Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
La nouvelle période de sprint rp a débuté. Vous agnez le double de points pour tous les rp postés !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.
Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €


 — ACTA NON VERBA (os).

 :: Aldion  
— GOUVERNEMENT ; those who rule —
GOUVERNEMENT ; those who rule
Celia Haven
Celia Haven
surface
inside
behind
MESSAGES : 1876
AVATAR + © : gemma.
POINTS : 4908
— ACTA NON VERBA (os). D4geHUrT_o
AGE : [ TRENTE-TROIS ] futiles années, déception persistante sur l'autel de ses pères, cendres d'une jeunesse envolée et des opportunités échappées.
STATUT CIVIL : le déshonneur ultime pour accabler les siens, trop [ SEULE ], trop indigne ; l'honneur des hommes par la guerre, celui des femmes par l'union, et l'échec cuisant, alors que l'annulaire reste dénué du moindre cercle d'or.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
— ACTA NON VERBA (os). Empty
Revenir en hautAller en bas
— ACTA NON VERBA (os).  |  Mer 8 Jan - 15:38
acta non verba ★ one shot
Statue d'ivoire parmi les idoles qui inondaient la cité ; elle se tient droite, presque rigide, une tension militaire dans chaque veine, dans chaque muscle, la posture comme une armure pour se protéger, sans le poids presque réconfortant de l'uniforme. Elle n'est personne, une anonyme, un spectre ; le statut trahi par sa station martiale, pourtant, panthère comme à l'affut de la moindre menace susceptible de se présenter. Des ennemis, partout — démultipliés, parce que c'était sur un chemin dangereux qu'elle s'engageait, un double-jeu en danse des sabres avec plus d'adversaires encore ; et la trahison, comme seule couronne, la gloire, comme seule étoile. Elle les trahissait eux, elle se trahissait elle-même ; un dernier sacrifice de quelques filaments d'honneur qui s'accrochaient encore au myocarde pour trouver le salut de lauriers vainqueurs pour lesquels elle s'était déjà trop perdue. Lasse, de jouer selon les règles. Lasse, de s'enfermer dans l'étau d'une moralité qu'elle était seule à respecter. Si les dés étaient pipés, alors qu'elle compte les cartes, plie le jeu sous le joug de sa volonté ; elle était serpent, vipère parmi les hommes, de ceux qui ne savaient triompher si ce n'était dans tout ce qu'ils étaient de retors. Marcus Gavon lui avait offert la vérité — et il lui avait offert un objectif, la possibilité de laisser son empreinte dans l'histoire, d'écrire l'avenir de son nom à l'encre de ses veines, un héroïsme dénué de sens qu'elle offrirait tout de même aux siens. L'assurance que, quoiqu'il advienne, tout ce qu'elle avait sacrifié ne serait pas vain. Et peut-être était-ce là tout ce qui importait ; un gain suffisant pour qu'elle s'en offre le risque, pour sacrifier tout ce qui lui restait encore d'honneur dans un quitte ou double risqué. Un pari, contre le ciel et l'avenir obscur — et c'était le nom de Faelyr, qu'elle misait sans regrets, sa propre vie. Un prix qu'elle était prête à payer — un prix qu'elle aurait payé une, deux, mille fois, pourvu qu'enfin, elle effleure la victoire demeurée trop inaccessible.
Une porte s'ouvre devant elle, comme une opportunité ; et elle le dévisage, l'homme qui lui fait face, la noblesse empreinte dans l'ébène de sa peau. Un hochement de tête, comme un salut militaire, adressé sans ambage à l'une des têtes du Cerbère auquel elle offrait son allégeance. 'M. Gaunt. Pleasure.' Elle ne s'embarrasse ni de courbettes, ni de politesse ; elle n'est qu'allégorie d'efficacité, spectre redoutable, l'ivoire déchiré de mille plaies infimes venues morceler les traits — elle est une arme, offerte à leur service, pour opérer leurs conquêtes. une lame affutée pour signer leur gloire et la sienne. 'I believe you've been informed of the reason behind my visit.' Un hochement de tête, de la part de l'homme, et c'est quelque chose d'une communication silencieuse qui s'établit entre eux ; trop avertie de la réputation de l'homme pour le sous-estimer, trop intelligente pour ne pas savoir admirer l'airain qui avait fait sa chair. Et elle le suit, ainsi qu'elle le suivrait toujours, dès lors, quelques pas dans un bureau dont elle détaille chaque meuble, chaque issue, enregistre chaque détail, dans la force de ce qui était devenu habitude. 'I will go straight to the point, M. Gaunt, and save us both some precious time. M. Gavon must have surely informed you of my desire to join you.' Déjà, la voix s'enflamme quelque peu dans l'écho d'une rage qui lui était devenue compagne familière, et elle se penche vers le dirigeant, les dents serrées d'une sourde colère. 'What you do here -- I want to be a part of it. I can't keep on sitting still while injust laws are established to oppress innocent people -- to oppress me. We're all equal -- and it's time I step forward to ensure it.' D'un soupir, elle se force au calme, se renfonce dans le siège où elle s'était installée, bras croisés sur la poitrine alors qu'elle contemple l'homme à qui elle offrait le présent de sa loyauté. 'You know who I am. You know what I have to offer. If M. Gavon did his job well by recommending me -- you know I am a chance you can't easily refuse.' C'est un sourire carnassier, qui vient s'étaler sur ses traits, alors qu'elle se fond paisiblement dans ce qu'elle maîtrisait le mieux ; des mots, en arme affutée, au-delà même de l'épée, vipère aux crocs affamés. 'I'll be your eyes in the higher authorities in the government. Everything I know, you'll know. I'll be your eyes wherever my missions for them take me. I don't exist, M. Gaunt, and you know that. I'm the wildest card you have in your game. And lucky for you -- ' Elle plisse les yeux, comme amusée, dans une partie qu'elle ne maîtrisait que trop bien. ' -- I'm on your side.' L'accord lui apparaît trop nettement, dans les yeux de l'homme, avant même qu'il ne le mette en mot ; une victoire, inscrite en lettres de feu dans les iris, un engagement signé muettement. Alors elle se fend d'un haussement d'épaules léger, offre la grâce d'un sourire ténu, revêt un instant la peau de la Celia qui était morte lorsque c'était dans l'existence de son frère qu'elle s'était coulée. 'You can spare me all the spy and fight training, blablabla. M. Gavon informed me of how it works and well -- I think there isn't much you can teach me. Let's all save us some time and get straight to the point. You want to keep an eye on me? Do it. But let me do my job.' Une chance, de conquérir la gloire sur un second échiquier. Une chance, de triompher, enfin.
Et le masque de loup était justement l'opportunité qu'elle attendait.
Trinitaire, au sein du gouvernement.
Louve, parmi les agneaux inconscients.





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
tell me father, what to ask forgiveness for: what i am, or what i'm not? tell me mother, what should i regret: what i became, or what i didn't? (beloved).

— ACTA NON VERBA (os).  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: Aldion-
Sauter vers: