Revenir en haut Aller en bas
ANIMATION HRP
Inscrivez-vous à la prochaine animation hors rp pour inventer une partie de la vie des dieux.

période sprint rp
Les points automatiques pour chaque rp posté et sujet ouvert ont été décuplés pour la période de sprint. Aussi chaque sujet ouvert vous rapport 75 points et chaque réponse vous rapporte 30 points.



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 history is listening (tc cercle)

 :: AKKADIA :: Valdierva :: Rezbia :: Château des Sielle  
Noah Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3482
AVATAR + © : ben barnes // av©doom days - gif©unknown
POINTS : 3367
history is listening (tc cercle) 91cd41b05103976d20224ba0af99923b
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 36 années.
STATUT CIVIL : Le coeur dédoublé plus que coupé en deux. Si l’un est brisé, l’autre vit et bat pour celle qu’il a épousé. Le soldat mutant oublié, c’est la reine argent qui accaparent les sentiments du Sielle. Nysa Sielle est plus que son épouse, elle est sa meilleure alliée, la mère de son fils, et la femme qu’il désire chaque jour un peu plus.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
history is listening (tc cercle)  |  Dim 23 Juin - 11:08
history is listening
history is listening (tc cercle) EMQ0h7Z

Le soleil se reflète légèrement sur le haut des chaussures du Sielle. Elles mêmes posées sur la table basse du petit salon juxtaposé au bureau de leur propriétaire. Un mouvement, léger d’abord, puis vif, brise cette relation éphémère entre le métal qui entoure la semelle des souliers du patriarche Sielle et de l’astre solaire. Il se lève, l’argent, et sa tigresse en fait de même. Son imposante gueule s’ouvre en un bâillement puissant, tandis qu’un grognement sourd s’échappe de sa gorge.

La réflexion avait été longue, et ponctuée de conversation avec sa sœur, son épouse, et son bras-droit. La conclusion avait été la même à chaque fois. Il était temps. Noah ne serait pas l’un de ces dirigeants du Cercle qui ne faisait rien. Son père lui avait ouvert la voie, en tentant d’exterminer tous les Zarkari. Il avait certes échoué, cependant l’ancien patriarche avait posé la première pierre à un projet bien plus grand que lui, et que son fils. Chaque génération de Sielle travaillait dans un seul but : le droit de récupérer leur trône de fer, entreposé quelque part dans les dédales de cet ancien château, de cet ancien palais qui était celui des seigneurs de métaux. Thanae sur ses talons, Noah se rendit dans une pièce où il avait convié tous les membres du Cercle qui pouvait le rejoindre en ce jour. Ils n’étaient pas tous présents, car la convocation avait été faite moins de 48h au préalable, et que tous ne pouvaient quitter leur travail ou leur ville sans que cela soit étrange et scruté par la SPC. Pourtant, certains membres de l’organisation étaient présents, sans doute sous le prétexte d’enquêter sur ce rassemblement. Si ils le faisaient eux-mêmes, ils avaient plus de marge de manœuvre pour mentir.

Noah pose la main sur la porte, et l’ouvre. Ses prunelles sombres tombent immédiatement sur quelques Sielle déjà présents, et d’autres membres du Cercle. Le regard de sa bête glisse également sur les membres présents. Elle montre les dents, accablée par tant de monde, mais Noah laisse ses doigts vagabonder dans le pelage de sa nuque, et la tigresse se calme sous le touché de son maître. « Bonjour à tous. » Ils se sont rassemblés dans ce qui était jadis une salle à manger. Plutôt grande, elle permettait d’accueillir presque une centaine d’invités à la fois. Ils n’étaient cependant pas si nombreux aujourd’hui. Une longue table était dressée, et chacun avait trouvé sa place, sur la droite, et sur la gauche. Au bout, une chaise. Vide. Pour l’instant. Noah remonte la table, ses doigts toujours perdus dans le pelage de la créature qui ne le quitte pas d’une semelle. Lorsqu’il arrive à son siège, il le tire, et s’installe. « Merci d’être venus, j’espère que ceux qui ont fait le chemin jusque Rezbia ont fait bon voyage. Vous serez tous les bienvenus pour passer la nuit dans la ville, ou ici-même. »

Noah patiente le temps que l’on serve le vin à chaque invité. Il n’avait pas voulu inviter les partisans de son projet sans leur proposer un repas. Si celui-ci n’avait pas encore débuté – il débuterait à la fin de leur conversation collective – il savait recevoir ses invités en leur permettant au moins de siroter un apéritif en attendant de déguster les plats valdierviens. « Je ne vais pas vous faire patienter plus longuement. J’imagine que vous vous demandez tous pourquoi je vous ai fait venir ici. » Le regard de l’argent se pose sur tout le monde, il hésite un instant. Peut-il leur faire confiance ? Il porte le verre de vin à ses lèvres, et puis le repose sur la table. « Les évènements tragiques qui viennent de se dérouler dans les capitales des anciens royaumes d’Akkadia se reproduiront encore. » C’est avec certitude que le brun entame la conversation qu’il entend lancer. « Nous forcer à démilitariser nos capitales nous a exposé à tous nos ennemis. Il y a quelques jours, c’était une organisation mutantiste qui nous a attaquée, mais demain, qui d’autre ? Les Zarkari ? » Il déglutit, et laisse passer le temps de la réflexion. Une dizaine de secondes, tout au plus. « Je ne compte pas attendre qu’ils viennent jusqu’ici, chercher les partisans d’un monde meilleur, pour mettre fin à leurs jours. Je ne compte pas attendre que ceux qui sont censés nous gouverner agissent. Le gouvernement est faible. » Sa voix s’élève, parce que Noah est persuadé de ses mots. Il exècre ce gouvernement composé de rouges. « Il est temps de revenir à une époque où les incapables ne seront plus autorisés à diriger tout un peuple. Je sais que vous partagez mon opinion. Akkadia ne peut pas être dirigée par des gens qui ont été choisi par une majorité sous éduquée et ignare des questions de politique. N’importe qui ne peut devenir dirigeant d’une nation. Cette responsabilité exige une éducation stricte, qui commence dès l’enfance. Les électeurs ne savent pas ce que c’est, et les élus ne le savent pas non plus. Ils ont voulu le pouvoir, et maintenant qu’ils l’ont, le monde sombre dans un chaos de plus en plus profond. » L’homme déglutit de nouveau, et porte une nouvelle fois son verre à ses lèvres, pour s’humidifier la bouche. « Nous ne renverserons pas l’ordre établit il y a 150 ans d’un coup. Il faudra être méthodique, et patient. Mais nous y arriverons. Nous avons trop attendu. Mon père et sa génération nous ont montré le chemin. Il est temps d’agir. » Une pause, à nouveau.

« Nous allons débuter avec Valdierva. » Noah ne prononce pas les mots qu’il a sur le bout de la langue, pas encore. Nous ferons secession.

Spoiler:
 


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.

Nysa Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 407
AVATAR + © : priyanka chopra (© PHILTATOS les doigts de fée)
POINTS : 1161
history is listening (tc cercle) 267bc07e5608bcdd4ec17e8c3fefe819
AGE : trente-deux ans et les années continuent à défiler sous ses yeux.
STATUT CIVIL : épouse, reine, mère, amante. des titres, nysa en possède plusieurs, et elle jongle entre tous, même si cela commence à devenir compliqué.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 23 Juin - 16:34
Le regard de la Sielle se pose sur chaque invité présent autour de la table, puis, finalement, sur la chaise vide qui trône à sa gauche. Le siège d’honneur pour celui qui présidera cette rencontre. Parfois, Nysa se demande ce que le statut de roi fera à l’égo déjà démesuré de son époux. La porte finit par s’ouvrir, arrachant Nysa à ses pensées. Noah fait son apparition dans la pièce, sa tigresse le suit de près, imposante et menaçante. Avec les années, Nysa a fini par s’habituer  à la présence du félin, et la réciproque semble également vraie, mais la Xi’nora ne parvient jamais à se détendre totalement lorsque Thanae est présente. Le lien qui lie Noah à l’animal l’interroge, tout comme celui qui lie les Xi’nora aux loups de leur région questionne les gens en réalité.

Noah vient s’installer à table et rapidement du vin est servi à tous les invités présents. Nysa s’empare de son verre et le porte à ses lèvres tandis que son époux prend la parole. Elle l’écoute attentivement, tout comme les autres personnes présentent dans cette pièce. Pourtant, elle connaît la raison qui l’a poussé à réunir le Cercle aujourd’hui. Ils ont eu l’occasion d’en discuter ensemble. Les différents des dernières semaines ont été mis de côté après les événements du 17 mai. Tout ça semblait finalement bien futile à côté de ce qui s’était passé ce jour là, de ce qui aurait pu arriver à Nathanael et Noah.

Nysa observe le Sielle avec attention, hoche parfois doucement la tête en signe d’accord avec les paroles qu’il prononce. Finalement, l’annonce de Noah touche à sa fin et le silence retrouve sa place dans la pièce. La louve jette un coup d’œil à son frère, qui lui fait face, avant de poser à nouveau son regard sur son époux. « Comment comptes-tu t’y prendre? » Ses doigts viennent entourer à nouveau le pied de son verre. Elle n’attend pas une réponse immédiatement, elle veut d’abord exposer son avis. « Nous devrions profiter de la peur de la population. Des personnes qui ont peur sont plus susceptibles de se retourner contre un gouvernement qui ne parvient pas à les protéger correctement à leur goût. Il faut qu’ils voient la monarchie comme l’unique solution, comme l’élément salvateur qui viendra leur épargner une destruction assurée s’ils continuent à se fier au gouvernement actuel. » Nysa connaît bien le gouvernement, comme la plupart des personnes autour de cette table. Ils sont plusieurs à travailler en son sein, que ce soit sur le plan politique ou militaire. Elle connaît les faiblesses du gouvernement, mais elle en connaît aussi les atouts. Avec son poste à la SPC, la louve sait que les informations du gouvernement sont immenses. Un poste qui lui assure pour l’instant une réputation immaculée, et un avantage stratégique, mais ça ne saurait durer. Tôt ou tard ils finiront par s’apercevoir des manigances du Cercle, et mieux vaut que cela arrive une fois que Valdierva sera à nouveau un royaume entre les mains de Noah.

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 23 Juin - 20:04
Il accueillait cette nouvelle vie, allait de l'avant sans retour en arrière possible. Il était doué pour ça, enfoncer des portes fermées sans se soucier du dommage qu'il causait dans son sillage. Bête impulsive, attisé par l'impossible et l'insolence, toujours à chercher des opportunités bien au dessus de ses droits. Il refusait de rester à sa place, et ce n'était pas au goût de tout le monde. Alors une fois de l'autre côté de la barrière les choses ne semblaient plus aussi insurmontables, plus aussi désirables. Ce n'était pas lui qui possédait la clé, jamais maître de maison dans ce dédale de choix. Il n'était toujours que l'invité, celui que l'on tolère mais qui n'appartient pas; un indésirable de passage. Il espérait juste arriver au coeur du labyrinthe peu importe le chemin emprunté. Et aujourd'hui il l'avait ramené ici, au cœur du château Sielle.

Ses ongles ont formés des demi-lunes pourpres au creux de ses paumes, des indices sur cette face cachée qu'il tente de camoufler. Il s'imaginait revenir ici avec un sourire éclatant sur les lèvres, un brin de triomphe dans le cœur. Il avait réussit à enfoncer cette porte là, avait le droit de suivre le tapis rouge déroulé au même titre que les autres. Son roi le lui avait dit, il serait toujours le bienvenue chez les familles composantes au Cercle. Mais cette tension qui fait frémir ses doigts et les muscles de sa mâchoire, il ne l'avait pas prévue. Alors il était arrivé sans faire de bruits, la discrétion qui le pousserait presque à se mêler aux domestiques pour voir sans oser être vu. Bien loin des grandes pompes qu'il avait fantasmé, à peine un rat venu s'immiscer. Une face d'une banalité exagérée, un masque que sa timidité l'a forcé à prendre. Les dents serrées de ce visage disgracieux qui n'est pas le sien, étriqué dans un énième costume emprunté. Noyé dans un trac qui ne lui ressemble pas et qui lui fait raser les murs dans l'attente, des raisons valables de croire qu'il était idiot d'être venu dans de telles circonstances. Une gueule de mutant à leur tablée en ces temps révoltés, c'était à croire qu'il avait envie d'être lynché. Une très mauvaise idée pour laquelle il s'était vendu corps et âme, comme en atteste la bague à son annulaire. Alors il devait assumer, devait porter sa carne conjurée de paria. Garder la tête haute à tout prix car beaucoup attendront la moindre faille pour l'exiler, lui le moins que rien qui ose s'asseoir avec les grands. Il leurs montrera, ceux qui oseront mettre en doute la décision de Noah. Car la monarchie commençait ici.

C'est avec une grande inspiration qu'il finit par prendre place, les pas le menant à sa chaise suffisants pour le faire reprendre apparence et sourire coutumier. Un rictus discret offert à la personne en face de lui, il prend position à l'autre bout de la table, loin de la chaise qu'il imagine réservée au Sielle. Et lorsque celui-ci entre accompagné de sa tigresse, il esquisse un geste pour se lever par respect, finissant par se raviser. Le futur monarque ne perd pas une seule seconde avant de rentrer dans le vif du sujet une fois le vin de la cohésion servit. Le chien écoute son maître avec attention, le regard vissé sur ses lèvres qui forment avec précision l'introduction à son plan d'attaque. Et s'il ne peut s'empêcher de tiquer légèrement à la mention des attentats et des coupables, son attention ne faillit que lorsque la femme aux côtés de Noah prend la parole. @Nysa Sielle était une supérieure de la supervision, et sa suggestion n'avait rien de surprenant pour quelqu'un du milieu. La peur était un carburant indéniable, s'ils continuaient de profiter des cendres fumantes pour établir leur réseau, alors ils trouveraient justification à exiger une forme de gouvernance locale. Après tout c'était la peur du gouvernement qui payait son ventre plein, exigeait de mettre une arme en son poing. Cela pourrait fonctionner, s'ils continuaient de frapper l'animal à terre, de l'assaillir d'événements et de revendications. Énerver juste un peu plus le petit peuple pour qu'il se soulève et marche vers ses sauveurs.

Il déglutit. Sa main trouvant le verre de vin pour laver d'une gorgée l'acidité de ses pensées, l'amertume sur sa langue. Une telle idée pourrait augmenter les ennuis pour Urio. Pour lui. Pour ces mutants dont il refuse de faire partie. Mais c'était une méthode qui pourrait fonctionner, planifiée avec stratégie. Il ne dit rien pourtant, se contente d'acquiescer d'un signe de tête pour marquer son approbation des paroles de la jeune femme. Il était prêt à se sacrifier, pour le jeu, pour la victoire. Il demandait juste sa place dans l'ombre de ceux qui écriront l'histoire. Son regard passe brièvement vers @Themyskira Sielle, celle qui comprend sûrement l'envergure profonde du paradoxe qui le compose à cet instant. Un sourire de défi est adressé, une salutation pleine de sens et de politesse apparente. Merci pour cette chance, vous ne le regretterez pas. Et qu'ils prennent le contrôle dans le chaos s'il le faut.

Spoiler:
 

Achil Valeska
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 9601
AVATAR + © : kh @the wife.
POINTS : 11850
history is listening (tc cercle) Tumblr_np9tuhPoSn1qde4slo1_400
AGE : VINGT-NEUF ANS, et la trace de ces années comme l'usure érodant son être. un joyau aiguisé avec finesse.
STATUT CIVIL : coeurs sacrifiés à l'autel, MARI d'une femme qui l'effacerait volontiers d'sa vie, si elle le pouvait. lui, nonchalant à l'âme meurtrie qui s'est résigné à cette misère.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t854-achil-gloriosus-et-li https://gods-will-fall.forumactif.com/t865-golden-shroud-achil Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 23 Juin - 21:16
L'amertume est son linceul, ce soir-là, quand il passe la porte du château des Sielle ; ses pas le guident presque par instinct- Achil s'est trouvé là trop souvent pour s'y perdre. Aucun de ces couloirs ne lui appartient pour autant. Il est loin de chez lui, le Valeska- de ces marques familières qu'il s'est senti le besoin de retrouver après les récents événements qui avaient mis Akkadia à feu et à sang. Il pourrait s'en enrager si facilement- trop fier pour admettre de plein-fouet ses échecs. Trop loyal pour ne pas s'en sentir coupable : est-ce que les mots avaient besoin d'être prononcés, entre lui et Noah ? Sa fidélité n'avait pas failli, c'était l'homme plus qu'autre chose, qui avait manqué à ses devoirs. Qui sait, peut-être était-ce la culpabilité surtout, qui l'avait amené jusqu'à cette rencontre du Cercle : les magouilles politiques appartenaient habituellement à d'autres dans sa famille. Mais cette fois-ci, il était là, l'anneau d'argent à son doigt, dévoué et patient alors que le groupe s'accumulait dans le salon, sans que personne n'en sache plus que cela. Il était logique de déterminer ce qui les amenait tous ici : l'énergie hargneuse qui animait sans doute leur leader. Il la ressentait aussi, le brun- colère comme un torrent dans ses veines, brûlant ses chairs et consumant son esprit, à la recherche de ce qui aurait dû être fait. Pour le Gouvernement, le pire avait été évité ; mais l'évidence était toute autre derrière les voilures de la politique. Il le savait- et d'autres, victimes, spectateurs, le savaient également. Insidieuse, son irritation grimpe encore tandis que les secondes, les minutes se font languissantes. Trop longues, comme si maintenant quoiqu'ils fassent, le temps leur était compté. Peut-être que si la SPC avait mieux fait son travail, ces attentats auraient pu être évités : en boucle, de telles pensées cruelles pesaient sur son esprit embrumé. Pourtant, l'Empire qu'ils construisaient entre ces murs calfeutrés ne se ferait pas sang déverser du sang. De préférence, celui de ceux qui ne manqueraient à personne ; cette ligne pourtant, frontière de valeur et d'existence, se floutait chez lui plus qu'elle ne l'était chez d'autres.

La chaise qu'il avait choisie était presque trop éloignée, quand on songeait à ce statu quo de confiance et d’acceptante qu'il avait trouvé avec @Noah Sielle, depuis bien longtemps maintenant. Mais enchaîné à ses propres fautes, Achil ne se voyait aller plus avant : quels que soient les reproches que son ancien ami aurait à adresser à cette assemblée- à lui en particulier, rien ne serait plus intransigeant que ce qu'il s'était déjà murmuré à lui-même, à la force de ses convictions. On n'avait que trop parlé de ce qui s'était passé- Noah Sielle et son fils échappant de justesse à un sort funeste ; ces attaques, si cruelles et si impartiales à la fois. Et son crime à lui, ç'avait été de manquer à ces devoirs qu'il s'était toujours senti avoir pour ceux à qui il avait juré ses services, depuis près de dix ans. Tracas collés au visage, sa main repliée contre son visage, pouce glissant sur le contour de ses lippes, alors, le Valeska ne fut que peu réactif à l'entrée cérémonieuse de leur leader. Là où d'autres semblèrent se tendre sur leur chaise, l’expectative dans les muscles, le brun resta dans la retraite. Banni, presque par lui-même plus que par quelque sentence qu'on lui aurait déjà apposée. Lui qui s'était trop souvent demandé ce que pouvait valoir sa fidélité au Cercle, ce devoir qui était passé de ses parents à lui, se retrouvait aux pieds du mur : l'amertume d'une culpabilité qui lui fit vriller le regard dès que Noah s'assit, et que tous se penchèrent vers cette table. Une Cène il semblerait presque- s'il laissa le pourpre du vin offert par leur leader couler dans le verre devant lui, Achil n'y toucha pas. Au contraire, déjà, il se focalisait sur les prémices de plan que formulaient les autres.
La dimension sentimentale des déclarations inébranlables des Sielle, il la sentit lui aussi. Nathanael était un gamin qu'il avait vu grandir- la projection d'un devoir qui serait un jour le sien, mais qu'il ne comprenait guère à l'heure actuelle. Il n'était qu'un garde aux vœux dévoués à une famille à laquelle il n'appartenait pas. Argents tous ; mais quelque-part, cela n'engageait peut-être à rien. S'ils écoutèrent tous ce que Noah avait à dire, le flair qui le prit fut le même que celui qui poussa @Nysa Sielle à parler. Celui de la SPC, des membres de l'ombre, fantômes de la société qui en savaient tant- et ironiquement, pas assez parfois. « Faire les choses autrement serait trop imprudent. » qu'il souligna, ses prunelles accrochées à la brune à quelques chaises à peine de Noah- si proche de lui, elle, son épouse. Puis, pour mieux argumenter, il osa enfin détourner le regard vers son ami, ou ce qui s'en rapprochait le plus, dans un monde comme le leur. « S'il y a une chose que ces attentats ont prouvé, c'est que toute attaque plus frontale se finira comme celle-ci. L'armée a peut-être mis du temps à répondre, mais ils ont vite mis fin aux attaques une fois qu'ils étaient là. » et finalement, la haute Tour d'Ivoire en haut de laquelle ils avaient tous siégé, était restée inébranlable et intouchée. Pourtant, ils avaient été si proches du carnage. « Si tu veux commencer ici, il faudra trouver un moyen pour que le Gouvernement n'écrase pas tout en une journée à peine. » orgueilleux- il eut presque un arôme de fierté au bout de la langue : lui, l'éduqué par l'armée, celui qui y avait dédié son sang et sa vie. Il pouvait au moins se targuer de ça ; ils valaient quelque-chose, un avantage important pour ceux qui siégeaient aujourd'hui au sommet. « Mais un Gouvernement qui s'attaque à une population parce qu'elle ose se tourner vers quelqu'un d'autre... ça, c'est une autre histoire. » finit-il par argumenter, non sans un rictus retroussant le bord de ses lippes, un assentiment à faire couler encore plus de sang, probablement. Peut-être pour le meilleur, cette fois au moins.


LET THE MAN BE BORN
                                                         

if you say you need me, i will stay as long as i can for you. i will live for you and yours, and go down fighting death until i am worn away to bone and splinters. but it would not be my choice.


Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4498
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 11565
history is listening (tc cercle) Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Lun 24 Juin - 3:19
History is listening
LE CERCLE


Peut-être était-ce le propre de sa lignée que de plier mais de ne jamais rompre. Dans ses veines coulaient le sang des Iskander, et son épiderme se parait des plumes enflammés du phœnix. Themyskira était de ce cran là : elle avait beau chuter, elle se relevait. Si on essayait de la mettre à terre, elle se tenait aussi droite que possible et refusait de se laisser faire. D'autres qu'elle auraient peut-être profité de la situation actuelle pour rester au lit, bien roulé en boule dans la couette, et la tête enfoncée dans les oreillers bien duveteux. Mais elle était née Iskander, et n'avait rien d'une poule mouillée. Et elle avait épousé un Sielle. On ne recule pas devant les obstacles, on n'abandonne pas face à la première difficulté. Cependant, évidemment que cela restait encore douloureux. Mais seulement un peu. Et plutôt réellement crever que de le reconnaître face à qui que ce soit d'autre que son époux. Elle n'était ni faite en sucre, ni faite en coton. Et d'une certaine façon, ce n'était pas la première fois qu'elle traversait un instant de vie douloureux et épuisant. Elle avait tout de même eu un enfant ! Mais, de toute façon, présentement, on ne lui demandait pas de pouvoir courir un marathon sans sourciller, mais plutôt d'assister à une réunion du Cercle, convoquée sur ordre de Noah. Et il y avait des sièges, dès lors, la position assise lui étant actuellement préférable à la position debout, elle n'avait rien à dire. Et n'avait de toute façon rien à dire tout court. Si elle n'obéissait pas sans réfléchir, elle savait où étaient ses priorités et ses intérêts. Et présentement, c'était de se tenir aux côtés de son époux et de la famille de ce dernier, sans parler du fait qu'elle ne se sentait pas simple potiche ni même parfaitement étrangère en ces lieux et au sein d'une telle discussion. De plus, Noah savait parfaitement mener sa barque et ne se serait guère embarrassé de sa présence si elle lui était pénible ou futile. Elle savait donc qu'elle était là où elle devait être. Et s'était installée là où était sa place, aux côtés d'Asher Sielle. Alors qu'elle savait Isaiah en sécurité. Sans doute devait-il jouer avec Nathanael, hors des murs de cette pièce, ce qui était sans nulle doute leur place à tous deux, si précieux aux Sielle mais encore trop jeunes pour réellement tout comprendre des tenants et des aboutissants présents.

Et ce n'est qu'un euphémisme de dire et de penser que les premières paroles de Noah la crispent quelque peu. Pas que le patriarche des Sielle se fourvoie, ni même qu'il l'offense, elle, mais plutôt qu'il est dans le vrai. Totalement dans le vrai. Qu'elle en a conscience et que cela ne lui plait pas. Cela ne lui plait pas du tout, même, que de savoir son fils potentiellement en danger permanent sous prétexte que ... Elle doit se détendre, quelque peu, car faire jouer certains de ses muscles ravive certaines douleurs encore présentes. Si l'essentiel a disparu, visuellement, les reliques demeurent encore. Il y a ce restant de plaie, au niveau du visage, et ces bandages qui entourent ses côtes pour les maintenir en place, là où elles doivent demeurer. Ce dont Asher est sans doute le seul au courant. En attendant, Noah achève son propos initial, avant que ce ne soit Nysa qui prenne la parole. Si leur relation présente n'est en rien revenue à ce qu'elle était auparavant, avant que Themyskira n'épouse Asher et que cela créé certaines dissensions entre elles, la jeune femme savait que toutes deux se rejoignaient clairement sur leur rôle de mère. La native d'Evunski était donc parfaitement consciente que Nysa défendrait bec et ongles une société dans laquelle leurs enfants ne risqueraient pas d'y passer sous le coup de fanatiques.  Se relâchant quelque peu contre le dossier de sa chaise, c'est à cet instant là qu'elle croise le regard de Rasvan. Et le léger sourire qu'elle lui renvoie vaut sans doute toutes les meilleures et plus fines répliques du monde, avant que son attention soit brusquement détournée par les propos d'Achil, qui la poussent à rebondir. Themyskira ne s'est jamais privée de dire ce qu'elle pense, ayant été élevée pour ne jamais être cantonnée dans le rôle d'une femme devant passer au second plan. Elle est la fille aînée du patriarche des Iskander, après tout, le futur bras-droit de son frère à la tête de l'empire le plus prospère, présentement, de tout Akkadia. Et elle est l'épouse d'Asher Sielle, ce qui l'a automatiquement faite entrer dans le Cercle, avant qu'elle n'accède rapidement au statut de Duchesse, lui donnant du point et une certaine valeur au sein du mouvement. « Comme certains d'entre vous le savent déjà, j'étais à Feraniski lors de ces fameux attentats. » Peut-être exposait-elle une vérité que son propre visage ne pouvait que confirmer, mais elle tenait tout de même à rappeler les faits autant qu'à les exposer. L'une de ses mains, jusque là posée sur la table, dériva en direction d'Asher, glissant latéralement sur l'une des siennes, tant pour le pacifier que pour s'appuyer sur lui. Elle savait à quel point il souhaitait sans doute que ceux qui avaient osé s'en prendre à elle s'en mordent les doigts, sans que cela ne soit présentement possible.

Themyskira n'avait pas besoin de fermer les yeux pour se rappeler de tout. Tout comme elle n'avait pas non plus besoin d'en reparler avec un autre témoin des évènements s'étant déroulés à Feraniski. Sa mémoire était loin de lui jouer des tours, pour le meilleur comme pour le pire. « Ceux qui ont semé le chaos là-bas sont parvenus à s'enfuir avant l'arrivée des forces de l'ordre, et je suppose qu'à l'heure actuelle, ils sont encore dans la nature. Pour ceux qui ont survécu, bien sûr. Bien évidemment, nous ne sommes pas là pour faire un exposé des lacunes gouvernementales, à moins que vous n'ayez tous de longues journées devant vous. Cependant, c'est là la preuve qu'il existe des failles préexistantes qui peuvent être exploitées pour peu qu'on s'y prenne bien. » Des innocents étaient morts, là-bas, à Feraniski, et elle-même n'était pas entièrement vierge de toute responsabilité, piégée comme les autres dans ce tourbillon causé par les Tisseurs. Bref. « Il ne faut cependant pas négliger la frange des Rouges les plus aisés, ceux-là même qui n'ont aucun intérêt à voir le système de gouvernance changer. Ceux-là même, aussi, qui nous détestent et nous vilipendent le plus. Certains ont l'argent et l'influence nécessaires pour manipuler le peuple, bien qu'une certaine partie de la population leur reproche déjà d'avoir oublié d'où ils viennent, et qui ils sont. » Sans avoir les oreilles qui sifflaient à ce sujet, la jeune femme en savait beaucoup, de par ce que rapportaient les oreilles et les yeux espions des Iskander, au sein des Club VIP regroupant les meilleurs clients de F.I.B..


Drink me like the cure
When I am the poison


Dernière édition par Themyskira Sielle le Dim 21 Juil - 18:36, édité 1 fois

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 30 Juin - 21:37
Une route longue pour celui qui n’a jamais réellement aimé voyager, préférant la douceur innocente d’un lieu connu. Mais par ses affaires pressantes et sa curiosité maladive, il a accepté l’invitation de son beau-frère. Une envie très faible d’y aller, mais un goût prononcé pour tout ce qu’il y a de mystérieux. Comme cette entrevue secrète, en petit comité étant donné la petite table dressée en leur honneur. Kiran paraît déçu que Noah ne sorte pas un attirail plus provocateur, qu’il n’offre par à ses invités quelque chose de plus festif. Mais l’un est extravaguant quand l’autre rechigne à s’amuser, préférant se noyer dans la politique et dans une austérité lugubre. Mais Kiran accepte, comprend que celui qui fait parti de sa famille depuis maintenant dix ans doit instaurer le respect. Kiran préfère lui instaurer un respect teinté de peur, même si la loyauté relève souvent de l’illusion. Il s’est installé en retrait – s’il aime se faire remarquer, il préfère jouer discret. Jouer avec ses pions dans l’ombre est une meilleure idée que s’exposer. Il préfère écouter, graver dans sa mémoire des informations qui lui seront utiles plutôt que de réellement jouer un rôle majeur dans les petites manigances du Sielle. Le Cercle n’est pas ancré dans sa peau, et il ne leur voue aucunement une dévotion accrue ; qu’importe ce qu’il a pu promettre ou dire. Il n’a de véritable amour que pour lui-même, et seule son ambition personnelle anime chacun de ses actes. Il doit avouer que la simple présence du fauve qui suit Noah comme son ombre ne l’enchante guère, n’ayant jamais été un amoureux des animaux, et encore moins de tout ce qui peut le mordre sans qu’il ne puisse agir. Loin de lui rappeler un traumatisme persistant, dans son esprit torturé et sur sa peau lacérée, Kiran déteste les lions autant que les loups. Se massant discrètement l’endroit de sa cicatrice, le gamin reste à l’écoute de tout ce qui se passe, acceptant avec joie un verre. L’alcool coulant peut-être plus dans ses veines que son propre sang argenté. Il n’essaye même pas de capturer le regard de ses compères, préférant la compagnie plus que délicieuse de son breuvage alcoolisé. Il évite tout particulièrement le regard de sa sœur et de son frère, qui ne sont jamais loin du Sielle. Et Noah commence à cracher son fiel, à bafouer le gouvernement, et à rappeler des événements dont le Xi’nora n’a pas eu la chance d'être témoin – se trouvant à des kilomètres des événements du 17 mai, essayant de conclure un accord alors que de nombreuses personnes souffraient. S’en fichant éperdument, il n’a que faire de ce qui a bien pu arriver à ses compagnons du cercle – ou encore à son neveu. Kiran serait prêt à se débarrasser de sa famille si ça lui garantissait la couronne entre ses doigts élancés. Tout le monde cherche à donner ses idées, et il comprend tout de suite qu’ils veulent tous renverser un Gouvernement qu’ils jugent contaminé alors que Kiran trouve plutôt divertissant. Comme cette entrevue qui parfois l’ennuie déjà. Il reconnaît chacun des faciès – ou presque. Mais il n’a pas l’impression que leurs idées changeront quelque chose à un gouvernement déjà bien atteint par la gangrène. S’il est hypocrite, au moins il n’est pas le seul ; la plupart fraternise avec les politiciens, en font même parfois partis. Kiran, lui, a au moins la gentillesse de ne pas écarter tout le monde de ses plans douteux : les rouges ou les mutants peuvent servir plus que ce que les argents xénophobes ne semblent penser. Ils ont simplement peur de se faire écraser comme de vulgaires fourmis alors que Kiran cherche à se servir autant des désavantages que des avantages. Chacun à son mot à dire, chacun à sa pierre à apporter à l’édifice mais Kiran a l’impression que rien n’a de sens, que tout n’est qu’une farce. Sa sœur veut se servir de la peur ; une peur qu’elle a elle-même ressentie alors qu’elle a failli perdre son fils et son mari en même temps. Et Achil semble écarter cette idée d’un revers de la main. Ils n’arriveront jamais à se mettre d’accord, têtus comme ils sont, tous à se cramponner à une utopie qui est bien loin de se finaliser. Un bon spectacle en perspective pour le shiver qui se délecte de cette pièce qu’on lui sert sur un plateau d’argent – sans mauvais jeu de mots.

Erebe Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 731
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©nightblood
POINTS : 1685
history is listening (tc cercle) Tumblr_pynqf8wEQk1yopp39o1_500
AGE : 29 années qu'il foule cette terre depuis le 07/06/2677.
STATUT CIVIL : le MARIAGE célébré fin juin 2677 avec une douce fleur hivernale, (IRÈNE). Quand le MYOCARDE s'égare dans les bras de l'ennemi, éclair de tonnerre, (THORN), qu'il a du abandonner derrière lui. Adieux cruels par téléphone.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernau https://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-y Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Lun 8 Juil - 9:52
History is listening
Réunion du Cercle : juin
J'étais revenu à Valdierva pour l'occasion, ayant quitté la capitale peu après les attentats. Pour être soigné à l'hôpital d'Auréus d'une part, mais surtout pour prendre des nouvelles de certaines personnes, dont cela m'aurait été impossible si j'étais resté ici. A la fois rassuré, et peut-être plus inquiet encore de cet avenir médiocre qui se dessinait à l'horizon, car jamais je ne trahirais les miens. Mais j'avais déliré sous l'effet des médicaments et il ne m'en fallait guère plus pour savoir combien le sort d'un certain Macanthos me préoccupait bien trop. Cela, je ne l'avais jamais avoué à quiconque à cet instant, si ce n'était à moi-même. Pas un mot. Pas un souffle. De cette demi-trahison orchestrée par le myocarde acculé dans ma cage thoracique. Pas même aux êtres qui m'étaient les plus proches à cette table qui n'attendait plus que celui qui savait mon attirance exclusive pour l'autre sexe. Notre patriarche. Notre chef. Et combien-même ne partageais-je pas entièrement les idéaux, mon appartenance et ma loyauté leur étaient totalement acquises. Raison, sans doute, pour laquelle mon regard bifurquait par instant sur ce nouveau visage, @Rasvan Kells, que mon métier m'avait déjà donné l'occasion de croiser et en qui je n'avais pas l'once d'une confiance. Mais il était ici, sans doute soutenu par l'un d'entre nous, et sa présence validée par Noah. Cela ne m'empêcherait pas de le garder à l'œil.

Regard appuyé, détourné bien assez vite par l'entrée remarquée de mon cousin, @Noah Sielle et de sa tigresse. Il nous salua, me laissant lui répondre d'un geste de tête, alors qu'il poursuivait un discours de bienséance n'ayant pas véritablement d'intérêt à mes yeux.  Un verre de vin devant chacun, puis le patriarche reprit, commençant véritablement, ne tardant pas à entrer dans le vif du sujet. Le fait que les attentats se reproduiraient. Que démilitariser nos capitales nous avaient exposés. Sans surprise, j'étais bien évidemment d'accord avec ce point, l'ayant pensé dès le premier instant. Avant d'évoquer la possibilité d'une attaque Zarkarienne, celle que j'avais suspectée le 17 mai. Hochement de tête pour indiquer sans un mot qu'il était dans le vrai à mes yeux. Puis les mots se firent plus incisifs. Nous n'attendrons pas comme des animaux à l'abattoir. La faiblesse du gouvernement nous exposait. Effectivement. Raccourcit de l'esprit remaniant les mots, sonnant dans mon crâne comme plus agressifs et moins enrobés. Timbre fort et puissant du patriarche qui croyait en ce qu'il avançait. L'intolérance vint alors y nicher, correspondant à des valeurs que je ne partageais pas réellement... mais je ne fis pas l'ombre d'un commentaire. Ma loyauté était acquise. Et puis, sur la fin, les choses étaient vraies, le monde avait besoin de changement, avant qu'il finisse par imploser. Et Noah valait sûrement mieux qu'un autre. Méthodique et patient pour renverser le gouvernement. En effet. Puis Noah parla de la génération de nos pères. Mon regard dévia brièvement sur le mien, avant de revenir sur le patriarche. Le manoir des Zarkari avait brûlé par leur faute, et presque une famille entière s'était éteinte. Raison pour laquelle à ce jour, il fallait d'autant plus se montrer méfiant. « Nous allons débuter avec Valdierva. » Ainsi donc, je plissais le regard dans sa direction, comprenant sans comprendre. Allions-nous quitter Akkadia ?

Comment ? @Nysa Sielle me devança. Elle voulait agir, vite, profiter de l'agitation des âmes. Pour que la Monarchie soit perçue comme le sauveur du peuple. Je restais silencieux, dubitatif et réfléchi. @Achil Valeska exprima ensuite sa propre opinion, celle que je partageais en parti. Il faudrait être prudent, le gouvernement n'accepterait pas si facilement de perdre Valdierva. La population devait initier le mouvement, être l'instigatrice de cette sécession, qui, très égoïstement, me laissait un goût amer sur la langue. @Themyskira Sielle prit ensuite la parole. Exposant les failles du gouvernement dans une autre région, et mettant en garde contre certains rouges. Toujours et encore silencieux, je laissais mon regard revenir sur Noah, attendant ses paroles, ses décisions, sa volonté.

Résumé:
 

code by exordium.





La raison pour guide, mais le cœur lacéré, abîmé, et meurtri. Sielle, for better & for worse.
salamandra



Akali Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 283
AVATAR + © : Ana De Armas + PHILTATOS (avatar) + inconnu (gif)
POINTS : 1341
history is listening (tc cercle) 1759ebf0915af14ddf7c27bd3ac3e3bb
AGE : 25 ans. Les années passent et les responsabilités s'enchaînent. Loin d'être idiote, la jeune femme sait ce qui l'attend bientôt : le mariage et son devoir de donner des héritiers. Même en étant la préférée de son père, la petite fille chérie, cet amour ne la sauvera pas de sa future prison dorée.
STATUT CIVIL : célibataire. Akali le sait, sa beauté en charme plus d'un. Ils sont tous à ses pieds ; elle n'a jamais eu à se rendre seule à un bal, elle n'a jamais eu de complexe sur sa beauté si ce n'est sur son nez trop long pour elle et ses orteils disproportionnés. Pourtant, aucun de ceux qui la courtise depuis des années n'a réussit à attirer son attention. Ils veulent tous la même chose, son lit et sa richesse, heureux de mettre une Sielle à genoux. La jeune femme veut plus que cela parce qu'elle mérite mieux. éprise. Il y a pourtant un homme qui agite son estomac, qui fait se resserrer sa gorge. Alors qu'elle sait que cette attirance malsaine pour celui qui l'observe la nuit parfois ne devrait pas exister, qu'elle ne sera pas bien acceptée, son coeur ne peut pas s'empêcher d'avoir des soubresauts pour Rakan Gavon.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Mar 16 Juil - 1:08

history is listening
Le Cercle


Akali était déjà à Rezbia depuis quelques jours lorsque l’invitation fut envoyée. Suite à ses blessures, on lui avait accordé un congé prolongé. Son pronostic vital aurait pu être engagé si les secours ne l’avaient pas secouru à temps ce jour-là. Aujourd’hui encore, on pouvait voir les marques de griffures sur son bras. C’était donc une retraite paisible qu’elle s’était offerte, se retirant dans l’immense maison familiale des Sielles, là où elle ne pensait pas avoir à croiser de personnes indésirables. On peut dire qu’une convocation de son cousin tombait à point. La réunion du Cercle l’enchantait parce qu’Akali aimait l’action et qu’elle pensait, au même titre que beaucoup dans sa famille, que le temps était venu pour prendre des mesures. Avec joie, elle s’était préparée simplement pour rejoindre le grand salon, où elle savait, une table avait été dressée pour l’occasion. Rien de fracassant pour cette introduction mais une ambiance intime qui inciterait les langues à se délier. Plusieurs invités se trouvaient déjà assis à la table lorsqu’elle entra dans la pièce, les épaules droites. Habituellement, elle se serait assise aux côtés de sa belle-sœur, Themyskira avec qui elle entretenait une relation proche. A l’exception que les codes venaient de changer, quelques semaines à peine auparavant, puisqu’elle était à présent fiancé à Kiran Xi’Nora. Akali retint un soupire, ce qui aurait fait mauvais genre dans une situation comme celle-ci ; elle savait que tous ses faits et gestes seraient surveillés. Longtemps, elle s’était demandée pour lui, parce que toute sa vie semblait tourner autour de cette famille : elle travaillait avec Pavel, Nysa était sa belle-cousine, Shila sa meilleure amie et maintenant, elle était fiancée à Kiran. Il n’y avait que deux explications possibles : ils voulaient surveiller Kiran de près et ça, elle le savait grâce à tout ce que Shila lui racontait et ils voulaient contrôler ses propres excès, certainement un stratagème que son père avait dû fortement présenter à Noah. Elle n’en savait rien. Aujourd’hui donc, elle se dirigea vers son fiancé pour prendre place à ses côtés, les lèvres pincées. Parce que le moment n’était absolument pas propice à une réaction. En silence, elle observa l’entrée de son cousin, qui prit place sur la chaise vide en bout de table. Akali comprenait ce qu’il disait et parfois, elle hochait la tête en signe d’approbation. Il y a quelques jours, c’était une organisation mutantiste qui nous a attaquée, mais demain, qui d’autre ? Les Zarkari ? Elle plissa les yeux, parce qu’elle savait que cette phrase soulevait d’autres questions mais sans forcément rebondir dessus, elle hocha de nouveau la tête. Il faudra être méthodique, et patient. Là était toute la question et tout le problème. Aussi, Nysa et Themyskira proposèrent des solutions, parlant de la population et des problèmes du gouvernement. « Les rouges, la peur de la population, le gouvernement. Il ne faut pas non plus négliger les argents avec les familles ennemies aux nôtres comme les Zarkari. » Dit-elle pour ne pas perdre de vue une seule des problématiques énoncées par son cousin. Akali était jeune mais elle avait pour elle l’intelligence, elle était peut-être impulsive souvent mais pas irréfléchie. « Être méthodique et patient, c’est diversifier nos actions, mettre des pions à chaque endroit. Si on sait ce qu’il se passe alors on pourra tourner les mots à notre avantage pour insinuer nos idées, afin que dans un premier temps, ils pensent que ça vienne d’eux. Même si on ne se bat pas seulement avec les mots. » Précisa-t-elle d’un ton plus bas, malgré tout et beaucoup le savait, Akali n’aimait pas la violence. Cependant, une idée ne serait jamais plus forte que si la personne pense que c’est la sienne, et ça, ce serait une arme à ne pas négligée pour obtenir des partisans fidèles.
(c) DΛNDELION

Noah Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3482
AVATAR + © : ben barnes // av©doom days - gif©unknown
POINTS : 3367
history is listening (tc cercle) 91cd41b05103976d20224ba0af99923b
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 36 années.
STATUT CIVIL : Le coeur dédoublé plus que coupé en deux. Si l’un est brisé, l’autre vit et bat pour celle qu’il a épousé. Le soldat mutant oublié, c’est la reine argent qui accaparent les sentiments du Sielle. Nysa Sielle est plus que son épouse, elle est sa meilleure alliée, la mère de son fils, et la femme qu’il désire chaque jour un peu plus.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 21 Juil - 11:58
Le brun pose sur coude sur la table, et son menton entre ses deux doigts. Il tapote sa lèvre inférieure, dans un air de réflexion qu’il ne dissimule pas – inutile, avec ses alliés. L’homme inspire profondément. « Nous ne les aurons pas par la force. Pas tout de suite. » souffle Noah, le regard plongé dans celui de son garde de platine. @Achil Valeska est un allié de poids, et comme @Nysa Sielle, il connait l’armée, et il connait la SPC. Alors Noah lui fait confiance, et fait confiance en son jugement.

« Continuez les arrestations. Même des arrestations injustes. Provoquez ce sentiment au sein de la population. » Le regard du brun se pose sur son épouse, un peu plus longtemps que les autres membres de la SPC. Je te fais confiance, exprime son regard. « Attisez la colère envers le gouvernement. Mais ne le fait pas toi. » Il s’adresse directement à Nysa, désormais, avant de se tourner vers d’autres membres de la SPC autour de la table. Des noms inconnus, des noms qui ne sont pas liés au sien. Il les interpelle. « Achil, Rasvan, vous vous en chargerez. Concentrez-vous sur des mutants et des argents des bas quartiers. Retenez leurs noms, et si ils sont utiles, transmettez votre liste à @Ethain Hallaryn, ici présent. » Il désigne l’homme d’un geste de la main. « Envoyez quelques-uns de vos informateurs sur des rouges. Pas les riches, traquez ceux des bas quartiers. Pas de préférence de région, brouillez les pistes. Je ne veux pas que l’implication de Valdierva soit trop évidente. » Il laisse un silence planer, et se souvenant de sa conversation avec le mutant, @Rasvan Kells, à qui il venait de confier une mission, le dirigeant s’exprime à nouveau. « Ils ne resteront pas en prison, juste assez pour attiser leur colère. Dès qu’ils sortiront, nos recruteurs les contacteront. » Noah tourne son regard vers @Themyskira Sielle, et @Asher Sielle qui se trouve près d’elle, comme toujours. Son cousin a su trouver une alliée de force, et il lui en sera à jamais reconnaissant. « Themyskira a raison, il ne faut pas négliger les rouges les plus aisés. Il faut creuser le fossé entre eux, et les autres. Montrer qu’ils ne sont pas mieux que nous, aux yeux des rouges des bas quartiers. Qu’ils voient que ce n’est pas mieux comme ça. Agissez au nom du gouvernement, et surtout au nom de Darius Arven. »

Noah se tourne finalement vers sa cousine, @Akali Sielle, qu’il savait d’une intelligence fine. L’esprit stratège des Sielle était présent dans la tête de cette jeune femme, et Noah ne l’ignorait pas. Il ne ferait pas l’erreur de ne pas l’écouter. « Exactement. » répondit-il. « C’est pourquoi nous avons besoin de gens, autant d’argents que de rouges et de mutants. Il est temps d’élargir notre champ de recrutement. Ne vous en faites pas, je ne compte pas accorder aux rouges une importance que leur race ne mérite pas, mais ils ont des moyens de se battre que nous n’avons pas. »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.

Asher Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1338
AVATAR + © : scott eastwood. - .sassenach (avatar).
POINTS : 5158
history is listening (tc cercle) 61yy
AGE : les grains de sable s'écoule avec une souplesse à laquelle il se veut plus fin observateur. trente-trois - pions - années sur son damier, une stratégie de jeu au défi du subtil hasard qu'est la vie.
STATUT CIVIL : un anneau à un annualaire gauche, synonyme de l'engagement. mariée à themyskira depuis presque quatre années, un destin qui crépite entre les enchevêtrements d'une complicité ardente et polaire.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Lun 22 Juil - 12:49

Le passé ne peut être changé, c'est un fait. Pourtant les derniers évènements ont laissés des stigmates sur chacune des victimes des attaques lors des festivités du 17 mai. Une célébration qui n'a jamais réellement attiré ton attention mais pour Isaiah, c'était l'occasion de s'amuser avant de sonner pour lui comme le souvenir d'un cauchemar. Cela faisait quelques jours que tu résidais au domaine familial d'une part pour que Themyskira puisse recouvrer des forces mais d'autre part pour assister à une réunion du cercle qui aurait lieu. Noah avait convoqué l'ensemble des membres du Cercle, une petite assemblée de privilégiés y compris la famille. Le corps des sièges est pour le moins attentif aux paroles du dirigeant du mouvement, la tienne se veut d'autant plus analytique et impassible. La colère de ton cousin est tacite à souhait, il porte en ce moment même le masque d'un chef de clan qui se doit d'œuvrer en faveur d'une action. Cette dernière se doit d'être murement réfléchie et rien de mieux que les opinions de ses paires pour rebondir. Le nombre de tirades et d'échanges ne sont comptent plus, tandis que ton esprit réfléchit à chacune des propositions et dires des partisans du mouvement. Tu sens la main de ta compagne glisser dans la tienne, vos doigts s'entremêlant pour accompagner les propos qu'elle énonce. Les séquelles parlent sur son corps et les ressentis flirtent en permanence de jour comme de nuit. Tu la serres doucement avant de reprendre le filon des échanges et que ton cousin ne reprenne le discours principal de la discussion. La couleur rouge pour désigner un sens mais aussi une race, une divergence de nature et de don inné. Néanmoins, il ne fallait aucunement sous-estimer le potentiel naissant chez l'ennemi comme chez l'allié. Il y a moindre justesse à tout mon fils. Tu secoues la tête tout en balayant les mots de ton géniteur, mais que tu ne pouvais nier qu'une de vérité lui est accordé dans ses termes. Tu rejoignais également l'avis de ta sœur cadette, la patience est une vertu que vous pouvez mettre aisément à profit. Il vous faut agir sur de nombreux fronts, en toute discrétion certes mais vous deviez également renforcés vos liens avec les argents qui prônaient la neutralité comme une fierté. Tes perles azuréennes scrutent minutieusement l'assemblée que forme Cercle car tout doit se mesurer à l'exactitude d'une partie d'échecs – ou presque.

Arabella Gavon
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1099
AVATAR + © : jlc, sarasvati.
POINTS : 2916
history is listening (tc cercle) DcmQZSur_o
AGE : trente-et-un ans.
STATUT CIVIL : mariée.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2186-a-la-folie https://gods-will-fall.forumactif.com/t354-hell-should-be-easy Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 28 Juil - 19:53
history is listening -- La brune sonde les visages, la première fois que le nom de l'ennemi est prononcé par son aîné. Ils sont tous attentifs et masqués, peu d'émotions se lisent et personne ne croise ses prunelles qui s'égarent. Ils le fixent, Noah. Le dirigeant. Il est assit en bout de table et parle d'une voix qui ne tremble pas. Une seconde, le temps d'une pause et que le vin parvienne aux lèvres de son frère, la Sielle se perd dans l'impression de reconnaître les traits de son père. Et ça la trouble. Non pas de le voir là, ni de réaliser comme le rôle lui sied bien puisqu'il est venu au monde pour cela. Non, quelque chose la rend confuse chaque fois qu'il les rassemble et que son timbre les unis, mais elle ne sait pas mettre le doigt dessus. La fierté ? De le voir marcher dans les traces de leur père et d'endosser avec panache le rôle de patriarche. Oui, mais pas seulement. L'amertume, de devoir le partager. La jalousie, quant-à ses prunelles qui doivent se poser sur toute cette assemblée et non plus seulement sur sa petite-sœur, qui n'est plus sa petite-sœur en ces lieux. N'être qu'une simple princesse pour son aîné lui est pénible, et il lui faudra encore une poignée d'années pour revêtir ce titre dès le premier pas de Noah dans une salle. A moins qu'elle soit condamnée à ressentir cette gène pour toujours. C'est probable. Les Dieux le savent, mais ne se confient pas. Comment comptes-tu t'y prendre? Des années en arrière, elle aurait réagit sans attendre. Aujourd'hui elle reste silencieuse aux paroles de sa belle-sœur, comme à celles qui viennent ensuite. Valeska. Themyskira. Akali. Puis de nouveau Noah. Les dires sont sensés, les desseins fusent des mines concentrées et ils forment un entremêlement imaginaire de cordes au-dessus de la table à manger. Elles se rejoignent et se relient, se solidifient entre elles et forment bientôt un filet presque prêt à être lâché sur le monde. Ce à quoi la juge acquiesce de la tête, ou plutôt l'abaisse en signe de soumission. Et sa main droite vient attraper le pied en cristal qui déverse bientôt du vin le long de sa gorge. Muette, par choix et parce qu'elle se sait surveillée par son époux et coincée dans son aura qui ne pousse en rien à la confession. Le silence de sa femme le rassure, sûrement. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que tout ce qui la taraudait et ce que ce plan lui inspire, elle l'a laissé filer jusqu'aux oreilles de Noah, quelques semaines avant tout ça.


ça va mal. mais quand ce sera pire, on regrettera le temps où ça n’allait pas bien.


Dernière édition par Arabella Gavon le Sam 14 Sep - 18:32, édité 2 fois

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4498
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 11565
history is listening (tc cercle) Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 11 Aoû - 18:35
History is listening
LE CERCLE


Elle n'est pas dupe, Themyskira. Elle sait que figurent sans doute en ces lieux des êtres dont l'allégeance au Cercle n'émane pas forcément sincèrement d'eux. Bien entendu, loin d'elle l'idée de penser que la tanière des tigres est présentement infestée de traîtres, d'espions et de parjures, mais elle connait les règles d'intégration, pour y être elle-même passée. Elle doit le fait d'être en premier lieu membre du Cercle à son mariage avec Asher. Mais elle sait aussi qu'elle y a donné du sien et a su montrer patte blanche pour aujourd'hui pleinement pouvoir se revendiquer membre à part entière, capable de siéger à cette table et d'être intégrée à la discussion en cours. D'autres qu'elle n'eurent pas le choix. C'était sans doute ce qui expliquait pourquoi certains préféraient mutiques. A moins qu'une somme de réflexions ne se déroule sous leur boîte crânienne, ce qui était tout aussi possible, dans le sens où parler pour ne rien dire n'avait jamais réellement été valorisant ou pertinent. Dans tous les cas, elle ne manquait tout de même pas d'analyser la réaction de chacun, tant par curiosité personnelle que par réel intérêt de compréhension analytique. Elle s'amusait souvent à faire ça, en réunion professionnelle, quoi qu'au sein des bureaux et des succursales de l'empire familial des Iskander, la place qu'elle occupait était autrement plus dominante et décisionnelle qu'ici. Nulle question, donc, de présentement chercher à déstabiliser par le regard ou le silence pour faire craquer ses vis à vis. Si quelqu'un devait tirer les vers du nez, ici, ce n'était sûrement pas elle, cela n'étant pas son rôle. Quoi qu'il en était, elle ne pouvait que souligner mentalement l'efficacité de Noah dans sa capacité à rapidement prendre des décisions. C'était une valeur essentielle, et pas seulement dans le monde du travail, comme il l'illustrait si bien. Quoi que, dans un sens, la jeune femme était pleinement consciente que soulever ainsi des montagnes pour tendre vers une ambition aussi colossale que celle du Cercle, en tant que mouvement résistant, n'était en rien une tâche de tout repos. Et être au plus près de cette envolée décisionnelle avait un petit quelque chose de vivifiant : elle qui en savait déjà bien plus que d'autres dans certains domaines, voilà que son escarcelle continuait à se remplir. De quoi lui permettre de comprendre certaines vérités dans les futures nouvelles des jours à venir, sans doute.

Elle détestait ne pas comprendre, Themyskira. Cela avait d'ailleurs pu être un fléau, durant ses primes années, car la somme de ses interrogations n'hésitait jamais à franchir le seuil de ses lèvres, de quoi abreuver et quelque peu noyer ses proches, et particulièrement ses parents, ses percepteurs ou encore ses enseignants. Aujourd'hui, et depuis longtemps déjà, elle avait fini par comprendre qu'une bonne dose d'observation silencieuse ne faisait jamais de mal à personne, bien au contraire. Et, de la même façon, certaines actions ne requéraient pas qu'on les explicite publiquement à voix haute, ou qu'on les souligne. Il en allait ainsi, par exemple, de sa proximité avec Asher. Le savoir là, près d'elle, lui permettait d'assurer aux plus conservateurs et aux plus tatillons que, oui, elle était au sein du Cercle en tant que femme de. Même si cela lui hérissait le poil, heurtant son orgueil et remettant outrageusement en question ses capacités. Mais au delà de ça, elle savait que sans être dépendante de son mari, elle n'était jamais plus vive, plus forte, plus rayonnante et plus charismatique qu'en étant auprès de lui. Une connivence en plein jour, une propension fusionnelle, une complémentarité redoutable. Et pas qu'au niveau des relations charnelles. Ils n'avaient même pas besoin de se regarder ni de se parler, parfois, pour se comprendre, comme l'illustraient si bien leurs mains jointes, alors qu'elle tend à apaiser le moindre courroux naissant dans l'esprit d'Asher face au rappel des exactions commises lors de cette fameuse commémoration, et célébration publique, des 150 ans de l'Insurrection. Pas de quoi la distraire, cependant, des évènements alentours. Les paroles de sa belle-sœur, Akali, réveille même un sujet qui lui trotte dans la tête, et dont elle se dit qu'elle devrait toucher plus que deux-trois mots à son époux, comme une première anti-chambre avant d'aller plus loin. Car derrière les portes cachées de F.I.B. ... Et si Noah ne sait évidemment rien de ce qu'elle a présentement en tête, visiblement, à l'entendre parler et rebondir sur ses propos, et bien il ne serait probablement pas réticent. Et si les messes basses n'ont rien de polies ou de très opportunes en ces lieux, un regard complice et connivent, chargé de sens, que seul son époux pourra décrypter, ça, en revanche ... Alors, elle ne s'en prive pas, et espère fortement, quoi qu'en en étant convaincue, que le jeune homme comprendra qu'un élément avait attiré l'attention de la native Iskander, et qu'elle lui en toucherait deux mots plus tard. Mais, encore une fois, pas de quoi la déconnecter de son environnement. « Je subodore fortement que certains, à Othinara, sont loin d'être ravis de la résurrection des jumeaux Zarkari. Quand les lions n'étaient plus là, les antilopes se sont pensées enfin à même de gambader tranquillement ... La seconde piste pouvant être suivie tient au fait que le rigorisme des Macanthos doit bien en asphyxier certains. Comme cela a été mis en avant, il me paraît donc en effet essentiel de n'exclure aucune région. Dans les deux cas, complémentaires, les ennemis de nos ennemis, à défaut d'être nos alliés, peuvent au moins devenir des pions sur le grand échiquier. » Themys' n'a jamais douté, ou si peu, des idéaux du Cercle. Mais après être devenue Maman, et suite à ses si récents attentats, elle n'a besoin que de visualiser la petite bouille de son fils pour voir ses convictions se raffermir et se réaffirmer. Et elle sait qu'avec son esprit si affûté, Asher ne doit pas être en reste, lui non plus.


Drink me like the cure
When I am the poison


Dernière édition par Themyskira Sielle le Dim 18 Aoû - 19:43, édité 1 fois

Erebe Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 731
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©nightblood
POINTS : 1685
history is listening (tc cercle) Tumblr_pynqf8wEQk1yopp39o1_500
AGE : 29 années qu'il foule cette terre depuis le 07/06/2677.
STATUT CIVIL : le MARIAGE célébré fin juin 2677 avec une douce fleur hivernale, (IRÈNE). Quand le MYOCARDE s'égare dans les bras de l'ennemi, éclair de tonnerre, (THORN), qu'il a du abandonner derrière lui. Adieux cruels par téléphone.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernau https://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-y Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 18 Aoû - 14:18
History is listening
Réunion du Cercle : juin
J'écoutais Akali parler des rouges, mais également des argents. Toujours aussi silencieux qu'au début de cette réunion, la cicatrice encore vive à mon flanc ne pouvait que me laisser convenir qu'il fallait faire quelque chose, réagir. Sauf que si je resterais loyal aux miens jusqu'à la mort, je savais que mon cœur saignerait d'exposer Thorn, ou bien encore à aller à l'encontre de mes convictions profondes. Celles qui n'étaient parfois pas en accord avec les actions à venir, et je le savais. Avenir médiocre qui me laissait un goût âpre sur la langue. Mais je ne fis aucune remarque, le silence m'enveloppant avec complaisance. Puis Noah reprit la parole, exprimant les ordres qu'il destinait à la SPC et qui me fit réfléchir compte tenu du rôle qu'il voudrait que la police occupe de son côté. Il y aurait mon beau-père à ne pas froisser, mais il ne faisait aucun doute qu'il nous faudrait également prendre part à tout ce qui apporterait du poids à l'avenir qui se pressait à nos portes. Valdierva indépendante. Rien de définitif, juste de quoi enflammé un fétu de paille servant l'intérêt des Sielle, du Cercle. Et puis les derniers propos venant appuyer la supériorité des argents et des mutants sur les rouges, dont Noah désirait néanmoins se servir. Je n'étais pas aussi fermé que lui, j'avais appris, compris, que la valeur ne venait pas forcément du sang, mais ce n'était pas quelque chose que j'affichais de manière trop ouverte.

Le monde, mon monde, ne cessait de me culpabiliser pour ce que j'éprouvais pour l'un de nos ennemis. Celui qui ne cessait de hanter mes pensées, celui qui m'avait rejoint dans mon appartement dès qu'il avait su que j'étais sorti de l'hôpital, inquiet. Était-ce le comportement d'un ennemi ? Et pourtant, cela non plus, je ne l'aborderais pas ici, ni même jamais. Cependant, je laissais mon regard revenir sur Noah, plus interrogatif qu'autre chose sur le sujet, avant d'embrayer sur une question légitime et qui me turlupinait depuis plusieurs minutes déjà, tandis que les timbres ne cessaient de s'élever, tournoyer. « Attends-tu quelque chose de similaire à la SPC pour la police ? Plus de pression sur la population ? » Ce qui ne me correspondait pas, tant j'aimais la justice. Ici, nous parlions de son contraire, de la noirceur de l'injustice pour mieux introduire la possibilité de ne plus faire confiance au gouvernement, de justifier notre désir de sédition.

Résumé:
 

code by exordium.





La raison pour guide, mais le cœur lacéré, abîmé, et meurtri. Sielle, for better & for worse.
salamandra



Reyna Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1672
AVATAR + © : olivia holt + philtatos
POINTS : 708
history is listening (tc cercle) RgMcD5fi_o
AGE : (VINGT ANS) Poupée de porcelaine et de marbre, tu débordes de jeunesse et d’innocence alors que tu fais tes premiers pas dans l’âge adulte.
STATUT CIVIL : (FIANCEE) Main offerte pour quelques armes, voilà que tu sembles finalement offrir plus à la cause de ton cousin.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  Dim 18 Aoû - 20:12
Valdior, que tu étais mal à l’aise. Petite chose innocente, tu n’avais rien à faire dans cette grande assemblée de puissants. Tu n’avais rien à faire dans ce lieu où se décidait mille et une décisions plus importantes les unes que les autres. Pourtant tu étais là. Tu étais là, car tel était ton devoir. Qu’importe tes opinions personnelles, tu étais une Sielle et c’était avec les tiens que tu devais te tenir jusqu’à la fin de tes jours. Ta loyauté leur était inconditionnelle et éternelle, tu irais là où on te dira où aller, feras ce qu’on te dira de faire. N’était-elle pas belle c’est subtile manipulation instaurée dès ta plus tendre enfance ? Alors c’est en silence que tu écoutes les tiens évoquer divers plans, diverses propositions ayant pour but d’établir votre famille au centre de tout. Le Gouvernement est évoqué, et quand Noah encourage à s’en prendre à la population de diverses façons, tu ne peux retenir le tressaillement qui te prend. Tu n’aimais pas ça, tu n’aimes pas ça. Jamais tu ne souhaitais voir la population ou des innocents mêlés à ce jeu d'échecs dont semblaient raffoler tes ainés. Tu as le coeur trop tendre pour ça, petite chose fragile. Tu ne voulais que la paix dans ton univers, créature naïve que tu étais. Tu étais née dans la mauvaise famille, te semblait-il parfois, malgré tout l’amour que tu portais à ton sang. Il t’apparaissait que la paix n’était pour eux qu’une mince compensation face à la réalisation de leurs ambitions. Que c’était triste, que ça te brisait le coeur. Mais que pouvais-tu bien faire ? Tu n’étais pas la plus intelligente dans la pièce, ni la plus vieille, ni la plus expérimentée et encore moins la plus influente. Alors tu ne te contentas que d’un regard à ton frère, gardant le silence, n’osant rien dire, sachant qu’il te fallait rien dire.

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

history is listening (tc cercle) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: history is listening (tc cercle)  |  

history is listening (tc cercle)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: Valdierva :: Rezbia :: Château des Sielle-
Sauter vers: