Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
La nouvelle période de sprint rp a débuté. Vous agnez le double de points pour tous les rp postés !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.
Le deal à ne pas rater :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien vivre le confinement
Voir le deal


 ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES

 :: intrigues  
— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Ven 15 Nov - 14:18
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I

Tout au long de cette intrigue, des indices seront disséminés dans vos sujets - ouverts durant la période de jeu actuelle - par The Parcae. Et puisque l'on sait pertinemment que vous ne pouvez pas avoir constamment l’œil sur ses interventions - qui risquent de passer inaperçues pour ceux dont les sujets ne sont pas touchés - nous ouvrons ce répertoire qui regroupera toutes ces petites intrusions qui ont pour but de vous aider à percer le secret de cette nouvelle intrigue. Nous vous conseillons donc de passer régulièrement par ici, si vous voulez espérer faire partie des chanceux qui pourront se préparer pour la suite.

les interventions
- sujet de thorn macanthos et erebe sielle.
- sujet de keira valeska et shila gavon
- sujet de satyne kolikowski et phèdre nylander
- Sujet de Cain Ofeirguson et Triss Aneros  
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par The Parcae le Dim 12 Jan - 1:01, édité 1 fois

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Mer 20 Nov - 22:55
A tous,
Deux nouveaux indices ont été postés.

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Mar 26 Nov - 23:42
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I

Depuis plusieurs jours, des glyphes inconnus apparaissent dans de vieux écrits, tous traitent de choses similaires : les temps anciens, les guerre, les sangs. Personne ne semble comprendre ce qu'il se passe, mais tous ont compris deux mots au moins : sang, et guerre. Deux mots récurrents.
Au 20e jour de novembre, d'autres glyphes sont apparus : sur les panneaux d'affichages, dans les écoles, sur les rapports militaires, sur les murs de certaines habitations, sans que cela n'ait aucun sens précis. Des phrases entière, apparues à Aureus, Rezbia et Karez.

Chaque retour à la ligne correspond à un mot.

AUREUS (clic droit - ouvrir l'image dans un nouvel onglet : ouvrez les glyphes en plus grand pour mieux les voir)
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Kzrp2B5l_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CFlUEwoF_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES KVueMxlG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES D5QgcV3D_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES AT1jSBgp_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 2BhXIY6w_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 2BhXIY6w_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES B0z6iUPu_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Kzrp2B5l_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES AT1jSBgp_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CFlUEwoF_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QgviJCOp_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES B0z6iUPu_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o



REZBIA
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES B0z6iUPu_o
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES KVueMxlG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES R7IAsf29_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CFlUEwoF_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES KVueMxlG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES K8k55zG5_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES AT1jSBgp_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CFlUEwoF_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES R7IAsf29_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 2BhXIY6w_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o


KAREZ
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES KVueMxlG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CFlUEwoF_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES YBhVlkqa_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LAW8dKrG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES SC9p3UXV_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LAW8dKrG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES QdsfGd0u_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CFlUEwoF_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES KenYYyo7_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES 19QmlM8f_o

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES KVueMxlG_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES U7EgC1vC_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES CEvGGLCM_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES AT1jSBgp_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES LVG5B443_o⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES ISjWUz12_o

GODS WILL FALL - 2019

— NEWBIE ; those who discover —
NEWBIE ; those who discover
The clairvoyant
The clairvoyant
surface
inside
behind
MESSAGES : 34
AVATAR + © : FACELESS
POINTS : 102
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_p8bqp1Zur11ub6637o6_250
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Jeu 28 Nov - 23:23
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I
L'information circule de bouches à oreilles sur tout le continent. The Clairvoyant, une radio pirate qui avait cessé d'émettre depuis la division du pays, reprend du service. Et si beaucoup ne croient pas aux rumeurs qui circulent depuis le vingt-six novembre, date du retour de ce groupuscule, ils laissent tout de même tourner leur poste de radio en quasi permanence dans l'espoir d'entendre le message dont tout le monde parle.

“Le vingt novembre dernier, des glyphes ont été découverts un peu partout sur le continent. Les plus conséquent se trouvant dans les villes de Aureus, Rezbia et Karez. Des informateurs anonymes présents dans ces villes nous ont transmis des photographies, ainsi que des échantillons de la substance avec laquelle ces symboles ont été tracés sur les murs. Et malgré les recherches que nous avons entreprises à l'insu des gouvernements, nous sommes dans l'incapacité d'apparenter cela à quelque chose de connu. Il en est de même pour les ouvrages au sein desquels ces symboles sont apparus. Ils ne laissent deviner aucune trace de falsification. Après expertise et aussi invraisemblable que cela puisse paraître, c'est comme si l'encre avec laquelle ces livres et autres rapports ont été imprimés ou écrit s'était tout bonnement déplacée sur le papier. Nous n'en savons donc pas plus pour le moment sur la manière dont ces écritures sont apparues, mais nous sommes en mesure de vous donner leurs significations. L'union des frères et des sœurs sera notre force, pour les glyphes disséminés au sein de la ville de Rezbia. Que soit de nouveau couronné celui qui a été oublié, pour ceux qui se trouvent à Aureus. Et enfin Détruire hier pour protéger demain, pour les symboles que l'on peut apercevoir dans les rues de Karez. Les mots Sang et Guerre se répètent également dans les dizaines de documents touchés, sans que leur placement dans les phrases ne puissent nous révéler de signification particulière. Toutefois, nous savons de source sûre que des vérifications sont en cours à Hijikoi, où sont conservées les archives du passé d'Akkadia. Aucun gouvernement ne s'est pour l'instant prononcé à propos de ce phénomène, mais il se pourrait que la clef du mystère se trouve là-bas, puisque les glyphes ne se retrouvent qu'au sein d'anciens documents traitants de l'histoire du continent et de ce qui fait qu'il est ce qu'il est à ce jour. Et puisque c'est bien de notre histoire à tous dont il s'agit, nous vous tiendrons informés de l'avancée des recherches tant que les gouvernements concernés resteront muets.”

Les radios émettent de nouveau normalement après quelques secondes de grésillement, mais les présentateurs des diverses stations ne feront aucun commentaire sur cette coupure pirate - certainement sur ordre des gouvernements. Et malgré des taux record d'écoute durant les jours qui suivront, The Clairvoyant ne reprendra pas la parole. Ce n'est que durant la nuit du trente novembre au premier décembre qu'ils refont surface. En piratant la télévision cette fois, pour diffuser les photographies volées des glyphes qui continuent d'apparaître dans les trois villes les plus touchées. Sur la plupart des images qui défilent durant un peu plus de trois minutes sur tous les écrans allumés du continent, des silhouettes encapuchonnées se trouvent de dos, devant ce qui s'apparente à des tags. Elles les éclairent grâce à des lampes torches, et le nom de la ville où les photographies ont été prises ainsi que la signification des glyphes ont été ajoutés sur les clichés.
GODS WILL FALL - 2019

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Dim 1 Déc - 18:49
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I

A partir du 10 décembre, et ce alors que les rêves ont débuté depuis quelques semaines déjà, certaines personnes évoluent au sein de leurs rêves, et se réveillent avec de nouvelles conséquences.

(Le staff tient à préciser que les personnes ont été tirées au sort à l'aide d'un site de tirage au sort, rendant ainsi le tirage tout à fait impartial).

@Asher Sielle Asher entend des pleurs d’enfant, alors qu’il marche dans un long couloir. Les pleurs s’accentuent de plus en plus, le couloir s’étire de plus en plus. A terre, des peaux de tigres ensanglantées, baignant dans des flaques de sang argenté. Le jeune homme accélère, reconnaissant de plus en plus ces pleurs, ceux d’Isaiah et de Nathanael, et ce couloir, qui mène à la salle du trône. Il se met à courir, arrivant dans la salle du trône. Noah est installé sur ce dernier, impassible, comme ne réalisant pas ce qui se passe. Sur ses genoux est assis Nathanael, et à ses pieds, blotti contre ses genoux, il y a Isaiah. Devant le trône, une louve et un cobra royal bondissent vers le trône, en direction d’une ombre menaçante, mais tous deux se font aussitôt décapiter. Leur assassin, blessée et suintant du sang rouge, passe derrière Noah, prêt à l’égorger de sa lame carmine. Asher se réveille avec un sentiment d’anxiété profond, il a du sang carmin sur les mains, qu’il n’arrive pas à enlever, et l’impression d’avoir pu sauver sa famille, sans en être certain.
Evolution : Asher utilise son pouvoir pour assassiner l’homme, mais ce n’est pas le métal qu’il utilise mais l’électricité, qui s’échappe de ses doigts pour aller électrocuter l’assassin. Celui-ci tombe aux pieds de Noah, mort. Les cousins se regardent sans comprendre, et quand Asher tente à nouveau d’utiliser son pouvoir, le noir tombe sur eux, et un froid glacial survient.
Quand Asher se réveille de ce nouveau rêve, il n’a plus de sang sur les mains mais de la glace.


@Edelweiss Griffith Edelweiss marche dans les allées d’un grand centre commercial spécialisé dans les produits de luxe. Plusieurs magasins sont déjà fermés, la lumière a été éteinte à plusieurs endroits, et la jeune femme doit se dépêcher pour ne pas être enfermée, alors qu’elle tient presque à bout de bras les nombreux sacs contenant ses achats. Soudain, un enfant surgit d’un recoin sombre, lui arrachant un sac, avant de repartir en riant. Edelweiss tente de le rattraper, mais sans succès, et une aile entière du centre commercial est plongée dans le noir, l’obligeant à abandonner son sac. Jusqu’à ce que plusieurs autres enfants, parfois en bande, viennent progressivement lui arracher ses sacs, malicieux. Finalement arrivée à la sortie, la jeune femme trouve porte close, mais elle le sait, elle a la clef. Quelque part. Une clef dont le manche est frappé d’une colombe de cristal. Posant ses sacs au sol, elle se met à les fouiller, mais ceux-ci changent de plus en plus de place, encore et encore. Et Edelweiss panique de plus en plus, alors que derrière elle, les lumières s’éteignent une à une. Elle se réveille perdue dans sa propre chambre, au milieu de tous ses vêtements, jetés à terre, et son coeur bat si vite qu’elle manque de perdre connaissance. Elle reste en arythmie cardiaque pendant plusieurs heures.
Evolution : Alors qu'elle que la dernière lumière va s'éteindre, une main de femme dans une armure sort de l'obscurité et plonge vers un des sacs pour en ressortir une clé, à son arrivée les lumières se rallument comme esclaves de son désire. Edelweiss se retourne pour la remercier et voit alors deux autres hommes et une femme, ils se tiennent debout face à tous les enfants, qui les uns après les autres se font coupés les mains. Elle ne voit pas le visage de ses sauveurs, mais l'un tient ce qui ressemble à une carte, l'autre disparaît dans le noir dès que la lumière ne la touche plus et le dernier caresse la fourrure de son louvart. Le sang écarlate coule des corps punis de ces enfants impies.. des lèvres remuent, mais Edelweiss se réveille. Ses habits sont sortis des armoires mais pliés, certains sont tachés d'un sang carmin, et dans sa main, Edelweiss tient la clé, elle ne peut plus la lâcher toute la journée durant, comme si elle devait la protéger au péril de sa vie.

@Nysa Sielle Nysa ne porte qu’une fine tunique blanche. Elle marche dans la pénombre, pieds nus sur la glace au travers de laquelle elle aperçoit un diadème de glace scintillant. Elle sent que cet objet est plus que précieux, qu’elle doit s’en saisir, que c’est une question de vie ou de mort. Brisant la glace à mains nues, encore et encore, elle plonge finalement dans le lac. Au moment où elle se saisit enfin du diadème, tout s’éclaircit. Mais l’eau se réchauffe et devient rouge. Des corps apparaissent tout autour et tentent de l’attirer vers le fond ou de lui arracher le diadème. Prise à la gorge d’une nervosité extrême, elle se sent cependant en sécurité tant qu’elle tient le diadème, comme protégée. Mais la chaleur des flots menace de faire fondre l’objet, et Nysa tente de remonter à la surface. En se réveillant brusquement, elle a le sentiment d’étouffer, alors que son reflet dans le miroir lui renvoie l’image de ses lèvres bleues, là où des brûlures de froid meurtrissent sa peau. Ses jambes sont recouvertes de sang rouge, qui tache les draps. Et elle a beau frotter ses jambes, celles-ci restent quelque peu entachées.
Evolution : Le rêve continue. Alors qu’elle lutte toujours pour remonter à la surface, une silhouette sombre mais rayonnante s’approche. Elle porte un casque, et des rayons lumineux s’échappe d’elle. La femme semble osciller entre nuit et jour, sa peau est sombre et son visage est presque invisible. Elle est accompagnée de son époux, un homme en toge, affublé d’une barbichette. Derrière eux, Nysa reconnait une femme en armure. Un aigle vole autour d’elle, et à ses côté, c’est un homme aux longs cheveux blancs, tressés, qui marche. C’est la femme de lumière qui vient tendre la main à Nysa, pour la sortir de l’eau. Son époux semble être un véritable aimant pour la couronne, que Nysa ne lâche pas. Elle est extirpée de l’eau, et la femme guerrière lui offre une armure, alors que l’homme aux cheveux blancs lui offre son loup.
Nysa se réveille habillée d’une armure, et toujours recouverte de sang. L’armure est fabriquée selon les codes du début de la Grande Révolte, et lui va à la perfection. Elle n’a plus le sentiment d'étouffer, et si les brûlures de froid sont toujours présentes sur sa peau, ainsi que le sang, elle a un sentiment de devoir faire quelque chose de plus grand qu’elle, d’accomplir un devoir important.

@Kasia Gavon Kasia entre dans une pièce, grande, éclairée par la lumière du jour. Elle reconnaît la pièce comme étant la pièce à vivre de la petite maison où elle était cachée avec son frère, Hiram. Lui n’est plus là, maintenant que les argents sont à la tête de Valdierva. Elle veut sortir, elle aussi. Elle se précipite sur la porte, mais celle-ci refuse de s’ouvrir. La jeune femme tape contre la porte, mais rien n’y fait. Finalement, elle les entend : les murmures qui viennent de l’extérieur. De partout et nulle part. Elle va voir aux fenêtres, et sent la chaleur du soleil contre sa peau. Elle se laisse envahir par sa chaleur, ferme les yeux, et quand elle les ouvre, elle est dehors. Autour d’elle, les maisons de Valdierva tombent en poussière. Le soleil se couche, et la lune se lève. Le vent emporte les ruines, et il ne reste plus rien, sinon elle, et l’étendue du monde. Elle se réveille avec l'impression d'être seule au monde et la peur intense que Hiram est en danger. De la poussière et de la cendre lui collent à la peau, qu'elle ne peut enlever.
Evolution : Le rêve continue, cette fois. La Gavon avance, dans l’espoir de trouver d’autres personnes. Ses pieds l'amènent au bas de la montagne au sommet de laquelle se trouve Rezbia. Elle hésite, et finit par entamer l’ascension. Le soleil et la lune se succède pendant qu’elle grimpe, et à chaque pas qu’elle fait, la végétation pousse, le soleil inonde son chemin et la nature devient luxuriante. Devant elle, tout n’est encore que désolation, une terre aride et vide. Derrière elle, le monde a fait sa renaissance.
Quand elle se réveille, son lit est recouvert de fleurs, et de poussière, elle ne peut se débarrasser de la poussière qui macule sa peau, ni des fleurs qui ont poussés à la place de ses cheveux, recouvrant son crâne et tombant jusqu’à ses épaules. Celles-ci fânent en deux ou trois jours.  Elle est éblouie, alors même qu’elle se réveille en pleine nuit. Elle ne pense plus à Hiram, mais seulement à retrouver la beauté du monde tel qu’elle l’a vu dans son rêve.


@Vega Azrohir Vega tend l’une de ses mains, et un magnifique papillon vient s’y poser. Il possède deux ailes de couleur différentes - l’une verte clair, et l’autre bleu nuit. La jeune femme a le temps de l’observer un instant, avant de remarquer les toutes petites traces de sang rouge que les pattes de l’insecte laissent à mesure qu’il se déplace sur le dos de sa main. Inquiet, Vega force l’insecte à s’envoler, mais des milliers d’ailes battent bientôt tout autour d’elle, et l'assaillent, l’empêchant de bouger, de voir ou même de crier. Au réveil, elle a le corps maculé de fines entailles qui se referment à mesure qu’elle les détaille, pour finalement bientôt réapparaître.
Evolution : Désormais, Vega parvient à faire fuir les papillons. Elle est recouverte de sang, et comprend bientôt que les papillons ont entaillé sa peau, quand elle saigne du sang argent. C’est une jeune femme qui vient la soigner, ses doigts salvateurs courant sur sa peau, tandis qu’un homme lui apporte un arc et des flèches. Les deux entités s’en vont, c’est une vague de sang carmin qui vient lêcher ses pieds. Quand elle lève les yeux, elle voit des hommes recouvert de ce sang qui s’approche d’elle. Elle sait alors qu’elle doit se défendre.
Quand elle se réveille, Vega a l’arc entre les mains, et une flèche encochée. Elle est redressée dans son lit, et prête à tirer en face d’elle. Sa couche est recouverte de sang, tout comme ses pieds et ses jambes. Le sang ne peut pas disparaître malgré ses efforts pour s’en débarasser.


@Aisling Deq'ianto Aisling marche dans un couloir, tenant dans ses mains un plateau sur lequel repose un délicieux saumon en croûte de sel. On lui indique la direction d’une salle de bal, comme si elle était censée s’y diriger pour servir le plat qu’elle porte. Là-bas, un couple semble danser, enlacé et amoureux. Elle ne voit pas leurs visages, mais entend leur rire, sent leur joie et leur amour la transporter. Sur son chemin, elle passe devant une grande vitrine dans laquelle sont exposés différents objets précieux, comme des ambres renfermant une fourmi, un scarabée, ou encore une araignée. Il y a aussi des statuettes en pierres précieuses, représentant un éléphant, une licorne, mais aussi un papillon. La femme rit, l’homme l’embrasse dans le cou, et tous deux tournoient, tournoient, comme dans une valse infinie. Passant à côté de deux magnifiques trônes, le regard d’Aisling est attiré par les différents trophées de chasse accrochés au mur, surplombant les trônes : il y a une tête de loup, encadrée par une tête d’aigle et une tête d’hippogriffe. Et au sol, en guise de tapis devant les trônes, deux peaux : une de tigre, et l’autre de lion. Et le couple continue de tournoyer, encore et encore, en riant et en transpirant la force, l’amour et le bonheur, ce que ressent la jeune femme jusqu’au plus profond d’elle. Les trophées prennent vie alors, les deux tapis se gonflent et des animaux bien plus grands que la normale, aux yeux brillants et aux babines retroussées s'approchent du couple. Elle veut les aider, son plateau tombe et le fracas du métal sur le sol sort le couple de sa bulle d'amour. Mais elle ne peut pas bouger, la rêveuse, des mains la retiennent, certaines bien plus pâles que d'autres. Des mots s'échangent entre les bêtes sauvages et le danseur qui protège la femme de son corps. Il grandit lui aussi, sa peau se craquèle, laissant apercevoir derrière un sang de lave qui bouillonne à l'image de sa rage. Il s’enfle ainsi jusqu'à exploser complètement, brûlant tout sur son passage. Aisling se réveille en hurlant, et plusieurs traces de brûlures maculent son corps.
Evolution : Alors qu’elle réouvre les yeux, Aisling constate qu’elle ne s’est pas encore réveillée, et que, projetée au sol et brûlée, elle a tout de même survécu à l’explosion. Autour d’elle, tout est ravagé, il ne reste plus rien, si ce n’est une terre mise à nue, d’où s’échappent encore des flammèches. La jeune femme se lève alors, et à mesure qu’elle progresse au milieu de la terre dévastée, elle remarque que de l’herbe et des végétaux émergent progressivement du sol, comme face à une pousse filmée en accéléré et baignée de la lumière d’une aube nouvelle. Bientôt, elle arrive dans un immense jardin, empli de bosquets fleuris et colorés, et dont le sol est recouvert de pétales de fleur carmins, sur lesquels des perles de rosée font fuir des reflets argentés. Et alors que les bosquets grossissent de plus en plus, jusqu’à l’encercler et grandir autour d’elle, leurs épines mordant sa peau, Aisling n’a plus peur, envahie d’une sérénité intense. Plus aucune trace de brûlure ne marbre sa peau. En revanche, elle se réveille avec de nombreuses griffures d’épines, et une intensité émotionnelle qui la laisse au bord des larmes pour tout et rien durant plusieurs heures.


@Aleksios Iskander Tout autour de lui, Aleksios reconnaît le Tribunal d’Aureus. Le bâtiment est en ruine et un cobra parlant attire le jeune homme jusqu’à l’intérieur du tribunal, pour y trouver des rouges condamnés à mort. Ils ont tous les yeux bandés, et chacun d’entre eux tient une balance dans la main. Le cobra siffle leurs crimes : ils ont essayé de tuer des innocents, et ils ont récidivé. Le cobra égraine d’ailleurs la liste des noms des victimes, et certaines d’entre elles évoquent de très lointains souvenirs à Aleksios. Parmi eux, un homonyme, portant pourtant le patronyme des temps anciens. Aleksios se réveille avec une colère sourde et un désir de vengeance intarissable.
Evolution : Alors qu’il se réveillait habituellement à l’énoncé du nom de son ancêtre Khalasar, cette fois-ci, le rêve se poursuit pour Aleksios. S’il ne reconnaît toujours aucun des accusés, il voit la salle se remplir autour de lui de visages familiers. Des proches, des amis, et même des membres de sa famille, dont certains sont appelés à la barre, comme pour témoigner. S’il ne comprend pas tout ce qu’ils disent, il identifie tout de même le terme de “menace”. Et il les voit un par un tourner les yeux vers lui, et si certains sont inquiets, d’autres ont au contraire un regard empli de jugement à son égard. Bientôt, Aleksios reconnaît la silhouette d’Ysalis, qui s’avance devant le grand cobra, en tenant leur fils dans ses bras. Yllan est en pleurs, surtout quand deux des accusés arrachent leur bandeau et se dirigent avec véhémence vers le petit et sa mère. C’est à l’instant où le jeune homme bondit de son siège qu’il sent des mains se saisir avec violence de ses épaules et de son cou pour l’empêcher de s’interposer. La dernière chose qu’il voit avant de se réveiller est le regard puissant du cobra, qui le fixe intensément, comme pour le percer à jour.
Quand Aleksios se réveille enfin, la colère et la vengeance ont cédé le pas à un besoin compulsif d’agir et de rendre justice. Des hématomes marbrent son cou et ses épaules, alors qu’il sent une grande méfiance le gagner au point de le pousser à douter de tout pendant plusieurs heures.


@Cain Ófeigurson Cain, homme au sang rouge, est enfermé sous le joug des argents, et il cherche à leur échapper depuis sa capture. Chaque porte qu’il doit ouvrir est verrouillée, et la clé qu’il cherche désespérément reste cachée. Seules ses connaissances vont lui permettent de résoudre chaque énigme, mais la liberté semble inatteignable, car à chaque nouveau rêve qu’il fait, des portes se rajoutent. Dans les couloirs qu'il emprunte, il y a des grilles, et des mains sortent de ces cages dont il n'arrive pas à bien percevoir l'intérieur. Certaines tentent de l'attraper, d'autres le fouettent avec des chaînes dans un métal des plus purs. Quand il se réveille, il a les marques des coups de fouet sur l'ensemble de son dos.
Evolution : Cette fois, il parvient à avancer plus loin malgré les coups et la douleur. Il avance tant et si bien qu’il fini par s’échapper grâce à ses connaissances. Sa fuite fait s’écrouler les murs derrière lui, et les hommes et les femmes retenus dans les cages sont libérés.
Cain se réveille toujours avec les marques du fouet sur l’ensemble de son dos, mais aussi avec un sentiment de liberté intense.

@Cygnus Jenkins Cygnus se trouve devant une carte du territoire. Pourtant, il ne reconnaît pas le territoire qui y figure alors qu’il parcourt la carte des yeux observant les figurines qui s’y trouvent. Alors qu’il s’apprête à bouger l’un d’eux, un scarabée, puis deux, puis des dizaines apparaissent sur la carte renversant les figurines, et certains viennent lui pincer les mains. À ses côtés, une bête rugit et il tourne la tête pour découvrir un tigre, la bouche grande ouverte qui saute sur la table et s’en prend à quelques scarabées qu’il mange sans pitié.
Evolution : Alors que Cygnus se réveille habituellement sans savoir si le tigre a pu le débarrasser de tous les scarabées, le rêve va plus loin, désormais. Le tigre dévore tous les insectes. Toujours debout sur la table, il se transforme en un homme vêtu d’une toge et arborant une barbichette reconnaissable entre mille. L’homme forge une épée, qu’il plante sur la carte, en plein milieu de celle-ci.
Cygnus se réveille avec l’épée de son rêve à ses côtés. A la première occurrence de nouveau rêve, elle apparaît. Aux suivantes, peu importe où Cygnus l’aura rangée, elle reviendra dans le lit.


@Saad Nara Saad est dans une rue passante, en plein centre ville. Le temps est anormalement changeant. Les éclaircies laissent rapidement place à la pénombre quand les nuages cachent le soleil, et inversement. Il marche, vite, mais s’arrête lorsqu’il arrive à hauteur d’une bagarre en plein milieu de la route, fréquentée par des voitures qui zigzaguent sans mal autour. Un groupe de personnes s’en prend à un couple, dont le sang rouge teinté d’argent coule déjà le long de leurs tempes. Et personne ne dit rien. Personne ne s’arrête même, ni les passants, ni les voitures. C’est un peu comme si personne ne remarquait la scène. Pourtant le jeune homme, lui, ne peut s’en défaire, et il finit par interpeller les gens tout autour, par demander de l’aide, mais personne ne semble l’entendre. Pas même les agresseurs, lorsqu’il trouve le courage d’essayer de les stopper. Ses mains passent au travers de leurs bras, comme les coups qu’ils assènent, qui s'abattent directement sur le couple et lui passent au travers. Il n’y a que les prunelles du couple qui se posent sur lui, suppliantes, jusqu’à ce que leurs paupières viennent les cacher définitivement. Alors Saad hurle, de terreur ou de frustration. Et les nuages entament une course folle, ou est-ce les Astres eux-même qui s’affolent ? La rue passe de la nuit au jour et du jour à la nuit, alors que les hommes remarquent enfin sa présence et s’en prennent à lui. Le jeune homme s’effondre sur les corps sans vie du couple, et il ne sait pas si c’est son sang ou le leur qui le macule bientôt complètement.
Evolution : C’est un homme qui vient finalement aider Saad. Un homme très musclé, et qui semble rayonner de l’intérieur. Saad ne sait pas vraiment d’où vient la lumière : de l’homme ou de derrière lui. Celui-ci écarte tous les agresseurs autour des deux cadavres et de Saad. Il lui tend la main, et dès que leurs peaux se touchent, ses blessures sont soignées.
Saad se réveille désormais avec des cicatrices sur la peau, des nouvelles cicatrices qu’il n’avait pas auparavant. Il a du sang séché sur le corps : du sang rouge, teinté d’argent. Il est éblouit dès son réveil, alors même qu’il se réveille en pleine nuit.



GODS WILL FALL - 2019

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Mar 3 Déc - 22:39
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I
« Pour finir cette édition du journal du soir, une découverte étrange a été faite aujourd'hui, le deux décembre, aux abords de Jyrnia, dans la région de Hiokuri. Mr Fleming, archéologue responsable de cette découverte, est en direct avec nous afin d'apporter plus d'informations. » Sur les écrans de télévision d'Akkadia, le visage de la présentatrice du journal du soir est bientôt remplacé par celui d'un homme d'un certain âge. Ce dernier fait face à la caméra qui est installée dans son laboratoire. Il semble mal à l'aise, probablement à l'idée de s'adresser à des millions de spectateurs qui l'écoutent avec attention de l'autre côté de leur téléviseur. Il se racle la gorge, avant de prendre la parole. « Bonsoir, et merci pour l'introduction. Je suis actuellement en direct de Jyrnia, à quelques kilomètres du site archéologique que nous avons découvert un peu plus tôt dans la journée avec mon équipe. Il s'agit d'une découverte majeure, une fresque presque intacte qui date probablement de plusieurs milliers d'années. Il est probable que les conditions météorologiques de la région ait permis de conserver l'oeuvre en bon état. Il est pour l'instant trop tôt pour que nous puissions affirmer avec exactitude de quand date l'oeuvre, par qui elle a été faite, dans quel but et ce qu'elle représente. Nous allons continuer à effectuer des recherches et des prélèvements pour obtenir davantage de réponses. Nous poursuivons également les fouilles pour voir si d'autres éléments sont présents sur ce site, et pourraient nous aider à comprendre la nature de cette oeuvre. Une équipe de tournage m'a accompagné sur le site cette après-midi, voici donc en exclusivité les premières images de cette grande découverte archéologique. Merci à tous. » Cette fois-ci, le visage de Mr Fleming s'efface pour laisser place à des images tournées un peu plus tôt dans la journée. On le voit, emmitouflé dans un gros manteau, le visage à moitié couvert par une écharpe et un bonnet, entraîner l'équipe de cameramans dans une grotte. L'accès semble difficile, et la progression du groupe est lente. La caméra laisse apercevoir les murs rocailleux de la grotte, le sol complètement gelé à certains endroits. Le chemin est sombre, éclairé par des lampes qui ont probablement été installées ici et là par l'équipe d'exploration. A divers endroits, la caméra s'attarde sur les symboles qui habillent les murs. Ces mêmes symboles qui sont apparus partout sur le continent, dans des livres, sur des panneaux d'affichages, sans que personne ne puisse l'expliquer. Bientôt, ils débouchent sur une antichambre un peu plus grande, et la caméra zoome rapidement sur la fresque qui s'étend sur tout un mur. L'oeuvre est admirablement conservée, malgré son âge. Elle laisse apercevoir une silhouette humaine, très grande, représentée au centre, dans des vêtements riches, teintés d'or. Le visage est masqué par une ombre, si bien que l'on ne parvient pas à en deviner les traits. Il est impossible de savoir s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. L'individu tient dans une main un immense livre, tandis que l'autre est levée vers les hommes et les femmes qui l'entourent, comme pour les guider. Ces derniers sont tout autour de lui, bien plus petits que la personne imposante qui se trouve au centre. Représentés dans différentes tenues, aucun ne se ressemble. La seule chose qui les unit semble être cette couleur pourpre qui colore leurs joues.

Dès le lendemain, l'information est relayée sur toutes les chaînes du continent, dans tous les journaux. Toute la population, peu importe le pays ou le royaume dans lequel elle réside, est bientôt au courant de la grande découverte faite par le Gouvernement d'Akkadia. Chacun cherche à comprendre ce que cette fresque signifie, qui elle représente, et quel est son lien avec les étranges symboles qui continuent à apparaître partout sur le continent. Pour l'instant, personne ne réussit à obtenir de réponses, et l'inquiétude continue à grandir, alors que le soleil est toujours absent du ciel.
GODS WILL FALL - 2019

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Mar 17 Déc - 0:01
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I
Les recherches du gouvernement pour retrouver The Clairvoyant, le groupuscule pirate qui est réapparu quelques temps après la disparition du Soleil, se sont soldées par un échec, et si depuis le 1er décembre celui-ci s'est rendu aussi muet qu'invisible, les chanceux qui allumèrent leur radio le 16 décembre à 15h13 purent entendre le message qu'ils avaient à leur passer :

« Nous sommes restés silencieux aussi longtemps pour vous, car nous avons à cœur de vous livrer les authentiques faits que le gouvernement vous cache depuis bien trop longtemps maintenant. Nous, vos fidèles serviteurs, avons retrouvé une page "perdue" du divina librem. Pour la première fois depuis des années, nous vous livrons la véritable histoire de Witwitan : »

Chevauchant son hippogriffe, le Roi des Dieux profitait des premiers rayons du soleil. Il aimait particulièrement voir apparaître la prison de son père au levé du matin, symbole écrasant et brûlant sur sa poitrail griffée de Sa victoire contre ses parents. Depuis ce temps, il n'était pas rare de l'apercevoir voler dans le Ciel à dos de sa bête. Si beaucoup d'envieux lui prêtaient une relation étrange à son animal, il avait pris pour épouse Othinia la discrète, sa jeune sœur. La vie avait repris son cours du même temps que les amants maudits étaient retournés à leur place, maintenant enfermés dans les sphères qu'autrefois ils portaient. Tout se déroulait pour le mieux dans un monde florissant, pourtant Witwitan s'ennuyait. Plus de terres à découvrir, plus de guerres à mener, rien que du temps à passer. C'est peut-être l'oisiveté ou bien l'ennui qui s'empara petit à petit de son esprit, qui embruma le seul œil vaillant qui lui restait. Ou bien un souffle venu des profondeurs que lui seul aurait pu discerner, mais il délaissa ses fonctions de seigneur divin, et d'époux fidèle, ses anciennes promenades devinrent des courses folles à la poursuite de voix qu'il était le seul à entendre, de fantômes que personne d'autre ne semblait voir. Sa voix profonde et autoritaire hurlait après quelque chose, ou quelqu'un. Personne, ni ses frères et sœur, ni sa femme ne comprirent jamais vraiment quel ennemi tapi dans l'ombre manipulant le manipulateur, et même si ennemi il y avait. Cependant, sous les conseils de l'épouse, ils arrivèrent à la même conclusion. Cet éclat ne pouvait durer, la rage dévastatrice de Witwitan commençait à se transmettre aux simples humains, des guerres éclataient là où paix il y aurait dû avoir. Même les bêtes et les plantes, les nuages et les volcans semblaient possédés par l'esprit du plus puissant des chuchoteurs. Un plan se forma dans l'esprit du Stratège, sans même qu'il ne relève la tête de son plateau de jeu. Un aigle fut envoyé vers des divinités encore mineures à l'époque et dont les Dieux souhaitaient le plus possible se tenir à distance. De ce message, on ne connait pas les tenants exacts, mais un jour plus tard la triade de la Mort apparue dans le plus profond de la nuit, Prima fut témoin de l'échange, mais ne pouvait prévenir quiconque des paroles prononcées et des promesses scellées par l'ichor céleste. Du reste à quoi bon.. Othinia se releva de sa couche la nuit suivante et y trouva son époux, la joue chaude et le ronflement bruyant, encore une fois, il avait trop volé, trop bu, trop vécu. D'un geste assuré, dissimulée par les ombres bienvenues, elle sortit de son habit la fiole et en versa le contenu dans la gueule ouverte du Roi grotesque. Celui-ci se figea, se contorsionna, les yeux soudain révulsés, plus aucun bruit ne pouvait sortir de son corps empoisonné . Elle attendit que retentirent deux heures, comme la présence encapuchonnée le lui avait demandé, puis dénoua ses cheveux pour en retirer les fils de soie que celle-ci lui avait donnés. Les enroulant autour des bras, des jambes et du cou du déchu, elle tira de toutes ses forces aidées par le sang de licorne qu'elle avait bu selon les directives de la jeune guérisseuse. Elle tira et tira encore, jusqu'à ce que cèdent la peau, les nerfs et les os, sans jamais quitter des yeux, les iris horrifiées de celui qui voyait tout, mais ne pouvait plus rien. On ne peut tuer un Dieu, mais on peut le faire taire à jamais. Othinia appela le frère aux yeux translucides, qui envoya ses loups au quatre coins du monde répandre les milles morceaux de l'ancien Dieu, vaincu. Vismarana l'oublia, et ce qu'il oublie ne peut être retrouvé. La triade de la mort rejoignit les rangs des Dieux du Monde, car le poison jamais ne se dissoudrait, une peau coupée par un fil arachnéen jamais ne pourrait être recousue. Et c'est ainsi que disparu pour toujours Witwitan le conquérant, sa qualité transformée en travers, sa réussite en déchéance.

The Clairvoyant était de retour, pour certains une menace, pour d'autres un symbole d'espoir, pour tous une signification. Et si le message ne dura que quelques minutes durant lesquelles il fut répété en boucle, il suffit à enflammer les esprits, des plus religieux aux plus sceptiques. Du rêveur torturé au dormeur heureux.
GODS WILL FALL - 2019

— PNJ ; those who fall —
PNJ ; those who fall
The Parcae
The Parcae
surface
inside
behind
MESSAGES : 1490
AVATAR + © : FACELESS. (AV/BIGBADWOLF)
POINTS : 7790
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Tumblr_pz9xzaEl841u79aijo1_400

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  Ven 20 Déc - 22:01
RISE OF THE GODS
TOME 2 ; CHAPITRE I
Le gouvernement ignore les interventions de The Clairvoyant, préférant fermer les yeux sur ce que le groupe pirate révélait au monde. Selon eux, il y avait des choses plus importantes à régler. Cependant, les meilleurs spécialistes étaient mandatés un peu partout pour étudier ces textes, et trouver une solution à la nuit éternelle.

Le 26 décembre, les fouilles autour du site archéologique basé à Hiokuri ont encore permis aux spécialistes de retrouver des vestiges de civilisations anciennes. En creusant plus encore dans la roche et la glace, les hommes et les femmes sont tombés sur un petit temple à moitié effondré, contenant de nombreux objets précieux. Des calices en or, des vieux cierges, des vitraux abîmés… Et un livre, rédigé entièrement dans cet étrange alphabet. Grâce aux efforts des linguistes, le livre a été en grande partie traduit. Et cette découverte risque de bouleverser le cours de l’histoire

Au sein de ces vieilles pages se trouve une histoire. L’histoire d’un homme qui n’avait rien, à la peau hâlée par le travail en plein soleil au beau milieu d’un désert aride. Il n’avait que des outils pour aider son labeur, ainsi que tous les autres hommes et femmes qui marchaient à ses côtés. Un jour, il entendit une voix dans son sommeil, et fut la proie de rêves étranges. Ces rêves n’étaient pas effrayants, au contraire : ils lui montraient la Voie. Et cette Voie, il la suivit dès qu’il le put. Il traversa le désert, et quand il crut mourir à cause du manque d’eau et de la chaleur écrasante, il tomba sur une oasis. L’eau claire emplit sa gorge et lui redonna des forces. Derrière l’oasis, il y avait une grotte. L’homme le savait : il devait s’y rendre.

Alors qu’il arrivait au plus profond de la grotte, l’homme entendit une voix l’appeler. La même voix qui l’appelait dans ses rêves. Il se laissa alors guider par cette voix chaude et puissante, et arriva devant un être fabuleux. Il lui était impossible de décerner son visage, et ses lourds vêtements camouflaient son corps. La voix n’était ni féminine, ni masculine. L’entité lui tendit alors un livre, et lui demanda de porter sa parole au travers tout le royaume. L’homme s’en alla, le livre le guidant au travers de son voyage. Il porta la voix d’une entité que l’on décida de nommer Dieu. La religion naquit de ses paroles et des textes sacrés qu’il portait dans toutes les villes.


La naissance de la religion n’était pas celle racontée dans les textes du Divideus. Une découverte majeure, que la Pythiam de Beniria refusa que l’on dévoile. Ce texte mettait en péril toute leur foi, en mentionnant un dieu unique qui n’était jamais apparu dans les écritures divines. Mais désespéré de cette nuit sans fin, qui s’étirait et emportait avec elle une partie de plus en plus grande de la population, le gouvernement décida de dévoiler cette découverte. Peut être que quelqu’un trouverait la solution.
GODS WILL FALL - 2019

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: ⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  |  

⟨ TOME 2 ; CHAPITRE I ⟩ LES INDICES  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: intrigues-
Sauter vers: