Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
Merci à tous pour votre participation à la période de sprint RP. La prochaine arrivera bientôt !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 5
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 5

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 DRABBLE (orah) - younger

 :: CHILLING TIME :: la baraque de cupidon  
— CONFRÉRIE ; those who want it back —
CONFRÉRIE ; those who want it back
Orion Zarkari
surface
inside
behind
MESSAGES : 1083
AVATAR + © : chadwick, BATTERY FOX.
POINTS : 1299
DRABBLE (orah) - younger Tumblr_p4x8zfpso41qiumu6o1_400
AGE : trente-sept années écoulées. il se fait l'effet d'être plus âgé cependant, comme s'il avait déjà accumulé plusieurs existences. son corps est toujours affuté, embourbé dans une jeunesse qui s'étire toujours, mais sa tête se fait plus en plus dure et son coeur de plus en plus lourd
STATUT CIVIL : il a consenti à épouser tonia macanthos, devenue zarkari, lui accordant nom et couronne. un mariage dénué de tout semblant de passion charnelle mais qui a néanmoins le mérite de s'articuler autour d'une confiance mutuelle.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1935-what-is-dead-may-nev https://gods-will-fall.forumactif.com/t1977-what-doesn-t-kill-me Voir le profil de l'utilisateur
DRABBLE (orah) - younger Empty
Revenir en hautAller en bas
DRABBLE (orah) - younger  |  Sam 23 Nov - 16:07
« You have to choose, now. »
Et il y a de l’urgence dans la voix de sa soeur. Une forme de fièvre qui durcit son ton. La main d’Elara est refermée autour de son poignée, appliquant à son bras une pression qui, sans être douloureuse, n’en est pas moins oppressante.
You have to choose, now.
Et ça devrait être simple. Ça aurait dut être facile.
Ça ne l’est pas, cependant et il se sent brusquement bien jeune, Orion.
L’armure trop lisse se lézarde, se fissure.
Et il se prend à regretter de se retrouver piégé dans cette situation.
Le goût de la victoire est étonnamment amer, léchant douloureusement son palet.
L’expression du lion est fermée alors que l’impatience de sa soeur jumelle se fait plus exacerbée à chaque nouvel instant passé.
Il regarde droit devant lui depuis trop longtemps, essayant vainement de se soustraire par ce biais à l’attention prononcée sous laquelle il ploie.
On attend de lui qu’il affiche un sourire mordant, acéré. On aspire à le voir jubiler car, enfin, la victoire lui est tendue, offerte, tout à fait à sa portée.
Et il a ressenti tout cela, brièvement.
Une joie sourde, vivifiante, venue l’emplir des orteils au sommet de la tête.
Une énergie brulante qui l’a brusquement rendu si euphorique que c’en était presque indécent.
Cette émotion, depuis, s’est néanmoins atténuée. La chaleur s’est amoindrie, ne laissant sur son passage que des relents cendreux.

Elara ne lâche pas prise. Au contraire, elle serre de plus en plus fort. Et il grimacerait sous la douleur des ongles venus égratigner sa chair s’il n’était pas déjà trop occupé à conserver une expression imperméable.
Une éternité semble encore s’écouler avant que sa soeur ne se résigne à prendre la parole devant le mutisme laborieux de son jumeau.
« Leave us please, all of you. I need to talk with my brother. » Et la parole de la lionne fait figure de loi. L’ordre à peine donné qu’il se voit déjà exaucé. La vaste pièce circulaire ne tarde plus à se vider, offrant aux survivants une bienvenue intimité.
A peine la porte a-t’elle achevé de se refermer qu’Elara entre en action. Elle ne relâche le poignet d’Orion que pour venir se placer devant lui. Avec ses mains, elle enferme le visage de son frère avant de le forcer par ce biais à baisser la tête.
Il pourrait se soustraire à cette emprise, se dégager rudement. L’idée le traverse bien, mais il n’en fait rien. Passagèrement docile, il consent à plonger son regard foncé dans celui de son alliée infinie.
Leurs corps sont raides, leurs expressions sévères.
Ils sont vieux soudains, de trop près éclaboussés par le sang, la victoire, la défaite.
« We won. » La voix d’Orion paraît lointaine à ses propres oreilles, comme s’il n’assistait à cette scène qu’à distance. Même la pression des mains de sa soeur contre ses joues ne suffit guère à le maintenir en appui sur la terre.
Il regarde Elara. Elle acquiesce. Un sourire vient progressivement se dessiner sur le visage trop fatigué de sa jumelle. Il y a de l’éclat dans son regard, malgré tout. Un restant de cette joie qui devrait les transporter tous deux.
She's not sad. She's not empty. She won, but she's worried about you cause, somehow, you look like you've lose.
«  Orion. We should be celebrating. »
Il acquiesce.
Yes. We should.
«  I want to see you laugh and smile, just like you used to. And I want that for me too. We earned it. We very earned it. »
Et c’est ce qu’il veut aussi.
Il veut être gai, vif, galvanisé par leur revanche.
Il veut tout. La frivolité et l’insouciance. Un parfum à la tendresse superficielle qui ne lui a que beaucoup trop manqué au court des dernières années.
« We have a future now, we really have and here you are, brother, still stuck in the past. » Elle secoue la tête et il perçoit de la tristesse dans son regard. Et puis de l’agacement aussi. Il ne l'en blâme pas. Il s’excède lui-même.
« I know that. »
« And he should rot in hell. You know that too, I know it. »
Noah.
Une mort par les flammes, lente et vicieuse.
« We can burn him. We can send him to hell. For mom and dad and for everyone. We owe them that, just as we owe each other. »
Il serre les dents, l’esprit vicié par tout et par tout le monde. D’un pas en arrière, il se soustraie à l’étreinte des mains de sa soeur.
« I know… » « Then act ! Orion… He can’t live. »
Et il sait, à la morsure de son ton, qu’il n’est pas question d’avoir vraiment le choix. Que si l’ordre devrait venir de lui, il n’y a pas une seule chance que Noah Sielle survive dans les cendres laborieuses de leur nouveau monde. Il n'y a rien qu'il puisse dire ou faire pour altérer cela. Le roi déchu est déjà mort.
Il l’est depuis des années.
« I just… »
« You hate him. »
Ça le fait rire. Un rire roc, rongé, animal.
« Of course I do. He take my world away for me. And if our places were reversed, right now… »
« We would be dead, you and me. Killed, burned, in a fucking heartbeat. »
Et c’est la vérité, il le sait, il le ressent.
Il n’en a que trop douloureusement conscience.
« He tried to kill you, years ago and if he had a chance to corrected that, he will. And he would laugh at you, if he could see you now. Seeing how you keep holding on to... To what ? »
Au passé. A deux gamins adverses, opposés de bien des façons et pourtant par le passé alliés.
Une amitié depuis longtemps enterrée. Une relation clôturée, rongée, viciée.
Un souvenir qui lui enserre soudain stupidement le coeur.
Il faut vraiment qu’il soit un abruti. Faible, rattrapé par une utopie naïve et grossière qu’il pensait disparue depuis longtemps.
« Do you still care about him? After all that happened ? »
Always.
La voix de sa soeur est réduite à un murmure, comme si cette seule question suffisait à constituer un acte de trahison.
Et il ne répond pas, mais c’est tout comme. Il y a de l’aversion massée dans les yeux d'Orion, non pas envers sa soeur, mais envers lui-même. Il se mord la lèvre, secoue doucement la tête.
Il n’est que fureur à l’égard de sa propre propension à penser et espérer. Comme s’il pouvait encore changer les choses. Récupérer Noah, d’une certaine façon, alors même qu’il se trouve dans une cellule, à attendre une fin qu’il conviens à Orion d’annoncer.
You have to choose now.
Do you still care about him ?
Il y a trop de voix dans sa tête. C’est invivable.
De longues minutes s’écoulent encore avant qu’il ne finisse par trancher.
Et son ton est désincarné, déshumanisé, alors qu'il consent finalement à prononcer la sentence.
« I will executed him tonight. »

@noah sielle



(i've been having a bad day for the past several years.)

DRABBLE (orah) - younger  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: CHILLING TIME :: la baraque de cupidon-
Sauter vers: