin de ses lèvres. Il aime ce qu’il entend. Le discours de l’autre homme s’arrête, et leurs regards se croisent un temps. Mais Noah n’hésite pas, il a retenu des choses, et il est temps pour lui de répondre. « I don’t harm children. » My father did. Le songe passe dans l’esprit du Sielle, et celui-ci ne s’arrête pas dessus. Pas plus d’une seconde, du moins. Comment Jeremy a-t-il pu exterminer des enfants alors qu’il en avait lui-même ? L’idée lui échappe, mais depuis la mort de Neela, Noah n’est pas certain de pouvoir ôter la vie d’un enfant… à nouveau, car il s’est rendu complice du massacre des Zarkari, en n’empêchant rien, et il le sait. Et il ne voulait même pas l’empêcher. « Women, and especially silver ones, are rarely innocents, though. Don’t be fooled by their pretty eyes and their divine lips. » Noah dégluti, et hausse doucement les épaules. « Your ability alone can prevent a useless bloodshed. » Noah soutient son regard un instant, avant de se lever. Il contourne son siège, et ouvre un des tiroirs qui contient un métal précieux. Du titane, robuste, flexible, léger. Le Sielle s’en empare, et retourne s’installer en face du mutant. « You have to understand this is not a joyful game, nor a joke. What are coming are dark times indeed. Probably another war. I can’t promise a clean conflict, nor can I promise you won’t have to kill anyone who isn’t innocent. There are sides in war, and I believe it will be more than us and the government. You are an SPC agent, you know what I’m talking about. The ones who support another king are no innocents to me. » Un peu de titane coule entre les mains du Sielle, juste ce qu’il faut pour ce qu’il s’apprête à faire. « When the time comes, everyone will have to pick a side. We will help those who seek our help, and punish those who seek our downfall. » Le Sielle se veut clair dans son message, que plus tard, l’homme en face de lui ne puisse pas lui dire qu’il ne savait pas à quoi il s’engageait en les rejoignant.

Le regard du sénateur se pose à nouveau sur l’être en face de lui. Une nouvelle recrue pleine de potentiel, une proie que le félin ne peut laisser s’échapper. Mais au lieu de le dévorer, il le dégustera, et en fera un allié qui pourra le hisser sur le trône. « Show me your hand, Mr Kells. »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



absente du 06/06 au 10 juin inclus
mise à jour lente mais certaine.

LE CERCLE— those who want the crown —
Rasvan Kells
surface
inside
behind
MESSAGES : 1033
AVATAR + © : Seb Stan @Jojo
POINTS : 2008
A tin man for his silver majesty (Noah)  Obkp
AGE : (36 ANNÉES) à traîner ce qu'il est pour tenter d'être ce qu'il n'est pas. Métamorphose métaphorique pour celui que le karma a affublé de ce don pratique. Mais les apparences ne suffisent pas, le temps pourtant compté sur un visage qui peut encore effacer les rides sans y penser.
STATUT CIVIL : Marié à la diversité, à toutes les femmes qu'il peut satisfaire de tous les visages de princes charmants rêvés. Sa gueule polyface comme une arme, un jouet puissant entre les mains d'un enfant égoïste et immature. Jeux de prétendre, d'un homme un peu trop imbu de lui même pour ne pas causer des incendies à répétitions. Pourtant lorsqu'il s'agit de sentiments, il est terriblement (SEUL) .
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t536-it-s-an-irony-of-our-t http://gods-will-fall.forumactif.com/t567-i-ll-curse-the-ground- Voir le profil de l'utilisateur

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  Mer 12 Juin - 17:57

Sell your soul and all the rest
Le sacrifice est intégral. Il s'offre, ses talents et ses secrets écartelés comme une espèce exotique à étudier. Un papillon prêt à être épinglé sur son tapis hors de prix, affiché sur le mur avec les autres. C'est de là que provient son assurance, il se sait suffisamment rare pour en devenir intéressant. Lui qui a toujours cultivé la différence, le contre sens de tout. S'il arrive à se rendre indispensable alors il pourrait être une pièce maîtresse de sa collection. Il le lui a révélé : il n'attend que de servir pour en récolter l'attention. C'est tout ce qu'il en demande, la reconnaissance de son existence. Parce qu'il le mérite, il refuse de n'être que ce rampant que tous voient en lui; rien qu'un mutant répugnant. Alors s'il peut être plus, s'il peut servir à plus grande entreprise encore que sa simple existence, il se fiche de ce qu'il doit abandonner. Il n'a rien d'autre que son âme et sa carcasse à mettre en jeu. Rien et pourtant tout. Son individualité à pervertir au nom d'une cause plus grande. Et s'il pense à son jumeau, à cette famille et cette vie imbriquée en deux, il se dit que le destin est déjà scellé. Urio a déjà décidé de demeurer au sein des Silences. Il a fait son choix, et il l'a fait pour lui-même, pour eux. Un choix qui n'est pas absent de risques s'il en juge par tous les rapports faits à la supervision qu'il écarte discrètement de la main lorsqu'ils sont trop précis. Il se met déjà en danger à garder les secrets de son frère. Pourquoi n'aurait-il pas le droit de choisir lui aussi ? D'avoir ses propres non-dits ? Il n'est bon à rien, pas intelligent comme Urio, juste une page blanche sur laquelle apposer une idée et l'exécuter. Pas les siennes, il n'a ni l'ambition ni la créativité. Non, sa place est aux mains d'un autre. Sa place est sur l'échiquier de Noah Sielle, aux côtés du roi et de la reine. Et il est assez fou pour en devenir un.

Il échappe un soupire de soulagement. Il ne lui demandera pas de blesser des enfants, n'exigera pas qu'il se salisse les mains avec l'indélébile. Et si personne n'est innocent, alors l'homme ne fait que confirmer la vérité. Tout le monde exerce des degrés de culpabilité plus ou moins condamnables. Il est pourtant surpris du choix d'exemple du Sielle, et son intérêt se lit un instant dans ses yeux. Certes il avait mentionné les femmes en plus des enfants comme étant intouchables, mais il y avait quelque chose dans les paroles du sénateur qui laissait entrevoir une connaissance de cause de leurs fourberies. Il se garde bien de sourire ou de commenter pourtant, hochant simplement de la tête en pensant que dans le fond les femmes de tous les sangs avaient des jolis yeux. En général il était plutôt le moins innocent dans ce domaine; le roi des tromperies de ses dames. Mais ça son nouveau maître le comprendra bien assez vite. S'il le laisse s'infiltrer, désamorcer leurs détracteurs avant qu'ils n'aient le temps de lancer leurs attaques, alors il n'y aura plus besoin d'une guerre ouverte. Pas besoin de verser le sang ni de se briser l'âme. Oh il n'était pas naïf au point de croire qu'aucun acte ne serait sans responsabilités ni conséquences, même indirectes. Mais il y avait une différence entre appuyer sur la détente et mettre l'arme dans la main d'un autre. Le choix de tirer ne serait pas le sien, il ne ferait qu'en murmurer l'évidence. Incitateur, pas instigateur. Et si les choses tournent mal, si la guerre survient vraiment et force le conflit à ses pieds, alors il choisira pour lui même. Mais il n'en est pas encore ainsi, rien ne sert de courir après des décisions macabres qui ne sont que des potentialités. Et si. Il a le temps, il a toujours le temps. Mais aujourd'hui le premier pas, la première étape, il l'a achevée. Et il n'y a pas de retour possible. « When the time comes, I won't falter. Disregard my fleeting faces for my will is true sir. » À bout de souffle malgré lui, la promesse murmurée. Il mentirait s'il disait qu'il n'avait pas peur. Il soupçonne tout autant l'homme face à lui d'être inquiet des différentes tournures possibles à leur entreprise. Parce qu'il a encore plus de choses à perdre que lui si le Cercle échoue. Alors il reste anxieux, incertain de ce qui va advenir de lui maintenant que l'homme l'a accepté. Peut être qu'il n'avait pas prévu cette issue au final, une part plus fragile de son esprit persuadé qu'il allait être recalé. Le manège du Sielle et l'aller retour à son bureau le lui confirme. L'instant qu'il avait toujours désiré est maintenant arrivé. Alors il ferme les yeux quelques secondes, prend une inspiration discrète avant de les rouvrir. Plus bleus que bleus, marqués par la résolution. « I leave my life for you to forge as your weapon, your highness. I know I won't die, because if you wield me right, we shall win that war. » Et son regard de quitter le sien humblement, son corps de baisser sa révérence alors que sa main gauche se tend en offrande. Paume élevée, genou au sol, le cœur qui cogne lourdement contre ses côtes. Et sa liberté à jamais enchaînée au nom de la royauté qu'un homme refuse d'oublier.

code by EXORDIUM. | imgs by Rage




Like glitter & gold
You can play the game, but you'll never be a true player.

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

A tin man for his silver majesty (Noah)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: A tin man for his silver majesty (Noah)   |  

A tin man for his silver majesty (Noah)   Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» Présentation de ~Silver~
» Silver Blaze, la flamme
» Majesty Crash [VALIDEE]
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: Valdierva :: Rezbia :: Château des Sielle-
Sauter vers: