Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
La nouvelle période de sprint rp a débuté. Vous agnez le double de points pour tous les rp postés !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 Little woman and the big bad fox - Celaena

 :: LET'S GO BACK TO THE START :: flashbacks  
— LES PERLES ; those who do business —
LES PERLES ; those who do business
Damios Galatas
surface
inside
behind
MESSAGES : 621
AVATAR + © : Charlie Hunnam@philtatos (sign + gif Manon la merveilleuse)
POINTS : 1329
Little woman and the big bad fox - Celaena  4ca772bd302e8ace2eef1ac7786b60eb09534357
AGE : 35 ans, l'âge de raison de l'homme déraisonnable
STATUT CIVIL : Marié à la liqueur argentée, une union d'hypocrisie et de mensonge ... ça claque, ça cri, ça vit. Ca dérouille le mécanisme qui pompe son sang

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Little woman and the big bad fox - Celaena  Empty
Revenir en hautAller en bas
Little woman and the big bad fox - Celaena   |  Lun 13 Jan - 18:41
Au milieu d'une après-midi calme et étouffante du mois d'août, le téléphone sonne dans la grande pièce. Les rayons de soleil éclairent le bureau du vice-président, les baies vitrées ont toujours été une prérogative pour l'homme qui préfère les grands espaces à l'enfermement, même illusoire. Sa main baguée attend quelques secondes avant de prendre le combiné, il n'a pas envie de voir du monde aujourd'hui, le monstre transparaît trop derrière le masque de l'humain pour cet effort. Damios est fatigué, les manifestations lui rendent la vie dure dans la journée tandis que sa femme prend la relève la nuit tombée. La ballet recommence inlassablement, aucune minute de répit pour l'âme solitaire qui se démène comme un chien. Sa renarde semble reconnaître son agitation car elle vient frotter son museau à sa jambe, sous le bureau où elle s'est allongée. Il ne se déplace plus sans l'animal maintenant que les tensions montent. Au bout du fil, comme il le craignait, sa secrétaire lui annonce la venue d'une femme, elle n'a pas souhaité se présenter, mais elle a insisté pour que le dérange, et qu'il sache qu'elle est confuse et qu'elle n'a pas su lui dire non et... Damios la coupe d'une voix ferme, qu'est-ce qu'elle peut l'agacer, si seulement il pouvait changer de secrétaire. Mais voilà, sous un gouvernement étriqué, tout n'était pas aussi aisé que le mutant l'aurait souhaité. Il pousse un soupir et remercie froidement la demoiselle avant de reposer le combiné. C'est à ce moment précis que choisit l'intruse pour faire son entrée, un peu trop dramatique à ses goûts. La perle ne se lève pas, elle n'a pas eu la décence de prendre rendez-vous, il ne lui fera pas la courtoisie d'une marque de politesse quelconque. Il se contente de la regarder, un sourire aussi avenant que carnivore sur les lippes, une main tapotant l'ébène du bureau qui surplombe la pièce. Damios ne l'invite pas à s'asseoir ou se désaltérer, qu'elle se présente d'abord et on lancera les festivités ensuite.



— GOUVERNEMENT ; those who rule —
GOUVERNEMENT ; those who rule
Celia Haven
surface
inside
behind
MESSAGES : 1833
AVATAR + © : gemma (karine bae)
POINTS : 4666
Little woman and the big bad fox - Celaena  D4geHUrT_o
AGE : [ TRENTE-TROIS ] futiles années, déception persistante sur l'autel de ses pères, cendres d'une jeunesse envolée et des opportunités échappées.
STATUT CIVIL : le déshonneur ultime pour accabler les siens, trop [ SEULE ], trop indigne ; l'honneur des hommes par la guerre, celui des femmes par l'union, et l'échec cuisant, alors que l'annulaire reste dénué du moindre cercle d'or.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Little woman and the big bad fox - Celaena  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Little woman and the big bad fox - Celaena   |  Mar 14 Jan - 22:15
Little woman and the big bad fox ★ celia & damios
  La démarche féline, presque prédatrice ; c'est une chasse souple qu'elle engage dans les rues brûlantes d'Aureus, la poursuite d'une proie qu'elle sait réfugiée dans son repaire, trop inconsciente de la menace. Elle s'avance, pourtant, fauve nourri de rage, la colère nichée dans les tripes, le pas déterminé et chacun des traits calculés en un masque neutre, presque agréable, pour dissimuler l'âme retorse ; et si le regard glisse sur les passants, une fausse nonchalance accrochée aux iris, c'est à chaque détail qu'elle s'arrête, les rétines brûlées par le soleil aveuglant. Elle n'est personne, dans la foule qui erre en vagues disparates ; une figure de l'ombre, de ces traits sur lesquels on ne s'arrêterait pas, de ceux que l'on oublierait promptement avoir seulement croisés. Pas de nom, pas d'identité — et seulement l'éternelle avidité empreinte dans la venaison, l'envie de dévorer le monde pour une gloire qui ne serait jamais sienne. Elle le percevait, dans chaque souffle d'air, le vent d'un changement qu'elle ne se lassait d'appréhender ; quelque chose d'une menace dans l'atmosphère, le pressentiment sourd que quelque chose allait se passer — quelque chose qui allait tout bousculer, tout compromettre. Quelque chose qu'elle ne pouvait seulement contrôler. C'était l'écho de la trahison qu'elle avait vu se dessiner dans les ombres du regard de Nysa, le mensonge en miel dans chacun des mots de celle qui avait été mentor ; et la duperie, omniprésente, de l'illégalité venue ternir le nom et le sang lorsque Faelyr avait sombré, une chute dans le crime qu'elle n'avait su contenir. Tous traîtres ; et c'était à une chasse aux sorcières qu'elle s'abandonnait, comme une course contre le temps qu'elle s'essayait à remporter sans jamais avoir eu le moindre espoir de succès. Elle s'acharne, pourtant, obstinée dans une guerre perdue d'avance, visage après visage, nom après nom. Damios Galatas. Le patronyme s'était invité, au détour d'une enquête de moindre importance ; et quelque chose d'un instinct, pour retenir l'attention, flairer qu'il y avait plus, embraser les soupçons et la rage dans chaque cellule. Rien de tangible, face au dirigeant ; suffisamment, pourtant, pour venir se nicher dans le confort d'une méfiance qui se constituait terreau fertile pour alimenter la haine, repousser le mépris qu'elle ne se lassait de s'infliger, dans l’écœurement de tout ce qu'elle avait failli.
Alors c'est souveraine, qu'elle passe les portes de l'entreprise ; impériale, qu'elle traverse le hall, ses talons hauts en coups de poignards sur les dalles, le pas assuré vers la secrétaire sur laquelle elle fond, rapace en chasse. ‘Je veux voir M. Galatas. Immédiatement.’ Elle n'offre pas une oreille aux protestations, nulle attention aux couinements, qu'elle balaie d'un revers autoritaire de la main, alors qu'elle jette sans ménagement une fausse carte de visite sur le bureau de l'incapable. ‘Faites-moi monter tout de suite. S'il n'est pas disponible -- ’ C'est un sourire carnassier, qui vient étirer ses lèvres carmines, révéler les canines ivoire en une menace à peine dissimulée. ‘-- qu'il se rende disponible pour moi.’ Denuée de compassion, lorsqu'elle contemple la femme s'acharner sur les touches d'un téléphone ; impitoyable, lorsqu'elle observe sa victoire se dérouler sous ses yeux durs. C'est hautaine, qu'elle invite d'un mouvement du menton la proie à la guider vers sa cible ; méprisante, qu'elle la congédie sans un regard, alors que la porte s'ouvre devant ses pas — et déjà, c'est l'agent qui vient couler dans ses veines, alors qu'elle détaille l'homme, tout sentiment écarté, presque scientifique dans l'analyse. Et les prunelles sombres suivent la ligne de la mâchoire, s'accrochent aux plis au coin des yeux, étudient la courbe du rictus, comme pour chercher à lire ce qui ne se dirait pas. Il ne se lève, Galatas, et elle s'en réjouit ; quelque chose d'une position de force, dans le fait de le surplomber, une sourde puissance dans le fait de le contempler de haut. Elle se fend d'un simple hochement du menton en guise de salut, l'efficacité accrochée à l'épiderme, professionnelle dans le masque qu'elle offre  ; et un sourire éclatant, enfin, offert comme un piège, comme un souvenir de la créature mondaine qu'elle avait un jour été, de ces intrigantes de cour qui avaient taillé leur ascension dans le venin de leurs mots. ‘Mr. Galatas, je suis enchantée. Vous pardonnerez, je l'espère, le dérangement. Il s'agit d'une affaire extrêmement importante.’ Elle s'empreint de calcul, la vipère, se penche quelque peu vers l'homme, une main tendue dans sa direction comme une offrande, un sourire invitant accroché aux lippes. ‘Ms. Welle. Je travaille pour le ministère des finances. Nous avons remarqué une anomalie dans vos comptes d'activité, et je suis venue au plus vite pour régler ce point avec vous.’ Mensonges brodés dans le tissu de la réalité, comme pour construire une illusion à son image ; un masque de plus, un déguisement de plus, un nom de plus, de ces identités dans lesquelles elle se fondait sans peine parce qu'elle n'existait pas. Et la rage, sous-jacente, comme un éternel brasier dans le cœur. Like hell, I'm going to solve this with you. Whatever you might be fucking around, Galatas -- I'll get you.
I'll get all of you.






‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
tell me father, what to ask forgiveness for: what i am, or what i'm not? tell me mother, what should i regret: what i became, or what i didn't? (beloved).

— LES PERLES ; those who do business —
LES PERLES ; those who do business
Damios Galatas
surface
inside
behind
MESSAGES : 621
AVATAR + © : Charlie Hunnam@philtatos (sign + gif Manon la merveilleuse)
POINTS : 1329
Little woman and the big bad fox - Celaena  4ca772bd302e8ace2eef1ac7786b60eb09534357
AGE : 35 ans, l'âge de raison de l'homme déraisonnable
STATUT CIVIL : Marié à la liqueur argentée, une union d'hypocrisie et de mensonge ... ça claque, ça cri, ça vit. Ca dérouille le mécanisme qui pompe son sang

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Little woman and the big bad fox - Celaena  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Little woman and the big bad fox - Celaena   |  Sam 18 Jan - 15:42
Une intrusion en une si belle journée, de quoi laisser une ombre sur ce mardi ensoleillé. Son sourire reste égal au soleil devant l'importune, malgré les crocs qui se dessinent sous le masque affable. Damios n'a rien d'un ange, sauf pour ses yeux qui en ont damné plus d'une, sauf pour sa voix d'un velour trompeur. À l'intérieur il n'est que lames et tourments pour les âmes naïves prêtes à la croire et le suivre. Il n'y a rien de plus beau que le regard de celui qui se sait soudain acculé, rien de plus doux que les suppliques adressées à l'égard du manipulateur et du sournois. Aujourd'hui cependant, c'est lui la proie, de cette femme mystérieuse qui se dit d'un état mais dégage une toute autre aura. Il ne sait s'il doit croire cette femme qui se dit du ministère des finances, toutefois son instinct lui hurle qu'anguille sous roche il y a. Justement parce que les comptes de l'entreprise sont plus falsifiés qu'une pièce d'identité, il a fait appel au meilleur des faussaires. Rien, de fait, ne pourrait aiguiller cette partie là du gouvernement jusqu'à ses petits arrangements. Il a tout de la proie en apparence mais déjà son esprit s'active à tenter de remarquer les failles dans le discours. Qu'il reste assis et elle debout si cela peut lui donner l'impression d'avoir le dessus, le monstre tapi dans l'ombre n'attend qu'un mot pour s'éveiller et se relever, il la surplombera de tout son corps, de toute sa taille, de tout son port. Et il ne parle pas de l'animal au pelage cuivré qui pourtant a ouvert les paupières dès l'entrée de l'intruse. Agartha sent ce qui trouble le repos de son maître - parfois bien plus que lui-même - elle reste pourtant sous le bureau, l'œil alerte mais la patte posée, n'attendant qu'un ordre pour jaillir ou se rendormir. Pas maintenant, murmure le sang de rouille aux synapses de la créature. Au contraire, montrons patte blanche et jouons à l'imbécile, que la brune croit le plus longtemps possible que les cartes sont dans sa main, qu'elle ne réalise pas avoir été bernée. Ou trop tard. "Vous êtes toute pardonnée. Un si joli visage pour égayer ma journée." Tant de haine dans le regard pourtant. Il s'apprêterait presque à l'entendre rugir et la voir se ruer vers lui toute griffe dehors. Son commentaire pour le moins sexiste n'aidera sans doute en rien, mais cela est toujours mieux de le penser goujat que de le savoir Perle. "Des irrégularités dans nos comptes ? Vous me voyez surpris, nos comptables sont pourtant les meilleurs." Son ton est empreint d'une fausse amabilité qu'il espère sensuelle et assez crédible. Quand on vit trois vies en une seule, l'époux, l'homme d'affaires et le monstre, mentir devient aussi naturel que respirer. Il s'avance sur son fauteuil, s'apprête à composer un numéro mais s'arrête à mi-chemin, laissant le geste en suspend, tout est calculé pour paraître authentique. Un sourcil se fronce, l'autre se soulève et la question se formule sur le bout de ses lèvres. "Mais pourquoi venir me trouver moi Mme Welle, je ne suis ni comptable ni président ?" le sourire est grand, autant que la tromperie. You'll never catch me, I'm too fast.



— GOUVERNEMENT ; those who rule —
GOUVERNEMENT ; those who rule
Celia Haven
surface
inside
behind
MESSAGES : 1833
AVATAR + © : gemma (karine bae)
POINTS : 4666
Little woman and the big bad fox - Celaena  D4geHUrT_o
AGE : [ TRENTE-TROIS ] futiles années, déception persistante sur l'autel de ses pères, cendres d'une jeunesse envolée et des opportunités échappées.
STATUT CIVIL : le déshonneur ultime pour accabler les siens, trop [ SEULE ], trop indigne ; l'honneur des hommes par la guerre, celui des femmes par l'union, et l'échec cuisant, alors que l'annulaire reste dénué du moindre cercle d'or.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur
Little woman and the big bad fox - Celaena  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Little woman and the big bad fox - Celaena   |  Dim 2 Fév - 20:09
Little woman and the big bad fox ★ celia & damios
  La soif de sang, une sauvagerie au coin des lèvres, feu de l'été brûlant dans les veines pulsant de rubis liquides au rythme de sa rage ; et l'envie, brûlante, de planter ses crocs dans la gorge de la proie qu'elle surplombe, drainer son essence pour en distiller le philtre de sa gloire. Plus vraiment humaine, seulement bestiale ; une férocité empreinte dans la carne, embrasée du sourd désespoir de ne savoir maîtriser l'avenir. Son échec, signé à l'arôme d'un vent qui bruissait de changement dans l'atmosphère létale, souffle de fin dans la touffeur. Un présage, ressenti dans la moindre cellule — l'amertume de la trahison en prémonition déjà sur la langue. Des anonymes, visages flous pour poignarder sa grandeur, bâtir dans l'argile tendre de ce qu'ils lui auraient pris ; son triomphe, dans la puissance de la nation dont elle était arme, gangrenée de mille traîtres dissimulés dans les ombres, fuyards disparates qui ne se lassaient de s'échapper, de se multiplier. Toujours plus nombreux, trop nombreux — une armée dissipée au chaos, virus insufflé dans les veines du gouvernement qu'elle servait, obstacles à sa propre ascension. Qu'ils survivent était son échec ; incarnation de ce qu'elle avait déjà trop sacrifié, de tout ce qu'ils lui prendraient, plus encore, toujours plus. Inlassables, à lui dérober ce qui était sien. Plus rien, entre les doigts, si ce n'étaient les cendres d'une Celia qu'elle avait laissée se consumer dans les flammes de son enfer, et l'intangible souffle d'une trahison qui s'insufflait à ses veines, emplissait ses poumons de son poison, asphyxie lente alors qu'ils la tuaient tous sans merci, les fantômes. Et pourtant, il était là, lui, à portée de mains, à portée de griffes ; un traître condamné par l'instinct, à égorger avant qu'il ne l'égorge, comme ils l'égorgeraient tous. Kill, before being killed. Sa gloire, au détriment de la leur ; ils n'étaient jamais que des indigents, quantités négligeables, des rois à abattre sur un échiquier pour tailler sa propre victoire. Rien que des cibles, des noms signés de rouge sur la liste de ceux qui n'étaient que des tâches successives, avancée ardue vers son triomphe. Comme si elle pouvait encore gagner.
Alors elle le surplombe, l'homme, sourit ; le spectre d'une fausse bienveillance dépeint sur les traits d'une vipère prête à frapper, alors qu'elle contemple les iris du trompeur qui lui fait face, s'attelle à déchiffrer les pensées qui lui restent obscures. Rien de plus qu'un jeu de dupes, rien de plus qu'un jeu de masques ; deux perfides déliant les mensonges en filet mortel autour de l'autre, dans l'ambition de soumettre. Tromper, ou être trompé — un jeu d'échecs trop ambitieux, jeu de son échec. Trois renards, dans le bureau trop étroit à l'atmosphère empoisonnée ; et elle effleure l'animal du regard, jauge de la menace, enregistre chaque détail de la pièce dans la mémoire affutée de celle qui n'était plus qu'arme. Elle n'est que poupée délicate, la grâce des mouvements pour dissimuler la raideur martiale, regards invitants coulés sous le rideau sombre de ses cils comme pour inviter à ce qu'on la sous-estime ; trop consciente que le pouvoir réel n'avait jamais été dans la force brute, malgré le feu d'une rage dévorante à ses veines. Fleur tendre, qui ne peut que se retenir de serrer les mâchoires, au sexisme latent de l'homme ; quelque chose d'une insulte, qu'elle essuie d'un sourire léger, et d'un rire ténu instillé d'un poison amer. L'envie désespérée de lui faire ravaler ses mots ; comme si elle n'avait jamais été que ça, des traits fins d'une beauté sacrifiée à l'armée qui l'avait dépouillée de son nom, femme Haven qu'on n'avait jamais destinée à rien, si ce n'était le triomphe d'un mariage avantageux. Rien de plus qu'une femme-objet, jolie créature docile, à laquelle on ne revendiquait nul droit, si ce n'était celui d'être plaisante. La beauté, arme entre les mains de ceux qui savaient l'exploiter ; alors elle ravale le feu infernal, l'égoïste, penche la tête pour laisser ruisseler la nappe d'encre de ses cheveux sur son épaule, les yeux toujours posés sur la cible, le spectre d'un sourire léger pour dissimuler la tension de sa mâchoire. ‘Vous m'en voyez enchantée, dans ce cas, M. Galatas.’ Un haussement de sourcil léger, alors qu'il se fait figure d'innocence immaculée ; un menteur, pour seriner des mensonges en lesquels elle refuse de croire. You can't fool me. I've played this game so many times, I know every trick of it. Le moindre geste, calculé comme pour faire écho à la maîtrise des siens ; rien de plus que des acteurs, dans une pantomime ridicule. ‘Dans ce cas, permettez-moi de vous conseiller de virer incompétent qui tient vos comptes. Il ne semble pas si excellent que ça.’ Un sourire aimable vient se peindre sur les lèvres, alors qu'elle se penche légèrement vers l'homme, le spectre d'une menace accrochée aux iris. ‘Ou celui de vos employés qui crée ces irrégularités.’ Le rictus carnassier, légèrement dépeint à ses lèvres, alors qu'elle se prétend biche délicate, comme si elle pouvait seulement se laisser impressionner par le prétendu pouvoir dont se revendiquait l'homme ; rien qu'une sinécure, aux yeux de celle qui avait trop navigué dans le réel pouvoir. Le fait de savoir, puissance inégalable aux ignorants. ‘Mais vous êtes vice-président, M. Galatas. C'est amplement suffisant. Si quelqu'un ici doit être au courant de ce qui se passe dans cette entreprise -- ’ Elle se penche encore un peu, les mots suaves aux lèvres. ‘-- je pense que c'est vous.’





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
tell me father, what to ask forgiveness for: what i am, or what i'm not? tell me mother, what should i regret: what i became, or what i didn't? (beloved).

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
Little woman and the big bad fox - Celaena  Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Little woman and the big bad fox - Celaena   |  

Little woman and the big bad fox - Celaena   Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: LET'S GO BACK TO THE START :: flashbacks-
Sauter vers: