Revenir en haut Aller en bas



 


le gouvernement
Palier 10
l'ordre écarlate
Palier 6

la confrérie
Palier 3
le cercle
Palier 5

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 5
les veuves
Palier 5

les perles noires
Palier 5
les épines rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3


LE CERCLE— those who want the crown —
Ethain Hallaryn
surface
inside
behind
MESSAGES : 314
AVATAR + © : nikolaj coster-waldau, avatar © frimelda.
POINTS : 909
wisdom is the greatest power / ft. amren. Tumblr_p5idoxfjcR1x8qze4o1_500
AGE : aux âmes oubliées comme aux années qui s'écoulent, ethain est à l'aube de son cinquante-deuxième hiver, les marques du temps n'épargnant nullement ses traits fanés.
STATUT CIVIL : marié depuis trente ans et quelques bribes (ec)
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t506-fear-cuts-deeper-than- Voir le profil de l'utilisateur

wisdom is the greatest power / ft. amren. Empty
Revenir en hautAller en bas
wisdom is the greatest power / ft. amren.  |  Dim 19 Mai - 19:22



Trust is earned, respect is given,
and loyalty is demonstrated.
Betrayal of any one of those is
to lose all three.

Une union solide et de force, voilà ce qu'attendait Ethain de ses rencontres avec les Tsunada. Clan d'un prestige infini aux pouvoirs ancestraux d'une puissance cachée, il avait toujours su qu'ils étaient potentiellement le meilleur parti parmi la noblesse argente.  Il y a des années, une nouvelle branche unissant leur deux familles avait failli voir le jour par la promesse d'une alliance liant le fils aîné d'Ethain, Nikolai -alors âgé de dix neuf ans- à l'une des héritières Tsunada. Cependant, le départ soudain et définitif de celui-ci du clan Hallaryn avait fait tombé tous les plans prévus, et les fiançailles avaient alors été scellées avec un membre de la famille Iskander. Un échec qu'Ethain n'avait que moyennement digéré puisqu'elle avait généré la perte d'une attache avec les Tsunada, un fait qui ne faisait que compromettre le futur qu'il avait imaginé pour son nom. Par fierté Ethain n'était jamais revenu vers son fils aîné qui avait, d'après lui, trahi son propre sang sans répit. Ses espoirs avaient fini par retomber sur son fils cadet, Layn, enfant perdu qui voyait en son père un modèle qu'il ne pouvait décevoir. Ainsi, le garçon à l'âme condamnée avait fini par être à l'image de son père tout comme ethain était le reflet du sien. Ayant transmis son idéologie à son fils, Layn avait par lui-même faire la requête d'un arrangement conjugal bien qu'au plus profond de son être, il était loin d'être prêt à affronter ce destin forgé. Pour Ethain et contre l'avis de son épouse, il était alors comme une évidence qu'Amren Tsunada, fille de l'illustre Minato et la glorieuse Sahori, devait être la promise de Layn. Si la première approche avec le clan des guérisseurs n'avait point été parfaite et réussie, avec le temps et l'usure les deux parents de la jeune femme avaient fini par baisser leurs gardes pour finalement considérer cet arrangement potentiellement décisif. Rien n'était encore officiel malgré les rumeurs que l'on pouvait entendre dans les hauts quartiers d'Aureus, là où le vent amène bien souvent des nouvelles venues d'ailleurs.

Cette soirée n'avait nullement été un plaisir pour Layn et Amren, amis d'enfance qui se devaient de garder la tête haute dans une rencontre formelle entre les deux familles. Durant le dîner, aucune mention de mariage ni de fiançailles n'avait été lancé car le sujet étant encore trop tabou, il était préférable de masqer les vraies intentions de cette rencontre arrangée. Les enfants des deux clans n'étaient toutefois pas dupes et la jeune femme n'avait aucunement caché son mécontentement face à cette situation où il était difficile d'avoir son mot à dire. Tandis qu'ils avaient migré de la salle de réception au salon commun, la conversation se voulait animée et contrastée; passant de sujet de conversation politique à d'autres plus futiles. Layn s'y apprêtait même, malgré la tension qui régnait de base. Ethain remarqua alors Amren en retrait dans le fond de la pièce, demeurant de marbre à l'attention portée sur les quelques photos et quelques vieux ouvrages posés sur la grande bibliothèque des Hallaryn.

« Certains livres ont plus de cent ans.  » lâcha-t-il tandis qu'il s'approchait de la Tsunada. « Il est possible de les consulter si tu le souhaites, Layn pourra te montrer comment.  » finit-il par confesser avec un sourire. Son ton avenant ne trompait toutefois pas la jeune femme et il le savait pertinemment. Il refusait toutefois de se montrer hostile, il savait que cela n'était pas une situation facile pour elle mais qu'avec preuve de patience, peut-être qu'elle finirait par comprendre les enjeux de cette union.

@Amren Tsunada


There are all these moments you think you won’t survive. And then you survive.

NEUTRE— those who don't care —
Amren Tsunada
surface
inside
behind
MESSAGES : 412
AVATAR + © : kim ji soo, wanderer (avatar). - pink panda, eron (gif).
POINTS : 1183
wisdom is the greatest power / ft. amren. X9mh
AGE : flocons de neige qui viennent s'échouer au creux de sa paume comme l'echo d'une existence autrefois vécue. vulnérabilité de la jeunesse, écrin de sagesse sur un visage angélique encore juvénile. vingt-deux perles de givres alors que l'horizon voit la prochaine forger son empreinte.
STATUT CIVIL : la poésie des lignes, le vertige qu'est le vide des bribes au coeur de la mémoire. l'ombre de l'antérieur n'est jamais loin, il se profile ici et là. la réalité se brode à l'ambition et à la puissance qui dit-on dicte les obligations. en proie à un mariage arrangée, une alliance compliqué quand le sentiment s'enracine au sein d'un autre ailleurs.
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

wisdom is the greatest power / ft. amren. Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: wisdom is the greatest power / ft. amren.  |  Jeu 23 Mai - 19:31

Attendre la saison hivernale n'est pas la solution
, si ce n'est prétendre que l'on se ment. Tels ont été les mots de ton père inscrit à l'encre de chine sur parchemin dont le volatile avait été le messager. Les troisième  fils Tsunada est certainement le plus érudit et le sensoriel des trois frères, celui que l'on admirait pour sa ruse au jeu d'échecs ou encore pour sa compassion sage envers son prochain. Il flirtait avec les mots comme il pansait les maux physiques car là s'arrêtait votre don : la guérison physique, au loin de l'âme qui quantifie la puissance du mental relatif à chacun. En cette citation proverbiale, ton paternel s'assurer que son encourageant corroborer tes attentes quand bien même l'envie de te rendre dans la ville de Rezbia était loin de te satisfaire. Tourner en rond ou dans le vide, tu ne pouvais faire faux bond à cette invitation qu'avait envoyé les Hallaryn quelques semaines plus tôt. Les prémices des barreaux d'une cage dorée seront bientôt érigé devant toi, alors tu ne pourras plus jouir de la liberté qui est tienne. La conscience est acquise d'une réalité tangible au delà de tout mensonge. L'entrave de l'existence à une mesure d'avance sur le hasard que te joue le destin. Un lancé de dé qui trahit la valeur de la case chance. Néanmoins, tu ne peux en oublier la bienséance et les valeurs que t'ont été enseignées depuis l'enfance. Une fleur continuera de fleurir au travers de l'adversité, tout comme l'oisillon tourbillonne dans la brume des cieux. La sagesse candide des lignes qui ont entourés ton enfance ne manquent guère de courage et de compréhension, alors un diner en compagnie des parents de ton camarade d'enfance ne changerait pas les choses. Du moins dans le cas actuel. Le message de ton père t'était parvenue deux jours à l'avance, certain de confiance que tu te joindrais à eux. La parole ne peut être traitresse à l'intégrité. Cette vérité, tu ne la tenais de ton cousin Tiago. En pensant à lui, un rire amusé vient éclaircir tes traits de poupée. Il aurait adoré t'accompagner à ce genre de repas.

La table de vos hôtes déclinait tout un panel de saveurs à la fois de vos terres mais également de celle de la capitale de la région. De quoi éblouir des invités pour l'art culinaire et le raffinement qui l'accompagnait. Le visage doucereux de la matriarche de la famille était d'un réconfort sans réserve. Tu connaissais la mère de Layn depuis des années, sa douceur étrangement similaire à celle de son fils lorsque le trio que vous formiez avec Eron était encore d'actualité. Silencieuse, tu ne prends que peu part aux discussions, laissant ta mémoire voguer vers une pensée plus réfléchie aux derniers évènements survenus voilà quelques jours. En tant que fils cadet de sa famille, on peut dire que le jeune argent possédait l'art du discours de manière à impressionner. Ainsi avait-il été élevé – comme la plupart des membres de la noblesse argentée.  Tu sens son regard se posait sur toi, emplit de sous-entendus et de non dits car ces derniers temps, tu ne manquais pas d'émettre de la distance entre toi et les arcanes sombres qui entravées tes pas. Inconfortable situation qu'était la tienne. Intérieurement, tu remercies tes parents d'être présent pour approfondir les conversations avec une légèreté qui leur ressemble à la fois philosophique et nuancée d'attention. Tu avais conscience que ce diner n'était pas seulement destinée à broder le lien avec les membres de ton clan. Ce dernier, comme d'autres familles, figurait parmi ceux qui refusaient de prendre part à une quelconque couleur de camp. La blancheur était votre touche, votre décision. A l'instar des flocons de neige qui tombent puis qui fondent avant de disparaître sur le sol, car si l'un deux s'échoue sur le macadam alors celui ci est destiné a être souillé. Etrange comme cette métaphore surgit de ton esprit, libre écriture qui trône dans la salle de méditation de ton premier oncle. Le bruit des verres qui s'entrechoquent en fond sonore, te ramène subitement à l'instant présent. Tu as finis par t'éloigner de la petite foule présent pour trouver refuge au fond de la grande pièce. Tes yeux couleur obsidienne se fixe sur les quelques cadres photos où un Layn plus jeune sourit aux anges au coté de son ainé. Ce dernier lui ressemble comment deux gouttes d'eau et au milieu leur jeune sœur boude, comme jalouse. Un maigre sourire mélancolique vient teinter tes lèvres avant de se faner. Les anciens ouvrages qui ornent la petit bibliothèque en hauteur interpellent ton coté érudit. « Certains livres ont plus de cent ans.  ». La remarque s'arrondit d'un timbre calme, point de départ commun pour ouvrir une conversation. Cette voix, tu la connais suffisamment pour savoir qu'elle appartenait au propriétaire de cette demeure. Ethain Hallaryn était connue pour être un homme autoritaire et imposant. Il l'était à l'ombre de ce que ton père était en imposant son cycle qu'avait de la loyauté et du respect mature envers son prochain. L'acquisition de puissance était une vérité qui transpercer les prunelles du thanatos qui voyait en ta personne, une transaction fortement intéressante et non négligeable. « Il est possible de les consulter si tu le souhaites, Layn pourra te montrer comment.  ». Ton regard est toujours posé sur la bibliothèque sculptée dans un bois à la fois solide et noble. On reconnaissait bien là, les gouts de la femme du l'homme qui te faisait face. « Même avec l'âge, les ouvrages ne parviennent pas toujours à se faire comprendre. ». une intonation douce et d'une politesse respecteuse tandis que tu croises enfin les iris de celui qui presse un destin qui n'est pas destiné à être. L'interrogation est de savoir s'il parviendrait à lire entre les lignes de tes dires.


— " you taught me the courage of stars before you left. how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite."

LE CERCLE— those who want the crown —
Ethain Hallaryn
surface
inside
behind
MESSAGES : 314
AVATAR + © : nikolaj coster-waldau, avatar © frimelda.
POINTS : 909
wisdom is the greatest power / ft. amren. Tumblr_p5idoxfjcR1x8qze4o1_500
AGE : aux âmes oubliées comme aux années qui s'écoulent, ethain est à l'aube de son cinquante-deuxième hiver, les marques du temps n'épargnant nullement ses traits fanés.
STATUT CIVIL : marié depuis trente ans et quelques bribes (ec)
LE CERCLE
those who want the crown

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPETENCES:
RELATIONS:
http://gods-will-fall.forumactif.com/t506-fear-cuts-deeper-than- Voir le profil de l'utilisateur

wisdom is the greatest power / ft. amren. Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: wisdom is the greatest power / ft. amren.  |  Ven 24 Mai - 15:34



Trust is earned, respect is given,
and loyalty is demonstrated.
Betrayal of any one of those is
to lose all three.

Il y a déjà de longues années, Ethain était ce jeune d'à peine dix-neuf, une éducation de plomb définissant ses traits si marqués. Une jeunesse difficile dûe à la sévérité de parents issus de la vieille école, il avait grandi imprégné de valeurs bien rigoureuses et lourdes de responsabilités. Aîné de sa fratrie, on lui remettait sur les épaules l'empire du clan, le futur de leur lignée qui était d'une grande fierté. Paroles génériques et sourires contrôlés, Ethain était un enfant brillant dont la droiture était rarement égalée. Brandeth Hallaryn avait forgé son fils aîné à son image, reflet d'une rigidité que le garçon avait rejeté pendant des années avant d'accepter sont triste sort. Il était étrange de voir de telles boucles bouclées, des chemins vécus et empruntés quasi trois décennies plus tôt qui se voyaient être d'actualité encore à ce jour. Si à l'époque les mariages arrangés se faisaient à peine à la fleur de l'âge des prétendants, ce n'était plus le cas à présent où cela fluctuait vers la vingtaine d'années. Un fait qui changeait bien de l'époque où les parents des concernés se disaient qu'il valait mieux sceller leurs enfants avant qu'ils ne développent la maturité de penser par eux-mêmes. Un commentaire outrageux qui pourtant avait du sens. A présent, Ethain rencontrait ce problème où les deux concernés par l'union à venir avaient déjà leur passé, leur présent et leur futur tracés dans l'esprit, un marquage qui était des fois bien difficile à effacer. Si Layn s'était montré particulièrement coopératif et conciliant, Ethain savait pertinemment que son enfant n'était pas la figure de marbre dans ce duo défini. Amren Tsunada était une jeune femme d'une grande intelligence qui n'était nullement dupe face aux intérêts mis sur la table de ce mariage arrangé. Si les parents de celle-ci semblaient baisser leurs gardes à l'usure du temps,  des belles paroles de Layn et des rencontres arrangées par Ethain, Amren demeurait de glace face à la situation qui la réunissait avec un homme qui n'était pas l'élu de son coeur. Le thanatos savait très bien ce qu'elle pensait ou du moins, son avis concernant les fiançailles nées d'alliances et de politique. Lui-même et sa femme avaient été le fruit d'un destin marital décidé par leurs parents respectifs. A l'époque, Lyne - son épouse - était tout aussi fixée sur son amertume face à cette union qu'Amren face à celle qui l'unissait officieusement avec Layn. De son côté, l'Ethain de l'époque n'était pas non plus ravi d'être à l'aube d'un mariage avec une jeune femme qu'il connaissait à peine. Cependant, ils étaient allés au bout de celui-ci et avec le temps passant, avaient finalement développé de sentiments profonds l'un pour l'autre. Ethain était alors persuadé, convaincu par son expérience personnelle, que cela pourrait aussi être le cas de la Tsunada et de son fils qui avaient l'avantage (ou presque)  d'être de base des amis de longue date. Il ignorait qu'en réalité, c'était bien ça le problème. Eron Starkov était cet élément manquant à l'addition, raison pour laquelle ces épousailles avaient autant de difficultés à se concrétiser.

 « Tu as bien raison. » dit-il, conciliant en laissant échapper un léger rire. Ethain comprenait les allusions de la jeune tout comme elle parvenait à déchiffrer les idées masquées du tanathos. Ce trait qu'elle portait si bien était l'une des raisons pour laquelle Ethain espérait la voir rejoindre sa famille; une sagesse qu'il admirait grandement. Décidé, il savait qu'il était temps que ces sous entendus ne cessent et que la discussion se devait de tourner vers du concret; autrement, leur situation ne parviendrait pas à avancer.  « Dis-moi Amren, je t'ai trouvée bien pensive durant le repas. Ou même, à toutes nos rencontres si je peux le faire remarquer. Aurais-tu des doutes ou des songes concernant le lien qui lie nos familles?  » demanda-t-il sincèrement. Loin d'être une menace ou une marque d'intimidation, loin delà; Ethain souhaitait sincèrement pouvoir éclairer Amren sur ses doutes ou même entendre son avis sur cette histoire.

@Amren Tsunada


There are all these moments you think you won’t survive. And then you survive.

NEUTRE— those who don't care —
Amren Tsunada
surface
inside
behind
MESSAGES : 412
AVATAR + © : kim ji soo, wanderer (avatar). - pink panda, eron (gif).
POINTS : 1183
wisdom is the greatest power / ft. amren. X9mh
AGE : flocons de neige qui viennent s'échouer au creux de sa paume comme l'echo d'une existence autrefois vécue. vulnérabilité de la jeunesse, écrin de sagesse sur un visage angélique encore juvénile. vingt-deux perles de givres alors que l'horizon voit la prochaine forger son empreinte.
STATUT CIVIL : la poésie des lignes, le vertige qu'est le vide des bribes au coeur de la mémoire. l'ombre de l'antérieur n'est jamais loin, il se profile ici et là. la réalité se brode à l'ambition et à la puissance qui dit-on dicte les obligations. en proie à un mariage arrangée, une alliance compliqué quand le sentiment s'enracine au sein d'un autre ailleurs.
NEUTRE
those who don't care
Voir le profil de l'utilisateur

wisdom is the greatest power / ft. amren. Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: wisdom is the greatest power / ft. amren.  |  Sam 25 Mai - 21:08
L'éducation n'est qu'un enseignement qui se pare de facette à l'image d'un éventail qui s'ouvre à la beauté. Chaque pli de l'outil est filé à la main, une fabrication qui requiert du temps et du discernement. L'existence terrestre est une étape à laquelle l'esprit – puis le cœur – doit s'adapter. Imposer est une chose, apprivoiser en demeure une autre. Les paroles de ton grand père maternelle ont bien longtemps animés tes songes aventureux, bordant une imagination qui a su broder les limites entre le possible et l'impossible, entre le rêve et la réalité. Le respect envers les ainés, envers l'environnement, envers son prochain, tant d'acteurs pour une expérience qui couvre de multiples rencontres mais un univers auquel nous devons demeurer intègre. Tout cela, un Tsunada ne doit jamais l'occulter car c'est ainsi que l'on devient un être humain. L'humilité n'est pas en reste dans la source des enseignements que l'on t'a transmis. Une clairvoyance qui tend à se perdre dans le monde d'aujourd'hui, un aujourd'hui dans lequel tu peines à trouver une place qui te convienne. Minato Tsunada ne devait sa notoriété – dont il déteste le mot – à la bienveillance et à la compassion qu'il nourrissait envers les habitants de l'ensemble des régions. Ses connaisses ingénieuse et son sens de la minutie en faisait un homme de grande bonté et de grande envergure, un attrait que beaucoup de personnes avaient tendance à envier. Au lointain de la concupiscence et de la cupidité, ta figure maternelle était un illustre médecin chercheur qui panser les blessures, s'atteler à des expériences constructives dans l'unique but d'aider son prochain. Le bien et le mal se côtoient en permanence, sans pour autant s'apprécier l'un l'autre. Ton père et ses joutes philosophiques, une manie que toi et ta sœur ainée aviez héritées. Néanmoins, le dirigeant de la troisième branche ne manquait guère d'agir en faveur d'un bonheur pour l'existence de ses deux filles, et ce tout particulièrement lorsque cela te concernait. L'union arrangé est une tendance à laquelle tes parents n'ont pas dérogés mais leurs sentiments demeuraient naissant bien avant l'annonce d'un mariage officiel. Présentement, la situation était loin de te satisfaire d'une part parce que ton myocarde désirait suivre un autre chemin et d'autre part l'idée d'être instrument vecteur d'une alliance de destruction était loin de te réjouir. Un stratagème ancien mais fort habile à la fois de la part du patriarche Hallaryn mais pouvais-tu en attendre moins de sa part ? Cela était peu probable car il était ce conquérant que rien n'arrête dans sa chevauchée, légèrement brute de décoffrage, tout le contraire de ton propre père. Ce dernier ne donnerait jamais son accord tant que la solidité de ton écho suivrait la constance qui te lie au fils Starkov. Tu n'avais pas besoin de lui dire quoi que ce soit, il avait compris l'essentiel rien qu'en ton silence.

« Tu as bien raison. ». de la magnanimité dans la voix, une prudence pour tenter d'apaiser ton hostilité envers celui qui était à l'origine de cette idée de fiançailles. Layn n'était pas non plus étranger à l'affaire, lui qui t'avait avoué ses sentiments, lui qui t'avait promis qu'il agirait si jamais Eron ne se réveillait pas. Père et fils pouvaient soigneusement se serrer la main. Cependant, le thanatos à rebondir sur la signification de tes paroles, analytique finalement. Tu inclines légèrement la tête prête à prendre la poudre d'escampette pour rejoindre ta famille lorsque la voix d'Ethain immobilise ton action.   « Dis-moi Amren, je t'ai trouvée bien pensive durant le repas. Ou même, à toutes nos rencontres si je peux le faire remarquer. Aurais-tu des doutes ou des songes concernant le lien qui lie nos familles? » Une interrogation à la touche sincère mais emplit d'une curiosité qui était destinée à pouvoir en apprendre plus sur l'être énigmatique que tu pouvais être. Les apparences angéliques t'ont longtemps été accordées, un fait véridique certes mais tu étais de ceux qui donner davantage d'importance à la profondeur des âmes. Son questionnement est légitime, il tombe sous le sens également. Tu étais une âme évasive par nature, une manière contournée pour ne pas être inscrit dans le registre de l'expression « un livre ouvert ». Une armure n'est pas seulement physique, elle est mentale aussi. « Le monde est en train de changé. Il est incertain sous bien des coutures, mais certaines demeurent moins visibles. ». Ton intonation est d'un calme serein mais aussi teinté d'une maturité prononcé pour ton âge. Ton regard se pose de nouveau sur les ouvrages anciens puis sur le globe qui dépeint de diverses couleurs l'ensemble du pays et de ses régions. « Les êtres puissants réfléchissent à l'amas de puissance dont ils ont besoin tandis que d'autres tentent de vivre avec ce que la vie leur à offert. Seulement dans leur projet il y a un 'mais' … la neutralité. Les familles qui sont neutres sont les acteurs d'un mouvement qui pourraient inverser la donne à un moment ou un autre, je ne crois pas être dans l'erreur ? ». Le clan, ton clan, s'inscrit dans ce registre. Un registre sur lequel de nombreux argents avaient jetés leur dévolu pour renforcer les rangs.


— " you taught me the courage of stars before you left. how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite."

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind

wisdom is the greatest power / ft. amren. Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: wisdom is the greatest power / ft. amren.  |  

wisdom is the greatest power / ft. amren.  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» ANPE Power
» Alex Blackwell ft. Matt Lanter. ( Un jour, les Power Rangers ont combattu Chuck Norris. Depuis, on les appelle les Teletubbies. )
» (aria) a queen will always turn pain into power
» Progrès dans le développement de l'énergie alternative.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: Valdierva :: Rezbia-
Sauter vers: