Revenir en haut Aller en bas
ANIMATION HRP
Inscrivez-vous à la prochaine animation hors rp pour inventer une partie de la vie des dieux.

période sprint rp
Les points automatiques pour chaque rp posté et sujet ouvert ont été décuplés pour la période de sprint. Aussi chaque sujet ouvert vous rapport 75 points et chaque réponse vous rapporte 30 points.



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 — thriving in chaos

 :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées  
Aaron Walsh
OUBLIES DES AMETHYSTES— those in the shadows —
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : dacre montgomery + av©bramble rose. ; gif©tumblr.
POINTS : 314
— thriving in chaos 40cf
AGE : vingt-six soupirs expirés face à une jeunesse avortée, tandis que chaque instant le rapproche un peu plus du sépulcre sacré dans lequel il met déjà un pied.
STATUT CIVIL : célibataire n’ayant plus que l’indifférence pour nouvelle amante, il a bien vite compris qu’aimer, c’était souffrir. que s’attacher, c’était se ruiner.
OUBLIES DES AMETHYSTES
those in the shadows

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1949-thriving-in-chaos Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
— thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 0:12
aaron walsh

la chair est cendre
l'âme est flamme
WHO ARE YOU REALLY?
PRENOM, NOM - fils de rien, fils du vide, fils de l’ombre, aaron n’est rien d’autre qu’une illusion qui se perd, noyé dans la masse oppressante, voué à n’être qu’une âme errante parmi tant d’autres. loin des regards, ignoré de tous, dépossédé dès le premier jour d’une existence de lumière, il n’aura jamais brillé, n’aura jamais été l’un de ceux dont on se préoccupe. ectoplasme musardant à travers les artères grises d’une ville dans laquelle il aimait à se fondre, il n’a jamais réellement voulu étinceler, ni se démarquer. simple particule mussée dans une marée humaine écrasante, le walsh n’a après tout jamais été destiné à n’être plus qu’un individu sans histoire, sans originalité. émanation du commun des mortels dans toute sa splendeur, les astres ont rechigné à lui accorder ne serait-ce qu’une once d’éclat. c’était dans la pénombre qu’il se sentait vivant, dans l’oubli qu’il se sentait réellement exister. il est cette créature bien trop farouche, si difficile à approcher. AGE - ce sont bientôt vingt-six soupirs expirés face à une jeunesse avortée, tandis que chaque instant le rapproche un peu plus du sépulcre sacré dans lequel il met déjà un pied. vingt-six années qui se fanent et toujours plus de meurtrissures qui apparaissent, lacérant sa chair et lui faisant courber l’échine. des années qui lui ont spolié toute naïveté, ne laissant rien sur leur passage, si ce n’est un chaos qui règne désormais en maître incontesté. bientôt vingt-six années réduites en cendres, infernale réalité à laquelle il s’accroche avec fureur pendant que l’abysse l’attire violemment vers ses profondeurs impitoyables. il est encore ce gamin dont la vingtaine n’est qu’à moitié entamée, mais qui contemple déjà avec accablement les ruines d’une existence brisée, piétinée sans aucune pitié. vingt-six larmes de sang qui se sont enfuies d’un regard qui a vu bien trop d’infamies, regard désormais terne, dépouillé de toute forme d’émotion. DATE ET LIEU DE NAISSANCE - né de l'inconnu, dans la poussière et la crasse, dans l’abandon et l’indifférence, dans la candeur et l’innocence, ce sont les bas-quartiers d’aureus qui auront assisté à sa naissance discrète. fruit de l’union entre deux rouges, il n’était pas appelé à sortir du rang, à révéler une quelconque différence. cruelle chimère. c’est le 12 novembre 2651, un matin de pluie glacial et brumeux, qu’une entité supérieure en avait décidé autrement. fils aîné, fils unique, il avait été le seul rejeton d’un couple qui n’attendait plus que lui. solitude qu’il eut rapidement appris à surmonter, et qui devint pour lui un cocon protecteur, dont il ne s’échappe que rarement. il fut ce gamin adoré, ce chérubin plein de promesses et d’espoirs, avant de ne devenir qu’un échec cuisant, une abomination aux yeux des siens. l’enfant soleil, il se brûla, et il ne resta plus qu’un vestige de l’enfant qu’il avait un jour été. reliquat d’un passé qu’il conserve, pour mieux alimenter le brasier vengeur qui gronde au fond de ses entrailles. STATUT CIVIL - loup solitaire, bête sauvage, il refuse de se laisser approcher de trop près. éreinté de devoir courir en vain après l’affection des uns et des autres, de chercher l’amour de ceux qui n’ont que faire de sa personne, il s’est reclus dans une apathie volontaire. célibataire n’ayant plus que l’indifférence pour nouvelle amante, il a bien vite compris qu’aimer, c’était souffrir. que s’attacher, c’était se ruiner. trou béant dans sa poitrine, son myocarde n’est plus qu’une pierre froide, grise et éteinte, ne servant désormais plus qu’à alimenter ses muscles et ses organes. mais ce n’est qu’une utopie que de croire qu’il ne ressentira plus rien. peut-être pourra-t-il s’y forcer, mais il subsistera toujours quelques débris de cet enfant sensible et passionné qu’il était. ce dernier est enfermé, captif, mais il hurle derrière cette apparence froide et insensible. alors il le fait taire, encore et toujours, bien déterminé à n’être plus qu’une carcasse de chair et d’os, une machine bestiale et impassible. METIER - on lui prête de nombreuses professions, de multiples capacités et aptitudes. assassin, meurtrier, monstre, ses mains sont souillées depuis si longtemps qu’il ne se rappelle qu’à peine de l’existence qu’il menait avant. briser des vies, anéantir ceux qui lui barrent le chemin, il ne se formalise plus du mal qu’il répand autour de lui. on l’a détruit, on l’a abîmé, on l’a réduit à néant et désormais, c’est à lui de riposter, de se venger. s’il ne comprenait aucunement l’intérêt de faire souffrir autrui lorsqu’il était gamin, il a bien vite accepté l’idée même que frapper permettait de ne plus subir, de ne plus endurer. blesser, pour ne plus être blessé. c’est l’une des incantations qu’il ne cesse de se répéter chaque jour. une ire ancrée à même sa chair, courroux aveugle devenu son exutoire. mais il est aussi espion, voleur, homme de main, chair à canon qu’on paye pour effectuer les pires bassesses. des tâches qui lui importent peu, tant qu’il a l’occasion d’extérioriser la férocité qui le ronge et le dévore de l’intérieur. il n’a malgré tout aucun métier officiel, n’en ayant jamais eu l’utilité. rejeté par la société entière depuis sa naissance, s’intégrer à celle-ci est bien la dernière chose qu’il ferait. POUVOIR - il est engeance de ce monde, vile vermine qui pullule et envahit cette société qui l’exclut. on dit parfois qu’ils sont une ignominie, une honte qui gangrène l’humanité si parfaite. aaron est l’un de ces mutants, de ces créatures différentes qu’on ne comprend pas. on l’abhorre, on le chasse, on le méprise. c’est d’ailleurs à la découverte de ses pouvoirs que son géniteur l’aura haï comme jamais on ne l’avait haï. rouge extrémiste et radical, il n’a jamais supporté l’idée que son propre fils incarne son pire cauchemar. abandonné dès son plus jeune âge par celui qu’il admirait tant, c’est une rancœur infinie qu’il nourrit désormais pour lui, bien conscient qu’il finira un jour par lui apporter la mort sur un plateau d’argent. celle qu’il mérite tant, et qui pèse sur ses épaules ignorantes. car le walsh est fier de sa condition, rempli d’un fiel démesuré pour ceux qui ne reconnaissent pas sa valeur. insolent venturion, c’est de l’air dont il s’est rendu maître, pouvoir acéré et mortel qu’il tente de perfectionner chaque jour. LIEU DE LOCALISATION - ombre mouvante, spectre vagabond, il n’a plus réellement de maison, plus de foyer dans lequel se réfugier, plus de parents vers lesquels se tourner. alors il suit les siens, fantôme du crépuscule qu’on aperçoit bien souvent à aureus. ils sont sa famille désormais, la seule chose qui lui permet d’exister, de se sentir vivant. il lui arrive également de vagabonder sur les terres d’ibao, contrées sur lesquelles le mot liberté prend un réel sens. mais en réalité, il ne se sent chez lui qu’avec ses semblables, où qu’ils soient, où qu’ils aillent, quoi qu’ils fassent. CREDITS ET AVATARS - dacre montgomery, @HOODWINK & @sarasvati + @ice and fire.
– QUESTION 1 ; À QUEL(S) MOUVEMENT(S) VOTRE PERSONNAGE EST-IL FIDÈLE ET JUSQU'À QUEL DEGRÉ ?

rejeté par le monde entier, maudit par la société, c’est vers les oubliés des améthystes qu’il s’est tourné. presque une évidence, une vérité à laquelle il ne pouvait pas échapper, ils sont lui, et il est eux. désormais devenus la famille qu’il n’a jamais pu avoir, il se donne corps et âme à leurs cotés, et c’est une loyauté sans faille qu’il éprouve à leur égard. prêt à tout pour les siens, les trahir ou les abandonner semble totalement inconcevable pour lui. ils sont ce monde dans lequel il a trouvé sa place, cette communauté dans laquelle il peut être celui qu’il a toujours été. ils sont ceux qui lui ont ouvert les bras, pendant que son propre sang lui tournait le dos. un groupe qu’il aura suivi avec ferveur, et qu’il n’est pas prêt de renier.

– QUESTION 2 ; QUELLE EST LA PLACE DE VOTRE PERSONNAGE DANS LE MOUVEMENT ?

ayant rejoint les oubliés des améthystes à l’aube de sa majorité, il fut d’abord bronze durant de nombreuses années. jusqu’il y a peu. promu ambre il y a maintenant un peu plus d’un an, il ne cesse d’offrir une détermination sans faille à ceux qui lui ont accordé leur confiance. aussi fidèle soldat que fauve sauvage, il est prêt à écraser chaque obstacle obstruant leur chemin et leurs affaires. et s’il doit éliminer argents et rouges pour cela, il ne s’en privera pas, l’amertume au bord des lippes. il est également résolu à se sacrifier pour les siens, pour son groupe, pour ceux dont il a la responsabilité, si le besoin s’en faisait un jour ressentir. néanmoins, il ne cherche pas spécialement à grimper les échelons, se contentant simplement d’agir pour ceux qui l’ont accueilli.

– QUESTION 3 ; QUELLE EST L'IDÉE FONDAMENTALE QUI L'A ATTIRÉ VERS CE MOUVEMENT ?

peu soucieux de la présence d’une quelconque idéologie dominante, tant elle brille par sa relative absence au sein des oubliés des améthystes, c’est l’idée de refuge qui l’a mené jusqu’à eux. ils étaient pour lui un abri lui permettant de fuir sa réalité, lui permettant de trouver une place, une utilité, un sens à sa vie. eux, ils ne cherchent qu’à être les garants des sombres secrets de cette société, pour détenir un pouvoir non négligeable sur une partie majoritaire de la population. et aaron, il veut faire partie de cette machine, il veut avoir la capacité de faire tomber ceux qui l’ont fait trébucher et qui désirent encore le voir sombrer. il veut être l’obscurité dans laquelle personne ne se sentira plus jamais en sécurité. il veut se vautrer dans les vices et dans l’excès, tout en satisfaisant ses pulsions meurtrières qui ne cessent de grandir en lui. et pour toutes ces raisons, c’est vers les oubliés des améthystes qu’il s’est tourné.

– QUESTION 4 ; QUELLES SONT SES AMBITIONS POUR LE MOUVEMENT ET SON FUTUR DANS CELUI-CI ?

aaron s’inquiète assez peu de son avenir, il vit au jour le jour, peu préoccupé de ce qu’il lui arrivera dans un futur éloigné, ou même proche. ses ambitions quant aux oubliés des améthystes sont d’ailleurs relativement simples. il compte poursuivre son action au sein du mouvement, et ne perdra jamais son objectif premier de vue : se venger de tous ceux qui le voient comme une anomalie et par-dessus tout, se venger de ce géniteur qu’il finira par retrouver. une quête considérable, mais qui l’aide à avancer. et s’il peut profiter des oubliés des améthystes pour servir ses propres desseins, il n’en sera que plus satisfait. peut-être n’y a-t-il aucune idéologie derrière les actions de ce groupe, mais rien ne l’empêche d’apporter la sienne et d’ajouter son grain de sel.
ALLÉGEANCE POLITIQUE
le venturion est assez désintéressé par les évènements qui bouleversent la société. à jamais exclu de celle-ci, il ne se préoccupe plus de son sort. que ce soit la paix ou le chaos qui règne, il restera un fantôme, une âme ignorée parmi tant d'autres. et pourtant, il s’intéresse malgré tout à la politique actuelle, tout simplement parce qu’il y trouve son intérêt. tout savoir, ou du moins se renseigner sur un maximum de choses, fait partie intégrante de son rôle auprès des oubliés des améthystes. ils ont, après tout, bâti une grande partie de leur réputation sur la connaissance de ce que tout le monde préfère taire : les secrets que l’on dissimule. lorsque la chute de darius arven lui est parvenue aux oreilles, il s’est tout d’abord réjoui, satisfait que le pouvoir ne soit plus dans les mains d’un rouge. néanmoins, lorsqu’il eut appris que l’ordre écarlate en était venu à prendre sa place, il ne put que frissonner, autant de crainte que de mépris. tout simplement car son père fait partie de ce mouvement, et que jamais il n’accepterait que de tels monstres puissent un jour dominer. jamais. quant à l’indépendance des mouvements et la division d’akkadia, il s’en voit tout autant mitigé. appréhendant grandement l’autonomie de certains mouvements dont l’idéologie ne lui plaît pas du tout - notamment le cercle et les ad maius bonum -, il ne peut qu’être fortement satisfait de l’indépendance des silences, qui ont joué un certain rôle dans son évolution. il reste donc, à ce jour, totalement dubitatif concernant les changements drastiques d’akkadia, mais garde toujours à l’esprit que tant qu’il n’est pas directement concerné, rien de tout ça ne l’inquiète vraiment.
12.11.2651 - naissance.
courant 2656 -manifestations inoffensives et récurrentes de son pouvoir. aaron tente de nier ce dernier de peur de la réaction de ses propre parents.
14.01.2659 - son père découvre que son unique fils est un mutant, il le rejette et l'abandonne, espérant le voir mourir. sa mère décide néanmoins de s'enfuir avec lui.
05.07.2660 - rencontre avec son meilleur ami.
20.05.2663 - sa mère meurt d'épuisement et de maladie. seul, aaron perd pied.
02.06.2663 - recueilli par la famille de son meilleur ami, il s'accroche à ce dernier.
27.09.2665 - trempant dans des affaires dont ils n'auraient jamais dû se mêler, aaron et son meilleur ami se font capturer et torturer par des membres d'un mouvement illégal. assistant à la mort de son dernier pilier sous ses yeux, aaron parvient à se sauver de justesse grâce à l'énergie du désespoir.
fin 2665 - aaron s'enferme dans un mutisme profond pendant de nombreuses semaines, traumatisé et brisé. il change du tout au tout.
16.03.2666 - devenu une toute autre personne, aaron se rapproche des silences pour s'entraîner physiquement et apprendre à maîtriser son pouvoir.
12.09.2669 - aaron rejoint les oubliés des améthystes en tant que bronze.
08.12.2676 - aaron est promu ambre.
CHRONOLOGIE
ANECDOTES
PUDICITIAM ; la naïveté au bout des doigts, l’innocence ancrée sur ses lippes rosées, la bonté gravée à même son derme, aaron était un enfant d’une bienveillance sans limite. plus qu’attaché aux principes que sa mère lui avait inculqués, il s’était donné pour mission d’être le bien incarné, sans jamais tomber dans la dépravation du mal qui rôdait à chaque coin de rue. généreux, prêt à tout pour aider son prochain, il n’hésitait jamais à donner de sa personne. jusqu’à l’extrême. alors on profitait de lui, on le tourmentait, on le martyrisait, et il ne disait rien. il ne répondait pas. il se laissait faire, constamment. mais il n’avait que faire des ecchymoses et des moqueries, tant que sa mère était fière de lui. MONSTRUM ; aaron est né au sein d’une famille de rouge, fervents partisans de l’ordre écarlate. ayant embrassé la cause du mouvement il y a de nombreuses années, son père faisait partie des radicaux, de ces rouges prônant la supériorité de leur race, prônant l’anomalie de tous les autres sangs. abominations, c’est comme ça qu’il les appelait, qu’ils soient argents ou mutants. c’est comme ça qui l’a appelé aussi, son propre fils. ce gamin qui ne demandait que l’affection de son paternel, ce bambin qui ne cherchait qu’à exister aux yeux de tous. mais il fut traité de monstre, de ceux que le walsh senior méprisait au plus haut point. mais le venturion lui, il s’est toujours demandé : qui de lui ou de son géniteur était réellement le monstre ? VACUUM ; le jeune aaron est mort aujourd’hui, enterré et rejeté au plus profond de lui. ce n’est plus dans le jour qu’il vit, mais dans la sorgue. ce n’est plus dans la lumière qu’il brille, mais dans l’obscurité qu’il se cache. plus rien ne le rattache désormais à la personne qu’il était avant. son être s’est complètement disloqué, tandis son âme dépérit à vue d'oeil. il ne cherche plus la rédemption, mais compte bien assouvir une vengeance qui le grignote sans cesse. fauve accumulant balafres sur balafres, il tient bon, persuadé que ses stigmates le feront avancer, et que les fissures qui parsèment son cœur finiront par se refermer. SOLITUDINEM ; aaron est un paradoxe, une contradiction si complexe que personne n’est encore parvenu à le comprendre. lui compris. terrorisé par la solitude, épouvanté par la simple idée qu’on l’abandonne, c’est pourtant lui et lui seul qui est responsable de son isolement. rompant l’intégralité des quelques liens qu’il entretenait dans le passé, il a tout balayé d’un geste de la main. se répétant sans cesse que l’éloignement est la meilleure des solutions, tant à ses souffrances qu’à celles de autres, il se persuade que son choix était une évidence. et pourtant, son myocarde mutilé, il saigne. EVANESCET ; parce qu’aaron, il a aimé. il a aimé à en crever, comme jamais il n’avait aimé. peut-être étaient-ils encore trop jeunes pour savoir ce qu’était l’amour, le vrai. mais il a toujours su une chose : il ne serait pas capable d’aimer une autre aussi intensément. pourtant, il l’a abandonnée, sans un mot, sans un geste, sans un regard. disparu, envolé, il n’a plus jamais donné de nouvelles, tout comme il ne cherche plus à en avoir. il veut être un fantôme, pour ne plus souffrir, pour ne pas qu’elle souffre. il ne veut pas la perdre à jamais, comme ceux qu’on lui a arraché. alors il fuit, espérant profondément qu’elle le haïsse et qu’elle ne le retrouve jamais. AUXILIUM ; un mutant, c’est ce qu’il a toujours été. pourtant le venturion a toujours été effrayé de sa condition, confus face à l’hostilité grandissante du monde qui l’entourait. niant avec force ses pouvoirs, il a fini par embrasser pleinement ceux-ci, après avoir été rejeté par celui qu’il maudit en silence. mais il était incapable de le maîtriser, ignorant face à la tâche colossale qui l’attendait. c’est donc vers les silences qu’il s’est d’abord tourné, cherchant un enseignement auprès d’eux. et dans cet apprentissage, il s’est donné corps et âme. autant physiquement, qu'au contrôle de son pouvoir. d’arrache-pied, il s’est entraîné, sans jamais baisser les bras. et il a réussi à faire des progrès considérable, tant il était déterminé à renverser la vapeur. il veut dominer, il veut la puissance, il veut écraser ses ennemis. néanmoins, il en est bien conscient, il ne fait pas le poids contre celui qui s’est entraîné depuis son plus jeune âge. mais il tente de rattraper le temps perdu, petit à petit, sachant qu’il possèdera toujours un avantage sur ceux qui sont dénués de pouvoir. EXCESSUS ; aaron, il ne fait jamais les choses à moitié, perpétuellement dans l’excès, quel qu’il soit. s’il hait, c’est à outrance. s’il aime, c’est à mourir. jamais dans la demi-mesure, c’est toujours tout blanc, ou tout noir. c’est oui ou c’est non, mais il n’y a pas d’entre-deux. et cela se reflète dans chaque aspect de sa personnalité. cette vengeance qu’il tente d’assouvir, elle est brûlante, elle occupe l’intégralité de ses pensées. et il ne s’arrêtera pas, jamais. tout comme la loyauté qu’il porte à l’égard de son groupe. elle est ancrée en lui, et même s’il le voulait, il ne pourrait pas la bafouer. le venturion, il est la définition même de la démesure, de l'abusif. TECTUMQUE ; rejoindre les oubliés des améthystes aura été pour lui une libération. un refuge, une communauté, il ne pouvait pas trouver mieux pour se sentir à sa place. il n’aura donc pas hésité à s’engager pleinement dans leur rang, se faisant tatouer leur symbole au creux de son bras droit. ce bras même qui frappe, qui vole, qui tue. un symbole dont il est fier, mais qu’il tente de garder précieusement caché. il représente, à ses yeux, un signe d’appartenance, un rappel du fait que certains ne lui ont pas tourné le dos. des camarades dont il n’est pas forcément proche, mais auxquels il sera éternellement loyal.

insensible - froid - calculateur - manipulateur - solitaire - secret - renfermé - rancunier - excessif - sombre - méfiant - têtu - opportuniste - autoritaire - blessant - possessif - maniaque - cruel - dominateur - égoïste - instable - asocial - intolérant - jaloux - menteur - tourmenté - indifférent - obstiné - perdu - sadique /// intrépide - déterminé - réfléchi - convaincant - loyal - attentif - calme - endurant - combatif - habile - compétitif - efficace - consciencieux - persévérant - engagé - autonome - perspicace - dévoué - discret - énergique - ingénieux - rusé - intelligent - patient - protecteur - réaliste - tenace - stratège - impassible.
pseudo - — thriving in chaos 3943621194 âge - — thriving in chaos 3943621194 pays - — thriving in chaos 3943621194 comment as-tu connu le forum? — thriving in chaos 3943621194 PERSONNAGE EPHEMERE?-smiley préféré - — thriving in chaos 3943621194 gif qui décrit le mieux ton personnage -
Spoiler:
 
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Aaron Walsh le Lun 21 Oct - 17:15, édité 12 fois

Aaron Walsh
OUBLIES DES AMETHYSTES— those in the shadows —
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : dacre montgomery + av©bramble rose. ; gif©tumblr.
POINTS : 314
— thriving in chaos 40cf
AGE : vingt-six soupirs expirés face à une jeunesse avortée, tandis que chaque instant le rapproche un peu plus du sépulcre sacré dans lequel il met déjà un pied.
STATUT CIVIL : célibataire n’ayant plus que l’indifférence pour nouvelle amante, il a bien vite compris qu’aimer, c’était souffrir. que s’attacher, c’était se ruiner.
OUBLIES DES AMETHYSTES
those in the shadows

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1949-thriving-in-chaos Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 0:13
les eaux délétères
et j'exercerai sur eux de grandes vengeances,
en les châtiant avec fureur.

- need a place to hide, but I can't find one near
wanna feel alive, outside I can't fight my fear -

La pression devint rapidement insupportable, faisant se tordre son estomac et rendant difficile sa respiration. Ses mains, beaucoup trop moites, se crispèrent sur ses frêles genoux, tandis que son cœur s’emballait. L’angoisse l’envahissait petit à petit, conquérant ses muscles un à un, dans une langueur paralytique presque insoutenable. Un fourmillement rampait également le long de son échine, à travers ses nerfs, tant l’anxiété prenait le dessus. Tentant de ne pas laisser ses émotions il lutta, en vain. Il sentait le regard de son père sur lui, tout comme il sentait cette dangereuse sensation, si familière, mais si effrayante. Cette sensation qui s’emparait de lui, sans qu’il ne puisse se contrôler, sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit. Cette sensation qui ne signifiait qu’une chose : que son pouvoir allait se manifester. Mais ce soir, il n’en était pas question. Ce soir, il se trouvait en plein dîner avec sa famille, et il savait pertinemment que s’il laissait échapper quoi que ce soit, tout serait fini pour lui. Tremblant, il tenta le tout pour le tout, espérant échapper coûte que coûte à la sentence qui pesait sur lui. Se levant de table avec précipitation, il se contenta de se justifier, avec le peu d’assurance dont il disposait. - I have to go to the bathroom, I'll be right back. - Sans un autre regard pour ses parents, il se pressa pour se diriger loin d’eux en urgence. Mais il ne put berner celui dont il était le fruit. Amère chimère qu’il pensait atteindre, son effort fut vain, et tous ses espoirs revinrent à l’état de poussière lorsqu’il sentit que l’on saisissait fermement son bras. D’un geste brusque, on l’amena à se retourner, tandis que la peur le saisit violemment. Et il n’en fallut pas plus pour qu’il ne laisse échapper une vague de pouvoir, libérée par la frayeur abrupte qui lui avait fait lâcher prise sur le faible contrôle sur lui qu’il exerçait jusque-là. Un courant d’air, bien que faible, vint emporter tout ce qui trônait sur la table à manger, la vaisselle retombant en fracas contre le mur. Muet et pétrifié, le venturion n’osa qu’à peine croiser le regard de son géniteur, regard dont il se souviendrait à jamais.

Le temps s’était arrêté dans la pièce, le silence devenant presque étouffant. Aaron sentait que ses yeux s’humidifiaient et bientôt, des perles translucides vinrent dévaler ses joues. Il échangea un autre regard, avec sa mère cette fois-ci, sans réellement y trouver le réconfort qu’il attendait. Tout s’écroulait autour de lui, sans qu’il ne sache quoi faire. Brusquement, son bras fut libéré de toute emprise, tandis que son père s’éloigna de lui. Honte, dégoût, horreur, c’est tout ce qu’il pouvait lire dans les yeux de celui qui fut si heureux d’engendrer un fils. Une pensée aigre, qui ne fut bientôt qu’un souvenir. - You, little… - Il ne put poursuivre, sa femme le rappelant à l’ordre. - Clay. - À l’écoute de son prénom, ce dernier jeta un regard vers elle, rempli de colère. - He’s a mutant ! - Il reporta son attention sur son fils. - He... it's an abomination ! Under my own roof ! - Ses poings se serrèrent, et son corps imposant se rapprocha du petit corps frêle qui lui faisait face. Sans modérer ses gestes, il saisit le gamin par le col, les pieds du Walsh touchant à peine le sol. - You were hiding it from us, weren't you ? You monster ! You're not worthy to be my son. You're not anymore, you never will be. - Terrorisé, Aaron ne sut que répondre, cherchant désespérément un appui auprès de sa mère. Mais elle baissait les yeux, invisible. Parvenant à peine à déglutir, les larmes du venturion lui brouillaient la vue. Il savait que tout était fini, il le sentait. Peut-être l’avait-il toujours su au fond. Mais du haut de ses huit ans, jamais il n’avait pensé que tout se terminerait ainsi. - I’m sorry… Please, Dad… - Aussi enragé qu’écœuré, l’homme jeta son fils au sol, n’ayant plus aucune considération pour celui dont il avait béni la naissance. - Don't call me that. I never want to see you again. If you ever come back here again, I'll kill you. - Comme un couteau qu’on plantait directement dans sa chair, une douleur insurmontable le saisit, tout comme l’urgence de la situation. Et c’est probablement cette dernière qui le poussa à se lever, qui lui donna la force nécessaire. Il fallait fuir pour survivre.

Et ces paroles furent les dernières qu’il put entendre de la part de celui qui était devenu un étranger à ses yeux. Ce monstre qu’il se jurait de retrouver. Ce monstre qui avait fini par se retrouver seul, sa femme ne pouvant se résoudre à abandonner son unique fils. Ce monstre qui avait pu dédier sa vie à la cause qu’il divinisait, mais qui avait tout perdu.


- before you laughed at the passing time
then the time passed, and he took you away -

- Mom, I'm home ! - Claquant la porte, le venturion s’empressa de jeter ses chaussures dans un coin, désireux de rejoindre au plus vite son lit. Éreinté de sa journée à vadrouiller, dans le seul but de rendre quelques services pour gagner un minimum, il n’espérait qu’une chose, se blottir au chaud. - Moooom ? - Il se stoppa dans son élan, réalisant presque que ce silence semblait anormal. Après tout, il savait pertinemment qu’à cette heure-ci, sa mère ne dormait pas. Elle travaillait tard elle aussi, dans le seul espoir de ramener quelques pièces de plus au foyer. Jour et nuit, elle s’acharnait, jour et nuit elle luttait, pour son seul et unique fils. Pour cet enfant si différent, qu’elle avait pourtant élevé avec un amour qui n’avait pas de limite. Et pour cela, il ne la remercierait jamais assez. Rompu, son dos le faisant souffrir à cause des tâches manuelles qu’on lui avait confiées, il se précipita malgré tout vers le salon, espérant y trouver sa mère, et la raison de son mutisme. Lorsqu’il débarqua dans la pièce, sombre et minuscule, son cœur battait la chamade. Il était inquiet, bien trop. Mais il finit par découvrir sa mère, endormie sur leur canapé. Rassuré, il sourit affectueusement, s’apprêtant à rebrousser chemin. Et pourtant, quelque chose l’en empêcha. Quelque chose pesait sur sa conscience. Pourquoi ne s’était-elle pas réveillée lors de son arrivée ? Il n’avait pourtant pas été des plus discrets… Pourquoi s’était-elle endormie ce soir ? Jamais elle n’avait sombré dans le sommeil avant d’avoir fini la tâche à laquelle elle s’était adonnée. Le soupçon d’inquiétude revint alors à la charge, tandis qu’un mauvais pressentiment vint le tourmenter horriblement. Un mal de ventre le saisit, et il ne suffit qu’un d’un millième de seconde pour qu’il se retrouve accroupi, face à celle qui représentait son monde entier. Un monde qui allait basculer, en un simple claquement de doigts.

- Mom, wake up. - Il n’eut que le silence pour réponse, et le bruit de la ville en arrière-plan. Bruyante, et pourtant moins oppressante que cette absence cruelle de son qui régnait autour de lui. - Mom ! Please ! - Le Walsh avait haussé la voix, cette dernière se brisant sur le dernier mot. Ses mains s’agrippèrent aux épaules décharnées de la femme qui ne réagissait pas, tandis qu’il tentait de secouer cette dernière de toutes ses forces. Mais rien n’y faisait. Des larmes chaudes remplirent bientôt ses yeux, et une horrible sensation s’insinua lentement en lui. De longues minutes passèrent, ses mains s’accrochant toujours plus au derme si froid et si pâle de celle qui l’avait fait naître. Sa voix, cassée, semblait éteinte. Mais il ne réalisait pas, ne voulait pas comprendre. Au fond, il voulait croire qu’elle se réveillerait. Et il resterait à ses côtés, jusqu’à ce qu’elle ouvre les yeux. - Mom, don't leave me, please...  Please… - Blottie contre elle, il se sentait impuissant. Il n’avait pas été là, il n’avait pas été assez présent pour elle. Les remords l’envahirent en masse, tandis qu’une souffrance insoutenable le lancinait. Pourtant, il ne la sentait qu’à peine. Tout ce qu’il voyait, c’était sa mère, sans vie devant lui. Il hurla, crachant ses poumons. Il répéta son nom, encore et encore, l’appelant sans arrêt. Mais rien. Ses doigts parcoururent les traits si fins, et pourtant si émaciés, du visage de sa mère. Sa peau n’avait rien perdu de sa douceur. Dévasté, il ne vit pas l’heure tourner. Et tous les souvenirs qu’ils avaient partagés lui revinrent en mémoire, un à un, aussi douloureux les uns que les autres. Puis il hurlait encore, ne comprenant pas, n’acceptant pas la scène qui se déroulait devant ses yeux. Mais il ne pouvait rien faire. Son cœur saignait, son âme se vidait, il n’était plus rien. Il perdait pied, petit à petit. Jusqu’à sombrer dans un sommeil ponctué de cauchemar, ici et là. Une tourmente dont il ne sortirait pas de sitôt.

Lorsque le jour se leva, il ne réagit pas. Ne bougea pas. Il n’en était pas capable, n’était plus capable de rien. Il se contenta de refermer les yeux, se délaissant complètement. Il ne voulait plus s’accrocher à la vie, indigne d’être vécue.


- with the devil in me
i'll remember the looks on their faces -

Frôlant les murs avec la plus grande discrétion possible, le Walsh distinguait à peine la silhouette de son meilleur ami juste devant lui. Le talonnant de très près, il n’avait pas arrêté de se plaindre, se demandant encore à l’instant même la raison pour laquelle il avait accepté de s’embarquer dans cette histoire. Fondamentalement différents, Aaron n’avait jamais été comme Achille, bien qu’il l’ait toujours désiré. Courageux, casse-cou, optimiste à outrance, confiant, tant de traits de caractère que le venturion admirait, mais dont il n’était pas doté. Lui n’était qu’une créature peureuse, faiblarde, défaitiste, incapable de survivre sans les autres. Tout son corps tremblait d’ailleurs, à l’idée même de tremper dans des affaires sombres qu’ils n’auraient jamais dû approcher, de près ou de loin. Mais Achille, il était comme ça, il voulait savoir. Il voulait découvrir. Il voulait creuser. Une mauvaise idée, très mauvaise, d’après le Walsh. Mais comme d’habitude, son ami ne l’écoutait pas, il n’en faisait qu’à sa tête. Alors Aaron avait préféré le suivre. À deux, c’était moins dangereux. Mais en réalité, il s’inquiétait plus pour son ami qu’autre chose. S’il ne connaissait pas si bien le côté tête brûlée de celui qu’il avait accompagné, il n’en serait pas là. - Are you sure it's a good idea to keep going ? Maybe we could go back now, don't you think ? - Achille se retourna, les sourcils froncés, plus qu’agacé. Le pointant du doigt, il s’approcha, chuchotant. - If you spend your time complaining and questioning my choices, I can do it myself, I assure you ! - Puis il finit par lever les yeux au ciel, soupirant avec amusement. - You're really just a coward... - Sans attendre de réponse, il se contenta de se retourner, reprenant sa route avec impatience. Il était bien conscient que le venturion ne repartirait pas seul, si peu assuré qu’il était de se balader dans les rues les plus malfamée de la capitale, et ce en pleine nuit. Et en effet, il le connaissait bien trop. Reprenant son chemin, le Walsh se contenta de bougonner, d’un air boudeur, qui laissa bientôt place à l’anxiété habituelle qui ne le quittait plus depuis qu’ils avaient mis le pied dans cet endroit.

Jusqu’à ce qu’il heurte Achille, juste devant, qui venait de se stopper brusquement. Sous un regard réprobateur, il se contenta de s’excuser. Mais Achille était déjà passé à autre chose, et d’un geste de la main, il lui montra un coin de rue, au loin. - Here they are… - Penchant la tête sur le côté, Aaron plissa les yeux, distinguant deux silhouettes, à moitié dissimulées par les ombres, en pleine discussion. - But… Who are they ? - Achille se contenta d’observer la scène, avant de se mouvoir aussi vivement que gracieusement, pour se rapprocher. Le venturion entreprit de le suivre, l’anxiété le gagnant à une vitesse phénoménale. Sa conscience lui indiquait vivement de prendre les jambes à son cou, et pourtant, il ne pouvait se résoudre à abandonner son ami. - Murder, robbery, torture... And so on... - Le Walsh écarquilla les yeux, une énorme boule se formant au creux de son estomac. Le danger suintait dans l’air, tant qu’il étouffait presque. Mais Achille était là, l’œil vif, aux aguets, prêts à se brûler les ailes pour obtenir ne serait qu’une brise d’information dont il pourrait se servir. Mais Aaron lui, il ne le sentait pas du tout. Loin de là. - Let's get closer. - Quelques mots qui se perdirent dans les bruits de la nuit, mais signèrent pourtant son arrêt de mort.

Des coups s’abattirent sur eux alors qu’ils se déplaçaient, sans qu’ils ne les voient arriver, sans qu’ils ne les entendent. Et ce fut une douleur et un noir complet, jusqu’à ce qu’ils se réveillent assis, attachés, et complètement déboussolés. Le venturion paniqua, se débattant de toutes ses forces pour s’échapper. En vain. Sa tête tournait, et il était incapable de réfléchir. - It's no use, you're wasting your time and your energy. - Il tourna la tête vers celui qui venait d’élever la voix. Un homme, assis plus loin, qui n’avait rien d’amical. Observant les alentours, Aaron put en remarquer deux autres, au fond, qui semblaient aussi aimables que le premier. Le Walsh n’eut pas besoin de plus pour comprendre que ce dans quoi ils s’étaient fourrés les mèneraient à leur perte. Tremblant de toutes parts, il regarda Achille, à sa gauche, qui restait silencieux. Aaron ne l’avait jamais vu dans un tel état, mais peut-être était-ce ça, la peur. Chose qu’il n’avait jamais vue chez son ami, mais qui prenait tout son sens. Et l’attente était intenable, infernale, et le Walsh ne pensait désormais qu’à une chose. Que quelqu’un vienne le sauver. Mais il était seul, et personne ne savait où il se trouvait. Personne ne viendrait le chercher.

Le premier coup fut rude, inattendu, et douloureux. Et il savait que ce n’était que le début. Puis ce fut une pluie de coups, donnés pour le plaisir. Ils n’avaient aucun but, mais chacun arrachait un gémissement de douleur aux deux captifs. Aaron ne compta plus le nombre de fois où il s’évanouit. Mais Achille était là, à ses côtés, et il le soutenait, comme il l’avait toujours fait. Puis les questions fusèrent. On pensait qu’ils travaillaient pour un autre groupe criminel. On les pensait espions. Mais il n’en était rien. Ils n’avaient aucune information à offrir. Puis ce fut la torture. Pire que tout. Le venturion n’avait jamais subi de telles souffrances physiques. Rapidement, il ne tint plus, la vie le quittant peu à peu. Entouré de coton, c’était souvent la voix de son meilleur qui le ramenait à la conscience. Et les outils de tortures se suivirent, les uns après les autres, tous plus horribles et dévastateurs. Aaron voulait seulement mourir, il voulait que ça s’arrête. Mais ça ne s’arrêtait jamais. Il ne comptait plus les heures, n’avait plus la notion du temps. Souvent, il fermait les yeux, mais les cris d’Achille l’empêchaient de ne plus penser. Ils seraient toujours gravés dans sa mémoire.

Lorsque la violence des hommes atteignit son paroxysme, ce fut à Achille de succomber en premier. Lui qui avait été si fort, lui qui leur avait tenu tête. Les larmes roulaient sur ses joues, et dans ses yeux, la lumière vacillait. Aaron le fixait, ses propres larmes l’empêchant presque de voir. Mais jamais il ne rompit le contact. Jamais il ne voulut détourner les yeux. Achille avait été celui qui l’avait sauvé, qui l’avait relevé. Aaron serait celui qui l’accompagnerait jusqu’à son dernier souffle. Et le silence revint, morbide, oppressant. Et cette impression familière le gagna. La Mort, elle était là, à se pencher au-dessus de son ami. Il la sentait, la voyait presque. Puis naquirent quelques mots, qui se moururent presque immédiatement sur les lippes d’Achille. Entrecoupés de larmes et de sanglots, ils résonnaient encore dans l’esprit du Walsh. - Everything will be fine, Aaron… I promise you… - Une toux, il crachait du sang. - Fight, I know… you can do it... - Un dernier souffle. - Avenge me. - Quelques seconde encore, pendant lesquelles il tenta de trouver son souffle. Puis plus rien. Les minutes passèrent alors, Aaron ne réalisant pas, ne comprenant qu’à peine que son dernier pilier venait de s’effondrer. Mais tel était le cas, il n’avait plus rien.

Et ce fut le déclic. Le reste s’enchaîna bien trop vite. Si vite, qu’il put à peine réaliser. Son pouvoir s’éveilla, amplifié par la haine, le chagrin et la rage de vivre. Des rafales de vent acérées s’élevèrent, déchirantes et vibrantes. Les trois hommes n’eurent d’ailleurs pas le temps de réagir, face à ce déferlement de pouvoir. Ils furent violemment assassinés. Haletant, ce n’est malgré tout qu’après de très longues minutes que le Walsh finit par réussir à se libérer à l’aide de son pouvoir, encore trop fragile pour qu’il le maîtrise. Mais il fut libre. Détruit, mais libre. Réduit à néant, mais libre. De cette nuit, deux garçons périrent. Mais l’un renaquit, en tout autre chose.


- hell's a place they say is for sinners
i'll be the man in charge -

Leurs visages étaient ancrés au fond de ses pupilles, presque gravés à même sa chair mutilée. Il les reconnaîtrait, entre mille. Leurs traits, leurs voix, leurs sourires. En un regard, il saurait. Et il comptait bien les retrouver, un à un. Ces hommes qui lui avaient arraché leur dernier espoir de rédemption, ces criminels qui avaient piétiné les dernières miettes de son âme d’enfant. Il n’avait plus personne désormais. Ils lui avaient tout pris, et il s’apprêtait à tout leur reprendre.

D’un pas déterminé, il dévorait les quelques mètres qui le séparait de sa destination. Il savait pertinemment où il se rendait, puisque ce n’était pas la première fois qu’il mettait les pieds ici. Il avait observé, connaissait les habitudes de sa cible. Il avait déjà analysé sa proie. Cette silhouette qu’il aperçut d’ailleurs bientôt, derrière sa fenêtre. Il était au bon endroit. Mais cette fois-ci, il ne tremblait plus, il n’angoissait. Il ne ressentait qu’un vide profond, doublé d’une haine ardente. Insensible aux idées morbides qui tournoyaient dans son esprit, indifférent face au crime qu’il s’apprêtait à commettre, le jeune Walsh était mort. Le gamin n’était plus, et c’est le monstre qui prenait le pas. Enfin, de monstre, il n’en avait que l’appellation. N’était-il pas plus proche de la nature humaine qu’il ne l’avait jamais été ? Il ne faisait que reproduire ce que le monde lui avait offert, ce que la société lui avait bien montré. Violence, haine, mort.

Trois simples coups sur la porte, rien de plus. Et il patientait. Cela faisait d’années qu’il patientait, des années qu’il se préparait à vivre ce moment. Sa vengeance, ou du moins, son commencement. Et il n’oubliera jamais les Silences pour l’aide qu’ils lui avaient apporté. C’est grâce à eux qu’il pouvait agir aujourd’hui. Il se souvenait de chaque parole, chaque geste qu’on lui avait enseigné. Et même si son entraînement était loin d’être fini, les Silences lui avaient donné des ailes, un nouvel espoir, un moyen d’agir et de reprendre le contrôle de son existence. Ils lui avaient donné les clés pour réussir la quête qu’il s’était fixée. Et bien qu’ils n’étaient peut-être pas conscients de ce qu’ils avaient contribué à créer, une partie de venturion s’était forgée avec eux. Il était devenu ce chaos ambulant, cette tempête enragée prête à tout réduire en cendre. À commencer par l’un de ceux qui l’avaient fait sombrer.

La porte s’ouvrit après quelques longues secondes, durant lesquelles le Walsh se contenta d’attendre sagement. C’était une femme, sa femme. Peut-être pourrait-il la tuer devant ses yeux, tout comme son meilleur ami avait été assassiné devant ses yeux. Oui, c’était une idée à méditer. Mais c’est un sourire éclatant qu’il lui offrit, ce symbole qu’il espérait inspirer confiance. - Good evening, Madam. I'm sorry to bother you, but is your husband here ? - Elle fronça les sourcils, perplexe. C’était à prévoir, évidemment. Il était un inconnu à ses yeux, rien d’autre. Il détendit alors ses traits au maximum, ne désirant nullement faire couler le sang inutilement. Son moment n’était pas arrivé. - I'm really sorry, this is an urgent matter. Your husband will understand. - Soupirant, elle finit hocher la tête. - One moment please. - Elle se détourna de lui, entamant quelques pas et haussant la voix. - Honey ? There's someone here for you, a colleague. - Un silence, puis un bruit de pas lourds. - What ? At this time of night ? I'm not expecting anyone. - Sa femme, hésitante, se tourna vers le nouveau, qui, impatient, franchit le seul sans qu’on ne l’ait autorisé. Il était trop près du but pour échouer, surtout pour ce genre de broutille. Refermant la porte derrière lui, le venturion se fraya un chemin dans la pièce, sans aucune gêne quelconque. Ne le reconnaissant pas, l’homme se braqua, comme tout autre propriétaire face à un intrus. - Who are you ? Get out of here right now !- Aaron éclata de rire, de ce rire dénué d’émotion. - Or what ? - Un sourire cruel habillait ses lippes, tandis qu’il se réjouissait de plus en plus de la perspective de puissance qu’il ressentait. L’appel du sang le faisait vibrer.

Comprenant que quelque chose ne tournait pas rond, l’homme entreprit de saisir un couteau qu’il cachait sur lui, s’approchant de l’étranger, menaçant. Aaron n’attendit pas plus longtemps, et d’un geste de la main, fit s’éveiller l’air autour de sa cible, provoquant un vent bref et violent qui fit voler l’arme blanche au loin. Concentré, les mots de son enseignant des Silences résonnaient dans son crâne. Il s’y était préparé des heures et des heures, il ne pouvait pas faillir. Il se rappela d’ailleurs que frapper le premier pouvait être fort bénéfique pour triompher. Conseil qu’il appliqua à la lettre, tandis qu’il anima son pouvoir une nouvelle fois. Cette fois-ci, il manipula l’air, de sorte à ce que celui-ci disparaisse autour de sa cible. Couper son approvisionnement en oxygène, présent partout dans l’air, était la tactique qu’il avait choisi pour ce premier meurtre. Il voulait le regarder mourir, lentement mais sûrement, devant ses yeux remplis de néant. Et son pouvoir fut au rendez-vous. L’homme en question ne réagit pas de suite, mais il finit par porter les mains à son cou, cherchant à tout prix l’air si vital dont on venait de le priver. Réagissant à la scène qui se jouait sous ses yeux, la femme poussa un cri, se précipitant sur l’agresseur de son mari. Mais celui-ci la stoppa net dans son élan, levant une main vers elle, sans pour autant rompre le contact visuel avec sa victime. - One more step, and I'll kill your husband. He has the vital minimum of air to breathe properly. But if you try anything, I'll put him out of his misery. - Tentant de ne pas être déconcentré, ni de montrer que le mouvement de l’épouse l’avait perturbé dans sa maîtrise, il resta de marbre, immobile. Mais le mari put reprendre un souffle, profitant de la brève faiblesse de son bourreau. Bourreau qui n’était pas encore prêt à stopper, et qui se reprit au plus vite.

- You don't remember me, do you ? - Un air presque triste le gagna, tandis qu’il n’eut que le silence pour réponse. Sa victime désirait probablement conserver le peu d’air dont elle disposait encore. - We were two boys, one night. You tortured us mercilessly, helped by your two accomplices. Still not ?  There's too many for you to remember, I understand… My friend died before my eyes, and I managed to escape you. - Les souvenirs affluèrent, mais il ne ressentit rien. Il ne s’y autorisait pas. Plus de sentiments, plus de souffrance. Il finit alors par soupirer. - I remember it very well. Especially his words, before he died. He wanted me to get revenge, to fight. - Dans les yeux de son interlocuteur, la peur prit du terrain. Il réalisait que ses chances de survie étaient moindres, voire, anéanties. - And here I am. It’s your time. - Ricanant, le venturion s’apprêtait à tuer sa cible, plus que satisfait de toucher au but. Enfin. Jusqu’à ce qu’une petite tête blonde apparaisse dans le coin de la porte du salon. - Mom, what's happening ? - Son myocarde cogna dans sa poitrine, tandis qu’il posait les yeux sur le fils de sa victime. Déstabilisé, il se revit, revit le corps de sa mère, et sa tête le fit souffrir. Profitant de ce moment de faiblesse, l’épouse se jeta sur lui, avec l’énergie du désespoir, un couteau de cuisine à la main. Elle parvint à le blesser à l’épaule, mais la douleur brûlante le fit réagir bien vite. Le Walsh l’attrapa par le cou, pris de folie, avant de se rappeler que son fils était témoin de toute la scène. Bien vite, il la jeta au sol, avant de se reconcentrer sur le mari, qui commençait à reprendre son souffle. C’était lui, la plus grosse menace. Reculant légèrement, Aaron activa une nouvelle fois son pouvoir, puisant dans la rage qui le rendait vivant, et s’empressa de raréfier une nouvelle fois l’air du mari. Haussant dangereusement la voix, il s’adressa à la femme qui se relevait difficilement, sonnée. - Take your son away, he can't be here for this. I spare you, but I cannot spare the monster in front of me. - Elle ne réagit pas, trop effrayée. - Now ! - Hurla finalement le venturion pour la presser, bien déterminé à en finir. Son épaule saignait et il devait fuir au plus vite.

Sans plus attendre, la femme se saisit du bambin, des larmes plein les yeux. Désespérée, elle était impuissante. Une rouge, sans pouvoir, peu habituée à vivre ce genre de situation. Mais lorsque l’on a un mari impliqué dans des affaires criminelles, il fallait s’attendre au pire. Voyant qu’ils avaient disparus de la pièce qu’il occupait, Aaron reporta sa pleine attention sur le mari, décidé à en finir. - Well, not everything went according to plan... But the outcome remains the same, that's what matters. - L’air devint de plus en plus rare pour l’homme, qui se griffait presque la peau, à la recherche d’une once d’oxygène. - It's over for you. But don't worry, your friends will join you soon. - Sentant l’urgence le saisir, son pouvoir ne pouvant être contrôlé à la perfection lorsqu’il était blessé, il finit par priver sa cible de tout l’air possible, attendant la Mort qui ne tarderait pas à se montrer. Et c’est ce qu’elle fit, tandis que le corps sans vie de l’homme s’écroula sur le sol. Aaron relâcha alors sa concentration, essoufflé, avant de vérifier que toute vie avait quitté cette pièce. Yeux injectés de sang, aucun pouls, pas de respiration. Il n’était plus rien.

Le Walsh s’enfuit vivement du lieu du crime, s’éloignant aussi loin qu’il pouvait. Puis il s’arrêta un instant, repensant à ce qu’il venait de se passer. Mais c’est au vide qu’il se confronta. Au vide de son cœur, de son âme, de son être entier. Il soupira, se rappelant qu’il fallait soigner au plus vite cette blessure, avant qu’elle n’empire. Mais il pouvait se réjouir, sa vengeance ne venait que de commencer.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Aaron Walsh le Ven 25 Oct - 14:52, édité 4 fois

Keira Valeska
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 10124
AVATAR + © : zhenya.
POINTS : 4591
— thriving in chaos J88d4f7m_o
AGE : [ VINGT-TROIS ] années éparses, matins sacrifiés sur l'autel des cruels ; et la naïve innocence se meurt lentement, alors que l'enfance se fane.
STATUT CIVIL : inénarrable fleur bleue, trop vite éprise des âmes ; [ MARIEE ] à achil valeska, union politique scellée dans le sang, entérinée dans le cœur, désormais.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t213-maybe-i-was-born-to-r https://gods-will-fall.forumactif.com/t317-les-fleurs-du-mal Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 0:16
COUSIIIIIIIIN
(d'une autre vie)(mais still)
ce reboot d'irelia promet tellement, je???
déjà dacre
le pseudo
les quelques infos que je lis
garde moi un lien avec arin PLEASE — thriving in chaos 2863079321




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
and love is not a victory march — it's a cold, and it's a broken hallelujah. (beloved).

Reyna Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1668
AVATAR + © : olivia holt + philtatos
POINTS : 622
— thriving in chaos RgMcD5fi_o
AGE : (VINGT ANS) Poupée de porcelaine et de marbre, tu débordes de jeunesse et d’innocence alors que tu fais tes premiers pas dans l’âge adulte.
STATUT CIVIL : (FIANCEE) Main offerte pour quelques armes, voilà que tu sembles finalement offrir plus à la cause de ton cousin.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 1:09
re-bienvenue à toi et bien hâte d'en apprendre plus sur ce nouveau perso — thriving in chaos 3649701126

Tonia Zarkari
CONFRERIE DU SOLEIL— those who want it back —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3332
AVATAR + © : bella hadid / sarasvati (av + crackship) mas vares (crackship) vocivus (icon)
POINTS : 1426
— thriving in chaos D9SXkwd5_o
AGE : vingt cinq ans, les années se battent et soupirent
STATUT CIVIL : la bague au doigt et le coeur au large, mariée à orion zarkari - impératrice en devenir
CONFRERIE DU SOLEIL
those who want it back

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1041-tonia-leave-a-light- https://gods-will-fall.forumactif.com/t1081-leave-a-light-on-ton Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 9:35
hâte d'en savoir plus sur ce charmant bonhomme — thriving in chaos 4225342464
rebienvenue et je sens que ce reboot va envoyer du lourd — thriving in chaos 2964515584 I love you
(puis va l'alliance silences/confrérie il nous faudra un lien)(je vois ibao donc je suppose silences?)



she wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess half hell -

Hiram Gavon
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1536
AVATAR + © : jesse williams. (@halamshiral)
POINTS : 1558
— thriving in chaos NTrFif34_o
AGE : ( trente six ans ) qu'il s'acharne à vouloir rester un homme droit, si on oublie sa double allégeance de l'époque, mais voila que ces trente-six années de droiture vole en éclat à cause d'une soeur qu'il considérait autrefois comme une erreur.
STATUT CIVIL : ( marié ) à sa muse, douce arabella qui s’est octroyée l'entièreté de son palpitant. l'un comme l'autre semblent avoir un goût prononcé pour la dramaturgie, laissant un froid dévastateur s'installer entre eux.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1366-imperfectus-perfectu https://gods-will-fall.forumactif.com/t1375-memento-mori-hiram#5 Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 11:11
dacre en venturion. — thriving in chaos 2400912950
rebienvenue parmi nous I love you
ce reboot s'annonce épique, j'ai hâte d'en lire plus. — thriving in chaos 2126331156


for the first time, her brown sloes have seen the darkness,
and the deception in his blue eyes.

Heza Saab
ORDRE ECARLATE— those who seek blood —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3280
AVATAR + © : gabriela Bloomgarden ; av©eve; icons©vocivus
POINTS : 2487
— thriving in chaos 0b2eab6aa88f18f969e8fe1528fe1694
AGE : Vingt six années faites de chaos et de pêchés.
STATUT CIVIL : Le cœur vide et l'âme en peine.
ORDRE ECARLATE
those who seek blood

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood https://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 11:13
dacre, ce perso s'annonce ouf je veux en savoir plus!
(re) bienvenuuue cha — thriving in chaos 3649701126



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

Ethel Strahovski
LES TRINITAIRES— those who seek equality —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1000
AVATAR + © : Bella Heathcote, avatar (kane), sign (astra), gif (forbes).
POINTS : 2493
— thriving in chaos Qsqy
AGE : trente et une années d'espérance.
STATUT CIVIL : les déboires amoureux qui s’enchaînent, désormais fraîchement enlisée au cœur de fiançailles savamment orchestrées.
LES TRINITAIRES
those who seek equality

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1647-be-fearless-in-the-p https://gods-will-fall.forumactif.com/t1666-this-violent-tendern Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Lun 14 Oct - 17:07
Un reboot — thriving in chaos 2684847747 Avec Dacre de surcroît — thriving in chaos 2845903808
J'ai hâte d'en découvrir d'avantage en tout cas — thriving in chaos 2964515584
(Re)bienvenue I love you


your world collapses. first it hurts you and then, it changes you forever.

Matild Faring
LES EPINES ROUGES— those who steal —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1024
AVATAR + © : iris law + ©Sarasvati (ava) ©midwinters (gif) ©prima luce (icons)
POINTS : 2232
— thriving in chaos QxCrgYy
AGE : vingt et un an. elle est jeune matild, elle a à peine vécue. elle a pourtant vieilli bien avant son temps et ses traits infantiles laissent paraître son jeune âge.
LES EPINES ROUGES
those who steal

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Mar 15 Oct - 22:48
ce regard perçant sur l'avatar — thriving in chaos 1820529468
mais, cette fiche vide — thriving in chaos 915789165

dans tous les cas, (re)bienvenue et bon courage pour ta fiche — thriving in chaos 2186484611


burn them all
hell is empty and all the devils are here. ▬ william shakespeare

Shila Gavon
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3394
AVATAR + © : neelam ⋅ av/philtatos, gif/mine.
POINTS : 519
— thriving in chaos JCw0dyo
AGE : VINGT-CINQ hivers se sont succédé depuis sa venue au monde. âge ingrat, on n'a de cesse de l’infantiliser, la forçant à prouver à tout ceux qui s'y méprenne qui ne s'agit, après tout, que d'un chiffre bien futile.
STATUT CIVIL : liés par ce serment de fidélité et de dévotion qu’ils ont prononcés sous la protection des dieux, la louve épousa l’abeille, la xi’nora unissant sa destinée à celle de CILLIAN GAVON. alliance aux desseins politiques, ils sont devenus les marionnettes d’un jeu auquel on les a contraints de jouer.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1870-sg-flowers-of-ice-an https://gods-will-fall.forumactif.com/t1988-sg-with-the-wild-wol Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Mer 16 Oct - 3:18
tellement hâte de voir ce que tu nous réserves avec ce perso
déjà, rien qu'avec le choix de fc, j'suis conquise
et si en plus il fricotte avec les silences
on pourra se trouver un super lien avec kiel — thriving in chaos 2964515584
(re)bienvenue — thriving in chaos 2673562827



people who consider you weak
have not yet noticed the wolf hiding behind your eyes,
nor the flamaes inside your soul.


Rakan Gavon
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 711
AVATAR + © : max irons ; av@lane + sign@iceandfire.
POINTS : 919
— thriving in chaos GlaringForsakenGannet-small
AGE : v i n g t – h u i t a n n é e s / passées à décevoir son patriarche, à être la vilaine canaille de l’immaculée lignée gavon. le temps ne semble pas avoir d’emprise sur son visage angélique d’adolescent modèle. ni sur son esprit d’éternel électron libre. il ne veut pas vieillir, rakan.
STATUT CIVIL : f i a n c é / rakan a appris la nouvelle il y a seulement quelques jours. le couperet est tombé, la sentence est désormais irrévocable. fiancé à une divine créature à laquelle il n’accorde absolument aucune importance. parce que le cœur de l’infâme l’emporte bien loin de cette femme, tout épris de désir pervers qu’il est envers une autre.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Ven 18 Oct - 23:40
t'es si canon comme ça — thriving in chaos 2676992051
(re)bienvenue bae — thriving in chaos 2186484611


you should
f e a r us

Maeria Elric
OUBLIES DES AMETHYSTES— those in the shadows —
surface
inside
behind
MESSAGES : 2158
AVATAR + © : z.b. @evethemostperfectcreature
POINTS : 2498
— thriving in chaos Tumblr_pzgkr2XKcl1y637ngo7_r1_400
AGE : ↾ 2 1 Y O. ⇃ lacées sur sa carnée écorchée.
STATUT CIVIL : ↾ I N T A C T E. ⇃ candeur vierge des amours éphémères.
OUBLIES DES AMETHYSTES
those in the shadows

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1039-i-knife-edges-mae https://gods-will-fall.forumactif.com/t1091-self-contained-hurri Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Sam 19 Oct - 12:13
re chez toi — thriving in chaos 3649701126


( of sorrow and peace )
⌜  i gave iron to my own name, willed it to be the curse uttered by the darker parts of the soul.  ⌟


Hector Macanthos
CONFRERIE DU SOLEIL— those who want it back —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3623
AVATAR + © : Cillian Murphy (SARASVATI) floweryshell (gif profil), SARASVATI et MUGGLE (crackship x2 signature), ASTRA, (codage signature) ♥
POINTS : 9723
— thriving in chaos Tumblr_pw2p2uiMaV1tlov0zo3_400
AGE : 41 années passées avec un unique but pour le guider : la couronne, sa couronne
STATUT CIVIL : Ancien veuf, à présent fiancé, il passera bientôt la bague au doigt de sa douce alliée
CONFRERIE DU SOLEIL
those who want it back

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1449-the-measure-of-a-man https://gods-will-fall.forumactif.com/t1458-when-something-is-im Voir le profil de l'utilisateur En ligne

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Dim 20 Oct - 2:24
j'étais passée à côté de cette beauté
rebienvenue avec ce reboot — thriving in chaos 3932396905



Hector pendant que le Cercle et les haters parlent:
 

Aaron Walsh
OUBLIES DES AMETHYSTES— those in the shadows —
surface
inside
behind
MESSAGES : 155
AVATAR + © : dacre montgomery + av©bramble rose. ; gif©tumblr.
POINTS : 314
— thriving in chaos 40cf
AGE : vingt-six soupirs expirés face à une jeunesse avortée, tandis que chaque instant le rapproche un peu plus du sépulcre sacré dans lequel il met déjà un pied.
STATUT CIVIL : célibataire n’ayant plus que l’indifférence pour nouvelle amante, il a bien vite compris qu’aimer, c’était souffrir. que s’attacher, c’était se ruiner.
OUBLIES DES AMETHYSTES
those in the shadows

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1949-thriving-in-chaos Voir le profil de l'utilisateur

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Dim 20 Oct - 23:04
tout ces message je
je n'ai plus les mots — thriving in chaos 3850333294

@keira valeska, mais merci, t'es trop un chat — thriving in chaos 2863079321
et je te garde un lien avec plaisir — thriving in chaos 2186484611

@reyna sielle, merci beaucoup ! — thriving in chaos 2338632519

@tonia zarkari, merci à toi aussi — thriving in chaos 3932396905
yes, on pourra sûrement se trouver un lien !
(il est chez les oubliés, mais il a tout de même fréquenté des silences pendant un temps, et les fréquente peut-être même toujours, donc on pourra peut-être quand même trouver — thriving in chaos 915789165)

@hiram gavon, merci beaucoup cousin d'une autre vie — thriving in chaos 678124086 I love you

@heza saab, merciiii toi — thriving in chaos 3932396905 — thriving in chaos 3932396905 — thriving in chaos 2186484611

@ethel strahovski, merci — thriving in chaos 1275733853

@matild faring, toutes mes excuses m'dame — thriving in chaos 3732238118
mais merci — thriving in chaos 3649701126

@shila gavon, yaaas avec plaisir pour le lien — thriving in chaos 4265375708
toujours plus de liens entre nous de toute façon — thriving in chaos 2996881088
et merci — thriving in chaos 2186484611

@rakan gavon, dit-elle avec ce bg Rolling Eyes
merci bae — thriving in chaos 2186484611 — thriving in chaos 2186484611 — thriving in chaos 2186484611

@maeria elric, merci ! faudra qu'on essaye de se trouver un lien I love you

@hector macanthos, merci beaucoup — thriving in chaos 180545382

PS pour le staff : pourrais-je avoir un délai please ? — thriving in chaos 3850333294
merci I love you

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4489
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 11528
— thriving in chaos Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur En ligne

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Dim 20 Oct - 23:16
Je t'ajoute ça — thriving in chaos 2186484611


Drink me like the cure
When I am the poison

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4489
AVATAR + © : Eiza González; ©Philtatos && CelticAddiction
POINTS : 11528
— thriving in chaos Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her- Voir le profil de l'utilisateur En ligne

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  Ven 25 Oct - 18:17
bien ouej tu es validé(e)
libéré, délivré, plus de fiche à faire valider !
BIENVENUE OFFICIELLEMENT SUR GWF
Congrats, tu es validé, cela veut donc dire que ta fiche est en ordre et que tu as surmonté cette étape difficile. A présent tu peux donc vadrouiller sur le forum librement et commencer à rp ainsi que plotter et bien entendu feelser. Avant toute chose ta fiche était:
What a bloody mess ! Ah bah c'est bien Aaron pour la moquette, génial ! Y a plein d'sang dessus, c'est pas grave hein ?!!! — thriving in chaos 2996881088

Félicitations, voilà donc Aaron validé — thriving in chaos 2186484611
Tu sais déjà comment ça marche, dé, points de compétences, tout ça tout ça — thriving in chaos 224588431


Tu devras tirer le dé de degré d'allégeance:
    Aucun, allégeance loyale


Tes points de compétences:
 

Même si tu es validé il te reste encore quelques étapes à passer avant d'être officiellement ajouté dans tous les registres. Pour recenser ton pouvoir, mais aussi ton prénom, ton métier etc.. il te faudra te rendre dans le recensement général que tu peux trouver ici. Surtout n'oublie pas de le faire, ce serait dommage que ton métier ou ton rôle au sein d'un mouvement te passe sous le nez.

Après avoir surmonté la bureaucratie, tu peux donc commencer à te concentrer sur la partie inrp. Tout d'abord nous te conseillons d'aller poster ta fiche de liens dans cette partie pour pouvoir tisser des liens avec d'autres membres. Si tu en as besoin tu peux également poster un scénario, mais aussi un pré-lien ou encore ta famille (n'oublie pas de lire les règles avant de poster les sujets). Qui plus est, tu peux également recenser tes points dans ce sujet pour par la suite acheter des armes ou encore des avantages pour les futures intrigues comme par exemple les compétences. Nous t'encourageons aussi d'aller faire un tour dans la partie chuchots propre à ta famille ou ton mouvement puisque c'est là-bas que beaucoup des complots vont être créés. Puis, tu peux également créer ton propre mouvement si toutes les conditions requises sont remplies. Et pour finir, tu peux également te rendre dans la partie IRL, c'est à dire le flood ou encore la partie ship pour feelser un peu.

Maintenant il te reste plus qu'à t'amuser, feelser, plotter, bref à avoir du fun. en cas de question n'hésite pas à contacter @the parcae.
GODS WILL FALL - 2019


Drink me like the cure
When I am the poison

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

— thriving in chaos Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: — thriving in chaos  |  

— thriving in chaos  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées-
Sauter vers: