Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3


NEUTRE— those who don't care —
Irelia Ashford
surface
inside
behind
MESSAGES : 62
AVATAR + © : margot robbie + av©HOODWINK ; gif©tumblr.
POINTS : 277
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 6nc4
AGE : (uc.)
STATUT CIVIL : (uc.)
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
- watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Dim 19 Mai - 16:12

irelia
ashford

is there anyone you trust 'round here
keep a knife under your pillow, the sharks and the minnows
smell blood in the water ’round here
PRENOM, NOM - balafre d’un blason sans histoire, d’un nom sans héritage, d’un patronyme porteur de néant. ils n’étaient rien, que des poussières qu’on balaie pour les faire disparaître, qu’un vestige de plus sur des ruines qu’on piétine. ( ASHFORD ), un nom qu’on ignore, qu’on oublie, qu’on crache à la rue sans s’en formaliser. l’insignifiance ancrée dans sa chair dès la naissance, c’est pourtant la lumière qu’elle recherche. elle veut se défaire de ces chaînes qui l’empêchent de briller, elle qui se voit comme un soleil autour duquel on gravite. ( IRELIA ), elle est la soie qui se glisse sur l’épiderme, l’impériale qu’on aime regarder, autant qu’on se plaît à la haïr. six petites lettres qui cachent la pernicieuse à l’allure de poupée de soie. mille visages en un prénom, elle est à la fois parfum d’amertume et doux nectar qui glisse sur la langue. cri de velours, brusque murmure, elle se délecte à chaque lippe prononçant son nom dans un souffle. AGE - les traits impérieux, l’esprit vif, une beauté qui se ne fâne pas encore, irelia se pense éternelle, prête à défier le temps qui s’écoule sans arrêt. déjà ( VINGT-NEUF ) années qui s’effacent sur sa peau, qui ne lui font qu’à peine ressentir le poids de l’âge. irelia se veut à jamais éclatante et sublime, guettant avec horreur les premières affres de ces années qui s’entassent. elle se veut idolâtrée, encore et encore, sans jamais que l’on se détourne, que l’on se lasse. une triste chimère qu’elle poursuit, sans aucun doute. alors elle profite, la vile, avant qu’elle ne consomme ses trente années, avant que le compte s’arrondisse face à son impuissance. elle ferme les yeux la poupée, sur ce destin intraitable qu’elle ne peut contrer, et son sourire ne cesse d’illuminer ses traits angéliques. ce sourire impérissable qui lui, ne flétrira jamais, quoi qu’il arrive. DATE ET LIEU DE NAISSANCE - venue au monde avec la seconde moitié de son âme diaphane, avec ce jumeau devenu ce qu’elle a de plus précieux, c’est le ( 8 NOVEMBRE 2648 ) qu’ils ont vu le jour, dans les bas quartiers de la ville d’( AUREUS ). ayant ouvert les yeux ensemble, elle n’imagine pas une seule seconde les fermer définitivement en son absence. irelia n’aime qu’elle, et elle-même, mais soren étant le prolongement même de sa propre personne, c’est bien lui et lui seul qu’elle aime sans aucune borne. la vie lui ayant donné un frère sur lequel s’appuyer dès sa première seconde, la vipère serait prête à commettre l’innommable, rien qu’en son nom. depuis ce premier regard, ce premier toucher, ils ont grandi ensemble, avancé ensemble, et rien ni personne ne pourra le lui enlever. gémellité adorée, le monde pourrait bien s’écrouler, se consumer, ou imploser, tant qu’elle le sait près d’elle, rien ne lui paraîtra effrayant. STATUT CIVIL - infâme créature aux griffes acérées, irelia aime jouer avec le feu. tentatrice avérée, libre de tout attachement quelconque, elle laisse les hommes s’accrocher à ses hanches, avant de leur filer entre les doigts. un parfum venimeux qui enivre, des lippes vermeilles qui fascinent, elle aime à être divinisée par ceux dont elle n’a pas vraiment cure. amante parfaite et domptable, ce n’est que poudre aux yeux, manœuvres illusoires dont les hommes s’éprennent avant que la vipère finisse par sortir de son trou. elle n’est qu’un mirage, une histoire éphémère, des courbes insaisissables qui finissent pas s’évanouir dans la nuit noire. ( CÉLIBATAIRE ), elle ne désire pas s’attacher à qui que ce soit, le seul homme de sa vie étant ce jumeau qu’elle affectionne tout particulièrement. mais le vœu de célibat lui pèse désormais sur les épaules, obligation cruelle qu’elle fait mine de respecter avec ferveur. néanmoins, elle piétine son engagement, et dans le plus grand secret, dans les ténèbres les plus noirs, elle commet le péché charnel sans vraiment s'en préoccuper. METIER - forcée à entrer dans les ordres, forcée à se cacher comme une vulgaire proie, cette situation l’exaspère au plus haut point. l’avantage est bien présent, le chemin qu’elle a choisi de prendre étant l’unique solution pour qu’elle soit un minimum protégée des dangers auxquels elle s’était exposée. mais les inconvénients prennent bien trop le dessus, et elle serre les dents chaque jour. désormais devenue ( PRYESSA ), ce mode de vie ne lui convient aucunement, elle qui se complaît dans la décadence et les sept péchés capitaux. malgré tout, elle baisse la tête, elle se tait, elle ment, elle feint la foi, bien que celle-ci soit totalement inexistante. devenir une autre n’est pas d’une difficulté extrême pour elle, tant qu’elle garde à l’esprit que ces manipulations sont dans son intérêt. le temps passant néanmoins, elle est déterminée à trouver un moyen de s’enfuir, quitte à se mettre à dos une religion entière. mourir ici serait pour elle la pire torture, une malédiction dont elle veut à tout prix se débarrasser. POUVOIR - les perles d’argent parsemant son sang rouge rubis, elle est de ceux qu’on appelle mutants, ceux dont on pense l’origine divine. irelia ne nierait pas la chose, s’imaginant sans effort déesse parmi les hommes, méprisant les insectes pullulant autour d’elle. ( TISSEUSE ), elle s’amuse à pervertir les esprits faibles, à les bercer d’illusions infâmes construites spécialement pour les détruire. elle met en scène les pires cauchemars de chacun, leur fait vivre les pires traumatismes. ses diverses conquêtes ayant souvent servi, et servant encore de cobayes, elle s’amuse à voir la confusion, la peur, l’horreur dans leurs yeux. irelia est une illusion entière à elle-même, tant grâce à son pouvoir que par sa nature propre. un pouvoir vicieux dont elle est fière, et dont elle se sert pour tout et n’importe quoi. se cacher, tourmenter, se venger, se protéger, et tuer même, en dernier recours. pouvoir moins offensif que d’autres, mais dont elle a appris à se servir, devenant tout autant dangereuse. LIEU DE LOCALISATION - le retour à la capitale fut provoqué par la triste finalité de leur paternel, dont ils n’avaient plus aucune nouvelle. un homme à qui ils doivent de nombreuses rancœurs, qu’irelia n’oubliera jamais. et pourtant, il avait été leur père, l’étant d’ailleurs encore jusqu’à peu. sa disparition aura donc été un choc, même infime. d’où leur retour à ( AUREUS ), là où tout avait commencé. la capitale leur ouvrait une nouvelle fois ses portes, et son lot de problèmes avec. un retour aux origines compliqué, mais qui leur avait semblé plus que nécessaire. il n’y avait plus qu’eux deux maintenant. CREDITS ET AVATARS - margot robbie + av@soeurs d’armes ; gif&icons@tumblr .
WHO ARE YOU REALLY ?
irelia ne se préoccupe pas de la politique actuelle. tout ce qu’elle voit, c’est sa petite personne, et par extension, celle de son jumeau. le monde entier pourrait bien sombrer dans le chaos, les carcasses pourraient bien s’empiler dans chaque camp qu’elle ne bougerait pas vraiment le petit doigt, tant qu’ils se trouvaient à l’abri de la tempête. à vrai dire, le retour des ( ZARKARI ) lui passe bien au-dessus de la tête, bien qu'une pointe d’inquiétude commence lentement à germer. fière mutante qu’elle est, elle ne désire aucunement qu’un argent parvienne à prendre le pouvoir, peu certaine du sort qui leur serait réservé. l’idéal était encore que les sangs argentés s’entretuent, tous jusqu’au dernier. et s’il en restait quelques-uns, il ne serait probablement pas compliqué de finir le travail. quant aux ( MUTANTS ), ses semblables, il est clair qu’ils sont sous-estimé. panachage d’un cruor carmin et de poussières argentées, ils sont probablement ceux qui devraient briller. du moins, c’est ce qu’elle pense, sans pour autant vouloir se battre pour changer les choses. elle pourrait le faire néanmoins, si son intérêt s’y trouvait, et qu’une opportunité se présentait à elle. dans le cas contraire, se mettre en danger pour un résultat incertain n’était pas ce qu’elle désirait le plus au monde, et de loin. pour ce qui est des ( ROUGES ), elle ne leur fait pas confiance du tout. bien que soren en fasse partie, elle sait parfaitement ce qu’ils pensent des mutants. pour cette unique raison, et tant qu’ils ne changent d’avis, ils n’auront d’elle que son mépris et sa méfiance. s’ils ne sont pas capables de comprendre qu’ils possèdent un ennemi commun, elle ne fera aucun effort.
irelia ne sert qu’elle, et ( ELLE-MÊME ). chaque mot qu’elle prononce, chaque geste qu’elle accomplit, chaque pas qu’elle effectue, tout est pensé et tourné vers sa propre personne, vers ses intérêts propres. sans oublier ceux de ( SON FRÈRE JUMEAU ), qu’elle considère comme les siens. irelia ne connaît pas le concept du don de soi, de la loyauté, de l’obéissance à un autre qu’elle. si elle doit se battre, ce ne sera que pour elle et son frère, pour leur survie, et rien de plus. irelia ne croit en rien, ne poursuit aucun idéal, et ne souhaite aucunement s’engager dans une quelconque cause. les divers conflits lui passent bien au-dessus de la tête, et tant que ça ne l’affecte pas, elle se contentera de tracer sa route, sans rien ni personne. à vrai dire, elle comprend l’intérêt de se rallier à une cause, elle y voit les avantages personnels qu’elle pourrait en tirer. néanmoins, elle voit tout aussi bien les inconvénients, bien plus pénalisants. elle ne veut pas mettre sa vie en danger pour d’autres, pour soutenir un dessein qui ne la convainc qu’à moitié. qui plus est, elle ne veut surtout pas se lier définitivement à un groupe, dans l’hypothèse où elle aurait besoin de retourner sa veste. trop de contraintes, pas assez de liberté. le choix est plutôt rapide. elle vire donc au gré du vent, sans se préoccuper des autres, ne servant que des intérêts purement égoïstes.
WHICH SIDE ARE YOU ON ?
FRATRIS : une extension de sa propre personne, de son propre sang, soren n’est rien d’autre qu’une deuxième partie d’elle-même. cette moitié sans laquelle elle ne serait jamais complète. cette moitié qu’elle protègera jusqu’à la fin de son existence, quitte à en payer le prix ultime. la mort ne serait probablement rien comparé à la perte de ce jumeau. une vie sans soren ne vaudrait sans doute pas la peine d’être vécue. le perdre est d’ailleurs sa plus grande peur, tant elle ne pourrait le supporter. à moitié morte sans celui avec lequel elle est née, elle réveillerait les enfers rien que pour le venger. plus rien ne compterait, plus rien n’aurait de valeur. et elle ne s’arrêterait jamais, jusqu’à ce que son but soit atteint, et qu’il ne reste plus que des débris. SALVOS : mensonges, vols, trafics, c’était le quotidien des jumeaux pendant de nombreux mois. obligés de courber l’échine, ils n’ont pas eu d’autre choix que de se soumettre aux épines rouges. une vie plus que dégradante dont irelia se souviendra pendant très longtemps. utilisée comme un vulgaire objet, elle n’était qu’un larbin à leur yeux, une simple main d’oeuvre de plus devant rembourser une dette sans fin. dette qui pesait sur leurs frêles épaules depuis que leur père n’était devenu qu’un triste déchet sans vie. et pourtant, elle en aura tiré un avantage certain : celui de savoir se battre, celui d’avoir appris à survivre dans un monde qui ne faisait que l’écraser. jamais elle n’aurait pardonné son père, mais cette épreuve l’aura néanmoins permis de savoir comment se débrouiller dans cette jungle urbaine, au milieu des requins. désormais, elle est prête à tout, et se salir les mains n’est plus un problème. FUGA : beniria aura été leur havre de paix pendant de nombreuses années. quittant un père qui n’était plus que l’ombre de lui-même, incapable de prendre soin d’eux, ils ont fui le plus loin possible, prêts à commencer une nouvelle vie. citadins dans l’âme, c’est dans la capitale de l’est qu’ils ont pris racine, mettant derrière eux l’existence malheureuse et vile qu’ils avaient mené jusque-là. irelia savait pertinemment qu’avec son jumeau, rien ne pourrait l’effrayer, rien ne pourrait l’arrêter. tout ce qu’elle avait toujours désiré, c’est qu’ils mènent des jours plus heureux que ceux qu’Aureus leur avait offert. bien que les débuts n’aient pas été des plus simples, ils ont fini par s’habituer à leur nouvelle situation, s’intégrant très lentement, mais sûrement à la population. jusqu’à ce que la mort ne les ramène à leurs origines, et qu’ils reviennent au point de départ. IRA : irelia nourrit depuis toujours une haine profonde contre le monde entier, ou plutôt contre la pourriture humaine. c’est une rage bouillonnante qui ne cesse d’affluer dans ses veines rouges argentées. colère contre ceux qui l’ont fait se soumettre, colère contre ceux qui s’en sont pris à elle, colère contre ceux qui dénigrent ce qu’elle est, un feu destructeur grandit à chaque seconde dans ses entrailles. brasier qu’elle tente de contenir continuellement, mais qui la ronge de l’intérieur. elle ne se laisse plus marcher sur les pieds, et elle ne laisse plus personne lui dire ce qu’elle a à faire. volcanique, elle est devenue cette lionne prête à se battre pour exister, prête à sortir les griffes si le besoin s’en fait ressentir. bombe à retardement, elle patiente, attendant le jour où elle explosera pour s’imposer face à ceux qui tentent sans cesse de l’écraser. PECCATUM : la blonde a toujours aimé vivre dans le péché, quel qu’il soit. orgueilleuse à souhait, l’opinion qu’elle a d’elle-même n’a plus de limite, tant elle s’estime être le centre de beaucoup de préoccupations. il lui est presque nécessaire, vital, que le monde gravite autour de sa petite personne. elle aime notamment avoir de nombreux hommes à ses pieds, avec lesquels elle joue sans se soucier des conséquences. en effet, la luxure n’a plus vraiment de secret pour elle, tant elle aime à se vautrer dedans. elle ne compte plus vraiment le nombre d’amants qu’elle a accumulé jusqu’à aujourd’hui, bien que celui-ci ait sans aucun doute chuté depuis qu’elle est entrée dans les ordres. malgré tout, sa part d’ombre a toujours grandement envié les familles riches, ceux qui ont tout, et qui peuvent tout avoir en un claquement de doigts. née parmi ceux qui n’ont presque rien, elle espère qu’un jour, le vent tournera pour eux, et qu’elle pourra enfin s’élever. TORMENTIS : une nouvelle fois forcée de baisser les yeux, de se cacher et de fuir, irelia se sent comme dans un cercle vicieux, dans un cycle sans fin. entrée dans les ordres par pure obligation, elle maudit chaque seconde l’homme qui est responsable de tout cela, indirectement. elle hait cette condition, elle hait cette situation dans laquelle elle s’enfonce, et elle hait cette religion à cause de laquelle elle ne peut plus être elle-même. c’est une torture pour elle, que de se retrouver à servir ce culte, à obéir à cette foi qu’elle a déjà transgressé à des centaines et des centaines d'occasions. si de quelconques dieux existaient vraiment, elle ne serait pas ici, à pourrir dans l’oubli. mais elle encaisse, elle le doit, car ici, la justice ne viendra pas la trouver. cette justice qui la poursuit injustement, et qui veut la punir pour ses actes. d’une certaine manière, elle se punit déjà, en s’infligeant un tel calvaire. mais ô grand jamais elle ne finira son existence ici, c'est assuré. MENDACIUM : irelia possède mille visages, dont elle se sert à sa guise, au gré des occasions et des besoins. elle ne rechigne plus du tout à mentir, à feindre, car c’est comme ça qu’elle s’en sort le mieux, qu’elle avance le plus facilement. personne ne peut réellement deviner ce qu’elle a derrière la tête, tout comme personne n’a jamais vraiment réussi à lire à travers elle. elle ne montre jamais qui elle est, sous tous ces masques qu’elle arbore avec aisance. seul soren la connaît parfaitement, puisqu’avec lui, elle reste celle qu’elle est, et ce qu’elle a toujours été. mais face au reste du monde, elle sourit, cachant toujours quelque chose derrière, que ce soit un poignard, une trahison, ou une simple manière d’obtenir ce qu’elle veut. elle sait endosser des rôles à la perfection, changeant de peau en fonction de ses intérêts du moment. pourtant, elle ne se perd jamais, et n’oublie jamais qui elle est réellement. ODIUM : castiel est ce garçon qu’elle a toujours beaucoup apprécié, sans vraiment voir - ou plutôt sans vraiment montrer qu’elle avait compris - qu’il l’aimait bien plus qu’une amie. il était ce garçon dont elle profitait un peu, toujours prêt à répondre à ses envies, et auquel elle distribuait de grands sourires à la pelle. il est aussi devenu l’homme dont elle se méfie le plus aujourd’hui, après qu’elle ait entendu certaines rumeurs qui courent sur lui. des rumeurs qu’elle ne veut pas croire, sur lesquelles elle préfère fermer les yeux, mais que cole lui a rapporté avec le plus grand des sérieux. depuis, elle se terre, elle se mue dans le silence, et espère ne pas croiser sa route. en réalité, elle ne comprend pas ce qu’il s’est passé, et s’accroche à cette seule chose qui la rassure encore aujourd’hui : cole, cet ami et amant auquel elle a toujours été fortement lié, soutien non négligeable.
pseudo - cha’ âge - 21 yo pays - france comment as-tu connu le forum ? oopsie PERSONNAGE EPHEMERE ? - irelia est éternelle smiley préféré - - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2234989731 gif qui décrit le mieux ton personnage -
Spoiler:
 
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Irelia Ashford le Lun 27 Mai - 1:56, édité 19 fois

NEUTRE— those who don't care —
Irelia Ashford
surface
inside
behind
MESSAGES : 62
AVATAR + © : margot robbie + av©HOODWINK ; gif©tumblr.
POINTS : 277
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 6nc4
AGE : (uc.)
STATUT CIVIL : (uc.)
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Dim 19 Mai - 16:12

paradis
noir
only holy devotion
can keep the devils away

- CHAPTER I -
lost souls feed the crows

Le froid de la nuit s’empare de la frêle jeune fille, s’infiltre dans ses os, et vient enserrer son être entier. Son épiderme se tend, frissonne, cherchant à se réchauffer. Silhouette féline à travers les bas-quartiers de la capitale, Irelia se faufile de rue en rue, de coin en coin, jetant un coup d’œil à chaque croisement. Elle n’est pas sereine, et sa mâchoire serrée le montre bien. Le cœur battant, elle entend des pas inconnus, qui se rapprochent. Elle se colle contre un mur, dans l’ombre la plus noire, le temps de laisser le son s’éloigner. De simples passants. Elle soupire, le cœur au bord des lèvres, avant de reprendre sa route. Elle est seule ce soir, et le regrette amèrement. Soren avait été envoyé ailleurs, loin d’elle, et du haut de ses 14 ans, elle devait se débrouiller seule. Chose qu’elle détestait, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Le prêt que leur père avait contracté était bien trop énorme pour qu’elle se contente de regarder les bras croisés. Ils avaient dû agir, ne s’attendant pas vraiment à ce genre de choses. Aujourd’hui, elle n’était qu’un pantin, qu’un soldat qu’on envoyait au front, une poupée qu’on manipulait aisément. Et elle se contentait d’obéir, de hocher la tête, la boule au ventre. Ce qu’elle avait d’ailleurs fait plus tôt dans la journée, lorsqu’on lui avait appris qu’une livraison devait être faite. Une livraison d’arme, émanant directement des trafics en tout genre des épines rouges, ses bourreaux. Alors elle s’exécutait la poupée, elle écoutait les ordres, et c’est non sans anxiété qu’elle traçait sa route sur les pavés. Jusqu’à ce que sa destination soit en vue, du moins, d’après les indications qu’on lui avait donné. Si elle se trompait, elle ne donnait pas cher de sa peau. Mais après tout, si elle n’obéissait pas non plus, l’issue serait probablement la même. L’arme cachée sous plusieurs couches de vêtements abîmés et trop grand pour elle, elle prit une grande inspiration, avant de s’avancer dans une ruelle étroite et obscure. C’était le point de rendez-vous. Tremblante, elle finit par se stopper au milieu, voyant que le client des épines rouges ne semblait pas être arrivé. Appuyée contre un mur, elle déglutit, effrayée de découvrir celui ou celle qui viendrait récupérer ce qu’elle transportait. Sa respiration devenait de plus en plus courte, à mesure que les minutes passaient. Jusqu’à ce que de nouveaux pas se rapprochent, le bruit s’accentuant encore et encore. Elle retient alors son souffle, horriblement angoissée à l’idée que quelqu’un d’autre passait par là. Ce n’était pourtant pas un endroit très fréquenté, mais rien n’était impossible à une heure pareille, dans les quartiers peu agréables de la capitale.

Une silhouette apparait alors, s’arrêtant un instant à l’entrée de la ruelle. Irelia se redresse, l’estomac dans les chaussettes, à deux doigts de vomir. La carcasse finit par s’avancer, et la blonde découvre un homme autour de la quarantaine, qui n’avait rien d’extraordinaire. C’était probablement lui, celui qu’elle attendait. Affublé d’un manteau sombre, il s’approche, les yeux plissés. Probablement doutait-il aussi de son identité. Les trafics de ce genre n’étaient pas légaux, et la prudence était largement de mise. La jeune fille se force à sourire, histoire de faire bonne figure. L’homme semble alors se détendre, ce qui rassure légèrement la blonde. Dans quelques minutes, elle finirait cette transaction, et pourrait rentrer au plus vite. - Are you new here ? I've never seen you before. - Irelia hoche la tête, espérant que ça ne compliquerait pas les choses. En effet, ça ne faisait que quelques mois qu’elle et son jumeau avaient commencé à travailler pour les épines rouges. Néanmoins, elle se devait d’être aussi efficace que tous les autres, pour leur propre bien. - Yes, I hope you don't mind. But don't worry, I'll be as discreet as the others. - Polie, tout ce qui comptait ce soir était qu’elle parvienne à faire cette vente sans encombre. Ce partenaire semblait être régulier, et elle ne devait en aucun cas faire un pas de travers. - I have with me what you had asked f… - Dirigeant sa main vers ses vêtements, elle n’en dit pas plus, l’homme la plaquant brutalement contre le mur en attrapant son menton. Elle déglutit, la peur et l’incompréhension se lisant clairement dans ses yeux. En face, l’homme la regardait d’un air hautain et méprisant. - So they're sending young girls now... Shouldn't you be in a brothel instead ? - Elle tente de répondre, ou même simplement de bouger, en vain. Elle était paralysée, apeurée face à la situation. - I… - Il la plaque encore plus contre le mur, sa tête entrant en collision avec la matière dure et froide derrière elle. Elle grimace, mais ne dit rien. Elle devait se taire, et encaisser, elle le savait, et les épines rouges le lui avaient bien fait comprendre.

L’homme finit par sourire, avant d’incliner la tête sur le côté. - Whatever ... maybe they did well. - Irelia était paniquée, impuissante face à l’homme qui la surpassait, de loin, en taille et en force. De toute façon, elle n’imaginait pas une seule seconde s’enfuir, car les épines rouges la retrouveraient, un jour ou l’autre. Tout autant qu’elle devait penser à son frère, lui aussi aux mains de ces dernières. L’homme glisse alors sa main sous ses couches vêtements ternes, tandis qu’elle tentait de se débattre, encore une fois en vain. - Well, don't you want me to take what's rightfully mine ? - La main de l’homme la dégoûtait, tant qu’une larme roule sur sa joue de porcelaine. L’intruse finit alors par se refermer sur l’objet qu’elle transportait, sur l’arme qu’elle devait lui livrer. Fermant les yeux, elle ne pipe mot jusqu’à ce que le client finisse par retirer sa main, aussi lentement qu’elle était venue, et qu’il ne la relâche finalement. - See ? It wasn't that difficult, was it ? - Les yeux rougis, tremblante, la jeune fille se contente de secouer la tête, n’ayant qu’une pensée en tête : s’enfuir. Pourtant elle reste immobile face au client qui observait la marchandise sous toutes ses coutures. Les secondes paraissent des heures, la blonde se retenant de hurler, courir et pleurer. Ses sanglots étaient là, dans sa gorge, mais elle se retenait. Elle tentait de se convaincre que le pire était passé. Le client finit par afficher une mine satisfaite, sortant de sa poche le paiement, qu’il tend à Irelia. Celle-ci s’en empare, avant de le remercier, en bégayant. Sans plus attendre, elle lance un dernier sourire maladroit, plus faux que jamais, puis sort de la ruelle sans se retourner. S’enfuyant le plus vite possible, les larmes abondant de ses yeux, elle ne voulait plus qu’une chose désormais, se réfugier auprès de son jumeau.

Jusqu’à la prochaine fois.

- CHAPTER II -
you know you're fighting in a losing battle

Le sang poisseux imbibait sa robe, devenue rouge carmin pour une grande partie. Celle-ci collait à sa peau claire, qui elle aussi, se recouvrait du liquide sombre et collant. Essoufflée, son cœur sortant presque de sa poitrine, elle parvient à refermer la porte de chez elle en fracas. Elle n’avait pas été suivie, elle s’en était assurée. Pourtant, la panique avait pris possession d’elle, et se lisait encore sur son visage. Ses yeux, ne cessant de surveiller les alentours, ne savaient plus sur quoi se poser. Elle ne contrôlait qu’à peine son propre corps, son esprit déjà occupé à réfléchir à des centaines de choses à la fois. Elle avait fait une connerie, oh que oui. Elle jette un œil par la fenêtre, avant de fermer les volets d’un grand coup. Personne ne devait la voir, personne ne devait savoir qu’elle était rentrée ici. En aucun cas elle ne voulait mettre la vie de son frère en danger. Et pourtant, c’est ce qu’elle faisait ce soir. Arrivés à Sibu depuis quelques mois, l’est leur avait parfaitement réussi depuis leur départ de la capitale. Jusqu’à ce soir, sous un coucher de soleil resplendissant, et une rencontre fatidique. Irelia réfléchissait à s’en faire mal au crâne, elle devait trouver une solution, elle devait faire quelque chose pour remédier au problème. Faisant les cent pas, oubliant complètement ce qui se trouvait autour d’elle, elle ne remarque d’ailleurs même pas Soren qui surgit de la pièce adjacente. - Irelia ? - Ses yeux s’écarquillent à la vue de l’état de sa sœur, autant physique que mental. La blonde se stoppe alors instantanément, comme se rappelant qu’ils vivaient à deux ici. - Soren, I… - S’effondrant dans les bras de son jumeau, ses larmes commencent à couler, sans pouvoir s’arrêter, la pression et la panique retombant brutalement. Sans s’en rendre compte, elle lâche le poignard qu’elle tenait encore, ce dernier chutant sur le sol, dans un bruit métallique. Encore rouge de sang, Soren l’aperçoit à son tour, l’incompréhension le gagnant rapidement. Pourtant, il serrait sa sœur dans ses bras, avant même de savoir quoi que ce soit. Il était ce pilier sur lequel elle pouvait toujours compter, dans n’importe quelles circonstances. Après quelques secondes, pendant lesquelles seuls les sanglots de la blonde brisaient le silence assourdissant de la pièce, elle s’écarte, plongeant son regard dans celui de son frère. - What happened Irelia ? Tell me. -

Elle tente alors de reprendre son calme, sachant pertinemment qu’en discuter avec Soren ne pouvait être que bénéfique. Tant qu’ils étaient ensemble, rien de plus ne comptait. - Two men.... Two men came after me. Rich people, great families. - Ses yeux se baissent, tandis qu’elle ressent cruellement l’envie de se débarrasser de cette robe souillée. - The first one attacked me, while the second one laughed, in the back. There was no one there, I didn't know what to do. - Un frisson vient la secouer, tandis que les images lui reviennent en tête, comme un flashback. - I didn't want to, at first.... I knew very well that we had to start a new life here, far from the problems. But I couldn't let him do it. - Mais elle n’était plus cette jeune fille de 14 ans, pieds et poings liés par des criminels, à causes d’une dette. Elle n’était plus cette fille fébrile et naïve, ne connaissant rien au monde pourri qui les entourait. Elle avait grandi, elle avait appris, elle avait évolué. Et elle savait se défendre, se battre contre ceux qui s’en prenait à elle. - He tried to assault me while his friend was having fun. - Dans ses yeux, ne restait plus qu’une rage bouillonnante, un feu ardent qui brûlait de vengeance. Ses poings se serrèrent, tandis que son visage se refermait sous la colère. - I stabbed him four times. I was just defending myself. - Elle cherche les yeux de son jumeau, de peur qu’il s’éloigne d’elle, qu’il ne la comprenne pas, ou pire, qu’il la juge. - But I couldn't catch the other one, he ran away too fast. - Les yeux fermés, elle soupire. Elle savait qu’elle avait fait une erreur, mais c’était trop tard. Bien trop tard. - He saw me, he saw who I was Soren. - Elle se tourne finalement, incapable de soutenir son regard plus longtemps. À cause d’elle, ils étaient en danger, et elle ne se pardonnerait jamais pour ça. Mais il fallait faire quelque chose, c’était un fait. Elle ne pouvait pas risquer de rester passive, pendant que certains cherchaient peut-être vengeance. La justice, la mort, elle ne pouvait les affronter. Il fallait qu’elle trouve une alternative. - What are you going to do then ? - Le silence pour seule réponse, elle laisse s’écouler quelques secondes, durant lesquelles elle se creuse les méninges. Jusqu’à ce qu’une idée surgisse, une idée qui ne lui plaisait pas du tout. Et pourtant, c’était peut-être son unique chance de s’en sortir.

- I have to run away, I have to hide. - Elle fait volte-face, tentant de faire comprendre à Soren que c’était probablement la meilleure chose à faire. Celui-ci tente d’ailleurs de parler, mais elle le coupe. - I can't stay here anymore, it would be too dangerous, for me and for you. - Elle ne voulait plus fuir Irelia, elle était épuisée de devoir le faire. Pourtant, il semblait qu’elle n’avait pas le choix, encore une fois. Comme un cycle qui se répète, un destin fatal qu’on lui a attribué. Elle était vouée à fuir, à se cacher. - I will go to Beniria, the eastern capital. They probably won't find me there. - Elle hausse les épaules, essayant de se convaincre elle-même du bien-fondé de sa décision. - And if I have to, I'll become sorellina. The religion will protect me, even if I have to endure it. - Elle laisse échapper un léger rire nerveux, comprenant à quel point cette idée était saugrenue. Et pourtant, c’était une des meilleures options dont elle disposait. Elle se fondrait dans la capitale, se cacherait derrière cette foi dont elle manquait complètement. Mais il le fallait. - I'm coming with you. - Irelia hausse un sourcil, assimilant la réponse de son frère. Elle secoue finalement la tête. - Don’t say stupid things, you don't have to follow me. It's my responsibility, not yours. - Les yeux froncés, Soren insiste, ne lui laissant pas le choix. - I would not change my mind, Irelia. - Les poings sur les hanches, elle rétorque, agacée. - But… - Il se retourne, sans la laisser finir, repartant de là où il était venu. - I'm coming with you, that's all. In the meantime, you better change your clothes. - Prise de court, la blonde ne dit plus rien. Puis elle finit par sourire, une chaleur rassurante la gagnant petit à petit. Soren était toujours là pour elle, quoi qu’il arrive, et il continuait de le prouver à chaque instant. - Who would have thought ? My sister soon to become a nun.... This world is probably in trouble. - Le ventre de la blonde se tord à une telle idée. Et pourtant, elle n’avait plus le choix. Probablement ne l’avaient-ils jamais eu de toute façon, ce fameux choix.

- CHAPTER III -
watch it all burn down, down, down

La lettre lui était parvenue ce matin, sans qu’Irelia ne se doute de rien. Chose inhabituelle d’ailleurs, puisque personne ne prenait de leurs nouvelles depuis qu’ils avaient migré vers l’est. Après tout, ils avaient rompu leurs liens avec le passé, pour démarrer une toute nouvelle vie. Plus de dettes, plus de services à rendre, plus d’obligations. Ils vivaient au gré de leurs envies, rien de plus. Ils n’étaient pas plus riches, pas plus importants, pas plus puissants, mais au moins, ils étaient libres de faire leurs propres choix, de mener l’existence qu’ils désiraient. Voilà plusieurs années désormais qu’ils vivaient à Beniria, et ils avaient reçus si peu de courrier que la blonde avait instantanément compris qu’il se tramait quelque chose d’anormal. Papier en main, elle s’était donc isolée, préférant garder ses secrets pour elle-même. Le papier se froissant sous ses doigts, elle avait fini par poser ses yeux sur ces quelques mots couchés de manière élégante. Le message venait d’Aureus, de Cole plus précisément. Cet ami qu’elle connaissait depuis des années, et qui avait partagé plus d’une nuit avec elle. Celui qu’elle fréquentait lorsque Castiel lui avait avoué ce qu’il ressentait. Un pincement au cœur la saisit alors, tandis qu’elle se remémorait ces années si insouciantes. Elles semblaient si lointaines aujourd’hui, que mêmes les souvenirs s’étiolaient petit à petit. Cole savait où elle se trouvait, mais il ne lui avait jamais écrit. À vrai dire, depuis qu’elle était partie, ils avaient évité toute communication. Simple précaution. Après tout, la distance ne réussissait pas vraiment à Irelia, et il était préférable qu’elle stoppe ce qu’ils avaient commencé avant de fauter. Silence entre eux, qui rendait cette lettre plutôt inquiétante aux yeux de la blonde. Les mots s’enchaînaient alors, jusqu’à ce qu’ils lui révèlent la triste nouvelle. « Irelia, ton père est mort. Il n’était plus que l’ombre de lui-même, et il s’est éteint dans votre habitation d'enfance. Je suis vraiment désolé. » Il avait suffi de quelques mots pour que son esprit soit complètement embrouillé, pour que son monde tangue violemment. Son père n’était plus. Ses yeux se perdent un instant dans le vide, tandis qu’elle ne savait pas vraiment quoi en penser. Était-elle triste de cette perte ? Ou bien, leurs chemins avaient-ils été séparés trop longtemps pour que le chagrin ne vienne la frapper ? Elle n’en savait rien. Figée, elle ne réalisait pas vraiment. Elle ne réussissait pas à comprendre, l’information parvenant difficilement à s’intégrer. Et pourtant, Cole ne mentait pas. Il n’avait aucune raison de le faire.

Les pieds traînants au sol, la lettre accrochée à sa main crispée, elle errait dans les rues de Beniria. Elle voulait voir Soren, le fils de ce même père, dont elle venait d’apprendre la disparition. Arrivée jusqu’à l'habitation qui était la leur depuis des années, son cœur devient pesant. Son corps quant à lui était lourd, comme si elle ne pouvait plus le porter. Elle entre sans un mot, s’asseyant autour la table qui trônait au milieu de la pièce. Soren n’était pas encore là. Elle pose alors la lettre devant ses yeux, et attend. Les minutes passent, sans qu’elle ne les compte, sans qu’elle ne s’ennuie. Elle n’était plus vraiment là, réfléchissant bien trop. Ses émotions étaient mélangées, tant qu’elle ne comprenait pas vraiment ce qu’elle pouvait ressentir encore une fois. Lui manquerait-il ? Il avait été celui à cause duquel ils avaient été obligés d’obéir aux épines rouges. Il avait été celui qui leur avait fait subir tout ça, bien qu’indirectement. Il était celui qu’ils n’avaient vu que comme un déchet, depuis la mort de leur mère. Il était celui qu’ils avaient fui, la raison de leur présence ici. Mais surtout, il était leur père. Il était celui qui les avait vu grandir, qui les avait fait sourire lorsque leur mère était encore là. Il était celui qui avait été brisé par la perte de celle qu’il aimait plus que tout, il n’avait été qu’un humain. Et aujourd’hui, jamais ils ne pourront lui parler, jamais ils ne pourront entendre ses excuses, ou même s’excuser eux-mêmes de leur absence. Jamais plus ils n’entendront sa voix. Ils étaient partis, et il avait péri de solitude. Irelia ne regrettait peut-être pas son choix, cependant, elle regrettait que les choses se soient passées ainsi. Peut-être que quelque part, elle regrettait de ne pas avoir eu un père présent pour eux. Mais cela, jamais elle ne lui avouerait, elle n’en avait plus l’occasion.

La porte qui s’ouvre la sort de ses pensées, et c’est un Soren joyeux qui s’avance. Il ne sait pas, et elle ne pipe mot. Comment lui apprendre la nouvelle ? Devait-elle lui cacher ? Non, jamais. Ils partageaient tout, le mauvais comme le bon. - Soren… A letter arrived earlier - Il se stoppe, son regard se posant brièvement sur l'objet posé sur la table. - I have something to tell you. - Un nœud bloque sa gorge, et pourtant, elle se force. Elle veut qu’il l’apprenne d’elle, c’est à elle de lui dire une telle chose. Pas à une vulgaire lettre. Sans plus attendre, elle va droit au but. Peut-être un peu brusque, mais directe. - It’s our father Soren… He’s dead… - Elle ne peut en dire plus, sa voix se brisant sous l’émotion qui, cette fois, afflue violemment. Ses larmes brouillent sa vue, son cœur se brise en mille morceaux, tandis qu’elle réalise pleinement les conséquences d’une telle disparition. Ils n’étaient plus que deux, ils n’avaient plus rien. Se jetant, tant bien que mal, contre son frère, elle se laisse aller, vidant tout ce qu’elle retenait depuis quelques heures. Peut-être était-ce sa présence, qui avait causé ce déclic. Voir la réaction de son jumeau était sûrement l’élément déclencheur, lui faisant comprendre qu’elle ne reverrait plus jamais ce géniteur, qu’il était bel et bien parti. - Maybe... Maybe we should go home, don't you think ? We should be there, at least when he leaves. After all, we haven't been there before. - Aucun reproche ne ressortait des paroles de la jeune femme, seulement des regrets. Regrets de ne pas avoir pris de nouvelles, regrets de ne pas avoir tenté une approche. Tant de choses auxquelles elle n’avait jamais pensé auparavant, mais qui venaient aujourd’hui faire peser sur elle une culpabilité insoutenable. - It's up to you to tell me Soren, I'll follow you no matter what you decide, you know that. - Le serrant toujours plus contre elle, elle s’accrochait au seul morceau de son existence qui ne partait pas en lambeaux. Il était désormais tout ce qu’il lui restait.

- CHAPTER IV -
it's become an obsession, look at your reflection, and look who you're becoming right now

Lorsqu’elle l’aperçoit au bout de la rue, son cœur fait un bond, tandis que son ventre est gagné par une chaleur rassurante. Cole. Cela faisait de nombreuses années qu’elle ne l’avait pas vu, et leurs retrouvailles avaient trop tardé. Mais elle le revoyait enfin, se précipitant à son cou. La serrant dans ses bras, il sourit, heureux de la revoir également. Étrangement, Irelia se sentait en sécurité avec lui, ou du moins, elle se sentait agréablement bien. Il était cet ami en qui elle avait confiance, cette personne qui semblait, elle aussi, être là pour elle. Alors elle l’estimait beaucoup, et c’est probablement pour cette raison qu’elle l’avait aimé, et qu’elle l’aimait peut-être encore un peu. Elle n’en savait rien en réalité, mais le saurait probablement bientôt. - I missed you. - Irelia sourit de plus belle, ayant presque oublié ce que ça faisait, de passer du temps avec lui. - I missed you too, you idiot. - S’écartant finalement, elle le détaille de haut en bas, s’apercevant qu’il avait grandement changé, depuis la dernière fois. Ce qui semblait tout à fait normal, au regard du laps de temps énorme au cours duquel ils s’étaient éloignés. Ils avaient beaucoup de choses à rattraper, ça ne faisait aucun doute.

[…]

Après quelques heures à se raconter ce qu’ils avaient loupé chacun de leur côté, Cole devient brutalement plus sérieux, abordant un sujet beaucoup moins léger que les précédents. - I don't know if you've heard, but... our friends died a short while ago. From what I understand, they would have been murdered, one by one. - Irelia écarquille les yeux, ne sachant aucunement qu’elle telle chose s’était produite. Si elle était rentrée ici, c’était seulement à cause de son père, mais rien d’autre. De là où elle était recluse, on ne lui avait rien dit. Mais Cole était là pour la prévenir, et probablement la protéger, comme à son habitude. - Well, you just taught me that. I didn't know anything about it. And Castiel, what about him ? - Irelia avait beau apprécier chacun de ses amis d’enfance, Castiel et Cole étaient probablement ceux desquels elle avait été la plus attachée. Qui plus est, depuis leur dernière entrevue, elle s’inquiétait pour Castiel. Sans avoir pris de nouvelles, évidemment. Mais c’était l’intention qui comptait. - I don't think he has anything yet. But if you ask me, it's hiding something really suspicious. - Irelia fronce les sourcils, tandis que l’ambiance s’était drôlement refroidie. Que voulait dire Cole par-là ? Que Castiel était lié à ces tragiques évènements ? Irelia ne pouvait pas y croire. - If you're implying that Castiel is connected to these murders, I doubt it very strongly. We're talking about the same Castiel, aren't we ? He wouldn't have been able to hurt them, that's for sure. - Cole grimace, haussant les épaules. Lui non plus ne savait pas vraiment quoi en penser. Mais le mystère autour de cette histoire restait plein. Irelia devrait en parler avec Soren, au plus vite. Si elle devait être danger, il devait le savoir.

- Actually, I don't know. I just feel like something's wrong, that's why I'm warning you. You have to take care of yourself. Religion may not be your thing, but you have to stay there for now, you'll be safer. - Une nouvelle fois, il tentait de la protéger, comme il l’avait toujours fait. En cela, il ressemblait à Soren trait pour trait. Un sourire accompagnait ses paroles, comme pour la rassurer. Néanmoins, elle n’était plus exactement celle qu’il avait connu dans l’enfance. Elle savait se protéger seule désormais, même si elle prenait note de son conseil. Après tout, il disait vrai. Si sa place actuelle pouvait avoir un avantage, c’est que celui qui s’en prenait à eux ne viendrait pas jusque-là pour la chercher. - And you, what are you going to do about it ? You may be in danger too, you have to be careful. - Il hoche la tête, soucieux. - Don't worry, I'll be careful, and I'll keep you informed if I learn anything new. - Ce fut au tour d’Irelia de hocher la tête, soupirant. À croire que son retour à Aureus n’était pas de tout repos non plus. Quand serait-elle donc paisible ? - Fine, promise me Cole. - Son regard se radoucit, avant que ses lèvres ne viennent se poser délicatement sur celle de la blonde. - I promise. - Sans un autre mot, ils finissent par se lever, Cole insistant pour la raccompagner. Jusqu’à ce qu’ils se séparent pour la journée, et qu’Irelia ne retrouve cet environnement qu’elle haïssait, mais qui présentait de plus en plus d’avantages. Une sorte de protection efficace, dont Cole aurait dû profiter, pour ne pas finir aussi tragiquement.

GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Irelia Ashford le Lun 27 Mai - 2:15, édité 25 fois

PERLES NOIRES— those who do business —
Castiel Pernington
surface
inside
behind
MESSAGES : 168
AVATAR + © : taron egerton ; av@dandelion + sign@?.
POINTS : 362
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 3283883550_1_12_4BTiv3yM
AGE : vingt-neuf années qu'il foule cette terre maudite. son existence divisée en deux parties distinctes, séparant sa barre d'existence. autrefois, il était un petit garçon misérable et timide. mais les choses ont bien changé, désormais.
STATUT CIVIL : célibataire, depuis toujours. son coeur n'a été conquis qu'une seule et unique fois. par une mesquine créature qui le lui a brisé, l'a réduit en un milliard de petits morceaux. et depuis qu'il est tombé sous la coupe des perles, castiel ne songe absolument plus à tout cela.
PERLES NOIRES
those who do business
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Dim 19 Mai - 16:15
ENFIN
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 3245190892 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3245190892 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3245190892 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3245190892 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3245190892 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3245190892
MON COEUR EST JOIE
MON ÂME EST JOIE
mais castiel, well, pas trop What a Face
lui il serait plutôt comme ça :
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 1803866956 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2389616296 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 78758814
t'es si belle avec margot, irelia va être un horrible démon
j'espère que tu kiffes être la psychopathe du ship
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950
trop trop TROP contente que tu sois là
on va encore faire de grandes choses, toi et moi
du toujours plus de toujours plus
du drama dans tous les sens
on va se faire du mal
et ça va être bien
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519
"POUR LA CULTURE"
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194


✻ my v is for VENDETTA

NEUTRE— those who don't care —
Irelia Ashford
surface
inside
behind
MESSAGES : 62
AVATAR + © : margot robbie + av©HOODWINK ; gif©tumblr.
POINTS : 277
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 6nc4
AGE : (uc.)
STATUT CIVIL : (uc.)
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Dim 19 Mai - 17:24
@castiel pernington - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3480070544 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3480070544 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3480070544
euh alors déjà il se calme, on lui a rien demandé à castiel What a Face
il ne sait pas ce qu'il fait, clairement
puis niveau psychopathe j'ai envie de dire que castiel est pas non plus tout blanc HEIN
et évidemment, je suis là pour le drama tu me connais
hâte de rp et de feelser avec toi bae, comme d'hab - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2964515584 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2964515584
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611
"LE MÉPRIS SUR TOUS"
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3943621194

LES VEUVES— those who murder —
Heza Saab
surface
inside
behind
MESSAGES : 2044
AVATAR + © : gabriela bloomgarden ; av©myself ; crackships©myself ; gif©tumblr
POINTS : 3937
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Tumblr_poifylDL9k1wncedeo1_r1_400
AGE : vingt cinq années faites de chaos et de pêchés
STATUT CIVIL : l'amour est un mensonge, la liberté est le salut de l'âme
LES VEUVES
those who murder

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood http://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Dim 19 Mai - 17:42
ce personnage, margot, toi - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950
en plus elle est pryessa, ça va ajouter du piment avec isma - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3931335125
(re) bienvenuuuue cha - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611
(hâte de vous shipper avec castiel)



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

NEUTRE— those who don't care —
Irelia Ashford
surface
inside
behind
MESSAGES : 62
AVATAR + © : margot robbie + av©HOODWINK ; gif©tumblr.
POINTS : 277
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 6nc4
AGE : (uc.)
STATUT CIVIL : (uc.)
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Dim 19 Mai - 21:15
@ismadia maresh - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1849832056 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1849832056 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1849832056
mais hâte de voir ça - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2964515584
et merciiiii - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611

LE CERCLE— those who want the crown —
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2887
AVATAR + © : Eiza González; ©ultraviolences
POINTS : 6416
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her-l Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 1:45
Maintenant que FA semble arrêter de faire de la merde, je peux venir te souhaiter la rebienvenue - watch your back when you can't watch mine (irelia) 224588431
No pressure hein, mais j'ai grave hâte de lire tout ça - watch your back when you can't watch mine (irelia) 224588431


Drink me like the cure
When I am the poison

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 9:51
castiel sera mieux avec une brune - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1105821870 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1105821870 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1105821870 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1105821870
re bienvenue cha-ton ( - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1215085024 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1215085024 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1215085024 )


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Rasvan Kells
surface
inside
behind
MESSAGES : 1107
AVATAR + © : Seb Stan @Jojo
POINTS : 427
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Obkp
AGE : (36 ANNÉES) à traîner ce qu'il est pour tenter d'être ce qu'il n'est pas. Métamorphose métaphorique pour celui que le karma a affublé de ce don pratique. Mais les apparences ne suffisent pas, le temps pourtant compté sur un visage qui peut encore effacer les rides sans y penser.
STATUT CIVIL : Marié à la diversité, à toutes les femmes qu'il peut satisfaire de tous les visages de princes charmants rêvés. Sa gueule polyface comme une arme, un jouet puissant entre les mains d'un enfant égoïste et immature. Jeux de prétendre, d'un homme un peu trop imbu de lui même pour ne pas causer des incendies à répétitions. Pourtant lorsqu'il s'agit de sentiments, il est terriblement (SEUL) .
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t536-it-s-an-irony-of-our-t http://gods-will-fall.forumactif.com/t567-i-ll-curse-the-ground- Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 10:47
Re-bienvenue sur le forum!

Amuse toi bien avec ce nouveau personnage!


Like glitter & gold
You can play the game, but you'll never be a true player.

NEUTRE— those who don't care —
Irelia Ashford
surface
inside
behind
MESSAGES : 62
AVATAR + © : margot robbie + av©HOODWINK ; gif©tumblr.
POINTS : 277
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 6nc4
AGE : (uc.)
STATUT CIVIL : (uc.)
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 11:55
@themyskira sielle, oui j'ai vu ça hier soir, insupportable - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3732238118
en tout cas merciiii - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3649701126 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3649701126

@noah sielle :lmfao: :lmfao: :lmfao:
c'est la tronche d'irelia quand elle voit la brune
mais merci beaucoup - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611

@rasvan kells, merci à toi aussi - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3850333294 I love you

AD MAIUS BONUM— those who believe —
Lycoris Galatas
surface
inside
behind
MESSAGES : 124
AVATAR + © : ALICIA VIKANDER. (AV)/BALACLAVA.
POINTS : 131
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Tumblr_p9apq2tUke1qibdlco8_250
AGE : 33 ANS - elle les compte les années qui passent, si douloureuses ces rides sur son visage angélique, prouvant sa mortalité. lycoris ne voudrait jamais vieillir, lycoris voudrait rester belle et ne jamais se faner ; or ce corps d'humaine peu gratifiant l'en empêche.
STATUT CIVIL : MARIÉE - et le dévolu s'est jeté sur un innocent ou tout du moins c'est ce qu'elle pensait. Jouant à l'amoureux transit et elle l'amoureuse ébahie, après les voeux échangés, la réelle nature de leur union a éclaté. peu intéressé par le battement de ses cils et elle peu encline à l'aimer, ils se sont unis sur une et même chose: adorer se détester.
AD MAIUS BONUM
those who believe

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t408-lycoris-i-m-the-bad-gu http://gods-will-fall.forumactif.com/t662-lycoris-i-m-so-mean-i- Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 12:16
fuTURE BELLE SOEUR
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905
JE SUIS SURE QUE LYCORIS ET IRELIA PEUVENT TRÈS TRÈS TRÈS BIEN S'ENTENDRE
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 2234989731 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2234989731
même si c un peu la faute d'irelia que castiel est devenu fou mAIS BON
NO HARD FEELINGS HEIN What a Face
rebienvenue parmi nous cha, hâte de pouvoir en lire davantage plus sur la demoiselle. I love you


I'M FEELING
so damn cool


lycoris in a nutshell:
 

NEUTRE— those who don't care —
Aleksios Iskander
surface
inside
behind
MESSAGES : 489
AVATAR + © : M. TEIXEIRA by my beauty queen aka PHILTATOS (ava)
POINTS : 1794
- watch your back when you can't watch mine (irelia) B8ea2297e3b7cdb0449a30a0bb8627bd
AGE : VINGT-SEPT ANNÉES de labeur. Ne vous fiez pas à son jeune âge. Il n’est pas encore arrivé à son plein potentiel, qu’il est déjà redoutable en affaire, mais également dans toutes les choses qu’il entreprend.
STATUT CIVIL : Il s'est toujours dit que « L'amour est un poison. Un poison certes délicieux, mais qui n'en est pas moins mortel » et c'est bien pour cela que ses parents ont eu tellement de mal à faire marier leur aîné. Mais un jour, sans vraiment qu'il ne comprenne comment, ni pourquoi il est tombé complètement sous le charme d'une des filles de BORIS ACKERMANN. Bien qu'il fut dans un premier temps découragé dans sa volonté d'épouser la demoiselle, ses parents se rendirent très vite à l'évidence. De plus, les deux familles sont les deux plus grandes puissances économiques existantes. Cela ne pouvait qu'être un bon investissement, malgré l'inexistence d'affinités particulières entre les deux familles. Il s'est donc marié neuf mois - comme une sorte de clin d'oeil - après sa sœur cadette Themys'. Aujourd'hui, elle attend leur premier enfant. Mais officieusement, l'aîné des ISKANDER va être doublement père s'il ne fait rien pour régler ce second problème... Mais vous l'aurez compris... Tout ceci est compliqué.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t339-aleksios-on-ne-peut-pa http://gods-will-fall.forumactif.com/t661-temper-us-in-fire-and- Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 14:46
Tant de beauté et une si belle écriture - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1578375995
Et puis margot quoi ! Je suis joie et amour!
Madre de dios - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950

Je viendrai te quémander un petit lien quand toute cette fiche sera terminé - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2676992051 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3649701126
Re-Bievenue - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611


POISON OR VENOM ?
DO YOU KNOW THE DIFFERENCE BETWEEN POISON AND VENOM ? WE DON'T CARE, IN THE END YOU'LL DIE.

NEUTRE— those who don't care —
Irelia Ashford
surface
inside
behind
MESSAGES : 62
AVATAR + © : margot robbie + av©HOODWINK ; gif©tumblr.
POINTS : 277
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 6nc4
AGE : (uc.)
STATUT CIVIL : (uc.)
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 16:02
@lycoris galatas slt toi - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2964515584
sa faute ??? elle est blanche comme neige, c'est la faute de castiel c tout What a Face
évidemment elles finiront par bien s'entendre - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1905854949
et merciii - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611

@aleksios iskander merci beaucoup - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2863079321 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905
et avec plaisir pour le lien ! - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519

NEUTRE— those who don't care —
Eron Starkov
surface
inside
behind
MESSAGES : 478
AVATAR + © : maxence danet-fauvel ; avatar © aftermath.
POINTS : 1374
- watch your back when you can't watch mine (irelia) 0G1h4V4F_o
AGE : l'ombre de vingt-six années qui se faufilent, ses airs fatigués trompent toutefois les yeux, lui donnant quelques années de plus à son insu
STATUT CIVIL : une ironie terrible : visage de glace, son coeur est toutefois d'un romantisme étonnant; peur de la douleur amoureuse, il tente de rester loin de tout ça
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t286-a-storm-within-his-bon http://gods-will-fall.forumactif.com/t366-like-a-river-eron#4795 Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 20 Mai - 17:10
oh le personnage - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1905854949 en plus avec la magnifique margot - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2338632519
le prénom lui va trop bien!
reBienvenue - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1275733853



perhaps he was glass but glass is  only brittle until it breaks. then it’s sharp. // Ignorance, allied with power, is the most ferocious enemy justice can have

NEUTRE— those who don't care —
Ysalis Iskander
surface
inside
behind
MESSAGES : 675
AVATAR + © : camille rowe-pourcheresse ©DANDELION
POINTS : 1251
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Giphy
AGE : alors que les années défilent, que le temps glisse sur sa peau sans laisser de trace. la gamine n'est plus compte alors (VINGT-SEPT ANNÉES) de vie en binôme.
STATUT CIVIL : loin d'être pieds et poings liés la gamine à eu le privilège de se (MARIER) par amour et non par devoir. enfant sans responsabilité, sans valeur marchande, elle a pourtant épouser l'héritier d'un empire influent (ALEKSIOS ISKANDER).
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Mar 21 Mai - 15:11
ce personnage.
cet aes'
ce prénom **
margot.

voilà, tu comprendras que j'suis fan - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2996881088

(re)bienvenue - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2186484611


underco.
wait wait.

ORDRE ECARLATE— those who seek blood —
Lyra Galathynius
surface
inside
behind
MESSAGES : 347
AVATAR + © : gabriella wilde. (@bonnie, @lunarbloom, @ice and fire.)
POINTS : 1285
- watch your back when you can't watch mine (irelia) Tumblr_oqqacjGbpz1unz0ero1_r1_250
AGE : ( trente ans ) deuxième fille d'une fratrie de cinq, elle a rapidement su se faire une place ses trente dernières années.
STATUT CIVIL : ( célibataire ) dernière fille de la fratrie, son cher papa cherche ardemment un prétendant digne de sa cadette. fille a papa, il est aussi fou d'elle qu'elle est folle de lui.
ORDRE ECARLATE
those who seek blood

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t425-the-thorns-of-the-whit http://gods-will-fall.forumactif.com/t443-violent-delights#7309 Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Mar 21 Mai - 19:52
rebienvenue avec margot - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2400912950 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2126331156


( breaker of chains )
you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, but don’t be afraid, darling.

AD MAIUS BONUM— those who believe —
Shila Xi'nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 1585
AVATAR + © : neelam gill, av©fayrell, crack@ mine.
POINTS : 2692
- watch your back when you can't watch mine (irelia) JLbSXnO
AGE : ce sont vingt-quatre hivers qui se sont écoulés depuis sa venue au monde, aux premières minutes de novembre, en l'an deux mille six cent cinquante-deux.
STATUT CIVIL : fiançailles prononcées depuis peu, union sacré à laquelle elle devra se soumettre au gré de la volonté de feu son père. promise à cillian gavon, ils partagent tout deux la simple conviction que cette alliance est une erreur sur toute la ligne.
AD MAIUS BONUM
those who believe

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t195-a-wolf-will-never-be-a http://gods-will-fall.forumactif.com/t285-don-t-tame-the-wolf-in Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Mar 21 Mai - 20:26
rebienvenue cha I love you
j'ai pas l'habitude de te voir avec une meuf
me likey - watch your back when you can't watch mine (irelia) 329248541
margot te va bien au teint - watch your back when you can't watch mine (irelia) 4230820522


quiet rebellion
i won't be silenced though you wanna see me tremble when you try it. all i know is i won't go speechless
(c)crackintime

PERLES NOIRES— those who do business —
Damios Galatas
surface
inside
behind
MESSAGES : 266
AVATAR + © : Bob Morley @VOCIVUS (gif @ice n fire
POINTS : 769
- watch your back when you can't watch mine (irelia) CzrqumHW_o
AGE : 33 ans, l'âge de raison de l'homme déraisonnable
STATUT CIVIL : Marié à la liqueur argentée, une union d'hypocrisie et de mensonge ... ça claque, ça cri, ça vit. Ca dérouille le mécanisme qui pompe son sang
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  Lun 27 Mai - 11:39

bien ouej
tu es validé(e)
libéré, délivré, plus de fiche à faire valider
BIENVENUE OFFICIELLEMENT SUR GWF
Congrats, tu es validé, cela veut donc dire que ta fiche est en ordre et que tu as surmonté cette étape difficile. A présent tu peux donc vadrouiller sur le forum librement et commencer à rp ainsi que plotter et bien entendu feelser.   Avant toute chose ta fiche était:
DE LA PERFECTION EN BARRE COMME D'HABITUDE - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1578375995 - watch your back when you can't watch mine (irelia) 3932396905
Ce perso est juste wahoooo, et ce cycle qui se répète sans fin, j'aime tellement l'idée so tragique !
(sorry je croyais être venue te souhaiter la bienvenue mais non shame on me - watch your back when you can't watch mine (irelia) 2863079321 )
Tellement hâte de voir les rp avec Castiel - watch your back when you can't watch mine (irelia) 533029189 (Damios beaucoup moins, il va pas apprécier qu'elle se mêle de leurs affaires, watch your back - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1004435146 )
P.S : tu es sublime avec Margot qui colle parfaitement à ce perso jtrouve - watch your back when you can't watch mine (irelia) 1686218429

Brrrrref, je t'accord 10 points de compétence pour le niveau de vie, il me semble que c'est cela ? Et je te laisse faire le reste, tu connais la maison - watch your back when you can't watch mine (irelia) 180545382


Même si tu es validé il te reste encore quelques étapes à passer avant d'être officiellement ajouté dans tous les registres. Pour recenser ton pouvoir, mais aussi ton prénom, ton métier etc.. il te faudra te rendre dans le recensement général que tu peux trouver ici. Surtout n'oublie pas de le faire, ce serait dommage que ton métier ou ton rôle au sein d'un mouvement te passe sous le nez.  

Après avoir surmonté la bureaucratie, tu peux donc commencer à te concentrer sur la partie inrp. Tout d'abord nous te conseillons d'aller poster ta fiche de liens dans cette partie pour pouvoir tisser des liens avec d'autres membres. Si tu en as besoin tu peux également poster un scénario, mais aussi un pré-lien ou encore ta famille (n'oublie pas de lire les règles avant de poster les sujets). Qui plus est, tu peux également recenser tes points dans ce sujet pour par la suite acheter des armes ou encore des avantages pour les futures intrigues comme par exemple les compétences. Nous t'encourageons aussi d'aller faire un tour dans la partie chuchots propre à ta famille ou ton mouvement puisque c'est là-bas que beaucoup des complots vont être créés. Puis, tu peux également créer ton propre mouvement si toutes les conditions requises sont remplies. Et pour finir, tu peux également te rendre dans la partie IRL, c'est à dire le flood ou encore la partie ship pour feelser un peu.  

Maintenant il te reste plus qu'à t'amuser, feelser, plotter, bref à avoir du fun.  en cas de question n'hésite pas à contacter @the parcae.  
GODS WILL FALL - 2019

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

- watch your back when you can't watch mine (irelia) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: - watch your back when you can't watch mine (irelia)  |  

- watch your back when you can't watch mine (irelia)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elvis Presley
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou
» Jean Claude Duvalier sera jugé pour corruption
» Une petite leçon de politique...
» Petit Come-back.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées-
Sauter vers: