Revenir en haut Aller en bas
ANIMATION HRP
N'oubliez pas de vous inscrire pour la prochaine animation hors rp organisée sur le forum. C'est l'occasion de jouer le personnage de quelqu'un d'autre et de gagner 400 points d'un coup !

recrutement
Le forum vous plait et vous vous y sentez bien ? Postulez pour rejoindre le staff. Pas besoin de connaître le panneau d'administration !



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 I love someone, is she still here ?

 :: AKKADIA :: aureus  
Aleksios Iskander
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1004
AVATAR + © : m. teixeira by scythe (ava) - poésies cendrées (signa)
POINTS : 3835
I love someone, is she still here ? IMG_5582
AGE : VINGT-SEPT ANNÉES de labeur. Ne vous fiez pas à son jeune âge. Il n’est pas encore arrivé à son plein potentiel, qu’il est déjà redoutable en affaire, mais également dans toutes les choses qu’il entreprend.
STATUT CIVIL : Il s'est toujours dit que « L'amour est un poison. Un poison certes délicieux, mais qui n'en est pas moins mortel » et c'est bien pour cela que ses parents ont eu tellement de mal à faire marier leur aîné. Mais un jour, sans vraiment qu'il ne comprenne comment, ni pourquoi il est tombé complètement sous le charme d'une des filles de BORIS ACKERMANN. Bien qu'il fut dans un premier temps découragé dans sa volonté d'épouser la demoiselle, ses parents se rendirent très vite à l'évidence. De plus, les deux familles sont les deux plus grandes puissances économiques existantes. Cela ne pouvait qu'être un bon investissement, malgré l'inexistence d'affinités particulières entre les deux familles. Il s'est donc marié neuf mois - comme une sorte de clin d'oeil - après sa sœur cadette Themys'. Aujourd'hui, elle attend leur premier enfant. Mais officieusement, l'aîné des ISKANDER va être doublement père s'il ne fait rien pour régler ce second problème... Mais vous l'aurez compris... Tout ceci est compliqué.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t339-aleksios-on-ne-peut-pa https://gods-will-fall.forumactif.com/t661-temper-us-in-fire-and- Voir le profil de l'utilisateur

I love someone, is she still here ? Empty
Revenir en hautAller en bas
I love someone, is she still here ?  |  Jeu 12 Sep - 20:02


I love someone,

is she still here ?


« Love comes to those who still hope after disappointment, who still believe after betrayal, and who still love after they’ve been hurt. »

Il en rêvait la nuit. D’elle. De sa peau, de sa bouche. De sa silhouette si joliment dessinée par les dieux, qu’il en était tombé amoureux dès que son regard s’était posé sur elle. Le creux qu’elle avait à la base de son cou, juste avant ses clavicules. Et puis son goût… Il le hantait jour et nuit. Son parfum et son odeur aussi. Des effluves qui ne tarissaient jamais ses idées folles, ses pensées démesurées et ses envies extravagantes. Il ne la touchait plus. Et cela depuis quelques temps maintenant. Il comprenait la raison -intellectuellement parlant- mais psychologiquement et physiquement la situation était compliquée. Oh, ne vous méprenez pas, il ne veut pas se plaindre. Il sait très bien qu’il est à l’origine de tout ça et qu’il ne récolte que son dû. Mais celle qui était devenue la mère de son enfant lui manquait terriblement et il avait terriblement peur de ne jamais la retrouver. Il n’aurait que ce qu’il mérite. Il n’aurait qu’un violent retour de sa pièce. Il a joué et il avait perdu. En fait, non… Il s’était lui-même immolé en pensant, que part la grâce des dieux, il ne prendrait pas feu. Et il avait eu faux. Du début jusqu’à la fin. Qu’avait-il bien pu chercher dans cette relation extra-conjugale qu’il ne pouvait trouver avec sa douce ? Il se pose cette question encore, de temps en temps. Même s’il préfère espérer à des lendemains et des jours meilleurs.

Alors, comme toute personne normalement constituée, incapable de souffrir de ses émotions à la vue de tous -et même dans l'intimité d'ailleurs- il s'était réfugié dans le travail -qu'il faisait plutôt bien, d'ailleurs. Et ce n'était pas une mince affaire. Avec les attentats et les derniers mouvements de protestation -à tord ou à raison, il n'avait pas cherché à se faire un avis sur la question pour le moment- les dossiers s'empilaient sur son bureau et celui de sa secrétaire. Il n'avait plus autant le loisir de sortir de sa tour d'ivoire afin d'aller à la rencontre des clients. Certains dossiers ne peuvent attendre. Certains plus épineux que d'autres. Et avec ce qui s'annonçaient dans les jours à venir, il n'avait pas le temps, ni même le droit de chômer. Alors, il avait fui comme ça. Pendant plusieurs semaines, plusieurs mois. Profitant quand même de son fils, au maximum. Sa source de bonheur, sa fontaine de jouvence, sa mine d'énergie. Il ne se lassait pas de le regarder, de le sentir et de passer du temps avec lui. Il ne se lassait jamais d'apercevoir une première esquisse d'un sourire s'afficher sur son joli et rondouillard visage de bébé. Il avait encore du mal à croire que de leur amour avait pu faire naître un être aussi extraordinaire. Quand il y pensait, cela lui donnait le tournis. Des paillons dans le ventre et des vertiges pleins la tête, lorsqu'il pensait à Yllan, il ne pouvait s'empêcher de repenser de nouveau à Ysalis et la boucle était bouclée. Il n'y avait plus rien à faire. Entre deux paragraphes de contrat, il revoyait ses beaux yeux bleus, ses cheveux blonds et il entendait son rire, telle une mélopée des dieux, chantant les louanges de la beauté de celle qui avait exaucer son vœu : celui de devenir sa femme.




La journée avait été longue et il n'avait pas remarqué que le soleil s'était couché. Assommé par ses lignes infinies sur le papier, il ne regardait qu'à peine l'heure, lorsqu'il quittait les locaux de la firme familiale. Ne regardant pas en arrière, il n'avait qu'une seule envie : rentrer chez lui. Dans son cocon. Celui qu'il n'appréciait plus autant qu'avant, puisqu'il savait très bien que son épouse n'y était plus aussi bien non plus. L'idée même de « construction familiale » avait pris tout son sens avec elle à ses côtés. Et si le malheur l'accable encore, il sait bien que ce sentiment n'est qu'une doucereuse amertume comparé à ce qu'elle devait endurer, chaque jour que les dieux faisaient. Ils étaient encore ensemble. Du moins officiellement. Suite à la naissance prématurée d'Yllan et de tous les évènements qui s'étaient produits depuis… Ils leur avaient semblé évident que les choses aillent ainsi. Mais il redoutait avec la plus grande peur, le jour où la silence allait se dire qu'il était temps que ce calvaire se termine et qu'ainsi leur relation en fasse de même. Il ne supportait pas l'idée. Il ne pouvait l'envisager. Il ne pouvait même pas y penser.


Enclenchant la clé dans la serrure, il pénétrait chez lui. Heureux d'être à la maison, entouré de ceux qu'il aime plus que tout, pour encore, au moins, une nuit.


Made by Neon Demon


DO YOU KNOW THE DIFFERENCE BETWEEN POISON AND VENOM ? WE DON'T CARE, IN THE END YOU'LL DIE.

Ysalis Iskander
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1138
AVATAR + © : camille rowe-pourcheresse ©SWEET DISASTER + ASTRA
POINTS : 979
AGE : alors que les années défilent, que le temps glisse sur sa peau sans laisser de trace. la gamine n'est plus compte alors (VINGT-SEPT ANNÉES) de vie en binôme.
STATUT CIVIL : loin d'être pieds et poings liés la gamine à eu le privilège de se (MARIER) par amour et non par devoir. enfant sans responsabilité, sans valeur marchande, elle a pourtant épouser l'héritier d'un empire influent (ALEKSIOS ISKANDER).
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

I love someone, is she still here ? Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: I love someone, is she still here ?  |  Mer 9 Oct - 20:11
i love someone, is  she still here?
L'ambiance était lourde dans la maison, depuis plusieurs semaines déjà, depuis plusieurs mois même ... Et pourtant, elle continuait de faire l'autruche Ysalis, préférant ignorer la situation. Elle essayant, en vain, d'oublier les terribles révélations que lui avait faite son mari juste avant les événements du 17 mai qui avait mené à la naissance prématurée de leur premier enfant. D'ailleurs, c'est cette naissance prématurée qui lui avait permis, pendant quelques semaines, d'ignorer la situation sans trop de difficulté, bien trop occupé par la venue de ce petit ange. Néanmoins, il vieillissait à vue d'oeil et elle n'avait plus besoin d'être 24h/24h avec ce petit être et c'est bien cela qui lui compliquait la vie, lui laissant bien trop de temps pour penser aux problèmes qui lui tourmentait l'esprit. Pourtant, le silence entre les deux mariés devient de plus en plus pesant et bien qu'ils ne se croisent que très peu, Aleksios se réfugiant dans le travail, Ysalis n'est plus capable d'ignorer ce qui s'est passé. Elle n'arrive pas, malgré ses efforts, à oublier la trahison qu'elle a subie, à oublier qu'un autre petit être naîtra bientôt et dont le père sera celui qui lui a juré fidélité. Ce qui l'a fait sûrement souffrir le plus, c'est qu'elle était convaincue de l'amour que lui portait le père de son enfant et depuis, elle en doute chaque jour. C'est pourquoi, lorsqu'elle entendit s'insérer la clé dans la serrure de la porte, elle choisit que c'est ce soir, qu'il allait enfin remettre le sujet sur la table.

La porte s'ouvrit sur un Aleksios aux traits tirés, fatigués autant sinon plus, que la jeune silence qui lui faisait face. « Il faut qu'on parle. » Elle ne lui laissa même pas le temps d'entrer complètement dans la maison, de se poser. Elle n'en pouvait plus d'attendre et elle n'ajouta pourtant rien après ses quelques mots. L'un comme l'autre sachant pertinemment de quoi il était question.
GODS WILL FALL - 2019


love is pain
You love me. Real or not real ? (Monckingjay)

Aleksios Iskander
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1004
AVATAR + © : m. teixeira by scythe (ava) - poésies cendrées (signa)
POINTS : 3835
I love someone, is she still here ? IMG_5582
AGE : VINGT-SEPT ANNÉES de labeur. Ne vous fiez pas à son jeune âge. Il n’est pas encore arrivé à son plein potentiel, qu’il est déjà redoutable en affaire, mais également dans toutes les choses qu’il entreprend.
STATUT CIVIL : Il s'est toujours dit que « L'amour est un poison. Un poison certes délicieux, mais qui n'en est pas moins mortel » et c'est bien pour cela que ses parents ont eu tellement de mal à faire marier leur aîné. Mais un jour, sans vraiment qu'il ne comprenne comment, ni pourquoi il est tombé complètement sous le charme d'une des filles de BORIS ACKERMANN. Bien qu'il fut dans un premier temps découragé dans sa volonté d'épouser la demoiselle, ses parents se rendirent très vite à l'évidence. De plus, les deux familles sont les deux plus grandes puissances économiques existantes. Cela ne pouvait qu'être un bon investissement, malgré l'inexistence d'affinités particulières entre les deux familles. Il s'est donc marié neuf mois - comme une sorte de clin d'oeil - après sa sœur cadette Themys'. Aujourd'hui, elle attend leur premier enfant. Mais officieusement, l'aîné des ISKANDER va être doublement père s'il ne fait rien pour régler ce second problème... Mais vous l'aurez compris... Tout ceci est compliqué.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t339-aleksios-on-ne-peut-pa https://gods-will-fall.forumactif.com/t661-temper-us-in-fire-and- Voir le profil de l'utilisateur

I love someone, is she still here ? Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: I love someone, is she still here ?  |  Mer 9 Oct - 21:29


I love someone,

is she still here ?


« Love comes to those who still hope after disappointment, who still believe after betrayal, and who still love after they’ve been hurt. »

Le temps des promesses, était révolu. Celui où l'on pouvait se bercer d'illusion et où la passion remplissait l'intégralité de leurs esprits encore embrumés et groggys par le syndrome de l'amour. C'était cliché. Stéréotypé et pourtant, il se rappelait de ces instants comme s'ils n'étaient que des évènements d'hier. Une époque pas si lointaine. En fait, non… Il rêvait de cette époque comme si elle était toujours d'actualité et que ce qu'il vivait présentement n'était qu'une légère incartade dans le temps et l'espace. Qui ne le touchait pas lui directement. Pas sa famille. Non. C'était quelqu'un d'autre. Oui. C'est ça. Quelqu'un d'autre. Comme s'il n'était qu'un spectateur étranger de tout ce manège. Qu'un témoin horrifié, attendant avec impatience que ce suspens intenable se tarisse.

« Il faut qu'on parle. » Sa clé était toujours dans la serrure. Il n'avait pas encore déposé son porte-dossier au sol. Les yeux brûlants de fatigue, il voyait la silence installée autour de la table de la salle à manger. Elle paraissait fatiguée. Épuisée. Comme meurtrie par la fatigue et bien plus encore. Mais elle était belle. Ses cheveux tombaient droit sur ses épaules menues, mais fortes. Ses yeux bien que rougies par le malheur et les tracas étaient forts et puissants. Volontaires et déterminés. La situation ne s'y prêtait pas, mais il se surprenait pourtant à ressentir des trucs dans son ventre, dans sa tête. Son cœur rompait les cartilages qui le maintenait à l'armature de sa cage thoracique, sans qu'il ne sache véritablement si c'était le stress où bien des émotions bien plus profondes, touchant à son âme. Il fermait la porte, délicatement. Il inspirait profondément et se retournait ensuite. « Tu veux quelque chose à boire ? » comme si cela allait désamorcer quoi que ce soit… N'attendant pas sa réponse, il s'installait avec un verre d'eau devant lui. Celui de son épouse poussée au plus loin. Il déposait ses yeux bruns sur la peau opalescente de celle qu'il rêvait de retoucher. « Cela fait bien longtemps qu'on aurait dû avoir cette conversation, effectivement ! » Un peu d'eau dans le gosier, il était prêt au pire.



Made by Neon Demon


DO YOU KNOW THE DIFFERENCE BETWEEN POISON AND VENOM ? WE DON'T CARE, IN THE END YOU'LL DIE.

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

I love someone, is she still here ? Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: I love someone, is she still here ?  |  

I love someone, is she still here ?  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» LOUIS&EOWYN X I don't even need your love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus-
Sauter vers: