Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher

 :: AKKADIA :: aureus  
Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4396
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 10940
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Jeu 29 Aoû - 23:42
Seemingly harmless woman,
most horrifying shadow
ASHER && THEMYSKIRA


Dans certaines situations, mieux valait-il faire preuve de trop de prudence plutôt que de vivre dans l'excès de confiance en soi. Tout comme il fallait sans cesse savoir garder la tête hors de l'eau plutôt que de se laisser avoir par le flot des évènements. Pourtant, il était toujours plus simple de proférer de belles paroles, pleine d'assurance, d'ambition et d'optimisme, plutôt que d'aller au casse-pipe, de front, et sans mettre forcément des gants. Et au sein du contexte actuel, même si Themyskira savait qu'elle était loin d'avoir encore coulé, et qu'elle ne se sentait pas encore totalement submergée par les évènements, il n'en demeurait pas moins qu'elle savait que l'équilibre pouvait être des plus précaires. Elle avait les épaules et les reins solides, elle savait encaisser, et ce n'était pas la première fois. Mais elle avait un cœur, aussi, et ne savait ni ne pouvait rester stoïque face à tout et à tous. Ce qui la poussait à prendre des risques, et à sans doute prendre le taureau par les cornes sans souffler auparavant, sans méditer grandement sur ce qu'elle était sur le point de faire et ... Et elle ne pouvait plus faire marche arrière, même si, techniquement, cela lui était pourtant encore possible. Mais en l'état actuel, elle savait que la prise de risques pouvait grandement être récompensé, sans parler du fait qu'il ne s'agissait pas uniquement d'elle. Il y avait le Cercle, et, au delà, pour elle, il y avait a la jeune génération, certes amputée de Neela, mais toujours représentée par Nathanael ou encore Isaiah. Ce qui avait un revers de la médaille : se précipiter pouvait mener à s'empêtrer dans un méli-mélo d'absurdités. Et si l'instinct de la jeune femme ne lui avait encore jamais réellement fait défaut, en devenant mère, elle savait tout de même que prudence pouvait être mère elle aussi, mais de sûreté cette fois-ci.

Sans doute Asher se doutait-il de quelque chose. Mais elle ne lui avait pas posé la question, préférant profiter du déjeuner, ensemble, à deux, plutôt que de directement entamer le sujet duquel elle voulait lui toucher deux-trois mots, et plus si affinités. C'était sans doute un peu puéril de sa part que de vouloir prétendre avoir des œillères et nier l'incrédulité, alors que, dans le fond, elle savait bien qu'elle n'avait pas épousé un jeune naïf. Après tout, les signes étaient là, non, et il existait cette connectivité naturelle entre eux, n'est-ce pas ? Isaiah passait la journée avec les parents de Themyskira, et, comme par hasard, Themyskira avait libéré son emploi du temps juste l'après-midi où Asher était censé travailler de chez eux sur un dossier que lui avait remis Noah. Et, comme par hasard aussi, un délicieux repas avait été livré : soufflé au crabe, puis canard sauce au miel accompagné de ses trois purées, et pour finir, coulant au chocolat. Il n'y avait guère que les fleurs que Themys' n'avait pas prévu et qui figuraient quand même au menu, venant de sa secrétaire, allergique à leur pollen et donc le visage avait viré au cramoisi. Alors la jeune femme s'était dit que ce serait gâché que de laisser son employée mettre le bouquet directement à la poubelle. Et puis, cela tombait bien, cela ferait d'une pierre deux coups ! Quoi qu'il en était, la native d'Evunski le savait autant qu'elle le voyait : Asher n'était pas dupe, et se doutait bien qu'il y avait anguille sous roche, au milieu de ce cadre parfait. Mais peut-être qu'il préférait attendre la fin du déjeuner pour entrer dans le vif du sujet, à moins qu'il sache que son épouse ne pouvant que fondre devant les coulants au chocolat qu'ils allaient manger pour le dessert, il refusait de lui gâcher son plaisir, et ... En réalité, Themyskira n'en savait rien, et, à vrai dire, elle ne tint plus, face à ce bourdonnement interne, et fut la première à céder, alors qu'elle lui parlait de tout autre chose. Plantant brusquement sa cuillère à dessert dans la pâtisserie chocolatée, provoquant une coulée de chocolat chaud fondue dans son assiette, elle lâcha la bombe, sans prendre de grande précaution. « Il ... Il y a quelque chose dont il faut que je te parle. Cela me trotte dans la tête depuis des semaines, et ... J'ai juste besoin d'avoir l'avis de quelqu'un, sur tout ça, et tu es la personne la plus appropriée pour ça. » Elle ignorait ce qui pouvait bien passer dans la tête de son époux, à cet instant là, mais elle était incapable de le savoir, n'étant en rien télépathe. « Cela concerne le Cercle. Et même si je sais que Noah serait suffisamment classieux, bien élevé et gentleman pour me signaler de façon courtoise que mon idée ne l'intéresse pas, je préfère qu'elle passe devant un jury préalable, c'est à dire toi mon amour. » Se saisissant de son verre de vin, elle en but une gorgée, tout en guettant la réaction du principal intéressé, c'est à dire Asher.


Drink me like the cure
When I am the poison

Asher Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1314
AVATAR + © : scott eastwood. - .sassenach (avatar).
POINTS : 5051
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher 61yy
AGE : les grains de sable s'écoule avec une souplesse à laquelle il se veut plus fin observateur. trente-trois - pions - années sur son damier, une stratégie de jeu au défi du subtil hasard qu'est la vie.
STATUT CIVIL : un anneau à un annualaire gauche, synonyme de l'engagement. mariée à themyskira depuis presque quatre années, un destin qui crépite entre les enchevêtrements d'une complicité ardente et polaire.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Lun 9 Sep - 18:49

De ta personne, de nombreuses années ce sont égrainées. Temps de solitude où l'inconscience demeurent ermite de jours latents dans l'attente d'une arabesque de beauté. De toi, s'écoulait beaucoup de mérite où les galons avaient été gagné à la sueur de ton front pour des efforts auxquels ton géniteur attendait l'exclusivité d'une perfection que tu t'es contenté de satisfaire. Ni plus, ni moins, entre vous le fossé se creuse et ton rôle au sein de cette famille que représente les Sielle est un atout que le patriarche précédent et l'actuel n'ont jamais laissé au hasard – bien au contraire. Bien évidement, ton oncle comme Noah ne laissaient aucunement le hasard être le maître qui les devance. Non, les natifs de la première branche avaient cette réflexion poussé à l’extrême tout comme tu pouvais détenir l'analyse superposé d'un stratagème qui se dessine soit en pleine lumière soit dans l'obscurité. Ta fidélité envers ton cousin est obtenue de façon innée, ainsi sont les membres de ce clan dont le fer n'a aucun secret. Pourtant, ta loyauté se veut précieuse, importante aux yeux de ton aîné de quelques années. Vous aviez grandit ensemble, vous partagiez bon nombres de points en communs comme de divergences d'opinions également mais cela ne changeait strictement rien à la confiance sans faille que vous pouviez exprimer de manière réciproque. Ainsi le mouvement du Cercle des anciens à tout aussi son importance, d'autant plus au vue des derniers événements qui avaient bouleversé le gouvernement, fragmentant également les avis aujourd'hui mitigés. Les avis opposés n'ont plus la crainte d'être élevé, portant haut des couleurs que d'autres se contentaient de masquer jusque là. A l'instar de tes proches, tu n'avais pas été épargnés par les attentats du dix-sept mai, sur le plan physique tes blessures demeuraient minces mais la conscience se veut en perpétuelle éveil. Ne cessant de pousser au lointain d'une limite dangereuse un ire où tu te dois de délimiter l'acte de vengeance et l'onde qui frétille sous un aspect plus lugubre et censé à la fois. Isaiah tentait de mettre derrière lui une attitude craintive qu'il ajustait au jour le jour tandis que ton épouse se remettait doucement mais certainement de ses blessures ayant à la fois laisser des cicatrices légères, certes mais des stigmates. Ces derniers se murmuraient dans le discours aphone de tes pensées réalistes, un brin trop peut être. Le temps au temps, cavalier, le moment n'est pas encore venu. Pour l'instant, l'essentiel demeure dans le vibre du tempo de ton fils unique. L'unité faisant preuve, il n'y en aura pas d'autres, quand bien même la discussion avec Themyskira n'avait pas été plus loin. Tes émeraudes imperturbables parcourent des lignes d'écriture de ton cousin, des dossiers qu'il t'avait confié afin de les résoudre rapidement. Il savait que pour toi, cela serait une tâche aisée et puis c'était dans le cadre de tes missions officielles. Lunette sur le nez, le même mouvement de ton regard semble se répéter à l'infini mais sans jamais te rendre las. Tu viens apposer ta signature sur le document administratif avant de refermer le dossier pour passer au suivant.

Travailler à la maison était une période fréquente au cours du moins, qui n'en demeurait pas moins agréable surtout lorsque tu passais du temps avec ton fils. Ce dernier étant présentement chez ses grands parents maternels, tu sais qu'il est l'abri du pire et qu'il est surtout fort bien entouré, protégé. Des verbes de défense que tu es loin de négliger. Néanmoins, tu ne peux t'empêcher de regretter sa présence enfantine qui dépeint toute l'affection né de votre amour. De vous, la racine de quelques années de passion ne cessait de se renforcer avec solidité comme si le fer et la fibre toxique se marier à l'unisson d'une puissance que l'on sous-estimait jusqu'à présent. Le comportement de l'âme guerrière du nord, se voulait hésitante voir incertaine. Tu avais évidement relevé ce comportement étranger comme si le dialogue ne pouvait être fait. Mais tu savais que ta compagne t'en ferait part en temps et en heure. Bien que la situation fut propice à un idéal repas, chacun de vous avez l'esprit ailleurs, la preuve étant – pour ta gouverne – que tu n'avais pas touché à une seule bouché de ce copieux dîner. Il faut dire que depuis quelques jours, l'appétit et la négligence au manque de sommeil prenaient de plus en plus de place sans que tu puisses le remarquer réellement. Tu poursuis ta tâche de régulariser certains cas lorsque la voix féline de la brune de ton cœur ne s'élève pour rompre ce silence étrange. « Il ... Il y a quelque chose dont il faut que je te parle. Cela me trotte dans la tête depuis des semaines, et ... J'ai juste besoin d'avoir l'avis de quelqu'un, sur tout ça, et tu es la personne la plus appropriée pour ça. ». Et bien voilà que vous arriviez à l'instant du partage de la conscience de l'âme féminine de cette maisonnée. Tu relèves ton attention sur la divinité lié à ton destin tout en refermant le dossier sur lequel tu t'apprêtais à plancher. Tu fronces les sourcils, légèrement interrogateur sur la suite de la réplique de ta femme qui ne tarde pas a venir. Approprié ? Tout dépendait du domaine et du contexte. « Cela concerne le Cercle. Et même si je sais que Noah serait suffisamment classieux, bien élevé et gentleman pour me signaler de façon courtoise que mon idée ne l'intéresse pas, je préfère qu'elle passe devant un jury préalable, c'est à dire toi mon amour. ». Oui, en effet les circonstances imposées la situation. En tant que femme mariée à un Sielle de sang, la jeune femme avait été informé de certains détails concernant le Cercle. Cependant, pourquoi Noah se montrerait aussi expéditif dans sa décision. Ton épouse pique quelque peu ta curiosité. « Si tu éclairais davantage ma lanterne, je serai peut être capable de réfléchir pour t'aider, mon ange. Mais là, tu restes plutôt vague … pourquoi penses-tu que Noah serait aussi intransigeant dans la réponse qu'il pourrait t'apporter ? ». Ton timbre est d'un calme que les vents du nord comme du sud ne saurait perturber, bien au contraire.

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4396
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 10940
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Dim 22 Sep - 0:07
Seemingly harmless woman,
most horrifying shadow
ASHER && THEMYSKIRA


Themyskira n'avait jamais réellement rien eu d'une jeune fille fragile ayant impérativement besoin d'être aidée, protégée et guidée. Depuis toute petite, elle savait jouer des épaules pour s'imposer, et ne se laissait guère marcher sur les pieds, et pas uniquement parce qu'elle avait autre chose à faire, le soir, que de se revernir les ongles parce qu'on les lui avait piétinés. Grandir entourée de plusieurs frères ainsi que de nombreux cousins avaient également grandement aidé à ce qu'elle ne perde pas la main, tout au long des années. Sans parler de ces quelques écarts générationnels au sein de la lignée, qui permettait de toujours s'entremotiver les uns les autres sans jamais vraiment perdre le fil ou s'endormir dans trop de sécurité. Il n'en demeurait pas moins qu'à certains instants, comme tout un chacun, elle pouvait se sentir quelque peu hésitante et désemparée. Y compris face à son propre époux, et sans doute surtout face à lui. Car il avait du charisme, tout de même, n'étant pas un Sielle pour rien, après tout. Et dès qu'en plus, il chaussait ses lunettes, elle lui trouvait un regain de charme fou, ce qui, présentement, n'était pas exactement pour arranger ses affaires. Car cela faisait tout autant naître en elle l'envie d'empêcher qui que ce soit d'essayer de le séduire que de le choper, là, tout de suite. Et dans le même temps, elle savait que ce qu'elle avait à lui dire n'était pas qu'une simple conversation de passage, le prouvait ce délicieux repas auquel il n'avait d'ailleurs même pas touché. Elle ne le prenait pas contre elle, bien sûr, sachant pertinemment qu'elle n'avait rien fait pour qu'il lui en veuille de quoi que ce soit, du moins, pas autant qu'elle en savait. Et puis, le traiteur qui les avait livrés n'en était pas à sa première commande de sa part, et jusqu'à maintenant, Asher comme Themys' n'avaient jamais eu à se plaindre de la moindre déconvenue ou, pire, intoxication alimentaire. Il était simplement occupé, et étant plus que compétent dans son emploi ... Du moins, c'était ce qu'elle s'efforçait de penser, durant tout ce temps où elle n'osait pas encore se lancer, jusqu'à finalement s'en prendre à ce pauvre coulant au chocolat qui n'avait rien fait de mal et rien demandé non plus. D'une certaine façon, si quiconque voulait faire un comparatif, il ne fallait tout de même pas voir dans ce chocolat chaud et coulant qui se répandait dans l'assiette comme un digne parallélisme de sang qui se versait et s'écoulait. Et elle savait bien qu'elle n'avait pas à déployer moult artifices pour attirer l'attention de son époux, ou pour qu'il l'écoute sérieusement et pleinement. Si elle avait commandé ce repas, c'était donc plus pour créer un contexte sûr et réconfortant plutôt que parce qu'elle sentait obligée, contrainte et forcée, de lui sortir le grand jeu pour avoir au moins une chance de se donner du crédit et une certaine contenance.

Le fait qu'il en vienne à refermer le dossier qu'il avait ouvert devant lui ne la surprenait pas trop, mais, dans le fond, elle n'y fit pas trop attention. Pas parce qu'elle était trop centrée sur elle-même, mais plutôt parce que le flux de ses pensées était orienté dans un sens particulier et qu'elle en arrivait presque à annihiler pour un temps tout ce qui se passait autour d'eux, hors de cette bulle qu'elle avait quelque peu créé. Le fait, aussi, qu'il se fasse interrogateur et curieux ne devait rien avoir de surprenant car, après tout, ce n'était pas comme si elle l'habituait à une telle attitude de sa part. En règle générale, c'était sans doute comme si Themyskira renvoyait l'image d'une jeune femme éternellement sûre d'elle-même et maîtresse de ses émotions, de ses décisions et de la maîtrise d'elle-même. De quoi la pousser, alors, à flécher tout de même suffisamment bien les choses pour éviter qu'Asher ne s'inquiète pour rien ou qu'il se mette à s'imaginer des choses bien trop colossales ou bien trop redoutables. Car, non, elle n'allait pas lui annoncer qu'à son dernier passage à l'hôpital de Feraniski, après les attentats qui s'y étaient déroulés et au sein desquels elle avait quelque peu été prise au piège, on lui avait découvert une effroyable maladie qui rognerait le restant de ses jours en les écourtant. De la même façon, elle n'avait nullement commis l'irréparable, et n'avait pas non plus englouti toutes leurs économies, jusqu'à acquérir un prêt auprès de personnes terriblement louches, loin de là même. Cependant, boire une lampée de vin, et même plus, l'aide sans doute quelque peu à faire une pause, le temps pour elle de ne pas trop s'emballer dans des explications se rajoutant les unes aux autres, et pour lui de réagir à ce qu'elle lui demandait. Alors, quand, évidemment, Asher lui répond, s'enquérant du pourquoi du comment, exactement, elle se fait prudente quant à la réaction de Noah, la jeune femme repose son verre de vin sur la table, n'ayant rien d'une alcoolique ne pouvant aligner un mot l'un après l'autre sans s'enivrer. « Noah est plus que simplement le patriarche des Sielle, et nous le savons très bien tous les deux. Quant au Cercle, bien entendu, ce n'est pas qu'un gentil club mondain regroupant des intellectuels, hommes et femmes, qui se voient régulièrement pour converser des histoires et affaires de ce monde. » Entrelaçant un instant ses doigts entre eux, comme si elle ne savait trop quoi faire de ses mains, elle décide finalement de reposer le plat de ses mains sur la table, et de reprendre une respiration. « J'ose espérer ne point me tromper en pensant que Noah voit en moi une femme avisée, pleine de ressources et pour qui ce monde n'est pas qu'un simple terrain de jeu pour toujours plus faire de profits financiers, avec cynisme et refus d'ingérence dans les rouages globaux. Après tout, il m'a toujours paru plus que satisfait du fait que nous soyons tous deux mariés, toi et moi. Mais je n'en oublie pas pour autant que je ne suis pas née Sielle, et que notre cousin ne fait pas de mon cas une généralité au regard de ma propre famille. Il se méfie de la neutralité des Iskander, je m'en doute bien, là où je ne peux pas lui en vouloir. Et comme le marché que j'ai à lui proposer repose très largement sur les facilités et accès dont je bénéficie de par le fait que je suis la fille d'Aslan Iskander. D'où ma prudence, sans doute, car loin de moi l'idée de vouloir instiguer les moindres soupçons au cœur de Noah. » Soupirant une nouvelle fois tout en fermant les yeux, elle tente de faire le tri dans ses propres pensées, et puis, finalement, elle se dit que ce serait lutter contre sa propre nature profonde, et que cela n'amènerait à rien de bon. Alors, de nouveau, elle plonge et ancre son regard dans celui de son mari, d'Asher, avant de glisser l'une de ses mains dans les siennes. « Il y a bien longtemps que les Iskander ne sont plus vierges de toute manœuvre inoffensive. Je ne rentrerais pas dans les détails, certains secrets familiaux doivent sans doute le rester. Mais ... Comment dire ça ? Lorsque ce club privé, destiné à rassembler les meilleurs clients des banques familiales, a été créé, ce n'était en rien pour permettre à nos meilleurs clients de pouvoir bénéficier d'accès privilégiés et facilités à certains services, certaines manifestations et tout ce qui va avec, du moins, pas en premier lieu. C'était surtout pour permettre à F.I.B. de discrètement récupérer des informations sur eux tout autant que pour les garder à l’œil, toujours, et donc avoir de quoi savoir comment les approcher au plus près, comment les flatter dans le bon sens pour qu'ils pensent toujours qu'il reste dans leur intérêt de garder leurs comptes chez nous. En terme plus simple, F.I.B. est à la tête de son propre petit réseau d'espionnage au sein du gratin de la clientèle de ses banques. Alors je me dis que Noah pourrait être intéressé. » Elle pencha quelque peu la tête de côté, comme pour l'interroger, silencieusement, quant à sa compréhension de ce qu'elle venait de lui révéler. Sous leurs dehors propres et neutres, les Iskander savaient mener leur barque, et pas qu'un peu, sur des eaux répréhensibles et tumultueuses ...


Drink me like the cure
When I am the poison

Asher Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1314
AVATAR + © : scott eastwood. - .sassenach (avatar).
POINTS : 5051
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher 61yy
AGE : les grains de sable s'écoule avec une souplesse à laquelle il se veut plus fin observateur. trente-trois - pions - années sur son damier, une stratégie de jeu au défi du subtil hasard qu'est la vie.
STATUT CIVIL : un anneau à un annualaire gauche, synonyme de l'engagement. mariée à themyskira depuis presque quatre années, un destin qui crépite entre les enchevêtrements d'une complicité ardente et polaire.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
=#276b70   |  Ven 4 Oct - 20:56

L'opposé est un contraire nuançant la différence. De cette simple déclaration, tu en avais fait ta propre interprétation, il y a de cela très longtemps. Un temps auquel tu réfutes tous les vestiges de celui qui a participé à ta conception. En ces termes, tu vois déjà le visage de tes deux sœurs cadettes s'offusquer, tandis que ton jeune frère et Avigail, surtout elle, seraient plus enclin signer la notice de cette idée. La divergence se nomme dans beaucoup de domaines, de situations – et pourtant tu parviendras toujours à faire vibrer la moindre nuance. Un terme auquel tu apportes un crédit d'importance en toute circonstance. C'est plus fort que ton, ainsi s'exprime cet esprit particulier qui te caractérise. Pourtant, cette notion d'opposé réside également la beauté de celle qui partage ton existence. Elle est la figure incendiaire du nord, comme tu saurais être ce rayon ardent mais impassible du sud. Tant de diversités et de subtilités à la fois que l'on tend à se perdre quelques fois. Ton attention est copieusement attirer par les prunelles de ta compagne, certes, il est difficile de résister à une telle présence. Néanmoins, ce sont surtout les répliques qui sortent de sa bouche délicieuse qui te captive pour l'instant. Themyskira était l'enfant d'un homme que l'on ne devrait pas mettre de coté sous prétexte que sa position s'impose dans une certaine neutralité. Une essence comme Aslan Iskander ne devrait aucunement être sous-estimé, tu t'en étais toujours douté à l'époque et ta vision le concernant n'avait pas changer d'un pouce. Au contraire, les derniers avènements du Royaume avaient bouleversés de nombreuses situations, comme si l'on avait dénoué un sac de nœuds sans fin. La guerre et la colère étant eux-mêmes des ressentis amers et lourds. La suite de l'existence humaine – quelque soit la race par ailleurs – n'évoquait rien de bon pour la suite. Pour les membres de ton clan, pour ceux de ta femme, pour votre famille – là demeurait l'essentiel. La fracture de tes pensées tourne autour de cette idée : protéger ton fils car il est la nouvelle génération, la graine d'espoir pour une vie meilleure. Soudainement, es-tu devenu un idéaliste cavalier ? Non, je le sais. Tu es une âme prudente et calme, tempérer par l'ambition de préserver ceux qui te sont chers.

La tirade de ton phœnix ne t'est pas totalement étrangère, du moins la source de son inquiétude et du fait qu'elle ait décidé d'avoir ton opinion avant d'en référer à ton cousin. Noah est un homme de ressources, parfois même là on ne l'attend pas et c'est peut être cela que le bas blesse pour l'ennemi. Précédemment, l'être que tu considères comme ton propre frère s'est vu accuser de nombreuses épines dans le cœur, meurtrissant un muscle déjà esseulé et accablé par tant de pertes. Deuil d'une figure paternelle, déchirure de celle de sa propre descendance puis de son plus jeune frère. Une mort qui a signé l'ouverte nouvelle d'une plaie qui ne prendra fin que par le cheminement d'une vengeance. Vous êtes nés magnetron, et par conséquent vous êtes cet élément glacial qui tranche l'épiderme – et certains d'entre vous pour ne pas dire la plupart s'en délecte. Prendre une vie humaine, tu as déjà fait pour couvrir les traces – on ne pouvait être plus filiale. Pourtant, le fait est que jamais le remord et la culpabilité en demeure annihilées. Jamais à dire vrai. La chaleur corporelle de l'ange détenteur du don des toxic te ramène au moment propice alors que sa main glisse dans la tienne, son regard questionnant l'attente de ta prochaine réponse. Exerçant une légère pression sur vos mains jointes où brillent vos deux alliances, tu caresses de la pulpe de ton pouce l'intérieur de sa paume. « Noah à la mesure des choses dans son ensemble pour ne pas dire dans son intégralité. ». Il faut dire que le patriarche des Sielle avait de qui tenir et son apprentissage au fil de votre enfance n'avait cessé de s'aiguiser avec précision et dextérité. « La méfiance est un attrait qui va régir – plus que jamais – sa manière d'aborder si ce n'est de trancher les choses. Cependant, je sais qu'il a appris à faire confiance aux bonnes personnes et tu en fais partie. Accorder du crédit à ton idée lui donnerait de nombreuses opportunités ... ». Un soupir s'échappe d'entre tes lèvres alors que tes perles océaniques s'attardent sur la grande fenêtre du salon où le paysage de la capitale s'étend à perte de vue. Un tourbillon agréable pour un plongeon dans le bassin de l'inconscient. De ton autre main, tu touches ton menton comme pour témoigner de cette barbe de quelques jours qui commence à se vouloir prononcer. « Il y a des possibilités dans ce que tu proposes et c'est une proposition que Noah ne saurait mettre de coté, même par méfiance ou aveugle de colère. ». L’échiquier de l'existence est un véritable capharnaüm de monstruosités et de vices. « Je sais que ton père est un homme de grande envergure, qu'il ferait tout pour les siens. Néanmoins, la neutralité est une faiblesse qui n'est plus permis en ces temps. La dualité est une faille si vite révélée. Les regards sont désormais tournées vers les clans comme ta famille, les Tsunada ou encore les Starkov … ». C'est vrai, le drapeau blanc, le juste milieu n'est plus une autorisation. Soit vous êtes membres de l'alliance, soit vous êtes la cible à abattre. « Bien que notre devoir est de servir nos familles respectives, nous devons quoi qu'il arrive protéger notre fils, Themys. ». Il n'y a rien de plus important, rien d'autre.

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4396
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 10940
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Dim 13 Oct - 2:05
Seemingly harmless woman,
most horrifying shadow
ASHER && THEMYSKIRA


Themyskira n'avait pas besoin qu'il se lève pour la prendre dans ses bras et la serrer tout contre lui afin de pouvoir se sentir rassurée. Bien qu'elle n'avait jamais rien contre l'idée d'être dans ses bras, présentement, cette main qui épousait le contact de la propre sienne était un acte amplement suffisant, sans parler de ce pouce qui se lançait dans une danse langoureuse contre son épiderme. Un contact qui, à lui seul, avait de quoi la faire frémir, sans qu'elle ne puisse s'empêcher de plisser ses jolies fossettes, d'appréciation. Noah, elle le connaissait avant même de réellement rencontrer Asher dans cette salle de bain. Leurs mères à tous deux se trouvaient être cousines. Cependant, il allait sans dire qu'elle faisait surtout partie de son cercle de très proches depuis son mariage avec Asher. Un mariage qui lui avait également ouvert les portes du Cercle, faisant d'elle une Duchesse, au sein de ce genre de folkore qui, dans le fond, n'était pas si anodin que ça. Dès lors, l'opinion de leur cousin et tête pensante lui importait réellement, de quoi la pousser à ne pas rester inactive et à s'enquérir, auparavant, auprès d'Asher, de la pertinence de cet apport qui pourrait être le sien à leur cause commune. Plutôt que d'arriver avec ses gros sabots, elle préférait évoluer avec douceur et doigté, comme à son habitude. « Il a toutes les raisons d'être méfiant. Mieux vaut toujours l'être un peu trop que pas assez, surtout dans notre milieu où les belles paroles et les merveilleuses promesses savent se faire légion pour peu qu'il y ait un intérêt purement intéressé à agir ainsi. » Noah était Sénateur, là où elle occupait l'un des postes les plus importants de l'empire financier le plus conséquent de tout le pays. En d'autres termes, ils ne jouaient pas exactement dans la même cour de récréation, mais les tenants et les aboutissants étaient tout de même finalement les mêmes. Et elle savait qu'en parlant de tout ceci à Asher, au delà du fait qu'elle partageait une conversation avec son mari, elle s'adressait surtout à quelqu'un qui savait lui aussi de quoi il parlait. Au point d'y consacrer plus que simplement ses journées, comme en témoignait effectivement cette barbe naissante qui avait pris place sur son visage. Pas que Themyskira y voit encore à y redire, cependant, face à une éternelle réactivation des sentiments passionnés et passionnels qu'elle vouait à Asher ... Quoi qu'il en était, sans lui dire de ne plus réfléchir à tout ceci et de foncer, ce qui lui aurait peu ressemblé, son époux allait dans le sens d'une pertinence de la proposition, ce qui n'était pas sans rassurer la jeune femme. Cependant ... Cependant, cela ne l'empêcha pas de sentir son cœur quelque peu se serrer, à l'évocation de son père, ou plutôt de la neutralité affichée des Iskander. Un petit manège qui n'avait rien de récent, et qui était même plutôt traditionnel, si on s'en tenait à la façon dont les choses étaient réagis, pour eux, depuis l'avènement d'Aurion au rang de tout premier Iskander ayant existé. Concernant un certain nombre de choses, Themyskira parvenait à demeurer hermétique aux critiques. Concernant d'autres, en revanche ...

La jeune femme ne se sentait pas prise à défaut par son époux, pas plus qu'elle ne se sentait critiquer. L'érosion de leur couple n'était donc nullement à redouter, loin de là. Et si en signant leur contrat de mariage, il n'y avait pas eu de toutes petites lignes piégeuses et contraignantes en bas des documents, il n'en demeurait pas moins qu'ils s'en tenaient à une certaine logique de fonctionnement, qui constituait alors partiellement le ciment de leur relation. Ils devaient pouvoir se parler de tout sans tabou, et ne devaient pas être avares de critiques l'un pour l'autre, pour peu qu'elles soient constructives, qu'elles fassent avancer les choses et qu'elles perfectionnent le tout. Alors, si présentement, Themyskira était bien aise d'entendre Asher lui confirmer qu'il ne sous-estimait pas son père et qu'il demeurait à même de reconnaître ses qualités, elle se sentait toujours moins maîtresse de son récital dès lors qu'elle devait accepter le fait que les siens pouvaient être critiqués concernant leur façade de neutralité. Parce que ce n'était pas à elle d'éventer certains des secrets constituant certaines des pierres angulaires de l'édifice qu'étaient la Lignée Iskander et l'Empire F.I.B.. Même si, parfois, cela la démangeait énormément. Mais heureusement pour elle, elle n'avait pas épousé une petite fouine refusant de lâcher du terrain face au moindre mutisme concernant certains sujets. Comme une compréhension et un respect mutuels qu'aucun deux ne prendrait le risque de remettre en question. Retirant délicatement sa main de l'étreinte de l'une de celles d'Asher, la jeune femme prit une grande respiration, non sans se mordiller les lèvres. Elle avait les moyens de s'acheter des produits cosmétiques qui tenaient le coup et d'excellente manufacture, et n'avait donc pas à redouter de réellement manger son rouge à lèvres. « Je sais bien tout ça, mon Amour. C'est pour ça que ... Pour ça que, d'une certaine façon, je suis sur le point de trahir un secret qui ne devrait normalement pas sortir des arcanes Iskander. Mais tu as raison, il s'agit en partie de l'avenir de notre fils. » Soudainement, elle n'a plus trop faim, mais loin de repousser au loin l'assiette contenant son coulant au chocolat, elle se contente de ne pas en reprendre la dégustation. « J'aimerais pouvoir être le gage de l'engagement des Iskander aux côtés du Cercle, mais c'est bien plus complexe que cela, et ... Pour l'instant, je ne peux que certifier qu'à défaut de nous rejoindre, les miens sauront se tenir à l'écart d'alliances avec nos adversaires. » Et plutôt se planter un crucifix en plein cœur que de laisser un tel jour se lever ! En parlant de se lever, ce fut finalement ce qu'elle fit, non sans repousser délicatement sa chaise, de sorte à pouvoir manœuvrer sans être trop engoncée. Relevant la tête avec mesure, Mahpee la regarda rejoindre Asher, avant de reposer la tête sur ses pattes, alors même que Themyskira posait une main sur l'épaule de son époux avant de se glisser sur ses genoux, avec douceur mais néanmoins diligence. « Isaiah et toi êtes aussi ma famille, désormais. Et ... Et Père comprendra, le jour où enfin, nous parviendrons à nos fins et que je ne serais plus du même côté neutre que lui. Il comprendra, parce qu'il m'aime, et que les liens filiaux et maritaux sont importants, pour lui. » Mais cela ne l'empêche pas de se demander s'il sera déçu, s'il pensera qu'elle aurait dû manœuvrer autrement, ou qu'il sera au contraire fort impressionné. Elle ne jette pas le moindre regard à ces documents posés sur la table, devant Asher, n'ayant aucun attrait pour l'espionnage politicien, surtout parce qu'elle se doute bien que les intérêts défendus par Noah sont les mêmes que les siens. Et puis, elle n'a d'yeux que pour son époux, comme cherchant à obtenir compréhension et sécurité de sa part. Plus par envie que nécessité cependant.


Drink me like the cure
When I am the poison

Asher Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1314
AVATAR + © : scott eastwood. - .sassenach (avatar).
POINTS : 5051
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher 61yy
AGE : les grains de sable s'écoule avec une souplesse à laquelle il se veut plus fin observateur. trente-trois - pions - années sur son damier, une stratégie de jeu au défi du subtil hasard qu'est la vie.
STATUT CIVIL : un anneau à un annualaire gauche, synonyme de l'engagement. mariée à themyskira depuis presque quatre années, un destin qui crépite entre les enchevêtrements d'une complicité ardente et polaire.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Dim 27 Oct - 19:12

Songer est un mouvement de penser, une activité qui ne t'a jamais été étrangère comme le serait la présence lointaine de ton géniteur. Sans le vouloir, les souvenirs vicieux tourbillonnent autour d'un être auquel tu n'es aucunement désireux de ressembler. Jamais. L'intonation de ta conscience résonne de manière catégorique, tu ne saurais revenir dessus, d'autant plus si ta parole est donnée. Pourtant, tu tends à croire que la possibilité de trahir pour protéger les tiens existe belle et bien. C'est une règle que tu pourrais trancher pour le bien du Cercle, pour le bien de celui que tu considères comme ton frère, pour le bien de l'être le plus important à tes yeux. Derrière les écrans de verre de tes lunettes, tes perles d'émeraudes voguent vers un terrain où le raisonnement personnel est prédominant. L'esprit étant capable d'agir sur deux fronts celui de la conversation actuelle que tu mènes avec ta douce moitié et celle que tu partages avec ta conscience. Présentement, cette dernière est éveillée par de nombreuses interrogations auxquelles tu fournis aisément les réponses. Pour autant, tu ne saurais être plus attiré par la voix posée mais chaleureuse de ton oiseau aux ailes dont le plumage a été abîmé par les dernières mésaventures. « Il a toutes les raisons d'être méfiant. Mieux vaut toujours l'être un peu trop que pas assez, surtout dans notre milieu où les belles paroles et les merveilleuses promesses savent se faire légion pour peu qu'il y ait un intérêt purement intéressé à agir ainsi. ». La tirade de la jeune femme est  fidèle à une description de la personne que pouvait être ton cousin. Un lien de parenté bien peu maigre pour définir votre relation qui déjouait bien des limites aux termes frères. Ainsi vous l'étiez par cette confiance qui anime ce temps passé ensemble. En grandissant, Noah avait développé l'éventail des facettes comme tu le nommais. Ta personnalité n'était pas si différente, pourtant vous étiez aussi proches qu'opposés l'un à l'autre sur bien des domaines. Tu repousses tes lunettes de vue sur le bout de ton nez, toisant l'horizon visible par delà la grande fenêtre coulissante de la pièce. « Quoi qu'il arrive, je tends à croire que son discernement et son sens du jugement ne saurait affecté les possibilités que lui offre certains membres du Cercle. Il n'est pas prompt de se lancer trop vite mais je dois avouer que ton idée est une aubaine qu'il pourrait mettre à son profit. Reste à savoir si les Iskander en aurait un bénéfice ? ». Une interrogation qui s'estompe dans un silence profond d'une réflexion – énième – mais soudaine. La famille de ta compagne est issue d'une collectivité dont la force se joue sur la puissance des liens tissés entre eux. Un reflet miroir qui se lie également chez les magnetrons que représentent les Sielle. Cependant, les Iskander disposent encore d'une marche de manœuvre que la ligné de manipulateur d'acier ne possède plus : la neutralité. Une brume parmi la pluie, le blanc au delà de la couleur sombre, le choix au sein du retournement de veste. Tellement de possibilités naissantes autant que d'hésitations dissimulées.

Le velours de sa voix est à mis chemin entre une gourmandise désirée et l'apaisement de la sérénité. Depuis votre union, tu aimais l'entendre conter sa journée ou autres anecdotes sans pourtant que tu énonces le moindre mot. Sa présence, son intonation, son essence, suffisant amplement à combler le vide d'une moitié qui sommeille en toi. Néanmoins, l'écho de son discours est vecteur de l'onde qui est la tienne. Tu ne lui caches aucunement tes intentions concernant votre fils. Ce dernier primera toujours sur ses décisions, tes devoirs – quitte à envisager le pire. Les images de ses hurlements lors des attentats marquent encore souvent tes nuitées où le sommeil ne vient plus frappé à ta porte. A la place, le marchand de sable est la vision de la silhouette élancée et lyrique de ton phœnix. Son souffle devient alors la pérennité des longueurs d'une obscurité qui étend son voile jusqu'à ce que l'aube survienne à son tour. Tu secoues la tête d'un geste nonchalant passant une main sur ta barbe naissante de quelques jours. « Sois prudente, c'est tout ce que je te demande. » Ce n'est qu'un rappel de ce que ton épouse sait déjà. Ton timbre sonne juste la mesure de précaution car chaque pas, chaque mot saurait trahit une avancée soupçonnée – ou pas. Choisir l'un ou l'autre, là n'est pas toujours la solution même savoir ce qui est le mieux ou le pire pour atténuer l'avenir ? Il n'y a jamais de bonnes solutions, cavalier. Il y a toujours des conséquences même aux fins les plus heureuses. Cela tu l'avais compris depuis longtemps déjà. « L'avenir d'Isaiah réside peut être seulement dans le besoin de le savoir en sécurité, Themys. ». La réalité résonne dans tes dires : ceux de voir et savoir le petit prince en sécurité dans l'insouciance des enfants de son âge, loin de la brutalité des violences qu'il a subit et qui pourrait se révéler dans le futur. Themyskira se hisse de toute sa hauteur, la féminité féline incarnée dans les cieux que représente l'emblème de son patronyme de naissante et que tu ne voudrais jamais ô grand jamais lui enlever. Une distance qui interpelle Mahpee qui relève l'attention sur sa maîtresse avant de te lancer une œillade entendue puis de reprendre sa position initiale. La toxic se glisse avec finesse et aisance sur tes genoux, un contact toujours autant apprécié depuis qu'elle avait pris possession de ton myocarde voilà plusieurs années désormais. « Isaiah et toi êtes aussi ma famille, désormais. Et ... Et Père comprendra, le jour où enfin, nous parviendrons à nos fins et que je ne serais plus du même côté neutre que lui. Il comprendra, parce qu'il m'aime, et que les liens filiaux et maritaux sont importants, pour lui. ». Tu ne lui demandais aucunement cela. Le père de Themyskira est un homme que tu respectais pour de nombreuses raisons et tu ne peux t'empêcher de repenser à une discussion que vous aviez eu récemment. Isaiah est mon petit fils, Asher. Le jour où tu me feras signe, je serai présent pour prendre soin de lui. Vous n'aviez pas eux besoin d'échanger davantage, vous aviez tous les deux saisis la portée du message. Tu passes tes bras autour de la taille parfaite de la brune, l'effluve de son parfum chatouillant ton odorat. « Je ne parle pas de cela, et le temps pour toi n'est pas encore venu d'affirmer tel ou tel camp … Tout cela … là n'est pas la question. ». Une phrase énoncé dans un soupir de fatigue, las de tout ce qui est en train de se passer.  Tu retires tes lunettes que tu poses avec négligence sur la table, non sans maintenir l'étreinte de la présence de l'être aimé à ton coté. Beaucoup de choses traversent ton esprit, cavalier, mais comme toujours tu préfères œuvrer dans un certain silence.

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4396
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 10940
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Mer 6 Nov - 20:57
Seemingly harmless woman,
most horrifying shadow
ASHER && THEMYSKIRA


Asher était un homme élégant, doté d'un grand charisme et d'une aura magnétique que l'on pouvait aisément soupçonner lui être due de par ses ascendances Sielle. Il avait de la prestance, une certaine carrure qui ne vous poussait en rien à le penser incapable de faire du mal ou d'intimider qui que ce soit. Il était également doté de magnifiques abdos et, de façon plus générale, il savait très bien prendre soin de lui, de sa ligne, de son corps, de sa santé, avec une bonne hygiène de vie et des séances de sport quotidiennes. Mais si, initialement, c'était son physique qui avait attiré Themyskira, ce dont elle ne se cachait pas, ce qui avait fait que, parmi tous les hommes qu'elle avait charnellement connu, il s'était démarqué, c'était parce qu'il ne se résumait pas qu'à sa très belle plastique. Il en avait dans le crâne, Asher, en partie parce que les Sielle étaient des tigres, et qu'ils n'étaient donc pas là pour élever des ânes ou des bourricots. Il avait reçu une bonne éducation, en ayant de plus pu s'appuyer sur toutes les opportunités possibles pour ne pas être un moins que rien ou un simple exécutant. Il savait lui tenir tête, aussi, tout autant qu'il était en mesure de la raisonner, de lui administrer une bonne douche froide quand elle la méritait. Il avait une approche sans doute plus calme et plus posée qu'elle sur un bon nombre de choses, et ... Et pour rien au monde elle ne l'échangerait ni ne le troquerait contre un autre homme, ça non ! Car il était époux fidèle et aimant, qui ne s'était pas brusquement dit que, parce que Themyskira était devenue maman, elle n'était désormais plus que ça, plus que la mère de son fils. Après près de 4 ans de mariage, ils en étaient au même point qu'avant leur noce, ou presque, ayant su demeurer des amants malgré les années qui passaient et leur couple qui changeait et évoluait, murissait et s'agissait, aussi. Même s'il leur arrivait encore de sans doute parfois se comporter comme de jeunes mariés, ou comme des amants dans la pleine force des sentiments passionnels des premiers temps. Il n'y avait d'ailleurs pas vraiment de premiers et de seconds temps, pour eux. Il y avait simplement le temps. Le temps passé ensembles, côte à côte. Et c'était là l'essentiel, n'est-ce pas ? Dès lors, la jeune femme savait qu'elle pouvait se confier à lui sans craindre qu'il ne se fiche d'elle, qu'il ne minimise ses préoccupations ou qu'il affirme qu'il avait mieux à faire que de l'écouter. Elle savait aussi qu'il saurait se faire de bons conseils, qu'il ne chercherait pas à simplement lui dire ce qu'il pensait qu'elle voulait entendre. Et puis, il connaissait tout de même très bien Noah, et comme ce dernier était lié aux pensées présentes de Themyskira, cela tombait plus que bien ! « Noah et toi avez en effet bien plus la tête froide que moi, ça c'est sûr ... Pourtant, c'est moi qui vient du Grand Nord ! ... Enfin, cela ne veut rien dire, car Nysa est beaucoup plus tempérée que moi, en surface ... » Partant un peu dans une digression, et s'en rendant compte, elle plongea son regard dans celui de son époux pour revenir sur les rails. « Crois-moi, les Iskander savent toujours tirer bénéfice de tout ... Dans des cas comme ceux-ci, la question n'est pas tant de savoir quels sont les bénéfices possibles, du moins, pas que. Mais tant que la balance du profit penche encore dans le bon sens ... Et puis, la prise de risques fait partie des prérequis. Sans parler du fait que la mise en danger est réduite, car je ne pense pas que Noah prendrait le risque d'éventer ses sources, n'est-ce pas ? » Pas quand il y avait bien plus à gagner à avancer masqué qu'à visage découvert, quelque chose comme ça.

Certains maris savaient se montrer possessifs. Possessifs et capricieux. Surtout quand ils étaient mariés à une jolie jeune femme, qu'elle était riche, séduisante, et qu'en plus de ça, elle évoluait dans des sphères lui permettant de quelque peu être sous les feux des projecteurs de façon plus ou moins régulière. Themyskira savait très bien cela, et c'était pourquoi, d'une certaine façon, elle avait refusé de songer à l'optique de devoir un jour se marier, et ce pendant plusieurs années après sa majorité. Et puis il y avait eu Asher. Asher et cette salle de bain, chez Jeremy et Devona Sielle. Asher, cette salle de bain, et ce fameux collier. Et tout avait été chamboulé, transformé et bouleversé à jamais. Là où, aujourd'hui, elle se disait qu'elle s'était sans doute trop focalisée sur les points négatifs qu'adoptaient certains mariages plutôt que sur tous les bénéfices pouvant émaner d'une alliance matrimoniale. Mais c'était peut-être mieux ainsi, car, alors, sans doute ne serait-elle pas devenue celle qu'elle était aujourd'hui, et ... Et de toute façon, on pouvait pleinement et entièrement refaire le monde avec des "si". Et l'essentiel, c'était qu'Asher était celui qu'il était. « Je te promets de faire attention. Je sais combien je suis chanceuse de mener la vie que je mène, et je n'ai aucune envie que cela cesse. » Ni même aucune envie que cela n'ouvre une brèche à qui pourrait alors prendre sa place auprès d'Asher ou d'Isaiah. Elle était possessive, quand même, Themys'. Détestant souvent de la part des autres ce qu'elle pouvait parfois se permettre elle-même, mais, n'étant plus à un paradoxe ni même à une contradiction près ... Cependant, sans doute certaines facettes de sa personnalité étaient-elles des plus prévisibles. Preuve en était, Mahpee semblait échanger un regard entendu avec Asher, quand la jeune femme venait s'installer sur les genoux de ce dernier, comme s'il se disait qu'il ne s'agissait que d'une énième pratique courante de la part de la jeune femme. Et puis, il savait aussi qu'elle était au moins aussi acharnée que lui à protéger Asher et à le défendre toutes griffes dehors, alors ... Alors elle est donc plus que bien aise, ici, sur les genoux de son mari, une impression et une certitude encore plus renforcées dès lors que ce dernier passa les bras autour de sa taille. Certains couples n'avaient pas besoin de se parler ou de se toucher pour se comprendre et échanger, et s'ils étaient de ceux-là, ils n'avaient cependant rien contre le fait d'être d'une proximité physique et tactile dès plus étroite. Quoi qu'il en était, la jeune femme savait que les derniers temps étaient plus rude qu'à l'accoutumée, bien qu'elle était loin de se douter qu'elle avait bien plus raison qu'elle ne le pensait. Mais Asher n'était pas de ceux qui se déchargeait de leur fatigue et de leur lassitude sur les autres. Pas de quoi pousser Themys' à fuir ses genoux, donc. « Je m'en doute bien mon Amour ... » Posant l'une de ses mains sur la joue de son époux, elle tourna son visage en sa direction, avant de délicatement se pencher vers lui pour l'embrasser, non sans fermer les yeux. Avant de se blottir encore plus contre Asher. « Je serais de toute façon toujours dans ton camp ... Même lorsque tu seras tout vieux, et que tes cheveux seront devenus blancs, et que mes hanches protesteront dès que je voudrais de nouveau me blottir tout contre toi, en étant juchée sur tes genoux ... Fort heureusement pour nous, ce temps là est encore loin, n'est-ce pas ? » Un sourire mutin se vissa sur ses lèvres, alors qu'elle plongeait de nouveau son regard dans celui de son époux. Le présent était en plein fourmillement, et elle n'avait aucune envie de rester sur la touche. « Tu crois que je devrais demander à Noah de te rémunérer encore plus pour chaque heure supplémentaire effectuée ? » Elle en était tout à fait capable, alors ...


Drink me like the cure
When I am the poison

Asher Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1314
AVATAR + © : scott eastwood. - .sassenach (avatar).
POINTS : 5051
Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher 61yy
AGE : les grains de sable s'écoule avec une souplesse à laquelle il se veut plus fin observateur. trente-trois - pions - années sur son damier, une stratégie de jeu au défi du subtil hasard qu'est la vie.
STATUT CIVIL : un anneau à un annualaire gauche, synonyme de l'engagement. mariée à themyskira depuis presque quatre années, un destin qui crépite entre les enchevêtrements d'une complicité ardente et polaire.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  Lun 11 Nov - 18:39

Le terme qu'est l'avenir, n'a toujours été qu'un simple mot pour toi. Un mot auquel tu n'accordais que peu d'importance. Demain est un autre jour – comme une insouciance dont la porte est désormais fermée à double tour. Le futur prend une tout autre tournure quand surgit la concrétisation d'un amour inattendu et aussi ardent que celui que tu nourris pour ton phœnix. Ce dernier est vaillant, étincelant, mais surtout guerrière à souhait.  Un aspect de sa personnalité que tu ne tenais pas changer, jamais. Elle était cavalière, assez pour te tenir tête, assez pour te pousser dans des retranchements inavoués et toujours avec réciprocité. Parfois, tu t'interroges en solitaire sur les circonstances de tant de changements depuis sa rencontre. Et tu surprends toujours. Toujours, revient souvent et ce tout simplement parce l’aînée des filles d'Aslan demeure ta continuité. Ainsi, lorsque les cendres de l'oiseau de feu cessera d'être, tu ne seras plus non plus. Ta conscience est un mantra pour te remettre en mémoire des routes de discussion aux heures de minuit. Tu secoues la tête, mouvement léger pour t'approprier la tirade de ton épouse. Tu l'écoutes d'une oreille attentive et silencieuse, donnant mesure à chacun des propos énoncés. Tu ne peux t'empêcher de réprimer un rire amusé tout en posant ton menton sur l'épaule de la brune. Ta compagne est une femme enflammée certes mais elle détenait des suffisantes pour tempérer le tonnerre d'un ire froissé ou contrarié. A force de temps, tu étais parvenue à apprivoiser la tornade ardente du nord. «  Tu as aussi tes atouts pour te mettre en avant, mon ange. ». une déclaration dite avec beaucoup de simplicité mais de véracité aussi.  « Crois-moi, les Iskander savent toujours tirer bénéfice de tout ... Dans des cas comme ceux-ci, la question n'est pas tant de savoir quels sont les bénéfices possibles, du moins, pas que. Mais tant que la balance du profit penche encore dans le bon sens ... Et puis, la prise de risques fait partie des prérequis. Sans parler du fait que la mise en danger est réduite, car je ne pense pas que Noah prendrait le risque d'éventer ses sources, n'est-ce pas ? ». Ta réponse reprend ses droits dans un silence, celui de conserver ce coté mutique qui est le tien. Les possibilités sont évoqués, les décisions prises. Pour autant, tu connais le caractère que présente ton beau-père, un homme que tu respectes bien plus que ton propre géniteur. Tu as appris à deviner le patriarche des terres d'Evunski, il est loin d'être un homme ordinaire bien au contraire. Il est cet être qui défend les siens avec une marche de manœuvre exemplaire – sans abandonner ses pairs. Par bien des aspects, il te fait songer à ton cousin. Noah est un personnage particulièrement froid de prime abord mais à couvert, c'est un tout autre homme qui siège devant toi. Ainsi, a-t-il été éduqué pour devenir le meneur qu'il est aujourd'hui. Si tu venais à disparaître, il serait celui qui viendrait à prendre soin de ton fils unique – une promesse scellée dans l'acier que vous manipulez aisément. Cependant, tu aimerais que le petit prince puisse grandit avec insouciance, loin de l'enfance qu'a été la tienne. Et si tu n'es plus, Themyskira sera là pour lui apporter l'amour, l’attention et la protection dont il a besoin.

C'est pour cela. C'est pour cela que tu ne peux t'empêcher de lui rappeler de faire attention à elle. « Je te promets de faire attention. Je sais combien je suis chanceuse de mener la vie que je mène, et je n'ai aucune envie que cela cesse. ». Sa réponse ne t'étonne guère, elle a déjà deviné ce qui traverse le filon de ton esprit qui commence à travailler alors que la fatigue souligne la faiblesse souple du corps. L'ambiance de la pièce est d'une élégance agréable tandis que votre osmose aphone capture l'intensité des regards. Chanceuse, dit -elle. Ta famille est ta cicatrice, cavalier, mais tu as su la tournée en une force létale. N'est crainte. Tout va bien, ils vont tous les deux très bien – du moins pour l'instant. La voix coutumière de ton épouse vient dissiper la brume de ta réflexion personnelle, tandis qu'elle vient chercher tes lèvres pour un échange bouillonnant de votre proximité qui ne cesse de grandir chaque jour. Tu prolonges volontairement votre baiser, collant ton front contre le sien, rêveur de la douceur de ses lippes enjôleuses. « Je serais de toute façon toujours dans ton camp ... Même lorsque tu seras tout vieux, et que tes cheveux seront devenus blancs, et que mes hanches protesteront dès que je voudrais de nouveau me blottir tout contre toi, en étant juchée sur tes genoux ... Fort heureusement pour nous, ce temps là est encore loin, n'est-ce pas ? ». Tes prunelles océanique la toise avec une intensité profonde et sérieuse à là fois. Tu aimais entendre de sa bouche cette vision de l'avenir, mais ce dernier n'est aucunement tracé, encore moins aujourd'hui. Présentement, tu n'étais qu’égoïstement désireux de chérir les moments actuels et rien d'autres. Tu la serres un peu plus contre ton corps, contre ton cœur, elle, la détentrice de ton âme.

sujet clos

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  |  

Ofttimes a seemingly harmless woman can cast a most horrifying shadow ⚔ Asher  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]
» Diana de Themyscira / Wonder Woman
» Nouveaux système cooldown/cast
» Wake the white wolf, wake the iron woman ft. Eleyn Blanetree
» 57.5k hp... u_u

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus-
Sauter vers: