Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
Merci à tous pour votre participation à la période de sprint RP. La prochaine arrivera bientôt !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 i want you gone for good. (w: phin)

 :: AKKADIA :: aureus  
— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cygnus Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 497
AVATAR + © : finn jones, OLYMPIA.
POINTS : 1322
i want you gone for good. (w: phin) Tumblr_ptpzcbAFXa1sognhno1_400
AGE : vingt-huit ans. la jeunesse fanée, cornée. il a un goût acre en bouche à l'idée de tout ce qui lui a d'ores et déjà été dérobé.
STATUT CIVIL : le coeur divisé, rongé, écartelé. engagé dans une relation secrète avec loras sielle, prince chéri du cercle, il reste habité par l'amour qu'il continue d'éprouver pour son ex, cassiopée, elle-même nouvellement mariée à un roi, rien que ça.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1414-i-am-not-the-one-of- https://gods-will-fall.forumactif.com/t1453-overthinking Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
i want you gone for good. (w: phin)  |  Sam 14 Sep 2019 - 15:24
Les au-revoir touchaient à leur fin. Cassi était partie voilà près d’une heure et il en allait désormais de même pour les Jenkins restant. Il y avait trop d’absent parmi leurs rangs. Le manque causé par la disparition de sa mère puis par celle d’Arturus causait à Cygnus une douleur aigüe. Il avait le sentiment de n’être plus que souffrance. La sensation de douleur était si tétanisante qu’elle en finissait presque par endiguer son inquiétude quant à la vie qu’il allait bien pouvoir mener désormais.
Il ne pouvait penser qu’au présent, un présent qui menaçait déjà de devenir passé. Il ne restait déjà plus qu’Hesper et Phin. Eux trois jusqu’au bout, comme avant, sauf que tout était différent. Rien ne serait jamais plus pareil et c’était déjà vrai depuis des mois.
Cygnus étreignit sa soeur avant de la lâcher à regret. Ces adieux avaient un goût amer. Il ne pouvait pas s’empêcher de penser que cela pouvait très bien être définitif. Qu’il voyait peut-être sa soeur pour la dernière fois. Il fut pris d’une envie vorace de prendre à nouveau Hesper dans ses bras à l’instant même où il s’en écartait. Elle lui manquait déjà, aussi absurde que cela puisse être.
Il détourna le regard pour accrocher celui de Phin.
C’était tout aussi pénible de le regarder. En fait, non, ça l’était carrément davantage. Il en avait mal au ventre rien que d’être près de lui. Il réussit malgré tout à l’étreindre à son tour. Il attira son frère vers lui et noua ses bras autour de lui.
Il ferma les yeux, tâcha de se concentrer sur le positif, sur ce lien inaltérable entre eux deux.
Mais tout ce qu’il perçu sous le couvert de ses paupières, ce fut une vision révulsante de Cassi et lui. Ça lui retourna le ventre et il lâcha son frère.
Si Phineas en ressenti un trouble, il ne l’exprima pas.
He doesn't have any idea of what I feel. Does he even care ?
He’s so obsessed with himself.

Ce n’était pas juste bien sûr de penser cela, mais Cygnus était las, furieusement las de prôner une justice qui persistait à le déserter. Il n’avait pas envie d’être bon, ou compréhensif, ou compatissant. Il n’avait envie de rien tout cela. Il était fatigué de préserver Phin.

Et pourtant lorsque son frère et sa soeur se détournèrent, prêts à s’en aller comme les autres avant eux, Cygnus envisagea brièvement de laisser s’achever les choses ainsi.
Il avait prévu de confronter Phineas. A l’instar de Cassi, Cygnus avait envie que son frère se sente aussi mal que lui pour ce qu’il avait fait. C’était égoïste, vraiment, et immature aussi, sans doute.
More Phin's field of practice than mine songea-t’il vertement.
Il pouvait être le plus raisonnable d’eux deux, comme d’habitude. Il pouvait se taire, refouler bon gré mal gré pour quelques secondes encore cette colère qui menaçait de l’engloutir de l’intérieur d’un instant à l’autre. Il pouvait préserver son petit frère, une énième fois. C’était ce qu’il s’était toujours employé à faire, après tout, et ce même dans les moments où Phin le débectait affreusement.
Son affection pour Phineas le sauvait et le condamnait tout à la fois, du moins il en allait ainsi avant. C’était différent à présent. Phineas était allé trop loin. Il avait franchi une nouvelle limite, une de trop, et Cygnus avait besoin de lui mettre le nez dedans. Il ne pouvait pas s’en tirer comme ça. Non. Cela non plus, ce ne serait pas juste.
Hesper avait disparu et Phineas allait faire de même. Cygnus desserra les lèvres et ouvrit la bouche juste avant que son frère n’achève de se soustraire à son champ de vision.
« Phin » jappa-t’il brusquement, retenant son triplet à la dernière seconde.
Almost. I almost let him win, again.
Un goût de bile lui emplissait la bouche alors qu’il se préparait à prononcer enfin les mots qui le hantaient depuis des semaines. Il avait gardé cela en lui trop longtemps. Il se sentait consumé de l’intérieur par tous ces non-dits, comme si sa chair avait été calcinée dans le processus.
Il était intact pourtant, du moins physiquement parlant.
« I know what you've done. »
Et il répugnait encore à le dire, espérant presque que son frère aurait suffisamment de décence pour lui épargner de prononcer ses mots.
It's too much to expect from him.



(I'm here to admit That you were my medicine -So wake me up when they build that time machine I want to go back Wake me up when you are sleeping next to me 'Cause I really loved you.)

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Phineas Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : DANIEL SHARMAN. (AV)/@MOONCALF
POINTS : 544
i want you gone for good. (w: phin) L2Bj8z3n_o
AGE : VINGT-HUIT ANS, adolescent ayant mal grandi, phineas s'élève à ses vingt-huit ans, vingt-huit ans de dure labeur qui n'ont pourtant pas donné leurs fruits. enfantin, irresponsable et irréfléchi, il semble parfois encore penser qu'il en a dix-huit. le temps le rattrape et les conséquences de ses actions avec.
STATUT CIVIL : CÉLIBATAIRE, phineas est libre, il aime, il aime passionnément, pour quelques secondes, jamais trop longtemps. fanatique des courbes féminines, des caresses et des mains passées dans ses cheveux mal coiffés, ce serait torture que de le brider dans un quelque chose similaire à une relation. célibataire, amant d'une nuit, parfois de deux, il ne donne jamais plus qu'un sourire; son coeur, de toute facon, ne bat que pour elle, et ca depuis vingt-cinq ans, mais plutôt crever que lui avouer, plutôt la voir s'échapper que lui donner la chance d'enfoncer un pieu dans son myocarde battant.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  Jeu 19 Sep 2019 - 21:57
I WANT YOU GONE FOR GOOD
bitter are the wars between brothers.
La journée commence mal. Un café renversé, une chemise tachée, des carrelages à nettoyer. Le père détourne les yeux, la sœur soupire et le petit frère reste silencieux. Le triplé, lui, celui qu’on a chassé, n’est pas là. Et aujourd’hui est le dernier jour de sa proximité, un au revoir envoyé à son encontre alors même qu’on a eu le culot de le condamner traitre. Aliénée par une famille de destitution, par ceux qui les ont remplacé eux, son vrai sang, Cygnus doit partir, fuir. Et dans le cercle proche, celui des adieux, il n’y a que le nom Jenkins qui ricoche. Sa vraie famille, celle qu’il a aliéné pour les forces de l’ordre. Phineas se dit bien de le dire, bien conscient du poison émanant de cette demi-vérité et se contente d’hausser les épaules. Le départ de son frère est bien plus morose qu’il n’aimerait le laisser paraître. Ca crève quelque part un peu le cœur de ne pas avoir plus de temps, de ne pas pouvoir déblatérer tout ce qui pèse sur le myocarde battant. Le silence est de mise ; dans cette famille on crie ou on se tait, on développe un sens inné du déni et on préfère faire semblant que crever l’abcès. Ce que le père pense, Phineas ne sait pas. Un autre héritier perdu, un autre qui quitte le nid. Un mort, un exilé, et qu’est-ce que Phineas ? Le fuck-up à qui l’on ne risquerait pas de donner plus de responsabilités. Et puis, la situation dans son ensemble fait aussi réfléchir, on se dit qu’on pourrait être à la place du frère, qu’on pourrait décemment se faire attraper par les autorités, par cette Hydre qui grandit et qui bouffe. Qu’on pourrait avoir à fuir ;
Et peut-être que ça serait mieux pour les autres.
Parce que tout ce que Phineas touche, il enflamme.

La matinée prend son envol et laisse dans son sillage une après-midi morose. Phineas traîne des pieds ; peut-être qu’en ralentissant le processus, Cygnus pourrait rester plus longtemps. Mais c’est naïf, stupide, parce qu’au fond le Jenkins sait que son triplé n’a pas le choix, ni le temps. Alors ils se dirigent tous vers le point d’adieu, où les gens s’enlacent et font mine de ne pas pleurer. Il y a Hesper, il y a Sirius et il y a papa. Les têtes sont baissées comme si l’on se remémorait la vie d’un mort et peut-être qu’au fond c’est un peu le cas. Peut-être qu’au fond on essaye de se souvenir des traits de Cygnus, du son de sa voix, du teint de son rire, parce qui sait quand ils le reverront ? Et peut-être que cet au revoir, pouvant tourner à un adieu, fait penser à Arturus, à maman, à tous ces visages qui d’un jour à l’autre ont été gommé. Cette pensée lui donne froid dans le dos, une chair de poule qui se déploie sur toute sa peau, alors même qu’il essaye de ramener sa caboche à l’instant présent.

La vérité, c’est qu’au fond, depuis quelques temps Phineas et Cygnus, deux entités qu’on n’aurait autrefois pas pu discerner, sont à présent à des années-lumière l’un de l’autre. Phineas a perdu son frère et quelque part, il sait que c’est de sa faute. Il est égoïste, excentrique, fier et têtu, et dans les mois à s’offrir parfois que quelques mots, ils ont perdu ce qu’ils étaient, ce qu’ils auraient dû être. Le Jenkins a fauté, de nombreuses fois, peut-être trop de fois. Peut-être qu’à présent, ils ont atteint le point de non-retour, ce point où Cygnus ne veut plus pardonner et Phineas est épuisé de s’excuser. Ils ont fait des erreurs, et pour être honnête, Phineas en a probablement fait bien plus que son frère. Entre les mensonges, l’égoïsme et les frasques mal organisées, tout comme la nuit partagée avec celle dont Cygnus est amoureux ; trop de non-dits, des secrets accumulés et une relation fraternelle à présent bien plus que démantelée. Phineas pourrait arrêter son frère, le prendre une dernière fois dans ses bras, lui dire qu’il est désolé, désolé d’avoir tout gâché. Mais il reste muet, ankylosé dans un silence qui ne lui fait pas honneur ; mais qu’est-ce que l’honneur ? Phineas ne le sait pas. Alors, quand c’est fini, quand on daigne accepté l’inacceptable, qu’on ne pourra pas sauver Cygnus de son propre sort, un à un les dos se tournent, et marchent en direction d’un lendemain davantage plus gris que celui de la veille. « Phin » Le garçon se retourne un peu trop brusquement, alors même qu’il entend la voix de son frère. Il remercie les Dieux, s’ils existent, de lui avoir donné cette dernière chance. Cette chance de pouvoir prendre son courage à deux mains, dire à Cygnus ce qu’il aurait déjà dû lui dire depuis des mois. « I know what you've done. » Haussement de sourcils, et lèvres pincées, Phineas regarde son frère avec des yeux ornant un magnifique et maladroit point d’interrogation. Peut-être que ces retrouvailles hâtives ne vont pas être ce que le garçon avait espéré, au contraire, il ressent comme une certaine prémonition, que ces mots froidement articulés par son frère, sont un très mauvais présage pour le futur de leur relation. Phineas se demande s’il ne serait pas mieux de courir ; parce qu’au fond c’est ce que lui ou son frère savent faire de mieux. Mais plantant ses guibolles dans le sol, il lève le regard en direction de Cygnus, un sourcil toujours styliquement haussé. « What ?! » Il compte sur l’humour et son sarcasme pour désamorcer la bombe. « From the tone of your voice I guess it's something bad. But I’ve done a lot of bad things in my life Cygn’, so please, care to elaborate ? » Et y a un truc qui s’emballe dans le cœur, une bile qui se forme dans la gorge alors même qu’une réalisation le frappe de plein fouet. Il sait. Il sait. Il sait. Cassiopée a dû tout lui avouer, être bien plus courageuse que Phineas ne le sera jamais. La panique s’éprend de ses veines, et ses jambes lui crient de courir. Mais Phineas reste planté là, la vérité face à lui, la réalité pressée contre sa cervelle mal développée ;
Cygnus sait.
Et il ne lui pardonnera jamais.

@cygnus jenkins



— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cygnus Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 497
AVATAR + © : finn jones, OLYMPIA.
POINTS : 1322
i want you gone for good. (w: phin) Tumblr_ptpzcbAFXa1sognhno1_400
AGE : vingt-huit ans. la jeunesse fanée, cornée. il a un goût acre en bouche à l'idée de tout ce qui lui a d'ores et déjà été dérobé.
STATUT CIVIL : le coeur divisé, rongé, écartelé. engagé dans une relation secrète avec loras sielle, prince chéri du cercle, il reste habité par l'amour qu'il continue d'éprouver pour son ex, cassiopée, elle-même nouvellement mariée à un roi, rien que ça.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1414-i-am-not-the-one-of- https://gods-will-fall.forumactif.com/t1453-overthinking Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  Sam 21 Sep 2019 - 9:27
« What ?! »
Le sourcil haussé, l’air gentiment moqueur.
« From the tone of your voice I guess it's something bad. But I’ve done a lot of bad things in my life Cygn’, so please, care to elaborate ? »
Ça n’aurait plus dut le surprendre, Cygnus, mais ça lui faisait tout de même mal.
Il le connaissait, son Phin, il le connaissait sur le bout de ses doigts. Son frère adoré, si solaire, si gorgé de chaleur et de lumière. L’impétueux Phineas, si joyeusement opposé à son lunaire triplet.
Il n’était que couleurs, que charme suave et réchauffant et il avait l’habitude d’aimer ça, Cygnus.
Il avait toujours aimé Phin. Il l’adorait même.
Il avait l’habitude de chérir les différences qui les opposaient l’un l’autre.
Car il ne faisait pas exception, Cygn, non. Comme tous les autres, il avait toujours été bien en peine de résister à l’éclat gorgé de soleil qui caractérisait invariablement son frère.
Alors oui, ça l’avait toujours agacé d’être par opposition muré dans l’ombre, mais il n’avait néanmoins jamais reproché à son cadet sa belle aura. Ça aurait été ridicule, grotesque.
You can’t blame him for who he is, just as he can’t blame you for who you are.
C’était là la vie en communauté et les règles qui la régissaient.
Accepter tout un chacun dans sa globalité, en se nourrissant soit-même tant des ressemblances que des différences. Trouver chaleur et opportunités tant dans le familier que dans l’inconnu.
Mais Cygn ne ressentait plus rien de tel à présent.
Le soleil avait décampé et il se sentait glacé de l'intérieur.

Son amour pour son frère était intarissable et demeurerait toujours, mais la chair était trop roussie, trop à vif. Il ne ressentait que la douleur et il détestait Phin d’agir conformément à ses habitudes en dépit de tout ce dont il s’était rendu coupable.
Il détestait ce sourcil haussé qui paraissait se foutre encore un peu plus de lui.
Il détestait cet adorable air canaille, qu’il ne voulait pas voir.
Et il le détestait lui. Il détestait Phin.
Il le détestait.
Il le détestait.
Il le détestait.
Il avait envie de le frapper. Il avait envie de hurler. Il voulait gommer cette expression de son visage car ça faisait trop mal de le voir ainsi, comme si tout allait bien. Comme s’il n’avait pas tout fait foirer, encore une fois.
He killed Arturus. He slept with Cassi. And he is there, and he has the audacity to laugh.
Cygnus s’était attendu à plus de décence malgré tout, mais c’était là sans doute que sottises de sa part. Il continuait à surestimer sur son frère alors même que ce dernier n’avait de cesse de chuter invariablement dans son estime. Il continuait même à l’aimer, ce fieffé salaud.
« Are you serious ? »
Stupid question.
Il n’était jamais sérieux, bordel, et c’était là précisément le problème.

« Haven't you hurt me enough already ? You also have to hear me say it ? »
C’était cruel vraiment, de compliquer encore davantage les choses.
Il aurait dut s’aplatir en fait.
C’était ce qu’il avait encore de plus décent à faire. Il aurait dut quémander son pardon.
He should at least apologize.
Mais il ne faisait rien de tel. Non, il se contentait de rester sottement planté là, comme le parfait salaud qu’il était devenu.
Il ne montrait même pas signe de remords. Non. Ça le révulsait, Cygnus, il avait un goût de bile plein la bouche.
« I'm talking about who you slept with. But of course, the field of possibilities must still be too big, right? »
My slutty little brother.
La voix de Cygnus était devenue glaçante, aussi froide et acérée que les bords des éclats de métal qu'il avait appris des années plus tôt à plier à sa volonté.
« I'm talking about Cassi, Phin. I'm talking about you, asshole, who fucked the girl I love. »
Là, voilà. Il avait gagné, Phineas.
Encore, toujours. L’éternel gagnant qui pouvait malgré tout se flatter de posséder la lâcheté indissociable du perdant.

Et Cygn, il ne comprenait toujours pas.
Why did you do that to me?
Il brûlait de lui hurler ça.
Il brûlait de s’entendre conter une explication qui ne suffirait pas quoi qu’il en soit. Il n’y avait rien à dire, rien à résoudre. Il n’y avait rien.
« So tell me, Phin. I need to hear it from your arrogant mouth. What's wrong with you? »
Car quelque chose n’allait pas.
Quelque chose n’allait vraiment pas chez lui. Et chez Cassi aussi, mais Cygn ne voulait pas prononcer son nom, pas alors qu’elle n’était déjà que trop présente, telle une épée acérée planant au dessus de leurs figures jumelées.
« It's about Vega ? It's about your poor little messy heart ? »
C’était là un foutu coup bas, que de parler de Vega.
Mais à quoi bon tenir sa langue ? Phin ne se privait pas de lui flanquer des coups de couteau dans le dos, alors pourquoi diable Cygnus s’en priverait-il ?
« She still wants to marry everyone except you so you sleep with my girlfriend as compensation? It's very crooked, even from you. »
Ma petite amie, qu’il lui avait dit, car elle n’avait jamais cessé de l’être, du moins dans sa tête.
Elle lui était destinée, l’avait toujours été, mais il avait fallu que Phin gâche ça aussi.
Comme c’était médiocre de sa part.



(I'm here to admit That you were my medicine -So wake me up when they build that time machine I want to go back Wake me up when you are sleeping next to me 'Cause I really loved you.)

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Phineas Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : DANIEL SHARMAN. (AV)/@MOONCALF
POINTS : 544
i want you gone for good. (w: phin) L2Bj8z3n_o
AGE : VINGT-HUIT ANS, adolescent ayant mal grandi, phineas s'élève à ses vingt-huit ans, vingt-huit ans de dure labeur qui n'ont pourtant pas donné leurs fruits. enfantin, irresponsable et irréfléchi, il semble parfois encore penser qu'il en a dix-huit. le temps le rattrape et les conséquences de ses actions avec.
STATUT CIVIL : CÉLIBATAIRE, phineas est libre, il aime, il aime passionnément, pour quelques secondes, jamais trop longtemps. fanatique des courbes féminines, des caresses et des mains passées dans ses cheveux mal coiffés, ce serait torture que de le brider dans un quelque chose similaire à une relation. célibataire, amant d'une nuit, parfois de deux, il ne donne jamais plus qu'un sourire; son coeur, de toute facon, ne bat que pour elle, et ca depuis vingt-cinq ans, mais plutôt crever que lui avouer, plutôt la voir s'échapper que lui donner la chance d'enfoncer un pieu dans son myocarde battant.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  Mer 2 Oct 2019 - 18:07
I WANT YOU GONE FOR GOOD
bitter are the wars between brothers.
« Are you serious ? » Jamais, non. Mais ça il se retient de le dire, parce que ça ne ferait qu’envenimer des choses déjà bien assez envenimées. Phineas reconnaît pertinemment les signes qui marquent la colère de son frère ; après vingt-huit ans, il arrive à le lire comme un livre ouvert. Ses yeux fusillent sa silhouette, la froideur émane de ses pores, Cygnus ne veut pas jouer, il veut la vérité. Et cette vérité, Phineas ne veut pas la lui donner. Parce que ça marquerait le verdict, ça marquerait que ce qu’il a fait, c’est inscrit dans la réalité, et pas seulement dans la culpabilité qui s’affaire à vouloir le manger tout cru. Il a couché avec Cassiopée, il a osé toucher ce qui était sacré, ce qui ne lui appartenait pas ; et au fond c’est ce que Phineas sait faire de mieux.
« Haven't you hurt me enough already ? You also have to hear me say it ? » Phineas grimace, il se sait stupide, abruti, absolument irréfléchi, mais cruel n’est pas un des qualificatifs qu’il emploierait pour se décrire. Après, peut-être qu’objectivement, c’est exactement ce qu’il est. Un homme irresponsable, égoïste et de ce fait cruel. Mais un homme cruel ressentirait-il la point de culpabilité qui souhaite l’engloutir tout cru ? Est-ce que le monstre que les yeux de son frère dépeignent, voudrait se mettre à genoux et s’excuser ? Supplier que cette histoire soit oubliée, que c’était une erreur, que ce n’était pas quelque chose orchestré pour davantage les déchirer. Mais ça, ça Phineas ne le fera pas. Parce qu’il est fier et puis surtout con. Y a un truc qui s’est entiché de ses veines, un orgueil absolument révulsant, qui ne veut pourtant pas lâcher son influence sur son système. Il bouge, il parle, et il rétorque, un sourire tordu mué sur les lèvres, le menton haut, le torse bombé. À croire que la terre lui doit quelque chose et qu’il ne doit rien. Cette arrogance de croire, de penser, d’être convaincu, sera sa perte. Aujourd’hui en est la preuve première. Quel prince fait-il sans sa famille, sans les siens ? Quel prince agit avec déshonneur et ment, ou pire encore ne s’excuse pas ? Quel prince trahit les siens pour des plaisirs futiles, tout en mâchant ses mots le moment venu d’avouer ses méfaits ? ô oui, Phineas s’enfonce, il s’enterre six pieds sous terre ; à trop agir avec fierté, il va s’ankyloser dans la tombe qu’il est en train de se creuser. Son frère, son triplé, son meilleur ami et son meilleur allié, sera probablement le premier à y jeter une poignée de terre ou peut-être célébrer. C’est pas la première fois que Cygnus doit essuyer les actions de son frère, c’est pas la première fois qu’il doit rafistoler les pots cassés, c’est pas la première fois qu’il sacrifie son bonheur pour celui de son triplé. Mais aujourd’hui Cygnus n’a plus envie et quelque part, y a quelque chose de particulièrement honorable à ça. Toutes ces années, c’est le prénom d’Arturus qui aura provoqué la première tornade, la vraie résistance face à l’influence morose du frère. Et maintenant cassiopée. Les étoiles dans le monde de Cygnus, celles que Phineas a attrapé de ses mains maladroites pour les éteindre de sa galaxie. Il est temps que Cygnus se rebelle, il est temps qu’il enfonce son poing dans la face de son frère. Même si Phineas craint que ce sera la goutte de trop, que ce sera ça qui déchirera la brèche, mais c’est peut-être ce qui faut.
Même pas peut-être, c’est tout simplement ce qu’il faut.
« I'm talking about who you slept with. But of course, the field of possibilities must still be too big, right? » La chaleur quitte les lieux – quoi qu’elle ne s’y est jamais attardée – alors que le ton en devient presque menaçant. Phineas devrait reculer, ô il devrait probablement même quitter les lieux, mais ses guibolles restent ancrées au sol et il se contente de rester stoïque. Son frère cherche une dispute que ni lui ou Phineas ne peuvent gagner. Match nul, relation fraternelle sur le bitume, le résultat restera le même ; peu d’espoir pour une réconciliation future. « I'm talking about Cassi, Phin. I'm talking about you, asshole, who fucked the girl I love. » There it is.
C’est honteux, aucun doute là-dessus et le mutant mérite toutes les insultes qui vont probablement lui tomber dessus. Et pourtant, il ne peut pas se résoudre à acquiescer du menton, il ne peut pas se résoudre à répondre, à délier ses lèvres cousues pour réfuter les accusations, qui ne sont, elles, pas erronées. Phineas a eu la présence d’esprit de la boucler quand il a compris où sa soirée avec Cassiopée mènerait, elle n’a pas eu la même décence, et pour cela elle est aujourd’hui probablement la plus honorable d’entre eux. Mais encore une fois, qu’est-ce que l’honneur quand c’est dans la lâcheté qu’on se reconnaît ? « So tell me, Phin. I need to hear it from your arrogant mouth. What's wrong with you? » Une question piège, parce qu’au fond tout va mal. Et rien n’est bon. Vraiment, Phineas essaye, il se donne de la peine, d’agir en bon samaritain, de défendre ses causes avec bravoure, d’être irréprochable, mais ce qu’il encaisse ce sont des échecs, parce que sa nature première – celle du fuck-up qu’il a toujours été – revient, sans jamais broncher, le rattraper. « Might want to write it down, it’s a long list. » Si son frère ne lui décroche pas la mâchoire après ce genre de sarcasme alors Phineas ne comprend pas. Si les situations étaient inversées, il lui aurait probablement déjà fait avaler son poing.
« It's about Vega ? It's about your poor little messy heart ? » Ah, oeil pour oeil, dent pour dent ; enfin on y est. À ce moment fatidique de non-retour. On se rappellera, dans quelques années, de cet instant avec une certaine once de regret, une envie bien pressante d’appuyer sur pause et de retourner dans le temps. Parce que y a des choses qu’on ne rétorque pas, dont on ne parle pas, des tabous qui se valent mieux d’être enfermés dans des malles scellées que l’on ouvrira plus après. Et Vega en fait vraisemblablement partie.
Peu de choses le font disjoncter, mais ça, cette attaque si simple (et quelque part bien méritée) lui fait enfin abattre ce faux masque de stoïcité, ses yeux revêtent la même colère que ceux de son frère. Un match de coups de feu, missiles envoyés par leurs iris bleus. « She still wants to marry everyone except you so you sleep with my girlfriend as compensation? It's very crooked, even from you. » Et à ces mots, phineas rit. Il sait pas ce qu’il essaye de provoquer, ni vraiment ce que ça va apporter outre un nez cassé, et une arcade sourcilière probablement ensanglantée. Mais c’est plus fort que lui, y a quelque part un truc relativement venimeux qui s’engage dans ses veines, ce besoin inconscient de vouloir se détruire, puis détruire tout ce qu’il y a autour de lui.
Si je ne suis pas heureux, tu n’as pas le droit de l’être non plus.
Une ode à l’égoïsme, un hymne à l’excentrisme, the fucking bane of his existence. « don’t talk about her. Ever. » Pas de Vega, pas du bordel qu’il a lui-même provoqué dans cette vie amoureuse qui aujourd’hui ne fait plus aucun sens. Vraiment risible, ces frères Jenkins à s’enfoncer à coup de massue, à s’aboyer dessus comme deux gosses, à jouer aux hommes alors même qu’ils se comportent comme des adolescents. Mais quelque part, la colère de son frère est justifiée, celle de Phineas ne l’est pas, ou tout du moins tournée vers la mauvaise personne. « How should I have known that she means so much to you? And does Cassi know she was your girlfriend or was it something she had to read in your mind as all the other fucking information or emotion you never share or show ? » on enfonce un dernier coup bas, un truc vraiment pas justifié, un moyen, vraiment horrible d’extérioriser. Ce combat, il part d’une dispute à propos d’Arturus, il part de coups qui ont été lancé, mais finalement jamais soigné. La rancune est là, elle les bouffe, les avale, et les recrache. Phineas secoue la tête. « I am sorry for what I did. I really am. I didn’t know you were that infatuated with her, or else.. well I wouldn’t have slept with her. You seem to think that I premeditated it to hurt you, but I didn't. We were caught in the moment, we fucked up, that's it. » Quelques fois des gifles se perdent, ces dernières minutes en font partie. « I wasn’t the only one involved in this, I wasn’t the only one acting on it, please don't forget. » S’il coule, Cassiopée coulera au moins avec lui.
Mais ça ne va pas s’arrêter là, non avec Phineas ça ne s’arrête jamais là où ça devrait s’arrêter. Ça s’arrête au moment où tout dérape, pour prendre une tournure plus qu’écarlate.

@cygnus jenkins




Dernière édition par Phineas Jenkins le Sam 4 Jan 2020 - 20:33, édité 2 fois

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cygnus Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 497
AVATAR + © : finn jones, OLYMPIA.
POINTS : 1322
i want you gone for good. (w: phin) Tumblr_ptpzcbAFXa1sognhno1_400
AGE : vingt-huit ans. la jeunesse fanée, cornée. il a un goût acre en bouche à l'idée de tout ce qui lui a d'ores et déjà été dérobé.
STATUT CIVIL : le coeur divisé, rongé, écartelé. engagé dans une relation secrète avec loras sielle, prince chéri du cercle, il reste habité par l'amour qu'il continue d'éprouver pour son ex, cassiopée, elle-même nouvellement mariée à un roi, rien que ça.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1414-i-am-not-the-one-of- https://gods-will-fall.forumactif.com/t1453-overthinking Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  Jeu 3 Oct 2019 - 16:33
« Might want to write it down, it’s a long list.! »
Il ne savait par quel miracle grotesque il parvenait encore à se retenir de le projeter à terre.
Il se surprenait lui-même. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait pourtant d'envoyer son poing dans la figure de son frère, mais plus que la colère, il éprouvait une révulsion inédite.
C'était du Phin tout craché tout ça et pourtant, Cygnus était malgré tout gagné par la surprise. Il pensait que son triplet avait déjà atteins le fond du fond en couchant avec Cassi mais voilà qu'il se projetait de plus belle vers le sol.
Au lieu de demander pardon, il s'enfonçait de plus belle, à croire qu'il s'employait à faire craquer Cygnus. Comme s'il voulait qu'il le cogne. Peut-être que ça lui aurait fait du bien. Peut-être que ça les aurait apaisé l'un comme l'autre.
Cela ne constituerait pas une première dans leur relation.
Ils s'étaient déjà flanqués bien des coups, leurs personnalités contraires ne manquant pas de faire dans les pires instants bien des étincelles.
C'était leur mode de fonctionnement voilà tout, aussi discutable soit-il.
Cygnus avait toujours adoré son frère, s'employant constamment à le protéger de tout et de tout le monde, mais cette adoration fraternelle n'avait jamais manqué de se mêler à une envie fréquente de lui mettre sa main dans la figure.
C'était ce que lui inspirait Phin, tout bêtement. Un amour mordant.
Phineas, si facile à aimer et à détester.
Mais il ne l'avait jamais détesté si fort qu'en cet instant.
Et il ne se sentait même pas l'envie de se battre. Il percevait pour la première fois de sa vie en son frère une simple cause perdue. Phineas, si prompt à commettre bien des erreurs sans jamais daigner les corriger.
Quand allait-il se résoudre à grandir ? Cygnus était fatigué d'attendre. Il en avait marre de compter les jours qui les séparaient de celui où Phin ferait enfin l'acquisition d'un fragment de décence ou de maturité.
Une cause perdue, vraiment et Cygnus en avait marre.

A défaut de s'adonner à la violence physique, il ne pu s'empêcher de porter un coup sur un point qu'il savait pertinemment être très sensible.
Vega.
Une des plus vieilles constantes de leur existence.
Vega dont tout le monde savait que Phin l'avait toujours aimé, sans doute même avant que ce dernier n'en prenne conscience.
Cygnus c'était toujours figuré que son frère finirait par l'épouser, mais il avait visiblement un instinct pourri.
Phin était trop lâche pour prendre ce dont il avait vraiment envie. C'était plus simple d'aller voir ailleurs. C'était plus simple de ruiner la vie des autres que de s'employer à faire quelque chose de la sienne.
Au moins, la pique de Cygnus eut le mérite de taire le sourire de son frère. Une étincelle de colère avait surgie dans ses yeux. Et puis il se mit à rire. Un rire abject qui vint accroître encore un peu plus la nausée de grandissante de Cygnus.
« Don’t talk about her. Ever. »
Yeah. Maybe I should just fucked her.
Phineas's style.

C’était peut-être ce que voulait son frère d’ailleurs.
Pas qu’il couche avec Vega, non, mais qu’il s’abaisse à son niveau.
Peut-être que ça le ferait se sentir mieux, mais Cygnus ne voulait pas de ça. Il n’avait que faire de ce que Phineas pouvait bien éprouver en ce moment. C’était le dernier de ses soucis.
Il était trop occupé à le maudire de tout son soul pour faire cas de ses états d'âme.

« How should I have known that she means so much to you? And does Cassi know she was your girlfriend or was it something she had to read in your mind as all the other fucking information or emotion you never share or show ? »
C'était toujours la même chose, toujours la même attaque.
Ça n'avait rien d'inédit, non, mais cela faisait quand même mal.
Il ne voulait pas se dévoiler meurtri, Cygnus, mais il sentit tout de même son visage se figer. Non, Cassi n'était pas sa petite amie quand son frère avait couché avec, mais cela ne changeait rien et il était déplorable que Phin soit suffisamment tordu pour lui balancer ça à la figure. Et il n'avait toujours pas demandé pardon. Il n'avait toujours pas eut la foutue décence de s'excuser, trop occupé qu'il était sans doute à revêtir le costume de la parfaite ordure.
Alors pourquoi ils ne se battaient pas encore ?
Cygnus avait pourtant toujours été exposé aux grosses crises de colère.
Il les avaient multipliées toute sa vie durant, tant et si bien qu'il en connaissait chaque signe annonciateur.
Le mal de tête naissant, les poings agités de tremblements et ce sale bourdonnement qui lui donnait envie de hurler au vu et au su de tous. Mais il n'était soumis à rien de tel en ce moment. Il n'éprouvait qu'amertume.
Il ne voyait que ce qu'il perdait et plus que la colère, il n'éprouvait que de la peine.
Et Phin continuait, meurtrissant un peu plus la relation à chaque nouvelle prise de parole.
« I am sorry for what I did. I really am. I didn’t know you were that infatuated with her, or else.. well I wouldn’t have slept with her. You seem to think that I premeditated it to hurt you, but I didn't. We were caught in the moment, we fucked up, that's it. »
Et il s'excusait enfin.
Mais ce n'était pas assez.
Ça ne suffisait pas.
Ça n'aurait jamais pu suffire en fait, même si, au lieu de l'offenser un peu plus, Phin était tombé directement à ses genoux pour implorer son pardon. Le mal était fait et Cygnus ne se sentait pas la force de le défaire.
Il était trop ulcéré pour ça.
Les mots de Phin l'effleuraient plus qu'ils ne le touchaient.
You seem to think that I premeditated it to hurt you, but I didn't.
Ça aurait presque pu faire rire Cygnus en d'autres circonstances. C'était tellement... Et bien, tellement Phineas.
Il blessait les autres, constamment et il fallait juste l'en excuser, car il ne savait pas. Car il ne l'avait pas fait exprès.
Cassi avait juste échoué dans son lit voilà tout et, bon prince, Phin l'y avait galamment accueilli. C'était juste arrivé comme ça. Il l'avait juste baisée. Juste comme ça. Et ça ne représentait rien.
Il n'avait pas réfléchi voilà tout, il n'avait pas pensé.
Mais c'était Phineas, le charmant salaud. Alors il fallait lui pardonner.
C'était ce à quoi Cygnus et tous les autres l'avaient toujours habitué.
« I wasn’t the only one involved in this, I wasn’t the only one acting on it, please don't forget. »
bam.
Cygnus ouvrit des yeux ronds, estomaqué par le culot titanesque dont son frère faisait preuve.
Il n'en finissait plus de s'enterrer lui-même. C'en était presque drôle, sauf que non. Non, c'était pathétique. Un rire étranglé qui n'avait par ailleurs pas grand chose d'un rire échappa à Cygnus.
Il se couvrit le visage à deux mains, éprouvant le besoin presque physique de ne plus voir son frère durant quelques secondes.
« Damn, Phin. »
Il était vaincu. Pas de colère glacée dans sa voix. Mais de la lassitude et de l'étonnement aussi, de la surprise, car il n'en revenait pas. Il n'en revenait pas qu'on puisse être si con.
Il poussa un soupire avant de dégager à nouveau son visage et de croiser ses bras sur son torse.
Une posture ouvertement protectrice, comme s'il avait quelque chose à craindre de ce frère qui, au delà de cela, avait coutume d'être également son meilleur ami.
What did happened to us ?
« You keep saying that. Speaking of how I never tell you anything about what I feel, telling me about my so cold nature. But you should have known Phin, you would have known if you weren't so stuck in yourself. »
C'était le genre de choses qu'un frère devait savoir sans qu'on n'ait à le formuler.
You don't slept with your twin's ex girlfriend. Not when it's pretty clear he never forgot her.
« And why should I forgive you for this ? Because you don't care about what happened ? Because it doesn't mean anything for you ? »
Il secouait la tête en parlant. Il en avait assez. Il n'était pas sensé avoir à dire tout cela.
« Do you only care about how I feel ? »
Si Hesper était là, elle serait intervenue depuis longtemps. Comme de coutume, elle se serait placée entre eux deux, constituant une passerelle étroite mais néanmoins bienvenue.
Mais elle n'était pas là. Il n'y avait qu'eux deux et c'était déjà un de trop.
« Are you really that selfish ? Cause if you weren't, you wouldn't have done what you've done. You would have think about what I would feel instead of just "fucked up" with Cassi. »
Il ne se souciait de rien, ni de personne. Même ceux qu'il aimait, même ceux qui l'aimaient. Il s'en foutait. Il fallait juste l'excuser, comme s'il n'avait aucune aptitude réelle pour différencier l'acceptable de l'inacceptable. Un gosse, mais Phin n'était plus un gamin. Il avait passé l'âge de se réfugier sous le charme distrait de l'enfant solaire.
Cela ne fonctionnait plus. Plus sur Cygnus, en tout cas.
« But I'm stupid, really. I'm the true idiot for thinking you'd finally grow up. I'm the idiot for thinking that for once, you would care about what I feel. »
Et il le pensait, il le pensait vraiment.
Il était fatigué de jouer les protecteurs, les frères compatissants, attentifs. Il était fatigué d'essuyer les blessures et les coups.
« You hurt everyone who love you. And I... I'm tired of being hurt by you. I'm so tired of you. »
Alors peut-être que c'était une bonne chose qu'il soit forcé de partir. Cela allait au moins lui offrir cela. De la paix dans la distance.
« And yes, Phin. I already talked to Cassi. It has been awful, but I guess you don't care about that. I told her how much I hate her for what you both did to me, even if she has been brave enough to told me the truth. And I told her I could push her away from my life but I couldn't do the same to you, my brother. I guess I was wrong about that too. »



(I'm here to admit That you were my medicine -So wake me up when they build that time machine I want to go back Wake me up when you are sleeping next to me 'Cause I really loved you.)

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Phineas Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : DANIEL SHARMAN. (AV)/@MOONCALF
POINTS : 544
i want you gone for good. (w: phin) L2Bj8z3n_o
AGE : VINGT-HUIT ANS, adolescent ayant mal grandi, phineas s'élève à ses vingt-huit ans, vingt-huit ans de dure labeur qui n'ont pourtant pas donné leurs fruits. enfantin, irresponsable et irréfléchi, il semble parfois encore penser qu'il en a dix-huit. le temps le rattrape et les conséquences de ses actions avec.
STATUT CIVIL : CÉLIBATAIRE, phineas est libre, il aime, il aime passionnément, pour quelques secondes, jamais trop longtemps. fanatique des courbes féminines, des caresses et des mains passées dans ses cheveux mal coiffés, ce serait torture que de le brider dans un quelque chose similaire à une relation. célibataire, amant d'une nuit, parfois de deux, il ne donne jamais plus qu'un sourire; son coeur, de toute facon, ne bat que pour elle, et ca depuis vingt-cinq ans, mais plutôt crever que lui avouer, plutôt la voir s'échapper que lui donner la chance d'enfoncer un pieu dans son myocarde battant.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  Sam 4 Jan 2020 - 20:32
I WANT YOU GONE FOR GOOD
bitter are the wars between brothers.
« Damn, Phin. » La mâchoire se serre, les poings davantage et les mots quittent la bouche alors même que l’esprit crie d’arrêter. Mais Phineas a fait ce qu’il avait à faire, se mesurant à la réputation qu’il s’est donné, en jouant au parfait petit abruti qu’il aime faire croire qu’il est. Il est cruel, ce n’est pas une exagération, pas même une hyperbole, non, il est tout bonnement méchant. Pourquoi ? Il n’en sait trop rien. Peut-être parce qu’il jalouse son frère, peut-être parce qu’il aime cogner avec ses mots, que ça fait ressortir une émotion chez lui, un truc vivant. Il se dit que c’est triste, triste de vivre seulement quand on blesse ou quand on provoque, mais c’est ça ou se noyer dans l’ennui total qu’est son existence.
Il est en tort, il n’y a aucun doute là-dessus, et Phineas s’étonne, s’étonne à voir tant de patience chez son frère et se demande pourquoi il n’a pas encore été cogné, pourquoi son nez n’est pas encore cassé. Il sait aussi que s’il commence à se battre, si le premier poing est lancé, alors ça ne s’arrêtera pas, jamais. Et Phineas n’est pas capable de gagner cette bataille, tout du moins pas avec ses mains, mais au ton las de son frère, il a presque l’impression d’avoir gagné avec ses mots. À quel prix ? Celui de perdre encore un frère ? Celui de cracher son venin dans le but de quoi ? se décoller davantage des siens ? Il pourrait en pleurer, mais il ne le fait pas, parce que malgré tout, malgré cette sale situation, malgré ses regrets et ses torts, Phineas ne sait pas effacer son sourire bancal. Non il est toujours là, un vrai signe de son égo surdimensionné, de son orgueil qui ne passe pas la porte. Et autrefois Cygnus le tolérait, mais plus maintenant, non à force de pousser, Phineas semble avoir dépassé les limites, les limites de la patience de son frère, de son empathie, peut-être même de sa pitié.
Il voit son frère poser ses deux mains sur son visage comme pour le cacher lui, ce frère, ce triplé qui semble avoir, encore une fois, tout bousillé. Cygnus a peut-être raison, peut-être que le meilleur moyen de combattre les démons et le poison de son frère est de ne pas réagir, ne rien dire, ne pas provoquer la bête qui sommeille et qui ne demande qu’à être réveillé. Il croise enfin ses bras sur son torse, comme une position défensive à la créature que représente Phineas et celui-ci ne peut pas lui en vouloir, s’il avait été à sa place, probablement aurait-il fait de même. Ou non, probablement pas.
Parce que Phineas n’a rien de patient, non, il aurait probablement déjà déblatéré des horreurs à la face de son frère, il aurait peut-être même déjà levé le poing. Ô Cygnus a toujours été enviable, avec sa carrure, avec son sérieux, avec sa patience, et ça l’exaspère Phineas, parce qu’il veut le voir extérioriser, lui balancer son poison, détruire cette armure qu’il s’est si soigneusement construite. Cygnus se bat toujours face à la mauvaise influence de son frère et quelque part c’est admirable. Peut-être un peu trop.
« You keep saying that. Speaking of how I never tell you anything about what I feel, telling me about my so cold nature. But you should have known Phin, you would have known if you weren't so stuck in yourself. » Égoïste, égocentrique, deux défauts qu’on a tôt fait de lui répéter et Phineas le sait et ne change pas consciemment. Parce que ça voudrait dire devenir une meilleure version de lui-même, une version qui laisse entrer les gens dans sa vie, pour le quitter ensuite. Non, Phineas n’est pas prêt à baisser sa garde, ni à calmer le vacarme dans sa caboche. Il se préoccupe de lui-même, de ses petites affaires, dans le but d’être seul, se morfondre dans sa solitude et dans son égocentrisme, afin de ne rien partager. Pas avec ceux qui ont du pouvoir sur lui, le pouvoir de complètement le démanteler s’ils venaient à le quitter. Maman, Arturus, maintenant Cygnus. Ce n’est pas de la paranoïa que de croire qu’à la fin, il sera toujours seul, parce qu’à chaque fois, à chaque fois qu’il se laisse apprivoiser, on finit toujours par le coincer ou l’abandonner. Alors oui, il est coincé dans sa propre tête, sa propre vie, il est un terrible frère qui ne voit, n’entend rien. Il aurait pu lire Cygnus, il aurait pu tenter de faire le premier pas et parler de ses états d’âmes à lui, au lieu des siennes ; mais il n’a rien fait. Par peur, par lâcheté. Par tout ce que Phineas est ; un lâche. Peut-être qu’autrefois il l’aurait fait, peut-être qu’autrefois il ne se serait pas comporté comme l’enfoiré qu’il est aujourd’hui, mais ce n’est pas le cas. Il pourrait tenter de retourner dans le temps, de demander absolution et pourtant Phineas sait qu’il est trop tard et ça depuis maintenant déjà des mois.
« And why should I forgive you for this ? Because you don't care about what happened ? Because it doesn't mean anything for you ? » Question rhétorique, à laquelle Phineas n’aurait de toute façon pas de réponse. Veut-il que son frère lui pardonne? Oui, mais non. Parce que c’est plus simple de vivre en conflit, de se rendre la vie misérable que d’essayer, essayer de rafistoler les pots cassés, reboucher le fossé qui s’est formé entre eux, parler de sentiments, d’émotions, et de toutes ces conneries qui les dépassent tous les deux. Ah, parce que Phineas répète à son frère qu’il est franchement bloqué émotionnellement, à ne jamais extérioriser, à ne jamais parler, mais Phineas n’est pas mieux, peut-être même qu’il est pire. Et aujourd’hui en est la preuve, ses mécanismes d’adaptation, ses excuses bidons, ses provocations n’ont plus aucun autre effet que les démanteler davantage. Alors Cygnus a tous ses droits de ne pas l’excuser, de ne pas accepter son pardon, parce que même si ça ne voulait rien dire, ni pour Phin, ni pour Cassiopée, l’acte a pourtant été fait. Aucune excuse, aucune justification, aucune explication ne pourra lui faire oublier ça. Alors ce serait injuste de le reprocher à Cygnus ; et pourtant aujourd’hui Phineas se sent d’humeur injuste. « Do you only care about how I feel ? » Oui. Beaucoup. Depuis toujours. Il est son frère, son meilleur ami, la personne qui le connaît probablement le mieux sur terre et pourtant Phineas n’est pas fichu de faire la part des choses, de mettre de côté sa propre fierté et ce fichu orgueil. Le sourire a au moins eu le bon sens de disparaître de ses lèvres, parce que cette discussion n’a rien d’ironique, non elle a des airs d’adieux affreusement amers. Et Phineas pourrait en être étonné, mais ça serait mentir, parce qu’au fond n’est-ce pas exactement ce qu’il a voulu provoquer ? prouver encore une fois aux dieux, s’ils existent, que tout le monde le quitte.
Et que cette raison, cette raison seule lui donne le droit d’être l’enfoiré qu’il est.
« Are you really that selfish ? Cause if you weren't, you wouldn't have done what you've done. You would have think about what I would feel instead of just "fucked up" with Cassi. » Il parle du plus gros tort de tous, mais ça n’est pas le seul. Et qu’est-ce que Phineas doit répondre à ça ? Que oui, il est aussi égoïste, qu’apparemment he can’t keep it in his pants, no for the life of his. Que c’est un idiot, un abruti fini qui ne mérite en rien Cygnus, ni sa patience, ni sa protection, ni toutes ces années qu’il lui a offerte à tenter de le sauver de lui-même. Non, ce n’était pas un simple “fuck-up”, au fond c’était bien plus que ça. La goutte qui a fait déborder le vase, l’acte qui aura révélé sa vraie nature à son frère, qui aura prouvé à quel point Phineas est irrécupérable.
Phineas sait qu’il est une terrible personne, c’est indiscutable et il le sait ; mais peut-être qu’entendre qu’il est le pire frère qu’il puisse exister est encore pire. Parce que si Cygnus ne l’a pas formulé comme ça, il doit forcément le penser. « But I'm stupid, really. I'm the true idiot for thinking you'd finally grow up. I'm the idiot for thinking that for once, you would care about what I feel. » Ça le fait grincer des dents Phineas, parce que Cygnus doit savoir que l’idiot des deux, c’est lui. Et ça lui brise le cœur, parce que son frère a enfin laissé tomber, il a enfin compris que Phineas n’en vaut pas la peine. Il voudrait se mettre à genoux et demander pardon, mais il ne peut pas, ne le fera pas.
Le plus tragique dans toute cette histoire c’est que Phineas se soucie de ce que son frère ressent, plus que tout au monde, mais que c’est plus fort que lui, qu’il y a quelque chose dans sa tête qui ne fonctionne pas comment elle devrait. Un truc cassé, qu’on a tenté de recoudre, mais qu’on a abandonné. « You hurt everyone who love you. And I... I'm tired of being hurt by you. I'm so tired of you. » Ca fait serrer la mâchoire alors qu’un semblant de sanglot se niche dans sa gorge. Il a raison. Tout ce que Phineas touche, tout ce que Phineas aime finit par être blessé. Parce qu’il ne sait pas s’y prendre autrement, parce qu’il est maladroit, parce qu’il est cruel, provocateur, parce qu’il dépasse les limites de l’entendement, parce qu’il se croit tout permis. Mais un jour, un jour tout lui retombera dessus, et un de ces jours est arrivé aujourd’hui.
Le jour où il a perdu son frère pour de bon.
Les larmes ne coulent pas, non, ça fait trop longtemps que Phineas n’a pas pleuré, mais elles voudraient, dieux, qu’elles voudraient. Le goût amer dans sa bouche ne le quitte pas, parce qu’au fond c’est ce qu’il voulait, make a point, prouver qu’il avait raison, qu’au fond Cygnus n’est pas mieux que les autres, que Phineas est destiné à être seul.
Congratulations you played yourself you damn fool.
« And yes, Phin. (…) And I told her I could push her away from my life but I couldn't do the same to you, my brother. I guess I was wrong about that too. » Il inspire, puis il expire et détourne enfin les yeux, parce que ça lui brise le coeur que de garder le contact, que d’oser encore regarder son frère, ou le semblant de, droit dans les yeux. De peur que Cygnus remarque, entrevoit la brèche et qu’il s’en serve. « Why did you want to talk to me then? You knew you wouldn’t forgive me, so what exactly did you want from this? » Qu’il ose articuler alors que ses poings se serrent, puis se desserrent. « You're right I am a selfish asshole but I never pretended to be anything else. I'm super happy we got to clear that up before you left, but now what? My apology doesn’t suffice, very well, I can live with that. But what exactly do you want from me now Cygnus? Want me to crawl, want me to cry, want me to beg for forgiveness? » Un rire sans en être un s’échappe de sa bouche. Parce qu’au fond cette situation ne devrait pas être retournée, tout du moins pas en direction de Cygnus. Il a le droit d’être en colère, il a le droit de ne jamais vouloir lui parler ; et pourtant même si phineas l’a provoqué, il n’arrive pas à l’accepter.
« Or maybe you want me to disappear, never to see me again? Well congrats, you’ve done just that by getting yourself caught. You’re going to leave like everybody else and you’ll be free of me. Good riddance for you I guess. » Il est injuste, peut-être plus que jamais. Pourtant, il ne peut s’en empêcher, parce que ça lui tord le ventre l’idée même de vivre loin de son frère, de ne plus pouvoir le voir, lui parler normalement. Non, la distance n’est pas le seul problème, bien au contraire, c’est cette discussion qui est venue tout éclater. Ou plutôt Phineas, Phineas le jour où il a décidé que ses besoins, que sa personne était plus importante que son frère.
« For what it’s worth, I care Cygnus, I care a lot, I always have, and maybe, maybe you should’ve known too, maybe I fucked it all up, but you didn’t help. » Il mâche sa lèvre inférieure, nerveux, tremblant, parce qu’après ces mots il n’y aura pas de retour, aucune chance que son frère lui pardonne, aucune chance qu’il le regarde à nouveau dans les yeux. « I made a mistake, maybe one too much, but more than this, more than these words I can’t offer you. So I guess this is it then. Go, leave, start a new life with less terrible people in it, far away from here. Isn’t it what you wanted from the start? » Il appuie le dernier clou dans son cerceuil, ou plutôt le cerceuil qu’est leur relation fraternelle.

@cygnus jenkins



— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cygnus Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 497
AVATAR + © : finn jones, OLYMPIA.
POINTS : 1322
i want you gone for good. (w: phin) Tumblr_ptpzcbAFXa1sognhno1_400
AGE : vingt-huit ans. la jeunesse fanée, cornée. il a un goût acre en bouche à l'idée de tout ce qui lui a d'ores et déjà été dérobé.
STATUT CIVIL : le coeur divisé, rongé, écartelé. engagé dans une relation secrète avec loras sielle, prince chéri du cercle, il reste habité par l'amour qu'il continue d'éprouver pour son ex, cassiopée, elle-même nouvellement mariée à un roi, rien que ça.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1414-i-am-not-the-one-of- https://gods-will-fall.forumactif.com/t1453-overthinking Voir le profil de l'utilisateur
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  Mer 8 Jan 2020 - 9:42
« Why did you want to talk to me then? You knew you wouldn’t forgive me, so what exactly did you want from this? »
You knew you wouldn't forgive me.
Sauf que ce n'était pas le cas, Phin se fourvoyait en formulant pareille affirmation et il avait fallu qu'il lui tienne pour ce discours pour que la lumière se fasse, tardive, dans l'esprit de Cygnus. Le regard aimanté à celui de son frère, il lui apparu clairement qu'il aurait pu pardonner.
S'il ne lui semblait pas possible de renouer un jour avec Cassiopée sans briser de nouveau son propre cœur dans la foulée, il en allait différemment en ce qui concernait Phineas. Car leur lien était plus fort que cela, il devait l'être. Et il avait cru, Cygnus. Il avait vraiment cru que son frère saurait se faire pardonner. Qu'il délaisserait son attitude viciée, exécrable. Qu'il mettrait sa fierté de côté, compte tenu de l'erreur commise.
Mais non.Il n'en avait rien fait. Il s'était enfoncé à l'inverse, allant toujours plus bas et coupant le souffle de Cygnus dans le processus.
Et il aurait pu répondre cela à son frère à présent.
Que, malgré ses actes, il avait conservé à foi en lui. Que s'il avait voulu le confronter à ce sujet, c'était aussi pour lui donner la chance d'amorcer la reconstruction de leur lien sauvagement éclaboussé.
Mais tous ces mots... Non. Cela ne pouvait plus faire aucun bien. Tout était gâché et Cygnus n'éprouvait plus qu'une envie mordante : s'éloigner.
« You're right I am a selfish asshole but I never pretended to be anything else. I'm super happy we got to clear that up before you left, but now what? My apology doesn’t suffice, very well, I can live with that. But what exactly do you want from me now Cygnus? Want me to crawl, want me to cry, want me to beg for forgiveness? » 
Un simulacre de rire, grotesque. A croire qu'il se fait un devoir d'être détestable. Une espèce de mécanisme de défense sordide auquel Cygnus devrait peut-être s'être accoutumé désormais.Mais il était fatigué de cela. De s'accoutumer. Il en avait assez de tolérer au nom d'un lien de sang sur lequel Phin avait abondamment craché.
« Or maybe you want me to disappear, never to see me again? Well congrats, you’ve done just that by getting yourself caught. You’re going to leave like everybody else and you’ll be free of me. Good riddance for you I guess. »
Et il acquiesça, Cygnus, d'un mouvement de tête. Ouais. Grand bien lui fasse de s'ôter ce poids. Qu'il s'autorise donc un peu d'égoïsme pour une fois. Il avait veillé sur son frère toute sa vie durant et n'avait tiré de cela que trop peu. Il n'y avait pas de reconnaissance dans les traits de Phin. A l'inverse, ce dernier avait même le culot de redessiner l'histoire. Pire encore, il énonçait leurs pertes, comme s'il n'était pas de responsable d'au moins la moitié d'entre elles.
Et il aurait pu éclater, Cygn. Répondre à toutes ses provocations venues lui égratigner le cœur. Il aurait pu laisser la colère prendre le pas sur tout le reste, renouant avec un réflexe aussi dévastateur que familier. Foutre sa main dans la figure de son frère, vivement, histoire de remettre sa cervelle détraquée en état correct de fonctionnement. C'était ce qu'il avait fait jusqu'alors, lorsqu'ils s'étaient retrouvés en conflit.
Il avait l'intuition que c'était ce que Phineas recherchait. Pousser son frère à la faute, histoire de les remettre sur un pied d'égalité. Retrouver un équilibre, même branlant, tangible.
En un sens, ils étaient toujours parvenus à composer ensemble ainsi. L'entêté et le colérique.
Deux entités adverses sensées se contre-balancer l'une l'autre. 
« For what it’s worth, I care Cygnus, I care a lot, I always have, and maybe, maybe you should’ve known too, maybe I fucked it all up, but you didn’t help. »
Bah voyons. Le voilà qui s'employait de nouveau à renverser les rôles.
Peine perdue.
Il n'était pas parfait, Cygnus, ça non. Il n'avait jamais prétendu le contraire d'ailleurs. Il s'était toujours embourbé dans ses défauts, tâchant sans arrêt de se dépêtrer d'une obscurité qu'il n'était jamais vraiment parvenu à distancer. Alors oui, il avait commis des erreurs. Tant qu'il semblait impossible ne serait-ce que de s'atteler à les compter.
Mais il n'était pas responsable de ce qui se passait aujourd'hui
.Il n'était pas celui qui bousillait drastiquement leur relation.
« I made a mistake, maybe one too much, but more than this, more than these words I can’t offer you. So I guess this is it then. Go, leave, start a new life with less terrible people in it, far away from here. Isn’t it what you wanted from the start? »
Coup après coup, encore toujours.
Si Cygnus avait choisi de relancer, de provoquer à son tour, ça aurait pu durer ainsi durant des heures. Retarder l'échéance ainsi, à coups de propos odieux venus les massacrer toujours un peu plus.
Mais le temps manquait et l'énergie avec. L'expression grimaçante, le regard délavé, il laissa un moment s'écouler avant de desserrer enfin les lèvres. 
« I won't play this game with you but you're wrong. I didn't always want that, no. I always protected you, despite all your bullshit. But yes, you pushed too hard. You are detestable and I have had enough of tolerating you. »
Le ton reste ferme, ce dont il se félicite. Il ne doit pas flancher.
« So go ahead now, I hope you finally find someone who supports you. »
Peut-être Vega était-elle ce qui s'en rapprochait le plus... Mais Vega allait épouser Sirius. Un autre point en faveur du discours tenu par Cygnus. Un point qu'il ne se serait pas gêné pour relever, en d'autres circonstances.
A la place, il se détourna, présentant son dos à son frère, le congédiant par ce geste. En ce qui le concernait, la confrontation était terminée.

@phineas jenkins



(I'm here to admit That you were my medicine -So wake me up when they build that time machine I want to go back Wake me up when you are sleeping next to me 'Cause I really loved you.)

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
i want you gone for good. (w: phin) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: i want you gone for good. (w: phin)  |  

i want you gone for good. (w: phin)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus-
Sauter vers: