Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
La nouvelle période de sprint rp a débuté. Vous agnez le double de points pour tous les rp postés !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)

 :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées  
— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Sirius Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 55
AVATAR + © : Neels Visser, ©CelticAddiction
POINTS : 1385
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  OYi7KRiZ_o
AGE : 25 ans; mentalement plus, physiquement moins
STATUT CIVIL : Fiancé à Vega, il a simplement voulu faire son devoir, et voilà le résultat ...
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 22:09
Sirius Jenkins
Bite off the venomous head. Follow the chemical scent. Look for the hole in the fence. Take everything you demand, fast as you can. And run for your life
WHO ARE YOU REALLY?
PRÉNOM, NOM - Un prénom, ça a toujours une signification. Forcément. Sirius, lui, il s'appelle comme ça sans savoir pourquoi. Il a demandé, enfant, mais on ne lui a jamais répondu. Benjamin de la fratrie Jenkins, il est le plus jeune, celui qui a grandi dans l'ombre des aînés, sans jamais réellement trouver sa place, le poussant parfois à se dire qu'il était l'enfant de plus, et peut-être même l'enfant en trop, celui qu'on n'avait pas spécialement demandé mais qui était là quand même. AGE - Sous ses airs de jeune homme à peine sorti de l'adolescence, Sirius affiche tout de même 25 ans au compteur. DATE ET LIEU DE NAISSANCE - Il a poussé son premier cri le 17 mai 2652, au sein du berceau familial de Ghininsk, aux premières lueurs du jour. STATUT CIVIL - Il est fiancé, Sirius. Une union à laquelle personne ne l'a poussé, si ce n'est, sans doute, lui-même. Par honneur, plus que par amour charnel. Ce qui ne constitue en rien des bases soldes, sans parler de la stupeur et du tremblement que cela a pu faire naître dans les cœurs de certains. MÉTIER - Personne n'a réellement été surpris quand il s'est engagé en direction d'une carrière au sein du Service Incendie. Une façon comme une autre de se donner pour les autres, de les protéger au détriment de sa propre sécurité. Avec le temps, l'expérience et les circonstances, le voilà désormais capitaine au sein des pompiers. POUVOIR - Dans ses veines coule le sang des Jenkins, celui d'un Magnetron, donc. Ce qui lui a été utile à plus d'une occasion, professionnellement. LIEU DE LOCALISATION - Aujourd'hui, il ne fait plus bon vivre à Aureus, quand on est Argent. Et de par les convictions de son père, celles qu'il a dû suivre, il n'est plus non plus le bienvenu à Ghininsk. Alors, il a trouvé refuge à Aldion, auprès des autres Trinitaires. CRÉDITS ET AVATARS - Neels Visser. @CelticAddiction.
QUESTIONS SI FIDÈLE À UN MOUVEMENT
– QUESTION 1 ; À QUEL MOUVEMENT VOTRE PERSONNAGE EST-IL FIDÈLE ET JUSQU'À QUEL DEGRÉ ?
La question ne s'est jamais réellement posée, pour lui qui n'a jamais cherché à faire de vagues, pas plus qu'à se démarquer par des frasques qui jureraient avec le restant de sa famille. Jusqu'à récemment, son père, Tomas, se trouvait être l'une des trois têtes directrices et décisionnaires au sein des Trinitaires, alors, c'est au sein des idéologies de ce mouvement qu'il a grandi, Sirius. Trinitaire, il n'a jusqu'à maintenant pas réellement chercher à savoir si une autre voie lui conviendrait plus. Parce qu'il a toujours tant voulu ne jamais donner d'arguments pour être encore plus rejeté et mis à l'écart par les siens. Et puis, dans le fond, c'est sans doute dans l'égalité des sangs que pourra s'épanouir la paix et l'ordre social, non ? Alors, il est loyal et fidèle au mouvement, bien qu'il faudrait chercher ailleurs que de son côté pour trouver le Trinitaire le plus dévoué.

– QUESTION 2 ; QUELLE EST LA PLACE DE VOTRE PERSONNAGE DANS LE MOUVEMENT ?
Moins beau-parleur et volubile que son frère Phineas, Sirius s'est fait sa place, plus en douceur. Plus en subtilité, aussi. Il a des yeux, et des oreilles, le benjamin de la fratrie. Et un métier qui lui a toujours permis de rentrer chez les gens, qui lui ouvrent même la porte. Espion parmi les Trinitaires, il a toujours tenté, au mieux, d'être utile à son mouvement, sans que cela ne l'amène cependant à faire des coups d'éclat. Mais il aurait été stupide pour lui de ne pas profiter de ses facilités d'accès au domicile des gens et au sein des entreprises, lors des interventions pour incendie ou soucis médical ...

– QUESTION 3 ; QUELLE EST L'IDÉE FONDAMENTALE QUI L'A ATTIRÉ VERS CE MOUVEMENT ?
Sirius a grandi bercé par des idées égalitaires mais non moins combatives. Il a suivi les préceptes enseignés par son père, sans se sentir illégitime. Et il le sait autant qu'il l'a vu, maintes et maintes fois, mais la société est aujourd'hui bien trop morcelée et déchirée pour qu'il puisse être convaincant de perdurer dans les schémas actuellement mis en place. Il est pour la paix, Sirius, pour l'apaisement. Ce qui n'est pas forcément une position aisée, au sein des Trinitaires pour qui les grands maux requièrent les grands remèdes, peu importe la teneur et la couleur de ceux-ci ...

– QUESTION 4 ; QUELLES SONT SES AMBITIONS POUR LE MOUVEMENT ET SON FUTUR DANS CELUI-CI ?
Dans un premier temps, il espère bien que les Trinitaires ne vont pas se retrouver déchiquetés entre les crocs de l'Ordre et du Cercle, mouvements voisins et opposés. Dans un second temps, il escompte bien que les rangs du mouvement vont se garnir progressivement, sans trop tarder non plus, car il est lucide : la Confrérie et le Cercle sont bien plus colossaux, et pour faire face, il faut avoir des forces brutes. Mais alors, peut-être faudra-t-il amener certains changements.
ALLÉGEANCE POLITIQUE
La résurrection des jumeaux Zarkari n'a pas été un bon signe pour lui. Il n'avait personnellement rien contre eux, mais leur antagonisme avec les Sielle n'augurait rien de bon, à ses yeux. Le retour d'Orion et d'Elara, ou une potentielle recrudescence des conflits et des heurts. Sans parler du fait que tout ceci lui a rappelé ce qu'il a pu voir, au sein de leur Manoir, lors de l'incendie, faisant partie de l'équipe intervenue sur place. L'odeur et la vision de corps brûlés, cela vous marque à vie. Les attentats du 17 mai furent une bien piètre journée d'anniversaire, pour lui qui fêtait ce jour là ses 25 ans. Il a tout vécu par ricochets, en tout cas, plus ou moins. Il ne se trouvait pas dans les rues, quand Aureus a été endeuillé, mais il a été envoyé pour intervenir sur place, dans la première vague de secours. Il a fait son travail, du mieux qu'il a pu, rangeant de côté ses propres sentiments et ses opinions personnelles, qui ne devaient absolument pas compter, à cet instant là. Mais cela l'a marqué, et il en rêve encore, la nuit. Sans parler du fait que tout le monde a oublié qu'il prenait un an de plus à ce terrible jour ... Ce qu'il y a gagné ? Ses gallons de capitaine, son supérieur hiérarchique ayant perdu la vie durant les attentats. Les exactions des Ad Maius Bonum ne l'ont pas touché, lui, mais son frère Phineas a été pris dans leurs filets. Alors, évidemment, cela lui a fortement déplu, sans parler du fait que cela va entièrement à l'encontre du pacifisme et de l'apaisement des tensions entre sangs ... La morsure du 5 septembre a provoqué en lui une sorte de shut-down. Il a agi, au plus près de la manifestation, pour soigner les premières blessures et éteindre les premiers incendies, et puis, tout s'est enflammé, sans mauvais jeux de mots. Le Premier Ministre a été tué par une balle tirée en provenance de la foule, son propre père a été tué, lui aussi, et ... Et tout s'est déroulé à un rythme si précipité qu'il se demande encore aujourd'hui comment il a fait pour continuer d'aligner un pas devant l'autre sans s'effondrer. Akkadia est aujourd'hui morcelé, chacun voulant sa part du gâteau, et nombreux étant également ceux qui se sont défaits de leurs masques. Sirius, lui, a dû fuir la capitale pour Aldion, ce qui n'a pas été sans péril pour lui, restant en arrière pour chercher Vega, sa fiancée. De longues heures sans dormir, en devant se faufiler dans les ombres et faire montre de ruse pour ne pas se faire choper, là où on tuait déjà de l'Argent à la pelle. Pour finalement faire chou blanc ... Et maintenant ? Certains cyniques diront qu'il n'a troqué que peu de choses, dans sa nouvelle vie. Il demeure capitaine des pompiers, parce qu'on en a besoin partout, de gars qui savent éteindre les incendies et prodiguer les premiers soins d'urgence. Mais lui ... Lui, il a perdu de nombreux amis dans l'affaire. Des proches, et surtout, Vega. Il ignore où elle est, ce qui est advenu d'elle, et cela le préoccupe, énormément. Il s'était juré de la protéger, autant qu'il le pouvait, et là ...
17.05.2652 - naissance à Ghininsk, aux premières lueurs du jour
2661 - mort de sa mère; Sirius vit plus ou moins son deuil en silence
01.09.2663 - commence sa formation auprès du service incendie et secours d'Aureus
17.05.2666 - connaît sa première fois avec une amie de son frère aîné, pour ses 14 ans, sans en garder un souvenir des plus impérissables une fois avoir découvert que la jeune fille agissait à la demande d'Arturus
14.07.2669 - naissance de son premier enfant, dont la mère est Erin Montgomery ; Sirius ne sait rien de sa paternité
2.06.2670 - diplômé, il intègre le service incendie et secours d'Aureus, étant affecté à une caserne de la Petite Ville
avril 2676 - mort de son frère Arturus; dans la foulée, il demande Vega en mariage, comprenant que la perte de ses fiançailles lui causent un grand désarroi, sans comprendre pourquoi, ce qui brise le coeur de Nastya
18.05.2677 - est nommé capitaine en reconnaissance de bons services et pour acte de courage et de bravoure suite aux attentats de la veille
08.09.2677 - arrive enfin à Aldion, après s'être attardé le plus longtemps possible à Aureus afin de retrouver Vega, qui a disparue; arrive épuisé et affamé
CHRONOLOGIE
ANECDOTES
– THE PLUS ONE ; Trouver sa place au sein de sa fratrie n'a jamais été aisé pour lui. Il y avait Arturus, l'aîné, leur aîné à tous, fils chéri de leur père, digne héritier de la cause familiale. Ensuite venaient les triplés, unis et soudés, venus au monde ensembles, et sans doute persuadés qu'ils le quitteraient aussi ensembles. Et puis venait Sirius. Celui pour qui leurs parents n'avaient plus forcément de temps, celui qui ne rêvait que de les rendre heureux et qui cherchait à briller sans causer le moindre incendie ... – BLOOD, FLESH AND BONES ; Il n'a jamais été fasciné par la Mort, Sirius, mais il a très tôt compris qu'elle faisait partie de la Vie, que cela en était l'étape finale. Et qu'on pouvait quand même chercher à la combattre, à la repousser plus loin, pour encore un peu plus longtemps. Et il n'a jamais eu peur du sang qui s'écoule, de la chair à vif et des os brisés, Sirius. Pas même quand ça l'a concerné, lui, cette fois où il s'est brisé le bras et où son humerus s'est cassé au point de ressortir à la surface. Depuis, il a connu plusieurs autres blessures, en service, et s'en est toujours remis en rognant sur ses jours d'arrêt maladie. – SCARS AND TATTOOES ; Quand on est pompier, on y laisse des plumes, parfois. Ces cicatrices là, Sirius n'en a jamais eu honte. A ses yeux, elles sont un gage de son engagement et de sa dévotion, du fait, aussi, qu'il a su aller en première ligne quand il l'a fallu. Les tatouages, eux, sont là pour marquer à jamais des moments importants, cruciaux, déterminants. Sans avoir le corps entièrement recouvert, il en a tout de même une bonne petite collection, dont, pêle-mêle, son numéro de matricule chez les pompiers, ou encore les initiales de sa mère, et de son frère aîné. – MUSIC AND LYRICS ; Le silence est sa hantise. Comme s'il craignait qu'il ne puisse être annonciateur que d'une catastrophe. Pour lui, le silence présage un torrent de bruit et de hurlements, et dans le fond, il s'est rarement trompé. Alors il a besoin de musiques, de chansons, et ce depuis tout petit, jouant de plusieurs instruments et cassant les pieds de ses collègues en fredonnant sans cesse des choses qui n'ont pas toujours de sens. – ETERNAL TRAUMA ; Il y a de ces souvenirs qui vous marquent, qui vous hantent, qui ne vous laissent pas en paix. C'est le lot quotidien, quand on est pompier comme lui, mais il n'empêche qu'il se serait bien passé de certains souvenirs. Il est notamment intervenu sur l'incendie ayant ravagé le Manoir des Zarkari, ainsi que sur les attentats du 17 mai 2677, puis sur la Manifestation du 05 septembre 2677. A chaque fois, le pompier a pris le pas sur l'Homme, mais il n'empêche qu'il la sent encore, l'odeur de la Mort, et qu'il le perçoit encore, le souffle de l'agonie, là, sur sa peau. – DUTY AND HONOR ; Il a toujours voulu faire les choses bien. Tenir son rang, ne pas faire honte aux siens, ne pas leur causer du souci, aussi. Alors, souvent, il se fait des promesses, qu'il entend bien tenir. L'une d'elles lui vaux ces actuelles fiançailles avec Vega, qui fut autrefois la promise d'Arturus, son grand frère, jusqu'à la mort de celui-ci. Il n'a jamais su pourquoi elle était si désemparée, et il s'est juste dis qu'il devait faire quelque chose, pour elle tout autant que pour son aîné. Ce qui a provoqué remoults et chaos, sans que cela ne soit volontaire de sa part. – SURPRISE YOU'RE A FATHER ; Il l'ignore, mais il est père, Sirius. Et il l'a été avant même d'être diplomé. Pour lui, les deux enfants aînés d'Eden sont ceux qu'elle a eu avec son mari, alors qu'en réalité ... Il n'en sait rien, parce qu'elle ne lui a rien dit,et que, heureusement pour eux, son époux étant lui aussi Magnetron ... La nouvelle génération est déjà, donc, mais pas sûr que le contexte actuel soit favorable à des retrouvailles, ou même à une révélation au grand jour de la vérité.
pseudo - You can call me Queen In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431 Mais Alexa ça marche aussi In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1531051307 âge - 82 ans, minimum ! pays - Le pays hexagonal comment as-tu connu le forum ? Il hante mes nuits In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431 PERSONNAGE ÉPHÉMÈRE?- Nop ! smiley préféré - In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431, ne changeons pas les bonnes vieilles habitudes ! gif qui décrit le mieux ton personnage -
Spoiler:
 
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Sirius Jenkins le Lun 7 Oct 2019 - 23:40, édité 1 fois

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Sirius Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 55
AVATAR + © : Neels Visser, ©CelticAddiction
POINTS : 1385
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  OYi7KRiZ_o
AGE : 25 ans; mentalement plus, physiquement moins
STATUT CIVIL : Fiancé à Vega, il a simplement voulu faire son devoir, et voilà le résultat ...
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 22:10
But the Golden Age is over
A man does what he must, in spite of personal consequences, obstacles and dangers and pressures. That's the basis of all morality.


Ça lui avait brûlé la langue. D'en savoir plus. D'en demander plus. Mais il n'avait pas trop su s'il pouvait se lancer, s'il pouvait y aller. C'était qu'il était toujours un peu impressionné, Sirius, quand il se tenait face à Arturus. Il avait 6 ans de plus que lui, son grand frère. Et à leur âge, et bah 6 ans ça compte, et ça fait même beaucoup ! Sans rigoler, il était déjà grand pour son âge, Arturus, en plus, alors là, comme il était adolescent, et bien ça n'aidait pas ! Et puis, il parlait avec cette voix qui ne déraillait pas, qui devenait de plus en plus profonde, chaque jour. Il l'impressionnait, Arturus. Il réussissait tout, et puis, c'était le plus grand, le plus fort, celui que leur père préférait et qui recevait toujours des compliments de sa part. Sirius, il était toujours le dernier servi, à table, et parfois, même, on oubliait qu'il était là. Jusqu'à ce qu'Arturus s'impose, coupe court aux conversations ou actions en cours, pour le regarder, lui, et juste lui, pour lui parler, ou encore pour le faire grimper sur ses épaules même encore maintenant qu'il commençait à peser de plus en plus lourd. Mais là, Arturus, il s'était agenouillé devant lui, et ça lui avait fait peur, à Sirius, parce qu'il ne faisait pas ça souvent, et qu'en plus, il avait l'air tout triste. Tout triste, et avec un visage devenu comme tout vieux. Et il lui avait posé une main sur l'épaule, et ça lui avait fait tout chaud, à Sirius. Tout chaud, et comme avec des papillons dans le ventre. Mais d'habitude, ça lui donnait aussi envie de sourire, tout plein, et pendant un instant, il se sentait tout fort, alors que là, non. Là, il avait plutôt eu comme l'impression qu'il allait vomir son goûter sur les pieds de son frère, et il avait eu mal dans le ventre. Il avait juste demandé à voir Maman, lui, pour lui montrer son dernier devoir, même qu'il avait eu la meilleure note de la classe et qu'il avait lu sa rédaction devant tout le monde avant d'être applaudi. Mais Arturus l'avait stoppé alors qu'il marchait vers la chambre, et ... Et il lui avait dit « Désolé Bonhomme, mais tu ne peux pas entrer ». Pourtant, ça lui avait brûler les lèvres, à Sirius, de demander pourquoi. Il avait même senti sa lèvre inférieure trembler un peu, et quand il respirait, cela avait commencé à faire un peu de bruit, comme quand on y arrive plus trop et que l'air ne rentre pas correctement, et que, du coup, oui, ça fait du bruit. Et la main d'Arturus sur son épaule avait comme pesé très lourd, et lui, il avait eu l'impression, alors, de s'enfoncer dans le sol, d'être de plus en plus petit. Et en même temps, il l'avait vu, dans les yeux de son grand frère, qu'il pouvait tout lui demander, mais en même temps, c'était comme si Arturus avait eu peur qu'il le fasse. Et il n'avait jamais peur, Arturus. Alors ça avait fait peur à Sirius. Et peut-être que ça, Arturus l'avait senti, parce qu'après avoir baisé la tête, il l'avait regardé de nouveau. « Maman était très fatiguée ... Maman était très fatiguée, alors elle s'est couchée et elle ne se réveillera plus, maintenant. » Encore aujourd'hui, rien qu'à cette pensée, il a les genoux qui tremblent, Sirius, et tellement peur de tomber par terre, comme un bébé. Cela aurait fait rire Phineas et Cygnus, et puis peut-être Hesper, aussi, avant, mais plus personne n'avait envie de rire depuis que Maman n'était plus là. Et Papa serait encore moins content, alors ... Il a le menton qui tremble, Sirius. Et envie de pleurer. Envie des bras de Maman, même si elle, elle préfère faire des câlins aux triplés. Il a envie de pleurer, mais il ne veut pas, parce qu'Arturus lui tient la main, et qu'elle est toute chaude, et un peu mouillée, aussi. Alors, il doit être fort pour lui, fort pour eux. Pour ne pas leur causer de soucis, pour ne pas les inquiéter. « Ça va aller Arturus. » Et Sirius, il lui serre la main un peu plus fort, en essayant de sourire, même s'il doit serrer les dents, et que ça fait mal, et qu'en plus, on lui avait cassé une molaire, et que maintenant, en attendant que la molaire adulte pousse, ça lui faisait un trou. Et Arturus, il s'agenouille à côté de lui, et il le serre contre lui, en posant sa tête contre son épaule, et il pleure. « Ça va aller Arturus, ça va aller ... » Alors il lui pose une de ses petites mains sur l'épaule, et il fait comme Arturus, comme plein de fois avant avec lui : il tapote, avec affection, et protection, avant de poser sur la tombe le petit bouquet qu'il tient dans les mains et que Hesper l'a aidé à choisir, chez le fleuriste. « Tu me manques beaucoup, mais ça va aller Maman. Je vais continuer à être gentil. Et je t'aimerais toute ma vie, aussi. » Oui, ça va aller, même si en vrai il sait que non, Sirius. Mais il faut faire semblant, il faut faire comme si ...



« Mais c'est dégoûtant !! » En vrai, c'était plus ou moins ce qui avait lancé les hostilités. Tout avait commencé quand Hesper avait pris un air tout à la fois horrifié et dégoûté tout en repoussant presque de la main l'assiette de légumes posée devant elle. Et déjà, Sirius avait observé ses frères s'en prendre à elle, en la taquinant et en s'amusant beaucoup de sa réaction. Et évidemment, elle aussi, elle avait réagi, ne se laissant pas marcher sur les pieds. Personne ne se laissait vraiment avoir dans sa fratrie, même pas lui, enfin, pas vraiment, ou pas comme on l'entendait, alors. Hesper, elle n'avait pas trop aimé ce qu'il avait commencé à expliquer, Sirius, en voulant raconter sa première journée de formation, au sein d'une caserne. Pour son premier grand jour, il avait plutôt eu de la chance, visiblement, parce que son tuteur lui avait dit que des cas comme ça, on en a pas tous les jours. Souvent, les gens pensaient que les pompiers ne se contentaient que d'éteindre des incendies, mais en réalité, ils faisaient bien plus que ça, étant souvent les premiers à arriver sur les lieux des accidents, alors qu'on les appelait aussi pour aller au domicile des gens qui ne se sentaient pas bien, avaient besoin d'aide ou d'être emmenés à l'hôpital. Et là ... Là, Sirius avait été emmené sur une affaire un peu gênante, celle d'un amant qui, en voulait échapper au retour du mari qu'il cocufiait, avait sauté par la fenêtre, pour s'empaler un bras sur l'un des piques en fer de la barrière. Non sans se plier l'une des jambes dans le mauvais sens aussi. Et visiblement, l'évocation en détails que Sirius avait commencé à faire de la position de l'os et du pique qui entrait dans le bras pour ressortir d'un autre côté avait causé un émoi dégoûté de la part de son unique soeur. Sauf que maintenant, tout était parti sans dessus dessous, comme assez fréquemment avec eux. Plus personne n'avait continué de l'écouter dans son récit, sans même réellement se rendre compte, sans doute, qu'il n'avait pas fini de tout leur raconter. Son père, fort occupé à relire la dernière version du journal de demain avant d'ordonner qu'on la mette sous presse, les avait chassé d'un grand geste de la main, pour qu'ils aillent dehors, alors que Hesper, au même instant, avait essayé d'étouffer Phineas avec de la mie de pain. Et maintenant, c'était une course poursuite entre le dedans et le dehors, alors qu'en courant à leur côté, c'était quand même un peu comme s'il était en dehors du truc. Ce qui était sans doute un peu vrai. Parfois, comme maintenant, lui, il se sentait comme un spectacteur au cinéma, placé en dehors de l'action, un peu oublié et mis sur le côté. Mais il ne pouvait et ne voulait pas se détacher entièrement d'eux, par peur de passer à côté d'un truc, de manquer quelque chose, de perdre encore plus pied avec leur complicité à eux, entre eux. C'était ... C'était un peu comme courir au ralenti, en étant comme incapable de les rattraper, alors qu'il était sportif, athlétique, et déjà bien entraîné pour son âge, Sirius, en tant que jeune apprenti pompier. Mais là ... Là, il avait brusquement stoppé son élan, sans qu'eux ne fassent de même. Et dans un souffle, évidemment inaudible pour eux ... « Je n'avais pas fini, en fait ... » Parfois, il se disait que cela ne servait à rien de s'accrocher, mais, toujours, il se souvenait qu'il avait pris un engagement, sur la tombe de leur mère, de veiller sur eux, de rester leur frère, toujours, quoi qu'il arrive. Et au final, il se perdait parfois sans doute dans ses pensées au point de ne pas voir que le contact se renouait. « Hey, Bonhomme, tu nous as pas dis comment elle était, la femme ? Elle devait avoir un sacré petit cul pour qu'on prenne autant de risques pour ses beaux yeux ! » Étouffant un risque alors que Hesper levait bien haut la jambe pour donner un coup de pied au cul d'Arturus, justement, Sirius se dit que certaines choses en vaudraient toujours la peine, quoi qu'il advienne.



Pour un pompier, est-ce qu'aimer jouer avec le feu était un pléonasme, ou juste une plaisanterie finalement peu recherchée et tombant plutôt à plat ? Au final, sans doute Sirius se contrefichait-il de la réponse, du moment où il pouvait continuer de boire jusqu'à la lie sans s'étouffer. Il fallait de toute façon bien reconnaître qu'Eden était la tentation incarnée et que ... Franchement, comment aurait-il pu lui résister ? A n'en point douter, si ce n'était pas avec elle qu'il avait connu sa première fois, Arturus s'étant arrogé le droit de jouer les déniaiseurs de petit frère en demandant à l'une de ses amies de s'en charger, ce qu'il n'avait pas trop apprécié, après l'avoir appris, c'était bien avec Eden que, pour la première fois, il s'était tout autant senti sur le toit du monde qu'incapable d'avoir le contrôle sur quoi que ce soit, et encore moi sur ce qui se passait entre eux. Dans le fond, il ne l'avait pas cherchée, et sans doute n'avait-elle pas cherché à ce que ce soit lui non plus. C'était juste arrivé, sauf si elle cachait bien son jeu, et ... Et franchement, il s'en fichait. Sans doute plus maintenant qu'avant, parce qu'il était majeur, désormais, et qu'elle n'encourrait plus rien, et que ... Cela enlevait une partie du piment de leur relation, si l'on pouvait réellement parler d'une relation, alors que ... C'était compliqué. Elle était mariée, et évidemment, ce n'était pas avec lui, sans parler de leur différence d'âge, et du fait que, si cela se savait ... Mais encore une fois, comment résister, sans parler du fait que cela allait au delà de la simple tentation juteuse et appréciable, il y avait plus, sans que ni l'un ni l'autre ne semble en mesure de tout y comprendre. Mais, dans le fond, le voulaient-ils, réellement ? « C'est ton fils ? » C'était culotté, de sa part, d'être venu remettre le couvert avec elle sous le toit conjugal, mais après tout, elle méritait mieux qu'une partie de jambe en l'air dans une chambre d'hôtel qui avait vu passer bien d'autres amants avant eux. De toute façon, cette chambre là ne connaîtrait sans doute jamais autant d'action que quand il s'y trouvait, avec elle ! Sérieusement, il n'avait rien contre son mari, mais ... « Hmm ... Il a grandi, depuis la dernière fois où tu l'as vu ... Un vrai petit Magnetron. » La dernière fois ... La dernière fois, c'était au parc, et il gambadait, le petit, encore chancellant sur ses jambes, avant de se rattraper à ses propres jambes à lui, venu intervenir pour une chute de vélo d'une fillette, et ... Et disons que cela lui avait quand même fait un truc, de la revoir avec un enfant. Il savait qu'elle était devenue maman, mais entre le savoir et le voir ... En tout cas, il était là, entièrement nu, dans la chambre qu'elle partageait avec son mari, et ... « Reviens donc te coucher. J'ai besoin que tu me réapprennes le nom et le positionnemment des différents os et muscles du corps humain ... » Une approche tout ce qu'il y avait de plus caricatural, mais après tout, c'était un jeu, entre eux. A moins qu'il ne s'agisse de plus que ça ? ...



« Sirius, stop ... SIRIUS, ARRETE !! » Il frappait, frappait, tout ce qu'il en savait, ayant abandonné les gants pour y aller à mains nues, puisqu'après tout ... Après tout, à quoi bon ? Arturus était mort et ... Et cette simple pensée le révulsait, le mettant dans tous ses états, et ... Pourquoi ?! Merde, pourquoi ? Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Chaque jour, Sirius risquait sa vie, sans accro létal, jusque là. Chaque jour, Cygnus se levait pour rejoindre les rangs de l'Armée, où il serait en première ligne en cas de gros pépin, et il était encore en vie, lui aussi. Alors pourquoi Arturus ? Pourquoi lui ? Il ne comprenait pas, peut-être parce que, dans le fond, il n'y avait rien à comprendre, mais ça n'y changeait rien. Absolument rien. Arturus était mort, et on ne revient pas de ce genre de voyage là. Alors Sirius frappait, encore et encore. Il frappait pour extérioriser, pour vider ce trop plein de frustration, de peine et de douleur, pendant que ... Pendant que les triplés devaient sans doute être en train de se consoler les uns les autres dans un coin, se serrant les coudes comme d'habitude, face à l'adversité. Et son père, lui ... Il ne lui avait même pas adressé un regard, du moins, même pas un vrai. Ses yeux étaient vides, dénués de vie, et ... Et Sirius avait ressenti comme un coup mortel au coeur en l'entendant lui adresser ces uniques paroles depuis bien des jours. « J'ai toujours pensé que tu serais le premier. » Qu'est-ce que c'était censé signifier ? Qu'est-ce qu'il était censé comprendre ? Alors, il frappait, Sirius, encore et encore. Dans un punching bag qui n'avait aucune chance, face à lui, là où il en lacérait quelque peu le cuir à coups d'ongles. Un cuir qui le lui rendait bien, en commençait quelque peu à lacérer sa propre peau, jusqu'à ce qu'elle crie, qu'elle se glisse entre l'objet et lui, et que ... « SIRIUS, TU ME FAIS PEUR !! » Cela le coupa net. Net et sans hésitation. Parce que la dernière chose qu'il voulait, c'était de ... De lui faire peur. De la voir pleurer. De la faire pleurer. Mais c'était trop tard pour avoir ce genre de considération là, maintenant, n'est-ce pas ? Il ne savait même plus comment pleurer, lui. Arturus avait toujours été son frère préféré, sans doute parce que cette dévotion enfantine qu'il avait éprouvé pour lui dès le plus jeune âge ne l'avait jamais réellement quitté. Là où les triplés vivaient au sein d'une synergie bien à eux, Arturus était le seul qui savait, comme lui, ce que ça faisait que d'être venu au monde, seul. Sauf que lui avait toujours été le fils béni, le fils prodige, là où Sirius avait été comme occulté par son père, et ... Et maintenant, Arturus, il n'était plus là ... Et lui, voilà qu'il se mettait à faire pleurer les jolies filles. De quoi le pousser à la serrer dans ses bras, fort, tout contre lui, quitte à la tremper de sa sueur et ... Qu'est-ce qu'il allait faire, maintenant ? La consoler, en premier lieu, sans doute, mais il savait bien qu'elle n'était pas la seule qui souffrait collatéralement de la situation. Il y avait Vega, aussi. Vega ...



« Je suis désolé. » C'était tellement ... Tellement plat, tellement pathétique, tellement convenu, tellement attendu, aussi. Comme si ... Comme si de simples banalités allaient réussir à tout résoudre. Comme s'il s'agissait de présenter des excuses pour que tout s'aplanisse et revienne dans l'ordre. D'ailleurs, c'était quoi l'ordre ? Sirius lui-même n'en savait plus trop rien, sans doute parce que sa propre existence n'avait rien de normal, lui qui pourchassait sans doute inconsciemment le danger chaque jour qui existait, et ce depuis bien plus longtemps qu'on ne le pensait. Il s'était engagé en tant que Pompier autant par sens du devoir que par nécessité, sans doute, de vivre quelque chose, quelque chose de suffisamment fort, puissant et dangereux pour ne jamais se laisser le temps de se poser, de réfléchir, de se sentir au bord d'un gouffre menaçant de le happer. Il luttait contre des incendies à longueur d'année, était confronté à des situations de vie ou de mort chaque semaine, faisait face à des accidents effrayants et traumatisants, et il ... Il survivait à tout ça. Il laissait de côté ses propres sentiments personnels pour se dévouer aux autres. Il ne se permettait pas, sans doute, de ressentir sa propre part de bonheur. Et elle ... Elle, elle était là, elle lui tendait les bras, elle s'offrait à lui telle qu'elle était, elle l'acceptait, lui, tel qu'il était, avec ses failles, ses contradictions, et ... Et il lui faisait ça. Oui, réellement, il lui faisait ça. Et il avait beau être désolé, le lui dire, cela ne changerait sans doute rien à l'affaire. Pas même quand il avait déjà la main sur la poignée de la porte d'entrée, prêt à partir, et qu'ils l'avaient fait, une dernière fois, la dernière fois, sans doute, sous la douche. Elle avait encore les cheveux humides, et elle était pieds nus, et ... « Tiens, n'oublie surtout pas ça. Ce serait dommage ... » Elle a l'air ... En fait, il n'en sait trop rien. Mais elle est pâle, plus pâle qu'elle ne le devrait, et ... Et il ne peut pas s'empêcher de la trouver belle, si belle, alors qu'il vient très probablement de lui briser le cœur. La main qu'elle tend vers lui est tremblante, mais se retire aussitôt que leurs doigts entrent en contact et qu'il récupère l'écrin qu'elle lui rend. Il sait ce qu'il y a dedans, il n'a pas besoin de vérifier. Mais celle à qui la bague est destinée, ce n'est pas elle. Ce n'est plus elle. Arturus est mort et ... Et cela a toujours bouleversé, tout bousculé. « J'étais sincère quand je t'ai dis que je t'aimais, pour ce que ça vaux ... » Sa voix se crispe, sa gorge se noud, et ... Et il sent que c'est trop. Qu'elle veut exploser, qu'elle va exploser, mais pas devant lui. Et il lui doit au moins bien ça. De se barrer, de la laisser en paix. De sortir de sa vie pour aussi longtemps qu'elle l'exigera, pour aussi longtemps qu'elle le voudra. Parce qu'il va en épouser une autre. Une autre qui n'est pas elle, donc ...



Depuis combien de temps n'avait-il pas dormi ? C'était la question qu'on lui avait posé dès qu'il était arrivé à Aldion et ... Et très sincérement, il n'en savait rien. Cela n'avait aucune importance, et dans le fond, il ne savait même pas comment il avait tenu jusque là. Comment il avait réussi à arriver jusqu'ici. Comment il avait survécu aux terribles évènements d'Aureus. Peut-être qu'il avait le crâne dur, Sirius, et le cuir coriace. Peut-être que certains auraient préféré que ce soit lui, le frère Jenkins qui périsse en premier. Mais ce n'était pas ce qui s'était passé. Il avait eu beau prendre bien des risques et mettre sa vie en danger bien des fois, en intervention, il était encore là. En un seul morceau, physiquement, sauf si on prenait en considération ces bouts de cœur qu'il avait perdu le long de la route. Il avait survécu aux attentats en étant pris en plein milieu, alors qu'il tentait d'intervenir pour sauver les premières victimes, alors que les attaques n'avaient pas encore cessé. Il avait enjambé des corps morts, tout en serrant contre lui la petite silhouette d'un enfant qu'il avait refusé de lâcher. Et là ... Là, il avait une nouvelle fois survécu. Et si certains pensaient qu'il aurait mieux dû se barrer en vitesse, dès que tout avait déraillé, au lieu de rester à faire son travail aussi longtemps que possible, et bien que grand bien leur fasse, mais ce n'était pas ainsi qu'il fonctionnait. Pas quand il n'avait aucune nouvelle de Vega, sa fiancée, qu'il ne savait pas où elle se trouvait, ni même dans quel état. Il l'avait cherchée, avait refusé de partir, de fuir sans elle, parce que ... Parce qu'elle était sa fiancée, parce qu'il s'était promis qu'il ne lui arriverait rien. Elle n'était certes pas née Jenkins, mais ... Mais à ses yeux, elle faisait partie de sa famille, à plus forte raison parce qu'il avait dû faire avec ce que la vie lui avait laissé, se constituant lui-même un cercle de proches avec lesquels il n'était pas forcément lié par le sang. Il devait l'épouser, il le lui avait proposé en la voyant et en la sentant si désemparée suite à la mort d'Arturus, alors ce n'était certainement pas pour la planter là, comme ça. Mais il avait fait chou blanc, avait bien manqué se faire attraper à plusieurs reprises, comptant uniquement sur ses collègues pompiers, au sang rouge, qui ne l'avait pas dénoncé. Sur ses gens qu'il avait pu sauver, dans la population, et qui lui avaient rendus la pareille, non sans être terrifiés. Mais il avait eu beau chercher, demander, il n'y était pas arrivé, et avait dû s'extraire, résigné, avant d'y passer. Arrivant presque en guenilles à Aldion, dans sa tenue de pompier en lambeaux, ses gallons de capitaine ne tenant plus que par quelques fils, les cheveux ébouriffés, le visage encore couvert de suie et de sang, épuisé, affamé, et désemparé. Son père était mort. Vega avait disparu. Cygnus était il ne savait où, il n'avait pas encore retrouvé Hesper, quant à Phineas ... Comment pourrait-il lui dire qu'il ne savait pas où se trouvait Vega, alors que ... On avait sérieusement dû cracher a volo sur les dieux, ces derniers temps, pour qu'ils fassent s'effondrer les foudres de leur courroux sur tout un chacun. A moins que cela n'ait rien à voir avec eux, et que l'Homme soit le seul et unique responsable. Sirius n'en savait rien. Honnêtement, il ne savait plus rien, si ce n'était que la fatigue, la faim, l'épuisement, la soif et le stress lui retombaient brusquement sur les épaules, et qu'il ... Qu'il avait encore son alliance de fiançailles, sans savoir si ... Vega ... Ainsi allait-il tout foirer sur toute la ligne, ce qui expliquerait le si peu de considération au sein duquel il évoluait, comme un pressentiment qu'il n'en valait pas le coup ... Et elles, où étaient-elles ? Eden ? Nastya ? Et les autres ? Tous les autres ? Ses amis, ceux-là même qui constituait cette famille de cœur qu'il n'avait jamais entièrement su trouver chez les propres siens ? Où étaient-ils ? Avaient-ils survécus ? Vers quel côté du damier politique leurs convictions penchaient-elles ? ... Et, bordel de merde, où était Vega, putain ?!!!! ...
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Sirius Jenkins le Mar 8 Oct 2019 - 18:50, édité 3 fois

— LES PERLES ; those who do business —
LES PERLES ; those who do business
Vega Corleone
surface
inside
behind
MESSAGES : 431
AVATAR + © : Emma Watson ; av©bae
POINTS : 1857
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  80f0676eda04280cef291a51507ddebe
AGE : vingt-huit ans déjà, la gamine a disparu depuis longtemps, laissant place à une femme aux lèvres carmins et à la langue acérée
STATUT CIVIL : désormais libre de tout engagement

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2344-blessed-with-beauty- https://gods-will-fall.forumactif.com/t2524-i-rise Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 22:19
FIRST

In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  4219693164 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  4219693164 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  4219693164 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  582471758
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3245190892 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3245190892 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3245190892
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1643723539 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1643723539
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1624146352

emo AF de voir sirius here In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3850333294
trop hâte de jouer tout ça, et trop contente que ça soit toi qui le joue In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1039752344
(re) bienvenuuue alex In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2786644310

(manon je te vois tss)


--- i know what i want
and i'm gonna get it ☾☾ v.c


Dernière édition par Vega Azrohir le Dim 6 Oct 2019 - 22:23, édité 1 fois

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 3905
AVATAR + © : ben barnes // av©self - gif©unknown
POINTS : 655
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  91cd41b05103976d20224ba0af99923b
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 36 années.
STATUT CIVIL : Le coeur dédoublé plus que coupé en deux. Si l’un est brisé, l’autre vit et bat pour celle qu’il a épousé. Le soldat mutant oublié, c’est la reine argent qui accaparent les sentiments du Sielle. Nysa Sielle est plus que son épouse, elle est sa meilleure alliée, la mère de son fils, et la femme qu’il désire chaque jour un peu plus.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 22:22
Mais il est très mignon cet enfant What a Face
rebienvenue à la maison mon chat I love you


Standing now, in the mirror that I built myself, And I can't remember why the decision wasn't mine. But it seems I'm only clingin' to an idea now, Took my heart and sold it out to a vision that I wrote myself.

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Phineas Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 174
AVATAR + © : DANIEL SHARMAN. (AV)/@MOONCALF
POINTS : 759
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  L2Bj8z3n_o
AGE : VINGT-HUIT ANS, adolescent ayant mal grandi, phineas s'élève à ses vingt-huit ans, vingt-huit ans de dure labeur qui n'ont pourtant pas donné leurs fruits. enfantin, irresponsable et irréfléchi, il semble parfois encore penser qu'il en a dix-huit. le temps le rattrape et les conséquences de ses actions avec.
STATUT CIVIL : CÉLIBATAIRE, phineas est libre, il aime, il aime passionnément, pour quelques secondes, jamais trop longtemps. fanatique des courbes féminines, des caresses et des mains passées dans ses cheveux mal coiffés, ce serait torture que de le brider dans un quelque chose similaire à une relation. célibataire, amant d'une nuit, parfois de deux, il ne donne jamais plus qu'un sourire; son coeur, de toute facon, ne bat que pour elle, et ca depuis vingt-cinq ans, mais plutôt crever que lui avouer, plutôt la voir s'échapper que lui donner la chance d'enfoncer un pieu dans son myocarde battant.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 22:22
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2714921512 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2714921512



— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Hiram Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 1690
AVATAR + © : jesse williams. (@dea tacita, philatos, lunarbloom)
POINTS : 322
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  NTrFif34_o
AGE : ( trente six ans ) qu'il s'acharne à vouloir rester un homme droit, si on oublie sa double allégeance de l'époque, mais voila que ces trente-six années de droiture vole en éclat à cause d'une soeur qu'il considérait autrefois comme une erreur.
STATUT CIVIL : ( marié ) à sa muse, douce arabella qui s’est octroyée l'entièreté de son palpitant. l'un comme l'autre semblent avoir un goût prononcé pour la dramaturgie, laissant un froid dévastateur s'installer entre eux.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1366-imperfectus-perfectu https://gods-will-fall.forumactif.com/t1375-memento-mori-hiram#5 Voir le profil de l'utilisateur En ligne
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 22:26
damn encore un jenkins. What a Face
rebienvenuuue In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2126331156



if he has everything what he wants,
he cannot deny the gaping void she left.

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Hesper Iskander
surface
inside
behind
MESSAGES : 168
AVATAR + © : Samara Weaving @Alex
POINTS : 145
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  HCv1NWi9_o
AGE : {Vingt huit ans}
STATUT CIVIL : {Mariée} {Cœur en perdition}

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 23:12
BABY D'AMOUR
T'ES BEAU
T'ES PRECIEUX
JOTEM

— LES OUBLIÉS ; those in the shadows —
LES OUBLIÉS ; those in the shadows
Meade Cobalt
surface
inside
behind
MESSAGES : 546
AVATAR + © : florence pugh, hoodwink (avatar). - siren charms (sign).
POINTS : 1883
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Juur
AGE : des prunelles qui scintillent d'une lumière vive, incandescente d'une nébulosité indubitable, impénétrable. un océan azuréen dont la houle des vagues ne saurait bercer d'illusion une eau saline mais corsé d'une ardeur déjà adulte. le temps manque alors de pertinence et lui vole une innocence qu'elle ne verra jamais éclore. véritable fleur qui se pare d'un acier authentique, c'est avec une mémoire vive qu'elle abordera d'ici peu sa vingt-cinquième - années - épines de vie.
STATUT CIVIL : le muscle primaire peut tambouriner autant qu'il le souhaite mais jamais le désir ne viendra l'affliger. conscience d'une liberté dont elle se distingue par son envol solitaire, le colibri sauvage qui vibre en elle - apprécie cette délicatesse farouchement hostile. un statut dont le célibat est une clef de sol fort honnête et dont elle n'est pas prête à se détacher.
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 23:38
T'es canon In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2126331156 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2717831211 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3480070544


- - i am the soul that meanders through the snow-white plains, the sharpest blade.

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Ethel Strahovski
surface
inside
behind
MESSAGES : 1359
AVATAR + © : Alexandra Daddario, avatar (louisiana ♡), sign (astra), gif (eternalroleplay).
POINTS : 1219
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Tumblr_nphud9G4DW1rsh4mao5_250
AGE : trente années d'espérance.
STATUT CIVIL : les déboires amoureux qui s’enchaînent, elle esquive à merveille les alliances matrimoniales dénichées par son géniteur. amante éprise et maudite est-elle.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2459-what-a-plot-twist-yo https://gods-will-fall.forumactif.com/t2506-this-violent-tendern Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Dim 6 Oct 2019 - 23:40
Des Jenkins partout In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2400912950 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  415052415 (re)bienvenue In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3649701126


your world collapses. first it hurts you and then, it changes you forever.

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Sirius Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 55
AVATAR + © : Neels Visser, ©CelticAddiction
POINTS : 1385
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  OYi7KRiZ_o
AGE : 25 ans; mentalement plus, physiquement moins
STATUT CIVIL : Fiancé à Vega, il a simplement voulu faire son devoir, et voilà le résultat ...
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Lun 7 Oct 2019 - 0:16
@Vega Azrohir (ptdr, on en parle du fait que j'ai taggé la miss avec le patronyme des Jenkins et que du coup c'est un lapsus révélateur ? In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2996881088)
:toofabforu: :toofabforu: :toofabforu:
Et oui, le sauveur est là, l'honorable chevalier blanc dans son armure qui brille de mille feux In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  678124086 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  678124086
Tellement hâte moi aussi In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431

@Noah Sielle, mignon et bien élevé, lui ! Il couche pas avec la go de ses frères sans être dans son plein droit pour ça In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1531051307 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1531051307 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1531051307
Faudra penser à épargner sa jolie bouille, dans l'hypothétique cas où les Trinitaires se feraient marcher dessus In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  797687694 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2863079321 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431

@Phineas Jenkins In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3732238118 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2814153173 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  4265375708 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3649701126
Premier arrivé, premier servi  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3931335125

@Hiram Gavon, oui, mais celui là, c'est le best : le meilleur pour la fin comme on dit In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431

@Hesper Iskander, y a plus de maman, papa est mort, Cygnus est un traître, et Phin' is a pain in the ass, alors faut faire des câlins là  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2863079321  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2863079321  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2863079321

@Gidéon Iskander, c'est que j'ai une réputation à maintenir In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431

@Ethel Strahovski, c'est l'invasion, oui  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1004435146  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1004435146

MERCI TOUT LE MONDE  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2673562827  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2673562827  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2673562827  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2673562827

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Cygnus Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 617
AVATAR + © : finn jones, doom days.
POINTS : 1782
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Tumblr_pmtx6pcsD71ultz4jo5_r3_400
AGE : vingt-huit ans. la jeunesse fanée, cornée. il a un goût acre en bouche à l'idée de tout ce qui lui a d'ores et déjà été dérobé.
STATUT CIVIL : le coeur divisé, rongé, écartelé. engagé dans une relation secrète avec loras sielle, prince chéri du cercle, il reste habité par l'amour qu'il continue d'éprouver pour son ex, cassiopée, elle-même nouvellement mariée à un roi, rien que ça.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1414-i-am-not-the-one-of- https://gods-will-fall.forumactif.com/t1453-overthinking Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Lun 7 Oct 2019 - 7:05
baby bro. In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  4265375708 I love you
va falloir rehausser un peu le niveau de cette famille. In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2320386295

re-bienvenue chez toi, hâte de te lire. I love you I love you



(us- God knows we’re all drawn to what’s beautiful and broken.)

Invité
avatar
Invité
surface
inside
behind
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Lun 7 Oct 2019 - 9:32
les triplés au complet In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1578375995
re chez toi In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2186484611

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Sirius Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 55
AVATAR + © : Neels Visser, ©CelticAddiction
POINTS : 1385
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  OYi7KRiZ_o
AGE : 25 ans; mentalement plus, physiquement moins
STATUT CIVIL : Fiancé à Vega, il a simplement voulu faire son devoir, et voilà le résultat ...
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Lun 7 Oct 2019 - 19:52
@Cygnus Jenkins, ma collection des cartes Pokemon Jenkins est complète, ayé In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431
Bon point pour Sirius : il a déjà mis la future génération Jenkins en marche, sans le savoir, mais bon, quand même In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2996881088
Mauvais point : Phin' is salty In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3732238118

@Maeria Elric, Sirius, c'est le p'tit frère des trois affreux, qui ont servi de brouillon du coup In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2121765461 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2673562827


Metal on our tongues
Silver in our lungs

Invité
avatar
Invité
surface
inside
behind
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Mar 8 Oct 2019 - 1:05
rebienvenuuuuuuue In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2676992051
on se fait envahir In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  3850333294

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Shila Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 4196
AVATAR + © : neelam gill — av/ sarasvati, gifs/odairannies.
POINTS : 1646
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1257e01568d46b1829e564771875dc13
AGE : VINGT-CINQ hivers se sont succédé depuis sa venue au monde. âge ingrat, on n'a de cesse de l’infantiliser, la forçant à prouver à tout ceux qui s'y méprenne qui ne s'agit, après tout, que d'un chiffre bien futile.
STATUT CIVIL : liés par ce serment de fidélité et de dévotion qu’ils ont prononcés sous la protection des dieux, la louve épousa l’abeille, la xi’nora unissant sa destinée à celle de CILLIAN GAVON. alliance aux desseins politiques, ils sont devenus les marionnettes d’un jeu auquel on les a contraints de jouer.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1870-sg-flowers-of-ice-an https://gods-will-fall.forumactif.com/t1988-sg-with-the-wild-wol Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Mar 8 Oct 2019 - 1:58
encore un jenkins??? on est envahi, ma parole  In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2228316308
(on aime ça, en vrai In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  4230820522)
rebienvenue à la maison I love you


  she never has to wear the clothes of a sheep, when she wore the eyes of a wolf so beautifully

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Sirius Jenkins
surface
inside
behind
MESSAGES : 55
AVATAR + © : Neels Visser, ©CelticAddiction
POINTS : 1385
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  OYi7KRiZ_o
AGE : 25 ans; mentalement plus, physiquement moins
STATUT CIVIL : Fiancé à Vega, il a simplement voulu faire son devoir, et voilà le résultat ...
Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Mar 8 Oct 2019 - 18:53
@Zyña Braun @Shila Gavon, c'est pas une invasion voyons In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431

Merci vous deux In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2338632519
Je déclare cette fiche achevée de rédiger In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  224588431


Metal on our tongues
Silver in our lungs

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Achil Valeska
surface
inside
behind
MESSAGES : 11364
AVATAR + © : kh @the wife.
POINTS : 9461
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Tumblr_ofw5pt4WnA1vfo8luo8_400
AGE : VINGT-NEUF ANS, et la trace de ces années comme l'usure érodant son être. un joyau aiguisé avec finesse.
STATUT CIVIL : coeurs sacrifiés à l'autel, MARI d'une femme qui l'effacerait volontiers d'sa vie, si elle le pouvait. lui, nonchalant à l'âme meurtrie qui s'est résigné à cette misère.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t854-achil-gloriosus-et-li https://gods-will-fall.forumactif.com/t865-golden-shroud-achil Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Mar 8 Oct 2019 - 20:46
SO HUH TAKE CARE OF MY COUSIN YOU KNOW In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1820529468 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1820529468
rebienvenuuuue In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2786644310 In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  2799460322


LET THE MAN BE BORN
                                                         

if you say you need me, i will stay as long as i can for you. i will live for you and yours, and go down fighting death until i am worn away to bone and splinters. but it would not be my choice.


Invité
avatar
Invité
surface
inside
behind
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Mar 8 Oct 2019 - 23:06
Rebienvenue !
Je bave littéralement devant cet beauté In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  1321826956

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1473
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7697
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  Mer 9 Oct 2019 - 18:35
Tu devras tirer le dé de degré d'allégeance:

    Aucun, allégeance loyale aux Trinitaires


Tes points de compétences:
 

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   |  

In my heart there was a kind of fighting that would not let me sleep (Sirius)   Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées-
Sauter vers: