Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3


LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Looking too closely {Nebe  |  Lun 29 Avr - 10:57
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
Souffle insatisfait au bord des lèvres, j'avançais dans les couloirs de la tour après avoir été "invité" par le ministre de la justice dans son bureau. Ce qui, pour cette fois, m'avait permis de regarder de haut cet insupportable parfois, et surtout ami d'enfance, Hallaryn. Détestable empêcheur de tourner en rond qui m'en avait refusé l'accès une fois précédente, pour une autre affaire, avant que sa fille devienne ma promise, avant qu'une histoire de mariage vienne relier nos existences. Mais le passe-droit que je possédais à présent, je m'en serais bien volontiers passé. Être sous l'autorité de mon futur beau-père, quelle ironie... Peut-être était-ce pour cette raison que Murtagh Starkov avait accepté de conclure un accord avec mon propre paternel, connaissant mes états de service, et la droiture dont je faisais preuve au sein de mon travail. A quelques exceptions près, mais qu'en savait-il au fond, puisque dès lors qu'il s'agissait des Sielle ou des Cercle, la limite entre l'acceptable et la justice devenait indéniablement plus flou, bafouant mes propres valeurs pour la préservation des miens. Sans oublier qu'outre ma future union avec Irène, son plus jeune fils était mon apprenti. Eros rôdait dans mes pattes, et je n'y voyais rien à redire, comprenant son propre désintérêt pour la politique, même si nous n'avions encore jamais évoqué les raisons de son choix. Vulgaire opposition à son paternel ou véritable vocation ? Je n'en avais pas la moindre idée, tout comme nombreux étaient ceux à ignorer le pourquoi ma propre orientation de carrière. Certes, la politique en elle-même m'agaçait, ne revêtant pas assez de terrain à mon goût, mais l'armée aurait pu être une carrière particulièrement glorieuse si j'y étais resté. Pourtant, je n'avais aucun regret à mon départ, à mon abandon, bien que le passé semblait s'acharner à me rattraper à présent que le temps s'était un peu trop écoulé. J'étais resté stoïque durant tout notre entretien, l'écoutant me confier l'importance de l'impartialité des actions, de l'importance que chaque acte des représentants de la loi soit la démonstration de l'inflexibilité de la loi. Acquiesçant simplement. Et Irène ? Question surgit de nulle part. Irène, tout s'était parfaitement bien passé, et nous avions prévu de passer prochainement du temps ensemble pour apprendre à nous connaître, fut tout ce que je pus lui dire, mais qui n'était que l'absolue vérité. Et cela sembla le satisfaire. Irène m'avait expliqué que les siens étaient proches, peut-être qu'il s'inquiétait de l'avenir de sa fille à mes côtés, mais je ne pus déterminer ce qui motivait réellement ses interrogations lorsqu'il me congédia, concluant cet échange par une formule de politesse des plus banales que je lui retournai.

Détour obligatoire pour aller saluer ma fiancée qui travaillait dans ces mêmes étages, non par réelle envie, mais plus par nécessité. Et puis, j'avais rapporté ce livre de Rezbia, et je l'avais emporté lorsque j'avais appris que je devais me rendre à la tour. Pour y rencontrer son père, certes, mais tout de même. Et puis je pourrais peut-être en profiter pour t'y saluer également. Je déambulais donc dans ces couloirs lorsque je t'entrevis. Détour d'un croisement. Venin assassin qui divagua jusqu'à moi tandis que j'observais la scène qui se jouait devant moi. Poison trop familier pour ne pas me faire plisser le regard. Si je ne connaissais pas l'autre protagoniste, je n'avais aucun mal à détailler l'uniforme militaire, mais surtout la tension qui se tissait entre cet homme et toi. Sournoise et déraisonnable vérité qui me sauta aux yeux. Me permettais-je de te juger, toi, mon cousin, le patriarche de notre famille ? Étais-tu aussi tourmenté que je pouvais l'être par cette déviance que la religion assassinerait sans détour si elle savait ? « Noah ! » Je t'interpelais, captant ton attention dans cette fausse intimité où rien, pourtant, ne s'était produit. Mais si j'avais pu le deviner, qui d'autre en aurait été capable ? Peut-être si peu. Peut-être fallait-il connaître les mêmes affres et sombrer sous la proximité de nos sangs. J'avançai donc jusqu'à vous rejoindre, pas et démarche assurés. Salutation succincte d'un léger signe de tête froid à l'encontre de celui dont je mémorisais silencieusement les traits, avant de reporter le bleu de mon regard dans ta direction. « Bonjour mon cousin, puis-je solliciter quelques minutes pour discuter avec toi en privé, si tu n'es pas trop occupé ? »

code by exordium.




Dernière édition par Erebe Sielle le Lun 6 Mai - 11:52, édité 1 fois

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 4 Mai - 12:45
Saad n’était jamais seul, et Noah devait réussir à capter son regard pour lui faire comprendre de laisser partir devant le reste de sa garnison. Le brun avait attendu, discutant quelques instants avec une autre sénatrice qui ne s’était aperçu de rien. Finalement, quand son regard avait capté la solitude de son amant, il s’était excusé auprès de l’argent, qui s’en était allée dans la direction opposée, par chance. Alors Noah avait pu rejoindre l’amant qui occupait ses pensées bien trop souvent dans une seule journée. Ils avaient convenu d’une entrevue, chez lui, le soir-même. Noah n’avait de cesse de glisser son regard sur la bouche de l’autre, sur sa clavicule visible derrière le col pas tout à fait boutonné de sa chemise. Il voulait y apposer ses lèvres, mais devrait attendre la douce libération de la nuit tombée.

Les deux hommes allaient se séparer quand Noah entendit la voix de son cousin retentir dans le couloir. Surpris, l’homme tourne la tête, en même temps que Saad, qui se redresse un peu. Le militaire était de retour, pour faire bonne figure. Erebe ne salua que d’un geste du menton le militaire. La couleur de son uniforme et les deux étoiles à son buste soulignait le manque d’importance du Nara. Et pourtant, il en avait tant aux yeux du Sielle. Mais Noah ne pouvait rien dire, il ne pouvait pas confesser qu’entre la vie du Nara et celle de milles autres argents, il choisirait celle du mutant.

Le sénateur hocha la tête à la question de son cousin, et tourna le regard vers le soldat. « Retournez à votre caserne, soldat. » Saad obtempéra sans plus de cérémonie, et Noah posa la main sur l’épaule de son cousin pour l’inciter à partir dans l’autre direction. « Allons dans mon bureau, ce sera plus agréable pour discuter. » un fin sourire apparu sur les lèvres du Sielle, alors qu’il marchait dans le couloir et que sa main retombait le long de son flanc. A peine les deux ainés de leurs branches dans le bureau du sénateur, Noah verrouilla la porte d’un coin de son esprit – métal que son cousin sentait probablement aussi. « Je n’ai pas envie qu’on nous dérange. Qu’as-tu à me dire ? J’ai entendu que tu avais rendez-vous avec Starkov, ce matin. » L’alliance entre Erebe et Irène était une aubaine, un geste sur l’échiquier politique que Noah avait particulièrement apprécié. Il s’agissait désormais de refermer la gueule du tigre sur cette famille, et le plus vite était le mieux, puisque les loups ne semblaient plus capables de s’emparer de leur famille autrefois vassale.


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 4 Mai - 21:11
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
L'ironie de la raison à vouloir t'interrompre comme que je venais de le faire était tellement perceptible, que je retins ma main d'effleurer ma gorge à l'endroit qui pouvait témoigner de mon dernier péché. Dissimulé tant par le tissu remontant suffisamment haut que par la poudre confiée par Arabella. Double précaution pour ce secret d'alcôve que je n'étais pas prêt à afficher, encore moins à présent que mon destin était lié à celle qui serait tôt ou tard mon épouse. Et quand bien même aurais-je pu affirmer que cela venait des lèvres d'une femme, si l'adultère était toléré, il n'était pas à afficher. Règle tacite de notre société plus libertine qu'il n'y paraissait lorsque l'on en effleurait que le reflet distordu. Ironie d'avoir été convié par mon futur beau-père. Mesquinerie du destin d'avoir pour apprenti mon futur beau-frère. Mais c'était surtout les souvenirs rattachés à cette marque sur ma peau qui me vaudraient une culpabilité pire que les autres, plus encore à tes yeux, cousin. T'avais-je trahi, toi et les nôtres, par cette simple errance des sens dont je ne parvenais pas à m'absoudre ? Hanté, je l'étais. Tourmenté, plus qu'à mon habitude. J'avais lutté si rudement pour ce qui s'était produit... ne se produise pas. Efforts bien inutiles lorsque l'on voyait le résultat. Mais l'aveu crèverait à mes lèvres avant que je n'ose t'en souffler ne serait-ce qu'une bribe désastreuse. Ma vie, de toute façon, n'était dédiée qu'aux Sielle, et il n'en serait jamais autrement, et ce même si Macanthos rôdait quelque part sur ma peau. Ma loyauté acquise irrémédiablement à ce cercle dont je portais l'anneau. Pourtant, cette scène dont je venais d'être témoin ressemblait à s'y méprendre à la lutte intestine que j'avais réalisée dans l'appartement du militaire. Non par sa similarité scénique, mais bien par la tension et les regards. Attitude plus solennelle de la part de l'inconnu, l'atmosphère se modifia sensiblement à mon interruption. Hochement de ta tête pour m'indiquer que tu m'accordais le temps demandé, sans que je sache encore comment je comptais aborder ce qui pourtant devait l'être. Pour ta sécurité.

« Retournez à votre caserne, soldat. » ordonnas-tu au militaire qui obtempéra. Tes doigts vinrent se poser sur mon épaule pour m'orienter dans l'autre direction.  « Allons dans mon bureau, ce sera plus agréable pour discuter. » « Bien sûr. » Inutile de prétendre que j'aurais abordé ce qui me turlupinait dans ce couloir, et nos affaires, quelle qu'elles puissent être, ne concernaient que nous. Nous ne tardâmes pas à rejoindre les murs de ton bureau, cliquetis familier de la serrure, le métal répondant simplement à ta volonté. « Je n’ai pas envie qu’on nous dérange. Qu’as-tu à me dire ? J’ai entendu que tu avais rendez-vous avec Starkov, ce matin. » Ainsi donc tu savais déjà pour cette rencontre avec le ministre, mais cela ne m'étonnait guère. J'aurais pu moi-même t'en faire part, bien qu'il n'y ait dans cette rencontre rien de véritablement notable à retenir. Je hochais dans un premier temps la tête pour confirmer l'information. « En effet, à sa demande. Il désirait simplement faire état de ses directives, et j'imagine, savoir si cela se passe bien avec Irène. » Par intérêt pour sa fille ? Pour l'alliance ? Je n'en savais toujours rien, mais j'anticipai surtout la possible question qui pourrait naître à tes lèvres sur ce dernier point. « Et jusqu'à présent, tout se passe bien, nous apprenons doucement à nous connaître. Je comptais justement la voir pour lui confier ce livre, puisqu'elle aime l'art. » Je désignai le livre que je tenais toujours dans l'une de mes mains, celui que j'avais emprunté à la bibliothèque familiale avec l'aide d'Asher, et qui décrivait, expliquait l'art des Valdierviens. J'aurais pu poursuivre, laisser le sujet se faire plus léger.  « Mais ce n'est pas ce dont je voulais te parler. » J'aurais pu, mais je n'en fis rien. « Noah, ce que j'ai vu dans ce couloir... ce que d'autres auraient pu voir, est dangereux. » Aucun mot précis, mais le regard équivoque de celui qui sait, qui a découvert, compris, et qu'il est inutile de tenter de berner. J'étais un fin observateur, et enlisé dans une merde sans doute un peu trop similaire. « Je ne te juge pas. » Loin de moi cette idée, et ce serait l'hôpital qui se foutrait de la charité si cela se produisait. « Mais je ne pourrai rien faire pour te protéger si d'autres comprennent. »

code by exordium.




.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Jeu 9 Mai - 18:35
Noah hoche la tête à la réponse de son cousin. Son regard glissa sur le livre que Erebe lui désigna simplement. Une délicate attention envers la femme qui deviendrait son épouse. En faire une alliée était une excellente idée, et Noah n’aurait pu être plus ravi de savoir que le Sielle en face de lui y avait déjà songé, et réfléchissait déjà à des moyens de se montrer agréable envers celle qui rejoindrait bientôt le Cercle, qu’elle le veuille ou non. Cependant, il s’apprêtait à répondre lorsque son cousin changea de sujet, ce qui firent se froncer les sourcils de l’ainé. « Ah ? » Il s’appuya contre son bureau, le regard posé sur l’ainé d’une autre fratrie de Sielle. Pas la première, et c’est ce qui faisait toute la différence entre eux.

Noah n’aurait pas imaginé ça, même si il aurait du se douter que cette conversation arriverait un jour ou l’autre. L’ainé Sielle était un océan de secrets, mais même lui ne pouvait pas cacher certaines choses à ceux qui le connaissaient le mieux. Et Erebe faisait partie de ces gens. Il déglutit, malgré lui, et ne répondit pas tout de suite. Devait-il nier, ou accepter l’évidence ? Il souffla, sans vraiment y réfléchir. « Il ne s’est rien passé. », d’un ton ferme, qui n’appelle à aucune réponse. Il se lève à nouveau, le patriarche, et se rend à la fenêtre de son bureau. Au moins il ne doit plus observer Erebe comme ça. Que penserait son cousin si il l’avouait ? Lui, Noah Sielle, censé devenir roi, censé être l’exemple de tous les siens, était le plus vile des pêcheurs. Le démon du désir s’était introduit dans son esprit pour tout y chambouler. Il ne se comprenait plus, car il désirait toujours ardemment les femmes, mais elles n’étaient plus seules désormais.

« Le soldat que tu as vu s’appelle Saad Nara, c’est un soldat de seconde classe, assigné à la protection des sénateurs et je le croise souvent dans ces couloirs. » Il se retourne, le mensonge peint sur son visage, mais pas sans son regard. « C’est tout. » Il retourne près de son bureau et s’y installe. « Bonne idée, le livre. Ne fait pas la même erreur que moi avec ton épouse. Elle doit être ton alliée plutôt que ton ennemie. Crois-moi, être marié à un démon n’est pas de tout repos. » Noah ne détourne pas le sujet, il ne change parce qu’il l’exige implicitement. Mais il sait aussi qu’un tel sujet ne serait pas aussi facile qu’un autre à éviter. Surtout si Erebe est si persuadé de savoir ce qu’il a vu. Noah ne peut nier avoir laissé parler son corps plus que de raison. Il était trop proche de Saad, et son regard trop insistant. Mais ils étaient seuls, et il a été imprudent, aveuglé par son désir.


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Ven 10 Mai - 21:31
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
Je le vis, ce hochement de tête, cet assentiment sur mon attitude envers Irène. Ce livre que je lui offrirai à notre prochaine rencontre. Mais je n'avais pas attendu la moindre véritable remarque orale venant de toi, préférant rentrer dans le vif du sujet, franchise exacerbée dans ton sens. Loyauté que je vouais au Cercle, aux miens, et plus particulièrement à toi, notre patriarche. J'avais été élevé en ce sens, et ma culpabilité n'avait rendu ce fait que plus puissant et intense me concernant. Nulle trahison à prévoir. Mon sang étant plus important que tout. Et ce que je te soufflais à cet instant, ce que j'avais pu observer, ne franchirait pas les limites de ces murs où nous étions seuls. Le regard vissé à ton être, je t'observais déglutir, remarquant ces petits signes que j'avais appris à relever, remarquer au fil de mes enquêtes, sensible plus encore à la connaissance que je pouvais avoir de toi. Silence, comme si tu analysais la situation, et puis les mots se précipitèrent à tes lèvres : « Il ne s’est rien passé. » Timbre sans appel, venant ponctuer ce que j'avais pu apercevoir sans vouloir en discuter encore. Je restais silencieux, muet, ne te quittant pas des yeux alors que tu distançais ton bureau pour t'éloigner et me tourner le dos. De mon côté, je me murais dans le respect de tes mots. J'aurais pu hocher la tête calmement pour te le souffler sans parole, mais tu ne m'observais déjà plus, et aussi surprenant que cela puisse être, tu semblas te justifier par ce début d'explications que tu m'offris. « Le soldat que tu as vu s’appelle Saad Nara, c’est un soldat de seconde classe, assigné à la protection des sénateurs et je le croise souvent dans ces couloirs. » Le genre de justifications qui aurait pu s'échapper de mes propres lèvres concernant Macanthos. Erreur que j'avais appris à ne pas commettre, la majeure partie du temps. Les justifications peuvent condamner plus farouchement que le reste. J'avais échoué auprès d'Arabella, mais elle me connaissait peut-être trop bien. Savait-elle pour ce que j'avais entrevu te concernant ?

« C’est tout. » Nos regards se croisèrent lorsque tu te retournas, visage composé, presque un masque de perfection. Presque, si tes prunelles ne me semblaient pas si familières. Le temps de ces mots, puis tu alla à ton bureau pour t'y installer. « Bonne idée, le livre. Ne fait pas la même erreur que moi avec ton épouse. Elle doit être ton alliée plutôt que ton ennemie. Crois-moi, être marié à un démon n’est pas de tout repos. » Exigence suggérée de retourner à ce sujet plus léger du mariage. Il ne me restait plus qu'à m'y conformer, n'est-ce pas ? Qu'à obtempérer ? L'ombre d'un petit sourire en coin se dessina à mes lèvres, en songeant à ton épouse, avec laquelle, même si nous n'avions jamais vraiment parler, un certain respect et une régularité d'entrainements communs nous avaient mené à un terrain d'entente plutôt cordial. Je l'avais sans doute mieux acceptée que d'autres Sielle, mais je n'avais été le plus sociable du lot, malheureusement pour elle. « Nysa est-elle si insupportable au quotidien ? » Un regard en direction du livre resté entre mes mains alors que je m'approchais simplement jusqu'au siège te faisant face pour m'y installer. « A vrai dire, Irène désirait que nous apprenions à nous connaître, et le peu que j'en ai vu m'a rappelé l'innocence de Reyna. » Était-ce un aveu à faire ? Avouer que ma future épouse me rappelait quelque peu ma sœur ? Vague pincement de mes lèvres à cette pensée, mais cela pouvait symboliser qu'elle donnait envie qu'on la protège, qu'elle était d'une fraicheur délicate, ou bien tout autre chose. « Le seul point négatif à noter jusqu'à présent est qu'elle travaille auprès du ministre de l'égalité des sangs. » Pas que j'y sois réfractaire moi-même, mais j'avais appris à mettre mes propres pensées et mes valeurs de côté pour œuvrer dans le sens des miens. « Mais j'exigerai d'elle la même loyauté que je voue au Cercle ainsi qu'aux Sielle. » Et c'était vrai. Notre union l'y contraindrait forcément, d'autant plus si elle souhaitait, et je le pensais, réellement, que nous ne soyons pas que des étrangers l'un pour l'autre. « Par ailleurs, sache que j'assurerai toujours tes arrières, cousin. Peu importe de quoi le destin sera composé. Et si d'autres pensent avoir vu ce que j'ai cru voir moi-même, je me chargerai d'étouffer les faits si cela est ton souhait. » Loyauté réaffirmée à mes lèvres, la détermination au fond de mes iris hurlant que si je n'étais pas dupe des excuses servies, la vérité ne changerait rien au fait que tu étais notre patriarche et que j'agirai toujours de sorte à te protéger.

code by exordium.




.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 0:56
Le secret de Noah Sielle – l’un de ses secrets, à vrai dire – devait rester intact. Même si une voix lui murmurait depuis des jours qu’il ne le serait pas éternellement, Noah devait protéger ses faiblesses comme un tigre blessé face à un prédateur. Erebe n’était pas un prédateur, mais si ses ennemis seraient bien trop heureux d’utiliser son pêché contre lui, qu’en penserait sa famille ? Noah avait conscience de l’inquiétude qui rongeait les membres de sa famille, et que cette inquiétude était toute tournée vers lui. Avec raison, cependant. Il était leur patriarche, avec un héritier pas même encore assez vieux que pour l’accompagner sur le terrain d’entrainement. Et surtout, un héritier unique. Et que penserait-il de son père, Nathanael, si l’affaire s’ébruitait ? La nervosité le rend maladroit, et le voilà qui se justifie auprès de son cousin, comme si celui-ci ne l’aurait pas cru sur parole. Noah a conscience de son idiotie, mais ne le montre pas. Il change de sujet, plutôt, et compte sur cette position de dirigeant qu’on lui a confié par droit de naissance, pour imposer sa volonté.

Et ça fonctionne, du moins Noah y croit. Il sourit légèrement et hausse les épaules. 3Un peu moins depuis quelques temps. Je pense qu’elle comme moi en avons enfin marre de nous battre. » Trop de décès, un rappel de la caractéristique première de leur passage sur terre : il était éphémère. Et puis, ils avaient besoin l’un de l’autre… Mais Noah n’a pas le loisir de réfléchir à Nysa, que son cousin enchaine. Ce qu’il lui dit le fait tiquer légèrement. « J’espère qu’elle ne te fera pas trop penser à Reyna pour la suite de votre alliance. » il hausse un sourcil, légèrement. Que sa fiancée lui rappelle un peu sa sœur, pourquoi pas ? Après tout Nysa possédait la même verve qu’Arabella, si pas plus, et Noah appréciait ce trait de caractère chez les deux femmes. Mais il fallait qu’il ne se laisse pas porté trop loin dans la comparaison. Noah voulait une grande famille de Sielle, après tout. « Je n’en doute pas. Après tout, tu sais déjà quel cadeau de mariage je lui réserve. » Un anneau, l’anneau qui symbolisera leur union. L’anneau du Cercle, dissimulé sous forme d’alliance. En disant oui à un Sielle, Irène dirait aussi oui au Cercle. Et avec une Starkov liée à eux, Noah comptait bien les attraper tous, ou presque.

Finalement, Noah déglutit, et observe son cousin, les yeux plissés, les mains croisées sur son ventre. Erebe ne l’a pas cru. Et Noah ne pouvait pas lui en vouloir. Cependant, le brun commençait à se poser des questions. Pourquoi Erebe réagissait-il ainsi ? Que pensait-il avoir vu ? Noah n’était plus certain de suivre son cousin, car selon lui, quiconque saurait son secret le jugerait inapte à diriger leur mouvement. « Je sais ta loyauté sans qu’elle ne doive m’être réaffirmée. » souffle Noah. Il se redresse un peu, et pose ses coudes sur le bureau. « Il n’y avait rien à voir je te l’ai dit, et puisqu’il n’y avait rien à voir, personne n’a rien vu. » Il se berçait d’illusions, des illusions qui l’aidaient à maintenir le cap, mais qui pouvaient également le mettre en danger. Car Noah ne se rendait pas compte à quel point il pouvait être expressif quand il n’avait plus l’envie de se contrôler. Quand ses sentiments bouillonnaient trop vivement en lui. Et c’était le cas dès que son corps s’approchait un peu trop de celui du Nara. Chaque centimètre grappillé déconnectait un à un les neurones du brun, et oublié la prudence… Il l’aurait embrassé dans ce couloir si il avait eu l’audace de s’approcher un peu plus.


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 9:53
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
Je t'écoutais me dire que cela se passait un peu mieux avec ton épouse, mais qu'y avait-il de si surprenant à ce qu'un couple si éloigné finisse par se rapprocher avec les derniers évènements, la perte d'un enfant. Je ne pouvais qu'imaginer ce que cela devait faire, mais aucune certitude, n'étant moi-même pas père. Puis vint ton haussement de sourcil concernant ce que je vais de te dire sur Irène, fragile aveu de mon attachement naissant envers elle, pour de toutes autres raisons qu'un désir pernicieux. Mais comment aurais-tu pu t'en douter, quand une multitude de règles régissaient mon existence, justement pour qu'un silence opaque enveloppe mes déviances, ma culpabilité, une si semblable que j'avais entrevu dans ce couloir un peu plus tôt. « J’espère qu’elle ne te fera pas trop penser à Reyna pour la suite de votre alliance. » Je connaissais tes attentes, comme tout patriarche qui se respectait, à vouloir que les lignées perdurent, que notre famille puisse rester forte, et pour l'instant, les enfants étaient plus rares qu'à la génération précédente. Donner le change sur la durée me rendait nerveux... Une femme à l'occasion, c'était une chose. Devoir réitérer plusieurs efforts de grossesses, à m'efforcer à songer, à me concentrer, sur autre chose que celle dont le corps se presserait contre le mien. Ce n'était pas la faute d'Irène, mais et bien la mienne, sans que la moindre once du dégoût prémédité ne transparaisse à cette seconde. Après tout, cela faisait près de vingt ans que je me donnais à l'exercice. « Ce n'est qu'un mariage arrangé, peu importe à quoi elle me fait penser, tant que je réalise mon devoir, non ? » Souffle sincère. J'alliais toujours un peu de vérité, évitant le véritable nœud de la conversation. Poursuivant sur le métier qui était le sien, et le fait que je la voudrai loyale. « Je n’en doute pas. Après tout, tu sais déjà quel cadeau de mariage je lui réserve. » Bien sûr que je le savais... alliance qui la rattacherait inexorablement au Cercle qu'elle rejoindrait, qu'elle le veuille ou non. C'était en cela qu'elle serait prisonnière. En cela qu'elle perdrait sa liberté. Mais je ne serais pas celui qui l'enfermerait plus que nécessaire une fois notre union célébrée. « En parlant de ça, as-tu échangé avec mon père sur une date pour ce mariage ? » te demandai-je en fronçant légèrement les sourcils.

Je venais ensuite de réitérer ma loyauté à ton égard, te soufflant à demi-mots que ce à qui je vais d'assister n'y changerait rien, quoiqu'il advienne. Je serais tout de même mal placé pour te jeter la première pierre quand j'étais sûrement, tout du moins à mes yeux, le plus grand pécheur de nous deux. Tu déglutis, silencieux un instant. « Je sais ta loyauté sans qu’elle ne doive m’être réaffirmée. » Simple hochement de tête à ce sujet, réfugié comme à mon habitude derrière une certaine étiquette respectueuse. « Il n’y avait rien à voir je te l’ai dit, et puisqu’il n’y avait rien à voir, personne n’a rien vu. » Tu réitéras. Réaffirmas. Ce fut à mon tour de sombrer dans une certaine forme de silence, mes iris s'attardant à décrypter le moindre signe à tes traits. Tu étais peut-être mon cousin, tu étais surtout mon patriarche, et j'ignorais jusqu'où je pouvais pousser le vice d'appuyer sur quelque chose dont tu ne voulais pas parler. Mais, hormis ma déviance, j'avais toujours mis un point d'honneur à te souffler des vérités. Et là encore, tes mots cherchaient à te disculper, à mes yeux cependant. Un autre ne se serait peut-être rendu compte de rien, mais j'avais grandi le regard rivé sur l'héritier, admiratif, et même si nous n'avions jamais été aussi proches que d'autres, je savais. Les pécheurs ne sont-ils pas sensés se reconnaître entre eux ? « Noah. » Simple prénom échoué à mes lippes, alors que je réfléchissais aux paroles à souffler. « Qu'il y ait ou non quelque chose à voir, ce n'est pas à toi que je vais apprendre comment une rumeur peut naître d'une étincelle. » J'aurais pu grimacer, tant cela reflétait mon amour pour la politique et la mise en lumière, mais j'étais inquiet pour ta sécurité, d'où l'expression de mes mots. « Ne te méprends pas, je ne te fais là aucune leçon. Je désirais juste te faire part de mon inquiétude et te prier d'être prudent. Bien qu'on m'ait dit récemment que tous les dieux étaient les enfants de l'interdit, les secrets, qu'ils soient vrais ou non, sont dangereux. » Ironie amère qui s'étirait sur ma langue à la prononciation de ces mots qui n'avaient pas atteint leur but auprès de mon âme damnée. Mais j'étais plus intransigeant vis-à-vis de ma propre condamnation que pour la tienne, cousin. Et puis, mon esprit, bien malgré-moi, à travers mes mots, ne cherchait-il pas à te souffler ma propre culpabilité ? Mon poing se serra sur ma cuisse. « Pardonne-moi, cousin, si je suis allé trop loin. »

code by exordium.




.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 10:48
Noah hausse les épaules à la question de son cousin. « Tant que tu le réalises, je n’ai en effet aucune critique à émettre et te fais confiance. » Qui était-il pour exiger de ses cousins et même de ses frères qu’ils s’entendent bien avec leurs épouses ? Personne, puisque lui-même avait longtemps refusé de réellement intégrer Nysa à la famille. Elle portait peut être son nom mais elle n’avait rien d’une Sielle, et il avait laissé tous les siens s’en rendre compte, en n’aidant pas la Xi’nora de naissance à s’intégrer. Et pourtant, si ils parvenaient à arracher la couronne, elle serait leur reine à tous. Lui plus que les autres devait s’allier à son épouse, et en faire une reine parfaite.

La conversation dévie une nouvelle fois, et le brun secoue la tête en signe de négation. « Pas encore, mais il faudrait que ce soit bientôt. Tu es le dernier ainé d’une branche de notre génération à ne pas encore être marié. A ton âge, ça commence à devenir urgent. Peut-être cet été. » Noah avait le pouvoir de sceller le destin de son cousin, comme ça, sans même lui demander son avis. Oh bien sûr la loi n’obligeait pas Erebe à suivre les indications de son père et de son patriarche, mais tout le reste l’y obligeait : son sang, son éducation, son honneur, le nom Sielle, qu’il était impensable de voir couvert d’opprobre.

Noah avait été naïf de croire que la conversation s’arrêterait là, quant à ce qu’il s’était passé dans le couloir un peu plus tôt. Le brun se persuadait qu’Erebe ne continuerait pas sur cette pente glissante, mais son cousin semblait bien trop enclin à s’y faufiler, et même à les y pousser pour découvrir la vérité qui se cachait au pied de cette montagne de secret. Son nom fut soufflé, et Noah dévia son regard un instant, vers la porte. Fermée, personne ne pourrait entrer, pas sans être un magnetron assez puissant pour contrer la volonté de deux Sielle. Il le savait, et ça le rassurait. Erebe avait raison, et Noah le savait bien. Il faisait toujours attention à tout, son métier de politicien était gravé dans son être. Chaque action était pensée, chaque mot était prémédité. Mais dernièrement il sombrait, le Sielle. Trop de pertes, une ascension au sommet de sa famille, qu’il n’aurait pas désirée aussi rapidement. Il n’avait plus le droit à ses écarts, et pourtant… Ca le réconfortait, c’était la seule chose qui lui apportait réellement de réconfort, alors Noah s’y précipitait comme on se précipite dans la gueule d’un prédateur. Le brun secoue la tête, à nouveau. Peut être que si il partageait un peu ce fardeau, tout serait plus facile. Et Erebe n’avait de cesse de lui répéter qu’il lui était loyal, que rien ne changerait entre eux. Des Sielle, Noah ne pensait pas qu’Erebe serait le premier à savoir ce secret-là. Et le patriarche n’était qu’à moitié décidé à cracher le morceau.

« Je sais comment fonctionne les rumeurs, en effet. » N’avait-il pas lancé celle sur les Zarkari, après tout ? « Je ne sais pas qui t’as dit ça à propos des dieux, mais c’était une personne sage. » Le regard charbonneux du brun vient à nouveau se poser sur celui de son cousin. « Dangereux ou pas, certains secrets se doivent de le rester. Oui, tu es allé trop loin… Mais je ne t’en veux pas, Erebe. » Noah soupire. « Tu protéges un autre Sielle, comme tu es censé le faire. J’en suis conscient. » Il lui sourit doucement, démontrant de sa satisfaction à savoir que l’ainé de Samuel était aussi capable de les protéger tous qu’il l’était lui, ou qu’Asher l’était. « C’est un secret dont je ne peux me défaire. Pas maintenant, pas tout de suite. J’en ai besoin. » Pour éviter de perdre pied, pour éviter de penser à son chagrin qui ne semblait pas vouloir le quitter.



I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 13:26
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
Tu convins que mes mots sonnaient vrais, que tant que j'assumais mon devoir, tu n'avais rien à y redire. J'avais été éduqué en ce sens, et si j'avais appris à toucher des femmes pour donner le change et dissimuler ma tare, cela allait m'être également utile dans cette situation. Offrir des enfants Sielle, offrir ma participation à donner vie à la prochaine génération. Irène, tout au plus, ne serait jamais qu'une amie, cette épouse sur laquelle je veillerais et protégerais au même titre que le reste des Sielle, puisque même si ce n'était que par alliance, elle en deviendrait une. Et la date du mariage finirait par nous être donnée, soufflée, sans que ni l'un ni l'autre n'ayons réellement notre mot à dire. D'autant plus que j'avais repoussé l'ultimatum aussi longtemps que j'avais pu, et que mon père ne m'offrirait aucune alternative en ce sens. Ses mots avaient été clairs, il était temps. Ainsi, conscient qu'il échangerait sans aucun doute sur ce futur proche avec Noah, ainsi que Murtagh, je posai la question fatidique. « Pas encore, mais il faudrait que ce soit bientôt. Tu es le dernier ainé d’une branche de notre génération à ne pas encore être marié. A ton âge, ça commence à devenir urgent. Peut-être cet été. » A mon âge... l'amertume au creux des lèvres, je hochai simplement la tête. J'avais repoussé les limites, et malgré que nous soyons déjà en mai, cela laissait songer que mon mariage serait célébré entre juin et août. Date si proche qu'elle en devenait presque étouffante, mais à tout prendre, Irène serait sans doute la seule bonne nouvelle de cette histoire, si elle se révélait réellement être  ce à quoi elle ressemblait. Bien que j'avais conscience que l'urgence se situait également dans l'idée d'avoir un premier enfant prochainement. Si je n'avais que trop tardé... « Cet été, donc. N'hésitez pas à me dire lorsque la date exacte sera fixée. » Affirmation au goût de cendres entre mes lèvres. Est-ce que cela se voyait ? Se devinait ? Je l'ignorais, formulation distante qui revenait à mes lèvres, simplement.

Conversation déviante, revenant sombrer sur la raison qui nous avait menés dans ce bureau. La porte close, le métal n'ayant pas bougé d'un millimètre, était la raison de mes paroles. Je restais pourtant prudent dans mes formulations, respectueux de mon ainé et patriarche. Si j'avais été plus proche de toi, sans doute aurais-je pris moins de gants, comme je me le permettais parfois avec Arabella. Mais je ne l'étais pas, et malgré notre lien, je craignais de te froisser en effleurant ce quelque chose que tu ne voulais pas admettre. Et j'étais le premier à te comprendre. Je te vis secouer la tête à la fin de mes mots, sans trop savoir ce que tu plaçais derrière ce simple mouvement, mais les mots vinrent rapidement rejoindre tes lèvres. Confirmant que tu savais comment les rumeurs naissaient... rien de surprenant à cela. « Je ne sais pas qui t’as dit ça à propos des dieux, mais c’était une personne sage. » Oui, sans doute, je voulais bien le concéder. « Dangereux ou pas, certains secrets se doivent de le rester. Oui, tu es allé trop loin… Mais je ne t’en veux pas, Erebe. » Ton regard dans le mien, la confirmation d'avoir été trop loin qui me laissa déglutir simplement, non pas de crainte, ou seulement de lire de la déception dans ton regard. Mais rien ne se produisit ainsi, un simple soupir à tes lippes, un sourire les narguant de satisfaction. « Tu protéges un autre Sielle, comme tu es censé le faire. J’en suis conscient. » Mais je ne m'attendis pas à ce que tu finisses par capituler, par suggérer finalement que je ne me trompais pas. « C’est un secret dont je ne peux me défaire. Pas maintenant, pas tout de suite. J’en ai besoin. » « Personne ne te demande de le faire, Noah. Et certainement pas moi, je sais où est ma place. » Derrière toi, quoi qu'il puisse arriver. A tes côtés, qu'advienne l'avenir. « Mais je peux parfaitement le comprendre. » Je restais volontairement flou, n'arrivant pas à te glisser l'ignominie, la suggérant du bout des lèvres, sans l'avouer pleinement. « Et je voulais que tu saches que je suis à ta disposition, si nécessaire. Que tu n'es pas seul. » Vérité connue, cachée, étouffée.

code by exordium.




.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 13:57
Noah hocha à nouveau la tête, sans répondre. Erebe serait le premier à savoir la date de ce qui était souvent vu par les hommes et les femmes concernés comme une condamnation. Seul Asher avait eu la chance de tomber sur la femme dont il était amoureux. Si Noah avait pris la peine de connaître son épouse, peut être aurait-il eu cette chance aussi… Nysa n’était pas désagréable, du moins pas physiquement. Mais la haine qu’il avait accumulé contre elle n’était pas tout à fait de son dû, et il en était conscient. La colère d’être marié de force à la meilleure amie de celle qu’il aimait véritablement, dix ans auparavant, avait posé les fondations de ce mariage plus que chaotique. Ils en étaient venus à la violence physique, usant du pouvoir de l’un sur l’autre, Noah était bien trop familier avec la glace, et elle avec le métal, désormais. Le brun avait confiance, il ne trouverait jamais Erebe noyé sous le pouvoir de la nymphe qu’il allait épouser. Non, il savait se défendre, les Sielle s’en étaient assurés au fil des ans.

La conversation aurait peut-être dû rester sur Irène, Nysa, Erebe et Noah mais elle dévia, sur un autre sujet. Un sujet plus délicat, et plus compliqué à aborder pour le patriarche. Un changement s’opère dans son attitude, et dans la relation qui le lie à son cousin. Il sait que ça ne sera plus jamais pareil entre eux, mais quelque part, Noah ne s’en formalise pas tant que ça. « Je sais. Les maux qui me touchent ne sont pas uniques au sein de notre famille. » Noah reste vague, tout en confirmant à demi-mots ce que son cousin pense avoir vu. Après tout, Erebe ne lui a pas dit franchement non plus et Noah ne prononcera pas ces mots le premier. Il pose son regard sur son cousin, inconscient qu’il en est également victime. Il ne pense pas à lui, mais à son petit frère, Finn. A qui il a demandé de tenter de se retenir, d’oublier son attirance envers les hommes pour se concentrer sur les femmes. Hypocrite, protecteur, Noah se fiche de ces qualificatifs, il ne veut que le bien des siens. « Qu’est-ce qui te trouble, Erebe ? » Le regard du patriarche est inquisiteur, il veut savoir car derrière les mots que le blond n’a de cesse de prononcer, il y a presque trop de compréhension. Et Noah a bien compris qu’il n’éprouvait aucune impatience à épouser Irène. « J’ai compris qu’Irène n’était pas celle que tu te serais choisi, mais aucun de nous ne choisit. C’est le prix à payer pour porter le nom des Sielle. »



I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 14:39
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
Avenir tracé qui se dessinait, irrémédiable, précipité. L'alliance qui ornerait bientôt le doigt de délicate Starkov la lierait autant à moi qu'aux miens, qu'au Cercle. Mais si elle n'ignorait rien des deux premiers points, le dernier ne lui serait soufflé qu'ensuite, après cette promesse de loyauté arrachée à ses lèvres. Mais il n'était plus l'heure de penser réellement à ce mariage. Il n'était plus question de parler de cette date qui finirait par tomber tel un couperet sur nos existences à tous deux. Les mots nous ramenèrent à ce secret que tu m'avouas à demi-mots, comme suggéré, non parfaitement soufflé, mais cela était amplement suffisant pour m'offrir un revirement que je ne pensais pas voir, pas aujourd'hui en tout cas. Je n'étais après tout pas venu t'arracher le moindre secret, mais te prier d'être plus prudent. Là était ma véritable préoccupation en pénétrant à l'intérieur de ce bureau, en te laissant nous y enfermer sans m'y sentir trop à l'étroit comme j'aurais pu l'être avec Murtagh un peu plus tôt si les conditions avaient été un peu trop similaires à celles-ci. Mais pas ici, pas alors qu'en me suggérant la vérité, c'était une confiance plus grande que tu m'accordais me semblait-il. « Je sais. Les maux qui me touchent ne sont pas uniques au sein de notre famille. » Je restais silencieux à cette remarque, n'étant pas certain de savoir à qui tu faisais précisément référence, d'autant que mon propre père était du genre plutôt hermétique sur ce genre de possibilité. Si j'avais un autre conseil à te donner, ce serait de ne jamais lui parler. De ne jamais le lui avouer. Mais je ne t'imaginais pas parler ouvertement de tout ceci à ton oncle, aussi me contentais-je d'hocher la tête. Simple confirmation. A croire que la déviance narguait notre sang depuis des années, n'attendant que l'instant perfidement choisi pour émerger. « Qu’est-ce qui te trouble, Erebe ? » Battement de mon myocarde qui disparut brièvement, étouffant ma propre respiration l'équivalent de cette milliseconde. Je croisai brièvement ton regard, celui qui cherchait à saisir ce qui tiraillait mon esprit. Je me reprochais presque d'avoir insisté pour obtenir cette conversation. Mon regard dévia, pas que je veuille te dissimuler quoique ce soit, ni même te trahir, mais les derniers jours se voulaient tourmenteurs à plus d'une raison. Tout d'abord, ma nature déviante, puis mes fiançailles avec Irène, mon aveu à Arabella, l'irrationalité de Reyna à vouloir me sauver qui s'était également soldé par un aveu plus succinct mais réel, et le pire de tout, ces instants charnels auprès d'un ennemi des miens. Hantise qui persistait. Mais c'était bien le trouble le plus inavouable de tous, car j'étouffais de l'impatience de sentir à nouveau son corps contre le mien.

« J’ai compris qu’Irène n’était pas celle que tu te serais choisi, mais aucun de nous ne choisit. C’est le prix à payer pour porter le nom des Sielle. » J'en aurais presque souris, quand mon regard revint se poser sur le tien, mais il n'aurait pas gagné mes prunelles, et aurait été plus ironique que jamais. Que tu puisses croire que c'était le problème qui torturait mon âme me rassurait quant à mes qualités à dissimuler la vérité que je soufflais un peu trop souvent à mon goût ces derniers temps. Je déglutis. « Je n'ai pas l'intention de me soustraire à mes responsabilités... et Irène n'est pas le pire choix que mon père aurait pu faire. » J'aurais pu prétendre. A la place, j'avais l'impression de répéter le même discours, souffler combien la jeune Starkov était une alliance sensée. « J'ai conscience que ce mariage est important, tout comme le fait d'avoir des enfants avec elle. » Tu me vis sans doute déglutir une nouvelle fois, partagé entre ce silence dans lequel je me murais depuis toujours, et l'effritement de ces remparts qui laissait fuiter une vérité assassinée depuis qu'elle avait vu le jour dans mon esprit. J'avais toujours répondu honnêtement, t'avais toujours offert mes vérités à chacune de nos rencontres. « Alors est-ce si important que tu saches ce qui me trouble, Noah ? » finis-je par souffler, plutôt que de chercher une excuse risible que tu ne méritais pas. Réclamais-tu réellement cette réponse à ta question ? Et que te répondrais-je le cas échéant si c'était bel et bien le cas ?

code by exordium.




.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 14:54
Est-ce que leur famille était maudite ? Noah se posait de plus en plus la question. D’abord frappé par le mutantisme, les Sielle avait été frappé par la mort, à deux reprises. Deux reprises bien trop proches les unes des autres, et bien trop ciblées pour être une coïncidence du destin. Tout avait débuté quand Noah avait dévié, qu’il avait laissé ses lèvres goûter aux plaisir d’une bouche masculine. Et il n’était pas le seul, autre malédiction d’une famille quia vait bien trop pêché. Tenter d’éteindre toute une lignée leur avait peut être valu l’opprobre des dieux. Et les voici désormais, à lutter à contre-courant contre quelque chose de plus grand qu’eux. Du moins étaient-ils deux dans ce cas. Lui, et son jeune frère, Finn.

Et les autres ? Ils épousaient ceux qu’on leur désignaient, et fondaient une famille avec eux sans qu’on leur demande leur avis. Pour quoi faire ? Ils étaient les serviteurs de la cause familiale. D’une cause plus grande qu’eux, plus important qu’eux. Noah soupire, et laisse son cousin parler, éviter son regard, et tenter, peut être, de s’extirper des doigts qui se referment sur lui. Mais le patriarche est têtu, et il compte bien arriver à ses fins. Un secret pour un secret, ou les portes de métal ne s’ouvriraient pas de sitôt. « Oui. » répond le Sielle, en se levant, il contourne son bureau et vient s’y appuyer, réduisant la distance avec Erebe, le forçant à regarder en l’air pour maintenir le contact visuel. « Je sais que tu épouseras qui ton père a désigné. Et je sais que tu feras de ton mieux pour donner une descendance à notre famille. » Il déglutit. « Mais je sais aussi que tu le feras à contre cœur. Je connais ce regard, Erebe. J’ai supplié mon père pour qu’il ne me force pas à épouser Nysa. Je sais ce que c’est d’en aimer une autre. » Il sourit doucement, la mélancolie le prend. Il avait cru son amour décédé, mais elle venait de revenir en ville. Un fantôme du passé dont il se serait bien passé, mais qui quelque part… Lui apportait un peu de réconfort. « Tu n’as pas à l’abandonner. Qu’elle soit argent, mutante ou même rouge. Soit simplement discret et prudent, et n’engendre pas de bâtard. Et si jamais il arrive quelque chose, vient m’en parler Erebe. Je suis là pour ça, pour vous protéger tous. »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 11 Mai - 15:39
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
J'avais tenté de te prouver que je me conformerai à chacune des attentes me concernant, ce mariage qui n'était pas le choix le plus idiot, et qui s'avérait d'une grande utilité pour les Sielle. Irène était la fille unique du patriarche Starkov, et ce dernier avait accepté que je sois son gendre, pour une raison qui m'était encore inconnue. Peut-être qu'il avait décidé de se joindre aux jeux des alliances. Peut-être y avait-il autre chose, mais je l'ignorais. Et à cet instant, ce n'était pas la préoccupation qui égratignait mon esprit. Je cherchais sans doute, à travers mes mots, à te convaincre de ne pas creuser plus, te suppliant avec cette vulgaire question de ne pas demander plus, tout en ne refusant pas d'y répondre. Parce que je finirais par le faire si tu l'exigeais. Par pure loyauté. « Oui. » Et tu le fis, laissant couler cette réponse affirmative de tes lèvres, à ton attitude déterminée qui te fit faire le tour du bureau pour venir te poster juste en face de moi, mon visage s'élevant pour que mon regard ne perde pas le tien. « Je sais que tu épouseras qui ton père a désigné. Et je sais que tu feras de ton mieux pour donner une descendance à notre famille. » Vérité. Il n'y avait que cela qui s'écoulait à travers les mots que tu soufflais, parce que c'était là un destin que j'avais repoussé tant que j'avais pu, sans pour autant imaginer m'y soustraire définitivement. La preuve étant cette réalité qui me tombait dessus à présent. « Mais je sais aussi que tu le feras à contre cœur. Je connais ce regard, Erebe. J’ai supplié mon père pour qu’il ne me force pas à épouser Nysa. Je sais ce que c’est d’en aimer une autre. » Oui, je le ferai à contre-cœur. Oui, nous avions peut-être ce regard commun qui affirmait que nous aurions voulu d'un autre avenir, tout en sachant que c'était impossible. Mais tu n'y étais pas. Et je le sus à la seconde où tu parlas d'en aimer une autre. Si mon myocarde s'agita, ce fut au souvenir de cette histoire d'autrefois, de cette méprise qui t'arrachait un sourire mélancolique, que je me sentis me tendre. « Tu n’as pas à l’abandonner. Qu’elle soit argent, mutante ou même rouge. Soit simplement discret et prudent, et n’engendre pas de bâtard. Et si jamais il arrive quelque chose, vient m’en parler Erebe. Je suis là pour ça, pour vous protéger tous. »

Mon visage, mon regard s'abaissa au fur et à mesure que tu parlais, me glissais ces recommandations bienveillantes, ces conseils de discrétion et de prudence pour une histoire avec une femme. J'étais définitivement trop bon comédien, y compris pour les miens. La gorge asséchée, je t'écoutais me confier ton soutien, cette protection que tu nous dédiais à tous, nous, les Sielle. Et je ne m'en sentis que plus mal, laissant mes poings se serrer sur mes cuisses. « Tu n'y es pas. » Je déglutis. Écoutant ma respiration, les battements du myocarde qui s'accéléraient peu à peu. Je te la devais cette fichue vérité. Et si je l'avais déjà soufflé, écoutant les paroles cajoleuses de ta sœur et de la mienne, il ne me serait jamais simple d'avouer les chemins mesquins que ma déviance m'avait fait emprunter jusque-là. « Je n'éprouve aucun... » Mon regard retomba sur mes poings serrés, mes sourcils se plissant, ma mâchoire se contracta brièvement. « ...désir pour les femmes. Pas une once. Rien. » Et pourtant, j'avais eu des femmes à mon bras, dans mon lit, pour donner le change, m'évertuant à me concentrer sur autre chose que ces corps trop féminins que je n'effleurais qu'en cas de nécessité durant l'acte en lui-même. Mais c'était bel et bien à des musculatures que je songeais, à des mains plus puissantes que je crevais de m'abandonner. « J'ai toujours été discret et prudent. » Précision presque inutile. Personne, si ce n'était les principaux intéressés, ou ceux mis dans la confidence, ne connaissaient la vérité. Est-ce que je devais malgré tout te souffler qu'un Macanthos savait ? Pour la simple et bonne raison que j'avais cédé à l'appel de la chair avec lui ? Que j'avais pris un peu trop goût à ses lèvres... ? Que... ? Verrais-tu cela comme une trahison ? L'occasion d'espionner l'ennemi ? Ou une simple déception  envers le déviant que j'étais ? Car toi au moins, tu désirais les femmes. « Mais ne t'inquiète pas, j'épouserai Irène et lui ferai les enfants attendus. Ca ne change rien. » A peine un souffle, alors que je relevai les yeux vers toi, chargés d'appréhension.

code by exordium.




.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

LE CERCLE— those who want the crown —
Noah Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 2077
AVATAR + © : ben barnes // av©midwinters wifey
POINTS : 867
Looking too closely {Nebe Giphy.gif?cid=790b76115cccb275797a6e4d322b9fa8&rid=giphy
AGE : L'homme n'est ni jeune, ni vieux. Encore jeune, peut être, pour être à la tête de sa famille. Mais la tête sur les épaules, une expérience qui commence à compter, et des rêves qui se sont définis avec le temps de ses 35 années.
STATUT CIVIL : Marié à Nysa Sielle depuis 10 ans déjà, et pourtant l'homme ne l'a jamais vraiment acceptée. Il a voulu la dresser, comme il a dresser sa tigresse Thanae mais Nysa est pire qu'un fauve et quelque part... Ca lui plait. Mais détourné de son épouse, le voilà tombé pour un autre, un autre qui lui change les idées, mais pas pour de meilleures.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Mar 21 Mai - 0:00
Les sourcils du patriarche sont froncés. D’une certaine frustration, un mécontentement, de la douleur aussi, de savoir que son cousin ne sera jamais vraiment heureux. Il déglutit, et détourne le regard un instant. Lui imposer le mariage avec une femme, alors que le blond n’en désire aucune et – manifestement – n’en désirera jamais aucune, brise quelque chose en lui. Il devient son père, par la force des choses. Il devient l’homme que l’on supplie de ne pas vous enchainer à vie à quelqu’un. Mais Erebe ne le supplie pas. Il sait qu’il n’a pas le choix, que le mariage est la seule solution et surtout pour dissimuler sa condition. Noah repose son regard sur son cousin, et inspire profondément.

« Je suis désolé. » Faiblesse ou pas, Noah ne veut pas être celui qui prive les siens du bonheur qui devrait être le leur. Mais la famille est plus importante que chaque individus qui la compose, et tous les Sielle savent ça. Le nom et le sang passent tous les deux avant les parties de ce groupe. « Continue à te faire discret. Notre droit au trône repose sur des principes divins. » Noah soupire et glisse ses doigts contre ses paupières, avant de rouvrir les yeux. « Je ne sais pas si tout ce que l’on nous dit sur les dieux est vrai, mais la femme à qui j’ai promis le Tempio Sacro de Valdierva est une femme qui croit aux valeurs du Divideus. La famille, le mariage,… Enfin, tu sais. » Comment demander à son propre cousin de réprimer une partie de lui, quand lui-même était incapable de le faire.

Finalement, le brun cherche le regard de son cousin, et quand il l’a, il ne le lâche plus. « Erebe. » Il s’humecte la lèvre inférieure, cherchant ses mots. « Je ne te juge pas. » Échos des mots prononcés par le cadet, quelques minutes auparavant. Il aurait été bien idiot de le faire, après tout. « Je n’en ai pas le droit, de toute manière. » Inutile de faire semblant, à nouveau, Noah ne se confesse pas avec autant de clarté mais la confession est tout de même présente dans sa voix. « Mais eux, ils le feront. Je ne peux pas ne rien te dire, alors que je me sermonne tous les jours un peu plus moi-même. J’ai confiance en toi, et je sais que tu feras attention. Je réitère ce que je viens de te dire : si tu as le moindre problème, je veux que tu viennes m’en parler. La moindre fuite, la moindre chose,… Tu dois m’en parler. » Son regard cherche, attend l’approbation. Et finalement, avant même de la recevoir, il souffle. « Qui d’autre sait.. ? »


I think when you've suffered terrible things, you become capable of terrible things.



mise à jour lente mais certaine. (8/14)

LE CERCLE— those who want the crown —
Erebe Sielle
surface
inside
behind
MESSAGES : 605
AVATAR + © : Benjamin Eidem ©rosewins (ROGERS.)
POINTS : 419
Looking too closely {Nebe Tumblr_pr0tm63Ry01yopp39o2_500
AGE : 28 années qu'il foule cette terre de sa présence
STATUT CIVIL : les FIANÇAILLES qui s'installent, malgré les différentes tentatives de report, une union déjà promise malgré l'absence d'intérêt pour le sexe féminin. Un prénom que l'on souffle pour parler de ce mariage à venir : Irène.
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t341-erebe-contes-infernaux http://gods-will-fall.forumactif.com/t423-erebe-didn-t-i-want-yo Voir le profil de l'utilisateur

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  Sam 25 Mai - 17:42
Looking too closely
@Noah Sielle & Erebe
J’attendais. J’appréhendais ta réaction. Silencieux. Deux billes océanes levées dans ta direction, à attendre ta sentence, mon cousin, mon patriarche. Je te vis soupirer, avant de souffler ce « Je suis désolé. » qui me surprit. Pourquoi t’excuser ? Parce que tu n’avais jamais rien vu ? Personne n’était parvenu à percer cette forteresse que j’avais construite autour de mon être et de mes secrets. Ni mon père, ni ma sœur, ni ma meilleure amie. Personne. Parce que j’aimais les hommes ? Je ne compris finalement pas le sens de cette première phrase et ne la relevai pas, te laissant poursuivre. « Continue à te faire discret. Notre droit au trône repose sur des principes divins. Je ne sais pas si tout ce que l’on nous dit sur les dieux est vrai, mais la femme à qui j’ai promis le Tempio Sacro de Valdierva est une femme qui croit aux valeurs du Divideus. La famille, le mariage,… Enfin, tu sais. » Je hochai la tête. « Je sais. » Bien sûr que je savais tout ce que la religion nous rabâchait. Mon père y tenait fortement, et c’était sans aucun doute l’une des raisons de cette culpabilité qui était née au fond de mon être à mesure que les années s’écoulaient, que mon attirance s’affirmait, que mon dégoût se confirmait, que ma honte grandissait. J’aurais été incapable de m’afficher au grand jour, même si cela avait été ce que j’aurais souhaité de tout mon cœur. Mais c’était loin d’être le cas. Et je ne ferai rien qui puisse mettre en péril la situation des miens. Ils étaient mon salut. Ce moyen que j’avais trouvé d’expier chacun de ces péchés inavouables que je te soufflais pourtant en cet instant. Mon regard avait dévié, brièvement, jusqu’à retrouver le tien qui semblait le chercher. « Erebe. Je ne te juge pas. Je n’en ai pas le droit, de toute manière. » J’avais l’impression d’entendre mes propres mots entre tes lèvres, et cette infime compréhension qui nous liait soudainement. « Mais eux, ils le feront. Je ne peux pas ne rien te dire, alors que je me sermonne tous les jours un peu plus moi-même. J’ai confiance en toi, et je sais que tu feras attention. Je réitère ce que je viens de te dire : si tu as le moindre problème, je veux que tu viennes m’en parler. La moindre fuite, la moindre chose,… Tu dois m’en parler. » J’entendis chacun de tes mots, cette mise en garde vis-à-vis des autres… mais je me jugeais déjà si durement sans que tu le saches encore. Alors que tu m’invitais à venir te voir au moindre problème. Et plus encore, à la moindre fuite, craignant pour la réputation des nôtres, sans doute. Ma mâchoire se contracta, silencieusement, un instant. Je sais que tu l’attends, cette promesse, et pourtant d’autres paroles précisèrent ce qui t’inquiétait. « Qui d’autre sait.. ? »

Qui d’autre ? Les premières prostituées n’en savaient rien, prétexte à des parties fines à trois. Il y avait Flora que je payais grassement pour me servir d’alibi dans ce bordel. Il y avait Eos, que je payais plus encore pour encaisser mes coups de rein en silence et que j’abandonnais sitôt ma déviance épanchée. Il y avait ces quelques hommes, ces erreurs de parcours avant que je ne comprenne l’importance de nourrir la tare, et me permettre de lutter contre l’appel de la chair. Il y avait Reyna, à qui j’avais du souffler la vérité pour éviter qu’elle s’en mêle et se sacrifie inutilement à ma place. Il y avait Arabella… qui m’avait finalement presque percé à jour, et à qui je n’aurais pu mentir. Et… Thorn, bien sûr. La raison pour laquelle je portais ce jour un col roulé, dissimulant ma peau marquée de ses lèvres, de ses baisers possessifs. Une erreur à laquelle j’avais été incapable de résister. Un ennemi des miens contre lequel j’étais resté bien trop longtemps et qui continuait à me hanter. Myocarde agité, je laissais un soupir s’échapper de mes lippes restées sans doute silencieuses depuis trop longtemps. « Reyna, Arabella, et les rares concernés. » Mes iris dans les tiens, j’avais décidé de ne pas te parler du Macanthos, peut-être justement car je voulais y mettre un terme moi-même. « Je te promets qu’au moindre problème je viendrai à toi, mais personne n’en soufflera rien. Je m’en assure toujours. Et n’imagine pas que je ne me reproche pas chaque jour qui passe d’être comme je suis. » Culpabilité. Honte. Dégoût de moi-même. Je priais trop souvent Valdios pour prétendre que les mots de la religion ne me touchaient pas, que je n’imaginais pas qu’il puisse un jour me punir si je ne le faisais pas moi-même.
code by exordium.





.
reason & damnation
SIELLE, for better & for worse

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

Looking too closely {Nebe Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: Looking too closely {Nebe  |  

Looking too closely {Nebe  Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: aureus :: La tour d'ivoire-
Sauter vers: