Revenir en haut Aller en bas
ANIMATION HRP
N'oubliez pas de vous inscrire pour la prochaine animation hors rp organisée sur le forum. C'est l'occasion de jouer le personnage de quelqu'un d'autre et de gagner 400 points d'un coup !

recrutement
Le forum vous plait et vous vous y sentez bien ? Postulez pour rejoindre le staff. Pas besoin de connaître le panneau d'administration !



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 4
le cercle
Palier 7

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par la Confrérie du Soleil: Il semblerait que les bavures militaires ne soient pas l'oeuvre d'argents (ou du moins pas uniquement). Sidonie Galathynius, pourtant une rouge, a été vue agressant la foule et usant de son autorité de commandante pour inciter les militaires à faire de même. Parmi les personnes touchées par la Galathynius: plusieurs argents mais également plusieurs rouges. Personne n'est plus à l'abri...
propagée par la Confrérie du Soleil: L'assaillant de Orion et Tonia Zarkari aurait été commandité par la famille Sielle. Des pièces frappées du tigre ont été retrouvées lorsqu'il a fait tomber une bourse durant sa fuite.
propagée par la population d'Aureus: Lyanna Burkhardt, la fille de Nerea Burkhardt (née Iskander) est morte durant les manifestations. Certains affirment avoir vu un homme portant une veste floquée d'un grand soleil dans le dos s'enfuir à l'endroit où le corps à été retrouvé.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 we were trying to prove our blood wrong (saad)

 :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées  
Saad Nara
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 227
AVATAR + © : ncentineo + bigbadwolf(ava) + bandit rouge (icons) + siren charms (sign)
POINTS : 575
we were trying to prove our blood wrong (saad) 7c6354ba22b99bd66ca4ca9913c1bdbb
AGE : ( 22 yo ) jeunesse inconsciente de ses faiblesses, aube d'une sagesse se dérobant à ses doigts, le gamin souffre les limitations de sa pensée et l'impuissance liée à ses traits juvéniles.
STATUT CIVIL : ( single ) épris de la pureté des sentiments, de ces passions dévorantes, mais aussi la douceur de ces étreintes pudiques. saad est de ces amants ne croyant pas aux limites de l'amour. fébrile rêveur aimant à aimer, il est en son coeur trop de place pour qu'il se conforme à la monogamie bien pensante de ses ainés.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t231-we-were-trying-to-prov https://gods-will-fall.forumactif.com/t329-take-care-with-all-tho Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 15:51
saad nara
-  It is a heavy burden, to be two things and nothing all at once.
WHO ARE YOU REALLY?
PRENOM, NOM - Grandeur fanée d’un linceul hâve, le gamin porte avec ferveur ses lettres de noblesse. Celles de la sueur, du sang. Ces lettres tatouées sur le bout de sa langue, qu’il laisse rouler entre ses lippes quand on lui demande d’où il vient, qui il est. Progéniture indécente de cette plèbe meurtrie, c’est le front serti d’embruns qu’il contemple le rivage d’Othinara, les courbes du continent. ( nara ), une légende, un souhait. Le rire de son père tissant un mirage quand il ne voulait dormir, prétendant qu’un jour le pourpre était la couleur des rois. Pourtant, aux yeux du brun, l’argent a toujours été celle des tyrans. Et si certains les prétendent sans fanions, imposteurs fuyant l’Est et son intolérance, défaits du nom et de l’être, ils sont heureux. Sereins de connaître la vérité de leurs origines, la grandeur de leur identité commune. Quant à lui, moitié d’un tout, histoire en devenir, il épaula sans un mot le poids de leur avenir. Fragment d’orage et d’embelli, le gamin avait toujours le cœur à sourire. Rire face à la grève, les cailloux laissant place à l’océan qui un jour viendrait à l’emporter. ( saad ), exhalation précieuse n’ayant duré qu’un instant, le temps que sa mère pose ses yeux sur sa jumelle. Contemple la beauté de cette double naissance, le poids de ces deux vies arrachées à son être. Le soleil et la lune. Jour et nuit. Le gamin à la crinière d’ébène et l’éther plein la tête, la gamine opaline, les ombres rongeant sa chair. AGE -Évanescence d’une immortalité faite d’instants perdus, fauchés par la crue, la marée et le lever du jour. Saad porte à même les prunelles l’inconscience incombant à la jeunesse. Cette faute éternelle les forçant un jour à inhumer l’ingénu de ce qu’ils ne pourront plus jamais être, ce qu’ils oublieront un jour avoir été. Le battant enragé, encore immaculé, il est de ces futurs oubliés ayant la force au poitrail d’encore espérer. De réitérer les mêmes erreurs, encore et encore espérant enfin être premier, dans un cœur, dans un lit. ( vingt deux ans ), douce jeunesse, allégresse démente d’une douceur vouée à s’éteindre, ne laisser que cendres ou autrefois résidait les graines d’un souffle éternel. DATE ET LIEU DE NAISSANCE - Fils des étendues dévastées, l’azur du ciel destiné à résider au creux de ses doigts, c’est à la mer qu’il offrit l’holocauste de ses plus belles roses. L’hérésie de ses plus impudents souhaits, croire pouvoir exister là, juste là, à jamais serviteur des flots enlaçant les siens sur un carré de terre voué à ne jamais leur appartenir. Enfant de la fin de l’été, il poussa ses premiers cris ( 28 août 2654 ), joint quelques instants plus tard par sa jumelle. En cette ile qui restera à jamais sienne, chimère qu’il ose croire posséder.  ( lokar, othinara ) STATUT CIVIL - Amours rejetées par l’écume, le cœur enclume, Saad est de ces éphémères indolents chassant les étoiles. Les yeux posés sur les célestes, incapable de s’attarder sur l’imparfaite humanité de ses aimés, il porte ces passions qui blessent à force de s’enflammer. Des courbes des unes aux vallées dénudées des autres, le brun ne s’est jamais véritablement inquiété de sa sexualité. Encore moins de cet amour pur qu’il éprouve pour sa plus grande amie. Défait de ces catégories dans lesquelles il ne s’attarde pas, il n’est pourtant qu’une paire de bras dans laquelle il rêve de s’oublier. ( célibataire ) METIER - À l’ombre de l’épave de ses rêves condamnés croissent les racines de ses regrets. Fleurs fanées qu’il est forcé de bouffer jusqu’à la racine, c’est sur l’amertume de son passé qu’il s’étouffe. Ces actes manqués qu’il ne pourra jamais poser, ces erreurs qu’aucune amende honorable ne pourra effacer. Le futur plus qu’une ombre au tableau, le Nara fait partie de ces inconscients chaînes aux poignets. Ceux qui, incapables d’entrer dans les rangs, nouèrent corde à leur nuque, contemplèrent la potence comme l’unique porte de sortie à leur portée. Pourtant, Saad était voué à la mer, l’Atlantique en ses veines grondant dans l’espoir d’un jour retrouver son foyer. Instruit sous les ordres d’un vieux navigateur aigri, le labeur était éreintant, ses enseignements imprégnés de ces poisons qu’il consommait jusqu’à la lie. Mordant la main le nourrissant, le brun perdit tout avenir lorsqu’il s’échoua sur le rivage, recraché par son maître en torrents de honte le laissant salé, délavé. Trop vieux, couvert d’opprobre, ne lui resta plus qu’à devenir soldat.  ( soldat de deuxième classe ) c’est à la sueur, c’est au sang qu’il verse sans compter que s’étiole le compte de ses jours, les mêmes que sa mère sacrifia lorsqu’il était enfant. Ce compte à rebours que rien ne semble pouvoir arrêter si ce n’est le décès ou l’évanouissement de l’éclat en son regard. POUVOIR - Indicible présence lacérant les entrailles du gamin depuis l’aube de ses souvenirs les plus anciens, c’est un jeu d’attraction et de répulsion qui éclata en son buste. Les secondes lancinantes précédant l’implosion, sensation dérangeante de sentir ses atomes vibrer au rythme d’un cantique hurlant au silence. Fils de personne, dans les veines rien que la fange de ses origines, Saad porta pourtant toujours à même la carne un besoin irrépressible de liberté. Le manque de ces plaines désertées et de leurs étendues sans limites. Les os brisés de ne pouvoir s’épandre à même l’étoffe de l’univers, ses prunelles convoitaient la courbe de ces horizons hors de portée. Puis vint l’éclat, le fracas suivant l’inconcevable folie. ( sauterelle ) Pareil à une ombre, intangible évaporé, il s’évanouit. La chair inconsistante, rêve éthéré prenant forme, il se meut à travers l’espace, passant à l’envers du décor pour se perdre en coulisse. Le Nara peina à réconcilier la réalité de cette aptitude grotesque. Malgré l’incarnat de son sang, l’insoutenable banalité de sa nature, les Dieux l’avaient doté de ce stigmate marquant son être de manière indélébile. La différence pour tout oripeau, la liberté pour tout souhait, le brun se découvrit des ailes à filer entre tous doigts. LIEU DE LOCALISATION - Pour tout foyer les transhumances, le gamin s’est trop de fois brisés le long de ces récifs incapables de le ramener chez lui. De voyages en mirages, de rêves en trêves, le Nara s’est perdu au détour de ces journées sans couleur, ces lieux sans candeurs. L’uniformisation de l’être, l’aseptisation de la pensée, il est prisonnier d’une baraque ne manquant que barreau aux fenêtres. Affecté à la capitale, c’est sans joie qu’il s’arracha à Othinara et le berceau de ses origines. ( caserne militaire d'aureus ) CREDITS ET AVATARS - noah centineo @bigbadwolf; vavleska.tumblr (icons); achillics.tumblr (header)
POUR CEUX QUI SONT NEUTRES
– QUESTION 1 ; POURQUOI VOTRE PERSONNAGE A-T-IL DÉCIDÉ DE RESTER NEUTRE?
Agneau destiné à l’abattoir comme tant d’autres de son lignage, Saad faisait partie des masses. Ces vagues humaines se brisant la nuque contre les récifs de leur forteresse, cette tour plus inhumaine que leur hubris. Forcé de contempler de loin les joyaux qu’ils arrachèrent à la terre pour en sertir le front de leur geôlier, le gamin n’avait d’yeux que pour les fragments de cette liberté à sa portée. La douceur d’une vie vécue en demi-mesure, passée à chasser des chimères lui ayant été vendues depuis ses plus jeunes jours. Trop limité que pour concevoir les subtilités de ces jeux d’échecs auxquels s’adonnent les géants, il se contentait de fermer les yeux sur l’injustice de sa condition, désireux de s’épanouir dans les limites de sa prison. Le développement de sa différence, ce pouvoir croissant en ses veines sans qu’il ne puisse l’étouffer, le força à reconsidérer les apprentissages lui ayant été enseignés. Arraché à sa voie, le Nara est perdu face à la complexité de la société dans laquelle il évolue. Face à l’ascension de la haine, les murs érigés là où des ponts auraient dû fleurir. Déchiré entre ses proches, l’extrémisme fauchant aveuglément son entourage, le mutant ne sait véritablement que penser. Peut-être trop pur, inconscient, il rêve de la chute. Rêve de ne plus voir couronne enchâsser les fronts, quand bien même celles-ci sont dissimulées.

– QUESTION 2 ; SI VOTRE PERSONNAGE AVAIT LE CHOIX, VERS QUEL MOUVEMENT SE TOURNERAIT-IL?
Lacéré par le fossé séparant sa nature de ses origines, la créature ne sait vers quel sémaphore tourner son regard anthracite. D’un côté, ceux qui l’ont élevé au prix de la sueur et du sang, de ces faims les tourmentant. De l’autre, ceux qui comprennent le tribut de ces naissances placées sous la mauvaise étoile. Ces gens partageant le stigmate d’une nature irréfutable. Gamin balloté par la marée, il rêve de trouver une famille à la hauteur de ces torrents lui consumant les artères. Cette différence venue à prendre toute la place en sa chair. Ce silence l’étourdissant quand on l’enjoint à se taire. Saad n’a d’yeux que pour les Silences et cette absence entre ses côtes qu’ils pourront peut-être combler.

– QUESTION 3 ; QUEL GENRE D'ÉLÉMENTS LUI MANQUENT-ILS DANS LES MOUVEMENTS EXISTANTS?
Créature défaite par ses propres habitudes émaciées, le Nara est de ces individus rongé par l’inquiétude. Ces terreurs viscérales lui labourant la chair sans qu’il ne sache jamais que faire bien, paralysé par l’idée de mal faire. Il ne suffirait pourtant que d’une étincelle en ses os glacés, un éclat pour qu’il ne cède à l’appel des poings s’écrasant contre le pavé.


– QUESTION 4 ; A-T-IL DÉJÀ ÉTÉ APPROCHÉ PAR UN MOUVEMENT?
Funambule pendu à un fil s’étiolant au fil des saisons, Saad est de ces inespérés déchiré entre raison et passion. Élevé dans un monde fait de carmin, sa nature est un affront que ses proches acceptèrent en l’honneur de l’amour qu’ils lui portent. Cette tache au tableau qu’il perçoit dans l’angle de leurs sourires, l’étincelle faiblissant en leurs prunelles. Destiné au labeur de la chair, à verser l’impôt du sang, un sang n’étant pas sien, c’est à regret que le brun découvrit les réalités du monde. La peur, l’effroi. Cette terreur que ses proches ressentaient pour lui, mais aussi à son égard. Incapable de justifier une once d’égoïsme, le Nara est taillé dans la même étoffe que les siens. Ceux qui partagèrent le pain rance, les larmes, les éclats de rire désarmés par la faim labourant leurs chairs nouées. Pleinement dédié à sa famille, ces individus qu’il aime plus que sa personne, le mutant n’a jamais eu d’yeux que pour sa jumelle et les déraisons animant celle-ci. Pourtant, récemment, Saad fut approché par un recruteur appartenant aux Silences. D’esquisses du monde en promesses alambiquées, les mots s’écoulaient des lèvres de cet autre, étranger lui étant similaire en trop de points. Alors peut-être qu’il en rêve, peut-être qu’il en crève d’enfin appartenir à une famille comprenant le trouble de sa nature.
ALLÉGEANCE POLITIQUE
Ici nous vous demandons de d'énoncer l'avis de votre personnage sur l'avancée de la société ainsi que la situation politique actuelle (les manifestations, la chute de darius arven, l'indépendance des mouvements et la division d'akkadia)
28.08.2654- naissance à lokar, othinara.
07.2667 - découverte de son don de sauterelle.
04.2667 - rejet de son maître batelier.
06.2672 - enrôlement dans le parcours militaire obligatoire à othinara.
03.2676 - mutation à la caserne militaire d'aureus.
07.2677 - mutation à la caserne militaire de feraniksi.
CHRONOLOGIE
ANECDOTES
– waterlogged ; Il est une aisance dans l’absolue certitude d’une vie. Celle de se lever un matin, s’user jusqu’à ne plus voir que ses doigts brisés par l’effort fourni afin d’essuyer ses propres larmes. Celle de voir ses parents faner, perdre un peu plus sa mère chaque instant passé à revivre les douleurs d’une existence perdue au front. Cette aisance naissant d’une assurance arrogante. L’acceptation aveugle de sa misère parce que celle-ci lui était toujours plus familière que l’univers désireux de sucer jusqu’à la moelle son innocence pour animer le feu d’une rébellion n’étant pas sienne. Il était une sérénité dans les limites d’un futur conjugué à l’imparfait. Un calme que Saad éprouvait à contempler l’inéluctable de sa condition. Il serait mort le brun, il aurait vécu sa vie sans penser à ces lendemains différents que lui contait son père. Parfois, encore, il ose imaginer cette simplicité. Cette docilité dans le fait de courber l’échine et crever sans oser contempler le firmament. Le Nara en crève toujours un peu de se rêver ordinaire quand les dieux l’ont fait différent.  skyward ; Mourir plutôt que de perdre ses ailes, promesse irréelle de deux gamins rongeant leurs chaînes. Quelques mots entonnés en souriant, contemplant la ligne d’horizon, espérant un jour trouver une raison de ne pas remettre à demain leur fuite vers l’avant. Vers ces aventures sans dernières lignes, ces histoires où le passé ne trouverait jamais une place. Saad passa sa jeunesse à contempler des ailleurs doux-amers et significativement meilleurs que chez lui. Les navires partant à l’assaut des mers, s’évaporant au coeur de la nuit. Ces archipels vierges où sa mère retrouverait son sourire, son père un avenir, alors que lui et sa jumelle apprendraient le goût de ces libertés immaculées. De celles jamais offertes à ceux n’ayant rien à perdre. Puisque ces idéaux surannés ont pris l’eau, sont rongés par les flots, le carmin qui tache leurs mots sonnant tristement faux. Alors, il contemplait le ciel, contemplait les étendues battues par la marée. Contemplait ces possibles se conjuguant au labeur qu’il offrait. Sous la voûte céleste, les étoiles imprégnant ses souhaits, il tendait les doigts vers ce que l’univers lui avait toujours refusé. De la place pour lui, de la place pour eux. Juste assez de pluie pour balayer l’écume en ses yeux.  vigil ; Habitué à vivre dans des quartiers réduits depuis l’enfance, Saad a passé la majeure partie de sa vie à partager son lit avec sa jumelle. Le souffle régulier de sa moitié berçant ses plus doux songes à cette époque immémoriale où les ombres n’étaient qu’ombres. Où l’obscurité ne lui rappelait pas les fautes commises, n’enfantait pas le fruit de ses peurs les plus sourdes. Cependant, avec le développement de son pouvoir, son attrait pour les étendues dépeuplées de l’océan, le Nara aspire à des nations sans frontières, étendues libérées de ces chaînes imposées à toutes et tous. Pétrifié à l’idée d’être enchaîné, de ne plus pouvoir goûter à cet univers défait de serrures, il est douloureusement claustrophobe. Incapable d’être pleinement à l’aise en des lieux étroits, il peine depuis des années à dormir prisonnier entre quatre murs, l’azur lui manquant douloureusement. Animal apeuré, esseulé loin de ses moitiés, les rivages du sommeil s’évaporent entre ses doigts alors qu’il lutte contre l’asphyxie. Contre cette impression d’étouffer au plus l’atmosphère se fait pesante, les murs de sa geôle se refermant sur sa personne. Incapable de trouver le repos ailleurs que dans les bras des êtres lui étant chers, il arbore souvent une mine lassée de ces heures défaites de quiétude. Ces nuits passées à contempler le firmament espérant qu’ailleurs d’autres songent à sa personne. Se rappellent leurs promesses d’enfants, souffrent du manque de sa personne comme lui manque de cet autre lui étant pourtant interdit. torn ; Incertitude lancinante d’un gamin forcé de serrer les poings pour vivre, chaque instant est une seconde de plus passée à chercher un équilibre. Pendu à un fil, s’agrippant aux haillons de sa bravoure, il se jetait tête baissée dans les allées sombres entourant le marché pour un quignon de pain, un éclat de rire de sa soeur. Il serait aisé de se laisser duper par le sourire éclatant du Nara. Cette assurance qu’il aime à afficher avec une effronterie creuse. Au premier abord, Saad apparaît bien trop souvent comme un individu limité par l’étroitesse de son esprit, la largeur de son ego et la limite de sa vision. Peu intéressé par ces questions absconses et ces savoirs obscurs, il ne se dévoile véritablement que dans l’action. L’impulsivité plutôt qu’une réflexion lui faisant trop souvent défaut. Pourtant, contrairement à l’idiot du village pavant sa propre chute, Saad est délicatement sensible. Altruiste et dédié à autrui plus qu’à sa propre personne, il s’intéresse au monde plus qu’il ne le laisse paraître. Une douloureuse faiblesse le forçant à avoir le cœur sur la main, le battant couronné d’épines. deep blue sea ; Enfant du rivage, forcé de contempler ces étendues délavées toujours destinées à lui glisser entre les doigts, le Nara est un enfant des mers. Ces océans qui le séparèrent si longuement de sa mère, le forçant à contempler l’univers de l’autre côté de ce fossé les déchirant. Fils de personne, galérien forcé au labeur de ceux destinés à la cravache, il s’est usé les mots à se perdre en promesses jetées aux vents. Ces rêves imbibés d’embruns qu’il se refusait à lâcher quand même les siens peinaient à le voir boire la tasse. Saad se rêvait capitaine d’un navire, une bicoque rafistolée à l’huile de coude, transportant toutes marchandises contre un peu de liberté. Le pas leste, le port altier, il était de ces marins en devenir, fiers marginaux n’ayant d’autre empire que les flots les ayant consacrés. Il y avait cru, le gamin, s’usant la carne, brisant ses os afin d’ajuster ce costume trop étroit. Il l’avait tant espéré que la chute fut indolore. Douce léthargie enlaçant ses membres quand le vieux capitaine l’attrapa par le col pour le jeter hors de sa bicoque. Ce même homme qu’il avait tant de fois ramené au port, traînant sa carcasse imbibée de ces nectars abrutissants. Ce même homme qui lui avait promis une issue de secours, un ticket sans retour hors de cette île trop étroite pour tout ce qu’il était. Tout ce qu’il devenait. drift ; Être de peu de mots, de biens des fautes, il était des fiertés dont le mutant ne pouvait se défaire. Ce besoin de garder le dos droit en permanence, contempler la mort dans les yeux et continuer à sourire quand bien même l’effroi glaçait ses os. Ce besoin de nier l’évidence, rire de la honte lui lacérant la trachée alors qu’il peinait à déchiffrer quelques mots sur un bout de papier. Peinait plus encore à graver autre chose que son nom le long du sable chaud. Malgré les apprentissages de sa jumelle, la douceur de son enseignement, Saad a toujours été bon dernier, traînant la patte sans qu’on ne s’attarde sur les limites de ses connaissances. Trop agité, aisément déconcentré, le gamin était de ces élèves incontrôlable. Ceux qui, coincé dans un coin de ces classes de fortunes, rien que quelques bancs et à peine de quoi écrire, préféraient contempler l’univers à l’envers des fenêtres ouvertes que d’observer les agissements de leur professeur. Incapable de se contrôler, le corps en mouvance perpétuelle, le brun est de ces agités inlassables. Forcés de battre la mesure ses doigts dansent sur le bois qu’il travaille, il gigote, peine à calmer les tremblements déchirant sa chair. Un défaut que ses supérieurs prirent à cœur de corriger. Forçant le Nara à contempler le mur de la caserne, immobile, des jours durant dans l’espoir de lui enseigner une once de retenue. Pourtant, il peine toujours autant à ne pas s’effriter sous les assauts répétés de ses pulsions. A maîtriser les élans de cette chair lui appartenant à peine quand se meuvent ses membres, ses pensées s’étiolent sous le souffle d’un vent marin n’existant qu’en son crâne.  
+ bosseur; attentionné; vif d'esprit; roublard; brave; loyal; doux; optimiste;
- immature; bruyant; indiscret; désobéissant; cleptomane; irresponsable; impatient; arrogant; borné;
pseudo - dirge, amandine. âge - too old for this shit. pays - still proud belgian mofo.  comment as-tu connu le forum? people. always people tempting me, whispering in my ear.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194  we were trying to prove our blood wrong (saad) 318283149  PERSONNAGE EPHEMERE?- smiley préféré -  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194  gif qui décrit le mieux ton personnage -
Spoiler:
 
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Saad Nara le Sam 5 Oct - 21:46, édité 13 fois

Saad Nara
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 227
AVATAR + © : ncentineo + bigbadwolf(ava) + bandit rouge (icons) + siren charms (sign)
POINTS : 575
we were trying to prove our blood wrong (saad) 7c6354ba22b99bd66ca4ca9913c1bdbb
AGE : ( 22 yo ) jeunesse inconsciente de ses faiblesses, aube d'une sagesse se dérobant à ses doigts, le gamin souffre les limitations de sa pensée et l'impuissance liée à ses traits juvéniles.
STATUT CIVIL : ( single ) épris de la pureté des sentiments, de ces passions dévorantes, mais aussi la douceur de ces étreintes pudiques. saad est de ces amants ne croyant pas aux limites de l'amour. fébrile rêveur aimant à aimer, il est en son coeur trop de place pour qu'il se conforme à la monogamie bien pensante de ses ainés.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t231-we-were-trying-to-prov https://gods-will-fall.forumactif.com/t329-take-care-with-all-tho Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 15:51
you are more than myth
isn’t all that rage so ugly? and isn’t it mine, still? good god, isn’t it mine?
my mother said i could be anything i wanted — but i chose to live
La silhouette étendue sous le drap blanc s’apparentait douloureusement à un corps sous linceul. La vie s’écoulait de ces prunelles autrefois tièdes, le souffle court lui échappant écho d’éclats de rire ayant perdu leur faste. Les yeux posés sur sa mère, Saad contemplait l’échouée avec une tendresse ineffable. Dans le silence, cet échange de pensées sur lesquelles aucun mot n’aurait pu être posé, le gamin savait. Quelque part, sous le suaire, la sueur, la crasse et le sang, quelque part le long de ses voyages sans fin, la matriarche avait perdu un peu de sa personne. Délavée, épave avalée par l’océan, elle s’était répandue en flots amers. S’écoulant par toutes les failles en sa muraille jusqu’à ne plus être qu’un assemblage maladroit de fragments. Les doigts de Kare attrapèrent soigneusement sa main, sa jumelle enroulant sa personne autour de son bras avec une révérence pieuse. Lui offrant un sourire sans éclat, sans faux-semblant, le Nara se dévoilait avec une ingénuité souffrante. Puisqu’ils étaient moitiés d’un tout, épaulait avec la même grâce le poids du monde, le brun n’avait pas même besoin d’expliquer à sa cadette les torrents épars de ses pensées. Le magma consumant son encéphale alors qu’il était à court de silence. À court d’ignorance pour effacer ces réalités le troublant. “Dad, can mom come to the market with us?” La ritournelle était envoûtante, chorégraphie brisée forçant la cadence sur un rythme mourant. Le Nara connaissait la réponse. Goûtait ces mots au lever du jour, contemplant le soleil naître au creux de l’océan. Faisait rouler cette lame entre ses crocs, cherchant à en adoucir le tranchant pour qu’un jour la blessure soit moins profonde. Pour qu’un jour la surprise soit immense. Le sourire du gamin était éclatant, phare perdu au creux de la nuit refusant de perdre sa flamme. “Your mother needs to rest, Saad. You know that.” Refusant de fléchir, s’ébrécher sur les récifs amers de ce refus perpétuel, le garçon se contenta de serrer la main de sa jumelle avec un peu plus de ferveur. “Maybe tomorrow, then?” Les traits fatigués, lassés de contempler le fantôme de celle qu’avait été sa femme, son père épaula sa besace en hochant la tête. “Maybe tomorrow.” Sans un mot, à peine plus qu’un regard échangé, les jumeaux grimpèrent dans le lit de leur mère. Cette légende qu’ils révèrent la majeure partie de leur vie. Plus qu’une ombre sur un tableau, un nom qu’ils entonnaient avec ferveur dans l’espoir de la retrouver l’espace d’un été. Elle leur avait promis. Elle leur était revenue. Fanée sur les bords, le cœur émacié d’avoir trop vécu pourtant avec encore assez de lendemains pour qu’ils puissent jeter des bouteilles à la mer. Cracher leurs souhaits à des étoiles filantes refusant de les écouter. Blotti contre sa mère, évitant soigneusement de frôler le moignon sectionné, il se contentait de l’écouter respirer. Fluctuation permanente leur rappelant qu’elle était là. En vie. Que même si elle avait perdu quelques fragments le long du chemin, elle ne repartirait pas. Plus jamais. “You know we love you, mom?” La voix de Kare était encore fluette, le chant d’un oiseau n’ayant toujours pas appris à voler. La peur et le cœur d’une enfant ayant un univers à perdre et pourtant à peine quatre murs pour foyer. Posant ses lippes sur la joue de sa jumelle, Saad passant ses mains dans la crinière d’ébène de sa mère, ses doigts s’affairant à tresser ses boucles avec soin. “You’ll never lose us. To anything. You’re back home. Nothing can hurt you anymore.” Ses prunelles enveloppèrent la silhouette fatiguée de sa génitrice, ses yeux mouillés de douleurs qu’il ne pouvait appréhender, son corps meurtri. Elle avait tant donné que le gamin se demandait comment elle ne s’évaporait pas entre ses doigts. Quand un premier sanglot s’échappa de sa gorge, brisant ses derniers remparts, Saad la contemplait avec tendresse, douleur. Déjà Kare nouait ses bras autour de la nuque de leur mère, susurrant à ses oreilles tout ce qu’elle pouvait pour l’arracher au sépulcre.

i clung to your hands so that something human might exist in the chaos.
Kare? I don’t feel good.” Murmura le gamin, la voix empreinte de terreur. Dans l’obscurité, à peine un filament de l’opalescente éclairait la pièce où les deux enfants étaient allongés en leur lit. Les ténèbres recouvraient les murs de leur chambre, les ombres offrant à leur habitation des allures cauchemardesques. Les paupières papillonnantes, la gamine posa une main sur le front de son jumeau, avant de froncer les sourcils. “You’re not warm, is it your tummy?” Hochant négativement la tête, Saad laissa lui échapper une exhalation plaintive, avant d’enfoncer ses doigts dans la chair de sa nuque. “It feels like bees under my skin.” Grattant avec plus de vigueur sa chair dans l’espoir d’en arracher le mal, le gamin se recroquevilla sur lui-même alors que sa soeur lui caressait les cheveux avec tendresse. “Try and picture the place you love most in the world. Now, try and feel the warmth of the sand under your toes, imagine the sound of the wave. You can relax, this is a good place, a safe place.” Concentré sur les mots de sa jumelle, le Nara pouvait sentir les créatures sous sa peau s’agiter. Chaque atome de son être s’agitant avec plus de fureur alors que les entrailles nouées il se retenait de régurgiter le peu qu’il avait sur l’estomac. Le souffle court, haletant, le brun imaginait sans mal l’endroit que sa sœur décrivait. La tiédeur du sable sous ses pieds, le ressac des vagues venues enlacer le rivage. L’écho de leurs éclats de rire, la douceur de leurs souvenirs. Le cœur au bord des lèvres, le bourdonnement en sa chair se mit à enfler jusqu’à ce qu’il ne puisse plus en ignorer l’existence. Ce même bourdonnement qui semblait avoir toujours existé entre ses côtes, coincé sous ses phalanges. Une sensation maladivement familière et pourtant presque absente la majeure partie de sa vie. Tendant ses doigts vers sa soeur, cherchant à se raggriper à la seule chose faisant sens en sa vie à cet instant, il n’eut pas le temps de la frôler. “I am scared.” La plainte s’éteignit entre ses lèvres, l’air arraché à ses poumons alors que l’univers semblait lacérer son être un instant pour le rassembler une fraction de seconde plus tard. Vêtu seulement d’un pantalon en lin, le myocarde perdu quelque part entre ses lèvres et l’extrémité de ses pieds, il n’eut pas le temps de s’attarder sur la sensation de l’eau léchant ses chevilles qu’il régurgitait du vide. Penché vers l’avant, contemplant le ballet sacré de la mer bénissant le rivage, un gémissement souffrant s’éleva dans le silence de la nuit alors que le gamin contemplait ses mains sans rien y comprendre. Perdant pied, l’horreur et l’effroi enflaient en son poitrail alors que le bourdonnement s’élevait à nouveau en ses artères. “No, no, no, no, no, no, no. Please, no.” Fermant les yeux, les points serrés, l’enfant invoquait la mer, les cieux de ne pas le laisser vaquer à la dérive. Incapable de se contrôler, le gamin ravala un sanglot alors qu’il priait les Dieux de pouvoir retrouver les bras de sa mère, la douceur de cette bicoque brisée qu’était son foyer. Songeant au lit de sa mère, ce sentiment absolu de sécurité qu’il éprouvait en ses bras, il se recroquevilla sur lui-même, souffrant l’univers et ses plans abscons. “MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM!” Pris d’une vague de nausée, l’enfant se pencha vers l’avant, sous ses pieds la tiède caresse de ces draps rugueux couvrant le lit de ses parents. S’agrippant à la paillasse, à cet espace n’étant plus eau, il n’osa ouvrir ses paupières avant d’entendre sa mère geindre. Posant ses prunelles sur celle-ci, il la découvrit au pas de la porte, une main portée à ses lèvres, la terreur emplissant ses yeux. Pas une seconde plus tard, Kare bousculait leur génitrice, se jetant dans les bras de son frère alors que leur parent l’enjoignaient de garder ses distances. “Mom?” Ravalant un sanglot, Saad s’agrippait à sa jumelle, cette dernière versant les embruns qui se refusaient à dégouliner de ses prunelles. “It’s okay sweet boy, just try and calm down.” S’approchant de son fils avec réticence, la Nara posa un genou à terre, passant une main dans la crinière de son enfant. Lui offrant un sourire se voulant rassurant, bien que brisé, elle contemplait le sable collant à ses pieds, l’eau mouillant son pantalon. “What’s happening to me? Mom? Dad? I feel so tired.” Avec cette douceur dont elle était souvent défaite, sa mère aida les jumeaux à s’allonger dans son lit, berçant son fils de sa voix pour l’apaiser. “You’re... You just are... A little different.” Les yeux posés sur ses parents, l'enfant grimaça en songeant à ce que cela pouvait bien signifier. Les pensées insolubles, ses membres soudainement insupportablement lourds, il luttait contre le vide s'installant sous sa carne. Cette sensation plus terrifiante encore que l'agitation l'ayant précédé. "Everything is going to be alright, son. We'll be okay."

sorry about the bony elbows, sorry we lived here, sorry about the scene at the bottom of the stairwell and how I ruined everything by saying it out loud. especially that, but i should have known. you see, i take the parts that I remember and stitch them back together to make a creature that will do what I say
or love me back.
Do you remember that Summer festival, you know, the one?” Les yeux posés sur la jeune femme lui faisant face, celle qu’il avait arrachée au repos pour la traîner dans son sillage, le Nara sentait sa gorge se contracter alors que son myocarde défaillait. “That night with Kare, we were wearing flower crowns and stealing alcohol from Isham?” “Why is that important right now? Plantant ses crocs dans sa lippe inférieure, Saad hocha lentement la tête, les yeux empreints d’une nostalgie consumant sa chair. “We were young, stupid and free back then.” Une exhalation peinée lui échappa alors qu’il posait ses yeux sur ses chaussures usées.

Spectacle d’ombres et de lumières, l’océan était une tapisserie sur laquelle les enfants de Lokar traçaient leurs plus beaux songes. En leur dos, les flammes s’élevaient paresseusement vers le ciel, invoquant la grâce des célestes en ce jour de solstice. Un bras enroulé autour des épaules de sa jumelle, une main agrippée à celle de son autre moitié, Saad écoutait Fola tenter de joindre les bouts épars d’une de ces légendes que les navigateurs arrêtés au port avaient laissé leur échapper. Dans ses histoires, il y avait toujours des créatures mythiques, des héros au sang plus pourpre que celui coulant en leurs propres veines, des Dieux miséricordieux. Des Dieux qui étaient là, qui les écoutaient. Qui existaient. Les yeux posés sur l’horizon, le Nara pouvait sentir le ressac bercer ses entrailles, apaiser l’urgence qu’il éprouvait en permanence. Ce besoin qu’il avait toujours de fuir vers l’avant. Ailleurs. “You look quite dashing with your flower crown, Nara. Are you planning on stealing some poor girl’s heart?” “I’m not sure yet. I’ve had my eyes set on the fisherman’s son for a while now.” “Mom made them, would you like one?” S’agitant à son flanc, Kare se défit de l’étreinte de son jumeau pour attraper la main de Fola la tirant vers l’avant. “I’d rather have something to drink.” Un sourire malicieux se mit à éclore sur les lèvres de la jeune Nara alors qu’elle plantait son regard dans celui de son frère. “I already know it’s a bad idea.” Se contenta-t-il de grogner alors qu’un sourire similaire à celui de sa jumelle éclairait son faciès. De mauvaises idées en déboires, les trois gamins retrouvèrent la plage en éclats de rire irrécupérables. Passant une bouteille entre leurs mains, leurs fronts sertis de ces fleurs que la mère des jumeaux avait cueillies, ils étaient monarques de l’endroit. Inconscients souverains d’une île hors du temps. La musique s’élevait jusqu’à la cime des arbres alors que les jeunes dansaient au rythme d’une insouciance ne leur appartenant pas. Demain n’appartenait qu’au royaume des possibles, incertain pari contre le monde quand l’instant était sacré. Prim les bénissait de ses lumières, arrachant l’astre à l’horizon pour illuminer le ciel. Peut-être avaient-ils trop bu, peut-être les Dieux existaient en toute chose. Mais pendant une seconde, il ne paraissait pas si fou au jeune homme que l’univers repose sur les fautes d’un être.

I love you, Fola. And I don’t mean that I want to own you or keep you for myself.” Le souffle trouble, incapable de retrouver pieds, l’adolescent se noyait dans la vie. Dans cet océan de sentiments qu’il peinait à comprendre. “I just love you.” Ses cris au silence devenaient murmure, apostasie d’un cœur souffrant son armure. En une inspiration défaillante, Saad se perdait toujours plus dans l’entrelacs de ses songes éveillés. “I need to know you love me too. Or maybe, you don’t. It’s just, I did something terrible and I need to know you will always love me like I love you.” L’obscurité de la ruelle rongeait sa silhouette brisée, le mouvement nerveux de son être incapable de se figer dans l’instant. Toujours sur le départ, toujours dans l’urgence, le Nara avait le coeur à la lutte, à la chute ses ailes amas brisés d’espoirs défaits. Ses mains étaient deux bêtes terrifiées, s’attaquant à leur propre chair dans l’espoir de se libérer. Le visage lacéré par ses démons, la honte qu’il éprouvait face aux actes qu’il avait posés, ses prunelles se défirent d’un poids alors que la mer lui crevait les yeux. “I am never going to love anyone like I love you.” L’aveu était souffrance, plaie ouverte que Saad forçait à saigner afin de montrer au monde l’origine du mal, l’étendue de la blessure. Fola s’approcha du garçon qu’elle avait connu toute sa vie, frôlant de sa main sa joue délavée de ses maux. Cherchant dans l’instant les mots qui leur manquaient, de quoi combler le silence sans creuser le fossé s’installant entre eux, elle écrasa ses larmes avant de hocher lentement la tête. Elle avait beau ne rien comprendre, les deux gamins s’étaient toujours compris. Avaient toujours partagé cette connivence les aliénant du reste de l’ile. La fille de personne et le gamin océan. Orage et marée, si prompts l’un et l’autre à briser tout ce qui était à leur portée. “I’ll always love you, no matter what.” Pleine d’une bravade rutilante, la jeune femme soutenait son regard, sémaphore de chair conjurant l’enfant de l’océan à retrouver rivage avant d’être emporté par la marée. “Kare is not leaving. She’ll never leave us.” Défaite d’émotions, de saveur, la voix du mutant peinait à porter le poids de cet aveu. La réalité de ses travers. Enroulant ses bras autour de la silhouette du Nara, Fola ravalait le torrent de ses mots. Les questions lui brûlant le palais alors que les accusations sur le bout de sa langue rongeaient l’envers de ses lèvres. Une main affectueusement posée sur la crinière de son ami, elle caressait son scalp avec cette tendresse indicible les liant. “What have you done?” Effroi et terreur dégoulinaient de ses paroles alors que Saad s’oubliait en ses bras. Laissait la pluie lui crevant les yeux adoucir ses démons. “I could not let her leave us. I could not let her go alone.” “So you destroyed her only opportunity to get out of this hellhole?

we were inside the train car when i started to cry. you were crying too, smiling and crying in a way that made me even more hysterical. you said i could have anything I wanted, but I just couldn’t say it out loud. actually, you said Love, for you, is larger than the usual romantic love. it’s like a religion. It’s terrifying.
No one will ever want to sleep with you.
Leur silence était pesant. Plus pesant que leurs larmes. L’écume en leurs yeux s’écoulant de leurs prunelles pour venir abreuver la terre de leurs regrets. Un sourire décidé aux lèvres, Saad épaulait avec flegme sa besace. Le dos droit, ses prunelles humides refusant de déborder, sa mère le contemplait avec autant de distance se trouvant entre eux qu’autrefois. Quand elle était revenue. Vivante, mais morcelée. “Be a good boy and write, as often as you can.” Hochant vivement la tête, le Nara enlaça son père, humant l’iode et la sueur que ce dernier s’échina à verser pour sa famille. Ses mains agrippées aux haillons fatigués de son géniteur, il contempla l’océan dans ses yeux, cette mer calme qu’il passa sa vie à envier. Les deux hommes n’avaient pas besoin de mots, conversant de mille façons sans s’inquiéter du verbe. Peinant à former syllabe entre ses lèvres, Saad offrit un dernier sourire tremblant à l’homme qui l’avait élevé. Déjà trop d’encre avait été versée, une page se tournait sans qu’il ne puisse déchiffrer la conclusion de cette partie de l’histoire. “I can’t believe you’re really going.” La voix de Kare était clair, assurée quand bien même les mots peinaient à s’échapper de leur geôle. Les joues délavées, son sourire peinant à briller à travers les nuages emplissant ses pensées, elle était forte la gamine. Inébranlable à se briser en douceur. S’invitant dans les bras de son frère, l’agitation les entourant sembla se dissiper un instant. Le temps que Saad réponde à son étreinte, il exhala péniblement, se défaisant avec difficulté d’un poids qu’il ne pouvait déposer. “I can’t believe you didn’t get us both blown to pieces with your crazy inventions. But look at you, going places being the smart dork you are.” “You’re the dork.” Hochant lentement la tête, il embrassa le front de sa moitié, contemplant pour la première fois de sa vie l’idée d’une existence défaite de sa présence. “I’ll miss you.” Mâchouillant sa lèvre inférieure, le brun se tourna vers sa mère, contemplant la femme qui avait perdu sa jeunesse au nom d’une nation en laquelle elle ne croyait pas et désormais perdait son fils pour les mêmes erreurs qu’elle avait commise. “Mom?” Sans un mot, pas même une larme, elle enlaça son gamin de toutes ses forces. Cherchant peut-être à combler les espaces du vide, ces fragments de lui-même qu’il finirait par perdre avant même qu’il puisse en être défait. “Take care of my boy, will you?” Le filament de ses mots était désuni, soupire amer se refusant à devenir sanglot. Troublé, Saad se tourna pour observer à qui sa mère s’adressait, découvrant Fola un sac à ses pieds, les yeux rivés vers le sol. “I will, if he let me.” La tendresse débordant de ses prunelles, Saad serra un peu plus fort contre lui sa génitrice, embrassant ses joues avant de la libérer de son étreinte. “I’ll be home soon.” Doux mensonge lacérant sa chair, les mêmes mots que ses parents lui avaient tant de fois contées, inventant chimères pour expliquer la langueur s’insinuant dans leur foyer. Serein, le coeur lourd et pourtant ses traits défaits de toute tristesse, il attrapa la main de Fola, l’entrainant dans son sillage vers ce futur auquel rien ne les avait préparés. “You’re going to be the death of us, you know that?” Un éclat de rire sec, brisé, s’échappa de la gorge du brun alors qu’ils arrivaient au port. “How will I be the death of you? By seducing every pretty boy or girl we’ll meet? Don’t tell me you’re jealouse, you know I love you more than that.” Continuant à avancer, le pas leste, la démarche fringante, Saad s’arrêta en sentant que Fola ne le suivait pas. La mâchoire crispée, les yeux troublés par la confusion, il se tourna vers la jeune femme, découvrant l’étendue du naufrage. Incapable de soutenir son regard, ses iris sombres imbibés d’une obscurité qu’aucune larme ne viendrait à adoucir, elle semblait fragile la tanagra. Statuette de terre cuite sur le point de s’effriter sous le poids de tout ce qu’elle ne pouvait porter. “You’re always joking around like the bloody idiot you are without giving a care for the people around you!” Le regard virant à l’orage, le Nara s’approcha de la jeune femme avant que cette dernière ne le repousse violemment, attirant quelques regards sur leur échauffourée publique. “What is that supposed to mean?” Figé dans sa rage, ce feu couvant en ses veines, le mutant ne savait que faire de ces émotions le déchirant de l’intérieur. Le battant retourné, il sentait le sang lui monter à la tête alors que ses poings contenaient tous ces maux qu’il ne pouvait libérer. “You, of all people, You could run away. We could start over!” Observant les passants s’attardant sur leur joute verbale, Saad attrapa le bras de Fola, attirant la brune à lui pour gronder à voix basse. “Shut the fuck up.” Sans difficulté, la jeune femme se défit de l’emprise du Nara, repoussant ce dernier avec plus de force que précédemment. “You just need to want it bad enough, Saad. You just need to admit. I’d rather die than lose my wings, wouldn’t you?” Le visage lacéré par l’incompréhension, cet espoir auquel la belle se rattachait quand lui n’en avait aucun, il n’avait de réponses à lui offrir. Que des regrets plein les mains et un suaire pour couvrir leur jeunesse immolée. Avec lenteur, crainte de la voir s’évaporer entre ses doigts, Saad fit un premier pas en arrière. Vers cette vie qui l’attendait, l’esclavage du corps et de l’esprit, un sacrifice qu’il était prêt à payer. Un destin qu’il pensait inévitablement sien. “We need to go, Fola. We don’t have a choice.” Les larmes roulant le long de ses joues, la jeune femme le contemplait de toute sa droiture. Cette arrogance rouillée qu’ils affichaient comme une même personne quand le monde les acculait. Ouvrant la bouche, posant ses yeux sur le rivage qui les mènerait vers leur devoir, elle se contenta d’arracher à ses lèvres une vérité que le Nara n’était pas prêt à affronter. “You’re going to be alone, love. Alone with all the choices you refused to make.

you kissed me like you planned on doing it again but you tasted like the kind of person who doesn’t know how to stay.
Peut-être aurait-il éprouvé de la honte si la réalité ne dépassait pas tous les songes qu’il avait pu tisser dans ses heures de solitude. Peut-être se serait-il tourné vers sa famille, l’opprobre, l’oppression éprouvée par celle-ci simplement par péché de sang afin de ne pas s’oublier. Toutefois, le Sielle était un secret que le jeune homme gardait au plus près du cœur, une erreur de parcours qu’il ne pouvait s’empêcher de commettre pleinement conscient de la folie de ses actes. Saad y revenait toujours, grondant, se débattant sans fiel, il courbait l’échine avant d’avoir lutté. Aboyant plus qu’il ne mordait, il éprouvait les émois des cœurs encore vierges, le palpitant battant de ces tragédies lui offrant une raison de perdre pied. Souffrait l’inconscience de la jeunesse et les fautes inévitables que celle-ci le poussait à commettre. Les yeux posés sur Noah, le soldat ne fit pas attention à la remarque de son camarade d’escadron avant que ce dernier ne le bouscule amicalement. “I don’t need your answer, seeing how you look at the senator, you’d definitely go down on him if he was interested in that kind of thing.” Un éclat de rire échappa au Nara alors qu’il se tournait vers le blond assis lascivement à sa droite. Passant une main dans sa crinière, le jeune homme tenta vainement de camoufler son sourire alors que l’autre reprenait. “Don’t be shy about it, I’d go down on him too. Total babe, that Sielle. It’s unfair to be so pretty.” “Cause I am not that pretty?” L’autre militaire haussa les épaules, se redressant d’un bond. “Sorry Nara, I would not give up women for your puppy dog eyes. But that one, I’d be damned.” Se redressant à son tour, défroissant les plis de sa tenue, il vit le fonctionnaire les ayant enjoints d’attendre entre les mains un dossier. Son acolyte récupéra les papiers que le fonctionnaire leur tendait sans même prendre la peine de croiser leur regard. “We really are nothing but dogs to them.” Exhala avec lassitude son ami vérifiant qu’ils avaient bien récupéré tous les documents qu’on les avait envoyés chercher. “Are you surprised?” Soupirant bruyamment, l’autre roula des yeux avant de hocher négativement la tête peu désireux d’élaborer ses sentiments sur pareil sujet. “I’ll get that to the Corporal, our shift’s over, you might as well enjoy your off time.” Saluant son supérieur hiérarchique, Saad enfonça ses mains au fond de ses poches en songeant à ce qu’il pouvait faire de son temps libre. Surtout quand cette semaine le devoir lui incombait de nettoyer les douches partagées par son unité. Se balançant d’un pied à l’autre en réfléchissant, le soldat ne remarqua pas directement la paire de prunelles incandescente arrêtée sur sa personne. Découvrant l’individu l’observant, le brun se mordilla la lèvre en cherchant à réprimer le sourire s’apprêtant à fleurir sur son faciès. De plus en plus familier avec les manières de son aîné, le Nara suivit son regard, suivant inconsciemment un ordre muet que l’argent n’avait pas même le besoin de prononcer. Adossé à un mur, dans une pièce bien trop étroite à son goût, Saad se sentait idiot d’ainsi tomber tête la première pour une étoile filante. Quand bien même il s’y brûlerait les doigts, cherchant vainement à capturer ses lumières, il se savait incapable d’à jamais posséder quoi que ce soit de Noah. Pas comme ce dernier semblait posséder la majeure part de ses pensées, le gamin se rendant fou pour quelques instants passés en sa présence. Agité, le souffle laborieux, il sentait son myocarde se rompre d’être si stupidement pris dans les toiles de tout ce que les siens avaient toujours méprisé. Pourtant, aussitôt la porte se refermant, le brun ne put retenir sa ferveur, cette dévotion dont il couvrait Noah sans plus même savoir que faire pour nier l’évidence. Agrippé au col de l’homme, ses lèvres trouvèrent sans mal les siennes, se consumant d’ainsi pouvoir goûter une fois encore à celui qu’il ne pouvait arracher à ses songes. Insensé tristement naïf, le Nara n’avait pas idée des intrigues du monde, ces jeux auxquels se prenaient les géants sans se soucier des fourmis sous leurs pieds. Il n’imaginait pas un instant n’être que ça face à la grandeur du Sielle. Luttant mollement contre l’argent, Saad le laissa glisser entre ses doigts à contrecœur, désireux de s’immoler à son contact avec tellement plus d’ardeur. “Can you stop?” Les traits se crispant sous l’étonnement, le mutant observa son opposé, traçant de la pulpe de son pouce les lignes tranchant son faciès. Les marques que lui laissaient le temps, le poids du monde l’écrasant au plus les jours s’écoulaient. “I think it’s the first time you asked me to stop anything.” L’amusement éclaira les traits du jeune homme alors que Noah semblait perceptiblement plus irrité qu’un instant plus tôt. “I don’t have time to deal with you right now, I have things to do.” Étonné par les mots de son ainé, le brun scrutait avec plus d’intérêts la lassitude imprégnant son visage. La fatigue dans ses prunelles et la raideur de son maintien. Le Magnetron était distant, à des lieux de ce placard mal éclairé, cet espace de non-vie où ils pouvaient exister à deux. “You’re the one who decided to deal with me. If you don’t have time, just don’t seek me.” Lissant le col du Sielle, Saad lui offrit un sourire désaccordé avant de poser sa main sur la poignée de la porte. Avant qu’il ne puisse s’échapper, Noah attrapa son poignet. “You’re the one who kept staring at me.” L’observant de la tête aux pieds, s’humectant les lèvres avec espièglerie, le mutant planta ses prunelles dans celles du sénateur. “I won’t apologise for enjoying the view.” “You really are insufferable.” “Don’t let me keep you from your boring work, as you said, you’re busy.” Levant les yeux au ciel, le sénateur exhala brièvement avant d’agripper son cadet par le col et l’embrasser brièvement. “You ought to stop talking back.” “It’s part of my charm.
GODS WILL FALL - 2019


Dernière édition par Saad Nara le Sam 5 Oct - 21:50, édité 13 fois

Noah Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3053
AVATAR + © : ben barnes // av©self
POINTS : 1095
we were trying to prove our blood wrong (saad) Cfa6d16de66720cede893f9db8c979c9
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 15:57
Yesssss
Bienvenuuuuuuue
J'edite tantot



we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126

toi aussi t'as droit à une vidéo youtube y'A PAS DE RAISON we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194



le bateau c mes feels
le kraken c toi
voilà


Dernière édition par Noah Sielle le Sam 13 Avr - 17:13, édité 1 fois

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 16:10
ooooooooooo, un militaire.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2964515584
grave moyen de se trouver un lien sympathique.
pis avec cette gueule, cette plume, i like it.
bienvenue chez toi.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 180545382

Lys Gavon
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 613
AVATAR + © : KRISTINE FROSETH. (AV/@ME)
POINTS : 793
we were trying to prove our blood wrong (saad) Tumblr_pnqh5hW11F1vw7awyo5_r1_400
AGE : VINGT-DEUX ANS, petite jeunesse effleurée, il semblerait pourtant que sous ses yeux ornés de cernes s'agrippent une décennie de tourments. on l'a dit trop jeune pour décider, pour aimer qui elle veut, pour être libre ; et pourtant, lys est épuisée de faire l'enfant, elle est prête à ouvrir les yeux et au lieu d'offrir sa main, elle offrira son poing.
STATUT CIVIL : FIANCEE, lys s'est pendant très longtemps refusée aux voeux matrimoniaux et pour cause, elle n'en voyait pas l'intérêt, ni le besoin. A présent les choses ont changé, l'anneau ornant son doigt en est la preuve.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile https://gods-will-fall.forumactif.com/profile?mode=editprofile Voir le profil de l'utilisateur En ligne

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 16:11
vous ici?
avec noah
et ce personnage??
we were trying to prove our blood wrong (saad) 1397049178  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1397049178  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1397049178  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1397049178
PAS CHOQUEE NI DECUE
CE DEBUT DE FICHE
TA PLUME
COMME TJS
C TROP BO
we were trying to prove our blood wrong (saad) 1624146352

j'viens de capter qu'il a vingt-deux ans en plus
so
t'as pas le choix sorry not sorry mais t'vas devoir me supporter pour un lien What a Face
j'te souhaite la bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche (et te connaissant j'crois qu'elle va être longue so coURAGE) I love you



Heza Saab
ORDRE ECARLATE— those who seek blood —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3051
AVATAR + © : gabriela Bloomgarden ; av©eve kween ; icons©beloved
POINTS : 1295
we were trying to prove our blood wrong (saad) 0b2eab6aa88f18f969e8fe1528fe1694
AGE : Vingt six années faites de chaos et de pêchés.
STATUT CIVIL : Le cœur vide et l'âme en peine.
ORDRE ECARLATE
those who seek blood

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t196-there-will-be-blood https://gods-will-fall.forumactif.com/t263-don-t-play-games-with- Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 16:26
noah
ce perso
toi
un lien
we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194



--- i fear no monster
for no monsters i see, because all this time, the monster has been me ☾☾ h.s


Dernière édition par Heza Saab le Sam 13 Avr - 11:49, édité 1 fois

Themyskira Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 4222
AVATAR + © : Eiza González; ©CelticAddiction
POINTS : 9575
we were trying to prove our blood wrong (saad) Tumblr_ntds7akxgM1qlk7iko1_250
AGE : Du haut de ses 26 ANS, elle brille au firmament. Sa jeunesse et sa grace ne doivent cependant pas vous leurrer : la demoiselle sait ce qu'elle fait, et ne s'est jamais faite damoiselle en détresse.
STATUT CIVIL : Mariée depuis un peu moins de 4 ans à Asher Sielle, leur union se fait passionnelle et passionnée. Ils se sont choisis l'un l'autre, un privilège quelque peu rare dans leur milieu, et si leurs disputes sont légendaires, leurs réconciliations se font mythiques.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t60-with-the-taste-of-her-l Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 17:05
La vile tentation de Noah we were trying to prove our blood wrong (saad) 2121765461 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2121765461
Bienvenue parmi nous avec tous ces excellents choix we were trying to prove our blood wrong (saad) 3932396905 we were trying to prove our blood wrong (saad) 3932396905


Drink me like the cure
When I am the poison

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 17:57
Bienvenue parmi nous we were trying to prove our blood wrong (saad) 2126331156
Noah est un super choix I love you

Rakan Gavon
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 689
AVATAR + © : max irons ; av@lane + sign@iceandfire.
POINTS : 769
we were trying to prove our blood wrong (saad) GlaringForsakenGannet-small
AGE : v i n g t – h u i t a n n é e s / passées à décevoir son patriarche, à être la vilaine canaille de l’immaculée lignée gavon. le temps ne semble pas avoir d’emprise sur son visage angélique d’adolescent modèle. ni sur son esprit d’éternel électron libre. il ne veut pas vieillir, rakan.
STATUT CIVIL : f i a n c é / rakan a appris la nouvelle il y a seulement quelques jours. le couperet est tombé, la sentence est désormais irrévocable. fiancé à une divine créature à laquelle il n’accorde absolument aucune importance. parce que le cœur de l’infâme l’emporte bien loin de cette femme, tout épris de désir pervers qu’il est envers une autre.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 18:24
AMANDINEEEEEEEEEE we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950 we were trying to prove our blood wrong (saad) 2400912950
ce début de fiche, mon dieu
j'aime déjà tout
(ta plume we were trying to prove our blood wrong (saad) 1211900593)
JE VEUX (J'EXIGE) UN LIEN


you should
f e a r us

Airen Lokarth
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 946
AVATAR + © : Jamie Dornan + philtatos
POINTS : 1347
we were trying to prove our blood wrong (saad) Amc4Xmsl_o
AGE : (TRENTE-ET-UN AN) que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
STATUT CIVIL : (EN COUPLE) Coeur autrefois battant silencieuse sa mélodie amoureuse, il chante à présent la sérénade en canon avec celui qui l’a toujours possédé.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t206-child-of-none https://gods-will-fall.forumactif.com/t234-what-is-a-god-to-a-no Voir le profil de l'utilisateur En ligne

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 12 Avr - 20:24
okay alors
on en parle de cette plume ?
j'étais pas prête we were trying to prove our blood wrong (saad) 1193113961
et j'annonce que je vais stalker tes rp avec autant de honte que Kuzko faisant son groove we were trying to prove our blood wrong (saad) 915789165
bienvenue à toi we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126

Shila Gavon
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 2879
AVATAR + © : ng — av/dandelion, sign/rogers, ban/me.
POINTS : 1712
we were trying to prove our blood wrong (saad) TmwDhzZ
AGE : VINGT-QUATRE hivers se sont succédés depuis sa venue au monde. âge ingrat, on n'a de cesse de l’infantiliser, la forçant à prouver à tout ceux qui s'y méprenne qui ne s'agit, après tout, que d'un chiffre bien futile.
STATUT CIVIL : liés par ce serment de fidélité et de dévotion qu’ils ont prononcés sous la protection des dieux, la louve épousa l’abeille, la xi’nora unissant sa destinée à celle de CILLIAN GAVON. alliance aux desseins politiques, ils sont devenus les marionnettes d’un jeu auquel on les a contraints de jouer.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t1870-sg-flowers-of-ice-an https://gods-will-fall.forumactif.com/t1988-sg-with-the-wild-wol Voir le profil de l'utilisateur En ligne

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 4:46
ce personnage, ce choix d'avatar , ce sHIIPP. we were trying to prove our blood wrong (saad) 4230820522
me gusta. we were trying to prove our blood wrong (saad) 329248541
bienvenue, et bon courage pour la suite. I love you


animus imperal corpori
  i was raised to run with the wolves and i will not stop just because you told me you can't stand that i am wild.

Arabella Gavon
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 964
AVATAR + © : jlc, ultraviolences
POINTS : 2367
we were trying to prove our blood wrong (saad) DcmQZSur_o
AGE : trente-et-un ans. de ces dames qui n'accusent pas le poids du temps, car il octroie la sagesse et l'influence.
STATUT CIVIL : mariée, depuis treize ans. ils sont les acteurs principaux d'une tragédie. le couple enchaîne les actes, et la toute dernière scène sera épique, fantasque. elle sera belle et pathétique, puissante et misérable. elle sera à l'image de leur ménage.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t90-arabella-a-la-folie https://gods-will-fall.forumactif.com/t354-hell-should-be-easy Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 9:27
QUEL PERSONNAGE QUI SE DESSINE we were trying to prove our blood wrong (saad) 1578375995
j'ai hâte d'en lire plus, j'ai adoré ces premières lignes
BIENVENUE, tout plein de courage pour la rédaction


ça va mal. mais quand ce sera pire, on regrettera le temps où ça n’allait pas bien.

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 9:29
j'avoue. cette plume OMG we were trying to prove our blood wrong (saad) 2786644310
bienvenue et hâte de lire la suite we were trying to prove our blood wrong (saad) 3683291680

Marcus Gavon
LES TRINITAIRES— those who seek equality —
surface
inside
behind
MESSAGES : 950
AVATAR + © : Douglas booth +philtatos (av + gif)
POINTS : 1540
the shadow of who I used to be
AGE : 23 ans , solaire comme le mois de juin qui l'a vu naître.
STATUT CIVIL : Marié, noces d'été pour une union glacée. Mais peut-être que dans les nuits sombres, la relation s'éclairera de milles feux
LES TRINITAIRES
those who seek equality

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t62-these-violent-delights Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 9:58
ta plume est juste si belle, j'en veux pluuuuuuus we were trying to prove our blood wrong (saad) 2684847747 we were trying to prove our blood wrong (saad) 1578375995
Et l'aes
ET NOAAAAA
Excellent choix de scénario
Courage pour ta fiche et bienvenue we were trying to prove our blood wrong (saad) 180545382


I fell in love the way you fall asleep: slowly, and then all at once.
©️crack in time

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 11:53
l'aes et cette plume genre ??? ça devrait pas être autorisé tant de beauté we were trying to prove our blood wrong (saad) 3850333294
bienvenue parmi nous en tout cas pfiou we were trying to prove our blood wrong (saad) 2186484611

Saad Nara
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 227
AVATAR + © : ncentineo + bigbadwolf(ava) + bandit rouge (icons) + siren charms (sign)
POINTS : 575
we were trying to prove our blood wrong (saad) 7c6354ba22b99bd66ca4ca9913c1bdbb
AGE : ( 22 yo ) jeunesse inconsciente de ses faiblesses, aube d'une sagesse se dérobant à ses doigts, le gamin souffre les limitations de sa pensée et l'impuissance liée à ses traits juvéniles.
STATUT CIVIL : ( single ) épris de la pureté des sentiments, de ces passions dévorantes, mais aussi la douceur de ces étreintes pudiques. saad est de ces amants ne croyant pas aux limites de l'amour. fébrile rêveur aimant à aimer, il est en son coeur trop de place pour qu'il se conforme à la monogamie bien pensante de ses ainés.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t231-we-were-trying-to-prov https://gods-will-fall.forumactif.com/t329-take-care-with-all-tho Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 17:25
@noah sielle careful, i got my eyes on you.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3732238118  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126
dead
jpp de cette allégorie.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2701825774
we were trying to prove our blood wrong (saad) Giphy
i am the kraken, the kraken is me, it's all about a state of mind.
we were trying to prove our blood wrong (saad) 1197391763

@silas madden alors là, trop de gentillesse.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2701825774
déjà ce pseudo (silas, qu'est-ce que j'aime ce nom), ce choix d'avatar.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 529295353  
clairement, c'est pas légal.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2281937218
et, attention, je retiens. je veux ce lien.  
merci pour l'accueil. we were trying to prove our blood wrong (saad) 1643723539

@lys gavon new phone, who dis?  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3988779192
we were trying to prove our blood wrong (saad) 4219693164  we were trying to prove our blood wrong (saad) 4219693164  we were trying to prove our blood wrong (saad) 4219693164  jk
je vois pas de quoi tu parles "comme tjs" nope  we were trying to prove our blood wrong (saad) 76965888

we were trying to prove our blood wrong (saad) 78758814  we were trying to prove our blood wrong (saad) 78758814  we were trying to prove our blood wrong (saad) 78758814


@Heza Saab you
le pseudo
cette gueule fabuleuse
ce que j'ai lu du personnage
we were trying to prove our blood wrong (saad) 1643723539  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2128450950


@themyskira sielle je me suis tapée des marathons assasin's creed durant la semaine, so themyscira me rappelle une quest et l'ile sur laquelle faut aller. (yes i needed to get it out, i love ac odyssey)  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2707720009  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2707720009  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2707720009
also, eiza  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2870341325
merci.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1197391763  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1197391763


@lenora gavon thanks  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126

@rakan gavon KJBFSBSDKBJDFSKBFBJKDFSKBSDJB
pendant une seconde j'étais en mode "WHAAAAAAAAATTTT. qui se permet de crier mon nom into the void??????"
et puis j'ai vu ton pseudo et
we were trying to prove our blood wrong (saad) Tumblr_inline_p8f7f8udGY1rlsghg_540

as if on allait pas avoir de lien, tu m'as pris pour qui?  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3943621194

@airen lokarth on parle de ce choix d'ava?  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3241848309
et de cette référence à kuzco?  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2128450950
you're the real mvp
thanks pour l'accueil.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2717831211

@shila xi'nora neelam ma queen, ma goddess, the woman of my life????? (bon, j'ai beaucoup de woman of my life, mais sister she's in the top ten  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3241848309 )
merci pour l'accueil.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3480070544

@arabella gavon jlc  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2707720009
on va arrêter avec les compliments, it's making me nervous  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1643723539
merci pour l'accueil.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1624146352

@letha madden ce pseudo, j'adore.  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126
stop avec la douceur, ptn  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3241848309  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3241848309  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3241848309
we were trying to prove our blood wrong (saad) 2128450950

@marcus gavon you're killing me guys  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1624146352  we were trying to prove our blood wrong (saad) 3241848309
j'ai la pression maintenant de ouf  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2701825774  we were trying to prove our blood wrong (saad) 529295353
je vais aller me cacher  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1849832056

@nerissa valeska je connaissais pas cette femme, but damn is she gorgeous  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2870341325   we were trying to prove our blood wrong (saad) 399711054  we were trying to prove our blood wrong (saad) 78758814
thanks  we were trying to prove our blood wrong (saad) 2389616296  we were trying to prove our blood wrong (saad) 1643723539

@everyone
we were trying to prove our blood wrong (saad) Tenor

Noah Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3053
AVATAR + © : ben barnes // av©self
POINTS : 1095
we were trying to prove our blood wrong (saad) Cfa6d16de66720cede893f9db8c979c9
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 17:33
noah fell already sorry not sorry we were trying to prove our blood wrong (saad) 4230820522
(j'arrête de flooder)
(fait ta fiche)
(détruit le bateau)


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.

Rakan Gavon
NEUTRE— those who don't care —
surface
inside
behind
MESSAGES : 689
AVATAR + © : max irons ; av@lane + sign@iceandfire.
POINTS : 769
we were trying to prove our blood wrong (saad) GlaringForsakenGannet-small
AGE : v i n g t – h u i t a n n é e s / passées à décevoir son patriarche, à être la vilaine canaille de l’immaculée lignée gavon. le temps ne semble pas avoir d’emprise sur son visage angélique d’adolescent modèle. ni sur son esprit d’éternel électron libre. il ne veut pas vieillir, rakan.
STATUT CIVIL : f i a n c é / rakan a appris la nouvelle il y a seulement quelques jours. le couperet est tombé, la sentence est désormais irrévocable. fiancé à une divine créature à laquelle il n’accorde absolument aucune importance. parce que le cœur de l’infâme l’emporte bien loin de cette femme, tout épris de désir pervers qu’il est envers une autre.
NEUTRE
those who don't care

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Sam 13 Avr - 22:31
c'est moi, excited puppy qui me permet de crier ton nom dans le void, n'est pas peur What a Face
j'arrive sur discord de suite we were trying to prove our blood wrong (saad) 2964515584


you should
f e a r us

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Lun 15 Avr - 11:20
alors là, cette douceur ce bébé
puis cette fiche
je suis sous le charme we were trying to prove our blood wrong (saad) 2186484611

Invité
avatar
surface
inside
behind
Invité

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Lun 15 Avr - 18:00
amandine ça fait plaisir de te croiser ici we were trying to prove our blood wrong (saad) 3649701126
avec noah en plus
bienvenue et bon courage pour ta fiche we were trying to prove our blood wrong (saad) 2186484611

Noah Sielle
LE CERCLE— those who want the crown —
surface
inside
behind
MESSAGES : 3053
AVATAR + © : ben barnes // av©self
POINTS : 1095
we were trying to prove our blood wrong (saad) Cfa6d16de66720cede893f9db8c979c9
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Lun 15 Avr - 23:21

bien ouej
tu es validé(e)
libéré, délivré, plus de fiche à faire valider
BIENVENUE OFFICIELLEMENT SUR GWF
Congrats, tu es validé, cela veut donc dire que ta fiche est en ordre et que tu as surmonté cette étape difficile. A présent tu peux donc vadrouiller sur le forum librement et commencer à rp ainsi que plotter et bien entendu feelser.   Avant toute chose ta fiche était:
t'as détruit le bateau
i'M A MESS AFTER READING THIS
OH MY GOOOOOOOD
jpp
jtm

points de compétence niveau de vie: 15


Même si tu es validé il te reste encore quelques étapes à passer avant d'être officiellement ajouté dans tous les registres. Pour recenser ton pouvoir, mais aussi ton prénom, ton métier etc.. il te faudra te rendre dans le recensement général que tu peux trouver ici. Surtout n'oublie pas de le faire, ce serait dommage que ton métier ou ton rôle au sein d'un mouvement te passe sous le nez.  

Après avoir surmonté la bureaucratie, tu peux donc commencer à te concentrer sur la partie inrp. Tout d'abord nous te conseillons d'aller poster ta fiche de liens dans cette partie pour pouvoir tisser des liens avec d'autres membres. Si tu en as besoin tu peux également poster un scénario, mais aussi un pré-lien ou encore ta famille (n'oublie pas de lire les règles avant de poster les sujets). Qui plus est, tu peux également recenser tes points dans ce sujet pour par la suite acheter des armes ou encore des avantages pour les futures intrigues comme par exemple les compétences. Nous t'encourageons aussi d'aller faire un tour dans la partie chuchots propre à ta famille ou ton mouvement puisque c'est là-bas que beaucoup des complots vont être créés. Puis, tu peux également créer ton propre mouvement si toutes les conditions requises sont remplies. Et pour finir, tu peux également te rendre dans la partie IRL, c'est à dire le flood ou encore la partie ship pour feelser un peu.  

Maintenant il te reste plus qu'à t'amuser, feelser, plotter, bref à avoir du fun.  en cas de question n'hésite pas à contacter @the parcae.  
GODS WILL FALL - 2019


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.

The Parcae
PNJ— those who fall —
surface
inside
behind
MESSAGES : 1076
AVATAR + © : FACELESS. (AV/ICE AND FIRE.)
POINTS : 4458
we were trying to prove our blood wrong (saad) Tumblr_p0ql2pJ7MO1sognhno3_400
PNJ
those who fall

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com https://gods-will-fall.forumactif.com/u3 Voir le profil de l'utilisateur

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  Ven 5 Juil - 23:22
Tes points de compétences:
 

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

we were trying to prove our blood wrong (saad) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: we were trying to prove our blood wrong (saad)  |  

we were trying to prove our blood wrong (saad)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» armée blood axe en construction
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Debut de waagh! (blood axe represent')
» Blood Angels+Orcs de Bloodbowl à vendre
» Wip 750 pts de blood axes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: WRITE THE STORY :: rite de passage :: fiches validées-
Sauter vers: