Revenir en haut Aller en bas
INTRIGUE
Ne manquez pas le second chapitre du deuxième tome de l'intrigue. Plusieurs sujets ont été postés, vous pouvez tous les retrouver dans la partie intrigue.

période sprint rp
Merci à tous pour votre participation à la période de sprint RP. La prochaine arrivera bientôt !

nouveaux dés
De nouveaux dés ont fait leur apparition, pour vous aider à participer dans le grand jeu du pouvoir et de la politique. Toutes les explications se trouvent dans ce sujet.
les petites news

les personnages de GWF

les personnages recherchés



 


le gouvernement
Palier 9
l'ordre écarlate
Palier 7

la confrérie
Palier 6
le cercle
Palier 8

les silences
Palier 4
ad maius bonum
Palier 3

les trinitaires
Palier 6
les veuves
Palier 6

les perles
noires
Palier 5
les épines
rouges
Palier 6

les oubliés
Palier 3
les rossignols
Palier 1

propagée par les Veuves: Alors que de nombreuses personnes ont été empoisonnées à Aureus ces derniers temps, il semblerait que la contamination des eaux ne soit pas une conséquence des manifestations de ce 5 septembre mais provient de la malveillance des Perles, par désir de vengeance suite à la perte d'une part du marché sur la Capitale suite à l'instauration de la république d'Aureus. Des hommes ont été aperçus la nuit, déversant des liquides dans l'eau d'Aureus, à la peau bien trop claire et au regard mauvais.
propagée par les Perles et la population d'Aureus: Il a été raconté par ceux présents sur la scène de crime qu'une rose avec des épines a été trouvée sur le corps d'Alexandre Shelby. Quelques minutes plus tard, à peine, un malheureux homme de main des épines rouges fut trouvé non loin de la maison de l'ancien dirigeant. Il se murmure que les épines rouges seraient à l'origine de cet assassinat, énervé par les contraintes qui leur étaient imposées par le nouveau gouvernement d'Aureus.
propagée par la population de Rezbia: Voilà plusieurs semaines que les apparitions publiques de la reine Nysa Sielle se font rares. Si la famille royale n'a pour l'instant pas offert d'explications à son peuple, cela n'empêche pas certains de spéculer sur la nature de cette absence. On murmure au sein du palais que la reine serait malade, et que c'est pour cette raison qu'on ne la voit quasiment plus sortir de sa chambre et qu'elle ne semble plus s'impliquer dans la vie du royaume. Cette rumeur commence à se répandre comme une traînée de poudre à travers le royaume de Valdierva.
Vous aussi vous voulez propager votre propre rumeur? Alors rendez-vous dans le recensement général pour remplir le champ "rumeurs et informations". Vous pouvez également consulter toutes les rumeurs et informations avérées au sein du registre des informations et rumeurs.


 pour qui sonne le glas (marcus)

 :: AKKADIA :: Valdierva :: Conflian  
— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Arabella Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 1131
AVATAR + © : jlc, eilyam.
POINTS : 3138
pour qui sonne le glas (marcus) EM6lneHr_o
AGE : trente-et-un ans.
STATUT CIVIL : mariée.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2186-a-la-folie https://gods-will-fall.forumactif.com/t354-hell-should-be-easy Voir le profil de l'utilisateur
pour qui sonne le glas (marcus) Empty
Revenir en hautAller en bas
pour qui sonne le glas (marcus)  |  Jeu 14 Nov - 20:05
pour qui sonne le glas -- @marcus gavon Elle referme la portière de sa voiture et le son s'évapore en échos. Mais rien, rien d'autre que le vent qui agite les branches des sapins, dans cette forêt un brin perdue au milieu de tout où l'on venait justement se perdre jadis, comme elle l'a couché sur la lettre qu'elle a fait parvenir à son cousin la semaine passée. Il comprendrait s'était-elle dit, si les tracas de ces derniers mois daignaient laisser un peu de place aux souvenirs d'antan. Et elle espérait si fort de ne pas avoir à se donner tort, surtout qu'il soit là, quelque part en train de l'attendre dans la nuit qui ne veut plus fuir et qui les rend fou, assez fou pour passer leurs frontières respectives et se retrouver - peut-être - en territoire ennemi. Mais il l'a laissé faire, son frère, alors la manœuvre est-elle si démente au fond ? La menteuse dirait qu'elle fut incapable de décrypter sa mine quand elle lui a parlé de ces mots envoyés à Marcus, mais la vérité c'est qu'elle a simplement détourné ses prunelles des siennes, et filé trop vite, pour ne pas deviner des réponses qu'elle ne veut pas connaître. Parce que ce n'est pas la crainte qui l'a fait quitter le bureau de son Roi, ni le simple fait de lui parler de tout ça. C'est la lâcheté. Et la honte qu'elle ressent quand elle se retrouve seule avec des pensées qui la rongent, et dont elle ne débattra jamais qu'avec son reflet. Des songes qui le concerne, Gabriel. Pour qui elle marche dans la pénombre, le visage masqué jusqu'aux yeux par une écharpe qui l'empêche de bien respirer mais qu'importe, elle supporte. Et presse le pas jusqu'à l'endroit précis où ils passaient tous du bon temps autrefois. Une clairière, qu'elle a l'impression de ne pas avoir vu depuis plusieurs vies. D'ailleurs rien n'est semblable à ses souvenirs ici, ni l'herbe bien verte et toujours un peu trop haute, ni la tour d'un château que l'on apercevait au loin en automne, quand les arbres commençaient à se dégarnir. Elle s'en imaginait des histoires à propos de cette demeure quand elle était petite, et peut-être que plus tard, Marcus l'avait fait lui aussi ? Ses lèvres cachées s'étirent vaguement, et des souvenirs refont surface. Quand elle courait entre les troncs et qu'elles riaient aux éclats, elle et ses cousines et toutes les copines qu'elle se faisait aux abords de Conflian et qu'elle ne revoyait jamais. Qui sait ce que toutes ces gamines sont devenues et si elles sont encore là, sur ces terres ou même vivantes, ou derrière d'autres frontières - comme Marcus. Mais tout cela n'a que peu d'importance, car même si elles étaient tout près elle ne les reconnaîtrait pas et même si, elle n'aurait rien à leur dire. Parce qu'elle n'est plus la même. Ni elle, ni Akkadia, ni l'endroit. Aujourd'hui ses chaussures s'enfoncent dans de la terre à peine sèche et elle ne voit rien, ni les couleurs, ni les cimes qui se confondent avec le ciel de jais, ni même les pierres sur lesquelles ils s'amusaient et qui se sont certainement faites dégrader par les années elles aussi. Mais le froid commence doucement à faire barrière entre elle et ces images sûrement édulcorées, alors elle fourre ses mains dans les poches de son manteau et ne se concentre sur rien d'autre que sa respiration. Et le silence ne lui semble même pas pesant quand elle s'arrête, parce qu'au fond, elle redoute de voir s'approcher la silhouette qui finit par se dessiner à l'horizon. Marcus, qu'elle murmure en le prenant naturellement dans ses bras. Mais depuis combien de temps n'avait-elle pas fait ça ? Tristement, elle n'arrive pas à se remémorer quelque chose de semblable. Et le geste lui paraît soudain déplacé, alors elle desserre lentement son étreinte et laisse courir ses mains le long de ses bras, avant d'attraper ses mains au moins aussi gelées que les siennes. Ce n'est pas l'endroit rêvé pour des retrouvailles, mais c'est l'idée la moins loufoque qui me soit venue sur le moment. Les mots s'échappent timidement, et l'intonation est loin d'être celle qu'on lui connaît d'ordinaire, mais les circonstances n'ont absolument rien de routinières. J'espère que ma lettre t'est bien parvenue en mains propres ? A défaut d'avoir le courage de lui demander si elle ne lui a pas causé de tort, car bien qu'incapable de se souvenir de ce qu'elle s'imaginait au moment de confier la missive au commissionnaire, elle reconnaît la part d'égoïsme qui réside dans toute cette manœuvre.


ça va mal. mais quand ce sera pire, on regrettera le temps où ça n’allait pas bien.

— TRINITAIRES ; those who seek equality —
TRINITAIRES ; those who seek equality
Marcus Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 1118
AVATAR + © : Douglas booth +philtatos (av+ sign) oblivion (sign) mas vares (gif)
POINTS : 2382
the shadow of who I used to be
AGE : 23 ans , solaire comme le mois de juin qui l'a vu naître.
STATUT CIVIL : Marié, noces d'été pour une union glacée. Mais peut-être que dans les nuits sombres, la relation s'éclairera de milles feux

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t62-these-violent-delights Voir le profil de l'utilisateur
pour qui sonne le glas (marcus) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: pour qui sonne le glas (marcus)  |  Dim 22 Déc - 16:12
Les nuits et les jours s’enchainent et se ressemblent. Cela fait peu de temps que Prim ne s’est plus levé, pourtant Marcus ressent déjà les effets sur son corps repentant. Lui qui ne trouvait pas le sommeil, passe des heures et des heures à dormir, perdu dans des cauchemars qui n’en finissent plus. Du sang qui coule à flot, alors qu’il vogue sur une barque mortifère vers un avenir certain, le domaine des Morts et des Perdus, le Monde de son ancêtre. Mauvais présage que celui de rêver de la mort quand on ne fait que la semer sur son passage, et il se noie dans le sang de ses pairs assassiné, sans doute de ses mains. Sa propre conscience le punirait-il d’avoir trop fauté, ou bien les Dieux se sont-ils enfin rappelés de son existence et veulent se venger de son éclat d’orgueil. Il sait pourtant avoir de la chance, alors que d’autres se réveillent avec des séquelles sur le corps et dans l’âme, lui n’a que le goût de cendre et des remords qui se mêle à sa bouche et sur sa langue. Et le souvenir lancinant de cette étrange apparition, de cette aventure onirique dont il ne peut se défaire même au levé du jour, si on peut encore utiliser cette expression. Ca le poursuit partout où il se rend et même lorsqu’il quitte le confort de Trinitae, Marcus ne peut se défaire de cette impression tenace d’être observé et de se trouver sur ce bateau branlant et funeste. Même maintenant, alors qu’il part rejoindre sa cousine et retrouver un peu de ce qu’il a perdu dans ces retrouvailles, l’Argent repense à la nuit passée. Il devrait réfléchir à ce qu’il va dire, à tout ce qu’il souhaite évoquer, mais les pensées s’évaporent sans qu’aucune ne s’accroche à sa psyché et seul revient le goût de ce sang qui ne manque jamais de l’engloutir. Il se déplace, silencieux dans une forêt qui l’est tout autant, sans rien voir des arbres qui passent et derrière lesquels il aimait se cacher autrefois, échappant à l’œil scrutateur de sa sœur. Sans rien sentir des odeurs d’hier qui se mêlent au désespoir d’aujourd’hui. Si perdu il est dans le présent qu’il ne peut se remémorer le passé. Il a d’ailleurs failli ne pas comprendre les demi-mots couchés sur le papier avec l’adresse dont a toujours su faire preuve l’ingénieuse Arabella. Et sa silhouette n’a pas tant changée quand il l’aperçoit enfin, et pourtant elle n’a plus rien à voir avec celle qu’elle était. Lui non plus. Le passage du temps a marqué les visages encore jeunes, les récents événements ne manquent pas non plus de laisser leur trace sur les âmes mortelles. Tout est devenu si compliqué, une cousine est maintenant une ennemie alors qu’il partage la vie d’étrangers, et les idéaux prennent le pas sur la famille. Toutefois, Marcus se prend à espérer que tout n’est pas perdu quand elle le prend dans ses bras, cette étreinte à le goût d’un lointain passé qu’ils ne retrouveront jamais mais qui promet peut-être un avenir plus florissant que pourrissant. Il espère le maudit enfant de Qaan, le meurtrier, le menteur, il prie même pour qu’un vent neuf et heureux les accompagne. Il prie parce que Cassandra l’ignore et lui manque, il prie parce qu’il ne souhaite que la paix. Et il prie plus encore pour ne pas être tomber dans un piège. « Arabella. » Il hoche de la tête alors que leurs deux corps se séparent. « Oui et elle était encore cachetée quand elle est arrivée dans mes mains. » Personne ne viendra, veut-il lui dire, je ne suis pas là en ennemi, je suis seul et sans arme. Une main passe dans ses cheveux, l’autre referme un peu plus le manteau censé le protéger de ce froid mordant qui ne fait que croître. L’hiver sera rude. « Je suis heureux d’avoir reçu ta lettre, et de pouvoir te voir. Les nouvelles sont bonnes chez toi ? » Comment va-t-elle ? Comment va le bébé ? N’ose-t-il pas prononcer, s'il se sait encore uni à la brune, il ne sait pas très bien ce qu’elle a pu dire de lui à sa famille, ce qu’ils pensent de lui et si même ils en pensent quelque chose. « J’imagine que tu n’es pas venue seulement pour mes beaux yeux cependant. » Le sourire est doux, la réplique lancée sans animosité. Arabella est certainement la Sielle qu’il connaît le plus après Cassandra, et son père lui a souvent parlé de cette femme rusée dont il fallait autant se méfier que respecter pour ses talents. Pour une fois pourtant, Marcus n’a pas écouté Gabriel, il n’est pas allé le voir, il ne lui a rien raconté de cette visite, l’oisillon tente de voler loin du giron paternel pour reconstruire un nid qu’il sait briser. Peut-être au-delà de toutes réparations. Peut-être pas.

@arabella gavon


I fell in love the way you fall asleep: slowly, and then all at once.
©️crack in time

— CERCLE ; those who want the crown —
CERCLE ; those who want the crown
Arabella Gavon
surface
inside
behind
MESSAGES : 1131
AVATAR + © : jlc, eilyam.
POINTS : 3138
pour qui sonne le glas (marcus) EM6lneHr_o
AGE : trente-et-un ans.
STATUT CIVIL : mariée.

Feuille de personnage
TIMELINE:
COMPÉTENCES:
RELATIONS:
https://gods-will-fall.forumactif.com/t2186-a-la-folie https://gods-will-fall.forumactif.com/t354-hell-should-be-easy Voir le profil de l'utilisateur
pour qui sonne le glas (marcus) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: pour qui sonne le glas (marcus)  |  Lun 20 Jan - 15:34
pour qui sonne le glas -- @marcus gavon Elle penche doucement la tête et ses paupières se ferment une seconde en guise d'acquiescement, et elle sourit quand il dit être heureux. Parce qu'elle l'est également - et sûrement bien plus que sa gestuelle le laisse deviner, mais elle n'a jamais été de ces gens capables de démontrer ce qu'ils ressentent sans devoir se forcer. Question de pudeur certainement, ou de fierté. Et pourtant ils méritent le détour. D'ailleurs si j'avais su que je ne te retrouverais pas de sitôt, j'en aurais peut-être davantage profité. Des confessions à demi-mot, peut-être une façon de demander pardon de n'être là que maintenant et pas suffisamment plus tôt - et aussi un soupçon de reproches. De ceux de ta soeur aussi, son regard noir finirait presque par me manquer. Mais nous allons bien, qu'elle ajoute sans pause, comme pour balayer vivement les sujets susceptibles de la décontenancer. même si pour l'instant je dirais surtout que c'est une sorte d'apaisement que nous ressentons à Rezbia. Malgré tout, et aussi cette nuit qui ne veut plus fuir, nous nous sentons enfin chez nous. Mais je pense que les nouvelles qui t'intéressent sont celles qui concernent ma soeur, n'est-ce pas ? Les événements ne nous ont pas rapprochés, qu'elle ressent le besoin de préciser, peut-être pour parer la déception de son cousin face au manque de réponses qu'elle est en mesure de lui apporter. mais je sais qu'elle va bien. Par autrui. Parce qu'elle ne fait que la croiser de temps à autre et que sait-on seulement des gens à qui l'on se contente de sourire ? Et l'enfant qu'elle porte également. Ton enfant. Et elle s'arrête une seconde de parler pour sonder le visage de Marcus, et ses lèvres s'étirent très légèrement. Il est sûrement difficile pour lui de deviner ce qu'elle ressent vis-à-vis de cet héritier et de ce qu'elle raconte là, mais parce qu'elle peine elle-même à savoir comment appréhender tout ça. Tout simplement parce qu'elle n'a aucune idée de ce que sont ces deux-là l'un pour l'autre dans l'intimité - il faut dire qu'elle a toujours eu plus de contacts avec lui qu'avec Cassandra, et c'est malheureusement toujours le cas alors ça laisse imaginer leur degré de proximité. D'autant plus que récemment encore leur union devait être défaite, et que cet enfant à naître est l'unique raison pour laquelle cela ne s'est pas fait. Puis-je te demander comment tu prends la nouvelle ? Je suppose qu'elle s'en soucie, et si cela peut lui parvenir de manière un peu moins formelle que la façon dont tu l'as appris… Non sûre toutefois que sa petite sœur ne préférerait pas l'apprendre d'une lettre officielle signée de la main de Gabriel, et peu certaine qu'elle n'ira pas souffler les impressions de son cousin à l'oreille de son frère, plutôt que de s'imposer dans la vie de sa cadette. Bien que c'est pourtant ce qu'elle fait en questionnant de la sorte, mais non pas sans avoir hésité à traiter ce sujet dès l'instant où sa missive s'en est allée.


ça va mal. mais quand ce sera pire, on regrettera le temps où ça n’allait pas bien.

Contenu sponsorisé
surface
inside
behind
pour qui sonne le glas (marcus) Empty
Revenir en hautAller en bas
Re: pour qui sonne le glas (marcus)  |  

pour qui sonne le glas (marcus)  Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODS WILL FALL :: AKKADIA :: Valdierva :: Conflian-
Sauter vers: