Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
La nouvelle période de sprint rp a débuté. Vous agnez le double de points pour tous les rp postés !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 Never alone is the one with a sister ft Themy

 :: AKKADIA :: aureus  
— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cassiopée Xi'Nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 359
AVATAR + © : Adria Arjona +the best sister celticaddiction (av) mas vares (gif)
POINTS : 1065
Never alone is the one with a sister ft Themy  9f287c23a476b076f6b989e1834e911bfb87536b
AGE : 24 ans
STATUT CIVIL : Mariage au goût de cendres, le myocarde appartenant à un autre qui n'est plus à elle

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Ven 23 Aoû - 14:35
Devant la porte de la demeure de sa soeur, la cadette hésite à toquer. La soirée déjà bien avancée accompagnée par la peur de déranger et encore plus celle de révéler ses secrets la paralyse sur le pas de la porte d'entrée. Le sommeil ne la trouve plus pourtant depuis déjà une semaine, depuis cette révélation dans les toilettes de l'hôpital, ce malheureux bout de rectangle, preuve de plus de son inconscience des mois passés. Cassiopée n'a jamais été très douée pour confronter ses émotions, encore moins les conflits inhérents à toute famille, toute amitié, toute histoire d'amour. Cet évitement certain qui la prend dès lors qu'un de ces aspects de sa vie bien organisée est mis en danger est cause de sa situation actuelle. A trop vouloir protéger les autres, la jeune femme en oublie sa personne et sa raison, pourtant fondation de sa personnalité. Ce n'est pas tant la terreur qui la prend, car elle se sait forte, Iskander jusqu'au bout des ongles, la toxic renaîtra de ses cendres encore et encore plus flamboyante que les fois précédentes. Pourtant, elle a besoin des conseils avisés de sa grande soeur adorée. D'une femme admirée pour sa prestance et son aisance. Alors pourquoi hésiter, pourquoi s'arrêter le poing fermé prêt à toquer mais ne pouvant s'y résoudre. Et si là était la faute de trop ? L'aimerait-on encore si elle n'était la parfaite image que Cassi a construit autour de son corps, comme une crème collant à sa carne caramélisée ? Verra-t-elle la déception dans les prunelles chaleureuse de Themy, le même regard désapprobateur que leur mère n'hésitait pas à revêtir aux plus petits des impairs et des fautes de goût. Si des années d'apprentissage l'ont rendu immune aux éclats d'Ilithya, il n'en va pas de même pour son aînée pour qui elle a toujours voulu plaire et rendre fière.

Cassiopée reprend une fois encore le dialogue appris par coeur, répété devant sa glace, révisé entre chaque visite médicale. La brune s'en veut de n'avoir pu dire à ses parents à quel point ces fiançailles la dérangeait, de n'avoir pas défendu son amour quand il était envore temps et de l'avoir perdu de la plus idiote des façons. Ses parents ne sont pas omis de ses médisances alors qu'ils n'ont rien fait pour s'enquérir de ses envies quant à un mariage alors que les aînés ont eu le luxe de choisir. Et si elle se sait plus que responsable dans l'échec de sa vie amoureuse, Cassiopée ne peut s'empêcher de pester contre le Jenkins qui ne s'est jamais battu pour elle, la laissant et la délaissant encore et toujours, ne cherchant pas même à la retenir quand elle lui révéla ses fiançailles maudites. Sa moue se fait de plus en plus boudeuse et ses lèvres tremblent même à toutes ces pensées, ces non-dits, ces secrets qui pourrissent le palpitant et la vie avec. Elle est bien loin de la souffrance des pauvres et de l'horreur des discriminations ce soir, toute entière à son propre malheur. Plus elle attend, plus il lui devient ardu de se présenter à son aînée. Toutefois, elle puise dans son sang les miettes de courage qui lui restent ce soir, referme un peu plus son poing et tape sur le bois lourd avant de se rappeler que la sonnette sera plus efficace afin de s'annoncer.

Et puis elle attend.

Un sourire sur les lèvres tremblantes, elle replace une mèche sauvage derrière la courbe de son oreille.

Elle attend, et chaque seconde qui passe résonne en son palpitant battant à tout rompre.

Cassiopée attend. Et l'attente la tue à petit feu. Le sourire va même s'effacer quand enfin la porte s'ouvre. "Hey. Je sais qu'il est tard, mais j'ai besoin de te parler." Les yeux évitent de se plonger dans ceux de l'hôtesse, et le sourire en place s'effrite, le soleil de son regard ce soir ne brille qu'à moitié.

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 4704
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 12495
Never alone is the one with a sister ft Themy  Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Mar 27 Aoû - 4:07
Never alone is
the one with a sister
CASSIOPÉE && THEMYSKIRA


Si la jeune femme avait toujours préféré les choses vivantes, mouvantes, le rythme et la vivacité, et que tout ceci était sûrement dû au sang bouillant qui coulait dans ses veines, elle devait bien reconnaître que, même pour elle, ces dernières semaines écoulées étaient rudes à encaisser. Elle avait la sensation de devoir être attentive à tout, tant du point de vue professionnel que personnel, et même au-delà de ces deux grands pans de sa vie. Car il y avait le Cercle, aussi. Le Cercle, en plus de son poste si élevé dans la hiérarchie de l'empire F.I.B., de sa position de première née féminine de sa génération d'Iskander, de son statut d'épouse, de son rôle de mère, et ... Et la liste était sans doute encore longue, si elle égrainait tout. Malgré tout, elle évitait de s'en plaindre, car ce n'était pas son genre, et que, dans le fond, mieux valait ne pas gâcher son temps à essayer de lutter contre ce qui ne pouvait être terrassé. La société évoluait, se transformait, ruait dans les brancards, et cela permettait à certains de se donner le droit de sauter bien des étapes, de penser parler au nom de tous et de commettre l'impensable, comme en cette fameuse journée du 17 mai. Il n'était alors guère étonnant, au milieu de tout ce marasme, que Themyskira finisse parfois lessivée après une journée de travail. Lessivée, oui, mais pas achevée. Il en fallait plus pour venir à bout d'une Iskander, croyez-là ! Après tout, n'était-elle pas l'un des nombreux fruits issus de cet arbre généalogique qui avait pourtant bien failli être réduit à néant, mais qui avait su repartir d'une seule pousse encore jeune et bien abimée ? Au milieu de tout ceci, elle se disait que, dans le fond, elle ne s'en tirait pas à si mauvais compte. Certes, les attentats ne l'avaient pas laissée indemne physiquement, mais moralement, elle n'avait pas fini à terre. De toute façon, elle n'aurait jamais pu s'offrir le luxe de se laisser aller à ses propres turpitudes, car elle avait un fils, Isaiah. Et rien que pour lui, elle devait rester forte, surtout que le petit aussi s'était retrouvé au cœur des attentats, ce qu'elle ne pourrait jamais pardonner, et ce qui ne manquait pas d'attiser en elle un feu inextinguible.

Alors ce n'était sans doute que quand il était enfin couché, comme maintenant, qu'elle pouvait se permettre de se laisser aller à bailler, s'étirer, laisser ses articulations craquer et se défaire enfin de ses chaussures à talons et de ses vêtements de business woman pour être un peu plus à son aise. Et pour siroter un bon verre de vin en écoutant de la musique tout en lisant un vieil ouvrage traitant de botanique, le tout avec Mahpee qui dormait en feulant quelque peu dans son sommeil, de temps à autre. Pas de quoi la couper entièrement de la réalité, cependant. Et ce alors qu'il en allait visiblement de même pour Mahpee, qui se levait doucement suite à cette porte d'entrée à laquelle on venait de frapper. De quoi quelque peu préoccuper Themys', pour le coup, car, s'il avait s'agit d'Asher ayant oublié ses clefs, le fauve serait resté allongé, grâce à cette connexion que la jeune femme refusait de s'expliquer. Oui, au final, c'est ce qui poussa la plus la native d'Evunski à se faire mesurer et prudente. Ça, et pas le fait qu'elle s'était quelque peu démaquillée, avait coiffé ses longs cheveux en un messy bun quelque flou, et qu'elle avait troqué son tailleur pour un combishort luxueux mais simple et un peignoir en soie, orné d'un grand phoenix chatoyant brodé dans le dos. De quoi la faire apparaître relativement inoffensive, mais étant Toxic et ayant le soutien d'un terrible tigre, au cas où, et bien, elle ne redoutait pas une mauvaise rencontre, de l'autre côté de la porte. Et puis, finalement, après avoir ouverte cette dernière, toute sa prudence s'envola, en laissant son regard se poser sur le délicieux visage de sa petite sœur, Cassiopée. Sa prudence s'envola, donc, mais pas ses craintes, car sa cadette ne semblait pas être dans son meilleur jour. Et Themys' n'était pas dupe, là où d'autres auraient sans doute aisément pu se faire prendre au piège des tentatives de la plus jeune des sœurs Iskander pour cacher le fait que, non, décidément, quelque chose n'allait pas bien du tout. De quoi mettre tous ses sens en alerte et réveiller son côté protecteur et botteuse de cul. Si quelqu'un avait emmerdé sa petite sœur, alors là ... « Hey ... » Sans réellement lui laisser le temps de parler, ou de réagir, Themys' l'enserrait dans ses bras. De quoi visiblement pousser Mahpee à ne pas les rejoindre. « Tu sais bien qu'il ne sera jamais question d'heure trop matinale ou trop tardive pour toi. Jamais. Mais entre donc. » Se reculant pour la laisser passer, la jeune femme ne manqua cependant pas de jeter un coup d'oeil au dehors. Comme pour s'assurer qu'aucun détraqué n'avait suivi sa sœur, et ... Et, oui, les attentats avaient laissé des traces. Fermant finalement la porte, elle ne put s'empêcher de sourire chaleureusement à sa cadette, comme pour la rassurer et l'envelopper d'amour. Et comme pour se rassurer elle-même aussi, sans doute. Avant de la prendre de nouveau dans ses proies, poussée par son instinct. « Je suis là ... Je suis là, tu es chez moi, et peu importe ce dont il s'agit ... Tu es en sécurité. » Discrètement, Themys' rassura Mahpee du regard, avant de reculer d'un pas, comme pour inspecter sa cadette, et voir si, physiquement, elle avait mal quelque part.


Drink me like the cure
When I am the poison

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cassiopée Xi'Nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 359
AVATAR + © : Adria Arjona +the best sister celticaddiction (av) mas vares (gif)
POINTS : 1065
Never alone is the one with a sister ft Themy  9f287c23a476b076f6b989e1834e911bfb87536b
AGE : 24 ans
STATUT CIVIL : Mariage au goût de cendres, le myocarde appartenant à un autre qui n'est plus à elle

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Dim 15 Sep - 12:31
La porte s'ouvre sur sa lumineuse soeur, si sublime même dans une tenue décontractée, les cheveux lâchement attachés. Et rien que dans son regard doux, rien que dans ses bras qui l'enserrent forts et dans cette voix chaude et mielleuse qui la rassure, le coeur de Cassiopée se sent plus léger. C'est minime, c'est discret, mais c'est déjà tellement. Pour un peu, la plus jeune des soeurs pourrait se laisser aller à pleurer, se perdre dans ses bras contenants. Pour un peu. Mais non, car elle ne pleure pas devant les siens, fierté introjectée, volonté de se sentir forte et stable comme le tronc d'un arbre, immuable. À l'intérieur pourtant, elle a tout du roseau qui plie et ploie sous les bourrasques de ses erreurs. Au moins, elle sent qu'elle ne cassera pas.

Le temps que la porte se referme derrière la brune aide la plus jeune à reprendre encore contenance, même si son regard terne et les cernes ne trompent pas grand monde, encore moins Themys'. Sa soeur est perceptive depuis toujours, et protectrice envers tout ceux qui lui sont proches. Pas étonnant qu'elle soit tombée amoureuse d'un Sielle. Un regard en biais vers le tigre, vite oublié au profit de ce qui l'amène - après tout, elle avait bien failli devenir vétérinaire, ce n'étaut donc pas un tigre qui allait l'effrayer. Rien ne sert de tourner autour du pot maintenant que la porte est fermée, que les dés sont jetés. Et si elle doit supporter le regard désapprobateur de quelqu'un ce soir, autant que ce soit celui de quelqu'un d'autre que le sien. Cassiopée passe une main dans ses cheveux, attrape une mêche comme elle le fait toujours, se mord la lèvre un bon coup et inspire une belle bouffée. Les mots qui sortent ne sont pas les bons pourtant. "Asher est là ?" Regard en direction du reste de la demeure. "Je préfèrerais qu'il euh qu'il n'entende pas cette conversation." Ce n'est pas que la confiance manque entre son cousin et elle, mais la nature de sa situation pourrait changer le cours de sa vie aussi bien que celui de sa famille et il n'y a qu'un pas de Sielle à Xi'Nora. Le rapprochement est fait rapidement dans le cerveau analytique de la toxic. De Asher, à Noah jusqu'à Pavel. Sans doute ont-il d'autres lions à fouetter, mais qu'en saurait-elle celle à qui on ne dit rien ? Elle transmet son poids d'un pied à l'autre, sans se rendre compte que de tout son être suinte son inquiétude, elle qui souhaite se montrer aussi sereine que possible, c'est-à-dire bien peu. Enfin, après ce qui semble être une éternité où les deux femmes se regardent, le pouce de Cassiopée atterit dans sa bouche où ses ongles se font un mérite de charcuter l'ongle de la belle. Mauvaise habitude si souvent critiquée par leur mère qui avait pourtant réussi à l'annihiler à grands coups de recettes de grands-mères amères. Toutefois, le naturel revient au galop. "J'ai fait une bétise, enfin non plus qu'une bétise, une stupide connerie oui." Râle quand elle repense à Phin, au test, à sa nouvelle condition de femme possédée d'un truc non désiré. Parce qu'elle ne pouvait se résoudre à l'appeler autrement. "Mais je ne suis pas sûre que te le dire dans l'entrée soit la meilleure des idées. Il vaudrait mieux que tu sois assise, et moi aussi. Et Mahpee aussi, si tant est qu'il comprenne ce que je dis !" Un rire nerveux accompagne les propos. Oui, elle cherche à noyer le poisson, à gagner quelques minutes de répit, mais il faut la comprendre, elle ne l'a encore jamais prononcé à haute voix, en tout cas pas directement, pas brutalement. Et elle ne se l'est même pas réellement dit à elle-même. Ni murmuré, ni chuchoté. Le fait est que Cassi n'a pas osé et si ses pensées l'y amènent constamment, c'est toujours à demi-mots, à grand renfort de métaphores ou de rêves équivauques sans l'être du tout.

Elle n'a jamais révélé que Cassiopée Iskander, fille d'Aslan et Ilithya, fiancée de Pavel Xi'Nora, est enceinte d'un Jenkins, et même pas du bon. Oui, non, voilà, ça ne sonne pas bien du tout. Comprenons son angoisse, comprenons les détours volontaires pris vers le chemin de la confession.

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 4704
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 12495
Never alone is the one with a sister ft Themy  Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Mar 1 Oct - 21:15
Never alone is
the one with a sister
CASSIOPÉE && THEMYSKIRA


Bien évidemment, le sang ne fait pas tout concernant le caractère. Mais il fallait tout de même reconnaître qu'au-delà de la couleur, il y avait quelque chose de spécial dans l'hémoglobine des Iskander. A l'image de leur emblème héraldique, une force colossale et inextinguible battait là. Quelque chose qui ne dormait ni ne s'apaisait jamais réellement. Quelque chose qui survivait, malgré tout. Eux qui étaient tous issus de cet ancêtre commun, Aurion Iskander, né Khalasar, unique survivant, avec sa sœur Daenys, d'une lignée tout entière qui s'était entredéchirée du temps où l'Empire s'était effondré, ils connaissaient la force de la survie et du refus de se résoudre à son sort. Dès lors, que l'on naisse homme ou femme, la même soif de continuer de perdurer brillait en tout un chacun. Ce qui n'était pas sans tailler des caractères forts et affûtés. Et lorsque, comme Themyskira et Cassiopée, on est issue d'une fratrie majoritairement masculine, il faut bien savoir jouer des coudes et s'imposer ou, à défaut, faire montre d'un caractère suffisamment endurant et résistant pour ne pas s'effondrer dans l'ombre. Alors, sans doute cela avait-il contribué à ce que l'aînée des deux sœurs Iskander ait toujours éprouvé une affection particulière pour sa cadette. Et, jamais, du moins elle l'espérait, il n'y avait eu l'émergence de réels griefs envieux et jaloux. Elles étaient suffisamment différentes pour que, sans doute, aucune n'ait à dérober une chose revenant à l'autre. Pas même l'amour parental, d'ailleurs, car cela avait toujours été Cassiopée qui avait pu compter sur la préférence maternelle, là où, Aslan, lui, n'avait sans doute pas autant marqué sa préférence. Mais il fallait bien reconnaître que les relations entre Ilithya et sa fille aînée avaient toujours été bien trop tendues pour que, même à l'âge adulte, les choses se transforment réellement. Dès lors, chacune avait marché sur ses propres plates bandes sans pour autant réellement y veiller, avançant simplement naturellement dans la vie. Et cela ne les avait pas pour autant empêcher de marcher ensembles, alors, tout allait bien dans le meilleur des mondes, concernant leur relation, n'est-ce pas ? De quoi tout à la fois pousser Themyskira à bien évidemment accueillir à bras ouvert sa petite sœur tout autant qu'à s'inquiéter terriblement de sa présence chez elle en cette heure quelque peu tardive. Alors, elle veut la rassurer, au plus vite, la mettre dans les meilleures conditions, la pousser à ne plus s'en faire pour ce qui peut bien la préoccuper, du moins, autant que possible. Mais les paroles suivantes de sa cadette ne sont pas pour la rassurer, elle, loin de là. « Noah avait besoin de lui un peu plus tard ce soir, alors il n'est pas encore rentré. » Se penchant en direction de la table basse la plus proche, elle se saisit d'un étui à lunettes, qu'elle montre un instant à sa petite sœur, avant de le reposer là où elle l'a pris. « Et il risque de mettre un peu plus de temps à finir ses dossiers, il est parti en oubliant ses lunettes, ce matin. » Elle esquisse un petit sourire, comme pour tenter de détendre l'atmosphère et de faire un trait d'humour. D'ordinaire, Cassiopée n'est guère difficile à dérider. « Isaiah dort à poings fermés, alors il n'y a que toi et moi. Et Mahpee. Mais il sait se faire muet comme une tombe, si on le lui demande. N'est-ce pas ? » Tournant le regard vers l'animal, elle s'assure qu'ils se sont bien compris, même si, évidemment, elle ne s'attend guère à ce qu'il lui réponde réellement.

Tout, dans la gestuelle de Cassiopée, laisse à penser à Themyskira que, définitivement, quelque chose ne va pas. Et cela l'inquiète, de plus en plus. Ce qu'elle essaie de ne pas trop faire transparaître, sachant à quel point cela risquerait de peiner sa petite sœur, qui, bien trop généreuse, n'appréciait que peu de causer des soucis à ses aînés. Un peu comme Themys' elle-même n'était que peu friande d'être la source de troubles chez les siens. Et elle ne peut s'empêcher de brutalement penser à leur mère, de presque entendre sa voix et son ton désapprobateur critiqué le régime de maltraitance que Cassiopée fait vivre à ses ongles et cette impression que cette dernière laisse, comme si elle avait envie d'aller aux toilettes sans oser le demander. Mais fort heureusement, Ilythia n'était pas là. Il n'y avait qu'elles. Elles deux, les sœurs Iskander. Avant que l'aînée ne soit comme brusquement renvoyée dans le temps, quand, à l'adolescence, ses frères et sa sœur venaient souvent bien plus volontiers la voir, elle, quand ils étaient dans le mal concernant quelque chose, avant de savoir s'ils devraient plutôt aussi affronter leur père. En tout cas, le ton de Cassiopée ne laissait que peu de mystère sur le fait qu'elle était dans la panade, à défaut, espérons le, d'être totalement dans l'impasse. Secouant presque la tête pour se remettre les idées en place, elle ne peut qu’acquiescer face à la proposition de sa cadette. « Mais oui, bien sûr ! Bien sûr, ne restons pas dans l'entrée ! Quelle horrible maîtresse de maison je fais ! » Elle lui attrape la main, avec douceur mais détermination, avant de les diriger dans le salon, tout en se demandant si, à son tour, elle devrait causer bien du tord à sa manucure. « Tu veux boire quelque chose ? Ou manger ? Le frigo' est plein, et ... Et tu n'es sûrement pas venue pour constater que mes talents de cuisinière ne se sont pas améliorés, évidemment ... » Elle pose l'une de ses mains sur son front, comme pour se désoler de ses paroles stupides, avant d'entraîner sa sœur sur le canapé le plus moelleux, duveteux et confortable, pour qu'elles s'y installent et y soient au mieux. « Mahpee comprend, mais Mère Nature ne l'a pas doté du don de la parole, alors tout ira bien de ce côté là. Moi, en revanche, je sais parler, mais je crois que c'est toi qui a quelque chose de trop lourd sur le cœur, là, maintenant. N'est-ce pas ? » Le rythme de son cœur s'accélère alors qu'elle a autant hâte que crainte de ce que pourrait lui annoncer sa petite sœur.


Drink me like the cure
When I am the poison

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cassiopée Xi'Nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 359
AVATAR + © : Adria Arjona +the best sister celticaddiction (av) mas vares (gif)
POINTS : 1065
Never alone is the one with a sister ft Themy  9f287c23a476b076f6b989e1834e911bfb87536b
AGE : 24 ans
STATUT CIVIL : Mariage au goût de cendres, le myocarde appartenant à un autre qui n'est plus à elle

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Mer 9 Oct - 17:39
Il serait bien malaisé de sa part de ne pas reconnaître le don de sa grande soeur à faire s'éclaircir les ciels nuageux de sa simple présence. Tout en Themyskira avait toujours débordé d'une confiance et d'un naturel princier qui lui permettait d'entrer dans une pièce, de donner des ordres et prononcer la bonne parole à la bonne personne au bon moment. Cassiopée l'avait toujours admiré pour cela, non pas qu'elle faisait preuve d'une timidité maladive, bien au contraire et jamais un sourire ne quittait longtemps ses lippes charnues, mais elle n'avait pas ce don du bon mot, du trait d'esprit ni même celui de l'humour. Car elle était un peu trop franche certes, mais surtout parce que pendant tant d'années elle avait dû se battre entre ce que sa mère attendait d'elle - à savoir une femme accomplie et discrète, subtile et digne, une épouse à l'écoute et en retrait, tout un tas de qualités presque incompatibles en somme - et ce que elle-même avait voulu pour elle. Et sans doute que si Cassi avait su réellement prendre la direction attendue par Illithya, ou bien si elle avait complètement fait état de la même "crise d'adolescence que ta soeur" comme le nommait leur mère, l'Iskander ne se serait pas retrouvée dans ce marasme d'ennuis. Et disons le franchement, d'emmerdes.

Mais on est là pourtant, rien ne sert de refaire un passé que l'on ne peut altérer, quand on doit se tourner vers le futur et l'acceptation de ses erreurs pour en sortir grandi. C'est en tout cas ce que Cassiopée a retenu de ses nombreuses lectures sur l'histoire familiale et la chute des Khalasar. Sauf que comment accepter cette erreur alors qu'elle n'arrive pas même à prononcer à voix haute les trois mots fatidiques de sa condition actuelle. Là est la raison de sa présence en ces lieux à cette heure si tardive. Dire tout haut ce qui l'obsède pour enfin faire ce qui doit être fait, et trouver en sa soeur l'oreille attentive que la brune a toujours été. Alors, un léger sourire se mêle au brouillard de son regard face à l'humour de Themyskira, bien vite, elle sent qu'elle respire un peu mieux, Cassiopée reprend quelques couleurs argentées sur ses joues et l'air se fait moins lourd dans le salon éclairé. Assez pour respirer plus dignement et pour rassembler ses idées tandis que les dents s'acharnent encore et toujours à réduire à néant les cuticultes de la pédiatre. Même si le sourire apparaît sur le visage, il n'éclaire pas les traits de Cassiopée, signe que la situation est grave. La jeune femme s'en veut un peu de voir sa soeur se répandre en paroles, alors qu'elle-même tait le principal, muette comme une tombe par peur de trop en dire, de ne pas savoir par où commencer. Cassiopée secoue la tête vivement "non merci, je n'ai pas vraiment faim... pas que je mette en doute tes compétences de cuisinière, quoique !" Ajoute-t-elle tout de même habituée à rassurer les autres au détriment de son propre répit, de sa paix intérieure. Déjà, l'Iskander est persuadée de faire se ronger les sangs à son aînée par sa présence et encore plus par ce silence.

Alors quand elle s'asseoit sur le canapé mouelleux, Cassiopée prend son courage à deux mains pour finir d'enterrer ses peurs idiotes. Elle est là, il est trop tard pour faire demi-tour et elle ne peut décemment pas continuer avec ce suspens. Allez. Dis-le.

Ses iris se plantent dans celles de sa soeur, ses lèvres se mettent en mouvement et sa langue claque, autant que les trois mots. "Je suis enceinte." Soudain, c'est comme si une porte venait de s'ouvrir, un grillage qu'elle ne pensait pas clos, les mots se déversent les uns après les autres sans que Cassi ne reprenne sa respiration. La jeune femme se lève et fait les cent pas dans ses chaussures plates, agitant ses bras en même temps que ne sort un vomi de mots et de pensées envoyées pêle-mêles, les même qui brouille son esprit depuis l'affreuse réalisation."Pas de Pavel, et pas de quelqu'un ressemblant à Pavel. Enfin ce n'est pas comme si je pouvais le garder même si l'enfant lui ressemblerait, je ne vais quand même pas faire vivre ça à un enfant. Et puis, je n'en veux pas. Mais malgré toutes mes connaissances scientifiques sur le sujet je ne me vois pas mettre un terme à cette grossesse. Il y a des risques, c'est pas autorisé et puis je peux devenir stérile ensuite, ou mourir. Je ne me vois pas non plus la mener à terme. Même si d'une certaine façon se serait le moyen idéal pour arrêter ce mariage. Non pas que ce soit ce que je veux. Ou si, mais pas comme ça et pas pour un bébé et puis t'imagines la honte pour papa, pour maman, pour toi et nos frères et pour Pavel aussi ? Non ce n'est pas une possibilité. Mais en fait aucune des deux options ne me plait et aucune ne me déplait. Pour la première fois de ma vie, je n'ai pas une foutue idée de ce que je dois faire... Pardon." Sa respiration est aussi saccadée que si elle avait courru un marathon. 

Cassi s'affale sur le canapé, retombe mollement à côté de sa soeur, depuis qu'elle a tout révélé, elle évite de la regarder. "Je suis sur des rails à attendre qu'un train m'écrase dans un sens ou dans l'autre"  Maintenant, elle en a besoin, car elle n'a pas peur d'y trouver du dégoût ou des reproches, elle sait au fond d'elle que Themy ne lui en voudra pas, elle sait, et c'est pour cela qu'elle est ici ce soir et pas ailleurs.

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 4704
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 12495
Never alone is the one with a sister ft Themy  Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Mar 22 Oct - 17:39
Never alone is
the one with a sister
CASSIOPÉE && THEMYSKIRA

La famille était une valeur essentielle pour les Iskander. Comme un instinct ancré viscéralement au fond d'eux, une réminiscence d'un temps bien trop ancien pour que les Iskander actuels, même les plus âgés, puissent l'avoir connu. Mais la mémoire familiale avait la vie dure, loin de tout penchant amnésique, et avec elle venait son flot de préceptes et d'enseignements donc aucun, parmi les générations actuelles, n'avait intérêt à se départir. Les leurs avaient quasiment été réduits à néant, lors de la Grande Révolte, et seuls un frère et une soeur avaient survécus, du temps où tous deux portaient encore le nom des Khalasar. Aurion, premier des Iskander, avait donc bâti de ses mains ce qui était aujourd'hui devenu la lignée des Iskander. C'était bien simple : tous autant qu'ils étaient, ils descendaient de lui, de cet homme qui était allé de l'avant, avait survécu au pire alors qu'il était encore si jeune, et qui s'était retroussé les manches pour ne pas se laisser engloutir. Un homme qui avait également fait un prestigieux mariage, avec une Princesse Xi'nora, une union parmi toutes celles qui, par la suite, avaient pu unir deux des trois plus prestigieuses lignées de Hiokuri. Parler de fidélité, de loyauté et d'allégeance de la part des Iskander envers les Xi'nora n'était donc pas un vain mot. Mais jamais ô grand jamais les Iskander ne seraient sans doute plus loyaux aux propres leurs qu'à n'importe quelle autre grande lignée. On ne laisse pas un Iskander sur le côté sous prétexte qu'il est différend, qu'on ne le comprend pas ou qu'il s'aventure vers des contrées encore peu explorées par votre propre lignée. Les liens du sang passent avant tout, c'est là l'un des ciments de leur lignée. Même s'il ne faut pas pour autant se priver de le rappeler à ses devoirs et de le faire redescendre les pieds sur terre, lorsque cela semble utile et quasi vital. Alors, très tôt, Themyskira avait appris de la part de ses parents, et de son père, tout particulièrement, qu'elle se devait d'aimer chacun de ses frères et sœurs, et qu'en plus, en tant que première fille d'Aslan, elle avait le devoir de protéger et de veiller sur sa fratrie ainsi que sur tous ses cousins et cousines. Et parfois, la jeune femme s'était aussi dit que cela s'appliquait également au plus jeune de ses oncles, bien plus proches d'elle en âge que de ses propres frères et de ses deux sœurs aînés à lui. Nikaïa, elle, et bien ... Sa tante avait toujours su s'éviter les débordements trop intempestifs, hermétique à ce qu'on pouvait bien penser de son engagement dans une carrière religieuse à un âge où les autres jeunes femmes s'amusaient comme des petites folles à penser d'amant en amant, alors ...

Seulement, Themyskira ne voyait pas ses droits d'ainesse comme un fardeau, et elle ne les envisageait pas non plus comme une possibilité de s'octroyer tous les droits, de virer dans l'autoritarisme, la moralisation ou la pédance, loin de là. Même si cela ne faisait pas pour autant d'elle une jeune femme ultra permissive, perpétuellement de bonne humeur et libertaire au possible. Mais dans l'articulation de son raisonnement, il existait tout de même des règles, après tout, et la santé ainsi que la survie des siens passaient parfois avant leurs envies d'émancipation. Alors, présentement, Themyskira, au milieu de sa frénésie de pensées et de paroles, ne cherche qu'à mettre sa cadette dans les meilleures dispositions pour qu'elle se détende, se sente bien et se sache en sécurité, peu importe la teneur des émotions qui peuvent bien l'assaillir présentement. « Alerte spoiler : je laisse toujours autant brûler mes plats ... » Elle secoue la tête, presque désabusée de sa propre incapacité à ne se focaliser que sur une seule tâche quand elle cuisine. Certes, Asher et elle ne se ruinaient jamais en devant racheter du mobilier de cuisine qui avait brûlé, mais elle se sentait tout de même bien peu en veine de ce côté là ! Mais dans le fond, peut-être pouvait-on se dire que cela appartenait au folklore entourant sa propre personne, non ? Themyskira Sielle-Iskander, femme d'affaires redoutable mais bien piètre cuisinière dès lors qu'il était question de cuisson ! Mais le sérieux lui revient bien sûr immédiatement lorsque, toutes deux installées sur le canapé, Cassiopée commence à se livrer. Elle la connait bien, sa petite soeur, Themys'. Elle sait décrypter ses expressions corporelles et sait suffisamment bien lire dans son regard pour savoir qu'il s'agissait de quelque chose de très grave, ou tout du moins de très important. Même si elle s'en doutait déjà avant, puisqu'il n'était pas dans les habitudes de sa cadette de débarquer chez elle à une heure aussi tardive tout en ayant l'air d'avoir été déterrée d'un cercueil ... Et le moins que l'on puisse dire ... Le moins que l'on puisse dire, c'est que si la jeune femme n'avait pas déjà été confortablement assise, elle serait tombée sur le cul face à la révélation de sa petite sœur ! Encore une fois, Themyskira n'avait rien d'une Mère la morale, d'autant plus que son propre passif n'était pas blanc comme neige. Contrairement à ce que l'on pouvait bien croire, les ressortissants de Hiokuri n'avaient en rien jamais trop froids pour se livrer aux activités charnelles, au milieu de cette sécheresse glaciale caractérisant le climat qui les entourait, ça non. Bien au contraire, sans doute ... Après tout, rien de mieux que la chaleur corporelle pour se réchauffer un peu, non ?

Cassiopée devait bien se douter que son aînée n'était sûrement pas arrivée vierge dans les bras d'Asher lors de son mariage, preuve en était, s'il le fallait, de ce ventre déjà plus qu'arrondi qui pointait sous sa robe de mariée. Cependant, cela ne signifiait pas pour autant que Themys' lui avait toujours tout raconté de ses exploits sexuels et charnels. Dès lors, elle ne lui avait jamais non plus demander de tout lui dire des propres siens. Cela ne la regardait pas, pour peu que cela n’entache pas trop sa réputation et ne l'amène pas à se retrouver piégée sur un pan de banquise qui se met à dériver, façon de parler bien sûr. Mais visiblement, à en voir le visage décomposé de sa cadette ... Cassiopée se lève, avant de laisser ses paroles fuser comme elles lui viennent, sans doute, sorte d’exutoire aussi acceptable qu'un autre. Alors, avec diligence, la jeune femme la laisse faire, ressentant bien que sa cadette en avait trop lourd sur le cœur pour pouvoir être aisément interrompue sans en souffrir quelque peu. Être enceinte avant le mariage, Themys' connaissait. La différence, c'est qu'à l'époque, elle, elle attendait un bébé de son fiancé, pas d'un autre homme. Mais même si elle n'avait pas elle-même expérimentée une telle situation, elle comprenait le trouble et la détresse de sa petite sœur. Pavel était un homme bon et généraux, mais il n'en était pas moins ambitieux, et ... Et dans le contexte présent, encore moins qu'auparavant, il ne pouvait se mettre de voir sa réputation être entachée par la naissance d'un bâtard que sa fiancée aurait engendré avec un autre que lui. Et si Themys' savait qu'il ne ferait pas de mal à Cassiopée, au risque de se prendre une volée de bois vert de sa propre part, car elle n'hésiterait alors clairement pas, cela n'empêchait pas que ... Son cœur se serra. Autant pour sa sœur que pour elle-même. Elle avait perdu un bébé, il y avait plusieurs mois de cela. Une perte qu'elle avait gardée pour elle, même si sa grand-mère Sheeva avait tout deviné et qu'elle avait fini par le révéler à Asher. Elle avait perdu un bébé, voulait désespérément en avoir un autre, depuis qu'elle avait tellement tremblé pour sa vie et celles de sa famille, durant les attentats, et voilà que Cassiopée, elle, se retrouvait enceinte sans l'avoir visiblement voulue ni même cherchée. Car, oui, sa cadette savait très bien comment on faisait les bébés, et donc, aussi, comment on n'en faisait pas, même s'il y avait visiblement eu un raté. Un très gros raté même. La première chose qu'elle fit, cependant, une fois sa soeur retombée sur le canapé, ce fut de l'attirer contre elle, de l'entourer de ses bras et de la serrer fort, contre son coeur, alors que ses mains s'agrippaient délicatement autour de l'une de ses épaules et de sa tête, avant que ses lèvres ne s’apposent dans sa chevelure. « Ne te préoccupe pas de ma honte à moi, on a déjà dit pire sur moi. Après tout, je me suis mariée enceinte, quelle infamie ! » Ses lèvres baisent le cuir chevelu de sa cadette, après cette tentative de détendre un peu l'atmosphère sans non plus tomber dans l'humour déplacé. « Tu n'es pas seule, Cassi', du moins, plus maintenant. Maintenant, je suis là. Je vais prendre soin de toi, et ... Et quoi que tu décides, tu auras mon soutien, et je serais là ... Même si ... Même si je ne te cache pas que le mieux pour toi serait de ... » Sa gorge se serre brusquement, prise par l'émotion. Pauvre Cassiopée ... Et infâme ironie de la vie, aussi ... A l'instant de sa fausse-couche, elle ne savait pas trop si elle en voulait de ce bébé, et ensuite ... Ensuite, il n'y avait même plus eu à se poser de questions. Même plus à se demander si ce bébé là aussi aurait eu ses jolies fossettes à la naissance ... « Je suis là, okay ? Et ni Pavel ni aucun autre Iskander n'a besoin d'en savoir quoi que ce soit, d'accord ? » Elle se fichait bien de ce que pouvait bien penser sa mère, pour changer, mais son père, en revanche ... Themys' avait bien trop d'affection pour lui pour le voir peiné d'apprendre dans quelle situation l'une de ses filles s'était fourrée. Raison pour laquelle, aussi, elle ne lui avait rien dit de sa fausse-couche à elle, plusieurs mois auparavant. Tout, plutôt que de le décevoir et de provoquer l'érosion de sa fierté et de sa confiance en ses enfants.


Drink me like the cure
When I am the poison

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cassiopée Xi'Nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 359
AVATAR + © : Adria Arjona +the best sister celticaddiction (av) mas vares (gif)
POINTS : 1065
Never alone is the one with a sister ft Themy  9f287c23a476b076f6b989e1834e911bfb87536b
AGE : 24 ans
STATUT CIVIL : Mariage au goût de cendres, le myocarde appartenant à un autre qui n'est plus à elle

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Lun 25 Nov - 15:54
Elle a toujours su qu'elle pouvait compter sur sa soeur, si Themyskira et Cassiopée n'avaient jamais été toujours bras dessus et bras dessous enfants, le lien qui les unissait était aussi solide que l'arbre généalogique des Iskander. Cette noble famille inbrisable, impossible à détruire en témoigne les anciennes déboires qu'ils avaient vécus sans que cela ne mette un terme à la continuité de la lignée. Toutefois, la jeune fautive - car elle est bien fautive de ne pas avoir fait assez attention pour empêcher la bien délicate situation dans laquelle elle se trouve aujourd'hui - tremble pour la première fois de la réponse que pourrait lui apporter la brune qui la regarde faire son monologue depuis le canapé. 

A tort au final, car celle-ci ne revêt à aucun moment le visage de la colère ou de la remontrance, celui-là même que sa mère aurait pris si elle était au courant (et c'est bien pour cela qu'elle ne l'apprendra jamais), mais ses traits se colorent d'une authentique compassion. Si l'empathie avait un nom, il prendrait celui de Themyskira à n'en pas douter, quand il s'agit de sa famille tout du moins. Cette expression la soulage plus que tous les mots alors qu'elle vient finalement se poser au côté de sa soeur, s'asseoir pour souffler un peu après le long monologue sorti d'une traite de ses lèvres tremblantes. Le baiser de Themy sur sa cheveulure suivi de la main qui passe sur ses épaules donnent une touche supplémentaire au confort dont elle a tant besoin en ces temps incertains. Et elle ne pense pas seulement à cet être qui prend racine en son ventre fertile, mais à ce mariage de cendre qui approche, au tumulte de la Capitale qui semble prendre possession des esprit echauffés. Themy tatone, se coupe et se reprend, mais la châleur ne quitte jamais son ton et tient à distance les larmes qui menaçaient de sortir. C'est tout ce dont elle a besoin maintenant. Et d'autre chose pour plus tard qu'elle hésite à demander, inquiète de la réponse. "Merci. Vraiment j'avais besoin d'entre ça Themy. Et ..." La brune se coupe, laisse passer une seconde avant d'oser poser la requête qui lui brûle les lèvres et la langue au passage. Car si Cassi a pensé à le garder, ce choix n'a jamais réellement été une possibilité envisageable et cela elle le sait,  aussi bien qu'elle connaît par coeur ce qu'on attend d'elle, la future femme de Pavel, future Xi'Nora, future tout sauf ce qu'elle désire. "Je sais ce que je dois faire, je le sais depuis que j'ai appris, mais j'ai peur. Si peur... Tu voudras bien m'accompagner ?" Elle lui demande d'enfreindre les lois de cette société religieuse réfractaire à ces genres de pratique, selon Cassi c'est une loi arriérée. Toute femme devrait avoir droit de regard sur son propre corps, elle en a trop vu à l'hôpital des adolescentes dont la vie a été gâchée par des erreurs de jugement pour penser autrement. "Je sais que c'est beaucoup demandé, mais j'ai besoin de quelqu'un si jamais l'opération se passe mal." Sa voix devient murmure, honteuse d'en arriver là, et plus encore d'entraîner sa soeur dans de telles activités illicites. "Je ne t'oblige à rien Themy et je comprendrais que tu ne veuilles pas, je ne peux me résoudre à le faire seule. Je connais quelqu'un qui saura s'en occuper." Dans son métier, on rencontre ce genre de personnes si l'on désire offrir à des innocentes une échappatoire plus que bienvenue et attendue. 


Pour une fois dans sa vie, elle se fait égoïste et ne pense même pas à demander comment se porte sa soeur, son mari ou son neveu. Pour la première fois, elle n'est que tournée vers cet avortement qu'elle redoute autant qu'elle l'attend.

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 4704
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 12495
Never alone is the one with a sister ft Themy  Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Jeu 5 Déc - 21:34
Never alone is
the one with a sister
CASSIOPÉE && THEMYSKIRA


Savoir s’entendre avec les gens n’avait jamais été trop dur, pour elle, pour peu qu’elle n’ait aucun grief ni aucune méfiance à entretenir. Car elle ne savait pas mentir, Themys’, et préférait donc de loin esquiver ou complètement ignorer ceux contre qui elle avait une dent, histoire de ne pas avoir à s’y confronter et donc se risquer à leur rentrer dedans, s’il y avait des intérêts financiers et économiques à la clef. Là où elle savait plus que très bien remettre à leur place ceux qui méritaient de l’être. Alors, non, elle n’avait jamais eu crainte d’un jour trouver quelqu’un. Quelqu’un qui lui convienne, qui sache lui tenir tête et la remettre elle aussi à sa place quand et si elle le méritait. Cela avait peut-être mis plus de temps que ne l’aurait voulu sa mère, qui aurait sans doute préféré la voir mariée plus tôt, de sorte à ce qu’elle ne soit plus tant dans le giron paternel. Il fallait dire qu’entre Ilithya et sa fille aînée, les rapports étaient tendus, et ce depuis longtemps. Et plus particulièrement depuis l’adolescence, quand la jeune femme était entrée à pieds joints dans une puberté qui avait fait d’elle une très jolie jeune femme, vers qui les regards ne s’étaient dès lors plus uniquement tournés juste parce qu’elle était la fille d’Aslan Iskander. La rivalité et la jalousie avaient alors quelque peu point dans le cœur maternel, aussi ubuesque et déplacé cela puisse-t-il paraître. Cela n’avait pas été sans causer des heurts et créer quelques appréhensions du côté de Themys’ quant à sa future faculté à devenir une bonne mère, en temps voulu. Des craintes qui s’étaient envolées d’elle-même dès qu’elle avait senti son fils bouger en elle. En sachant celle qu’elle ne voudrait pas devenir, l’avenir s’était ouvert en grand devant elle. Et, elle ne le cachait pas, elle appréciait que cela puisse aussi être ressenti de la part des membres de sa fratrie. Même si, évidemment, la jeune femme n’irait pas parader des révélations qu’elle avait obtenues de sa cadette sans réellement avoir rien fait pour ça. Car le sujet était plus qu’épineux, sensible et tendu. Themyskira n’était pas une profiteuse, et la mesquinerie déplacée n’était pas non plus son genre et son fort. Et puis, elle l’aimait bien trop, sa petite sœur, pour lui faire ça. Pour enfoncer le couteau dans une plaie qu’elle sentait béante. Pour se servir de ses confessions pour se glorifier personnellement et l’enfoncer, elle. Elle qui n’avait clairement pas besoin de ça pour se sentir mal. Sans doute à juste à titre, mais alors seulement un peu. Partiellement. « C’est normal Cassi’. Tu es ma sœur. Ma petite sœur. Je t’ai tenue dans mes tous petits bras le jour de ta naissance. Et sans m’en rendre compte, sans doute, je me suis jurée de ne jamais te laisser tomber. C’était au sens propre, à l’époque, bien entendu, mais depuis, le sens figuré s’est ajouté à la teneur de la promesse. Jamais rien ne pourra y changer quoi que ce soit. Même pas la distance, ou l’âge. Ou les bêtises que tu puisses faire. » Une façon comme une autre de ne pas la brosser de façon extrême dans le sens du poil en laissant sous-entendre que tout allait bien dans le meilleur des mondes, qu’elle avait parfaitement bien agi et qu’elle pouvait se sentir libre de recommencer.

Toutes deux étaient très bien placées pour savoir à quel point les unions arrangées pouvaient revêtir un caractère crucial. Leurs propres parents ne s’étaient pas mariés ensembles par amour, ni même par intérêt financier, contrairement à ce qu’ils laissaient publiquement entendre. En réalité, leur oncle maternel, Liram Kolikowski, avait assassiné leur grand-père paternel, Balian Iskander. Et pour éviter le bain de sang et la querelle dynastique qui pourraient s’étendre sur des générations, le fils de la victime et la sœur du coupable s’étaient unis matrimonialement. Au plus grand dam de Sheeva, la veuve du défunt et de nombreux de ses enfants. Alors, évidemment, cela marque. Sans doute tellement que Themyskira avait tenu à ne jamais se marier qu’avec celui qu’elle aurait choisi, même si, dans son cas, on ne pouvait nier que le choix avait été réciproque. Les choses avaient sans doute été différentes, pour Cassiopée, mais l’aînée des deux sœurs savait qu’ensembles, elles avaient toujours eu conscience que, malgré tout, le rôle et la place d’une femme dans sa belle-famille sont des sujets sensibles et dont les résultantes peuvent vite devenir précaires. Alors, si Themys’ avait eu de nombreuses aventures avant Asher, celles-ci avaient cessé depuis longtemps. Là où Cassiopée réalisait sans doute tout juste que cela devait désormais aussi être son cas … La différence, c’est que le choix n’avait pas été dur, pour Themys’, amoureuse de son fiancé, alors que, concernant Cassi’, la situation était toute autre. De quoi avoir poussé son aînée à ne pas forcément expliquer à sa cadette qu’en réalité, elle serait la deuxième sœur Iskander qui passerait dans les bras de Pavel. Oops. Mais autant ne pas lui rendre la situation encore plus particulière et ambivalente, n’est-ce pas ? Et, tout de suite, là, maintenant, c’était encore moins le moment pour Themys’ de s’ouvrir à sa sœur à ce sujet. Surtout alors que celle-ci semblait avoir fait son choix concernant ce bébé. Même si, en tant que professionnelle de santé, Cassiopée ne peut ignorer les règles de la société à ce sujet, et … Et cela ne peut que pousser son aînée à réagir du tac au tac à sa demande. « Bien sûr. » La réponse est ferme, déterminée et définitive. Elle n’a même pas réfléchi, d’ailleurs, sans que cela ne tienne de la précipitation. C’est une réaction instinctive, innée, naturelle. Viscérale, même. « Il est hors de question que je te laisse vivre ça seule. Pas maintenant que je sais. » Cela ne serait pas la première qu’elle s’affranchirait des lois. Et pas la première fois non plus que des Iskander le feraient aussi. Que Cassiopée ne s’inquiète donc pas, elle ne serait pas celle qui briserait une quelconque virginité des siens dans ce domaine. « Tu peux compter sur moi, à chaque étape. S’il faut mentir pour te couvrir, je le ferais. S’il faut botter le cul du gars, qui … Je le ferais aussi. S’il faut remettre à leur place des coincés du cul incapables de se défaire de préceptes religieux aussi vieux que ce monde, et bien allons-y.  … Et s’il faut juste que je me taise et qu’on ne reparle plus jamais de cela par la suite, tu n’as qu’un mot à dire. … Je t’aime Cassi’. N’en doute jamais. » Elle était sa sœur. La tante de son fils, aussi. De ces tantes que Isaiah, du haut de ses presque 4 ans, avait bien en tête d’épouser, un genre, quand il serait grand. Cassiopée méritait d’être la plus heureuse possible, malgré le fait qu’elle devrait se faire à un mariage qu’elle n’avait pas choisi. Alors autant lui épargner de vivre ce qu’elle n’avait visiblement pas souhaité vivre. « Prend le temps que tu voudras, pour faire les choses au mieux. Et tout au long du chemin, je serais là, tu peux compter sur moi. » Et elle se fait un peu tremblante, Themys’. Là où une pensée fugace et tout à fait hors de propos lui traverse l’esprit. Si cet enfant avait pris vie dans le ventre de sa sœur quelques mois plus tôt, alors peut-être … Peut-être aurait-elle pu le faire passer pour le propre sien, et … Et c’était en effet tout à fait hors de propos, déplacé, et tordu.


Drink me like the cure
When I am the poison

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cassiopée Xi'Nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 359
AVATAR + © : Adria Arjona +the best sister celticaddiction (av) mas vares (gif)
POINTS : 1065
Never alone is the one with a sister ft Themy  9f287c23a476b076f6b989e1834e911bfb87536b
AGE : 24 ans
STATUT CIVIL : Mariage au goût de cendres, le myocarde appartenant à un autre qui n'est plus à elle

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Lun 30 Déc - 18:27
Tout ce qu'elle a besoin d'entendre, sa sœur le lui dit. L'aînée maintient à distance les ténèbres qui tournent autour de Cassiopée depuis des semaines, des mois même. Ses propres angoisses, ses erreurs, ses ténèbres au final. L'aspect obscur dissimulé sous les airs de princesse bien sous tous rapports. Enfin, des ténèbres, c'est sans doute un brin trop dramatique pour parler de la brune Iskander ! Disons, qu'elle ne se sent plus aussi parfaite qu'auparavant, et peut-être que ce n'est pas plus mal. Cela veut dire qu'elle vit un peu, avant de se lier à jamais à un homme qu'elle connaît à peine. Pourtant, elle-même peut reconnaître que sa crise d'adolescence tardive est allée un peu trop loin. Coucher avec le meilleur ami de son ancien amant était déjà exagéré et malgré les circonstances atténuantes des sensations fortes ressenties durant les attentats ainsi que l'impression d'une mort imminente, ne pas faire attention et tomber enceinte avait dépassé les limites du raisonnable. Cassiopée se targuait pourtant de l'être et de ne pas laisser ses émotions prendre le dessus sur son esprit scientifique et logique, là expliquait pourquoi elle avait accepté d'épouser Pavel et pourquoi elle ne garderait pas en elle cette erreur. La décision était prise depuis longtemps, il avait juste fallu qu'elle reprenne ses esprits, se calme, et mette de côté le torrent de larmes qui menaçait de jaillir de ses yeux à chaque instant. D'où sa présence ici. Themyskira étant la seule au monde capable d'un tel prodige sur les émois de sa cadette. 

Elle se laisse aller, grince un peu de dents face à la remontrance à demi-cachée prononcée par la femme d'affaire mais n'en pipe pas mot, reconnaissant devoir donner raison à sa sœur sur ce coup, et bien d'autres d'ailleurs. Son sourire s'étend à chaque fois que la douce voix se mêle aux caresses sur sa chevelure. Et le calme reprend ses droits pour la première fois depuis des semaines. Cassi dormira comme un loir ce soir, elle en a maintenant la confirmation. Le sujet est donc clos, sa sœur l'accompagnera et ce sujet ne sera plus jamais abordé, on fera comme si l'événement n'avait jamais eu lieu, comme si tout cela n'était qu'un mauvais rêve, une tâche sur une blouse impeccable. "Merci Themy. Vraiment. De ne pas poser de questions, et pour tout le reste. Ça veut tout dire pour moi." Voilà, c'est bien tout ce qu'elle ajoutera sur la question, ne souhaitant mentionner le prénom du fautif ou ajouter au drame de la situation. On n'est pas ainsi fait chez les Phenix. Cassiopée se relève un peu, prenant appui sur ses mains pour faire face à Themy. Indiquant par ce geste que la discussion s'arrête ici, et que l'on peut maintenant passer à des réjouissances plus agréables. "Comment tu vas toi ?" C'est un peu banal comme question il faut bien le reconnaître et Cassiopée ne peut s'empêcher de rire en se revoyant poser cette question après l'échange précédent. Elle passe une main sur ses yeux encore mouillés puis mord sa lèvre en baissant les yeux. "OK c'est sans doute un peu nul comme question…après tout ça" Cependant, la jeune femme n'a pas envie de quitter le confort de cette maison pour l'instant. Les moments avec sa sœur sont rares car les deux femmes sont occupées et l'idée de quitter la chaleur de l'appartement pour la tension qui règne dans les rues d'Akkadia même au plus tard de la nuit n'est pas pour lui plaire. Alors oui, elle pose une question banale et espère que sa sœur ne l'a mettra pas dehors. Même si ce n'est pas son genre.

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 4704
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 12495
Never alone is the one with a sister ft Themy  Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Mar 14 Jan - 21:59
Never alone is
the one with a sister
CASSIOPÉE && THEMYSKIRA

Les Iskander n'étaient en rien des êtres fragiles incapable de garder le cas et devant toujours s'appuyer les uns sur les autres pour espérer pouvoir avancer sans se casser la gueule. Le fait était simplement qu'il existait une grande cohésion naturelle entre eux. Rien de forcé, que de l'instinctif et de l'inné. La théorie familiale voulait que cela leur vienne de leur fameux ancêtre, Aurion Iskander, bâtisseur de la Lignée après avoir été le seul rescapé mâle des Khalasar. A l'époque, il n'avait guère pu faire front qu'avec lui-même, sa sœur préférant s'unir à un Rouge. Alors la survie de cette famille qu'il fonda avec une Princesse Xi'nora reposa entièrement sur l'éducation qu'il inculqua à ses enfants, afin que ceux-ci se soutiennent mutuellement, de sorte à pouvoir tisser une toile qui continuerait de tous les unir, ainsi que leurs descendants, les années allant et les générations se succédant. De la même façon, les Iskander d'aujourd'hui n'oubliaient en rien leurs origines modestes, et le fait qu'ils devaient tout autant leur réussite que leur fortune à la sueur de leur front tout comme à leur clairvoyance et à leur esprit vif. Car il n'avait pas uniquement s'agit de savoir où, quand et comment investir. Leur prestige actuel reposait en effet également grandement sur les unions matrimoniales qu'ils avaient contracté ainsi que sur les alliances qu'ils avaient tissés. Bref, ce grand Tout faisait que jamais il ne viendrait à l'idée de Themyskira de penser que Cassiopée avait impérativement besoin d'elle pour avancer dans la vie. Ce qui ne réduisait en rien la grande fierté et le certain orgueil qu'elle éprouvait à chaque fois que l'un des siens s'en remettait à ses conseils et à ses prétendues lumières. Une petite dose de vanité ne faisait après tout jamais de mal, tant qu'elle ne s'illustrait que par petites touches, n'est-ce pas ? D'une certaine façon, sa porte n'était donc jamais fermée, et peu importait l'heure du jour et de la nuit. Elle n'avait rien imposé de ce côté là à Asher, mais le jeune homme avait sans doute dû faire avec, car cela faisait partie d'un Tout. Et ce bien que, jusqu'à maintenant, il ne lui avait jamais fait le moindre reproche à ce sujet. Et Isaiah, lui, était bien l'un des derniers à se plaindre de la situation, car il adorait par dessus tout voir l'un de ses oncles ou l'une de ses tantes, regroupant également dans cette catégorie tous les cousins et toutes les cousines de Themyskira. Fort heureusement pour les deux soeurs, actuellement, le petit bout dormait. Heureusement, oui, car ce n'étaient pas des conversations pour lui. Il n'y comprendrait rien, et même s'il avait effleuré un peu la vérité, cela n'aurait pu que le rendre triste, sans doute.

Elle l'aime sa sœur, Themys'. Elle l'adore, même. Car elle est l'unique, la seule. L'autre membre féminin de leur fratrie plus qu'essentiellement masculine. Cassiopée est dans son cœur depuis le premier instant de leur rencontre, quand la demoiselle venait tout juste de naître et que Themys' n'était elle non plus pas plus haute que trois pommes. L'épouse Sielle n'avait aucun souvenir des temps d'avant, quand sa cadette n'était pas encore née, parce qu'elle était trop jeune pour se souvenir de quoi que ce soit ayant attrait à cette période là. Dès lors, pour elle, Cassiopée avait toujours fait partie de sa vie, d'aussi loin qu'elle s'en souvienne justement. Ce qui était une raison supplémentaire la poussant aujourd'hui, très naturellement, à être là pour elle, à la laisser s'appuyer sur son aide sans pour autant avoir peur pour sa résistance. C'était instinctif, naturel, viscéral. Elles le comprenaient toutes deux et n'avaient pas besoin de partir dans de longs discours justificatifs de part et d'autre. Et c'était très bien ainsi, alors que cela expliquait pourquoi Themyskira n'avait pas besoin de poser un milliard de questions à sa cadette pour tout savoir et tout comprendre. Si Cassiopée voulait lui livrer des informations supplémentaires, cela serait de son propre fait, parce qu'elle l'aura voulu et non parce qu'elle y aura été contrainte et forcée. Si cela intervenait dans plusieurs semaines, et bien qu'il en soit ainsi. Et si cela n'arrivait jamais, et bien c'était également parfaitement satisfaisant, tant que la plus jeune des deux sœurs n'intériorisait pas trop tout ceci au point de s'en rendre malade ou d'imploser. « Tu sais que cela vient du cœur ma chérie. De mon côté, en dépit des circonstances et des raisons, je suis heureuse que tu sois là, et que tu te sois confiée. » Oui, parce qu'il y avait tout de même bon nombre de sujets qu'elle aurait préféré aborder avec sa cadette, et de loin ! D'ailleurs, comme dans une parfaite symbiose, symbolique de la connexion qui existait entre les Iskander, Cassiopée embrayait sur un autre sujet, marquant la fin de cet instant chargé en confessions. Encore une fois, si elle souhaitait y revenir plus tard, cela serait son choix, et Themys' serait là. « Que Verane en soit louée, je vais bien. » Plissant les yeux face aux yeux mouillés que Cassiopée essuyait, elle ne put s'empêcher de laisser s'échapper un petit rire d'entre ses lèvres. « Je suppose que nous faisons la paire, toutes les deux ! Toi, avec ton mascara qui a quelque peu coulé, et moi qui suit déjà habillée pour aller me coucher ! Cependant, je ne sais pas ce que tu en penses, mais je crois qu'on a quand même toujours grave la classe toutes les deux, et qu'en tant que filles d'Aslan Iskander, en dépit de notre apparat, on reste quand même très séduisantes ! » Finalement, elle éclata de rire avant de secouer la tête et de se redresser à son tour, s'appuyant sur l'un des coussins pour ouvrir en plus grand sa cage thoracique et ainsi dégagé et ses bronches et sa voix. « Nos emplois respectifs sont encore plus chronophages, avec Asher, mais cela nous fournit une excuse supplémentaire pour profiter pleinement du temps passé ensembles. Je crois que ça déculpabilise un peu Père, alors que le développement durable a toujours le vent en poupe et que cela me donne toujours plus de responsabilités. Je ne sais pas, mais c'est comme si les gens qui avaient de l'argent craignaient fortement que la conjoncture leur devienne défavorable, les poussant à investir dans le solide. » De quoi en pousser plus d'un à vouloir installer des éoliennes sur leurs toits, ou à refaire entièrement le réseau électrique de chez eux !


Drink me like the cure
When I am the poison

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cassiopée Xi'Nora
surface
inside
behind
MESSAGES : 359
AVATAR + © : Adria Arjona +the best sister celticaddiction (av) mas vares (gif)
POINTS : 1065
Never alone is the one with a sister ft Themy  9f287c23a476b076f6b989e1834e911bfb87536b
AGE : 24 ans
STATUT CIVIL : Mariage au goût de cendres, le myocarde appartenant à un autre qui n'est plus à elle

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Mar 28 Jan - 23:56
Ce moment privilégié partagé avec sa sœur, Cassiopée ne l'aurait échangé pour rien au monde ; c'est pour cette raison et tant d'autre qu'elle avait choisi d'aller au bout de ces fiançailles emplies de ronces. Pour sa famille sans qui elle ne s'imaginait vivre, pour un confort qu'elle ne pouvait si aisément abandonner. La peur de l'inconnu avait battu le désir de liberté au final. Malgré tout ce qu'elle avait un jour pensé d'elle et de ses choix, la jeune femme s'était étonnée elle-même quand confrontée à la réalité du monde dans lequel elle vivait. Cassiopée se targait de ne pas être naïve, de comprendre le monde qui l'entourait grâce à ses études et à son analyse fine des gens qui le composaient. Pourtant, elle se trompait. Elle avait été candide bien plus qu'audacieuse, conformiste plutôt que progressiste. Tout le contraire de ce qu'elle avait pensé d'elle auparavant. Sans doute que cette glaciale révélation avait eu un rôle dans les actes insensés de la brune qui n'était pas du genre à partager la couche du premier venu et encore moins si ce venu s'avérait être le triplé de l'homme qu'elle aimait. Voilà ce qu'était cette coucherie, un acte de rébellion puérile qui lui avait bien plus coûté en rétribution qu'apporter en bénéfices. La fin de son histoire avec Cygnus, un bébé prenant racine dans son ventre, et une culpabilité à la faire vomir.


Au moins dans tout ces chamboulements, Cassiopée peut compter sur sa sœur, ses frères et dans une certaine mesure sur ses parents, bien qu'elle ne préfère pas y penser alors qu'ils sont en partie la raison de sa tristesse. Elle a presque envie de tout lui raconter sur le moment, quand elle l'a voit si compréhensive, si présente, si aimante. Elle voudrait déverser son cœur et en étaler les moindres recoins sur les genoux de son aînée. Cependant, elle se retient, une réserve associée à une honte l'en empêchent. Moins de gens seront au courant de cette stupide affaire et plus elle pourra la cadenasser dans un recoin de son esprit pour prétendre que rien de tout ceci n'est arrivé. Des années de pratique pour atteindre une dénégation de premier choix, le secret du bonheur factice des dames de la haute dirait sans doute sa mère avec un sourire entendu. À la place, Cassi change le sujet mettant ainsi un terme à de plus amples confidences qui n'auraient sans doute apporter que leur lot de problèmes. Elle n'en saura jamais rien mais c'est un choix fait et tenu, pour le moment du moins, rien ne sert de s'apesantir sur un sujet ayant trouvé résolution. L'annihilation pure et simple des remords et des regrets. (si seulement c'était aussi simple, quelqu'un aurait déjà vendu le remède). Cette déviation de la conversation semble apporter la touche de légèreté qui manquait aux deux sœurs, peu enclines à se retrouver dans des grands élans de désespoir et préférant de loin la tendre complicité de deux âmes distinctes mais jumelles, deux sœurs dans une famille de frères, deux femmes dans un monde trop souvent gouverné par les hommes. Elle rigole alors à la remarque sucrée de Themy, qui a toujours su manier la remarque rusée à une note sensuelle. "Avec un père comme le notre, pouvait-il en être autrement ? Et je ne dis pas cela car j'éprouve encore l'amour des petites filles pour leur père mais avec une objectivité toute scientifique." Et c'est là tout ce dont elle a réellement besoin après les pleurs et les peurs, de retrouver le goût du rire dans un échange simple et sans fanfreluches. Cassi se penche en avant en écoutant sa sœur lui parler, son nez se fronce avec son sourire quand elle l'entend parler d'Asher. Si on aurait pu penser qu'une certaine jalousie se serait emparée de la plus jeune des sœurs Iskander face à l'injustice d'un monde où sa sœur avait pu choisir son époux là où on lui imposait le sien, il n'en était rien du tout. Une once d'envie peut-être mais jamais rien de néfaste dirigé contre l'aînée qui après tout n'y était pour rien et aurait sans aucun doute montré les crocs pour la protéger si seulement Cassiopée en avait fait la demande. Une vraie tigresse, pas étonnant alors qu'elle se soit mariée à un Sielle ! "En même temps je les comprends, dans des temps aussi troubles il vaut toujours mieux se tourner vers un avenir sûr qu'un futur obscur." son sourire bien en place maintenant sur son visage humide, elle ne plaisante pas le moins du monde et la conversation reprend vite des teintes plus sérieuses. "Toi qui est une femme d'affaire rusée au nez fin, tu penses que ces manifestations vont encore durer longtemps ? J'ai l'impression que plus ça va, plus ça empire..." la question n'est pas dite sur le ton de la peur, plus d'une inquiétude diffuse qui ne quitte que peu les gens de la Capitale. Cassiopée sent que le vent tourne, son instinct le lui crie depuis les attentatsqui ont lieu quelques jours avant son anniversaires, mais ayant toujours maintenue une distance avec le monde vérolé de la politiques et des petites compromissions, elle ne réalise pas encore à quel point son instinct lui dit vrai, ni à quel point elle est loin de se douter de ce qui se trame réellement en coulisse.

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Themyskira Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 4704
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 12495
Never alone is the one with a sister ft Themy  Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  Sam 15 Fév - 22:31
Never alone is
the one with a sister
CASSIOPÉE && THEMYSKIRA

Themyskira savait, sans l'avoir fort heureusement expérimenté, que dans certaines familles, les enfants étaient élevés en suivant un principe de compétition assez malsain, là où les jeunes filles n'étaient pas épargnées. Comme s'il était nécessaire, dès le plus jeune âge, de les contraindre à se forger une armure d'un cuir et d'un métal des plus résistants. Pas pour pouvoir faire face aux endurcissements et aux attaques de la vie, non. Mais tout simplement pour les pousser à se dépasser et à donc être les meilleurs partis possibles pour leurs prochaines noces arrangées. Un principe que la jeune femme trouvait tout simplement révoltant et débectant, bien qu'elle savait pertinemment que son avis était plus que biaisé par le fait qu'elle jugeait tout ça d'un œil extérieur totalement vierge d'un tel traitement, là où, de surcroit, elle avait choisi d'elle-même son futur époux. Bien que, la concernant, il serait sans doute bien plus pertinent et bien plus judicieux de dire qu'elle n'avait pas réellement laisser le choix à ses parents et à sa famille, auxquels elle avait imposé Asher. Cela avait été lui, ou personne d'autre. Et si personne n'avait sans trouvé quoi que ce soit à y redire, il en aurait été autrement que cela n'aurait rien changé dans son choix à elle. Bien qu'il était très aisé de refaire le monde en s'imaginant des trajectoires différentes, quand on était bien confortablement lovée au sein d'une alcôve qui vous bénéficiait énormément. Sans doute. Dès lors, oui, sans doute pourrait-elle également refaire le monde en concevant une réalité dans laquelle Cassiopée et elle auraient été élevées dans un principe de rivalité, mais les choses n'en étaient pas aller ainsi, fort heureusement. Ce dont elle ne pouvait que se réjouir, en se disant bien que sa cadette devait plus ou moins partager son opinion.

Cependant, il était véridique et avéré qu'elles n'avaient pas exactement été élevées de la même façon. Plutôt parce que Themyskira était destinée à prendre la suite de leur tante Nerea, un jour, en tant que numéro 2 de l'empire qu'était FIB, que parce que leurs parents avaient réellement voulu marquer une différence entre elles. De la même façon, elles avaient chacune leur caractère, et il était indéniable que leur mère avait sans nul doute toujours plus apprécié Cassiopée que sa fille aînée. Le courant passait de façon très compliqué entre Illythia et Themyskira, et ... Et les choses étaient ainsi, que pouvait-on réellement y changer ? « Oh, et bien, même si la science corrobore notre vision des choses, c'est que c'est obligatoirement la bonne ! » Le rire qui s'échappe de ses lèvres est franc, naturel, et pas du tout contenu, de quoi la pousser à réagir, en retard, en se demandant si cela n'allait pas réveiller Isaiah. Mais le petit avait le sommeil lourd quand il se dépensait comme il l'avait fait aujourd'hui. De toute façon, elle savait que si son fils venait à se réveiller, il ne tarderait pas à les rejoindre, refusant d'être seul et réveillé dans sa chambre, mais voulant surtout toujours tout voir et tout savoir de ce qui se passait chez lui. Une présence à laquelle Cassiopée ne trouverait sans doute rien à redire, n'est-ce pas ? Il fallait dire que le petit bout était un fieffé petit séducteur en herbe qui adorait faire tomber en affection tous ceux qu'il rencontrait, et particulièrement ses tantes, y compris au sens large, avec celles qu'il considérait également comme des tantes là où elles étaient en réalité des cousines de ses deux parents. Et c'était ça qu'appréciait Themys' : le fait de savoir que son fils pourrait toujours autant compter sur les Iskander que sur les Sielle. Savoir que sa famille, des deux côtés, le protégerait toujours. Là où elle-même avait toujours pu compter sur les siens. Pour preuve, sa propre sœur avait été l'une de ses demoiselles d'honneur, sans qu'elle n'ait jamais eu la moindre hésitation à ce sujet. Cela tombait sous le sens, elle n'avait même pas eu besoin d'y réfléchir. D'ailleurs, en parlant de Cassiopée ... « Joli slogan ! Je suis sûre qu'il plairait énormément aux publicitaires de FIB ! Tu pourrais le proposer à Père, il serait capable de te l'acheter contre des royalties ! » Un nouveau sourire illuminait son visage, alors qu'elles s'accordaient toutes deux, sans doute, pour se réjouir de la prospérité économique en perpétuelle progression de l'empire familial. Et les sujets moins avenants ne venaient en rien estomper le bonheur d'être réunies ensembles. « Tant que le Gouvernement n'écoutera pas, je crains fort que la protestation ne s’essoufflera pas. Et pour l'instant, les mesures proposées se font rares. Je ne pense pas que cela tienne tant au fait que Darius et ses ministres ne se sentent pas concernés. Oncle Martin, a minima, se préoccupe de tout ça. Mais c'est juste que ... Les vieux rouages ont la dent dure. » Et pour peu que la machine et les mécanismes se grippent ... Themys' comprenait que sa sœur s'inquiète et se préoccupe de tout ça. Elle aussi le faisait. Et le Cercle aussi, ce dont la jeune femme ne pouvait évidemment pas parler à sa cadette. « Père est aux faits de tout ça. Si les choses venaient à bien trop empirer, je pense qu'il fera ce qu'il faut pour nous protéger. » Tout comme Noah le ferait, n'est-ce pas ?


Drink me like the cure
When I am the poison

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
Never alone is the one with a sister ft Themy  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Never alone is the one with a sister ft Themy   |  

Never alone is the one with a sister ft Themy   Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus-
Sauter vers: