Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
Merci à tous pour votre participation à la période de sprint RP. La prochaine arrivera bientôt !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 night terrors (altan)

 :: AKKADIA :: Sebanira :: Sahan  
— CONFRÉRIE ; those who want it back —
CONFRÉRIE ; those who want it back
Styx Griffith
surface
inside
behind
MESSAGES : 379
AVATAR + © : inbar lavi, avatar (hoodwink), gif (justdoinggifs).
POINTS : 2077
night terrors (altan) Tumblr_inline_prd19vRgiW1uiedo7_540
AGE : trente-trois années entamées avec aplomb.
STATUT CIVIL : l'annulaire bagué certifiant son assujettissement à homme, mariée à celui qu'elle considère comme le dernier des goujats, le dénommé Eleazar Griffith.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2037-i-am-a-brutally-soft https://gods-will-fall.forumactif.com/t2054-insolence-styx Voir le profil de l'utilisateur
night terrors (altan) Empty
Revenir en hautAller en bas
night terrors (altan)  |  Mer 27 Nov - 0:33
the night terrors.
altan & styx

« Bad dreams are ghosts of our fears and worries, haunting us while we sleep. »
Exténuée et plus seule que jamais, Styx n’est qu’une ombre au sein du manoir Griffith. Craignant la nuit et ses terribles songes, craignant que la lumière ne soit à tout jamais éteinte, craignant de rester ainsi faible et inutile, dépourvue de son propre don. La détresse est sa compagne. Tous les cris les S.O.S. partent dans les airs, personne ne semble apte à apaiser ses peurs. Heureusement, la présence inattendue d’Altan en ces lieux lui est bénéfique. Elle aurait souhaité que son propre époux daigne rester à ses côtés en ces temps douloureux, comme un fou va jeter à la mer des bouteilles vides et puis espère, il en a pourtant décidé autrement. Elle le reconnaît bien là, elle ne sait pas exactement à quoi est-ce qu’elle s’attendait, Eleazar n’est autre que profondément égoïste et l’abandonner de la sorte tandis qu’ils semblent hantés par d’épouvantables cauchemars ne lui semble aucunement pénible. Aucune inquiétude ne l’emprisonne, non, ne le retient ici. Elle, elle s’inquiète cependant, parce qu’elle n’est pas complètement dénuée de cœur, et les larmes nouées de stress étouffent un peu plus les cris d'amour. Evidemment, elle ne montre rien de tout cela, parce que se faire ouvertement du souci pour son imbécile de mari revient à avouer un certain attachement qu’elle préfère conserver secret. Quoiqu’il en soit, le fait que le monde semble soudainement sur le point de voler en mille éclats n’est guère une raison suffisante pour demeurer auprès de celle qui partage son existence depuis treize longues années. Un fossé se creuse indubitablement, encore et inlassablement. Peut-être sont-ils irrécupérables, surement même.  

Une tisane à la camomille trônant dans chacune de ses mains, Styx déambule au sein des couloirs, stoppant ses pas à l’entrée de la chambre d’amis, celle d’Altan en l’occurrence. « Je suis prête à rester éveillée le temps qu’il faudra. » Qu’elle déclare simplement, pénétrant dans la pièce sans autre cérémonie. Elle n’a guère fière allure, son amie, non. Les traits tirés, les cernes traduisant un sommeil turbulent. Elle n’est pas épargnée. « Je ne pense pas que cela soit très efficace, mais on peut toujours essayer. » Elle tend la tasse encore fumante à son invité, lui adressant un sourire réconfortant en prime, avant de s’installer sur le lit à ses côtés. La nuit s’annonce longue et agitée. Elle a promis de ne quitter la brune qu’une fois le sommeil retrouvé et de rappliquer au moindre cri. Ce qu’Altan ne sait cependant pas, c’est que Styx est également touchée par le même fléau qu’elle, torturée qu’elle est dans ses songes. Mais, ce n’est pas important, ce n’est pas aussi terrible que cela, après tout a-t-elle la chance de se réveiller intacte, quoique atrocement désorientée. Hors de question de s’apitoyer, d'être un fardeau, elle n'est pas là pour réclamer quelconque attention, quelconque réconfort, quelconque aide. Ses cauchemars, le départ d'Elezar, ce n'est que secondaire. Difficile d'appeler au secours, quand tant de drames nous oppressent.« Je suis prête à rester éveillée le temps qu’il faudra. » Elle prie pour tenir le coup. En réalité, la fatigue est omniprésente, s’emparant de la moindre parcelle de son être, cumulée à une inquiétude sévère lui nouant l’estomac. Elle n'a pas beaucoup dormi ces derniers temps, préférant largement garder l’œil ouvert, se distraire, elle se raccroche à la vie, elle se saoule avec le bruit, mais le sommeil finira tôt ou tard par reprendre ses droits. Encore une fois, elle n’en montre rien, préservant les apparences. « Du moins, jusqu’à ce que tu finisses pas trouver le sommeil, ensuite j’irai m’écrouler à mon tour dans mes draps. » Machinalement, elle presse doucement de sa main libre l’épaule de son amie, un geste se voulant rassurant, compatissant. Au moins sont-elles à deux. La solitude reléguée en arrière plan. « Tu veux bien me raconter ce qui hante tes songes ? » Portant sa tasse à ses lèvres, elle patiente silencieusement. La question est intime, mais les deux femmes se connaissent désormais depuis tant d’années qu’elles semblent tout partager, du moins c’est qu’elle croit, Styx, c’est ce qu’elle s’imagine. Ce qu’elle ne sait pas ne peut cependant pas lui faire de mal, pas pour l’instant en tout cas. Elle n’a aucunement conscience que le rêve d’Altan est indubitablement lié à son passé savamment dissimulé.
(c) DΛNDELION



who are you + Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

— ROSSIGNOLS ; those who want a queen —
ROSSIGNOLS ; those who want a queen
Altan Nergüi
surface
inside
behind
MESSAGES : 452
AVATAR + © : aiysha hart (by juice & sign by neon demon)
POINTS : 2542
night terrors (altan) Tumblr_oomh09cPpD1rlo78oo4_250
AGE : 29 années d'errance.
STATUT CIVIL : célibataire qui fuit ses sentiments, perdue dans un tourbillon d'éléments trop puissant.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t974-altan-wolves-and-girl https://gods-will-fall.forumactif.com/t1008-altan-unbowed-unbent Voir le profil de l'utilisateur
night terrors (altan) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: night terrors (altan)  |  Lun 2 Déc - 19:20
night terrors
styx & altan

« Bad dreams are ghosts of our fears and worries, haunting us while we sleep. »
Altan n'est plus que l'ombre d'elle-même. Pâle copie d'une femme autrefois pleine de vie. Beauté éphémère qui ne s'épanouit plus sous l'astre de nuit. Les yeux rougit par les larmes, cernés de violet, les traits tirés par la fatigue. C'est à peine si elle ose un regard vers le miroir. Elle n'ose plus dormir. Croire que les choses s'arrangeraient en présence de Styx était bien naïf de sa part. La présence réconfortante de son amie n'y a rien changé. Le cauchemar s'est encore manifesté. Le sang (son sang) a encore coulé. Enfermée dans son silence, Altan songe, réfléchit, cherche une explication. Rien ne fait sens. Assise au fond du grand lit froid, ses genoux ramenés contre elle, Altan se berce sans même s'en rendre compte. Gamine complètement perdue. Hantée par la vision de cet enfant qu'elle n'a jamais eu, n'aura sans doute jamais. A bout de souffle rien qu'en pensant à la course effrénée qui l'attends si elle a le malheur de s'endormir. Cette course qui ne s'est jamais vraiment finie. Si elle vit désormais à Aureus, un véritable toit au-dessus de sa tête, elle n'a jamais cessé de fuir pour autant. Son ancienne vie, cette nouvelle vie. Un va-et-vient incessant. Des mensonges.

Elle ne trouve aucune réponse à toutes ces questions qui se bousculent dans sa tête, la rendent folle. Les nombreuses lettres échangées avec Alek ne l'ont pas aidé. C'est de la présence rassurante de son ami et protecteur dont elle a besoin. La distance qui les séparent la rend folle, lui meurtri le cœur. Elle ne parvient plus à taire ses angoisses. Même Styx le voit. Elle ne parvient pas à adresser un sourire à son amie qui lui apporte un peu de chaleur. Acceptant volontiers la tasse, elle lui murmure un merci, s'imprègne brièvement de l'odeur qui se dégage de l'infusion. Aucun mot ne saurait exprimer la gratitude qu'elle ressent pour Styx. La jeune femme l'a accueillie sans poser de questions, reste éveillée pour elle. Et surtout, Styx ne l'a pas pressé de questions lorsque, la première nuit, Altan s'est réveillée en hurlant, des larmes pleins le visage, les draps souillés de sang. Elle n'a pas cherché à savoir, n'a pas demandé. Elle a été là. Tout simplement. « Merci d'être là. » Et au fond Altan s'en veut d'infliger sa présence à son amie.

Jamais elle ne pourra lui parler de ce rêve dans toute sa complexité. Jamais elle ne pourra lui dire ce qu'il signifie vraiment pour elle. Styx ne pourra jamais comprendre la peur qui enserre le cœur d'Altan, l'angoisse qui l'empêche de respirer. Sa main trouve celle de son amie qu'elle serre doucement, ultime remerciement. A la recherche de chaleur, Altan a besoin d'être rassurée. Les mots restent coincés au fond de sa gorge, sa pensée cherche à se développer. Elle n'a pas l'impression de pouvoir être cohérente dans ce récit fou. « Je ne comprend pas pourquoi ce rêve persiste. Chaque nuit c'est exactement la même chose. Il n'y a rien qui change. » Et c'est ça le plus effrayant. C'est ça qu'elle ne comprend pas, n'explique pas. Elle expire longuement, prenant le temps de respirer avant de se lancer. « Je me vois avec un enfant. » qu'elle commence, doucement, le regard perdu. « Nous sommes poursuivi, lui et moi. » Elle ferme les yeux, la voix soudainement plus sûre. « Elle. C'est une fille. Je le sais, je le sens. » Sensation indescriptible, inexplicable. « Ils nous veulent du mal. » Tout le reste, Altan le passe sous silence. La fuite incessante. Ce que cela implique. Ce que cela signifie. « Je me réveille chaque fois en sang... » C'est ça qui l'achève, ça qui lui brise le cœur, la détruit à petit feux. Les larmes lui brûlent les joues tandis qu'elle rouvre les yeux pour croiser le regard de son amie. « Je n'ai pas d'enfant. Il n'y a pas de bébé. » qu'elle conclu, fataliste. Je n'en n'aurais jamais. qu'elle pense, certaine qu'il ne peut s'agir que d'un signe divin.
(c) DΛNDELION



Despite all that we've done, all those we've lost, we're still here. You're not alone.



— CONFRÉRIE ; those who want it back —
CONFRÉRIE ; those who want it back
Styx Griffith
surface
inside
behind
MESSAGES : 379
AVATAR + © : inbar lavi, avatar (hoodwink), gif (justdoinggifs).
POINTS : 2077
night terrors (altan) Tumblr_inline_prd19vRgiW1uiedo7_540
AGE : trente-trois années entamées avec aplomb.
STATUT CIVIL : l'annulaire bagué certifiant son assujettissement à homme, mariée à celui qu'elle considère comme le dernier des goujats, le dénommé Eleazar Griffith.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2037-i-am-a-brutally-soft https://gods-will-fall.forumactif.com/t2054-insolence-styx Voir le profil de l'utilisateur
night terrors (altan) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: night terrors (altan)  |  Mer 11 Déc - 23:06
the night terrors.
altan & styx

« Bad dreams are ghosts of our fears and worries, haunting us while we sleep. »
Styx aimerait détenir toutes les réponses, posséder le don précieux d’apaiser les maux de sa fidèle alliée. Malheureusement, ce n’est pas le cas, loin de là. Une oreille attentive, voilà tout ce qu’elle peut bien lui offrir en ces temps sombres et troubles. Ainsi qu’une épaule sur laquelle pleurer, un soutien moral infaillible ou presque. Contrairement à ce que le face du monde peut bien imaginer, Styx est loin d’être cette femme égoïste et nombriliste. Elle refoule ses propres tribulations, enfouit ces dernières au plus profond de son être. Elles ne peuvent décemment être deux à craquer, faillir. Altan s’est toujours montrée présente à ses côtés, c’est à son tour de prendre le relais, elle s’y efforce d’ailleurs avec bienveillance et patience. Brusquer son invité est loin de figurer parmi ses envies, seulement elle l’admet, la curiosité brûle au fond d’elle. Pas cette curiosité malsaine et stupide, non. L’idée qu’elle puisse réconforter au mieux la brûleuse en possédant toutes les réponses nécessaires l’anime. Encore faudrait-il qu’elle puisse détenir toutes les cartes en mains et non des semblants de vérité.

Murée dans le silence, la compassion dépeignant ses traits, la main enserrant fermement celle d’Altan, elle ne fait qu’écouter, encaisser. Les mots de son amie la touche plus qu’elle ne l’admet. Elle ne s’imagine pas ressentir chaque nuit la perte que peut bien endurer cette dernière. Pourtant, subit-elle également ces cauchemars poignants. Le réveil est toujours brutal et douloureux, pas autant que celui d’Altan pourtant. Peut-être devrait-elle s’estimer chanceuse. « Ça va aller d’accord ? » Elle ne peut en être certaine, cependant il ne peut en être autrement. Elle-même ne supportera pas bien longtemps ces nuits cauchemardesques. « Ça ne va pas durer, tôt ou tard ces songes prendront fin, quelqu’un trouvera la réponse, la solution. » Elle l’espère, en réalité rien n’est moins sûr. Elle sourit faiblement, Styx, pas vraiment persuadée de s’y prendre correctement, de trouver les bons mots. Tout ceci est beaucoup trop délicat. « Je suis désolée que tu sois obligée de subir tout ceci, je n’imagine pas ce que cela doit être de te réveiller inlassablement avec cette terreur te nouant les tripes, ce sentiment de perte et de deuil. Je suis là pour toi, tu sais. » En vérité, elle peut l’envisager. Elle connaît par cœur le deuil ou presque. La perte d’un être cher l’effraye bien plus que la mort en elle-même. Elle s’efforce de ne pas y songer, de chasser l’image de sa mère, celle de Paloma. « Tu sais, que ce n’est pas réel, d’accord ? Ça ne signifie rien de concret, ça ne signifie certainement pas que tu ne pourras guère endosser le rôle de mère. » Elle presse encore un peu plus la paume de son amie, réconfort silencieux. Ses mots ne sont que présomptions, mais elle s’y accroche avec ardeur. « Je pense plutôt que c’est lié à notre passif ou même à notre présent. » Un ange passe tandis qu’elle songe à ses propres propos. Finalement, une sonnette d’alarme se déclenche tout au fond d’elle. « Est-ce qu’une personne te veut du mal Altan ? » Parfois, elle a le sentiment qu’on ne lui dit pas tout, celui d’être sur la touche. Loin d’elle l’envie de tirer des plans sur la comète, d’émettre des théories farfelues, pourtant quelque chose au fond des prunelles de son amie lui confirme qu’elle n’a pas totalement tort.  
(c) DΛNDELION



who are you + Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

— ROSSIGNOLS ; those who want a queen —
ROSSIGNOLS ; those who want a queen
Altan Nergüi
surface
inside
behind
MESSAGES : 452
AVATAR + © : aiysha hart (by juice & sign by neon demon)
POINTS : 2542
night terrors (altan) Tumblr_oomh09cPpD1rlo78oo4_250
AGE : 29 années d'errance.
STATUT CIVIL : célibataire qui fuit ses sentiments, perdue dans un tourbillon d'éléments trop puissant.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t974-altan-wolves-and-girl https://gods-will-fall.forumactif.com/t1008-altan-unbowed-unbent Voir le profil de l'utilisateur
night terrors (altan) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: night terrors (altan)  |  Lun 23 Déc - 13:32
night terrors
styx & altan

« Bad dreams are ghosts of our fears and worries, haunting us while we sleep. »
Quand certaine enfante avec plaisir, n'attendant que le jour d'être enfin mère, d'autres préfèrent ignorer la réalité, oublier l'enfant qui vient d'être mis au monde. Altan, elle, ne fait partie d'aucune de ces deux catégories. L'idée de donner la vie ne l'a jamais effleuré. Comme paniquée à l'idée d'être mère, paralysée. Parce qu'elle sait ce que cela voudrait dire. Elle sait qu'elle n'a rien à offrir à un enfant. Rien qu'un passé flou, douloureux. Rien qu'un avenir fait de fuites et de violences. Et à la fin du tunnel ; la mort. Comme une évidence. Une cachotterie de plus. Une vérité qu'elle ne peut avouer à personne. Des sensations, des angoisses bien réelles qu'elle ne peut décidément pas avouer à voix haute. Elle s'efforce d'être forte Altan. D'être celle qu'on veut qu'elle soit. Une femme droite, le menton relevé, les yeux vers l'horizon. Toujours sûre d'elle. Prête à tout. Et personne ne voit les craquelures, les fêlures qui hantent son âme, écrasent son cœur. Personne pour voir qu'il y a encore une gamine au fond de ses prunelles, une enfant qui s'accroche désespérément à la vie.

Elle veut croire en ce que dit Styx. Elle vouait une confiance (presque) aveugle à la cinetic. Amie depuis une dizaine d'années, Altan avait pourtant la sensation de l'avoir toujours connue. Aujourd'hui, elle se reposait volontiers sur les épaules de la sulfureuse cinetic. Réconfortée par ses mots, Altan se risque à un demi sourire, cherche au fond d'elle la force de croire en ces mots. Elle ne peut qu'espérer, acquiescer en silence. Mais les paroles de Styx n'endorment pas la tête d'Altan. Les questions continuent de se bousculer, toujours plus douloureuses. Et rien n'a de sens dans ce tourbillon incessant d'interrogation. Quand une réponse viens, une nouvelle question l'accompagne. A ce stade, Altan ne sait plus. Elle n'est sûre de rien. Il n'y a guère que la main de Styx dans la sienne pour l'ancrer dans la réalité, lui prouver qu'elle ne risque pas de sombrer à nouveau. « Et moi désolée d'être ton fardeau. » L'excuse tombe, maladroite. Et Altan baisse les yeux, honteuse pour  ses mots si crus qui viennent peut-être trop tard. Elle sait que son amie balayera l'excuse d'un revers de main, n'entendra rien. Altan a encore du mal à croire en cette amitié si sincère. Réelle. Un regard vers Styx suffit. Il existe entre elles un lien si fort qu'il en est presque indescriptible.

« Je ne sais pas Styx. » Mensonge. Elle soupire, fatiguée par cette situation qui ne semble pas trouver de fin. Fatiguée aussi de devoir mentir à ceux qu'elle aime. Car les mots de Styx lui pique le cœur, font bouillir son sang. Elle sait. Au fond, son rêve trouve une logique tordue, morbide. Fuir c'est tout ce qu'elle sait faire, tout ce qu'elle fait depuis son enfance. Poursuivie par l'ombre de la mort, Altan n'a de cesse de regarder par-dessus son épaule. « Je ne me suis pas fait que des amis en devenant qui je suis. » Une évidence qu'elle énonce sans sourciller. Le nom d'une seule personne lui brûle la gorge sans que jamais il ne franchisse les portes de ses lèvres. « Mais pourquoi est-ce si douloureux Styx ? Pourquoi tout ce sang ? » Des questions auxquelles elle ne trouve aucune réponse logique. « A croire que quelqu'un ou quelque chose nous manipule, s'amuse avec nos corps. » Elle sait ne pas être la seule. Les Dieux auraient-ils décidés de se jouer d'eux, lassés d'observer sans rien dire ? « Tu crois vraiment que ça peut être lié au passé ? » Elle réfléchis Altan, le regard qui s'éloigne de Styx, pour contempler l'immensité du vide. Et si tout ça avait bel et bien un sens ? « Un avertissement. » qu'elle murmure, à moitié consciente d'avoir ouvert la bouche. Et si ces rêves prévenaient d'un danger imminent ?
(c) DΛNDELION

@styx griffith
OF COURSE:
 


Despite all that we've done, all those we've lost, we're still here. You're not alone.



Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
night terrors (altan) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: night terrors (altan)  |  

night terrors (altan)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: Sebanira :: Sahan-
Sauter vers: