Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
Merci à tous pour votre participation à la période de sprint RP. La prochaine arrivera bientôt !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 Here Comes The Sun

 :: AKKADIA :: Othinara :: Karez  
— CONFRÉRIE ; those who want it back —
CONFRÉRIE ; those who want it back
Hector Macanthos
surface
inside
behind
MESSAGES : 4205
AVATAR + © : Cillian Murphy (Stolas) floweryshell (gif profil), SARASVATI et MUGGLE (crackship x2 signature), ASTRA, (codage signature) ♥
POINTS : 6740
Here Comes The Sun Tumblr_pw2p2uiMaV1tlov0zo3_400
AGE : 41 années passées avec un unique but pour le guider : la couronne, sa couronne
STATUT CIVIL : Ancien veuf, à présent marié, il a récemment passé la bague au doigt de sa douce alliée

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1449-the-measure-of-a-man https://gods-will-fall.forumactif.com/t1458-when-something-is-im Voir le profil de l'utilisateur
Here Comes The Sun Empty
Revenir en hautAller en bas
Here Comes The Sun  |  Jeu 12 Déc - 21:34


  Here Comes The Sun


@Cora Macanthos


Dans l’obscurité, au rythme d’un éclair, il rôde dans le château. Il n’est que 8h35. La nuit est douce aujourd’hui, contrastant avec la dureté des heures à venir. Il a tant attendu ce moment. Pourtant ce serait mentir que de dire qu’il ne le redoute pas un peu. Il part la trouver, cette enfant qu’il a vu grandir pour atteindre, déjà, cette majorité pour laquelle il n’est finalement peut-être pas totalement prêt. Si vite celle qui n’était autrefois qu’un nourrisson, au nid de l’innocence, aujourd’hui vole déjà presque de ses propres ailes. Il ne peut nier le doute qui vient se loger au creux de ses entrailles. Peut-être est-ce trop tôt. Non pas qu’il ne doute d’elle, il reconnaît ses capacités qui font bien là l’admiration d’un Macanthos, sang pur érudit. Néanmoins il n’omet pas la dureté de ce qui l’attend, cette dureté qui pourrait bien laisser plus de cicatrices qu’il ne l’espère.

A l’ombre d’un quelconque rebut, il l’aperçoit. Ce n’est pas dans sa chambre qu’il sait pouvoir la trouver. Si jeune est-elle, il reconnaît-là quelques habitudes que lui-même couvrait à son âge : l’entraînement. Sans l’ombre d’un doute est-elle alors nerveuse. Lui l’est, autant que lorsque Tonia s’était trouvée dans cette même situation, mais il ne lui montrera pas. Son rôle est avant tout de lui donner confiance.

D’apparence calme et maîtrisée, il s’avance doucement vers celle qui bientôt verra le soleil se lever. A présent dans la cour du château, bien elle se verra emmené dans un endroit dont elle ne connaîtra rien, étranger de ce qu’elle a pu voir jusqu’à présent, il s’approche à sous les lumières du jardin royal. Il attend patiemment qu’elle ait fini ses mouvements, alors qu’il l’observe en silence, avant d’intervenir : « Fais attention à ta garde jeune fille. » Il le sait, Cora a un niveau bien plus supérieur aux filles de son âge en matière de combat. Et même la gente masculine, le jeune aigle semble de loin en être supérieur. Alors qu’il s’approche encore d’elle pour venir à sa rencontre, il lui demande alors : « Comment te sens-tu ? » Il est vrai, il n’est pas dans ses habitudes se s’attarder sur les sentiments de ceux qui l’entourent. Les démonstrations d’amour ne sont pas de son pli. Il a sa façon à lui de montrer la valeur qu’il peut accorder à ses proches, surtout lorsqu’il s’agit de sa fille. Ce jour est pourtant particulier, il ne peut se résoudre à le nier. Bien plus encore, il se soucie de celle qu’il ne pourrait se résoudre à voir amochée. Ne serait-ce qu’une égratignure lui serait plus que pénible à supporter. D’abord en étant frère il a compris ce qu’étaient les affres qu’engendre l’affection, davantage en devenant père l’appréhension est devenue son quotidien. Semble-t-elle ne jamais l’avoir quitté, au fond. Il la sent toujours un peu grandir en lui. Il sait que Cora est douée, qu’elle réussira, ça il n’en doute pas. Pourtant il sait aussi que ce monde est cruel et que les dangers les guettent, restant à l’affut de la moindre négligence pour mieux bondir tel un sauvage scélérat. S’ils se trouvent aujourd’hui dans la demeure de leurs alliés, loin de tout guêpier, dans quelques heures ceux qui sont ses amis tenteront de l’affaiblir. Elle a dans ses mains un atout qu’il trouve bon de lui rappeler. « N’oublie pas qu’il est question de ton pouvoir, tu possèdes entre tes mains la plus précieuse des cartes du jeu. » Lui tient entre ses mains un paquet, une grande boîte qu’il lui est difficile de masquer, mais qu’il ne lui donnera que dans quelques minutes. Elle doit comprendre que son pouvoir est sa plus grande force.

— LES VEUVES ; those who murder —
LES VEUVES ; those who murder
Cora Macanthos
surface
inside
behind
MESSAGES : 31
AVATAR + © : danielle rose russell. (av) lunarbloom (gif) odairannies
POINTS : 110
Here Comes The Sun Tumblr_ptpzcbAFXa1sognhno1_400
AGE : ( 18 ) battements, palpitations sans réserve.
STATUT CIVIL : ( célibataire ) à attendre le futur prince qu'on viendra promettre à son doigt.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2305-so-what-are-we-waiti https://gods-will-fall.forumactif.com/t2338-to-skin-and-bones Voir le profil de l'utilisateur
Here Comes The Sun Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Here Comes The Sun  |  Ven 20 Déc - 22:32
The final time is now
The final time to bow

Les paupières se lèvent, doucement, laissent la lumière pénétrer les pupilles. Rétractation. Concentration. Elle laisse échapper l’énergie électrisante dans un souffle lourd. Elle est fatiguée, mais pas épuisée. Déterminée. Cora observe la cible noircie par les assauts de son pouvoir, un rictus de satisfaction étire ses lippes alors qu’elle se tourne pour boire un peu d’eau.
Elle ne relâche pas la pression depuis bientôt une semaine. Elle sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur, autant pour le poste obtenu il y a quelques mois, que pour ce qu’elle s’apprête à accomplir. Entrer dans la Confrérie du Soleil. Enfin passer le test pour lequel elle s’est préparée toute sa vie.
Alors qu’elle observe la salle d’entrainement, le doute s’installe. Et si elle ratait aujourd’hui ? Et si elle ne parvenait pas à tenir face à ce qu’on lui a toujours demandé ? Le regard azure frise sous la peur et la colère s’empare aussi rapidement de ses traits. Elle n’a pas le droit à l’erreur. Elle ne peut pas. Il en est hors de question.
Le visage échauffé, les poings serrés, elle se déplace jusqu’au mannequin le plus proche et frappe, encore et encore. Les mouvements sont étudiés, répétés. Les gestes mémorisés depuis des années, mis en pratique comme presque tous les jours depuis qu’elle est en âge de s’adonner à l’art du combat. Aussi loin qu’elle s’en souvienne. Les jointures commencent à s’endolorirent, alors elle s’arrête, parce qu’elle sait que la moindre blessure peut lui être fatale le moment venu. Une expiration bruyante, un pas en arrière et la voix d’un père qui vient résonner à ses oreilles. « Fais attention à ta garde jeune fille. » La Macanthos se retourne vivement, un sourire illumine son visage alors qu’elle découvre le visage paternel. Elle s’approche à l’unisson, s’arrêter à quelques pas. « Comment te sens-tu ? » Faire bonne impression, montrer le meilleur de soi-même et ne jamais se plaindre. La tête haute, le regard soutenu, elle incline légèrement la tête pour signifier que la question est appréciée. « Prête. » Le sourire est visible, mais la sincérité enfouie derrière un regard qui ne saurait mentir à cet autre qui lui fait face. La perte de Sebanira, de leur demeure et les changements qui ne cessent d’accompagner leurs quotidiens rendent Cora fragile. Elle ne décèle plus le bien du mal, n’avance qu’en combattant, et bientôt, le cœur se brise. « N’oublie pas qu’il est question de ton pouvoir, tu possèdes entre tes mains la plus précieuse des cartes du jeu. » Elle opine du chef avant de montrer le mannequin peu reluisant. « Je sais. – Le minois revêt l’air fier des electricons. – Dommage qu’il n’y ait pas d’autres épreuves, je pourrais montrer d’autres talents pour convaincre que j’ai ma place. » Et c’est bien là toute la crainte de la trop jeune fille. Ne pas avoir la place qu’on lui a promis. Perdre encore un droit. Perdre encore. Perdre. L’orgueil ronge ses traits alors qu’elle pense à ce dont elle est capable et les nombreuses façons dont elle pourrait le prouver. Non pas seulement à la Confrérie, mais à lui. Ce père. Ce miroir au masculin dans lequel elle ne cesse de regarder pour trouver les réponses à la moindre de ses failles. Un soupire s’échappe machinalement d’entre ses lèvres. « Je dois aller me changer avant qu’on ne m’emmène je ne sais où. – Le sourire, toujours, pour remplacer les larmes qui ne coulent jamais. – A moins que tu aies encore un petit quelque chose à m’apprendre ? » Le regard de biche, qui implique le désir de jeu et celui d’être prise au sérieux. Ce regard qui n’existe que pour lui. Le Roi de toujours.

Here Comes The Sun  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: Othinara :: Karez-
Sauter vers: