Revenir en haut Aller en bas
ANIMATION HRP
N'oubliez pas de vous inscrire pour la prochaine animation hors rp organisée sur le forum. C'est l'occasion de jouer le personnage de quelqu'un d'autre et de gagner 400 points d'un coup !

recrutement
Le forum vous plait et vous vous y sentez bien ? Postulez pour rejoindre le staff. Pas besoin de connaître le panneau d'administration !



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.

Aller à la page : 1, 2  Suivant

 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire

 :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées  
Aaren Na'hash
PERLES NOIRES— those who do business —
surface
inside
behind
MESSAGES : 157
AVATAR + © : maverick (strangehell); old money (codesign); vocivus (sign); poésies cendrées (profil)
POINTS : 325
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire C4KUf4I3_o
AGE : vingt quatre années condamnées à ne connaître que l'ombre de leur mépris et se briser les crocs sur leur faste érodé.
STATUT CIVIL : coeur devenu paralytique à force de porter ses chaines,
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t899-you-were-burned-you-w https://gods-will-fall.forumactif.com/t996-what-s-the-point-of-a Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:18
aaren na'hash
I am still trying to forgive the world for not letting me live forever. I thought when bad things happen there will be witnesses.
WHO ARE YOU REALLY?
PRENOM, NOM - Porteur de lueurs dénuées de clarté, l’enfant est né titan souffrant ses mythologies conspuées. Pour toute identité le silence qu’ils avaient semé en sa carne, le gamin labourait sa chair au tranchant d’une faute qu’il n’avait pas commise. A jamais mutilé par leurs prunelles imbibées d’étoiles, la ferveur de leurs vices une croix qu’ils portent vers les nues, le gamin a fini émacié à tant vouloir trouver substance en leurs regards désintéressés. Forcé à la bestialité de sa honte, il se lacérait le poitrail cherchant à défaire les sutures emprisonnant ses ailes. ( AAREN ) Hérésiarque épigone de ces lumières fatiguées, il épaule avec déférence une identité ne lui séant pas. Le front serti des oripeaux de son suaire, ils l’ont sacré monarque de leurs ferveurs désacralisées, rongeant la moelle de ses rêves. Forcé au néant de l’oubli, pour tout royaume l’entre-monde immonde foyer de sa bâtardise, il apprit à abhorrer les germes de sa nature. Genèse personnelle d’une créature mort-née, il sacrifia sa chair aux enchères afin de goûter aux immorales saintetés. Souffrant un nouveau baptême du sang, ce fut défait de son innocence qu’il exhala son second souffle. Fragment de lui-même, meurtrier de sa propre candeur, le carmin tachant son derme est sien, telle la rage imbibant ses prunelles. Ren, l’identité pareille à un membre mutilé, la plaie tant de fois suturée se refuse encore à guérir. La bâtardise portée comme le fanion lacérée d’une histoire inachevée, il abandonna sa couronne. ( sand ) Serpent venu corrompre le jardin d’Eden, il abandonna la honte de son nom au gré d’une nouvelle naissance. ( NA’HASH ) Se défaisant de ses lettres d’ignominie au profit d’un titre séant sa rage. AGE - Sempiternelle éternité d’une jeunesse ne connaissant de saison que le crépuscule, il est de ces hommes sans fanions, nations, enfance. Dans le regard ces folies nées de trop de transhumances, il porte au poitrail une langueur antique. Ces lassitudes millénaires habitant les coeurs trop vieux, les yeux élimés d’avoir trop vu, usé à s’être trop battu. ( VINGT-QUATRE ANS ) Un quart de siècle taché par le sel, le fiel de ces amertumes qu’il peine à ravaler.  DATE ET LIEU DE NAISSANCE - Monarque des déraisons, enfanté par les passions illégitimes d’égarés ayant bu la tasse, pour tout sacre sa couronne d’épines, il fut spolié de sa genèse. La naissance de Ren est une fable empreinte de négation, rejeton indésiré, indésirable, il souffrit le mépris des hères partageant son engeance. À hurler au silence, le gamin perdit sa voix, voyageur clandestin abrité par les ombres de Sebanira, c’est loin du royaume familial qu’il exhala son premier souffle nivéal. ( 18 DÉCEMBRE 2653, SEBANIRA ) STATUT CIVIL - Prédateur à la chair mutilée, c’est le derme enlaçant mitraille qu’il souffre ses utopies fanées. Fils de personne destiné à l’holocauste des fruits de sa jeunesse, Ren souffre l’exil existentiel d’une âme rongée par les flammes. Égaré voué à l’oubli, aucune vague de promesses, aucune bague à son doigt. Destiné à la solitude des nombres premiers, de cendres en regrets, l’infernal organe n’est que ruine. ( COEUR PARALYTIQUE ) Rêveur inutile, l’argent souffre l’accord mystique des dépravations languissantes du coeur et du néant. METIER - Gardien d’un royaume peuplé par la mort, le souvenir érodé d’évènements révolus, Ren garde les clés de ces étendues de savoir trop souvent défendu. Le coeur coincé entre les pages de ces manuscrits interdits aux prunelles hérésiarques, il traite leur chair de papier froissé avec le soin révérencieux destiné au divin dont s’écoule les pages. Formé dans l’absolue déférence de ces oeuvres enfermées à double tour, il en chérit la couverture avec le respect leur étant dû. ( ARCHIVISTE ) Érudit imprégné de ces savoirs abscons, il traverse la nation afin d’éclairer lanterne, entretenir les biens les plus précieux du royaume et annoter les recueils d’histoire de ces évènements marquants le présent. POUVOIR - Les torrents du Phlégeton plein les veines, Ren est un canevas de nerfs à vif rongé par la brûlure. Des fêlures plein la couronne, le linceul émacié par tant de fautes, l’apostat peine à épauler son arrogante droiture, les rivières opalescentes de son sang qui s’écoulent hors de la plaie. ( SANG ARGENT ) Blessure ouverte offerte en contemplation au monde, sa fureur est aveugle quand son ichor n’est que napalm. Lui-même rongé par les flammes de cette rage que rien ne peut endiguer, il rêve d’ouvrir sa chair et dévoiler le feu le dilacérant en dedans. ( BRÛLEUR )  LIEU DE LOCALISATION - Voyageur clandestin d’un royaume ne pouvant souffrir frontière, il s’étiole au fil de ses transhumances le menant vers d’incertains horizons. Animal défait de sa horde, bête dépossédée de son foyer, il n’a de lieu où poser ses os usés quand bien même la langueur en suce la moelle. ( SEBANIRA ) De lupanar délabré en mausolée à sa solitude, le Na’hash se complait dans la fange d’une nation ne sachant souffrir hégémonie spirituelle. CREDITS ET AVATARS - maverick mcconnell. @mal de nuit + icons.
– QUESTION 1 ; À QUEL MOUVEMENT VOTRE PERSONNAGE EST-IL FIDÈLE ET JUSQU'À QUEL DEGRÉ?
Éternel dépositaire de cette honte le balafrant, l’évidence était souffrance quand il rejoignit un clan érigé par des hommes de son étoffe. Indifférent à ces droitures rutilantes, fiévreuses loyautés n’ayant de sincère que leur stupidité, Ren est de ces insissables amants des libertés. Mû par son intérêt personnel, ces rêves de grandeurs tâchés par le mercure brûlant en des veines condamnées, il ne ploie sous le joug des Perles noires que par vice de grandeur. Arrogance aveuglante l’ayant poussé à rejoindre les rangs des condamnés à sa vingt et unième année. Trop jeune que pour comprendre le mordant des chaines à ses poignets, bien assez usés déjà que pour se servir du mouvement pour excuser tous ses travers. Diligent pion prêt à rompre les rangs si nécessaire, la perle rongée par l’ébène n’éprouve aucun émoi à réaliser les tâches lui étant imposées. Pourtant, animal aveuglé par sa propre inhumanité, il ne jure que par son individualité, prêt à vendre aux enchères jusqu’à son sang afin de se hisser plus haut parmi les rangs de sa congrégation.

– QUESTION 2 ; QUELLE EST LA PLACE DE VOTRE PERSONNAGE DANS LE MOUVEMENT?
Indolent enfant des libertés, le Na'Hash est de ces fervents émaciés trop de chaines à leurs poignets. Aliéné volontaire révérant les espaces du vide rongeant sa carne, il s'effrite de vétilles en promesses tant qu'il conserve le sentiment de ne jamais devenir prisonnier. Prêteur sur gage, implacable bourreau, il n'est d’œuvres que le brun se refuse à accomplir tant qu'il en recueil le profit. Vil serpent observant ses proies, il ne s'associa aux Perles que part appât du gain et conscience du profit. Indifférent à la hiérarchie en place, à ces délires de grandeurs consumant cette plèbe arrogante, il n'est que simple membre et espère ne jamais découvrir les hauteurs de son avidité.

– QUESTION 3 ; QUELLE EST L'IDÉE FONDAMENTALE QUI L'A ATTIRÉ VERS CE MOUVEMENT?
Fils de personne, forcé de contempler l'opulence de cette maison ne pouvant jamais être sienne, le gamin apprit très vite qu'il ne pouvait compter que sur sa personne. Comprit très vite qu'il n'était en ce monde de pouvoir plus important que celui de l'argent. Peu importait la couleur du sang tant que quelques drachmes peuplent les besaces, le dégoût possédant tout autant un prix que l'acceptation. Conscient de l'hideur du monde et de cette réalité, le Na'Hash pris le parti de s'allier aux individus comprenant sa soif et appréciant l'horreur de sa rage. Pris le parti de s'entourer d'individus aussi arrivistes que lui pour ne jamais avoir à craindre d'être fauché par leur duplicité.

– QUESTION 4 ; QUELLES SONT SES AMBITIONS POUR LE MOUVEMENT ET SON FUTUR DANS CELUI-CI?
Quand bien même il prend part à ces jeux de pouvoir lacérant l'organisation des Perles, Aaren n'a d'intérêt que celui du profit vis-à-vis de sa congrégation. Aux premiers signes de faiblesse, le brûleur n'hésitera pas une seconde à vendre ses frères d'armes au plus offrant pour s'acheter un anonymat nécessaire à sa sécurité. En attendant, il continue d’œuvrer à l'enrichissement de l'organisation et son ascension dans les jeux de pouvoir arrogant lacérant le pays.
ALLÉGEANCE POLITIQUE
Chien galeux jamais pleinement accepté à la table des rois, Ren fait partie de ces hères condamnés à n’exister qu’à l’ombre du jour. Se repaissant des miettes d’une sainteté qui n’est jamais pleinement leur, qui ne se dévoilera jamais entre leurs doigts, ils sont réprouvés par une société aveugle à leur existence. Forcé à l’indifférence, le front consacré par le stigmate de sa honte, il découvrit à l’aube de sa jeunesse l’infamie réservée à ceux oubliés par les Dieux. Le bâtard passa sa jeunesse à contempler de loin les affres de ces jeux de pouvoir gangrenant les familles assez fortunées que pour y perdre leurs plumes. Forcé d’admirer la bestialité de leurs incivilités, les miasmes fiévreux de cette faim leur labourant les entrailles, il se savait condamné à n’être que chair à canon entre les doigts négligeant des membres de son clan. Les yeux fermés sur les horreurs du monde, il crache avec pétulance son fiel au visage des seuls souffrant une engeance plus méprisable que la sienne. Ceux qui, le carmin tachant leurs joues empourprées, sont de naissance voués à une vie de labeur qu’il ne peut concevoir. Indifférent aux horreurs traversant le royaume, n’ayant d’yeux que pour les textes contant les erreurs d’autrefois, Ren contemple ses contemporains avec le soin d’un historien incapable d’éprouver sympathie pour les créatures au cœur de son oeuvre. Le monde est à feu, à sang, les frontières sont tracées à même le pourpre des condamnés forcé d'en verser jusqu'à la dernière goûte. Ne règne plus que chaos et dissidence, les symboles du précédant équilibre sociétal s'effondrant au gré de rages que rien ne peut assouvir. Vautour festoyant à même les décombres de tout ce qu'ils avaient été en tant que nation, Aaren profite du désordre afin d'user jusqu'à la moelle la moindre miette de profit. Il ne croit en rien, ni en ces rois de pacotilles, ni en ces mouvements libérateurs résistant un ordre établi. Il ne croit qu'en l'argent et ce que celui-ci peut accomplir, refusant de risquer sa nuque au nom d'un avenir plus incertain que jamais. Cela ne l'empêche pas de flirter avec les uns, obéir un instant aux autres. Jouant un double-jeu dangereux de mercenaie qui lui vaudra un jour peut-être de goûter le bitume.
18.12.2653 - naissance cachée à sebanira.
06 au 08.2660 - passe l'été comme membre du personnel chez les duchesnes.
09.2667 - rencontre et vend son âme à zyña contre son aide.
05.2671 - réussi le concours d'archiviste.
03.2674 - devient une perle noire.
2675 - mort de cal.
2677 - retrouvaille avec maeria.
CHRONOLOGIE
ANECDOTES
everything inside is a graveyard ; L’appel du néant en sa carne comme un trou, comme une plaie dont ne suinte que l’abime béant de son être. Les miasmes nauséabonds de ce mal l’ayant frappé en sa jeunesse plantèrent leurs racines dans le terreau encore malléable de son essence. Comme une distance entre lui et l’univers. Ses pensées souffrant en permanence d’une latence l’empêchant de trouver mots quand en ses lèvres résidait musique. Les bords du vide pour tout royaume, Ren souffre l’absolu de cette solitude l’aliénant du reste du monde. L’irrépressible suprématie du soi sur l’autre et l’inconcevable prix imposé par la vulnérabilité d’une chair destinée à flétrir. Incapable de ce défaire du givre enlaçant sa carne, quand bien même au coeur subsiste le magma, le Na’hash peine à s’identifier à autrui. Les prunelles souffrant l’indifférence les traversant, il méprise avec suffisance l’irréel crétinisme nécrosant la société. Monstre d’avarice épaulant son arrogance tel un linceul, il souffre les glaces de ce fossé béant le séparant des autres. Incapable pourtant d’éprouver le besoin de combler cet espace le protégeant de ceux-ci. everything outside is in mourning  ; Gamin abandonné au silence, défait de ses lettres de noblesse par l’indifférence des membres de son clan, il porte à même le poitrail les semences de l’errance. Couronne d’épines imposée à son front, l’urgence gronde en ses artères de transhumances forcées en odyssées volontaires. Son engeance chimérique une plaie que rien ne peut cicatriser, Ren épaule avec flegme la honte naissant de sa bâtardise. Ne souffrant aucun pardon, l’évidence est corrosive, tachant de son fiel quiconque ose en frôler l’éclat condamné. Jamais pleinement étranger, pourtant destiné à ne jamais appartenir à sa propre famille, il subit un deuil défait de mausolée. Sa propre chair sépulcre de sa honte, il vénère à même les sutures de ses plaies l’immonde d’une naissance lui ayant été imposée.  Pièce détachée arrachée à l’équilibre familial, rejeté par celle lui ayant donné la vie, le gamin s’éleva sur les ruines de sa jeunesse vouée à l’oubli. Éternel étranger en une demeure qui aurait dû abriter ses éclats de rire, de larmes, de soi, il apprit à maudire son ingénuité indécente et ces certitudes fanées qu’un jour ils viendraient à l’aimer. divinity isn’t kind ; Serpent venu pervertir un éden chimérique, l’homme apprit à festoyer à même la trachée de ces dévots désespérés de voir leurs prières entendues. D’illusions indécentes en souhaits que les célestes se refusent à exaucer, le Na’hash convoite leurs plus misérables désirs afin de se repaître du désarroi né de la mort de leurs idoles. Clébard les crocs toujours dévoilé, il leur offre le monde contre une promesse. Prix bien trop souvent peu cher à payer pour ces désespérés peinant à garder pied dans les flots d’une vie souhaitant les voir se noyer. Démon tentateur offrant les graines du chaos à ceux ayant perdu foi, c’est une mission divine qu’il accomplit en arrachant au néant ces âmes en peine. Persuadé de sa droiture, l’inhumaine magnanimité de ses actes, Ren épaule son labeur avec l’arrogance de ces apostats aveuglés par les fausses lueurs. Receleur d’espoir, brandissant le fanion d’une sainteté l’ayant arraché à ses travers, il n’éprouve aucune incertitude quant à la nécessité de son jugement. Bourreau assurant l’office des célestes, il se fait prince des ténèbres quand vient l’heure de récupérer son dû. Le prix de ses faveurs souvent d’un coût qu’aucun pécheur ne peut imaginer.  do i turn into light if i burn out alive? ; Ne restait du naufrage que l’immonde cruauté de la chute. L’entrelacs désordonné d’espoirs déchus, les ailes brisées, la chair calcinée en ces endroits que rien ne pourra jamais venir réparer. Cette incandescente rédemption frôlée de la pulpe des doigts qui n’avait souffert la dévotion de l’apôtre, ce dernier s’effritant au contact de ces lumières le brisant en dedans. L’ange avait goûté le bitume, son derme fleurissant de meurtrissures. Il leur avait offert le ciel et eux l’avaient condamné aux faveurs de la sorgue. L’échine brisée par le poids de son attrition, lacéré par l’étendue de sa rage, Ren est à jamais déchiré entre jour et nuit. Incapable de subir les lueurs factices enlaçant les membres de sa tribu, il voua sa hargne au règne des flammes. Rongé par l’abject de ses démences, il est un chien galeux incapable de se défaire du frisson de la chasse. Prêt à mordre toutes mains présentées à sa portée, il ne fait différence entre saints et pécheurs venus quémander ses talents. Poursuivant l’intérêt animant ses contracteurs, il hume la terreur que son ombre incite dans le coeur de ses victimes. Se consume de ne pouvoir lui-même être purifié par les flammes de ses déraisons. Le coeur bien trop sombre que pour épauler plus de cicatrices que rien ne saura adoucir. when you watch me throwing punches at the devil it just looks like I'm fighting with me ; L’ichor devenu aconitine à force de s’imbiber de l’amertume dégoulinant de la plaie. À embrasser ses sutures, aimer la courbe des blessures lui ayant été infligées, il devint de ces sauvages aux organes désordonnés. À la place des ventricules, ses phalanges usées par les coups, la bête cogne contre les barreaux de sa cage quand il s’éprend à vouloir exister. Il porte à même l’ébène de son derme les sillons éculés de sa rage, une carte des étoiles tatouées à l’envers de sa chair par sa propre dévotion. Aimer à souffrir et souffrir à aimer, un concept tourmentant le Na’hash au plus profond de cette carne si prompte à fleurir sous les coups de son ire. S’oublier dans l’autre et parfois dans l’autre se rêver. Rêver au point d’oublier et cogner son reflet jusqu’à ne plus reconnaître la saveur de ses phalanges du bout de la langue. Amour de jeunesse égaré, il porte sous les rétines le souvenir décharné de ces toujours jamais prononcé. Ces promesses oubliées sous le joug du temps, de ces inconsciences malhabiles animant l’ingénuité des enfants capables de croire qu’il suffit d’aimer. Quand aimer ne rime à rien et qu’il est l’unique du sang plein les mains. Elle était princesse, funeste déité vouée à lui briser le myocarde quand il n’était qu’ombre souffrant ses clartés. Elle était tout ce qu’il désirait et lui n’était qu’un songe d’une nuit d’été. Des étoiles plein la carne, les pleurantes venue s’éteindre à même son échine, il garde au plus prêt du coeur le souvenir amer de cette douleur-là.  till I collapse or I burst, whichever comes first ; Icare dévoyé, attiré par les lumières factices de ces avarices mondaines, ce n’est plus les nuages qui sacrent son ascension. Plus que la fange de ces allées insalubres dans lesquelles il s’élance à la conquête d’un astre n’ayant de solaire que le nom. Ange déchu parmi ces âmes égarées, le borgne devint aveugle parmi les oubliés. Dévoilant les crocs, ces rages inhumaines prisonnières de son buste, le pécheur appris à se faire Atlas de son engeance pour prétendre défendre ses origines condamnées. Prince de rien désireux de se faire roi demain, Ren vend sa chair aux enchères pour ne jamais avoir à goûter le prix des indifférences. Ces haines qui n’ont de sens qu’entre les lèvres d’argents désintéressés. Souffrant famine, le clébard se nourrit à toutes les trachées si cela lui permet de délasser un peu plus le noeud coulant autour de sa nuque. Condamné assurant à tout instant son dernier plaidoyer, si c’est son dernier tango, son dernier sanglot, le bâtard compte bien s’effondrer en un dernier éclat.
pseudo -  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  âge -  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  pays -  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  comment as-tu connu le forum?  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3910217404  PERSONNAGE EPHEMERE?- nope. smiley préféré -  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  gif qui décrit le mieux ton personnage -
Spoiler:
 
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Aaren Na'hash le Sam 12 Oct - 13:14, édité 15 fois

Aaren Na'hash
PERLES NOIRES— those who do business —
surface
inside
behind
MESSAGES : 157
AVATAR + © : maverick (strangehell); old money (codesign); vocivus (sign); poésies cendrées (profil)
POINTS : 325
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire C4KUf4I3_o
AGE : vingt quatre années condamnées à ne connaître que l'ombre de leur mépris et se briser les crocs sur leur faste érodé.
STATUT CIVIL : coeur devenu paralytique à force de porter ses chaines,
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t899-you-were-burned-you-w https://gods-will-fall.forumactif.com/t996-what-s-the-point-of-a Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:19
secondhand smoke
I have never been allowed to be holy,
I have never been forgiven for wanting.
and I think that’s what a father is a blade that never stops cutting
Ren avait appris à haïr le silence, celui qui lui labourait la trachée alors qu’il contemplait ses ainés déverser leurs pensées à même le tissu de ces conversations aseptisées. Il abhorrait leur supériorité factice, ces jeux du verbe dont personne ne sortait gagnant à tant vouloir duper l’autre qu’ils en finissaient tous trompés. Il haïssait cette latence entre le monde et le mot. L’écho frémissant s’élevant dans l’auditoire de son buste quand il s’osait à la folie de ces jeux insolents. Son tuteur lui avait appris la valeur du silence, l’effet intoxicant que ces pauses justement dosées pouvaient avoir sur le plus intrépide des auditeurs. Le gamin était trop jeune, le myocarde encore trop douloureusement naïf que pour comprendre le mordant de ces lames crachées de part et d’autre d’un terrain d’entente artificiel. Le patriarche Duchesne, marmoréen au contact de toutes prunelles, épaulait à lui seul la gravité de la pièce. Du fiel s’écoulant de ses lippes fendues à ses prunelles imbibées par ce dégoût qu’il éprouvait à contempler la créature présentée à sa portée. Le dos droit, les yeux religieusement posés sur le bout des chaussures de son opposé en un signe de déférence lui ayant été martelée à même la chair, le bâtard Sand peinait à supporter la scrutinie méticuleuse étiolant avec soin les sutures ourlant son étoffe. “He has your eyes.” Quand bien même frôler la présence de l’incandescent s’apparentait à convoiter des doigts l’astre solaire, les mots du Duchesne n’étaient que glace. Évocation amère d’une évidence que personne ne pouvait nier à cet instant. Relevant les yeux vers celle lui ayant donné la vie, celle dont il avait si douloureusement hérité le regard, Aaren espérait vainement trouver un peu de lui-même dans le fond de ces prunelles douloureusement étrangères. À l’instar de celui qu’elle avait épousé, la Duchesne n’était que froideur. Sa chair une offrande nivéale que l’enfant ne comprenait pas. Les poings serrés, cachés dans les plis de sa tenue, il se savait spectateur impuissant face à l’instant. Cet homme méprisant l’envers de sa chair le forçait à contempler ces échanges pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas sa place en cette famille. Qu’il n’aurait jamais sa place auprès des Duchesne et cette royauté rutilante à laquelle il aspirait et que rien ne pourrait pourtant leur offrir. “Still, he is nothing but a mistake you did not fix.” Le tonnerre éclata entre les lèvres du patriarche alors que son épouse essuyait ses mots avec une élégance surannée. Incapable de comprendre la portée de ces mots, forcés de les graver en sa chair, souffrir leur poids pour les années à venir, Ren essuyait les éclats de cette joute à sens unique. “And what would you have done?” Les dents serrées, dévoilant les crocs, la Madonne refusait de courber l’échine face à son mari quand ce dernier laissait éclater hors de sa gorge la brutalité d’un rire sec. “I never left any proof of my misdeeds.” Incapable de suivre le raisonnement de son aîné, le gamin découvrait avec étonnement le terrassement enlaçant les traits de sa génitrice. Le silence lui fendant les lippes alors qu’elle avait perdu de ses couleurs. “He is my son.” Un râle quitta les lèvres de la femme alors que son visage offrait à contempler l'étendue de cette souffrance l'égratignant. C'était une évidence dont Ren peinait à comprendre la pertinence en cet échange alors qu’elle exhortait hors de sa trachée cette unique vérité ayant jamais animé la vie du brun. “And he shall be no one to this family. He never was."

oh, the things we invent when we are scared and want to be rescued.
Il était plus grand que nature. Quand bien même Ren n’était encore qu’adolescent, ce dernier savait qu’il se souviendrait à jamais de son ainé de la sorte. Caressé par les rayons du solaire, favori du divin, Cal portait sa couronne d’épines avec la grâce d’un messie façonné pour ce labeur-là. Le brun l’aimait pour ça. Cette douceur dans sa chaleur, sa droiture émaciée quand il prétendait vouloir s’élever contre ce destin l’oppressant. Ces promesses douces amères quittant ses lippes alors qu’il usait des mots comme frère pour qualifier ce gamin qui appartenait plus aux ruelles qu’à l’éclat de ces palais l’attendant. Ren aimait Cal comme il aimait peu de choses dans la vie. Se gorgeant de la saveur sirupeuse de ses silences songeurs, la mélodie imprégnant ses mots, il vénérait ses visites. Celles-ci même venue briser la langueur de son quotidien et de cet apprentissage laborieux des histoires gangrénant le passé de leur nation. Aaren était prisonnier d’une époque révolue, enchaîné à ces ouvrages que son maître le forçait à lire, enfermé dans ces bibliothèques où aucune prunelle ne pourrait s’attarder sur ses traits. Naufragé forcé à l’exile, il sentait croitre en lui son dégoût pour le monde plus il s’informait à son sujet. La vilénie gangrénant les rues du royaume, la cupidité rongeant les rangs des décideurs alors que l’histoire était vouée à se répéter. Ren savait son labeur futile puisque tous étaient aveugles aux erreurs commises autrefois, pourtant, il s’éprenait à conter monts et merveilles à son aîné. Ces légendes dont il était particulièrement friand, les traces du sacré qu’il découvrait au détour d’analogies et métaphores. Lui offrant la satisfaction d’avoir une oreille à qui partager le fruit de son travail, Cal se contentait parfois de l’écouter, interagissant assez que pour paraître intéressé. Il était céleste le Duchesne aux yeux du bâtard. Sa grâce immémoriale inaltérable sous le joug des années alors que ses traits fanaient à force d’inquiétude. Un jour, la demeure familiale lui appartiendrait et, malgré lui, Ren espérait pouvoir séjourner en celle-ci autrement qu’en tant qu’étranger. Le buste rongé par la cigüe, il ravalait son fiel étonnamment adouci au contact de son frère. Le seul admettant son existence quand même sa mère n’avait plus jamais osé porter ses prunelles sur sa silhouette. Cette dernière l’ayant abandonné il y avait de cela bien longtemps. “You’ll need to see the capital one day. No library can compete with the one in Aureus.” Portant un verre de vin à ses lèvres, Cal, comme bien trop souvent, se perdait à tisser des plans sur la comète pour un gamin à jamais prisonnier d’une gravité refusant de lui rendre ses ailes. “You could come and join Aphrodite and I for a while. I’m sure she’d like that.” Incapable d’appréhender l’étendue de la plaie, la douceur de ces sutures apposées à même la blessure, Ren était défait du verbe, du nom. Défait de la verve et de ce bon sens le décourageant de céder à ces pulsions l’invitant à souffrir des rêves que rien ne viendrait à réaliser. Pourtant, Cal avait ce don-là, forçant le brun à contempler le monde autrement qu’au détour de ces mots qu’il lisait à la lueur de néons fatigués. À l’arracher au néant existant entre ces lignes pour l’inviter à exister ne serait-ce qu’un instant. “I’ll have to talk about it to the old guy, but I guess it’d be alright.” De ces incessants voyages, Ren avait perdu le goût de la transhumance, s’abandonnant avec fièvre à la sédentarité d’être plus de quelques semaines en un même endroit. Pourtant, de voyages intermanibles en processions sans destinations, jamais il n’avait contemplé la capitale. Ses rues aseptisées, ses ouvrages inestimables. Comment pouvait-il contempler l’éclat des célestes quand il n’était que lui? Ce même bâtard dont ni son père ni sa mère n’avait véritablement voulu. Bon prince, Cal comblait le vide alors que son cadet se noyait dans ses mots. Balayé par son souffle, les torrents de ses propos, le gamin peinait à essuyer de ses prunelles le royaume des possibles que le Duchesne avait oubliés là.

in the wrong light, anyone can look like a darkness.
Dans l’espace séparant la pérennité de l’oubli, le jeune homme s’élevait tel un monument à la mémoire de ce qui n’avait pas de nom. L’irréel de ces sacralités sur laquelle on n’osait mettre de mot de peur d’être consumé par le poids de ces folies. À jamais prisonnier de ces heures de regrets en lesquelles ne se mouvait que les égarés, Ren assurait son office avec une diligence religieuse. Damios avait semblé perplexe face au garçon à peine sorti de l’adolescence. Peut-être à cause de sa carrure taillée pour d’autres labeurs, ses yeux usés par ces lignes le long desquelles il se pendait d’heure en heure. Certainement à cause de cette éloquence surprenante pour ce gamin venu de nulle part, originaire de partout. Une main posée sur la nuque de l’inconscient, l’autre tordant son bras en son dos, le Na’Hash était cerbère, canines dévoilées à l’opalescente les saluant. “There’s nothing left of your decadent life.” Le gamin sentait gronder en lui l’ichor brûlant en ses veines. Ce poison délicieux envoutant ses sens alors qu’à quelques mètres s’élevait les flammes de sa démesure. Tourbillon incandescent, délirante vénéneuse dansant au rythme de leur maître, Ren sentait les meurtrières battre la cadence alors qu’elle rongeait le bâtiment avec une aisance dont seuls les Dieux devraient être dotés. Baigné par ces lumières divines, le bâtard se gorgeait de la misère peignant les traits de sa victime. L’effroi dilacérant son faciès alors que le ciel nocturne contemplait la chute pour le condamné. Celui dont les avarices l’avaient gangréné jusqu’à ce que sa faim ne le force à se briser l’échine contre les récifs des mauvais gageurs. Couvert des ténèbres tachant ses membres, étreignant toute vie le long de ses prunelles, Ren avait perdu de son éclat alors qu’un rire froid s’échappait de ses lippes. Misère et destruction étaient répandues sous le passage du messie, ce dernier assurant l’office maudit d’un élu des cieux trop souvent incompris. Incapable d’éprouver la moindre empathie pour la créature sanglotant sous ses doigts, peinant à égrener sympathie pour son bourreau, le Na’hash n’arrivait pas à éprouver le moindre doute. À trouver la force de s’interroger sur la justesse de sa droiture alors qu’il lâchait le bras du mort en devenir. Rongé par ses certitudes inébranlables, aveuglé par l’ampleur de son office, il se contenta de sortir une lame de son fourreau. “The Black Pearls send their regards from hell.” D’un mouvement sec, ne souffrant hésitation, le gamin n’avait pas vingt ans qu’il venait de sectionner la carotide d’un autre homme. Il n’avait pas même vingt ans que déjà l’aversion nauséeuse qu’il éprouvait pour le monde l’en avait aliéné.  Du sang plein les doigts, son innocence en lambeau à ses pieds, il humait avec satisfaction l'air glacé d'une nuit d'hiver. Un arrière-goût de cendre collant à son palais.

i dreamed i walked barefoot all the way to your house in the snow. everything was the blue of smudged ink and you were still alive
La sentence était sans appel, le prix d’une condamnation une lame que tout bourreau manipulait avec négligence. Indifférent à qui viendrait s’empaler sur ces vérités-là. Ren s’était surpris à souhaiter le monde différent. Surpris à désirer pouvoir déplacer les pions sur l’échiquier pour que quelqu’un tombe à la place du seul frère qu’il avait jamais eu. Pourtant, glacé au plus profond de sa chair, ses os imbibés des eaux tumultueuses du Phlégéton, il se consumait au silence. Damios l’avait contemplé avec une satisfaction qui ne pouvait tromper. Celle d’avoir fait le bon choix, désormais persuadée de ne pas avoir misé sur le mauvais cheval. Figé dans l’inaltérable gravité de son quotidien, Ren n’avait pas même essayé de s’arracher à la justesse de ces actes qu’il posait comme s’il s’était s’agit de sa seconde nature. Un homme était mort et cet homme était quelqu’un. Un fils. Un frère. C’était toujours quelqu’un. Et le gamin s’en voulait d’éprouver quoi que ce soit face à l’inaltérable vélocité d’un univers qui finirait par avaler tous ses enfants. Le Na’hash n’était qu’un pion parmi tant d’autres, s’usant les phalanges, implorant les démiurges d’entendre ses suppliques émaciées, accomplissant ce devoir lui ayant été imposé. Souffrant une léthargie s’étant invitée en sa carne de nombreuses années auparavant, l’homme peinait souvent à éprouver quoi que ce soit. Son frère était mort et il contemplait sa moitié incapable d’entonner le moindre fragment de soutien qu’il pourrait lui offrir. Frappée par la tragédie, lacérée par l’injustice d’un univers intraitable dans ses transactions, Aphrodite portait en son sein une rage divine. La brune avait faim de ces morts que rien ne peut adoucir. Faim de ces violences que rien ne pourrait jamais assouvir. Le regard éteint, incapable de comprendre le trou béant séparant ce qu’il pensait qui allait se produire et ce qui s’était produit, Ren n’éprouvait que le néant gangrénant sa carne. “What are we gonna do?” “What do you mean?” Quand bien même les mots s’échappaient de ses lippes, le brun n’était pas très sur de la question qu’il posait. Pas certain de ce qu’Aphrodite lui avait dit lacérée par le chagrin, dévastée par la perte. Désormais en fleur, la belle était un champ de chrysanthème noyé sous la crue. Transcendée par la tragédie, elle portait le linceul d’un homme qu’elle avait aimé. D’un homme qu’elle aimait. D’un homme qu’il lui fallait désormais conjuguer au passé. Et Ren peinait à la comprendre, peinait à partager son deuil. L’incompréhension l’éclaboussant pouvait s’apparenter à s’y méprendre aux germes confus d’un chagrin qu’il peinait à assumer. “Without him? What are we supposed to do?” Ses prunelles frôlant la silhouette de son aînée, Ren peinait à soupeser les intentions de cette dernière. Aveuglé par ses propres travers, ce manque de remords lui dilacérant la chair, il ne pouvait voir clair en une situation pourtant limpide. Effleurant ses lippes du bout de ses crocs, le gamin haussa les épaules alors qu’il songeait à ce qu’il avait commis au nom des Perles. Pire encore, ce sur quoi il avait fermé les yeux sans éprouver une once de doute. La raison pour laquelle Aphrodite le toisait avec hargne, le buste rongé par des rages immémorielles que rien ne saurait éteindre. “What is there to do but live? Wouldn’t it be what he want?” Mais les morts n’avaient pas de souhaits et sur leurs tombes ne fleurissaient que les germes des regrets empoisonnant les vivants. Ces mêmes fleurs qui empêchaient la Griffith de respirer correctement alors que même le temps ne pourrait venir fermer la plaie. “I can’t and I won’t.” Tout ce que le Na’hash craignait.

but you know how i am. i push too hard. i get ahead of myself. i keep ruining everything i touch by turning it into gold.
Il n’y avait jamais assez de mains pour étreindre la racine de tous ces maux. Jamais assez de fleurs pour couvrir le sépulcre de ces espoirs éteints. Forcé au labeur, à ces fêlures au coeur, le peuple s’étiolait sous les rayons brûlants d’astres désintéressés. Leurs prières n’atteignaient jamais les cieux, leurs fléaux peinaient à labourer cette glèbe les ayant enfantés. Piègés entre ether et terre, incapable de frôler l’un des doigts quand l’autre ne leur appartiendrait jamais, ils étaient oiseaux sans ailes. Chantaient des libertés sans ciel, incapable de percevoir l’ironie de leur état. Malgré lui, Ren méprisait leur tragédie. Crachait son dégoût à même ces comédies burlesques les ayant faits tant de fois rois de rien. Il abhorrait l’étroitesse de leurs esprits et l’état superficiel de leur foi. Le bon samaritain avait épaulé la tache sans s’en rendre compte. De bonnes faveurs en actes de bontés, le Na’Hash s’était étiolé sous le poids de leur dévotion. Souffrant les faveurs des démiurges, accomplissant la tâche des célestes, il se répandait partout où il allait incapable de fermer les yeux sur ces misères fleurissant en toutes mains. L’ébène étreignait sa silhouette avec la révérence due au divin. La sorgue s’écoulait dans le ciel et à l’heure où rien n’était plus sacré, le condamné assurait son office. “I gave you my word and I’m here to collect your end of the bargain.” La tendresse s’écoulant de son sourire avait quelque chose de faux dans le contour de ses lippes. Comme un masque que le jeune homme aurait apposé à même son faciès sans s’inquiéter d’en lisser les bords. Le long des sutures mal apposées supputait un mal rongeant le brun de l’intérieur. L’horreur et l’immonde de ces transactions qu’il accomplissait sans comprendre la perversion de ses manières. Il offrait à tous monts et merveilles, abandonnant entre les mains de tous les clés d’un éden ravagé par la cupidité humaine. Peu importait l’ichor coulant en leurs veines, pécheurs ou martyrs, les insensés s’oubliaient une fois rongés par ces avarices reines. “The organisation I work for is in dire need of someone of your... qualities. And, you see, I don’t like to get my hands dirty for just about anything.” Quand bien même la jeune femme n’était pas attachée à sa chair, cette dernière savait qu’il aurait été infructueux de tenter d’évader à son bourreau. Quand bien même ses traits chérubins semblaient lui avoir été conféré par les Dieux eux-mêmes, les profondeurs de son regard trahissaient l’étendue des horreurs qu’il avait pu contempler. Plus monstrueusement encore, celles qu’il avait sans doute commises. “What do you even want?” La terreur enlaçait les syllabes s’écoulant de ses lippes ourlées par la peur qu’elle éprouvait. Si le Na’hash lui avait offert le ciel, la jeune femme comprenait sans mal qu’il pourrait tout aussi bien l’en défaire s’il se sentait courroucé. Elle avait entendue parler des corps calcinés. L’odeur nauséabonde de ces chairs rongées par les flammes quand il n’abandonnait dans son sillage qu’entropie. “For you it is not much. I just want some informations and to make sure you will keep your mouth shut when the time comes.” Hochant lentement la tête, la jeune femme semblait figée par les prunelles du garçon la toisant. La chaleur s’échappant de son derme menaçant d’éclater à tout instant alors qu’il la contemplait tel un serpent prêt à mordre. “And for my brother?” Fébrile, peinant à porter le suaire d’un mort en devenir, elle n’était qu’éclats entre les doigts de Ren. Rien de plus qu’une autre de ces âmes en peine qu’il avait vainement tenté de rapiécer incapable d’assumer ses empreintes gravées à même le carnage. “He knew the price and still sought my help. He has been forsaken by the Gods and more importantly on this earth, by me.

you look like a winter night, i could sleep inside the cold of you
Ren abhorrait tout en elle. Le froid prenant ses membres quand il lui offrait la douceur de ses souffles. L’effroi qu’il éprouvait quand elle le contemplait pleine de ce silence qu’il souffrait. Il méprisait sa silhouette, la courbe de ses sourires moqueurs quand il se perdait en mots. Quand il n’était que doutes à ses pieds et qu’elle savait n’avoir pas même besoin du verbe pour le briser. Le Na’hash était flamme et la jeune femme était glace. Ils s’immolaient à jouer des opposés incapables de ne pas s’y brûler, s’y glacer, s’oublier dans ces joutes démentes. Funambule raillant les cieux de ne pas lui briser les ailes, elle contemplait le vide avec arrogance là où Ren s’était depuis longtemps écharpé à même le récif de la vie. Le fiel plein les lèvres, la rage plein les poings, il la détestait tellement sans jamais pourtant arriver à porter le premier coup. La carne meurtrie par leurs jeux dévoyés, les crocs de la vestale portée à sa carotide, elle festoyait à même la trachée du brun sans qu’il n’émette objection. Sans qu’il ne trouve fureur à lui opposer. La Madonne était divine, hérésiarque idole aux pieds de laquelle Ren s’immolait. Elle était tragique la déité, consacrée par la grâce de sa hargne et l’ambre de ses regrets. Naufragée buvant la tasse, perdue dans le vice, elle était océan. Sirène invitant les insensés à se noyer à ses pieds, un destin que de nombreux hommes avant le bâtard avaient contemplé de leur ferveur. “Are you going to sit or are you going to leave?” Invité à la noyade, pécheur perdu parmi les insensés, le Na’hash sentait l’Atlantique s’inviter en son buste. Le vide naissant du néant étirant son hégémonie sur sa carne quand elle plantait ses griffes à l’intérieur de son poitrail fendu par la mitraille de ses mots. “I should not.” Un rire dénué d’amusement lacéra sa trachée alors qu’elle portait son verre avec ses lèvres, un mépris non masqué pour la droiture du dévot lui faisant face. “Why do you keep on coming back then?” Détournant ses prunelles, incapables d’assumer l’immonde étendue de son désir, le brun s’humecta les lèvres alors qu’il haussait les épaules. Il n’avait pas de mot pour expliquer le givre abandonné en ses prunelles. Le froid qu’elle avait semé en sa chair et qui depuis corrodait sa carne plein d’une douceur insupportable pour celui n’ayant connu que la rigidité de son existence. “I’m leaving, actually... This city. I’m needed elsewhere.” Les lippes de la jeune femme s’étirèrent, triomphales, alors qu’elle laissait ses doigts glisser contre le rebord de son verre. “So what, you came to say goodbye?” Posant ses prunelles sur le bout de ses chaussures, le jeune homme maugréa à contrecœur. “I guess.” Pleine d’une assurance dont son opposé semblait défait à cet instant, l’étrangère posa sa main sur l’avant-bras de ce dernier pressant hors de ses lèvres les aveux qu’elle souhaitait entendre. “To some stranger you barely know. Ain’t that strange?” Les prunelles posées sur les doigts de la jeune femme, incapable de retenir le frisson glacé lui labourant l’échine, Ren ne doutait pas un instant qu’elle savait l’effet qu’elle possédait sur lui. “I just wanted to let you know if you ever needed anything...” Interrompu par le claquement sec de la langue de la brune, il contemplait ses traits glacés en une moue de désapprobation. “I chew boys like you and then I spit them right out.” Gronda-t-elle en un avertissement ne nécessitant aucune clarification. Pourtant, un sourire amusé étirant ses lèvres, le Na’Hash soutint son regard, la défiant sur son terrain. “Would it be so bad?” “I don’t need no favour pretty boy, I am the one giving them. And you clearly don’t have what it takes to uphold your end of the bargain.” “Try me.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Aaren Na'hash le Sam 12 Oct - 13:06, édité 9 fois

Matild Faring
LES EPINES ROUGES— those who steal —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1022
AVATAR + © : iris law + ©Sarasvati (ava) ©midwinters (gif) ©prima luce (icons)
POINTS : 1831
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire QxCrgYy
AGE : vingt et un an. elle est jeune matild, elle a à peine vécue. elle a pourtant vieilli bien avant son temps et ses traits infantiles laissent paraître son jeune âge.
LES EPINES ROUGES
those who steal

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:21
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892 (ouais, c'comme ça que je le feel pour le moment you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2996881088)

(re)bienvenue chez toi you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611


burn them all
hell is empty and all the devils are here. ▬ william shakespeare

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:35
ce perso avec maverick  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3576561639
rebienvenue you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194

Asher Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1285
AVATAR + © : scott eastwood. - valtersen (avatar).
POINTS : 4910
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 61yy
AGE : les grains de sable s'écoule avec une souplesse à laquelle il se veut plus fin observateur. trente-trois - pions - années sur son damier, une stratégie de jeu au défi du subtil hasard qu'est la vie.
STATUT CIVIL : un anneau à un annualaire gauche, synonyme de l'engagement. mariée à themyskira depuis presque quatre années, un destin qui crépite entre les enchevêtrements d'une complicité ardente et polaire.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:36
re bienvenue parmi nous I love you
ce personnage promet (a)

Erebe Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 720
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©ultraviolences
POINTS : 1615
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Tumblr_pynqf8wEQk1yopp39o1_500
AGE : 29 années qu'il foule cette terre depuis le 07/06/2677.
STATUT CIVIL : le MARIAGE célébré fin juin 2677 avec une douce fleur hivernale, (IRÈNE). Quand le MYOCARDE s'égare dans les bras de l'ennemi, éclair de tonnerre, (THORN), qu'il a du abandonner derrière lui. Adieux cruels par téléphone.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux https://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:47
Re bienvenuuuuuuuuuuuuuuuue you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126
Ce personnage ! Tu sais tout le bien que j'en pense, et comme j'ai hâte de jouer le lien avec Ez' you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2684847747
Bon courage pour la suite you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1995654310



La raison pour guide, mais le cœur lacéré, abîmé, et meurtri. Sielle, for better & for worse.
salamandra



Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4232
AVATAR + © : Eiza González; ©CelticAddiction
POINTS : 9711
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her-l Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 22:51
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194
*par contre, c'est pas normal, dès que je met le doggo là, j'ai la musique de Chair de Poule, dans la tête, avec le chien chelou you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2996881088*

Anyway, rebienvenue tout plein you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 224588431


Drink me like the cure
When I am the poison

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 23:07
Re-bienvenue sur le forum you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611

Amuse toi bien avec ce nouveau personnage!

Noah Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3060
AVATAR + © : ben barnes // av©self
POINTS : 1147
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Cfa6d16de66720cede893f9db8c979c9
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 23:33
Je viendrai avec aphrodite pour faire un post full of memes 8D
En attendant
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892

Re bienvenue you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4219693164


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.

Achil Valeska
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 7184
AVATAR + © : kh @the wife.
POINTS : 8710
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Tumblr_oeu0r5Ahh71ruezk8o7_250
AGE : VINGT-NEUF ANS, et la trace de ces années comme l'usure érodant son être. un joyau aiguisé avec finesse.
STATUT CIVIL : coeurs sacrifiés à l'autel, MARI d'une femme qui l'effacerait volontiers d'sa vie, si elle le pouvait. lui, nonchalant à l'âme meurtrie qui s'est résigné à cette misère.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Ven 31 Mai - 23:52
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194

(ça suffit ça, non?)

rebienvenuuue you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2400912950 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611


LET THE MAN BE BORN
                                                         

if you say you need me, i will stay as long as i can for you. i will live for you and yours, and go down fighting death until i am worn away to bone and splinters. but it would not be my choice.


Shila Gavon
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 2932
AVATAR + © : ng — av/philtatos, sign/rogers, ban/me.
POINTS : 1875
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire TmwDhzZ
AGE : VINGT-QUATRE hivers se sont succédés depuis sa venue au monde. âge ingrat, on n'a de cesse de l’infantiliser, la forçant à prouver à tout ceux qui s'y méprenne qui ne s'agit, après tout, que d'un chiffre bien futile.
STATUT CIVIL : liés par ce serment de fidélité et de dévotion qu’ils ont prononcés sous la protection des dieux, la louve épousa l’abeille, la xi’nora unissant sa destinée à celle de CILLIAN GAVON. alliance aux desseins politiques, ils sont devenus les marionnettes d’un jeu auquel on les a contraints de jouer.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1870-sg-flowers-of-ice-an https://gods-will-fall.forumactif.com/t1988-sg-with-the-wild-wol Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 2:38
cet aes de dingue you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1193113961 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 921412604
rebienvenue parmi nous I love you


animus imperal corpori
  i was raised to run with the wolves and i will not stop just because you told me you can't stand that i am wild.

Damios Galatas
PERLES NOIRES— those who do business —
surface
inside
behind
MESSAGES : 435
AVATAR + © : Charlie Hunnam@jenesaispas
POINTS : 1142
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 41ced769fe95bec8ed0052f12ec34478
AGE : 35 ans, l'âge de raison de l'homme déraisonnable
STATUT CIVIL : Marié à la liqueur argentée, une union d'hypocrisie et de mensonge ... ça claque, ça cri, ça vit. Ca dérouille le mécanisme qui pompe son sang
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 10:24
OMG OMG OMG ! 
Mon protégé est si beau (je pense que Damios les choisit en fonction de leur physique xD vu Ezra you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2996881088
Tellement hate d'en lire plus et de rp avec toua you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 995657886
Courage pour ta fichette !

Heza Saab
ORDRE ECARLATE— those who seek blood —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3056
AVATAR + © : gabriela Bloomgarden ; av©eve kween ; icons©beloved
POINTS : 1320
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 0b2eab6aa88f18f969e8fe1528fe1694
AGE : Vingt six années faites de chaos et de pêchés.
STATUT CIVIL : Le cœur vide et l'âme en peine.
ORDRE ECARLATE
those who seek blood

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood https://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 13:51
ce perso, cet aes daaaamn
faut vraiment que je me penche pour des liens !
(re) bienvenuuue amandine you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 16:09
maverick, my-my. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1578375995
tout le monde a l'air de tout connaître du perso.
moi j'me sens comme l'enfant qui croit encore à santa.
(mais du tout petit peu que j'en vois, damn, santa est un canon).

bref, re.  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126

Aaren Na'hash
PERLES NOIRES— those who do business —
surface
inside
behind
MESSAGES : 157
AVATAR + © : maverick (strangehell); old money (codesign); vocivus (sign); poésies cendrées (profil)
POINTS : 325
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire C4KUf4I3_o
AGE : vingt quatre années condamnées à ne connaître que l'ombre de leur mépris et se briser les crocs sur leur faste érodé.
STATUT CIVIL : coeur devenu paralytique à force de porter ses chaines,
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t899-you-were-burned-you-w https://gods-will-fall.forumactif.com/t996-what-s-the-point-of-a Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 17:43
@matild faring très bonne déduction, c'est clairement le mood du personnage.  
après, quoi de mieux qu'un bon brasier pour s'enjailler? you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892
merci  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1069616128

@kiran xi'nora  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1321826956  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1321826956  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1321826956  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1321826956  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1321826956 (faut m'excuser c'est pas facile de ne pas baver face à avan)
merci  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126

@asher sielle  :toofabforu:  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4219693164
je fais de mon mieux avec.  :labise:

@erebe sielle  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1197391763  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2870341325  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1643723539
merci, je me dépêche de finir ma fiche qu'on joue tout ça.  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3576561639


@themyskira sielle shhhhhh
laisse toi habiter par l'aura du doggo  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194
merci  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194

@rasvan kells many thanks  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2786644310  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2400912950


@noah sielle je crois que tu as été atteinte par la memeitte aiguie  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2701825774  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2701825774
Spoiler:
 


@achil valeska my only answer
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Tumblr_inline_oi42l7hzvz1scdhqe_500


@shila xi'nora  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892  
merci  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126


@damios galatas  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2234989731  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1197391763  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2717831211
(clairement, ça doit être le facteur principal de sélection, non?  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 78758814  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4219693164 )
thanks  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3910217404  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3683291680  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126

@heza saab  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892
you wouldn't want to miss this piece of beauty  :chicken:
merci  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2799460322  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 415052415

@alienor shelby mama???  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 529295353  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2701825774
MAMAAAAAAAAAAAAA?????????????  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590
j'espère qu'un santa pyromane sur les bords à la moralité douteuse saura te plaire.  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3910217404
/va se rouler en boule aux pieds de mamouchka a sa place réservée.

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 17:57
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2701825774 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2701825774 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2701825774
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2707720009  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2707720009  you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2707720009

....

OH, BABY.
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire LimpingThatAnkole-size_restricted

i knew it.
ce pseudo me disait qqc.
(tellement pas de mémoire pour ces choses)
(& « moralité douteuse » suffit à m'acheter u know that)

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Sam 1 Juin - 23:02
MON DIEU COMME T'ES BELLE
C'EST INDECENT
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1624146352 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2128450950 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1643723539

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Dim 2 Juin - 16:16
oh god, l'aes de ta fiche . et cette plume you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2400912950
r'bienvenue par ici you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1557579508

Aphrodite Griffith
PERLES NOIRES— those who do business —
surface
inside
behind
MESSAGES : 370
AVATAR + © : nina dobrev @sarasvati.
POINTS : 1539
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 46f541638ea2f2c08003d4b966e16fb9
AGE : l'impétueuse est âgée de vingt-sept ans, déjà.
STATUT CIVIL : enchainée par besoin de liberté, la belle a accepté les fiançailles arrangée avec castiel pernigton, un argent qui ferait pâlir de jalousie les femmes de sa famille
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Mar 4 Juin - 20:16
"la memeite aigue" je croyais que tu me traitais de mémé you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2258062744 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2258062744 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2258062744
j'allais m'offusquer en mode hEY JEUNE FILLE T'ES A PEINE PLUS JEUNE QUE MOI you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 915789165 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 915789165
mais bon ça va
j'ai fini par comprendre
et btw ce meme est un meme de qualité
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire D96
comme d'hab
pas déçue
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2964515584

DU COUP I AM BACK WITH APHRODITE

quand elle voit Ren:
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Superthumb

quand elle va savoir qu'il savait pour cal et n'a pas bougé le petit doigt
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 896fb1cdb693ff7a3a36cd860b6428df

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Ill_kill_you_office

quand elle va quand même vouloir l'emmener partout comme elle emmène tout le monde partout:
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Chain_Reaction_Lifestyle_5_2048x

(mes personnages veulent trop les tiens c'est ouf)


the knife in my heart
couldn't slow me now
i rise from my scars
nothing can hurt me now.

Keira Valeska
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 6447
AVATAR + © : zhenya. (lise la queen)
POINTS : 2246
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire CThCyjM5_o
AGE : [ VINGT-TROIS ] années éparses, matins sacrifiés sur l'autel des cruels ; et la naïve innocence se meurt lentement, alors que l'enfance se fane.
STATUT CIVIL : inénarrable fleur bleue, trop vite éprise des âmes ; [ MARIEE ] à achil valeska, union politique scellée dans le sang.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t213-maybe-i-was-born-to-r https://gods-will-fall.forumactif.com/t317-les-fleurs-du-mal Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Jeu 6 Juin - 15:38
AMANDINE JE SUIS LA JOIE
(mariatori toujours dans le coeur du peuple)
ce perso
cet avatar
épouse moi
bye




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
and love is not a victory march — it's a cold, and it's a broken hallelujah. (beloved).

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4232
AVATAR + © : Eiza González; ©CelticAddiction
POINTS : 9711
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her-l Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Dim 9 Juin - 18:47
Bonjour toi you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611
Ton délai de 7 jours pour terminer ta fiche est arrivé à son terme : cependant, as-tu besoin d'un premier délai supplémentaire ?
Sans nouvelle de ta part dans les deux prochains jours, la fiche sera archivée et ton compte supprimé. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2863079321


Drink me like the cure
When I am the poison

Aaren Na'hash
PERLES NOIRES— those who do business —
surface
inside
behind
MESSAGES : 157
AVATAR + © : maverick (strangehell); old money (codesign); vocivus (sign); poésies cendrées (profil)
POINTS : 325
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire C4KUf4I3_o
AGE : vingt quatre années condamnées à ne connaître que l'ombre de leur mépris et se briser les crocs sur leur faste érodé.
STATUT CIVIL : coeur devenu paralytique à force de porter ses chaines,
PERLES NOIRES
those who do business

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t899-you-were-burned-you-w https://gods-will-fall.forumactif.com/t996-what-s-the-point-of-a Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Lun 10 Juin - 17:31
@alienor shelby ma mamouchka you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4242526590 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1069616128 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 915789165

well, assez de mémoire quand même pour me reconnaître quand je te ressors les vieux dossiers. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3586000793

(of course i know that you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1069616128 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3910217404 )

@castiel pernington pas trop mal toi-même you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1643723539 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2128450950


@freyman hondærys okay, ça attaque avec la douceur par ici. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309
thanks you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1643723539

@aphrodite griffith well, you're older than me, still, hence une mémé :labise:
t'as la fièvre du meme and i like that :chicken:

alors là :lmfao:
SHOCKED PAR LA DERNIÈRE IMAGE you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 76965888 :nopenope: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3988779192
no one put Ren in a leash :yakoi3:

heureusement qu'il la kiff quand même un peu sa presque belle-demi-soeur (c'est chaud les relations familiales pour le petit ren en vrai you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 349549410 )
(well, who wouldn't? you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4219693164 )

@keira gavon MARIATORI FTW you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3245190892
forever in our heart those two and leur incroyable friendship

je t'épouse quand tu veux, mais je veux un elvis comme officiant et que tu m'emmene à vegas you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4030539646 you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 4219693164
(i deserve that at least you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2717831211 )


@themyskira sielle j'apprécierais bien un délai. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 1686218429
me reste que l'histoire et je vais boucler tout ça asap. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3943621194

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4232
AVATAR + © : Eiza González; ©CelticAddiction
POINTS : 9711
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her-l Voir le profil de l'utilisateur

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Lun 10 Juin - 17:31
Je t'ajoute ça you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2186484611


Drink me like the cure
When I am the poison

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Lun 10 Juin - 21:10
oh, ce personnage. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2964515584
avec cet avatar. you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 678124086
omg, une pépite.
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3241848309
(re)bienvenue aqui.
you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2234989731

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  Mar 11 Juin - 19:19
(Re) bienvenue you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 2126331156

Tout est beau, en plus un archiviste, on n'en parle jamais assez de ces métiers là qui sont super importants you were burned, you were about to burn, you’re still on fire 3649701126

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  |  

you were burned, you were about to burn, you’re still on fire  Revenir en haut 
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Let's Burn... [Livre 1 - Terminé]
» cian ϟ burn out
» Ahn Yibo ♚ Crash crash burn
» Strike a match and I'll burn you to the ground •• Axel V. Blackwell
» HERMIONE ⊹ may the bridges I have burned light my way back home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées-
Sauter vers: