Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 ⟨ l'armée d'akkadia ⟩

 :: UNVEIL THE TRUTH :: Les textes anciens :: annexes :: fonctionnement d'akkadia  
The Parcae
PNJ— those who fall —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1126
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 4685
⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Tumblr_p0ql2pJ7MO1sognhno3_400
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
⟨ l'armée d'akkadia ⟩  |  Lun 4 Mar 2019 - 21:32
l'armée d'akkadia
I was born as a soldier and will die as one
Le régime politique républicain, mis en place à partir de 2527, a complètement repensé les codes des forces armées du pays. Il n’était plus question pour le gouvernement de laisser une poignée de familles disposer de leurs propres forces armées - comme c’était le cas sous les ères précédentes.

L’Armée est ainsi devenue un organe unique, entièrement professionnalisé et placé sous l’autorité du gouvernement. Lequel opérait sur l’ensemble du territoire, en collaboration avec les forces de police, ainsi que la supervision populaire contrôlée, dite SPC, à savoir le service de police politique du pays. Ce dernier organe fut mis en place en 2543, soit quelques années après la naissance du régime politique républicain. Il possède l’autorité traditionnelle de police pour arrêter et détenir, mais ses actions sont extrajudiciaires.

Si ces trois entités étaient jusqu’alors bien distincts, tout le système a dû être repensé à partir du six septembre 2677, soit au lendemain de la grande manifestation contre le gouvernement qui a  secoué la capitale.

Aujourd’hui, si les forces de police demeurent une entité à part entière, l’Armée et la SPC n’en forment plus qu’une, toujours placée sous l’autorité du gouvernement. En raison première de ce regroupement, la désertion des rangs des forces armées, qui se sont considérablement amoindris à la suite de la manifestation.

L’Armée, sous sa forme actuelle, est donc divisée en trois unités : le parcours volontaire, le parcours obligatoire, mais également les agents jusque-là employés par la SPC. L’organisme dans sa totalité remplit donc les fonctions de renseignement, d’espionnage, de recherche et de centralisation des informations nécessaires aux intérêts fondamentaux de la nation, en plus de la défense de la population, du territoire et des intérêts nationaux du pays. Lequel n’opère toutefois plus sur l’ensemble du territoire, mais seulement sur les régions qui demeurent Akkadiennes au 6 septembre 2677.

organisation
L’Armée est divisée en trois unités bien distinctes

  • La branche volontaire, composée de militaires de carrière.
  • La branche obligatoire, composée de militaires enrôlés par la force.
  • La SPC, composée d’anciens membres des forces armées du pays.


Dépendent également de l’Armée, les organismes chargés de l’enseignement militaire.

  • Les écoles militaires, présentes aux quatre coins du pays. elles dispensent l’enseignement général aux enfants de 6 à 12 ans, ainsi que des entraînements sportifs et au combat. Les jeunes sortant des écoles militaires ne sont pas forcés de s’engager dans l’Armée. Comme il n’est pas obligatoire d’avoir effectué son instruction au sein d’une école militaire pour s’engager dans l’Armée.
  • Les casernes, présentes dans chaque grande ville du pays et dans chaque quartier de sa capitale - bien que ces dernières ne soient plus utilisées par l’Armée. Elles sont le lieu de travail de tous les militaires depuis le 6 septembre 2677.
  • Les antennes locales de la SPC, présentes dans tout le pays. Jusqu’au 6 septembre 2677, elles faisaient office de relais entre les informateurs et la Tour d’Ivoire. Toutes les informations transitaient par ces succursales avant d’être remontées au siège de l’organisation - qui n’existe plus à ce jour. Aujourd’hui elles sont le lieu de travail de tous les agents de la SPC.


effectif
L’Armée dispose, au 6 septembre 2677, d’un effectif de 141 300 militaires, dont 67 000 sont issus du parcours volontaire. L’organisation exacte et l’identité des agents qui travaillent pour la SPC sont toujours couverts par le secret de la défense nationale, mais les effectifs équivalent à ce jour à 0,4% de la population totale du continent.

A NOTER : que les agents qui travaillent pour la SPC ne sont plus des agents publics de l’administration depuis le 6 septembre 2677. Ils portent maintenant le statut de militaires - mais cela ne change en rien le fait qu’ils doivent conserver le secret de leur fonction et de leurs actions auprès de toute personne extérieure à l’organisation.

LA PLACE DES FEMMES DANS L'ARMÉE
La féminisation des troupes remonte à la création du gouvernement républicain. Avant ça, les femmes n’étaient pas autorisées à intégrer les diverses forces armées du pays. Seules les fonctions relatives à la médecine pouvaient être pourvues par du personnel féminin. Elles bénéficiaient du statut de main-d’oeuvre féminine. Au 6 septembre 2677, les femmes représentent 16% de l’effectif militaire du pays, et 11% d’entre elles sont issues du parcours volontaire.

MISSIONS
Au titre de ses missions, l’Armée doit

  • Assurer le respect de l’ordre public.
  • Assurer la sécurité de la population, du territoire et des intérêts nationaux du pays.
  • Assurer la localisation et la répression des illégaux et de toute personne ayant facilité la commission du délit.
  • Assurer la surveillance des individus et groupes d’inspiration radicale susceptibles de recourir à la violence et de porter atteinte à la sécurité nationale.
  • Assurer la surveillance des activités menées par des organisations criminelles et susceptibles d’affecter la sécurité nationale.
  • Assurer la prévention et la répression des actes portant atteinte au secret de la défense nationale ou à ceux portant atteinte au potentiel économique, industriel ou scientifique du pays.
  • Assurer la prévention et la répression des activités liées à l’acquisition ou à la fabrication d’armes non conventionnelles.


A NOTER : que si la supervision populaire contrôlée fait maintenant partie intégrante de l’Armée, les informations ne circulent pas davantage entre les deux unités. Les militaires du parcours volontaire et obligatoire continuent de servir de renfort aux agents de la SPC sur le terrain, mais les détails des opérations ne leur sont pas transmis. Les militaires du parcours volontaire et obligatoire demeurent des exécutants.

EQUIPEMENT
Les équipements de l’Armée rassemblent différentes sortes de véhicules et d’engins, ainsi que des hélicoptères de combat, des drones et des embarcations. Tous les équipements militaires sont de coloris noir et portent la mention “Armée d’Akkadia” - excepté ceux de la SPC, qui demeurent banalisés.

LA COMMUNICATION
La transmission des ordres et des informations se fait uniquement par radio. C’est le seul moyen de communication sur le terrain, au sein des casernes et des antennes locales. Le téléphone n’est plus utilisé depuis le 6 septembre 2677, car les communications avec la Tour d’Ivoire n’ont plus lieu d’être.

LES ARMES
Différentes sortes de pistolets, fusils d’assaut et mitrailleuses sont utilisées au sein de l’Armée. S’ajoutent à cela des fusils et bombes lacrymogènes, fabriqués à partir du produit utilisé pour inhiber un pouvoir en cas de condamnation.

ENGAGEMENT
Il existe deux moyens d’intégrer les rangs de l’Armée.

  • Le parcours volontaire, qui débute sous forme d’apprentissage et peut conduire à une carrière au sein de la supervision populaire contrôlée.
  • Le parcours obligatoire, qui débute à l’âge de 18 ans, si échec ou non présentation au concours obligatoire. A NOTER : que L’enrôlement forcé peut également survenir plus tard au cours d’une vie, à titre de sanction en cas de licenciement pour faute grave, ou en cas de manquement à la loi.


Il est impossible pour un militaire, toutes branches confondues, de quitter l’Armée, excepté pour raisons médicales. Dans ce cas de figure, le militaire passe devant une commission composée de haut-gradés de sa caserne ou de son antenne locale, d’un membre du gouvernement et d’un médecin du travail qui aura préalablement réalisé son examen. Suivant son état, il bénéficie soit :

  • D’un aménagement de poste.
  • D’une rente, calculée en fonction du parcours et du grade. Auquel cas, le militaire sera considéré comme retraité. Il lui est par la suite impossible de se reconvertir ou d’exercer la moindre tâche contre rémunération.


L’APPRENTISSAGE - PARCOURS VOLONTAIRE
Réservé aux jeunes de plus de 12 ans qui désirent s’engager au sein de l’Armée, ou aux personnes plus âgées qui décident de se réorienter.

Les apprentis portent le grade d’aspirants et son dans l’obligation de

  • Suivre une formation de six années, au sein d’une des casernes du pays. La formation est composée de cours théoriques et d’entraînements sportifs, au combat, ainsi qu’au maniement des armes. Les horaires de formation des aspirants sont de 8h à 16h, du lundi au vendredi. Ils portent un uniforme camouflage.
  • Vivre au sein de leur caserne, en collectivité. Les aspirants sont toutefois libres de sortir de leur caserne durant leurs heures de repos.
  • Passer le concours obligatoire, afin d’obtenir le grade de capitaine. Si un aspirant échoue au concours, il tombe dans le parcours obligatoire et devient soldat.


RECRUTEMENT - SPC
Il n’est pas possible de postuler, ou d’effectuer un apprentissage pour intégrer les rangs de la SPC. Le recrutement des agents de la supervision populaire contrôlée se fait sur demande du Ministre de la sécurité intérieure, qui transmet les dossiers de ses meilleurs éléments au sein des forces armées à son ministère. Ce dernier est chargé du traitement des dossiers. Les bureaucrates de la SPC se chargent ensuite de passer au crible la vie des potentielles futures recrues, qui sont évaluées sur leurs capacités physiques, martiales, ainsi que sur leur attitude tout au long de leur parcours professionnel. Leur est ensuite proposée une place au sein de l’unité - qu’ils sont en mesure de refuser.

Le recrutement des informateurs de la SPC se fait quant-à lui sur base de volontariat. Les candidats au statut d’informateur, qui auront au minimum 14 ans au moment de leur demande, doivent contacter le cabinet du Ministre de la sécurité intérieure et se verront intégrés au processus de sélection qui se compose :

  • D’un passage au crible de la vie privée du candidat par le service interne de sécurité de l’organisme.
  • D’une journée de formation, dispensée par un bureaucrate au sein de l’antenne locale la plus proche du lieu de vie du candidat, qui viendra leur antenne référente par la suite.


A l’issue d’une sélection exigeante, les candidats retenus obtiennent une habilitation à exercer la fonction d’informateur et se verront remettre la liste de leurs devoirs, qui se compose :

  • D’une obligation de garder sous silence leur statut et toute information relative à l’organisation qu’ils ont en leur possession.
  • D’une obligation de se rendre au minimum une fois par semaine à leur antenne référente, qu’ils aient matière à faire un rapport ou non, sous peine de sanction.


Ils se verront aussi attribuer un matricule, sous la forme X-0000. X étant la première lettre de la région où ils opèrent. Les chiffres accolés sont le fruit du hasard. A NOTER : que le statut d’information n’est pas un métier. Les informateurs de la SPC ne sont donc pas considérés comme des militaires.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Dim 29 Sep 2019 - 22:41, édité 15 fois

The Parcae
PNJ— those who fall —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1126
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 4685
⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Tumblr_p0ql2pJ7MO1sognhno3_400
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ l'armée d'akkadia ⟩  |  Jeu 28 Mar 2019 - 14:59
Parcours Volontaire
it is a worthy and valid vocation.
LES GRADES ET FONCTIONS
Il est possible de monter en grade au sein du parcours volontaire. Pour ce faire, les militaires doivent passer un concours. Les règles sont les mêmes que celles instaurées pour le concours obligatoire.
→ L'on peut tenter le concours pour devenir commandant à partir de 25 ans, pour devenir Colonel à partir de 35 ans et à partir de 41 ans pour devenir Général.

à noter : que la seule possibilité d’évolution d’un général de l’Armée est de devenir Ministre de la défense, ou Ministre de la sécurité intérieure.
→ Cette évolution ne nécessite pas de passer un concours, puisque les ministres sont nommés par le Premier Ministre en fonction. A la suite de son/ses mandat/s, le militaire possède le choix de reprendre ses fonctions au sein de l’Armée ou de prendre sa retraite.

La branche volontaire de l’Armée est placée sous l’autorité du Premier Ministre, qui est le chef des Armées. Sous ses ordres :

  • Les capitaines en charge d’assurer la sécurité de la population et le respect de l’ordre public. En charge également de la protection des personnalités publiques, du ravitaillement des troupes en munitions, de la gestion des caporaux, ainsi que du traitement administratif des dossiers. Ils portent un uniforme de couleur gris.

  • Les commandants en charge d’assurer la sécurité de la population et le respect de l’ordre public, de veiller au bon état de marche des matériels de l’Armée, d’assurer la gestion du système de télécommunication et la transmission des informations au sein de la caserne. En charge également de la gestion des aspirants et des capitaines. Ils portent un uniforme de couleur bleu marine.

  • Les colonels en charge d’assurer la sécurité de la population et le respect de l’ordre public, d’assurer la transmission des informations entre les généraux et les militaires de leur caserne, ainsi que de la préparation et du bon déroulé des interventions. Ils portent un uniforme de couleur beige.
    A NOTER : qu'il n’y a qu’un seul colonel par caserne.

  • Les généraux en charge de la transmission des informations entre les Ministres et les colonels en charge des casernes du pays. En charge également de la gestion des casernes du pays. Ils portent un uniforme de couleur noir.
    A NOTER : que depuis le 6 septembre 2677, les généraux travaillent au sein des casernes. Il n’y a qu’un seul général par caserne.



LE QUOTIDIEN
Les capitaines et plus haut-gradés sont autorisés à avoir leur propre logement personnel. Ils ont la possibilité de loger au sein de la caserne durant leurs périodes d’astreintes, mais ce n’est pas une obligation. Leur quotidien s’articule autour de sessions d’entraînements sportifs, au combat et au maniement des armes - facultatives pour les généraux. S’ajoutent à cela les tâches relatives à leur grade.
→ Ils assurent leur service en caserne de 7h00 à 17h00, du lundi au vendredi. Le reste du temps est couvert par des heures d’astreinte, sous forme de roulement.


LE SALAIRE
Le salaire des militaires du parcours volontaire évolue selon les grades.

  • Les capitaines perçoivent 1100 aura par mois.
  • Les commandants perçoivent 2500 aura par mois.
  • Les colonels perçoivent 3000 aura par mois.
  • Les généraux perçoivent 5100 aura par mois.



LA RETRAITE
La retraite est fixée à l’âge de 55 ans au sein du parcours volontaire. La rente allouée par l’État pour un retraité de l’Armée équivaut à 60% du salaire perçu au moment de la cessation d’activité.
A NOTER : que les retraites de général de l’Armée et de Ministre sont cumulables.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Dim 29 Sep 2019 - 22:51, édité 8 fois

The Parcae
PNJ— those who fall —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1126
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 4685
⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Tumblr_p0ql2pJ7MO1sognhno3_400
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ l'armée d'akkadia ⟩  |  Jeu 28 Mar 2019 - 15:18
Parcours Obligatoire
You can't be in debt and win.
LES GRADES ET FONCTIONS
Il est possible de monter en grade au sein du parcours obligatoire. Pour ce faire, les soldats passent deux évaluations obligatoires au cours de leur carrière.

  • Une première, à l’issue de la troisième année d’activité, qui donne accès au grade de soldat de deuxième classe.
  • Une seconde, à l’issue de la dixième année d’activité, qui donne accès au grade de soldat de première classe.

Si les résultats de l’évaluation sont négatifs, le soldat conserve son grade et repasse l’évaluation au cours des douze mois suivants l’échec.

→ Les soldats de première classe ont la possibilité de passer un concours pour s’élever au grade de caporal. Pour ce faire, ils doivent

  • Trouver un maître d’apprentissage, qui doit avoir au minimum le grade de commandant.
  • Présenter un casier judiciaire vierge.
  • Ne pas avoir été sous le coup de sanctions disciplinaires, dans leurs anciennes fonctions ou durant leur carrière militaire.

à noter : Qu'il n’existe aucune possibilité d’évolution au-delà du grade de caporal.

La branche obligatoire de l’Armée est placée sous l’autorité du Premier Ministre, qui est le chef des Armées. Sous ses ordres :

  • Les soldats dans l’obligation de faire acte de présence dans les villes, par le biais de rondes quotidiennes. En charge également de l’entretien des locaux des militaires volontaires, ainsi que du ravitaillement de la caserne en nourriture. Ils portent un uniforme de couleur vert kaki.

  • Les soldats de deuxième classe en charge d’assurer la sécurité de la population et le respect de l’ordre public, ainsi que de la préparation des repas pour les militaires des parcours volontaire et obligatoire. En charge également de la gestion des tâches administratives courantes. Ils portent un uniforme de couleur vert kaki, avec une étoile sur la poitrine.

  • Les soldats de première classe en charge d’assurer la sécurité de la population et le respect de l’ordre public, ainsi que de l’assistanat des militaires du parcours volontaire sur demande de ces derniers. En charge également de la protection des lieux et des événements, et de la gestion des soldats de grades inférieurs. Ils portent un uniforme vert kaki, avec deux étoiles sur la poitrine.

  • Les caporaux en charge d’assurer la sécurité de la population et le respect de l’ordre public. En charge également d’assurer le soutien des capitaines durant leurs actions de terrain, ainsi que de la gestion des soldats de première classe. Ils portent un uniforme de couleur vert foncé.



LE QUOTIDIEN
Les soldats et caporaux sont dans l’obligation de vivre ensemble, au sein-même de leur caserne. Un lit, une armoire, ainsi que les produits de première nécessité sont fournis par tête. Les espaces de vie sont communs et sans délimitations individuelles. Ils doivent en assurer l’entretien sur leur temps libre - la plupart des bâtiments qui leur sont attribués sont donc insalubres.

Le quotidien des soldats et caporaux s’articule autour de sessions d’entraînements sportifs et au combat, en plus des tâches relatives à leur grade.
A NOTER : que pour les soldats de deuxième classe et plus haut-gradés, s’ajoutent des sessions d’entraînements au maniement des armes.

Ils assurent leur service de 4h00 à 14h00 pour le premier roulement, et de 14h00 à 4h00 pour le second roulement. Les militaires du parcours obligatoire sont libres de sortir de leur caserne durant leurs heures de repos.


LE DÉDOMMAGEMENT
Les militaires du parcours obligatoire sont exempts de toute taxe, puisqu’ils ne perçoivent pas de salaire à proprement parler. Il s’agit d’un dédommagement financier, versé en contrepartie de leur activité.

  • Les soldats, toutes classes confondues, perçoivent 220 aura par mois.
  • Les caporaux perçoivent 330 aura par mois.



L'APRÈS-ARMÉE
La retraite est inexistante au sein du parcours obligatoire. Les soldats et caporaux sont arrêtés quand leur condition physique ou mentale ne leur permet plus d’exercer la moindre tâche relative à leur grade. Ils bénéficient ensuite d’une rente allouée par l’État. La rente d’un ancien militaire du parcours obligatoire équivaut à 60% du dédommagement perçu au moment de la cessation d’activité.
A NOTER : qu’il n’est donc pas rare de retrouver d’anciens militaires du parcours obligatoire dans les rangs de la pègre, car il est pratiquement impossible de vivre décemment avec la rente que leur verse l’État.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Dim 29 Sep 2019 - 22:57, édité 3 fois

The Parcae
PNJ— those who fall —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1126
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 4685
⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Tumblr_p0ql2pJ7MO1sognhno3_400
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ l'armée d'akkadia ⟩  |  Dim 29 Sep 2019 - 20:40
supervision populaire contrôlée
I always liked spy stories
GRADES ET FONCTIONS
La supervision populaire contrôlée est placée sous l’autorité du Ministre de la sécurité intérieure, lui-même sous l’autorité du Premier Ministre, qui est le chef des Armées. Sous leurs ordres :

  • Les Agents Supérieurs en charge de la transmission des informations entre le cabinet du Ministre de la sécurité intérieure et les bureaucrates. En charge également de la préparation des interpellations, en collaboration avec les agents officiels. Ils réalisent eux-même les interrogatoires des personnalités les plus dangereuses et ont carte blanche dans leurs actions. Le gouvernement ferme les yeux sur leur manière de faire, tant que les résultats sont au rendez-vous. Ils sont recrutés parmi les anciens agents officiels, ou au sein des diverses forces armées du pays.

  • Les Agents Officiels groupe d’intervention extrajudiciaire, chargé des interpellations, des perquisitions et des interrogatoires. Ils sont repérés et recrutés au sein des diverses forces armées du pays.

  • Les Bureaucrates en charge du regroupement, de la classification et du traitement des informations qui remontent jusqu’au cabinet du Ministre de l’intérieur. Ils possèdent un fichier de centralisation du renseignement intérieur, qui rassemble les données personnelles sur les personnes fichées, leurs proches et leurs relations. Ils sont recrutés parmi les anciens agents officiels ou au sein des diverses forces armées du pays.

  • Les Informateurs tout habitant d’Akkadia se portant volontaire. Chargés de livrer des informations préoccupantes en rapport avec des événements ou des personnes, sans officiellement travailler pour cette autorité. Des avantages ont toujours été mis en place par le gouvernement afin de pousser la population à collaborer avec la supervision populaire contrôlée. Définis en fonction de chaque individu, ils vont du dédommagement financier (avoisinant les 10% du salaire mensuel de l’informateur), aux points en plus aux concours pour les plus jeunes, ou parents qui désireraient en faire profiter leurs enfants.
    A NOTER : que tout manquement à l’obligation d’information est passible d’un gel des avantages. Tout manquement à la loi leur vaudra une radiation de l’organisme et une condamnation au même titre qu’un citoyen lambda.


Les agents de la SPC ne portent pas d’uniformes. Ils ne possèdent pas non plus de badge, d’insigne ou tout autre signe distinctif, puisque leurs actions sont extrajudiciaires.


LE QUOTIDIEN
Les agents de la SPC sont autorisés à avoir leur propre logement personnel. Ils ont la possibilité de loger au sein de l’antenne locale durant les périodes d’astreinte, mais ce n’est pas une obligation.
→ Les bureaucrates assurent leur service en antenne de 9h00 à 19h00, du lundi au vendredi. Les agents officiels et supérieurs assurent leur service en antenne ou sur le terrain de 7h00 à 17h00, du lundi au vendredi. Le reste du temps est couvert par des heures d’astreinte, sous forme de roulement.


LE SALAIRE
Le salaire des agents de la SPC diffère selon les grades.

  • Les bureaucrates perçoivent 2100 aura par mois.
  • Les agents officiels perçoivent 3600 aura par mois.
  • Les agents supérieurs perçoivent 4900 aura par mois.



LA RETRAITE
La retraite est fixée à l’âge de 55 ans au sein de la supervision populaire contrôlée. La rente allouée par l’État pour un retraité de l’Armée équivaut à 60% du salaire perçu au moment de la cessation d’activité.
GODS WILL FALL - 2019

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

⟨ l'armée d'akkadia ⟩ Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ l'armée d'akkadia ⟩  |  

⟨ l'armée d'akkadia ⟩  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: UNVEIL THE TRUTH :: Les textes anciens :: annexes :: fonctionnement d'akkadia-
Sauter vers: